L’impasse

« Faudra  quand même y penser avant de crever, estima le vieux Maurice en reposant délicatement son verre vide sur le zinc buriné, les jeunes, si on leur dit rien y vont continuer à déconner comme nous, forcément et ça finira par s’en aller en couilles d’une force qu’on n’imagine même pas ici et maintenant. Nous autres, à la rigueur, on pouvait la ramener, la jouer agressive devant les patrons, ça fonctionnait vachement bien de notre temps vu qu’y avait ni chômage, ni mondialisation, ni plombier polonais, ni robots capables de faire tout mieux que les bonshommes et sans jamais revendiquer même pas un coup de tournevis ou une goutte d’huile dans les engrenages. Que dalle! Alors, pour balayer le bureau vous préférez qui vous? Mohamed ou R2D2, hein? Poser le problème c’est le résoudre, pas vrai? Non, faut leur dire, sans quoi dans dix ans au plus tard ils vont se retrouver tout cons nos descendants à se farcir la concurrence avec des Viêts payés au lance-pierre ou face à des outils truffés d’intelligence artificielle qu’à côté ils auront l’air d’andouilles mal cuisinées. Vous vous rendez compte, mettez vous à leur place (putain les mecs, on boit de bons coups mais ils se raréfient grave, qui c’est qui remet la sienne, merde?) moi rien que d’y penser ça me fout une peine affreuse, surtout qu’à ce moment là je boufferai les cramaillots par les voies souterraines, sans même plus les yeux pour chialer! Faut qu’ils se préparent…bon vous me direz, je ne sais pas trop comment mais nom de dieu y doit bien y avoir un moyen de parer le coup, j’chais pas moi, trouver des débouchés originaux, dans des domaines inexplorés ou pas encore assez…tiens, le pinard par exemple, voilà un truc à développer à bloc. Y a un gros marché, vu qu’il existe -c’est pas des conneries j’ai lu ça dans le baveux pas plus tard que ce matin- des milliards de pauvres couillons qui connaissent pas, dites donc! Incroyable! Des milliards, je vous jure, vous réalisez le potentiel, comme y disent? Donc,  en guise de débouché, la bibine ça reste imbattable, sans jeu de mots ni allusion quelconque à la fabrication des tire-bouchons qui, contrairement aux à la vinification et à l’œnologie , se prête parfaitement à l’automatisation numérisée. Croyez moi, le pichetegorne voilà l’avenir! Tant qu’on n’aura pas inventé le palais artificiel, la nouvelle révolution industrielle il s’en foutra pas mal! Quant aux sous-développés y z’y pigent que dalle, sans compter qu’y fait trop chaud chez eux…même le Boulahouane et le Sidi-Brahim ça va plus être possible vu le changement climatique! Notre créneau pour affronter les défis de l’avenir, comme dirait Maître Trentasseur, on n’ira pas le chercher ailleurs : le pinard, je vous assure! Mais faut qu’ils le comprennent, ça, les nouvelles générations, faute de quoi on les enverrait à la mort pire qu’en quatorze et sans même les tranchées pour se planquer un petit moment la bidoche! Allez, faut arroser ça, à la vôtre bande de nazebroques et encore une torchée que les Viêts n’auront pas! »

« D’accord Maumau, réagit Thérèse, vachement intéressée -normal, ès qualité de bistrote- mais comment tu vas les inciter à picoler tes milliards d’abrutis, là, vu que déjà, dans le lot t’auras forcément un sacré paquet de Mahométans qu’à part de leur fabriquer du vin halal, ç’te bonne blague, c’est pas ces mecs là qui vont te constituer le marché, crois moi! Et même pour les autres faudra une opération marketing pire que la campagne à Sarko, pour arriver à les convertir au jus de la treille. Rien que les Normands, tiens, sans aller chercher bien loin, comment tu veux que des zigomars élevés au jus de pomme y z’aillent se mettre au picrate juste pour soutenir l’économie de nos petits enfants? Ne rêve pas, ma vieille, il part en quenouille ton plan de sauvegarde, pire qu’un projet socialiste, tiens! Oh pardon, Maître, je ne disais pas ça pour vous, scusez moi »…

Il en a tellement entendu d’autres, Jean Trentasseur, qu’il ne trésaille même plus sous la vanne socialophobe, juste qu’il prend ça comme une passe en retrait et saisit la balle au bond pour nous étaler sa petite couche personnelle.
« Mais tu as tout a fait raison, Maurice, profère le Maître en esquissant un vaste mouvement de bras à l’abri duquel, dieu-merci,  nous réussîmes tous in extremis à mettre nos verres, les temps changent et ce qu’il convient désormais d’appeler la « quatrième révolution industrielle » ne saurait tarder à manifester ses effets. Qu’on le souhaite ou le regrette il s’agit d’un fait, d’une réalité de la nature de celle qui, jadis, frappa si fort les Canuts Lyonnais qu’on s’en souvient encore dans les traboules:

                                 C’est nous les Canuts,
                                 Nous sommes tout nus,
                                 Mais notre règne arrivera
                                 Quand votre règne finira
                                 Nous tisserons le linceul du vieux monde
                                 Car on entend déjà la tempête qui gronde!
                                 C’est nous les Canuts
                                 Nous sommes tout nus! »


Dedieu le succès! Tonnerre d’applaudissements Derrière Napoléon ! Faut dire que le Maître quand il chante ça reste du lourd, malgré l’âge. Des barytons de cette envergure on en a rencontré quelques uns dans les prétoires et même à l’Assemblée mais pas des régiments. Et Trentasseur était connu pour ça, la voix belle et puissante qui aide si bien à faire passer la plupart des couillonnades… mais ici, pas trop…Foupallour se chargeant de remettre les pendules à l’heure.

« Okay, Maître, belle envolée, mais ça n’empêche pas qu’ils l’ont eu dans l’oignon le linceul vos culs-nus, et leur règne vous pouvez toujours vous fouiller, on l’a jamais vu. La gueule ouverte y z’ont crevé les mecs; aujourd’hui c’est que des crouilles qui font le boulot…remarquez les Lyonnais ça leur empêche pas la rosette ni le tablier de sapeur, dans le fond, ils ont pris le virage…on a toujours besoin d’un peu de cadavres pour monter dessus et accéder à l’étage supérieur, elle est comme ça la vie! En tout cas il a raison Maumau, faut tout miser sur les produits  dont on détient le secret, moi je vois un peu comme lui : le pinard, le frometon et la charcutaille, pour ça nous autres on est imbattables! Bon d’accord le foie-gras ça devient plus délicat depuis Pamela Anderson qui part en croisade contre et comme je l’aime bien la salope, je voudrais pas y faire du tort…même sans aucun espoir de rapprochement… Mais pour en revenir, quand je vois Hollandouille avec sa cargaison de ministres de mes deux qui déboulent aux Indes pour essayer de brader des Rafale, j’espère qu’ils emportent des petits échantillons avec eux, histoire de leur former les papilles à ces mecs, y a pas de raison qu’on n’y arrive pas, suffit juste qu’ils goûtent. Et comme ils n’arrêtent pas de se reproduire, les enturbannés, et qu’à force ils dépassent le milliard en attendant d’arriver à deux et ainsi de suite, pour peu qu’on s’y prenne bien on n’a pas fini de leur fourguer la graille et la bibine accompagnante! »

« Calmos les amis, intervint Grauburle, bon d’accord on va tâcher de leur vendre nos produits du terroir, à ces pauvres bougres, moi je veux bien mais y vont payer comment, hein? Vous avez une idée vous? Moi oui, y a qu’à regarder du côté de Calais, z’allez voir un peu à quoi ils pensent ces jeunes gens…pas à boulotter du camembert ou de la cancoyotte, faites confiance! S’ils se retrouvent là à venir nous pourrir la vie c’est pour pas continuer à crever la dalle dans leurs pays de merde. Au rythme où vont les choses on n’aura bientôt plus l’occasion d’aller leur placer nos petites productions maison, ils viendront se servir et quand on se retrouvera à un contre dix, faudra bien ouvrir la porte pour les laisser prendre leurs aises, vider le frigo, baiser nos femmes (enfin je parle pas pour Mémaine, faudrait vraiment qu’ils ayent faim) et s’essuyer le créateur dans les rideaux du living! Alors nous, bien sûr,  on voudrait pas se laisser faire, logique : autant ces pauv’ mendigots ont bien raison d’essayer de sauver leur peau, autant l’Européen moyen devrait les virer à grands coups de pompe dans le cul avant qu’il n’en arrive trop, question de vie ou de mort, pareil des deux côtés, la même légitimité…sauf que les uns ont le droit et pas les autres… y a même des salopards de chez nous qui les aident, on l’a vu hier sur le port, là bas en face de l’Angleterre, les traitres en question ils s’appellent « No Border »…ce serait mieux « Yes Bordel » à mon avis. Et puis regardez voir, ça pète de partout chez les crève-la-dalle, prenez la Tunisie, tiens, ça repart encore de plus belles chez ces connards à la mords moi le noeud…pourtant qu’est-ce que c’était chouette la Tunisie du temps de ce pauvre Ben Ali! On y allait toujours moi et ma grosse (voir http://onefoutus.over-blog.fr/article-les-vacances-de-grauburle-64990516.html ) ça se trouvait dans nos moyens et on leur apportait nos quatre sous…maintenant ils viendront se les chercher directos ici et les jolies vacances au bord de mer on va continuer à se les carrer où je pense! Qu’est-ce que c’est con tout de même! Allez Thérèse tu nous en remets une autre, la nostalgie et la frustration ça donne vachement soif, on croirait pas… »

Eh oui, ainsi va la vie dans notre vieux bistrot. on n’y refait pas le monde, non, on constate juste les dégâts… il y a matière je vous assure…même si au delà d’un certain niveau d’imprégnation alcoolique on finit par relativiser, comme ce vieux  Blaise (voir http://onefoutus.over-blog.fr/article-blaise-sanzel-101765338.html), lui, désespérément arc-bouté sur le comptoir afin de ne pas s’écrouler tel une grosse merde, il nous produit la conclusion : « d’accord, vous avez raison, l’avenir s’annonce couleur de merde mais vous savez les amis, tant que nous aurons de quoi boire, et de qualité,  avec des petites bricoles à se mettre sous la dent pour endiguer un peu la biture, je vous garantis que le malheur restera à distance respectueuse…et puis croyez moi, tout cela durera bien autant que nous »…putain l’enfoiré, dites, à quatre vingt onze ans et sans descendance connue il ne prend guère de risque cet infâme collabo en retraite!
Au fond voyez vous, ce qui nous fout en l’air c’est à la fois l’altruisme et l’égoïsme…et vous voudriez qu’on se montre optimiste vous autres?
Il n’y a pas à tortiller, nous sommes vraiment dans l’impasse!

Bonne semaine à tous, si vous pouvez.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

57 réflexions sur “L’impasse

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 17 h 38 min

      Oui, sans le secours du pinard on déprimerait vite!
      Amitiés.

      J'aime

  1. mevennais 24 janvier 2016 / 17 h 45 min

    Bon, je n’ai pas 92 ans mais comme votre vieux Blaise, je n’ai pas de descendants, alors… et ben alors, je constate qu’une grande majorité de ceux qui en ont, des descendants, continuent de se comporter comme si tout allait bien, et dans tous les domaines (politique, économique, sociétal, migratoire etc..). Alors, que peut faire la (petite) minorité de ceux qui ont des enfants et qui sont conscients de ce qui va se passer dans cette pauvre France ? Par modestie, je ne répondrais pas à cette interrogation, mais, pour ma part, si j’étais parent, je dirais à ma progéniture : J’ai tout fait pour que tu parles anglais couramment (écoles, stage à l’étranger etc..) avec la maitrise de cette langue, tu pourras te débrouiller à peu près partout, apprends quelques bons métiers manuels afin de pouvoir subsister (électricité, plomberie etc..) et, maintenant, même si ça devait m’arracher le cœur de te voir partir au loin, barre toi, va voir ailleurs, étudie ce qui se passe dans certains pays, car ici, je ne vois pas comment ça ne va pas s’effondrer.
    Je sais, c’est facile d’écrire, surtout quand on n’est pas concerné, mais c’est sincère, c’est tout ce que je peux dire.
    Amitiés, cher Nouratin.
    Gilles

    J'aime

    • trucmuche 24 janvier 2016 / 18 h 06 min

      Hum… Allez pas en Italie, la bombe des banques italiennes est proche d’exploser et ca va faire vilain là bas puis partout en Europe.

      Aux US, c’est la bourse qui comme en Europe risque de calancher à tout moment, quant à la Chine c’est pas beaucoup mieux.

      J'aime

      • nouratinbis 24 janvier 2016 / 18 h 57 min

        Oui mais comme l’Allemagne ça commence à puer et que pour
        la Suisse il faut un paquet de millions, si ça continue il
        va nous rester l’Azerbaïdjan…bon, après tout pourquoi pas?

        J'aime

      • trucmuche 24 janvier 2016 / 20 h 35 min

        En attendant, les salaires et le pouvoir d’achat des salariés de l’industrie sont autrement supérieurs en Allemagne à ceux de la France dont les patrons ne trouvent rien de mieux à faire que de distribuer des dividendes au lieu d’investir dans les machines, l’innovation, la qualité et les salaires de son personnel qualifié.

        Si je reviens travailler en France, je perds 30 à 50% de mon pouvoir d’achat. Non seulement ca fait fuir les étrangers qualifiés, mais les francais qualifiés également, une vraie Bérézina. Le patronat francais se fout littéralement de la gueule de ses salariés.

        Ce con de Flambysident leur a refilé 20 milliards par an avec le CICE et les mecs se sont distribués 41 milliards de dividendes, un record du monde, quand les entreprises industrielles allemandes préfèrent utiliser leurs gains pour autofinancer leur modernisation et payer leurs salariés correctement.

        http://focuscampus.blog.lemonde.fr/2016/01/21/la-france-ne-seduit-pas-les-diplomes-etrangers/

        http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/08/20/la-france-championne-du-monde-des-versements-de-dividendes_4474014_3234.html

        J'aime

      • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 50 min

        Je me méfie toujours un peu du « Monde » qui est un torchon
        de propagande, mais bon, cela doit être vrai, sans doute…
        quoique les actionnaires doivent en raquer l’essentiel en
        impôts depuis l’arrivée des Socialos, faudrait voir de plus
        près.

        J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 18 h 51 min

      C’est le bon sens qui sort de votre plume…bien qu’il
      apparaisse inacceptable de devoir céder la place, il
      faudra bien s’y résoudre un jour ou l’autre, vous avez
      raison, il faut leur fournir toutes les billes possibles.
      Merci, Gilles et amitiés.

      J'aime

    • René de Sévérac 27 janvier 2016 / 16 h 35 min

      Gillles,
      « ceux qui ont des descendants, continuent de se comporter comme si tout allait bien » …
      Je suis de ceux-là (12 petits en quatre fratries) et ne croyez pas cela.

      Je dois avouer que le niveau social est plutôt bon (merci, mon Dieu) mais tous sont (ou en voie d’aller) vers des écoles catholiques et certains vers des écoles non subventionnées. Ils sont « réfugiés » dans des quartiers privilégiés où il semble qu’on peut faire l’ypothèse que le monde réel n’existe plus.
      (Moi, par contre, j’ai comme vous beaucoup de temps pour réflechir et je ne puis penser aux calaisiens sans frémir !)

      Bref, une part de la population reste inconsciente du monde en cours de destruction.
      Et cela leur permet de survivre. Et tant mieux.

      Salutations l’ami.

      J'aime

  2. grainsdesel 24 janvier 2016 / 18 h 04 min

    Un petit tour d’intendance chez « Derrière Napoléon » ce n’est pas pour me déplaire, bien au contraire. Pour le retour de Sarko, c’est un peu comme si Jésus revenait, on devrait se farcir du 24h non stop chez Beuh Feu Meuh et consort, à entendre causer de ce miracle.
    […ils vont se retrouver tout cons nos descendants à se farcir la concurrence avec…] Bon si tu mélanges toutes les races, tu vas obtenir quoi, comme futurs consommateurs ? Un noir pas tout à fait black qui bouffera du couscous avec des baguettes azymes arrosées de picrate au bromure. Un vrai retour en arrière où dans les tranchées on se foutait de savoir d’où venait le monte en ligne, pourvu qu’il torde bien les boyaux, façon d’enlever la peur au ventre.
    […le pinard, le frometon et la charcutaille, pour ça nous autres on est imbattables!…]
    Malgré mon aversion des fromages qui me font penser à de la crème de cercueil, bien faisandée, je préférerai le contraire : qu’on soit le pays des 2 millions de fromgi et des 400 immigrés d’appellation contrôlée.
    Quand aux futurs délinquants, pas de soucis, j’en connais une qui ne voudra pas rouvrir le bagne de Cayenne, et pour s’apitoyer sur le sort de ces pauvres padamalgams ils auront droit à des boucles d’oreille à la place du bracelet électroniquetamère.
    Mon cher Nouratin, par les temps qui courent qui ne nous annoncent pas un bon printemps avec plein de fleurettes, va falloir que tu remplisses les cales du bistrot, si tu veux voir ta bande d’arsouille continuer à nous faire la pluie te le beau temps.

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 18 h 54 min

      T’en fais pas, question réserves Derrière Napo c’est
      archi-blindé! Faut se prémunir, tu vois juste!
      Génial ton com, le coup des fromages particulièrement!
      Amitiés.

      J'aime

    • elba 24 janvier 2016 / 20 h 19 min

      Grainsdesel, puisque vous parlez de Nicomenteur, j’ai trouvé ça hier, sur le net. Ce n’est pas d’hier, mais justement, c’est révélateur du personnage. Qui peut donner sa confiance à quelqu’un qui ne respecte même pas sa propre parole ? :

      Je ne sais pas comment poster une vidéo… Je me contente donc du lien. Si quelqu’un peut me donner le mode d’emploi pour mettre une vidéo en ligne, je suis preneuse. 🙂

      Tout à fait d’accord avec vous, Mevennais : savoir parler anglais, et même d’autres langues est un atout. Et un métier manuel sera toujours meilleur qu’un diplôme en sociologie par exemple, en cas de coup dur… Le troc n’en sera que plus facile…

      Nouratin… le pinard ne me manquerait pas en cas de pénurie… 😉 même si un petit verre de vin de temps à autre, ça ne me fait pas de mal. J’espère pour ma part, qu’il n’y aura jamais de pénurie de chocolat… 🙂 ça me manquerait plus.

      Bisous à tout le monde !

      Aimé par 2 people

      • elba 24 janvier 2016 / 20 h 20 min

        Ah ben mince alors !!! J’ai réussi à mettre la vidéo sans « faire exprès »… 🙂 Elle n’a pas été beaucoup vue, apparemment… Mais ça vaut la peine de la regarder. C’est pas très long (heureusement ! ;))

        J'aime

      • grainsdesel 24 janvier 2016 / 20 h 47 min

        Elba: Ne pas prendre ses propos pour parole d’évangile, et il aura l’occasion (comme tous les « Politicos ») de nous dire, droit dans les yeux que ce n’était pas ce qu’il voulait dire que ses propos ont été sortis du contexte et Bla bla bla et Bla bla bla.
        Bravo pour l’insertion de la vidéo…!

        J'aime

      • grainsdesel 24 janvier 2016 / 20 h 55 min

        Elba: Remarquez qu’on a eu droit au même mais en rose avec ses: « Moi Président…! »

        J'aime

      • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 44 min

        Ne vous faites pas de bile, le chocolat aussi rend
        la vie plus belle et au moins on peut en abuser tout
        en restant debout.
        Bisous.

        J'aime

      • mamedjo 25 janvier 2016 / 20 h 06 min

        mais justement , il a raison de dire le contraire de ce qu’il fera (qu’il a fait ) c’est un politicien donc un menteur , il ne dit pas sa pensée mais ce qu’il croit qu’on veut entendre de lui et puis si le mensonge etait interdit aux politiciens cela se saurait et on ne voterait plus pour eux .

        J'aime

      • René de Sévérac 27 janvier 2016 / 16 h 42 min

        J’ai cliqué sur j’aime (pour être parmi vos fans).
        Vous avez posté l’URL … et toute étonnée vous découvez que WordPress fait le boulot !
        Homme (F) de peu de foi ! WP ne m’aime pas et c’est pour ce fait qu’il ne me réveille pas le dimanche.

        bisous (et bonne année), depuis que je sais que vous êtes de sexe F !

        J'aime

      • elba 27 janvier 2016 / 17 h 14 min

        Ooh ! J’ai un fan, youppeee !! Merci, René de Séverac ! Je n’avais même pas remarqué qu’il y avait des ‘j’aime’ ! …. 😉 A présent, je sais. 🙂

        J’ai lu votre com à propos des descendants… Idem vous, j’ai ai une petite tribu (huit, vous me battez !…) et si pour le moment je n’ai pas trop de soucis à leur sujet, j’avoue que l’avenir me pose question.
        J’ai toutefois une petite appréhension à savoir que deux de mes petits enfants vivent à Lens… Le lieu n’est pas vraiment idéal. J’ai vu sur le net que pas très loin, il existait des camps de migrants…

        J’espère que d’ici leur âge adulte les choses se seront améliorées. Pas sûr, cependant.

        Bisous à vous aussi, sur vos deux joues.

        ps – ça sent mauvais du côté des banques… En recevant mon relevé, j’ai reçu aussi un courrier qu’il faut que je lise attentivement. J’ai l’impression que lesdites banques s’apprêtent à faire une ponction sur nos économies… Comme en Grèce ou à Chypre ?…
        Il est question sur ce courrier de la « limite générale de protection » : « si un dépôt est indisponible parce qu’un établissement de crédit n’est pas en mesure d’honorer ses obligations financières…. » (j’ai copié le début du truc, assez long à lire.)
        « n’est pas en mesure d’honorer »… ça sent la banqueroute, tout ça !!

        J'aime

  3. Pangloss 24 janvier 2016 / 19 h 33 min

    Il y a des années comme ça où on n’a pas vraiment le moral. Ce que je subodorais quand j’ai commencé à bloguer vient de nous arriver en pleine figure. Et ce n’est qu’un début. Moi qui ne bois pas, je me demande si je ne devrais pas m’y mettre. Mais pas en suisse, Seulement Derrière Napoléon.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 38 min

      Tu seras le bienvenu, et en plus ce n’est pas bien
      loin du port, ça se fait à pied! En tout cas c’est
      beaucoup mieux qu’en suisse.
      Amitiés.

      J'aime

    • René de Sévérac 27 janvier 2016 / 16 h 44 min

      Pangloss,
      essayez de vous mettre au Médoc !
      Bye.

      J'aime

  4. Pangloss 24 janvier 2016 / 20 h 17 min

    Avec une « s » en moins à « subodorai ».

    J'aime

  5. niagaradelyon 24 janvier 2016 / 20 h 17 min

    Ne vous inquiétez pas je vais faire de Lyon la nouvelle capitale et tel Napoléon j’éttendrai mon empire par-de là les océans et les montagnes.

    Parole d’un optimiste.

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 40 min

      Bien parlé, c’est déjà la capitale de la gastronomie
      (mais faudra éviter le Coca, tout de même).

      J'aime

  6. Pangloss 24 janvier 2016 / 20 h 18 min

    Mais qu’est-ce qui m’a pris? Aurais-je bu?

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 41 min

      En tout cas je ne t’ai pas vu…rien de grave, va,
      ça arrive…

      J'aime

  7. BOUTFIL 24 janvier 2016 / 20 h 23 min

    Tiens, je viens de me resservir un coup de Chablis, c’est toujours ça que les connards auront pas comme disait ma mémé en parlant des boches, ceci dit, ils ont raison tes potes du bistrot, ça sent pas bon ce début d’année et je me demande comment ça va finir ! mes gamins sont investi dans le commerce, pour leur compte, ils peuvent pas s’exiler mais bon sang, mes petits fils pourraient se barrer où puisque c’est le bordel partout ? je crois que nous avons mangé notre pain blanc et que la bande d’arsouilles qui nous gouvernent nous le préparent bien noir
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 47 min

      Oui, ça va noircir, sans aucun doute, je crois que les
      petits fils, en effet, seront bien inspirés d’aller voir
      ailleurs.
      Gros bisous.

      J'aime

    • René de Sévérac 27 janvier 2016 / 16 h 49 min

      A boire du vin blanc, … un coup de Chablis, c’est pas mal !
      Bisous.

      J'aime

  8. jacquesetienne 24 janvier 2016 / 23 h 16 min

    En plus du plaisir de la lecture votre article d’aujourd’hui m’a appris que « cramaillot » désignait l’humble pissenlit. Plante dont le goût me déplait et dont la présence au jardin m’importune.

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 54 min

      Les cramaillots sont mieux à leur place dans les
      cimetières où manifestement ils réconfortent un peu
      les résidents…mais je suis heureux de vous avoir
      indiqué l’autre nom de ces saloperies.
      Amitiés.

      J'aime

  9. Onfékomen 24 janvier 2016 / 23 h 27 min

    A Mévennais et d’autres en toute amitié.

    Résister, quoiqu’il en coûte.
    Si nous aimons le derrière de Napoléon, les chroniques haram de Nouratin, le saucisson bientôt emblème de la dissidence, les alcools fins et le pinards de nos ripailles, les décolletés des femmes joyeuses et libres… un seul mot résister.

    Ne pas le faire c’est collaborer, fuir est une lâcheté.
    Aimer la France maintenant à un prix. Il va falloir le prouver.

    Je vous renvoie au dernier livre de de Villiers : « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu. » Egalement aux interventions du Général Tauzin et d’autres.
    Aussi aux réflexions et entretiens sur « TV liberté » visible uniquement sur internet.

    En avoir ou pas, telle est la question.

    Merci Nouratin d’ajouter votre pierre humoristique et talentueuse à l’édifice.

    Bises fraternelles

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2016 / 23 h 58 min

      Il n’y a pas de quoi, tout le plaisir est pour moi.
      Ce qui me gêne c’est que nous résistons et que tout le
      monde s’en fout, ça continue encore et encore…nous
      devons sûrement mal nous y prendre!
      Merci à vous et amitiés.

      J'aime

      • Onfékomen 25 janvier 2016 / 14 h 11 min

        Au vu des dernières élections régionales, la prise de conscience a pris de l’ampleur. J’ignore si cette option est la meilleure, il me paraît qu’elle est la moins pire. En tout cas mieux que le récent mariage de raison intéressée de la carpe de droite et du lapin de gauche ou l’inverse, on s’en fout puisqu’il n’y a pas de race et bientôt plus de sexe. Après le mariage pour tous et la rumba du réveillon de Cologne, ça fait beaucoup !

        La parole se libère chez des personnes qui ont longtemps boboïsé à qui mieux mieux. C’est l’expérience de la diversité voisine au quotidien qui leur a ouvert les yeux.
        Internet, tant que c’est encore possible, permet d’avoir accès à de nombreuses infos passées sous silence chez les subventionnés.

        Des gouttes d’eau jusqu’à ce que le vase déborde.

        J'aime

      • nouratinbis 26 janvier 2016 / 19 h 02 min

        Il est vrai que ça progresse…mais tout
        doucement! Ceux qui commencent à toucher
        du doigt réfléchissent- enfin les moins
        cons d’entre eux- ce qui produit des
        votes nauséabonds en nombre significatif.
        Mais vous savez, il n’y a rien à attendre
        de ce côté-là non plus, on les soutient
        un peu parce qu’ils sont les seuls à dire
        certaines vérités, et ce depuis quarante
        ans mais leur fiabilité apparaît proche
        de zéro…comme les autres.
        Mais tant pis, il faut montrer, autant
        que possible, les dents!
        Amitiés.

        J'aime

  10. Soyeux jean jacques 25 janvier 2016 / 10 h 00 min

    OUAHOU!!!! c est du San Antonio dans le texte.Chapeau et merci.Le billet plus les commantaires
    ,un bon moment le lundi matin.

    J'aime

    • nouratinbis 26 janvier 2016 / 18 h 47 min

      Merci, c’est très sympa San Antonio!
      Et c’est vrai que des commentaires de ce calibre
      faut déjà du blog de haut-vol pour en trouver.
      J’ai un lectorat de première bourre!
      Amitiés.

      J'aime

  11. Soyeux jean jacques 25 janvier 2016 / 10 h 03 min

    commentaires!!!!!.la grammaire cest pas mon truc.Bof

    J'aime

      • Soyeux jean jacques 26 janvier 2016 / 20 h 02 min

        Vous etes bien indulgent,aujourd hui j ai lu 7 chapitres de Derriere Napoleon et je me suis bien èclaté.La famille Duraton ça rappel plein de souvenirs.Quand a la torche russe c est un grand moment de rire tout seul.Amitiés

        J'aime

      • nouratinbis 26 janvier 2016 / 23 h 44 min

        Ah la marque « Zylku »! Eh oui, c’était du solide le
        matos soviétique…c’est comme « Les Duraton » ça me
        fait plaisir de trouver quelqu’un qui les appréciait.
        Merci d’avoir lu Napo, vous faites partie des rares!
        Amitiés.

        J'aime

  12. capitaineenzo 25 janvier 2016 / 10 h 18 min

    Dis tu nous mets l’eau (ou plutôt le pinard) à la bouche avec ton papier d’aujourd’hui. A quand la suite de « Derrière Napoléon ». Tu pourrais y rajouter un personnage; Memaine. En attendant, je crois que je vais relire encore une fois « Derrière Napoléon » et ses deux morceaux d’anthologie: les deux enterrements.
    Amitiés.
    Quand je passerais te voir, je t’amènerais le picrate de mon frère.

    J'aime

    • mamedjo 25 janvier 2016 / 20 h 03 min

      une Mémaine me plairait aussi; au Quebec certains appellent leur femme une germaine , c’est le surnom affectueux d’une qui gère et qui mène ….et puis pourquoi laisser le troquet Derrière Napoléon,sans » pilière de comptoir » je revendique le droit de boire un petit coup au nom de cette putain d’égalité d’opérette qui m’oblige a sortir les poubelles très lourdes .! Je m’en fout de ne pas être l’égale de certains couillons mais j’ai droit d’être couillonne dans mon genre dans mes choix … j’ai l’impression alors de gouverner la France !.. .
      dites quand vous passez j’amenerai mon tire bouchon et du jambon fait par moi même fumé doucement et longuement …
      bisous au tôlier et à vous même

      J'aime

      • capitaineenzo 26 janvier 2016 / 12 h 40 min

        Eh bien ce sera un plaisir de boire un vin de mon frère, c’est du Puisseguin-accident de bus, avant on l’appelait Puisseguin St Emilion, mais maintenant c’est plus connu grâce à son accident d’autocar et de ses retraités qui étaient partis visiter la maison du jambon. Comme quoi faut faire gaffe quand parle de jambon.
        Je vous embrasse.

        J'aime

      • nouratinbis 26 janvier 2016 / 19 h 11 min

        Attends, mais bien sûr! Nous autres les gonzesses sympa
        on est toujours preneurs…c’est acté dans le bouquin.
        Bisous.

        J'aime

    • nouratinbis 26 janvier 2016 / 18 h 56 min

      Mince t’as lu en diagonale! Elle y est déjà Mémaine la mégère de
      Grauburle, tu la trouves tout de suite au début du chapitre 3
      quand on lui ramène son bonhomme avec le pif en drapeau!
      Alors bonne relecture…quant au picrate de ton frangin il
      m’ira droit au cœur (en passant par les voies habituelles).
      A bientôt alors…
      Amitiés.

      J'aime

  13. carine005 26 janvier 2016 / 11 h 57 min

    Ah que c’est bon de les entendre, tous ceux-là !
    Le jour où Mémaine va leur confier ses fourches patinées de collection, on y verra plus clair.
    Les zélites traitres qui nous gouvernent feraient bien de te lire et de les écouter.

    Grosbisouxfourchus ^^

    J'aime

    • nouratinbis 26 janvier 2016 / 23 h 47 min

      Hélas le comptoir ne fait guère écho dans les
      hautes sphères de la Répupu…même pas dans les
      basses, c’est dire!
      Zirgoubénergumémainebros!

      J'aime

  14. grainsdesel 27 janvier 2016 / 10 h 15 min

    Mets une bouteille au frais, pour une fois je ferai une exception en négligeant mon eau ferrugineuse, mais je ne peux que me réjouir d’apprendre que la taupe ira à Cayenne…!

    J'aime

  15. René de Sévérac 27 janvier 2016 / 17 h 13 min

    J’ai bien aimé votre billet, … quoique un peu trop du « Derrière Napoléon ».
    Mais un poil de (légère) critique est signe d’amour (enfin, vous me comprenez).

    De fait, et si je commente beaucoup (ici et ailleurs), je ne me sens pas capable de tenir une rubrique régulière.
    De plus, la politique spectacle que nous imposent nos guignols (pardon pour les Lyonnais), ça lasse !
    D’autant que Taubira n’avait pas encore donné sa demission pour préparer sa candidature …
    (aux primaires ou à la présidentelle directement tant son ego est surdimentionné).

    Une information complenmentaire, j’ai écouté hier soir d’Ormesson qui a dit (en substance) :
    « Ma Foi n’est pas absolument certaine, mais mon Espérance est forte »
    Et bien, je pense exacement l’inverse :
    « Ma Foi est absolue, mais mon Espérance est en question »
    (j’ajoute la Charité, mais mon amour du prochain réserve une place exagérée aux femmes !)

    Voyez-vous, pour moi, la Foi (l’examen scientifique de la Création) ne souffre aucun doute,
    alors que l’eschatologie me lasse toujours dubitatif; mais je n’ai pas d’ordre à donner à Dieu.

    A dimanche prochain même si WordPress ne me réveille pas !
    Amicalement et bisous aux dames.

    J'aime

    • nouratinbis 28 janvier 2016 / 18 h 36 min

      Oui, peut être faudrait il que je renouvelle le genre…
      En tout cas, pour ce qui me concerne, ma foi est nulle
      et mon espérance en morceaux…il me reste la charité,
      au moins aussi discriminante que la vôtre!
      A bientôt donc et amitiés.

      J'aime

  16. capitaineenzo 27 janvier 2016 / 18 h 58 min

    A Elba, mais aussi aux autres clients du comptoir, les banquiers préparent le terrain chez ses clients. Voyez ce que j’avais écrit en 2014 sur le bail in et le grand reset.
    http://capitaineenzo.blogspot.com.br/2014/06/il-est-lor-de-se-reveiller-le-monde-100.html
    Tout a déjà été décidé à Davos en février 2014 et entériné en douce par une directive européenne. Planquez votre pognon. Moi je place tous ce que j’ai dans ma fazenda au Brésil et la menue monnaie c’est mes autos de collection.

    J'aime

    • nouratinbis 28 janvier 2016 / 18 h 38 min

      Tu fais bien, moi j’ai résolu le problème:je n’ai que
      des dettes…je les mets au défi de venir me les piquer.

      J'aime

  17. Soyeux jean jacques 29 janvier 2016 / 18 h 36 min

    Merci pour Derriere Napoléon je me suis régalé entre l argot et le fond qui est plutot dense.La suite quand vous avez envie ou autre chose..je suis preneur

    J'aime

    • nouratinbis 30 janvier 2016 / 11 h 19 min

      Vous me faites un plaisir extrême, merci infiniment.
      J’avais attaqué la suite mais j’avoue que la motivation
      en a pris un vieux coup et je n’y trouvais plus de
      plaisir…Toutefois, sait on jamais, ça peut revenir!
      Amitiés.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s