Vivement le Tour!

Cela s’était déjà produit voilà six ans (http://onefoutus.over-blog.fr/article-32930935.html). En matière astronomique on appelle cela une conjonction… pour cette fois, si vous n’y voyez pas d’inconvénient, nous nous contenterons de « jonction » le reste allant de soi. L’été, bien sûr, nul ne saurait valablement y trouver à redire, il faut en passer par là que voulez vous, le phénomène apparaît incontournable, même s’il ramène sur nos belles côtes des palanquées de ploucasses mal dégrossis venus du Nord et, désormais, des tsunamis de sauvages envahisseurs déferlant en hordes innombrables depuis une Afrique qui, de toute éternité, ne nous apporta jamais que les pires emmerdements. En comparaison des seconds, les premiers semblent désormais bien inoffensifs, puisque, le mois d’Août fini, ils s’en retournent dégoûtés dans leurs contrées fétides et septentrionales, puis nous foutent la paix tout au long des dix mois subséquents. Et aussi l’été reste quand même ce moment privilégié entre tous où le vieux cochon peut se rincer l’œil tout à loisir à observer les coquines qui se baladent quasiment à poil, non point tant pour pallier les affres de la canicule que pour voir s’allumer dans le regard bovin du pauvre badaud qui croise dans les parages, la flamme ardente du désir inassouvissable.

Je n’en dirais certes pas autant de cette lamentable pantalonnade que constitue la sacro-sainte Fête des Pères. Moi, la Fête des Mères, à la rigueur je veux bien, après tout les nanas se coltinent neuf mois durant un  voire plusieurs morpions dans le buffet, avec la fatigue, les soucis de santé et les dégâts collatéraux qui en découlent. S’ensuivent vingt ans, sinon plus, de sacrifices, de soins constants, de torchages, de lessives, d’inquiétudes, de souffrances morales et d’abnégation résignée. En revanche, la Fête des Pères c’est un peu comme si l’on attribuait un prix de cuisine au gros porc qui se tape goulûment son repas au resto et qui, deux fois sur trois, se barre en loucedé sans payer l’addition. Comment ça, je fais dans le caricatural? Vous ne les voyez pas, vous, ces pères d’aujourd’hui, juste bons à se goinfrer de plaisir et à faire marner leurs nanas, au burlingue le jour, à la maison le soir… jusqu’au moment où ils se barrent avec une autre pour recommencer le même cirque? Vous trouvez que ça justifie une fête, ce genre de comportement de petit mac irresponsable? Allons voyons, un peu de sérieux que diable! Si vous tenez vraiment à fêter quelque chose le 21 Juin, choisissez donc Saint Rodolphe, voilà un garçon convenable, évêque de Bourges de 841 à 866, dites donc, et rédacteur d’une « Instruction Pastorale » restée en vigueur jusqu’aux déconnages conciliaires de Jean XXIII…et, ne s’étant jamais marié, cet homme de bien laissa aux paroissiens Bourgeois concernés, le soin d’élever sa nombreuse autant que clandestine progéniture. Si par impossible vous dégottiez dans les environs un Rodolphe (ou un Raoul, c’est pareil) n’omettez donc pas de lui souhaiter une bonne fête. En revanche, pour peu qu’il fasse profession de paternité, le malheureux prénommé, n’omettez pas de lui préciser qu’il s’agit en l’occurrence d’honorer son Saint-Patron susvisé et non les regrettables suites de ses coïts mal interrompus. Voilà pour la Fête des Pères…

Quant à celle de la « musique », vous savez déjà ce que j’en pense…autant de bien que j’ai de considération pour son sinistre hurluberlu d’inventeur, vous mordez le topo? Et ce qui me navre encore plus c’est de voir tous ces gens qui marchent à fond dans la combine…faut la faire, la teuf de la zic…pourquoi? Ben parce qu’aujourd’hui c’est la « Fête de la Musique » parbleu, quelle question! Et puis aussi, vu qu’elle adoucit les mœurs, la zicmu, demain nous compterons le nombre de morts…o tempora, o mores!

Donc sombre Dimanche! Entre ces couillonnades convenues et l’actualité merdique qui nous saute à la gorge aussitôt que nous entrebâillons le moindre medium (je veux dire le singulier de « media », pas le Professeur Babalayokoko) la consternation sévit à tous les étages. Tenez, par exemple, cette histoire de « migrants » dont on nous rebat les oreilles, je veux parler de la poignée de mediatico-clandestins acharnés à faire le buzz sur les enrochements frontaliers proches de Menton, alors que chaque jour qui passe nous en déverse des milliers à travers la gueule…par le train, tout bêtement. Hier grosse opération des associations gauchiardes niçoises pour soutenir les délinquants en question : ce que la population franchouille peut receler comme imbéciles-suicidaires, on a peine à imaginer! Des « séniors » en plus, moyenne d’âge plutôt élevée…des ex-soixante-huitards, sans doute… fallait les traiter grave à la barre de fer ces enfoirés, nous avons été trop gentils, vous voyez ce que ça nous coûte? Remarquez, en même temps, ne négligeons pas l’aspect positif éventuel des choses : on dirait bien que les jeunes s’en foutent…je ne vous parle pas des « Jeunes » de banlieue, ceux là se trouvent trop occupés par le commerce des stupéfiants pour aller donner un coup de main à des co-africains qu’ils ne souhaitent d’ailleurs pas voir débarquer au milieu de leur fromage, non je parle des jeunes-gens, les descendants des andouilles de la rue Gay-Lussac…on dirait qu’ils ont perdu le goût de la chienlit, ces jouvenceaux! Avec l’effroyable bordel que leurs grands-parents leur ont mijoté en guise de biosphère et les emmouscailles qui leur tiennent lieu de quotidien, sans évoquer leur avenir de mur de chiottes, peut être ces gamins ont-ils enfin compris que charité bien ordonnée commence par soi même…si tel était le cas tout ne serait peut être pas perdu…n’excluons pas toutefois que l’abrutissement constant découlant de l’usage immodéré des smartphones et autres machines électroniques les mette simplement hors d’atteinte, les imperméabilise contre toute influence extérieure. Je pencherais plutôt en faveur de la seconde hypothèse, hélas!

Et à côté de cela vous avez Sarkozy! Alors celui-là dans le genre lourdasse il se révèle rigoureusement imbattable. D’après lui les « migrants » c’est comme une grosse fuite de flotte, une canalisation pétée qui déverse à gros bouillons dans la cuisine. Pour pallier nous allons répartir équitablement les flots tumultueux dans les autres pièces! Il vous sort ce genre de vanne à deux balles devant un parterre enamouré de Ripoublicons tout acquis à sa cause : gros rires entendus, judicieusement ordonnés par le chauffeur de salle! Moi je veux bien mais d’une part, tant qu’il se risquait à filer la métaphore il pouvait carrément évoquer les chiottes bouchés qui débordent à tout berzingue, l’image eût encore mieux galvanisé les foules; d’autre part, la vulgarité style camelot de foire ne constitue sans doute pas la recette miracle pour tenter de récupérer l’électeur du Front-National. Ce dernier ne trimballe pas forcément un cerveau de ouistiti, contrairement à ce que nos élites s’efforcent de laisser croire, et puis on ne couillonne pas les gens deux fois… il a eu 2007, Sarko, pour son deuxième joker il pourra toujours se fouiller, les baisés ont parfois des goûts de revenez-y mais très rarement en matière électorale. Et pareil pour le « débat sur le droit du sol », il se figure sans doute que nous allons couper dans la combine!

Voilà où nous en sommes, la maison brûle, comme disait Chirac avec le dernier bout de cervelle qui lui restait, et pendant ce temps là chacun y va de sa petite buzzounette à visée focusséenne. La Taube exige les trente-deux heures, la Pintade Ségo livre un combat effréné contre le Nutella et le Round-up, Julie Gayet, au Mont Valérien, pousse le fauteuil roulant de son vieux Papy croulant, tout en faisant bien attention de ne pas écrabouiller les nougats à son jules présidentiel…bref on touche le fond! Dieu merci les vacances approchent, on verra peut être un poil moins de connards et on entendra, avec de la chance, un tantinet moins de conneries.

Vivement le Tour qu’on constate les nouveaux progrès de la médecine du sport!

Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

38 réflexions sur “Vivement le Tour!

  1. Pr Calguès 21 juin 2015 / 16 h 55 min

    Moi je suis content que vous ayez parlé cette semaine de ce brave Raoul dans votre billet.
    Il est très connu par les passagers des salons de ferrys Corse/Continent ou vice versa lors des trajets Force 9/10 – avis de grand frais -.
    Tout le monde, ou presque appelle Raoul dans ces moments là. Quel succès ce Raoul !
    Notez que par les temps qui courent et les spectacles qui nous sont donnés ces jours-ci , pas besoin de grand frais ni de Force 10 pour appeler Raoul…
    Amitiés et issa.

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2015 / 17 h 11 min

      Le pire c’est tout de même quand on appelle Rodolphe…là c’est
      carrément tripes et boyaux!
      Issa! Bonne soirée.

      J'aime

      • Pr Calguès 21 juin 2015 / 17 h 34 min

        Comme de Félicie, vous auriez pu parler d’Alexis, aussi !
        L’empapaoutage est magistral…

        J'aime

      • nouratinbis 21 juin 2015 / 17 h 40 min

        Oui mais ça commence à faire mal…quelque part…

        J'aime

  2. Pangloss 21 juin 2015 / 17 h 28 min

    Des fêtes d’obligation civique et ludique, défaite du bon sens.
    Vive l’été où les jolies filles se montrent! Où se cachaient-elles quand la bise fut venue (et tant pis pour la concordance des temps).
    Sarko, le nouveau roi du stand up, vulgaire, racoleur, faussement provocateur, pas drôle et politiquement correct. Il faut ça pour passer à la télé. Mais il en faut plus pour convaincre l’électeur qui a déjà donné.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2015 / 17 h 39 min

      En réalité et sans s’en rendre compte, Sarko convainc les quelque
      vingt pour cent de braves gens qui sont déjà convaincus de voter
      pour lui…ça pourrait suffire pour les primaires et le premier
      tour mais ça risque de faire un peu juste pour le second…qu’il
      se débrouille, on s’en fout, ce rigolo ne mérite pas qu’on s’en
      préoccupe.
      Amitiés.

      J'aime

  3. BOUTFIL 21 juin 2015 / 18 h 12 min

    moi j’attendais avec délectation que les grecs aillent se faire voir ailleurs, je me disais que ça allait se passer pendant le week end, qu’on allatr rigoler de voir l’affolement général et tout ça mais macache-bono, le cirque continu., il se passe rien !
    allez, gros bisous et bonne semaine

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2015 / 18 h 18 min

      Tu sais, si nous attendons après ces gens-là pour rigoler nous
      allons crever de tristesse…on n’a pas fini!
      Bonne semaine à toi aussi et gros bisous.

      J'aime

    • René de Sévérac 21 juin 2015 / 18 h 43 min

      Boutfil,
      aujourd’hui je suis bavard, demandez à Nouratim;
      Je ne puis résister à « que les grecs aillent se faire voir ailleurs »;
      Tsipras est un futé : il sait que Merkel veut garder le DM (pardon, il a été nommé euro)
      pour maintenir l’Europe dans son hinterland. Il se croit donc en position de force pour le bras de fer.
      Toutefois, Merkel est un vrai politique, elle ne lâchera pas.
      Grexit est notre chance, cet été devrait être l’échéance ! Une fois le brak fait ….

      J'aime

  4. René de Sévérac 21 juin 2015 / 18 h 31 min

    Mon cher Nouratim (s’il commence ainsi, aie; aïe … pensez-vous)
    Dans l’ordre,
    Julie Gayet, au Mont Valérien, poussant le fauteuil roulant de son vieux Papy.
    Ça c’est chouette. Ne pensez-vous pas qu’il y a des « anciens combattants » à louer.
    Je reconnais être mauvaise langue, pour aller draguer le patron, au début … mais maintenant ?
    Les dames en léger, vous avez raison le jour 1 de l’été, c’est top.
    Ce matin, à la messe … mais bref, le sujet n’est pas convenable.

    Venons-en au fait essentiel : l’invasion et le clergé.
    « Rendons César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu »;
    c’est à partir de ce précepte que je règle ma vie :
    au delà des devoirs envers Dieu (qui ne me posent aucune question),
    je considère, en tant que (fraction de) César du fait de l’héritage DÉMOCRATIQUE,
    je me dois de ne tolérer nulle faiblesse qui pourrait conduire à l’abandon de l’Empire à l’invasion !
    Et c’est là que se pose le problème de ce que TODD appelle les Catholiques-Zombie !
    Et que Chesterton appelle « les vertus chrétiennes devenues folles ».

    J’ai d’autres idées, mais il faut en laisser pour « nos frères aux vêpres du dimanche soir ».
    Avec mes amitiés toujours aussi fidèles.

    Post Scriptum : j’ai eu droit à la fête des pères.
    Mon fils ne l’a pas oublié : il a quatre garçons à lui tout seul.

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2015 / 15 h 07 min

      Julie? Il paraît que c’est vraiment son grand-père…mais là vous
      m’instillez le doute.
      En tout cas, désormais je sais pourquoi vous fréquentez l’église :
      pour vous rincer l’œil! Tout de suite on comprend mieux.
      Quant aux Catholiques, ils me consternent, à commencer par le Pape :
      ils oublient totalement le principe de la « charité bien ordonnée »,
      ils la préfèrent bien désordonnée, suicidaire en somme.
      Et tous mes compliments pour votre descendance masculine, vous me
      battez par quatre à un!
      Merci et amitiés.

      J'aime

      • René de Sévérac 22 juin 2015 / 19 h 40 min

        Un mot de plus :

        1. 4 à 1, il s’agit de mon unique garçon.
        Pour mes quatre enfants, ça fait douze, l’invasion de la France n’est pas de notre responsabilité !

        2. Les catholiques sont des gens fantastiques; vous ne les connaissez pas.
        Et les dames sont belles ! Quand j’aurais le temps, je vous parlerai de Pétrarque et Laure (de Sade).
        Quant à François, il croit nécessaire d’être de son temps.
        Ce sont les catho-zombies qui sont chiants !

        A la semaine prchaine.

        J'aime

      • nouratinbis 23 juin 2015 / 11 h 36 min

        1) Donc nous en sommes à 12/1! En effet, vous au moins vous assumez
        vos responsabilités!
        2)Je connais bien les catholiques, j’en suis un moi même, mécréant,
        certes, mais élevé chez les Bons Pères, ceci explique cela. Les dames,
        en effet, sont souvent belles (pas toutes mais à l’impossible nul n’est
        tenu), d’ailleurs ce sont les nôtres…
        Le Pape, quant à lui, ferait mieux d’être au temps de l’Eglise, ce serait
        plus conforme à sa mission.
        A très bientôt donc.
        Amitiés.

        J'aime

      • René de Sévérac 22 juin 2015 / 19 h 42 min

        Pardon : Quand j’aurai le temps (c’est du futur et non du conditionnel)

        J'aime

      • nouratinbis 23 juin 2015 / 11 h 37 min

        Il n’y a plus grand monde qui s’en apercevrait!

        J'aime

  5. grainsdesel 21 juin 2015 / 20 h 01 min

    Mon cher Napoléon: Ton billet, en ce jour de solstice d’été c’est le soleil d’Austerlitz, je sais bien qu’ils ont osé « une fois », façon de nous montrer qu’ils avaient la fritte de nous refaire Waterloo, mais puisque tu fais appel à « Raoul » : *[…Mais il connaît pas Raoul, ce mec ! il va avoir un réveil pénible. J’ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter que le sang coule. Mais maintenant c’est fini, je vais le travailler en férocité, le faire marcher à coup de lattes ! À ma pogne, je veux le voir ! Et je vous promets qu’il demandera pardon, et au garde-à-vous ! […]Non mais t’as déjà vu ça ? En pleine paix ! Il chante et puis crac, un bourre-pif ! Il est complètement fou ce mec. Mais moi, les dingues, je les soigne. Je vais lui faire une ordonnance, et une sévère… Je vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins de Paris qu’on va le retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi, quand on m’en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile !…]
    Il va nous falloir des Tontons flingueurs pour nous faire un bon nettoyage de nos côtes de la Mare Nostrum. Un aller Paris Vintimille, du temps du Mistral, t’en avais pour la journée, mais avec le TGV, t’as même pas le temps de nettoyer la sulfateuse.
    Pour les associations gauchiardes niçoises : […Les cons, ça ose tout ! C’est même à ça qu’on les reconnaît…]
    Demain est un autre jour et question musique, les suivants ne vont pas être piqués de hannetons avec « La Merkerelle » au pupitre : […C’est jamais bon de laisser dormir les créances, et surtout de permettre au petit personnel de rêver…].
    Désolé mais ton petit cousin de la cuisse droite, Nikoléon Sarkolipopette, il va déchanter en temps voulu. Il aura beau ramer ou mettre les voiles, il risque de se prendre dans les gencives : […J’ai pas entendu dire que le Gouvernement t’avait rappelé, qu’est ce qui t’a pris de revenir ?…]
    Excellent billet, mais j’y suis habitué.
    Bien amicalement
    Suri Pape… !
    *{…] Phrases cultes des « Tontons flingueurs ».

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2015 / 15 h 19 min

      Comme quoi on trouve tout chez Audiard, c’est ça le génie.
      Cela dit, Napoléon c’est pas moi, je n’ai aucune sympathie pour ce
      mec-là et je ne suis même pas Corse. Donc Nikoléon Sakolipopette (whaarf!)
      n’est pas mon cousin, d’ailleurs c’est juste un métèque, plus ça va moins
      je peux le blairer…c’est comme Les Ripoublicons, je n’en vois pas un pour
      relever l’autre!
      Toute plaisanterie mise à part, le cirque grec actuel me rappelle un peu
      le jeu de trompe-couillon…le couillon étant évidemment le Citoyen
      Européen…et les chleus garderont en toute hypothèse leur DM€, la Grèce
      pour eux c’est roupie de sansonnet.
      Merci pour ce moment comme dirait l’ex-première concubine.
      Avec toute mon amitié.

      J'aime

  6. trucmuche33 21 juin 2015 / 21 h 33 min

    Sarko veut des urnes pleines pour lui et en attendant il nous casse menu menu nos burnes.

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2015 / 15 h 23 min

      En attendant, nous en avons les burnes pleines :
      Sarkozy, Sarkozy, burnes pleines,
      Comme un plombier vidant la cuisine trop pleine.

      J'aime

  7. atoilhonneur2 21 juin 2015 / 22 h 15 min

    Bon, le passage sur Sarko,, pas trop, à croire que tu n as pas lu mon billet sur le sujet et étonné que tu te fasses ainsi berner par la polémique montée de toutes pièces par la gauche et les médias, ce qui revient au même.

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2015 / 15 h 32 min

      En effet j’avais loupé ton article sur le plombier, il faut dire
      qu’avec ton rythme de production on est vite largué!
      Mais la propagande gauchiste médiatique n’a rien à voir avec ma
      façon de considérer Sarko, il a sorti cela en connaissance de cause,
      il sait comment fonctionnent les media et ne pouvait pas ignorer qu’on
      ne retiendrait que ce petit bout de discours, sans préciser qu’il en
      attribuait la paternité à d’autres.
      Moi, Sarko m’a couillonné en 2007, j’ai encore voté pour lui aux deux
      tours de 2012 (le moyen de faire autrement?) mais en 2017, il ne m’aura
      que s’il se trouve face à la Gauche au second tour…pour le reste j’ai
      désormais bien des difficultés à le supporter…cela pourrait éventuellement
      me rendre injuste à son égard mais la vie est ainsi faite…et puis avec
      mon petit blog confidentiel je ne risque pas de lui faire beaucoup de mal…
      Amitiés.

      J'aime

  8. jacquesetienne 21 juin 2015 / 23 h 21 min

    Je ne suis pas d’accord sur tout mais pour le style : BRAVO!

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2015 / 15 h 34 min

      Merci, cela me va droit au cœur…et comme je ne fais pas
      dans le consensus, j’aime bien les avis divergents, ça stimule!
      Amitiés.

      J'aime

      • Ghys 18 août 2015 / 15 h 32 min

        Bonjour,

        Quel plaisir de vous lire, moi qui suis au plus bas, au niveau moral et même à tous les niveaux, tant le système vous presse comme un citron, même quand vous n’avez pas grand chose, il vous presse quand même.

        Donc, inutile de vous dire, que je suis sur la même longueur d’onde que vous, et j’adore en plus de ça votre humour, ce qui ne gâte rien.

        On se comprend, nous sommes de la même génération. Moi par contre, je suis une fille…

        A bientôt, je continue à vous lire, ça me détend…

        J'aime

      • nouratinbis 20 août 2015 / 13 h 06 min

        Merci, vous me faites bien plaisir.
        Cela dit, outre le fait que c’est très bien d’être une fille
        (moi je préfère) je crois qu’il faut éviter de déprimer, c’est
        mauvais pour la joie de vivre. Avec le peu qu’on nous laisse
        nous maigrissons, ce qui est excellent pour le look et pour la
        santé…et puis il y a encore plein de merveilles à savourer…
        en cherchant un peu…

        J'aime

  9. carine005 22 juin 2015 / 10 h 11 min

    Cher Tonton !
    Alors comme ça, tu t’appelles Rodolphe ?
    Bonne fête ! Un poil trop tard, mais tu me pardonneras.

    Pas comme Jacques, je suis d’accord sur tout !
    Quant au style… Purée quel style !
    J’adore !
    Bourzigras ! (Prends pas ça phonétiquement ^^)

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2015 / 15 h 38 min

      En fait moi c’est Raoul, comme dans le ferry du Pr. Calguès, mais
      de toute façon c’est tous les jours ma fête car je suis toujours
      preneur de bourzigras (phonétiques ou pas).
      En tout cas merci pour l’appréciation, j’en ai rosi sans même avoir
      bu un coup au préalable!
      Ragozixoub!

      J'aime

  10. crisfi 22 juin 2015 / 16 h 27 min

    « Merci pour ce moment… de lecture »…
    Je pensais bien que Corto ne serait pas content…
    Pour ma part, je souscris entièrement
    A la prochaine !

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2015 / 17 h 19 min

      Merci à vous, je suis navré pour notre ami Corto mais là,
      vraiment, je n’arrive pas à partager son point de vue.
      Je suis content de ne pas être le seul…
      A bientôt j’espère.

      J'aime

  11. Dr WO 22 juin 2015 / 16 h 59 min

    Tout le monde a eu son pécule. Le plombier Sarkozy ouvrent les vannes de la connerie et patauge.

    J'aime

  12. mamedjo 23 juin 2015 / 16 h 15 min

    t’as bien raison vivement le tour, on voit de la belle cuisse mâle et quand comme moi on coupe le son( chanson des cons), on regarde le paysage depuis l’hélicoptère on repère les clochers des villages et demain on verra les minarets…
    j’ai peu de regret de faire ma satire de la Bible je suis bien déçue par des gens qui ne connaissent pas le aide toi et le ciel t’aidera …quand les associations auront compris que laisser entrer c’est être pris en tenaille entre les nouveaux qui arrivent et les anciens arrivés !…comment peut on s’en sortir avec des couillonnades pareilles!
    on va avoir nos émigrés a la campagne a 40 bornes de chez nous ;;;et tout le monde gueule au café du commerce…pourtant c’est un enrichissement culturel , si on ne le croyait pas on ne voterait pas depuis dix mille ans pour ceux qui nous l’imposent !
    bisous

    J'aime

    • nouratinbis 24 juin 2015 / 14 h 50 min

      Eh oui, tout le monde y aura droit, même au fin fond des
      campagnes, d’ailleurs Raffarin (s’il en trouve un plus con
      il le tue pour rester le seul) l’a dit : « il faut mettre
      à profit l’immigration pour repeupler les zones rurales
      désertées »…on s’enrichit de jour en jour, y a pas !
      Gros bisous;

      J'aime

  13. mevennais 24 juin 2015 / 15 h 50 min

    Ah merdalors, l’été, je suis « surbooké », à peine revenu, que la famille débarque, alors le temps me manque, trois jours de retard pour prendre connaissance de votre dernier billet, vous vous rendez compte ? Je serais presque comme vous, à souhaiter la tranquillité des mois « non-estivants » (pas très élégant ce terme ! (lol)
    A part cela, pas étonné de la réaction de Corto, excellent souvent mais un peu « aveuglé » par son attachement quasi-inconditionnel à l’UMP et Sarko. Je partage votre point de vue, le bonhomme à bien entubé le populo, non seulement il n’a pas fait ce que l’on attendait de lui, lors de son quinquennat, mais impossible de lui pardonner l’histoire du « référendum », enfin, ce que j’en dit… Pour le restant, ça suit son cours, nous allons toujours dans la même direction et comme je l’ai écrit sur un autre « blogpote », voilà quelque temps encore, j’espérais, égoïstement, que « ça » tiendrait bien encore une décennie, mais, au train où vont les choses, que va t’il se passer dans cinq ans, trois ans, demain ? On arrive à vivre au jour le jour, sans se poser de question et prendre le bonheur au quotidien, je ne fais plus que des projets à très court terme, je plains, très sincèrement, ceux qui ont des enfants, des petits-enfants.
    Amitiés. Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 24 juin 2015 / 17 h 40 min

      Hélas, au train où vont les choses, même à très court terme on ne sait plus
      trop à quel saint se vouer…pas Saint Nicolas, en tout cas, pour peu qu’il
      nous ressorte BHL et nous remette une couche de bordel mortifère va-savoir-où!
      Bon courage pour la famille (je compatis) et à bientôt.
      Amitiés.

      J'aime

  14. mamedjo 28 juin 2015 / 14 h 54 min

    t’es en vacances ?, repose toi si c’est le cas et essaie de garder ta tête sur les épaules pour quand tu reviendras
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 28 juin 2015 / 17 h 06 min

      Jamais de vacances…ou toujours en vacances, c’est comme tu veux…
      Non, je suis bel et bien là mais j’ai du mal à sortir quelque chose
      de correct, il y a des jours comme ça…
      Merci et gros bisous.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s