Ta décote, ma cocote!

Notre vieux pote Minou la Tringlette (voir notamment http://onefoutus.over-blog.fr/article-dominique-nique-nique-73839940.html) n’ayons pas peur des mots ce n’est pas le genre de mec que les trous effarouchent (tant qu’on y est, voir aussi, par exemple,  http://onefoutus.over-blog.fr/article-mauvais-gout-78496170.html). Seulement là, on a beau dire mais il s’agit au bas mot d’une bonne centaine de millions, pas comme avec la grosse Nafissatou qui s’est contentée d’un seul et encore bien contente…comme quoi, vous voyez, bande de miteux gagne-petit, dans ce genre de milieu, socialiste ou pas, quand on parle fric ça concerne des montants tellement extravagants qu’il vous faudrait des centaines de vies laborieuses pour arriver à vous en faire une vague idée. Donc la Société LSK (L. a jugé bon de se défenestrer en 2013 mais SK lui, demeure parmi nous -ou par Minou si vous préférez- en pleine forme et fidèle au poste) laisse une ardoise de cent millions et La Tringlette se retrouve à nouveau mis en examen, cette fois pour escroquerie, abus de biens sociaux et tout le toutim, ça change un peu de ses petites inculpations habituelles…mais vous savez, faut pas lui en vouloir, à mon humble avis tout semble lié, il y a un rapport…hélas, bien plus d’un, je le crains. Écoutez, je vais vous dire : un Monsieur comme Minou La Tringlette, même à son âge -surtout peut être- il lui faut trois ou quatre pétasses de luxe simultanément et ce, allez, au moins trois fois par semaine; à trois-mille Euros la prestation le calcul apparaît vite fait : ça vous demande un budget de l’ordre d’un million et demi à deux millions par an! Tant qu’il pouvait, ès-qualité de futur président de la République Française, se faire régaler à l’œil par des gentlemen du style des vedettes involontaires de l’affaire du Carlton de Lille, tout allait bien, pas de souci de pognon (voir aussi, ne lésinons pas, http://onefoutus.over-blog.fr/article-entre-les-deux-a-balance-104233464.html ) Mais après l’affaire du Sofitel-Manhattan, hein? Il fait quoi le gros Minou? Il se brosse (oui, enfin vous voyez…)? Comment voulez vous? Quand on y a pris goût à ce genre de récré, plus moyen de s’en passer, ou alors c’est la mort sûre! Et qui voudrait sa mort, à ce pauvre garçon, hein? Pourquoi eût il mérité un sort aussi funeste, pas vrai? Bon, prenez un clampin comme Jean Foupallour, comme ça, au hasard, ben il fait quoi, le type, habitué à se contenter de la Veuve Paluche depuis que Bobonne a définitivement cessé de lui graisser l’arbre de transmission ? Hé bien, il se réfugie dans le pastaga et les chips qui l’accompagnent, voilà tout. Pour le fauchemane l’abstinence n’est rien d’autre qu’une composante naturelle de la privation, laquelle nourrit l’essentiel de son existence. Normal, il a l’habitude, le mec, ça ne lui fait plus rien et il devient si abruti qu’il ne se rend même plus compte de tout ce qu’il a loupé et rate encore…une sorte de grâce d’état, si vous voulez. Mais un homme de l’envergure du Minou! Comment voulez vous, après avoir connu des délices auprès desquels ceux de Capoue s’apparentent à un déjeuner chez Mac Donald (comme dit la blague, Ma Queue Donald et non Mes Couilles Mickey), qu’il se satisfasse d’une petite empoignade en solo, de temps à autres, histoire de se désengorger le gicleur? Vous n’y pensez même pas…ben lui non plus…enfin je suppose, vu la présomption d’innocence, n’est-ce pas, mais faut le trouver tout ce blé : vous et moi, on ne pourrait pas, bien évidemment, mais lui oui…Aaaaaaalors !

Alors tout cela vous donne une petite idée de l’immensité qui sépare les grands de ce monde, fussent ils un peu déchus et légèrement démonétisés, de la multitude amorphe des anonymes impécunieux, tenus de se serrer toujours un peu plus la ceinture en attendant des jours meilleurs qui ne viennent jamais. Les uns connaissent des ennuis mais ne cessent jamais de péter dans la soie, les autres claquent du bec en regardant, terrorisés, leurs petits découverts de fin de mois qui ne suffiraient même pas à assurer le budget vaseline du gros Minou. J’en connais un sacré paquet à qui ça doit faire drôle, toute cette débauche de pognon : par exemple les copains nés après 1957 qui viennent, contre toute attente, de se morfler un an de plus à attendre la retraite. Et avec l’accord des Syndicats, s’il vous plaît…oui enfin, pas la CGT ni FO, non, juste ceux qui possèdent un tout petit peu le sens des responsabilités. Parce qu’évidemment, quand vous commencez à voir le fond de la caisse (sans contrepèterie) vous avez deux solutions, soit vous regardez ailleurs soit vous essayez de sauver ce qui peut encore l’être. Grâce à Dieu, ce qui vaut essentiellement pour la CFTC, cette dernière et ses copines CFDT et CGC ont choisi la seconde accordant ainsi un peu d’air à l’ARRCO et à l’AGIRC, lesquels frisaient l’asphyxie. Je me dois d’ajouter, mais ne le dites à personne, que les deux syndicats non-signataires, bien contents de se tirer ainsi d’un inextricable pétrin, n’ont pas omis de chuchoter en coulisse qu’ils écraseraient le coup en se contentant de petites protestations de principe, juste pour la forme. Il n’y aura pas la moindre grève et personne ne défilera; ni fleurs ni couronnes et même pas de serrements de mains… Ouf, c’est passé, tout le monde est content! Surtout le MEDEF, d’ailleurs qui se félicite de l’avancée historique qu’un tel accord représente, il s’agit bien d’une grande première : les représentants des salariés lâchent sur l’augmentation de l’âge de la retraite! Encore un tabou qui tombe, dites donc…et les tabous, une fois par terre, personne n’en a plus rien a foutre, on les pousse dans le caniveau du bout de la godasse et ça part à l’égout.

Tout de même, rendez vous compte, c’est un gros pilier de l’édifice mitterrandien qui s’écroule. La construction biscornue de 1981, boursouflée de tout un ensemble d’âneries utopisantes visant à l’indispensable obtention des voix communistes, ne tenait pratiquement plus que par le dogme de la retraite intangible. Cette fois nous y sommes, il disparaît en douce, sans bruit, sans tapage, liquidé par ses propres thuriféraires confrontés à d’implacables réalités financières issues d’un demi-siècle marqué par le honteux laxisme des politicards et des « partenaires sociaux ». Le désastre financier que nous héritâmes de Mitterrand et de son « Programme Commun » contraint aujourd’hui ces braves syndicalistes à enclencher la marche arrière…un peu tard, certes, mais cela vaut mieux que jamais, n’est-ce pas? Alors, me direz vous, rien au fond ne mérite qu’on fasse un plat de l’accord signé Vendredi dernier, il s’agit seulement d’une petite décote de dix pour cent sur deux ou trois ans si vous décidez de prendre votre retraite aussitôt que vous remplissez les conditions exigées par le Régime Général. Pour le retraité moyen la perte ne devrait pas excéder les mille Euros par an, presque rien, en somme…oui, pour Minou la Tringlette…mais pour le bénéficiaire lambda de l’ARRCO cela  signifierait canigou à tous les repas : il attendra un an de plus! Et puis, vous savez, il n’y a que le premier pas qui coûte : on démarre soft et par la suite on en rajoute une petite couche à chaque réunion négociatoire…du moment que la barrière psychologique a disparu après ça roule tout seul. Et comme ils apparaissent bien loin d’en avoir fini avec le besoin de financement, les Régimes Complémentaires à la Madoff, je puis vous assurer qu’elle se voit promise à un grand avenir, la décote, peut être même que nous tenons-là l’invention du siècle, celle qui nous changera la vie… Il l’avait bien dit, Hollandouille : « je vais réenchanter le rêve français »… hé bien voila, le tour est joué, vive la décote! Rien ne sera donc plus jamais comme avant, il importera désormais se poser encore une question subsidiaire . Ainsi quand votre petite copine atteindra ses soixante-deux printemps (hé oui, n’est pas Minou La tringlette qui veut) il lui faudra bien compter ses trimestres, comme toujours. Mais si d’aventure elle se réjouissait en s’imaginant pouvoir déposer illico son dossier entre les mains présumées compétentes d’une CARSAT tutélaire, n’omettez surtout pas de la rappeler en ces termes à la règle nouvelle : « Oui, bien sûr, mais as tu pensé à calculer ta décote, ma cocote? ». L’étourdie vous en saura gré…et vous foutra la paix pendant un an encore!

A vous revoir la semaine prochaine, conservez vous bien.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

Publicités

48 réflexions sur “Ta décote, ma cocote!

  1. Ghys 18 octobre 2015 / 17 h 06 min

    Toujours aussi juste et tellement hilarant ! Enfin hilarant entre nous, car sinon ça fait mal… Je parle de la décote bien entendu !

    J'aime

    • nouratinbis 18 octobre 2015 / 17 h 35 min

      Que voulez vous, nous avons semé et nous commençons a récolter…
      nous n’avons pas fini!
      Amitiés.

      J'aime

      • Ghys 18 octobre 2015 / 17 h 42 min

        Croyez-vous que notre semence a grande importance ? tout se fait même sans nous, tout est planifié.

        Amitiés

        J'aime

      • nouratinbis 18 octobre 2015 / 17 h 48 min

        Oui, quand je dis nous semons c’est par pure politesse…
        en réalité ce sont des amis qui nous veulent du bien qui sèment
        pour nous, vous avez raison…mais planifié…même pas sûr.
        Bonne soirée.

        J'aime

      • Ghys 18 octobre 2015 / 17 h 56 min

        Alors vous pensez, qu’ils sont si nuls, que ce ne serait pas volontaire de leur part ? Alors là ça me terrifie encore plus ! Je ne parle pas de nos marionnettes habituelles, dont nous parlons tant, et qui ne donnent plus le change à quiconque (enfin si encore à quelques uns).

        Je prèfère la planification…

        Bises

        J'aime

      • nouratinbis 18 octobre 2015 / 21 h 14 min

        Non seulement les gens que nous voyons agir sont nuls mais
        encore ils s’en foutent, ils traitent les problèmes comme ils
        se présentent, au jour le jour et au petit bonheur la chance.
        Après la question de savoir s’il y a un plan et des objectifs
        réfléchis derrière tout ce boxon est totalement hors de ma portée.
        Et je ne sais pas trop ce qu’il faut en penser…
        Baisers.

        J'aime

  2. jacquesetienne 18 octobre 2015 / 18 h 41 min

    La décote pour quelqu’un qui comme moi touche moins de 4500€ par an de l’Agirc et de l’Arrco réunies, ça ne fait même pas 40€ de moins par mois. Il aurait fallu pour avoir tous mes trimestres que je fasse un an et demi de plus. A nos âges, c’est pas rien… J’ai perdu (à vie) quelques pour cents mais la liberté n’a pas de prix !

    J'aime

    • nouratinbis 18 octobre 2015 / 19 h 38 min

      C’est en effet une question d’appréciation personnelle…à condition
      d’avoir de quoi manger, la liberté n’a pas de prix.
      D’ailleurs le MEDEF proposait 25% ce qui eût été plus efficace.
      Mais on y viendra certainement assez vite car l’accord en question,
      comme d’habitude, ne suffira pas à régler le problème, c’est juste
      un début.
      Amitiés.

      J'aime

    • Ghys 18 octobre 2015 / 21 h 17 min

      Triste réalité

      J'aime

  3. trucmuche33 18 octobre 2015 / 22 h 44 min

    Vous auriez pu au moins mentionner au titre de l’actualité que l’équipe de France de rugby s’est prise une branlée magistrale par les blacks alors que le championnat francais a les joueurs les mieux payés du monde.

    Ça me rappelle quand je bossais en France, des managers nuls qui embauchent des équipes de bras cassés et virent les bons.

    J'aime

    • Ghys 19 octobre 2015 / 7 h 26 min

      Trucmuche 33, merci pour ce post. Car moi aussi ça me rappelle, mon dernier contrat de travail, que j’occupais depuis plus d’un an, et où les syndicats CGT (oui, oui…) ont fait pression sur le patronnat, pour mettre à ma place une copine à eux, ils ont réussi, pourtant le patron n’était pas dup, mais légalement ne pouvait rien faire, la fille malade (alcoolique) n’a pas tenu une journée, par contre moi mon contrat a été cassé et me suis retrouvée « virée » en quelque sorte.. oui,à la poste ils aiment beaucoup foutre la merde et mettre des bras cassés et virer les bons !!! ceux à qui j’en veux le plus : le syndicat !!!!!

      J'aime

      • nouratinbis 19 octobre 2015 / 8 h 04 min

        Belle invention tout de même le Syndicat, cela a permis à
        bien des gens plus ou moins malins de faire des carrières
        inespérées : le syndicaliste travaille pour lui et, bien
        souvent, ça marche!
        Biz

        J'aime

      • trucmuche33 19 octobre 2015 / 10 h 08 min

        Les cadres de direction francais se débrouillent aussi très bien pour faire n’importe quoi sans même que les syndicats s’en mêlent.

        J'aime

      • nouratinbis 19 octobre 2015 / 13 h 49 min

        De toute façon, quand ils essaient d’être efficace les Syndicats se
        débrouillent pour les en empêcher.

        J'aime

      • trucmuche33 19 octobre 2015 / 20 h 53 min

        Les boites où j’ai vu le merdier, je peux vous garantir que les syndicats n’y étaient strictement pour rien du tout.

        J'aime

      • nouratinbis 19 octobre 2015 / 21 h 54 min

        Je confirme, la plupart des boîtes n’ont pas besoin de syndicats
        pour créer le boxon, ça peut bien aider mais c’est tout.

        J'aime

    • nouratinbis 19 octobre 2015 / 8 h 02 min

      Oui mais bon, que voulez vous, ces histoires de rugby me laissent
      assez froid.
      Cela dit, j’ai connu aussi la promotion des bras cassés, c’est en
      effet une spécialité bien de chez nous.

      Aimé par 1 personne

      • Ghys 19 octobre 2015 / 8 h 14 min

        Cher Nouratinbis, je vois que vous connaissez le sujet, je rajouterai quand même « lorsque le syndicat travaille », car bien évidemment avec toutes ces occupations syndicales, celui-ci n’est presque jamais à son poste. Et il aime le copinage par dessus tout, au détriment bien entendu du bon fonctionnement de l’entreprise. Le patronnat évidemment sait bien tout ça, et il faut bien le dire, trouvent l’un et l’autre des accords ensemble, pas toujours heureux je vous l’accorde.

        Ne me parlez plus de tous ces gens…que je ne veux plus voir. Et que je ne verrai plus de toute manière.

        Bises

        Un jour un chirurgien que j’avais consulté et avec qui j’avais un peu parlé de mes problèmes, me disait « mais vous êtes intelligente, vous allez rapidement retrouver du travail », ce à quoi j’a répondu en souriant « mais Docteur, vous vous trompez, justement parce que je suis intelligente et consciencieuse, que je n »intéresse pas grand monde et de ce fait j’aurai bien du mal à trouver du travail » comprenne qui peut… je suis certaine Nouratinbis que vous aurez pigé.

        J'aime

      • nouratinbis 19 octobre 2015 / 13 h 44 min

        Oui, j’ai bien compris en effet. Que voulez vous c’est ainsi…
        Toutefois quand on dit que le syndicaliste travaille, ça ne veut
        jamais dire qu’il fait le boulot pour lequel il est payé, cela
        signifie simplement qu’il agit…ce n’est pas la même chose.
        Moi aussi, je suis bien content de ne plus avoir affaire à ces
        parasites.
        Je vous embrasse.

        Aimé par 1 personne

  4. Dr WO 19 octobre 2015 / 10 h 16 min

    La retraite, vous connaissez, et ça semble bien vous préoccuper. Quant à DSK, il a bien des malheurs. Il a beau se relever à chaque fois, il n’échappe pas à la mitraille.

    J'aime

    • nouratinbis 19 octobre 2015 / 13 h 52 min

      L’avantage de DSK sur la retraite c’est qu’en tant que problème
      il a déjà disparu, il n’est plus là que pour nous faire rire. On
      ne peut hélas en dire autant de la retraite…
      Amitiés.

      Aimé par 1 personne

  5. mevennais 19 octobre 2015 / 15 h 48 min

    Bon, je reviens d’une semaine en pays nantais (plus de voyage programmé avant fin avril, je vais donc reprendre les lectures de votre blog sans décalage horaire) (lol). DSK ? cela me fait penser au lion vieillissant, les hyènes se ruent sur lui, mais il faut bien avouer qu’il porte une grande partie de responsabilité sur ce qui lui arrive…. En ce qui concerne les retraites, c’est comme pour la sécu, on remettra cela dans un an ou deux, et puis l’on ne parle pas de la fusion programmée ARCCO/AGIRC, cote mal taillée permettant de gagner deux ou trois ans avant la cessation de paiement certaine de l’AGIRC l’avenir est sombre, la France s’appauvrit bien vite et la « jeunesse » enfin, une majorité de celle-ci, semble s’en foutre tant qu’elle peut faire joujou avec
    son …. »phone »…
    Merci pour cet excellent billet ainsi que pour le précédent.
    Amitiés.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 19 octobre 2015 / 21 h 33 min

      Soyons lucides : lorsqu’il y aura plus de pensionnés que de cotisants
      leur système par répartition s’en ira en quenouille…nous n’en sommes
      déjà pas loin et ce n’est pas avec 10% de décote qu’on va régler la
      question; ils ont raison les jeunes, ils peuvent continuer à se tripoter
      le smartphone, de toute façon ils se brosseront de retraite.
      Merci à vous et amitiés.

      J'aime

  6. BOUTFIL 19 octobre 2015 / 15 h 59 min

    ce qui me file un peu ( beaucoup ) les boules, c’est que personne ne parles du fait que si nos caisses agirc-arco sont dans la mouise c’est que les caisses fonctionnaires les pillent depuis des années, très consciencieusement, sans que personne ne trouve rien à redire, ces caisses seraient tout à fait au carré si elles n’étaient pas volées comme au coin d’un bois socialiste , les fonctionnaires, en plus de prendre leurs retraites plus tôt, avec des décomptes de nabab saoudiens, vivent sur notre fric durement cotisé ! mais, chut, faut pas le dire…..

    Quand au gros matou, il finira bien par aller en cabane un jour où l’autre, il pourra se livrer à son sport favoris, parait que dans les prisons, c’est pas un soucis !

    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 19 octobre 2015 / 21 h 39 min

      Les fonctionnaires! Tu as raison, ce sont des parasites pires que les
      morpions!
      Mais Minou en prison…quelle horreur! Je ne suis pas sûr que le
      brevet colonial avec Mohamed et Béchir soit vraiment sa tasse de thé.
      Mais ne nous en faisons pas trop pour lui, ça m’étonnerait qu’il
      finisse au gnouf…au trou, à la rigueur…
      Gros bisous.

      Aimé par 1 personne

  7. grainsdesel 19 octobre 2015 / 16 h 03 min

    […Je n’arrive plus à trouver le temps et la flamme sacrée vacille…] Eh Ben mon colon heureusement que ta flamme de chandelle vacille car avec celle d’un cierge pascal, tu nous pondais une encyclique à faire pâlir l’Émir du Vatican. Quand à Minou la Tringlette pas sûr qu’un jour il se trouve au pain sec et à l’eau ou au mieux comme les religieuses qui se lèVent au couCHant et se passent de pAIN jusqu’aux matINES. Quel Ministre déCent que tous les ministres des finances ont un Plan déGressif ? Ces rUstres dépassent les bOrnes car ces demoiselles l’ont autorisé à prendre ses éCUs dans leurs BAs. Les hypocrites pratiquent la Délation dans le Faux. Une fois de plus ce Don est inComptable. Voilà un Tas bien empoCHé. Pour ses victimes, l’aTTente a des plaisirs qu’on ne Fait qu’un moment. Une fois de plus on va trouver la magistrature Ment deBout. Ah, la France de l’ATTente du verdict.
    Bien amicalement

    Aimé par 1 personne

    • nouratinbis 19 octobre 2015 / 21 h 43 min

      Mince alors, Suri roi du contrepet!
      Merci, ça m’a toujours fait marrer ces petites merveilles!
      A bientôt.
      Amitiés.

      J'aime

      • nouratinbis 20 octobre 2015 / 11 h 23 min

        Une sacrée bestiole, l’ami Suri!

        J'aime

  8. mamedjo 19 octobre 2015 / 17 h 30 min

    j’ai rien compris au film, j’ai foutu le camp en retraite des que j’ai pu malgré les chants polyphoniques de tous ceux qui étaient moins fatigués que moi et qui me conseillaient de faire du rab…je survis en regrettant seulement que les petits enfants que j’aide a tour de bras ne soient pas comptés a ma charge dans les impots …pour le reste je reste une empapaoutée du systeme comme toi et tous ceux qui te lisent .
    bisous

    Aimé par 2 people

    • mamedjo 19 octobre 2015 / 18 h 52 min

      j’ai cliqué pour voir qui avait aimé mon com et voilà que je suis promue admiratrice de moi même…bon cela ne va pas mieux chez moi c’est pas comme chez minou la tringlette il ny a que mes neurones qui partent en cou…

      J'aime

      • nouratinbis 19 octobre 2015 / 21 h 52 min

        Mais non, au contraire, il faut toujours dire du bien de soi,
        c’est connu!

        J'aime

    • nouratinbis 19 octobre 2015 / 21 h 46 min

      Empapaoutés, en effet, mais bien moins que les malheureux qui
      cotisent aujourd’hui pour les prunes de demain.
      Moi aussi, j’ai foutu mon camp dès que possible…et je ne le
      regrette pas du tout!
      Gros bisous.

      J'aime

  9. Souris donc 19 octobre 2015 / 18 h 12 min

    Ce que personne ne comprend, c’est que la mobilité professionnelle semble une Valeur de la République.
    Or les polypensionnés (qui ont cotisé à plusieurs caisses pour cause de mobilité) n’ont jamais les annuités permettant de toucher leur pension à taux plein. Ni à l’une ni à l’autre des caisses. Il semblerait qu’à l’ère d’internet, les caisses ne soient toujours pas interconnectées. A moins que ce soit une aubaine pour ces caisses dont personne ne contrôle les dépenses de fonctionnement.

    Voici le charabia qu’on peut lire sur
    https://www.prefon-retraite.fr/public/Actualites/Polypensionnes-les-incidences-sur-la-retraite

    « La dimension interrégimes est en effet de plus en plus prégnante, au travers notamment de la prise en compte de la durée d’assurance tous régimes dans le calcul des pensions ou encore des mesures récentes qui mettent en place des conditions d’ouverture de droit interrégimes »

    Bref, mieux vaut s’encroûter cool dans le même métier, et de préférence le même bureau.

    J'aime

    • nouratinbis 19 octobre 2015 / 21 h 51 min

      Ils ont une façon de vous expliquer que vous l’avez dans le baba
      que même les Jésuite au sommet de leur art n’ont jamais poussé le
      bouchon aussi loin. Je confirme totalement : l’immobilité, contrairement
      à ce qu’on nous raconte c’est la solution a tous les problèmes.
      Amitiés.

      J'aime

      • mamedjo 20 octobre 2015 / 9 h 04 min

        la seule chose que la mobilité évite ce sont les escarres , Une saleté de truc que même le fait de te faire peloter les fesses par des professionnelles n’ arrive pas a rendre sympathique !
        bisous

        J'aime

      • nouratinbis 20 octobre 2015 / 11 h 22 min

        Paulette m’avait dit la même chose, dans le temps…je lui ai
        répondu « je m’en balance ».
        Gros bisous.

        J'aime

      • Souris donc 22 octobre 2015 / 10 h 37 min

        Il y a aussi d’autres ruses encore plus diaboliques : le formulaire CERFA N° xyz.
        Il y a toujours LA question à laquelle il est impossible de répondre. Genre l’âge du capitaine en 1971.
        On vous retourne alors votre dossier irrecevable. Dans l’espoir qu’il se perde en route. Ce qui est fréquent. Et quand il ne se perd pas en route, il se perd dans les méandres bureaucratiques.

        Le but étant de NE PAS vous verser votre dû. Ils sont beaucoup plus fort que vous à leur petit jeu.

        J'aime

      • nouratinbis 23 octobre 2015 / 18 h 13 min

        Forcément, ils sont bien entraînés, eux!

        J'aime

    • Souris donc 22 octobre 2015 / 10 h 27 min

      Je suis sûre que ces caisses ont des frais de fonctionnement hors du commun et que la vie est belle, très belle…pour ceux qui y travaillent.
      Quand vous pistez l’AGIRC-ARCCO, ils se subdivisent en caisse XXX et caisse YYY, lesquelles, à leur tour, se subdivisent. A l’infini, On est dans la 5e dimension. On est dans les fractales. On est dans la dissuasion.

      Car que fait le retraité à peu près normalement constitué, c’est à dire fatigable et plus trop disposé à passer son temps à faire des dossiers, réunir pièces et formulaires, téléphoner et se déplacer ?
      Il renonce.

      Et l’argent dont on l’a spolié n’est pas perdu pour tout le monde

      J'aime

      • nouratinbis 23 octobre 2015 / 18 h 12 min

        Ce n’est même pas fait exprès, AGIRC et ARRCO ne sont que l’agrégation d’un
        tas de petites caisses qu’on n’a pas osé faire disparaître et qui ont gardé
        leurs effectifs et leurs structures, seule leur solvabilité a disparu.
        Mais je suis bien d’accord avec vous, le résultat est le même.

        J'aime

      • Souris donc 24 octobre 2015 / 11 h 28 min

        Je trouve que tout ce qui manipule de l’argent public, venant du cotisant ou du contribuable, devrait publier ses comptes au centime près. Nous devons pouvoir connaître leur masse salariale et le montant de leurs notes de frais. Ces caisses et organismes de tout poil n’hésitent pas à nous provoquer en nous envoyant des revues sur papier glacé où l’on peut lire qu’ils subventionnent des associations sans notre consentement. Qu’elles nous envoient donc leurs comptes.
        On a bien obligé les assureurs à retrouver les bénéficiaires des assurances-vie en déshérence, après des années où ils se mettaient cet argent dans la poche.

        J'aime

      • nouratinbis 24 octobre 2015 / 11 h 57 min

        Surtout pas, dites donc! Vous vous rendez compte si le bon populo savait!
        Ce serait la fin de tous les bons fromages, n’y songez plus.
        Les assureurs privés c’est différent, comprenez vous, ces gens là ne puisent
        pas dans l’argent public, donc on a le droit de les enquiquiner un peu.
        Bonne journée quand même…
        Amitiés.

        J'aime

  10. PR CALGUÈS 21 octobre 2015 / 17 h 24 min

    Caillou, Chou, Genou, Hibou, Joujou, Pou, Minou !

    Baièta.

    J'aime

  11. merlendominique 22 octobre 2015 / 8 h 58 min

    « la multitude amorphe des anonymes impécunieux »

    une consolation : je suis anonyme, impécunieux, mais pas amorphe.

    dominique

    J'aime

    • nouratinbis 23 octobre 2015 / 16 h 42 min

      C’est la multitude qui est amorphe,pas vous évidemment, ça se saurait!
      Amitiés.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s