Un pont trop loin

Le voilà, lui même en personne, avec son pull jacquard époque Jaruzelsky et son allure de fruit improbable des amours d’un bouledogue irlandais avec une femelle orang-outan (voire l’inverse, si ça se trouve). Il nous rend une petite visite ce brave Père Tuszduku (voir Derrière Napoléon), comme promis dans le temps : « à première occasion je venir dans secteur, je fais signe vous » qu’il avait dit l’aumônier des hardeurs; et il tient parole, l’oubli des amis n’étant pas le genre de la maison. En mémoire de nos communes aventures, Thérèse a sorti la rosette de Lyon et le Brouilly de derrière les fagots tandis que le bistrot s’emplit de joyeuses clameurs et de conversations enjouées. Diable, si j’ose dire, la venue de l’ecclésiastique polonais, débarqué des fourgons d’une équipe de tournage installée quelque part dans le coin, n’a pas manqué d’attirer le ban et l’arrière ban des piliers de notre vieux comptoir, depuis le noyau dur formé par la garde rapprochée de votre serviteur, Grauburle, Maurice et Jean Foupallour, jusqu’aux dégâts collatéraux style Blaise Sanzel et même la dodue Monique, l’amie de cœur du camarade Yves Rognes. Ce dernier, récemment remonté à Trounaze, constituant à peu près l’unique excusé de la réunion impromptue.
Au lieu de lui foutre la paix, au brave aumônier, voilà-t-y pas le vieux Maurice qui lui rentre illico dans le chou! « Dites, Euszébius, vous en pensez quoi vous du Pape, le pote à Fidel, quand il balance comme quoi Dieu il aimerait plus les mecs qui construisent des ponts que leurs confrères bâtisseurs de murs…vous qui discutez souvent avec le Père Eternel, il a dû forcément vous déblayer le terrain sur la question, non, je me goure? Parce que si on le suit, votre Saint Père, va falloir se fendre d’un viaduc entre la Turquie et les Iles Grecques, comme ça les envahisseurs y pourront nous débouler dessus à pied-sec, par dizaines de millions,  sans s’emmerder à payer des passeurs…et puis si j’ai bien capté on s’est gouré en creusant un tunnel sous la Manche, fallait passer par dessus je suppose…même si pour Calais ça n’aurait pas beaucoup changé les choses : God save ze gouine and let ze migrateurs of my burns reste on the Continent and do not make chier! »
Vous me croyez si vous voulez mais il détient la réponse, le Père, et directement du Producteur au consommateur: « Oui, tak,  nous sort-il sans barguigner si peu que ce fût, Seigneur-Nôtre visiter Tuszduku deux nuits passées pour expliquer déclarations François dans Boeing retour Mexique. Comprendre il faut, voir vous? Pape beaucoup fatigué voyage et très emmerdé voler dans avion, trouille bleue, pas aimer du tout! Alors rêvait un peu, lui, grand pont suspendu sur Atlantique, sans doute…d’où belle métaphorisme (on parle comme ça?) pour dire Chrétiens ne pas rejeter autres dehors coup pied dans cul comme sales clébards, mais accueillir gentiment maison, offrir café, tout bien comme exige politesse et charité du Christ. Sauf Dieu ajouter aussi qu’à moment donné faut arrêter conneries! Si pont permet entrer salopards de Musulmans, venus pour bouffer patates, niquer femmes et bousiller bonshommes de chez nous, alors construire gros mur il importe! Comme ça chacun chez soi et Moi pour tous, merde, y a limite à stupidité! Pape un peu gauchiard sur les bords, pas tout prendre pied de lettre il faut, nom de Moi : chemins Enfer fabriqués avec plein intentions bonnes! »

Alors là, tout de même, il produit son petit effet, le Polak, pas tellement qu’il convainque l’entière assemblée de l’absolue réalité de ses entretiens avec le Très-haut mais le simple fait d’entendre un tel langage de la bouche d’un curé, de nos jours ça estomaque. Depuis le dernier Concile cinquante ans se sont écoulés – un bref instant dans la vie de l’Église – qui n’ont pas manqué de transformer un Clergé complètement déboussolé en bande de bisounours ahuris tout juste bons à courir après la Bien-Pensance en profitant des virages pour tenter de la dépasser sur sa gauche. Désormais, après avoir viré son malheureux prédécesseur forcément suspect en raison notamment de son affiliation aux Jeunesses Hitlérienne vers ses sept ans (l’âge de raison, pas vrai?), le Pape annonce quotidiennement l’évangile selon Saint Karl Marx et construit par petites touches une doctrine mondialo-immigationniste que ne sauraient renier les plus illuminés de nos gauchiards-germanopratins. Du coup le langage de notre pote Euszébius, et qu’il nous sert en tant que parole divine direct-live, prend un aspect étrange et saugrenu que seule l’évidente candeur de l’intéressé nous empêche de considérer comme foutage de gueule. Il y croit à ce qu’il raconte et, en plus, il en rajoute : « Dieu me dire aussi, dans infinie sa bonté, nécessité absolue faire attention à énorme merde plantée par Musulmans au Moyen-Orient…gros risque par stupidité occidentale aller s’acoquiner avec Turcs au lieu conclure alliance solide Russes (saloperie mais bon faire avec faut) pour foutre grosse pâtée à Djihad et sauver enfants Chrétiens. Un seul crucifié ça suffit notre bonheur, pas la peine rajouter encore! A suivre aveuglément connards  d’Américains tous vont finir par crever sous coups des Mahométans…Dieu refuse systématiquement couillonnade pareille mais impossible s’en mêler, doit rester neutre, forcément, alors à nous de démerder sans quoi affaire catholique partira en sucette et bien-aimé Occident tout entier avec…bon conseil, tout de suite miner les ponts et puis réparer un jour, quand danger passé…pas demain la veille! »

En d’autres termes, Dieu se placerait du côté de Trump! En voilà un scoop, il a bien fait de venir le cher père, avec ses visions mystico-hallucinatoires. D’autant qu’après tout ça se vérifie sur le terrain, il fait la course devant tout le monde Donald, au point qu’à l’issue des résultats de Caroline du Sud, Jeb,  le Bush de service, vient de déclarer forfait laissant le blondinet milliardaire en quasi tête à tête avec un certain Rubio, fils d’émigré anti-castriste…pas spécialement un gauchiste, lui non plus. Les Républicains Amerloques choisissent leur camp, cela paraît clair, et les histoires de mur et de pont ils s’en foutent comme de leur première winchester, ces braves gens, leur souci consiste précisément à surveiller les Muz comme lait sur le feu et à se protéger des envahisseurs en général… ça les embêterait de subir le genre de sort que leurs ancêtres infligèrent jadis aux malheureux Indiens! Reste à savoir si Dieu, le copain du Père Tuszduku, aura les couilles d’aller au bout du raisonnement en laissant Trump devenir président au nez et à la barbe (rasée de près) de son adversaire Hillary (comme un bossu)… nous serons fixés en Novembre. Moi, en tout cas ça me plairait assez, finalement, rien que pour enquiquiner tous ceux qui pensent bien comme il faut.

A ce propos, justement, dans le brouhaha issu de la chaleur communicative du Brouilly, nous entendons s’élever la voix puissante de Maître Jean Trentasseur apostrophant en ces termes notre ami prêtre : « Dites, Monsieur l’Abbé, vous envoyez le bouchon un peu loin, ne trouvez vous pas? Qu’est-ce que c’est que ces façons de faire passer le Bon Dieu pour un sale facho et le Pape pour un débile mental? En admettant qu’il existât votre Interlocuteur Nocturne et en admettant même -au prix d’un gros-gros effort, je l’avoue- qu’Il daigne s’adresser à votre personne ès- qualité de curé pornographe, vous croyez vraiment qu’Il irait jusqu’à cracher sur une partie de l’Humanité, tout en prenant ouvertement partie pour l’autre? Il se placerait du côté de l’opulence pour mieux enfoncer les déshérités? Du Ciel il damnerait encore un bon coup les damnés de la Terre? Pas très catholique votre façon d’annoncer l’Évangile! Moi, en tout cas, je ne vous donnerais pas le Bon Dieu sans confession… »
« Vous peut être raison possédez, mon fils, lui répond Euszébius sans se démonter le moins du monde, mais, savez vous, la charité ordonnée comme faut elle commence toujours par même soi. Si vous préférez ennemi vôtre à enfants de vous Dieu n’aime pas. Ne devons pas le prendre pour burne molle, Dieu, nous a donné moyens nous défendre pas pour servir carpette à prière cul-en-l’air! Quand vous crevé gueule ouverte suspendu à corde ou cloué sur croix, pas la peine aller Le voir pour rouspéter, vous envoira balader parce que craché en l’air et pris gros mollard sur figure…tant pis vous… vie pas partie rigolade! Nous autres avons connu mauvais côté rideau fer pendant vous goberger trente-glorieuses… plus facile acquérir lucidité assis sur cactus que vautré sur lit en duvet canard! Alors Dieu donné nous Pape Wojtila pour foutre en l’air Communistes… maintenant se repose un peu avec Saint-Père bolchévique mais juste pour rigoler, prochain coup remettra pendules à heure, Tout-Puissant me l’a dit aussi, en confidence pour conserver  espoir à pauvre moi… »

Et finalement le dernier mot appartient  à ce sacré Grauburle, déjà à moitié pété qui se met à vociférer  » merde à la fin, on s’en fout des histoires de pont et de mur, d’ailleurs j’y capte un beignet à ces conneries. Moi, tout ce que je vois c’est qu’un jour ils arriveront à nous interdire le pinard. Même pas la peine de les empêcher d’entrer, on les a déjà chez nous et ils se reproduisent. Alors les ponts moi je veux bien mais à sens unique et pas vers ici si vous voyez où je veux en venir. Quant au Pape il ferait mieux de s’inquiéter, parce qu’une messe au thé vert ou au Coca-Cola ça ferait de la peine au petit Jésus, rappelez vous, pour peu qu’ils nous remplacent l’ostie par du couscous on verra plus trop la différence avec la mosquée.
Alors profitons-en tant que ça dure et vive le Père Tuszduku, c’est un couillu! »

Bon Dimanche quand même.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

Publicités

34 réflexions sur “Un pont trop loin

  1. René de Sévérac 21 février 2016 / 15 h 36 min

    Et voilà, je vous annonce mon absence pour quinze jours, et hop, vous en profitez pour agresser mon Pape !
    Bon, ma sympathie vous reste acquise, … mais faudrait pas exagérer.
    Certes François est un grand sentimental et ne contrôle pas toujours ses propos.
    Bon, l’infaillibilté pontificale ne concerne que le Dogme, mais les chrétiens américains (généralement non-catho) font la gueule et je les comprends. Quoique le retour au pays des Indiens (en Espagne on appelait ça Reconquista) n’a rien à voir avec la submertion de l’Europe où le Peuple de Remplacement n’est pas très Catholique (demandez à nos Frères d’Orient)!

    Un peu plus loin je vois « Alors Dieu nous donn Pape Wojtila » et je me dis
    « Attend mon Nouratim, je te vois te lancer sur l’histoire romantique de Jean-Paul avec Maria Théreza (JaiOubliéleNom) ».
    En effet, le Saint Père me semble formidable : ‘plus saint que nature’.
    L’obligaton de célibat imposée aux prêtres (il y a pas loin de mille ans) n’empêche pas les sentiments humains :
    e.g. pas plus tard que ce matin à la messe, je laisse à ma gauche une place me disant qu’un membre féminin de mon prochain pourrait s’installer … vous ne me croirez pas une superbe et grande dame s’y est installée (« secours divin ? » n’exagérez pas Nouratim !), et je me suis penché pour lui en faire la confidence.
    Evidemment, comme JP II, je n’ai pas sauté dessus (Nouratim, ne me prenez pas pour DSK !)

    Je me suis régalé en écrivant ce commentaire.
    Bon Dimanche à vous et la bise aux dames.

    J'aime

    • nouratinbis 21 février 2016 / 16 h 27 min

      Pas de complexe entre nous, cher ami, je connais plein de
      gens qui vont à la messe pour draguer, ce serait même assez
      efficace de ce que j’ai entendu.
      Cela dit, je n’ai pas agressé le Pape, c’est lui qui a
      commencé avec son histoire de mur et de pont, Souverain
      Tompife ou pas je ne pouvais laisser passer, comprenez
      vous…En revanche j’ignorais totalement cette histoire
      de Jean-Paul II…mais je comprends, vous savez, je me
      mets à leur place à ces braves prêtres catholiques privés
      de dessert. Cela dit, pour peu qu’ils soient un peu futés
      c’est une combine idéale!
      J’espère que tout se passe bien…
      Merci et bon Dimanche.

      J'aime

      • René de Sévérac 21 février 2016 / 17 h 59 min

        Juste un mot à propos de « prêtres catholiques privés de dessert ».
        Je suppose que vous filez le parfait amour pour dire ça.
        L’amour platonique supposé de Karol Wojtila me charme !
        Pouquoi suis-je revenu pour dire des banalités : le goût du bavardage.

        J'aime

      • nouratinbis 21 février 2016 / 18 h 39 min

        Mais c’est ce qui nous distingue de la brute, cher ami,
        le goût du bavardage et je suis fort aise de ce retour.
        Le parfait amour? Bon, mieux vaut n’en point parler…
        Et le cher Wojtila aurait bien mérité un amour bien
        discret mais pas platonique, lui, quelle horreur!

        J'aime

  2. mevennais 21 février 2016 / 16 h 15 min

    Dziekuje bardzo, cher Nouratin (la cédille sous le e n’existe pas en français et ça se prononce, phonétiquement « djiencouillien »), votre « tak » m’a fait sursauter, seriez vous devenu expert en langues des pays de l’est ? En tout cas, votre billet m’a régalé avec vos « pochetrons », et puis j’ai adoré votre phrase « du pape qui a éjecté son prédécesseur », car je sais une chose, c’est qu’en religion le mensonge est bien un péché, et cette « curetaille » qui a fait valoir des ennuis de santé pour qualifier la « démission » de Benoît, mon cul oui ! (je sais c’est pas poli mais avec cette engeance, ça m’énerve), car enfin, Karol est bien resté jusqu’au bout ainsi que tous ces prédécesseurs depuis un bon bout de temps et on a bien attendu qu’ils crèvent pour réunir le concile afin de voter un successeur ? Oui ou non ? mis à part les quelques semaines de pontificat de Jean Paul 1er dont je ne suis pas certain du tout qu’on ne lui ait pas fait avaler un bouillon de onze heures. Alors, les leçons de morale de cette racaille ne me touchent guère, d’autant que ce n’est pas demain la veille que ces personnages ouvriront le Vatican (et ses comptes en banque), et la basilique St Pierre, à des centaines de mahométants. Pour le reste, Trump/Hillary, ce ne serait pas une sorte de remake « Bush/Obama » au point de vue niveau ? Bon, je suis conscient de mes insuffisances concernant la politique aux USA, alors, contrairement à la politique pontificale, je reste prudent dans mes convistions.
    Bonne semaine à vous, cher ami.
    Amitiés. Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 21 février 2016 / 18 h 34 min

      J’aime bien les langues des pays de l’Est, en effet…enfin
      certaines langues…cela dit mes notions de polak ne dépassent
      guère le « tak » utilisé aujourd’hui.
      Mais je ne déteste pas le Vatican, vous savez c’est une maison
      attachante, avec son histoire grandiose, ses petites mesquineries,
      ses mafias, ses arnaques, le tout présenté sur un plateau d’or
      rehaussé d’argent, c’est beau quoi, ça me remue, chacun ses
      faiblesses. Sauf que le Pape actuel me court un peu sur le
      haricot!
      A bientôt, amitiés.

      J'aime

  3. mevennais 21 février 2016 / 16 h 18 min

    « convictions » pour aurez rectifié.

    J'aime

  4. BOUTFIL 21 février 2016 / 19 h 15 min

    moi, ce Pape, je le trouve snobinard, voilà un mec qui pourrait, comme ses prédécesseurs, aller chez l’Illustre Gamarelli pour avoir des pompes en agneau fin, blancs, bien comme il faut et qui se traîne des grolles de merde pour faire peuple, le ringard ! et l’Illustre Gamarelli, qui est le seul à faire des chaussettes rouge et blanches pour les Monsignors , le pontife en veux pas, il préfère les Damart , franchement, c’est vraiment pas très catholique comme attitude !

    (enfin, heureusement, l’homoconjointus, lui, il achète ses chaussettes chez l’illustrissime Gamarelli qui lui est très reconnaissant de faire marché le bouclard….)

    J'aime

    • nouratinbis 21 février 2016 / 22 h 44 min

      Que veux-tu, nous avons un pape peigne-cul, jusqu’à
      présent ça nous manquait…
      Compliments à l’Homochaussettus, lui au moins c’est
      un homme de goût (c’est pas pour rien qu’il est
      conjointus).
      Gros bisous.

      J'aime

    • mamedjo 27 février 2016 / 18 h 41 min

      rouges les pompes pas blanches un pape marche sur les traces sanglantes des martyrs …mais si tu préfères lui mettre des souliers blancs tu as le droit !
      bisous

      J'aime

  5. elba 21 février 2016 / 20 h 23 min

    Apparemment nous sommes entrés dans « l’ère du voyage », avec le Pape au Mexique, les migrants en France, et Grotoumou au pays des vahinés (c’est gonflé !)… A l’heure des visioconférences, les gros pontes ne peuvent-ils pas se contenter d’une conversation internet ?
    Ça ferait des économies de carburant.

    Il est vrai que cela permet aussi aux gardes du (des) corps, aux attachés de presse et à diverses personnes accompagnatrices de découvrir d’autres pays… 😉
    Ce ne sont pas des dépenses un peu inutiles ?
    Mais vous me direz, notre gouvernement ne regarde pas à la dépense : il n’a plus d’argent !

    Nouratin, j’espère que la prochaine fois votre papier sera un peu plus zoptimiste (c’est ainsi que l’on écrit, dans la nouvelle orthographe, il me semble.)
    Not’ président toumou voyage, mais je ne l’ai pas entendu dire que la France aiderait les îles Fidji… « Charité bien ordonnée », comme vous dites. Une position bien « chrétienne » ?

    J’ai tout de même souri de certaines de vos expressions qui sont toujours croustillantes !
    C’est déjà ça, me direz-vous !

    René, comment va votre dame ? Je pense à elle chaque jour dans mes prières. J’ignore si cela sert à quelque chose, mais l’intention est là. J’espère que tout ira bien.
    … Et ne portez pas trop votre regard à la messe, sur les  » superbes grandes dames » !! Vous savez que Dieu voit tout ! (Mdr !)

    Des bisous chaleureux à vous tous et toutes. ♥

    J'aime

    • nouratinbis 21 février 2016 / 22 h 48 min

      Grotoumou en voyage …oui c’est toujours de l’argent
      à nous foutu en l’air, heureusement que le kérosène à
      baissé, il n’y a pas de petites économies.
      Mais n’empêchez donc pas M. de Sévérac de flirter un
      peu à la messe, Dieu n’y voit pas d’inconvénient, j’en
      suis persuadé!
      Plein de bisous.

      J'aime

    • René de Sévérac 24 février 2016 / 11 h 06 min

      Chère Elba,
      Je reconnais que mon propos puisse vous choquer : je réagissais à partir de la relation entre JP II et la philosophe polonaise … qui m’avait fort ému.
      Mon amour du prochain est manifeste et je confesse une préférence pour le genre faible et qui plus est pour les dames plutôt grandes, car ma taille est en rapport (1.85 m).
      De là à évoquer (comme notre cher Nouratim) la drague … je ne le suivras pas !

      Ma femme suit toujours sa radiothérapie, et tout se passe bien !
      Ce propos n’a aucun rapport avec le précédent.

      Salut à Nouratim, bisou à Elba.

      J'aime

      • nouratinbis 24 février 2016 / 12 h 25 min

        Salut cher ami, perso même si je ne vais pas à la messe
        je nourris un gros faible pour ma prochaine… fût-elle
        petite…

        J'aime

      • elba 24 février 2016 / 17 h 01 min

        Contente pour votre dame, René. J’espère que tout va continuer à aller bien. (y’a pas de raison !)
        Et ne vous inquiétez pas, je ne suis nullement choquée par vos propos. Ce que j’ai dit était pour plaisanter, rien de plus. Ca me fait plaisir que vous ayez une attirance pour le … « genre faible », avez-vous dit ? … Ca veut sans doute dire pour les dames ? Mdr ! Ca me rassure à une époque où je suis réellement choquée du coup, par une publicité que j’ai vue deux fois pour meetic (à la télévision) où deux jeunes femmes s’embrassent sur la bouche.

        Peut-être que l’homosexualité est dans l’air du temps… Mais je ne m’y ferai jamais, je crois. Non que je blâme les homosexuel/le/s, mais ce que je n’admets pas, c’est l’étalage que l’on fait de tout cela.
        … Pour détruire la famille ? … sans doute. Quelle autre raison ?
        La sexualité pour moi n’est pas quelque chose que l’on étale en public.

        Concernant le pape, je suis une bien mauvaise catholique. Car si je crois en Dieu et que les paroles des évangiles sont importantes à mes yeux, je ne lui reconnais pas cette infaillibilité qui est prônée par l’Eglise, et j’estime que c’est un homme comme les autres. Pourquoi n’aurait-il donc pas de l’amour pour une personne précise ? Je trouve un peu absurde aussi que les prêtres soient tenus au célibat.
        Mais bon ! ce sont mes opinions personnelles.

        Bisous à vous et à Mme de Séverac (c’est joli, comme nom !! 🙂 ça me fait penser à Mme de Sévigné. ;))

        J'aime

  6. Soyeux jean jacques 21 février 2016 / 20 h 23 min

    Mais bon sang c est bien sur comme dirai Bourrel c est des curés de cette envergure qu il nous faudrait.Encore un bon moment de passé.J attend la suite des commentaires.Miam!!!! Tak…

    J'aime

    • nouratinbis 21 février 2016 / 22 h 49 min

      Oui, des curés de ce calibre chez nous on n’en fait
      plus depuis longtemps, tak!
      Merci et amitiés.

      J'aime

  7. Pangloss 22 février 2016 / 10 h 10 min

    J’aime bien ton explication des conséquences du concile. Avant, c’était clair: il y avait les cathos, sûrs de leur bon droit et de leurs certitudes sinon de leur foi; et il y avait les autres, à convertir ou à combattre, sauvages, païens, mécréants, hérétiques et schismatiques. Quelques missionnaires, quelques vaccins, une tenue décente pour les femmes sauvages, du latin à la messe et les curés en soutane et hop! Emballez, c’est pesé. L’Eglise soutenait le système et le système le lui rendait bien. Et même les bouffeurs de curés s’en accommodaient, se mariaient à l’église et faisaient faire leur première communion à leurs gosses.
    Maintenant, c’est le bordel. On a un pape qui nous demande de disparaître et de laisser la place (car c’est à ça qu’on en arrive) sans se rendre compte, l’imbécile! qu’il se bat contre son camp.

    J'aime

    • nouratinbis 22 février 2016 / 17 h 26 min

      C’est le berger qui accueille les loups à bras ouverts,
      au besoin il leur construit un pont et démolit l’enclos!
      Qu’est ce qu’ils en disent les moutons…ils sont contents
      jusqu’au moment où ils se retrouvent dans l’estomac de la
      bête.
      Un berger de ce genre c’est juste un sale connard. Et les
      bons catholiques d’aujourd’hui, de vrais moutons de Panurge!
      Bonne soirée.

      J'aime

      • Sale gosse 22 février 2016 / 22 h 20 min

        Vous êtes fou! *

        C’est le loup qui accueille les bergers à bras ouverts,
        au besoin il leur démolit un pont et construit l’enclos!
        Qu’est ce qu’ils en disent les presque tous…ils sont contents
        jusqu’au moment où ils se retrouvent dans l’estomac de la
        bête.

        Gros bisous et merci pour le texte.

        * C’est une louange. 🙂

        J'aime

      • nouratinbis 23 février 2016 / 8 h 16 min

        Oui, complètement sinoque, vous vous en êtes aperçue…
        Sinon, ça marche aussi à l’envers, en plus loufoque!
        Merci à vous et gros bisous.

        J'aime

  8. PR CALGUÈS 22 février 2016 / 15 h 58 min

    Ma chi è Francesca Immacolata Chaouqui, arrestata e poi rilasciata dalla gendarmeria per il caso Vatileaks 2 ???

    J'aime

    • nouratinbis 22 février 2016 / 17 h 46 min

      Es ancora un coù dou can de Basso, an trova
      lou papa vatileaks suçalitre!
      Baïeta.

      J'aime

      • Soyeux jean jacques 23 février 2016 / 10 h 06 min

        Ben mon vieux ça s arrange pas.A quand les commentaires en chinois.Sinoque et loufoque.
        Ya bon!!!! LOL(je viens d apprendre ce que cela veut dire) Amitiés

        J'aime

      • nouratinbis 23 février 2016 / 12 h 25 min

        Gaffe quand même, on peut aller en taule pour des
        y a bon, ça prête même pas à confusion!
        En tout cas on part de plus en plus en quenouille!
        Amitiés.

        J'aime

      • PR CALGUÈS 23 février 2016 / 11 h 26 min

        Couquinas ! Quau Papa !

        J'aime

      • nouratinbis 23 février 2016 / 12 h 26 min

        Viergé pétan salopa, ho, aquéu papa es propi
        enberlugat!

        J'aime

  9. carine005 24 février 2016 / 10 h 18 min

    Il n’aurait pas fait un stage chez Maître Yoda, ton Euszébius ?
    En tout cas, il parle bien !
    J’en connais un presque comme lui, de prêtre polonais : un ton peu larmoyant, contrairement à nos bons curés tout bisounours, une assurance qui fait plaisir à voir, une autorité dans le prêche et l’échine bien droite. T’as l’impression de voir et d’entendre le Croisé. J’adore !.
    Et très peu de paroles »accueillantes » pour kitussais.
    Mais je ne sais d’ailleurs pas s’il officie toujours, ya un moment que je ne l’ai pas vu.

    Sinon, j’aime bien les ponts, mais pas quand ils nous livrent tout vivants à l’envahisseur.
    Pareil pour les tunnels (que j’aime pas).
    On comprend la réticence qu’avaient les British devant le projet d’eurotunnel…
    Se sont fait avoir, comme nous.
    Vont-ils réagir en sortant, contre Cameron, vents et marées ?
    Croisons les doigts. Ce serait un sacré appel d’air pour la destruction de l’UE.

    Pontificozorbouzix.

    J'aime

    • nouratinbis 24 février 2016 / 12 h 22 min

      Mon petit doigt me susurre que les Rosbifs vont dire Non!
      Comme tu dis ça susciterait des vocations.
      Et vive les curés Polaks!
      Zisacerbouxdotosrogs!

      J'aime

    • elba 24 février 2016 / 16 h 44 min

      Tout comme toi, carine005 : je croise les doigts et j’espère leur sortie… 😉

      J'aime

      • nouratinbis 24 février 2016 / 16 h 53 min

        Nous sommes plutôt nombreux dans cet état d’esprit…croisons!

        J'aime

  10. mamedjo 24 février 2016 / 13 h 46 min

    je viens pour lire du Nouratin pur jus et je tombe en plein concile !
    le concile comme catho cela me connait sauf que je ne suis pas physiquement équipée pour y assister …alors tant que je serai femme ..je n’aurai droit qu’aux souliers rouges .
    bon ceci le pape du jour ne me plait pas tant que l’ancien , je sais Benoit déplaisait a un tas de monde trop con pour comprendre sa fine théologie mais au moins il respectait le système qui l’avait mis là .
    ce pape ci , je ne le crois pas si inspiré que cela et je me sens un peu sédévacantiste .
    alors le vin de messe , je vais aller le boire derrière Napoléon avec tes potes .
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 24 février 2016 / 16 h 29 min

      Moi aussi je l’aimais bien Benoît, il avait l’air gentil,
      du coup je ne pousse pas jusqu’au sedevacantisme…
      Bergoglio lui il a une chetron de jésuite d’ailleurs c’en
      est un. Derrière Napo on t’attend de pied ferme tu fais
      déjà quasiment partie des meubles, je me demande même si
      je ne t’y ai pas déjà vue…
      A bientôt donc.
      Gros bisous.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s