Sida Mehrd

L’effet Taubira commence à se faire sentir. Dans les prisons ça va beaucoup mieux. Le nombre de détenus baisse! 2100 taulards de moins sur un an dès Avril 2015,  déjà plus de la moitié de l’objectif assigné à la Réforme Pénale votée l’an dernier : un franc succès, donc. Pour une fois qu’un membre du Team-Hollandouille connaît la réussite éclatante faut pas lésiner: tonnerre d’applaudissements siouplait et plus fort que ça, flûte, j’entends rien! Au moins elle tient ses engagements la vieille tordue, elle qui promettait en 2012 de « vider cet espace privatif de liberté qu’est la prison ». Ben voilà, elle vide! Fini les peines plancher et les révocations automatiques de sursis! Place aux libérations anticipées « sous contrainte » enfin plutôt sans contrainte! Tout le monde dehors et le Grand Vaudou reconnaîtra les siens!  A ce rythme là,  pour peu qu’en 2017 on se coltine une resucée de Culbuto -chose que la connerie avérée du corps électoral me fait craindre un peu plus chaque jour- on récupérera au rabe de place en 2022…de quoi créer plein de salles de shoot, tiens, par exemple! Un vrai rouleau compresseur libératoire La Taube, là où elle passe la répression trépasse!

Oh, bien sûr, vous trouverez ça et là quelques dégâts collatéraux. Des petites filles violées et massacrées, des grandes assassinées froidement, des vieilles asticotées à coups de marteau, des instituteurs pédophiles plein les écoles ou les salles de sport pour adolescents, des Merah, des Nemmouche, des Kouachi, des Coulibaly, des Huminsky …sans doute…mais on n’a rien sans rien, vider les gnoufs ça vaut bien une petite Chloé de temps en temps, non? Et puis vous pourrez vous taper toutes les marches blanches que vous voudrez,  le blanc elle n’en a rien à foutre la mère Tapedur. Et puis elle est là pour garder les sceaux, pas les criminels! Et puis merde, après tout, Taubira c’est la Gauche, voilà, il n’y a rien à discuter! Et la Gauche c’est le bordel, la chienlit, l’irresponsabilité et la gabegie! Un symbole quoi, une allégorie sur pattes et qui fait du vélo en compagnie de quatre gorilles…enfin je veux dire « gardes du corps »…

D’ailleurs, soyons sérieux deux minutes, la Gauche, si bien personnifiée par la dame en question, nous apporte essentiellement la dictature de l’utopie mortifère, de la charité mal ordonnée qui commence et finit par les autres, ceux qui nous anéantiront tôt ou tard sous le poids écrasant de leur multitude hostile. Cette Gauche qui depuis plus de quarante ans impose son délire xénophile à grands coups d’anathèmes médiatiques, étend son pouvoir à l’ensemble de l’Union Européenne, nous enfonçant encore plus dans le pétrin migratoire invasif. La « Droite » Européenne molle ne vaut pas plus cher que notre bonne vieille UMP, je veux dire « Les Républicains » puisque ainsi la rebaptisera bientôt l’ineffable Sarkozy, l’homme au kärcher transformé en Kouchner. Les Républicains, s’il savait ce que j’en pense il n’oserait même pas me demander, comme il vient de le faire avant-hier par le biais d’un mail tout bien cordial comme il faut, de participer dans l’enthousiasme et la bonne humeur au « nouveau départ » de son Mouvement à la con. Des gogos, des couillons, des andouilles, les voilà les Républicains; de pauvres niais qui se font massacrer ou ruiner, voire les deux à la fois, depuis plus de deux cents ans et qui continuent à y croire! Elle les a toujours entubés, leur République! Souvenez vous : « mourir pour la patrie c’est le sort le plus beau », voilà ce qu’on leur faisait gober jadis aux Républicains! Jamais les Rois de France n’eussent imaginé tenir pareil discours à la jeunesse. Résultat des courses : des millions de morts d’élite que nos chefs démocratiques s’empressèrent de remplacer par des populations importées, lesquelles s’employèrent aussitôt à investir les meilleures places. Nous autres vieux d’aujourd’hui, la Gueuse nous a fait le coup jusqu’à la guerre d’Algérie avec le résultat que l’on sait. Après ça s’est transformé, elle n’envoie plus ses fils au massacre, la Répupu, elle nous écrase tous, doucement, insensiblement,  sous l’envahisseur africain…la mort lente… ça fait moins mal sur le moment mais ça dure plus longtemps…et ça se révèlera encore plus radical, vous verrez.  Alors, « Les Républicains » de Sarko, je vous le dis comme je le pense : je les emmerde!

Je les emmerde d’autant plus que, par la faute et l’incurie de tous les pignoufs qui nous ont gouverné depuis les Giscard-Chirac, nous venons d’assister, ces derniers jours, à une saloperie du genre intolérable, insupportable, inadmissible, indescriptible, imprescriptible! Aurélie Châtelain assassinée, dans des conditions sur lesquelles nos Media se gardent avec soin de s’appesantir, par un pur produit du regroupement familial dûment formaté salafiste. Une jeune femme de toute beauté, pleine de vie et d’avenir, atrocement bousillée par une ordure infecte qui n’avait rigoureusement rien à foutre sur notre sol! Comment elle dit, la République? Ah oui : « ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes ».  Sauf qu’en pareil cas, bien sûr, personne n’appelle plus aux armes; il nous appartient aujourd’hui de nous laisser faire sans même protester, c’est plus tendance!

Sida Mehrd (ou Sid Ahmed, je ne sais trop) le regroupé familial en question, « étudiant » de son état et donc logé et subventionné aux frais de notre chère République, préparait tranquillement dans sa chambre de cité universitaire quelques attentats contre nos églises. Certes, comme le dit si bien Petit Caudillo, c’est très mal de s’en prendre aux Catholiques de France, ça risque de nous diviser, comprenez vous? Cependant, dans la mesure où l’ordure en question était déjà repérée par la flicaille comme djihadiste potentiel, sans doute eût il été judicieux de l’expulser…au moins pour la petite Aurélie…mais ne comptez pas sur le Toréador ni sur le nabot de l’Intérieur pour reconnaître ces choses-là, ça leur écorcherait la gueule, forcément. Sans compter que, de toute façon, ils n’y peuvent plus rien: les flics succombent sous le nombre et, par dessus le marché, les Juges leur sabotent le boulot. Des Sida Mehrd on en trouve des milliers, voire des dizaines de milliers dans nos quartchiers sans-cible, et français pour la plupart: ces gens-là ne font l’objet d’aucune surveillance et la fameuse « Loi sur le Renseignement » n’y changera pas grand chose. Il faut s’attendre à du grabuge par les temps qui viennent.  Personnellement je ne fous pas les pieds à la messe mais vous me voyez inquiet pour ceux qui y vont…vous ne la trouvez pas un peu dure à avaler, celle-là?

Voilà donc ou nous en sommes, persécutés chez nous par une racaille grassement entretenue à nos frais! Et pour couronner le tout il nous incombe de nous taire, d’accepter. Et sous peine de poursuites, s’il vous plait! Remarquez, aussi, quand on se montre stupide à ce point là non seulement on finit mal mais encore on le mérite amplement… sauf que la petite Aurélie, je ne suis pas du tout certain qu’elle ait mérité son sort… je serais son père ou son jules, ça m’ennuierait beaucoup qu’il continue encore longtemps à respirer, Sida Mehrd…

Bon Dimanche en dépit des risques encourus.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

Publicités

Terreur bien-pensante

Petit Caudillo, on peut en penser ce qu’on veut mais c’est un garçon plein d’idées. Des idées il en possède un peu sur tout, par exemple tenez : pour lui en France les Juifs ont peur parce qu’ils sont juifs alors que les Musulmans n’ont pas du tout peur, ce qui au fond apparaît assez rassurant, au moins pour eux; en revanche ils ont honte, les Musulmans et ce parce que précisément ils émargent à l’Islam. Alors me direz vous, voilà qui tient parfaitement la route : nos amis Israélites vivent sous la menace des affidés du Prophète, lesquels, comme chacun le sait, ne les aiment guère, alors que ces derniers…ben oui vous pensez, y a pas de quoi être fier, pas vrai? Seulement voilà, Vallsounet, lui, il les trouve très moches, odieuses, ces histoires de peur et de honte, pas tolérable, faut arrêter les conneries et plus vite que ça! Alors en pareil cas vous savez comment il est le mec, résolu, énergique, volontaire, intransigeant et surtout efficace, on l’a bien vu au moment de la « Manif Pour Tous », quand il faisait gazer les grands mères porteuses de chapelets et embastiller les jeunes gens BCBG vêtus des sweat-shirts prohibés. Là : pareil! Il y va franco le Catalan, je dirais même Franco si je ne craignais de ternir un tant soit peu la mémoire d’un homme qui, sur l’échelle de Richter de la saloperie, se situe très très en dessous des Che Guevarra,  Castro, Lenine, Trotsky et autres idoles vénérées du panthéon gauchiard. Mais trêve de digression, comme je vous le disais le petit Matador vient de prendre le taureau par les cornes! Un plan, dites donc, il nous a concocté un truc fabuleux, à cent millions d’Euros, une paille si l’on considère qu’il ne s’agit rien moins que de mettre un terme définitif à ces maux affreux qui vérolent notre beau Pays, j’ai nommé le racisme et l’antisémitisme!

Oui mes amis, vous m’avez bien compris, comme Saint Georges un jour terrassa le dragon, le petit Manuel se propose de réduire a quia, une fois pour toutes, les sentiments épouvantables dont sont animés les affreux du style de Jean-Marie Le Pen qui s’obstinent à trouver des différences entre les gens selon leurs origines ethniques. Cela doit cesser, sacré nom! Et le joli Torquemada de Matignon ne lésinera pas sur les moyens, qu’on se le dise! Ainsi, au moins une fois de temps en temps, les enfants des écoles visiteront ils obligatoirement un « lieu de mémoire ». De quoi s’agit-il exactement? J’ai regardé sur Wiki : ça peut être n’importe quoi, un endroit, un bonhomme, un symbole… à la limite les chiottes du moment qu’il y a aussi de la mémoire dedans, pourquoi pas? Du coup voilà une mesure qui ne coûtera pas grand chose et qui pourra rapporter gros vu que, si j’ai bien compris le raisonnement, emmener un enfant dans les lieux en question équivaut à lui communiquer le souvenir des choses qu’il n’a pas vécues. Pour parler clairement, vous conduisez le petit Mohamed à Drancy (pratique, c’est à deux pas) et du coup il se met à la place des malheureux qui fréquentèrent ce haut lieu de mémoire dans la première moitié des années quarante…à moins qu’il ne s’identifie aux geôliers allemands mais on ne fait pas d’omelette hallal sans casser des œufs cachères, nous le savons (hou la, ça c’est risqué, savons!) bien. En tout cas, les enseignants se verront spécialement formés pour bien faire entrer dans les petites têtes crépues la dose idoine de mémoire bien-pensante qui les purgera définitivement des miasmes nauséabonds générateurs de la « haine de l’autre ».

Et puis surtout il va s’attaquer à Internet, notre Premier Flutiste, parce que c’est là que ça se passe le racisme et l’antisémitisme. Alors il l’a dit, répété, martelé : la liberté sur le Web c’est fini! Vous allez voir ce que vous allez voir, tiens, bande de fumiers qui répandez vos cochonneries sur la Toile! Déjà on va passer au pénal et là ça va scharckler, préparez vous les miches il invente la circonstance aggravante de racisme, le mec et là vous pourrez toujours vous fouiller, plus moyen d’échapper au bras séculier: le premier qui va écrire du mal des Muz ou des Hébraïques s’en souviendra longtemps! Au trou l’ordure et pour peu qu’il s’en soit pris à Allah ou à son Prophète, la taule ça ne constitue pas vraiment l’endroit rêvé pour y passer les quelques semaines offertes par nos amis les Juges du « Mur des Cons ». Il a bien insisté là dessus Manolito : fini la rigolade, désormais on va le nettoyer, Internet et à sec en plus (je dirais presque sans vaseline!). Il n’a pas évoqué le Kärcher vu que c’était déjà pris mais tout comme…et nous pouvions bien apercevoir au fond de son regard l’émotion bien sentie dont il chargeait son discours : vous allez déguster, vous autres les nauséabonds! Au moment le plus intense j’ai même cru qu’il s’adressait à moi, personnellement, l’enflure, et je sentis alors dans mon dos le frisson glacé d’une terreur sourde, l’horreur du châtiment affreux dont je crus déceler la promesse au fond des petits yeux tout noirs et tout méchants du Saint-Just ibérique au fier menton mussolinien. Car savez vous, mes pauvres amis, il visait deux catégories de salopards : les Djihadistes, cela va de soi, mais aussi les saloperies de blogueurs facho-réacs qui passent leur temps à critiquer urbi et orbi l’invasion musulmane,  le changement de population et l’islamisation galopante du pays. Va falloir aviser, c’est moi qui vous le dis!

D’autant plus qu’il se donne les moyens de la traque moderne, notre Premier Fumiste. Pour se soustraire à sa vindicte faudra bientôt se lever tôt et courir très vite.  Avec le projet de Loi sur le Renseignement qu’il vient de présenter à une Assemblée Nationale tout entière acquise à sa cause, vous pourrez toujours vous fouiller pour lui échapper. Hé oui, que voulez vous,  le danger que fait peser sur nous cette « infime minorité » de nos quelque dix-douze millions de Musulmans dont le souci premier consiste à nous faire péter la gueule pour satisfaire aux prescriptions du Coran, exige que soit conférée la plus grande efficacité à nos Services de Renseignement. Question de vie ou de mort! Incontestable! Eh oui, bien sûr…cependant… Cependant imaginez un peu, par exemple, un type comme Mitterrand, le roi de l’écoute clandestine, l’empereur du viol sournois de la vie privée : doté du pouvoir souverain  d’intercepter tous les échanges en ligne et toutes les communications téléphoniques, de poser des caméras, des micros, des balises, d’installer des logiciels espions, d’utiliser les « imsi catchers », des « boîtes noires » pour détecter les « successions suspectes de données de connexion »…il en ferait quoi de son pouvoir le Tonton? Si vous ne voyez pas trop, demandez à Carole Bouquet, elle vous expliquera. Et ne croyez surtout pas les types d’aujourd’hui plus scrupuleux que le Papa de notre très chère Mazarine, ils sont sans doute même encore pire : vous l’avez bien regardé le Catalan? Et je ne vous parle même pas du Big Boss, celui-là quand il s’agit de se faire du bien ou d’éviter qu’on puisse piétiner ses plates bandes, ce ne sont pas les états d’âme qui l’arrêtent, faites confiance!

Alors voilà, peu à peu les choses se mettent en place, les pièges se referment, la liberté s’en va en quenouille et nous autres, pauvres marginaux de la mauvaise pensée politique, il va nous falloir choisir entre les dangers de la résistance et le silence contraint de la tranquillité péteuse. Cela demande réflexion, vous savez, quelque chose me dit qu’un jour ou l’autre on nous cherchera noise, mochement même, devant des tribunaux dores et déjà dignes du regretté Fouquier – Tinville. Comme perspective y a mieux, non? La terreur bien-pensante, avec ses petits procureurs de la LICRA, de SOS Racisme, de la Ligue des Droidlom, du MRAP, ne manquera pas, vous verrez, de lancer tôt ou tard une grande chasse aux nauséabonds. Avec les moyens dont disposent Petit Caudillo et ses sbires il nous reste à numéroter nos abattis.

Allez, vous faites pas de bile, on continuera tout de même…perinde ac cadaver !

Que ce Dimanche vous soit en tous points délicieux.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Les idées noires de Hank Hulley

Bien entendu, ça n’a pas traîné. Il vient de me balancer à travers la gueule un de ces coups de téléphone, notre vieux copain Hank Hulley, dedieu je ne vous raconte pas! Enfin si, au contraire, je vous raconte, je suis là pour ça, pas vrai? Si je commençais à vous faire des cachotteries vous finiriez par vous en formaliser, aller lire ailleurs si ça se trouve, et moi je resterais là comme une âme en peine, tout seul, vox clamans in deserto… bouh quelle horreur! Rien que d’y penser j’en tremble d’effroi méphitique! Bon, assez déconné, je ne vous le cacherai pas plus longtemps il me l’a jouée hyperfurax l’Amerloque, la grosse rogne made in Missouri, une vraie tornade blanche, du genre à foutre les jetons à tout ce qui trimballe ne fût-ce qu’un infime petit bout d’Afrique dans son patrimoine génétique.

« Bordel de dieu, me déclara-t-il sans ambage, tu ne te rends même pas compte à quel point ils commencent à nous les concasser en petit gravier tous ces connards de bien-pensants qui élisent des présidents cons à bouffer des bites grosses comme l’obélisque de Washington et qui nous défèquent une pendule format Capitole dès qu’un malheureux flic dézingue un fucking blackguard! C’est ma faute à moi si les voyous c’est que des négros, dis? J’y suis pour quelque chose? M’enfin! On va où comme ça, je te le demande…oui, remarque toi tu le sais bien, tu y es déjà, tes flics Franchouilles on les arme avec des pistolets à chewing-gum et on leur interdit de s’en servir contre la racaille sous peine des pires supplices, j’ai entendu dire et de source sûre en plus vu que c’est toi, bloody bastard, qui me l’avais raconté. Mais bon, moi qu’on persécute le poulet chargé de m’assurer un sommeil paisible et serein, ça me défrise le poil pubien, je te le garantis! En plus, de nos jours n’importe quel peigne-cul a le droit de filmer n’importe quoi avec sa merderie de smartphone de mes deux : t’as un cop qui fait son boulot en bousillant une saloperie de voleur en fuite, sommations d’usage et tout, quoi, dans les formes et dans les règles…et le monde entier lui tombe dessus comme quoi il a tiré dans le dos et sur un asthmatique, en plus! Et black, évidemment mais là ça vire à la clause de style!

« Et puis, bullshit, comment veux-tu aller de l’avant avec les paillasses qui nous gouvernent. Barack-Hussein tiens, sept ans qu’on se le coltine avec le bilan qu’on sait: en Afghanistan les Talibans reprennent le dessus, en Irak faut voir la guerre qu’ils se farcissent, en Syrie on n’a même pas été foutu d’empêcher leur charognerie d’Etat Islamique, en Ukraine c’est nous qui sommes allés foutre le souk, avec votre aide à vous les Européens, toujours prêts à vous la faire mettre pour peu qu’elle soit bien bronzée… ne parlons même pas du « dialogue » entre Israël et la Palestine, même pendant leurs guerres à la con, on n’avait pas connu pire! Et maintenant l’Iran avec un accord complètement bidon, poudre aux yeux et compagnie! Non, y a pas ce Bamboula de mes deux nous rappelle l’autre débile aux cacahuètes, c’est Carter-bis : comme tu disais si bien « Peanut’s back »(http://onefoutus.over-blog.fr/article-36271920.html), plus grave encore que ce vieux trou de balle : le roi de la valse hésitation, Barack! Entre Vladimir Putin, Bachar El Assad, Benjamin Netaniaouh, les Saoudiens, les Qatariens, les Européens, les Chinetoques et tous les casse-couilles du monde entier,  ça tourne au jeu de quilles… avec Obama dans le rôle du clébard, un désastre! Et maintenant Castro, dis donc, la cerise sur le gâteau! Manquait  que ça tiens, Los Barbudos bientôt dans nos murs, il nous aura vraiment tout fait ce motherfucker. Et je ne te parle même pas de politique intérieure, tu t’en fous mais juste la calamité! Pour résumer, à part nous coller son usine à gaz à la con d’obamacare dont personne ne veut mais qu’il faut payer quand même, il a fait quoi, hein? Parfaitement, que des conneries, la plus grosse restant tout de même la régularisation de cinq millions de clandestins dans l’espoir qu’ils votent démocrate, ces corniauds, une honte!

Mais ça ne s’arrête pas là : maintenant on commence à voir Hillary (comme une baleine) venir pointer son gros tarin dans l’embrasure de la porte de White House, là où dans le temps elle cognait à bras raccourcis sur son bonhomme pour lui apprendre à répandre son foutre partout dans le Bureau Ovale, avec sa manie de tripoter la stagiaire en lui agaçant le hot-dog au moyen d’un corona flor-fina frauduleusement récupéré via Guantanamo. La nostalgie, sans doute…Et la mère Tapedur-Clinton qui n’y a jamais rien compris à grand chose, risque bien de se retrouver élue, vu qu’entre les négros, les latinos et les ahuris de la bien-pensance, on a vite fait de réunir une majorité d’enfoirés. C’est très beau la Démocratie mais là, je t’avoue, ça commence un peu à puer la ménagerie! En vérité je te le dis, l’avenir s’annonce rose pour tout le rebut d’humanité qui nous grouille entre les pattes, depuis le petit merdeux dealer de shit jusqu’au Calife de malheur crucificateur de Chrétiens avec la bénédiction de notre Occident pourri jusqu’à la moelle. Nous vivons la fin des honnêtes gens, old fucker, après nous le trou noir…vachement noir même, ça fonce de jour en jour, comment tu disais déjà…ah oui : on est foutu! »

Voilà. Je vous passe le reste dont l’intérêt se révèle plus modéré dans la mesure où ce connard m’a raconté par le menu sa partie de pêche au gros dans les Caraïbes, ses aventures sentimentales en compagnie de prostituées illégalement importées d’Amérique centrale, ainsi que les tribulations de son fils aîné, Deck Hulley, un branleur de première acharné à se lancer dans des opérations commerciales fort audacieuses et de grande envergure mais systématiquement vouées à l’échec. La dernière de ce brave garçon ayant consisté à vendre simultanément à plusieurs personnes le ranch de son cher Papa, lequel vient de laisser quelques centaines de milliers de dollars dans l’histoire afin d’éviter à sa progéniture des poursuites judiciaires aux conséquences nécessairement fâcheuses pour la réputation à peu près sans tache des Hulley. On a beau regorger de pognon, ce style de joyeusetés laisse forcément une certaine amertume, faut comprendre. Comme quoi pour lui stimuler la mauvaise humeur au cow-boy, même pas besoin d’aller chercher Obama, il a ce qu’il faut at home. Allez,  je vous parie tout ce que vous voulez que lorsque Hillary (jaune) aura récupéré la Maison (Blanche) Hank Hulley nourrira encore ses idées (noires).  Et après ça vous trouverez toujours des malveillants pour l’accuser de racisme!

Que la paix soit avec vous, passez un bon Dimanche.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Cafard

Alors comme ça, Radio France n’en finit plus de faire sa grève anti-Gallet… Voulez vous que je vous dise? Eh bien en définitive on s’en fout complètement! On vit parfaitement sans ces gauchiards prétentieux, détenteurs de la vérité révélée, toujours prêts à endoctriner le pauvre monde, à faire régner la désinformation, l’intox, la bien-pensance et à puiser indéfiniment dans l’argent public la satisfaction des intérêts particuliers de leur petit microcosme douillet. Verrons nous un beau jour venir un gouvernement résolu à bazarder cette racaille parasitaire? J’en doute, hélas. Pourtant, le Service Public de l’Audiovisuel pompe grosso-modo trois ou quatre milliards d’Euros par an dans la poche du con tribuable…comme disait l’autre si vous cherchez des sous, moi je vous en trouve!

Et cependant il ne pèse guère, l’audiovisuel public, en comparaison de tout le reste, de tout ce qui transforme la France, ce pays qui fut de temps à autres, temporibus illis, si brillant, si splendide, si exemplaire, en un conglomérat minable de ploucs sans vertus, sans idées, sans éclat, pleins d’envie et de bassesse, tout juste bons à se laisser peu à peu coloniser par les peuplades à moitié sauvages qu’ils engraissent à l’envi sans même entrevoir qu’elles ne sauraient tarder à les bouffer tout cru. Eh oui, mes bien chères sœurs, mes bien chers  frères, aujourd’hui, je vous l’avoue -tout en vous priant de m’en excuser-  je n’ai pas le cœur à la rigolade, pour différentes raisons dont certaine tellement personnelle que je ne saurais la partager avec quiconque; mais aussi parce que l’espoir se barre, parce que je ne vois plus que du mauvais se profiler à l’horizon, lequel acquiert désormais la couleur de la merde fort avancée en âge.  C’est une chose de répéter comme une antienne, un peu sur le ton de la blague, « on est foutu »…mais en prendre vraiment conscience avec toutes les conséquences tragiques qu’implique un constat de ce calibre, ça fout carrément les jetons, ça vous injecte la dose massive de désespoir, et en intraveineuse encore ! Prenez Dimanche dernier, tiens, pas la peine d’aller chercher loin,  hé bien vous l’avez vue la « vague bleue »?  Pas de doute, les Socialos récoltent la branlée du siècle au point qu’ils s’en relèveront peut être dans six ans, la prochaine fois quoi, et même pas sûr! Mais après tout qu’est-ce que cette victoire de la « Droite Républicaine » (l’autre façon d’être de gauche), un ramassis de centristes plus ou moins modémisés et d’émasculés modérés? Une imposture, voila ! A côté vous avez un quart des électeurs qui tentent désespérément de balancer un coup de semonce dans les gencives politicardes : résultat néant! Ils le prennent encore une fois bien profond dans le prose, les citoyens nauséabonds. A la poubelle leur message d’avertissement sans frais, on s’en torche : en guise de réponse on va juste remettre des écolos dans le gouvernement ! Et 1,6% d’élus pour 26% des voix au premier tour, c’est y pas beau la démocratie? Qu’on se le dise, dans cette affaire les media -donc l’Opinion qui se respecte- ne trouvent qu’un seul vainqueur : Sarkozy ! Le reste n’est que littérature…

Et puis, aussi, elle consiste en quoi la solution aqueuse, je veux dire Marine ? Mais en rien du tout mes amis, une impasse, le piège à cons absolu! On vote pour ces gens-là parce qu’on n’a pas le choix, bien sûr, mais au bout, hein, vous voyez un avenir radieux, vous? Enfin soyons donc un peu sérieux : la droite on sait ce que c’est, rien à voir avec ce que propose l’UMP d’ailleurs; la gauche aussi, des gugus qui promettent des communisteries pour se faire élire et qui se retrouvent bien emmerdés lorsque, élus, ils s’écrabouillent la gueule contre le mur des réalités. En revanche les affidés de la famille Le Pen on ne sait pas… Au temps de Papa les choses se montraient sous un jour assez clair…et ça faisait dix-huit pour cent dans le meilleur des cas.  Avec Fifille la ligne ondule, le message se brouille, on ne situe plus très bien l’objectif, la démagogie emporte tout, elle façonne un monstre politique qui, en toute hypothèse, apparaît aussi viable que le produit des amours improbables de la carpe maurrassienne et du lapin marxiste. On va où avec une coquecigrue de cette sorte ? Nulle part, évidemment, même pas dans le mur, le mur ça restera ad vitam aeternam l’apanage des autres, l’UMPS…enfin jusqu’à la Charia, bien sûr, après nous aurons du vrai changement, le voilà l’avenir de la France !

J’aimerais bien en trouver, moi, des raisons d’espérer, débusquer les signes avant-coureurs du redressement, moral veux-je dire, pas les 0,1 point de croissance censés nous refaire la cerise, sentir les prémices d’une ère nouvelle, retrouver la confiance en l’avenir, tout ça quoi, avec des fleurs, des petits oiseaux qui gazouillent,  l’adieu du chasseur que l’écho faible accueille et que le vent du nord porte de feuille en feuille… Au lieu de ça je vois quoi? Mohamed et Mamadou qui dealent du shit à Mathis et Enzo en attendant de pouvoir leur piquer leurs I Phones. Les plus âgés au chomedu parce que le boulot se fait rare (normal au prix où il navigue). Les hordes de retraités résignés qui devront bientôt retirer leur pitance quotidienne à la Soupe Populaire…pour les plus vernis, les autre ce sera carrément les poubelles. Les Chrétiens qui se font persécuter de partout donc bientôt chez nous aussi, logique. Par dessus le marché l’Europe, avec son cortège de règlementations à la con et de bons sentiments à laisser venir les millions de miséreux attirés par la générosité sans borne d’une France qui la pratique à crédit. Et puis aussi, je ne le répèterai jamais assez, l’insurrection qui couve doucement sous le béton des « quartiers sensibles » et qui ne manquera pas d’exploser un jour ou l’autre quand le Calife et ses potes du salafisme mondialisé en décideront ainsi… Profitez en bien : pour l’instant, en comparaison de ce qui nous attend nous nageons dans la félicité!  Alors l’espérance en des jours meilleurs, n’est-ce pas… Ah, si, quand même…

Mais oui, bien sûr, où avais-je la tête! J’en vois une de raison d’espérer, moi, un truc qui va nous peindre le futur en rose bonbon, nous changer la vie aussi radicalement qu’à Grand-Maman quand on lui renouvelle sa couche : j’ai nommé le paquet de clopes neutre! Grâce à cette initiative de notre chère Marisol – MST pour les amis-  le tabac et ses conséquences horrifiques ne nous sembleront bientôt plus qu’un mauvais souvenir! Dès l’an prochain quand vous vous rendrez chez le buraliste pour y faire l’emplette de vos Marlboro Light, on vous refilera une petite boîte avec une image dégueulasse dessus et rien d’autre!  Alors vous ferez quoi, hein ? (enfin si vous êtes fumeur, dans le cas contraire l’effet ne semble pas garanti). Ben oui, bien sûr, complètement dégoûté vous cesserez immédiatement de pétuner!  Et voilà le travail!  Elle est pas belle la vie avec les Socialos? Alors finalement tout reste possible, pas vrai, l’espoir renaît…sans compter que la fin du tabac ça pourrait bien nous booster le marché du cannabis, non? Y a même de l’avenir pour les banlieues, dites donc! Du con du feur et même du fond du cœur merci Madame Le (1) Ministre! Où Marisol passe le cafard trépasse!

Et du coup, comme vous fûtes bien sages, je vous le publie Samedi…mais pas n’importe lequel, Samedi Saint tout de même, ça valait bien un petit effort.

Alors joyeuses Pâques pour ceux qui savent encore ce que cela signifie et pour les autres faites gaffe au chocolat, au delà d’une certaine limite ça vous nique le foie.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) L’immensité de la gratitude n’exclut pas le bon usage du français.