Air Bouse One

Les bouses volaient bas, hier matin Porte de Versailles, pas la peine d’attendre la fin de la foire pour les compter! Pauvre Hollandouille,  assailli par les péquenots en furie à peine débarqué d’un harassant tour du monde ponctué d’une palanquée d’occases, toutes parfaitement exploitées, de dépasser à nouveau les bornes du ridicule pour en porter le record à un niveau jamais encore égalé, même par son illustre prédécesseur époux de la très gracieuse Carla Tedeschi (Allemands en italien…). Sans compter qu’en son absence du territoire métropolitain il s’en était passé de belles dans le dos du Président Flanby. Quand le gros minou tout mou n’est pas là les souris dansent, en l’occurrence la maire Aubry, plutôt le genre rat-musqué à poil rare, meneuse déterminée d’une broncha anti-gouvernementale édifiée sur les colonnes tutélaires du Monde, lequel se montre toujours disposé à publier des inepties du moment qu’elle portent le label d’une Gauche bien dogmatique.  Entre les avalanches de colliers polynésiens, les pannes d’avion ex-Sarko-One, les coups de poignard dans le dos portés par les défenseurs de l’immobilisme progressiste, les excréments bovins balancés en travers de la gueule et le soutien tonitruant d’une partie non-négligeable de la soi-disant « Droite » au projet de loi El Khomri, lui confortant ainsi une réputation désormais bien établie de traitre-à-la-Cause-Ouvrière, il a bien du souci à se faire ce brave Culbuto.  Sans parler des « Zadistes » qui ne désarment pas malgré la grosse combine de référendum local bricolée en catastrophe pour ouvrir a Ayrault en même temps qu’à la dame Causse, celle qui aurait pu faire office de mascotte au Salon de l’Agriculture, les portes du gouvernement ubuesque. Entre les opposants farouches a « l’Ayraultport » de Notre- Dame des Landes et la mère Ségolène -Notre Dame Qui Glande- laquelle vient d’annoncer la gueule enfarinée qu’elle entendait prolonger de dix ans la vie des centrales nucléaires, il se peaufine tranquillement son image d’indifférent au sort de la planète, Pépère, ça finit par faire beaucoup pour un seul homme, surtout dans la sphère gauchiarde.
En contrepartie on pourrait toujours évoquer la baisse du chômage mais celle-ci apparaît tellement bidon que les plus habiles des communicants grassement appointés par la République auraient trop de mal à la faire passer pour inversion de la courbe. Le Roi est nu, Ubu cocu! Dur métier que celui de président-socialo! S’en tirer à peu près avec honneur exigerait toute la rouerie, le cynisme, le passé compliqué et la duplicité finaude d’un Mitterrand, assortis d’une autorité qui toujours fit défaut à celui que ses collègues Éléphants surnommaient tour à tour Couille-Molle, la Fraise des Bois ou bien encore Guimauve le Conquérant. Il lui reste à espérer un gros attentat bien sanglant pour se refaire la cerise sans quoi ce quinquennat entamé sous les auspices du changement-que-c’était-maintenant et du redressement-productif-poil-au pif, finira bien tristement noyé sous un bombardement de bouses et sous les lazzis de l’ensemble des composantes d’un populo complètement dégoûté.

Et puis, vous comprenez, ce sont les petits inconvénients de la démocratie, surtout lorsqu’on tient à se situer à gauche, position fort avantageuse au demeurant tant que vous naviguez dans l’opposition mais qui se transforme en boulet dès que le suffrage universel vous refile son onction majoritaire. A partir de là vous vous trouvez dans l’obligation de tenir absolument les engagements mortifères sur la foi desquels vos petits camarades obtus vous ont accordé leur confiance. Ce faisant (je ne vise personne en particulier), si vous êtes Tonton, vous accumulez les conneries catastrophiques, nationalisations, retraite à soixante ans et autres balles dans le pied de moindre importance; si vous êtes Jospinou vous faites les trente-cinq heures à l’aide d’une grosse Aubry plus redoutable qu’un rouleau compresseur; et si vous êtes Culbuto vous prenez tout un tas de mesures merdiques visant à foutre définitivement par terre un pays déjà si bas qu’un canal historique s’y serait perdu, comme disait à peu près mon feu-pote Jacquot. Alors, une fois que vous avez bien déconné pour faire plaisir aux camarades, vous commencez à prendre les sueurs froides en constatant les dégâts, et là il ne vous reste plus qu’à essayer de sauver les meubles en appliquant ce qu’il est convenu, à gauche, d’appeler « une politique de droite », c’est à dire un retour, dans toute la mesure du possible, à un minimum de bon sens. Bien entendu en prenant un virage aussi serré, vous vous coupez de votre base, les braves militants bien ancrés dans leur inébranlable foi et qui voient battus en brèche les dogmes les plus sacrés de leur vérité révélée. Rappelez vous, si vous le voulez bien, un article que j’avais pondu début 2012 au lendemain de la primaire socialo, je vous le recommande celui-là http://onefoutus.over-blog.fr/article-le-theoreme-de-nouratin-98087056.html vous y trouverez une loi fondamentale de la gauchiarderie : nul ne peut être à la fois socialiste, lucide et sincère…le militant socialiste de base est généralement sincère mais le socialo arrivé, surtout président de la république, ne saurait, lui, se trouver totalement dépourvu de lucidité! Alors, pour éviter de sombrer tout à fait, il se voit contraint de s’accrocher à des bouées style Vallsounet ou Macronou. Là nous avons affaire à des tout à fait lucides dont le socialisme constitue le fonds de commerce sans pour autant trop les gêner aux entournures lorsqu’il s’agit de pousser leur pion jusqu’à le damer au pauvre couillon qui viendrait à se placer en travers de leur chemin vers le pouvoir suprême (ou prétendu tel). Ce genre de socialo, censé rassurer le brave électeur franchouille toujours effrayé par les conséquences du gauchiardisme telles qu’il les constate au fond de son porte-monnaie, présente toutefois l’inconvénient dirimant de passer pour gens de droite vis à vis des camarades pétris de sincérité. Or, pour des Femmes et des Hommes de Gauche l’accusation « de droite » vaut de facto exclusion pure et simple du genre humain.
Pour le coup, ceux des Éléphantes et Éléphants qui ne participent en aucune façon à la mainmise sur le Pouvoir Central, la grosse pleine de bière Lilloise en preum’s, ne possèdent d’autre choix que de se désolidariser avec éclat des tentatives d’assainissement mises en œuvre par leurs copains obligés de gouverner tant bien que mal. Du coup elle quitte, à grand fracas de JDD et de FR3, la Direction du Parti, Mémère, une véritable tempête dans le pot de chambre! Et, par conséquent, les autres profiteurs de la bienheureuse République vont devoir se positionner…pour les membres du  Gouvernement la question ne se pose pas, pour l’Institut du Monde Arabe en la personne de son Directeur l’incroyable Lang, Jackan Le Croucou-croqueur, on sait désormais de quel côté il se retranche : du côté de la Caisse naturellement « sa philippique me choque » vient il de déclarer à propos de la Martine, ça sonne bien ça, et puis ça rappelle un peu le Capitaine Haddock : que le grand cric me croque…décidément on n’en sort pas. Et pour le reste, on verra bien, nous savons déjà que la dissidence socialope trouvera un joli candidat potentiel à l’élection présidentielle en la personne du sémillant Hamon, un vrai Homme de Gauche celui-là, à se demander s’il ne serait pas un peu sincère quelque part…auquel cas je ne donnerais pas cher de ses promotions futures. Il pourra toujours suivre l’exemple de Montebourg parti fonder une start-up… vous vous en souveniez de celui-là?

Cela dit, je vous fais un aveu : tout ce cirque ne m’amuse plus guère. Certes il est toujours intéressant de voir les morpions patauger lamentablement en prenant appui les uns sur les autres pour tenter d’échapper à la diméticone, cependant à la longue on s’en lasse et le côté déplaisant finit par l’emporter. Qu’ils se démerdent, pas vrai? De toute façon avec toutes les saloperies que ces gens-là nous ont mijotées nous n’allons tout de même pas nous inquiéter de leurs sorts… Encore une petite année à tirer et ce sera les grandes-manoeuvres, mais avant d’en arriver là, croyez moi, les bouses voleront en escadrilles!

Bonne semaine à tous et que le Grand Cric évite de vous croquer!

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN.

Publicités

32 réflexions sur “Air Bouse One

  1. René de Sévérac 28 février 2016 / 19 h 20 min

    « nul ne peut être à la fois socialiste, lucide et sincère »
    Permettez-moi de faire office ici de socialiste (à la Péguy, je rajoute pour éviter la confusion)
    à propos de « vous faites les trente-cinq heures à l’aide d’une grosse Aubry » :
    les 35 h nétait pas une réforme absurde, lors lors qu’on ne la faisait pas dans un cadre d’un euro …
    où l’on tente de faire vivre au même diapason des nations aussi différentes !

    Evidement Holandouille et Valls et tant d’autres ne sont pas socialistes ! Ils sont arrivistes.
    Et à ce propos j’inverserais votre thèse sur la lucidité.
    Cela dit les socialistes lucides et sincères ‘que nous fûmes dans les 70s) sont partis.

    « Encore une petite année à tirer » … pensez-vous vraiment que ça va changer ?

    amical bonjour et le bisou aux dames.

    J'aime

    • nouratinbis 29 février 2016 / 9 h 06 min

      Je ne suis pas tout à fait d’accord sur tous les points
      mais peu importe, une année à tirer avec Flanby et après
      nous repartirons…avec Culbuto si ça se trouve, le
      changement ce sera maintenant!
      Merci et amitiés.

      J'aime

  2. mamedjo 28 février 2016 / 19 h 35 min

    je trouve que l’on a mis beaucoup de temps avant de partager avec nos frères socialistes la merde qu’ils nous ont fabriquée…tout de même il y a si longtemps qu’on est dedans que les bouses auraient du voler bien avant ces beaux jours de salon !
    ils sont bien pour le partage ces clients là je crois catho socialo même combat!
    gros bisous ,
    je garde mon fumier de cochon d’inde pour si le comique troupier passe…c’est loin de tout mon bled mais il suffit d’un bus qui dérape et on verra du monde…
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 29 février 2016 / 9 h 08 min

      On ne sait jamais, en effet…mais de toute façon
      prépare quand même les fourches, le fumier ne
      suffirait pas.
      Gros bisous.

      J'aime

  3. Pangloss 28 février 2016 / 20 h 56 min

    Encore un an soit pour une politique de gauche (et là bienvenue à la droite aux présidentielles!), soit pour une politique de droite (et là adieu la gauche … et bienvenue à la droite!)

    J'aime

    • nouratinbis 29 février 2016 / 9 h 10 min

      Si c’est Juppé ce sera une politique de fonctionnaire…
      Pas la joie tout ça!
      Amitiés.

      J'aime

  4. Sale gosse 28 février 2016 / 21 h 28 min

    🙂

    Merci,

    L 23 34

    Une étreinte, des étreintes, bien a vous tous,

    J'aime

  5. mevennais 28 février 2016 / 21 h 42 min

    Qu’ajouter à votre billet quand vous démontrez l’évidence. Cependant et jusqu’à preuve du contraire et ce n’est certainement pas la dernière consultation électorale qui va me faire changer d’avis, la réserve de voix (peu importe d’où elles viennent, une voix est une voix) des socialistes reste encore importante et comme l’opposition est dans un état de déliquescence qui se compare à l’état de notre pauvre France, rien n’est joué, bien loin de là. Plus que jamais, nous sommes les témoins conscients mais impuissants de l’effondrement de notre pays, il n’y a plus qu’à espérer, égoïstement, je l’avoue bien humblement, que « pourvou que ça doure » encore …..un p’tit moment.
    Amitiés, cher Nouratin.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 29 février 2016 / 9 h 13 min

      Sans compter qu’être impuissant n’est jamais drôle!
      Ca durera ce que ça durera mais dans ces conditions-là
      pas très longtemps encore…espérons…
      Amitiés.

      J'aime

  6. BOUTFIL 28 février 2016 / 23 h 04 min

    je dois dire que là, ils font fort ! pour merder, ça merde et pas qu’au salon , sur les préfectures aussi , ça bouge , ça craque, ça merdoie et on ne voit rien venir encore mais peut être que les français vont enfin enquiller sur les paysans et se bouger les fesses
    Quand en plus, les éleveurs entendent Le Fol-dingue de ministre et leur président de la FNSEA s’excuser pour le désordre, ça va pas arranger les choses, ceci dit, quand on est assez idiot pour voter pour ces mecs là !
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 29 février 2016 / 9 h 15 min

      C’est ça le problème, il y aura toujours des tas de
      couillons pour voter en faveur de ces gens-là, notre
      belle Démocratie est ainsi faite. C’est à se les
      prendre et à se les mordre!
      Gros bisous.

      J'aime

  7. elba 29 février 2016 / 11 h 23 min

    Nouratin, mais où est passé votre humour ? Jusqu’à présent, vous parveniez à me faire rire ou sourire, en décrivant la situation catastrophique (nous pourrions dire « cacastrophique » mais c’est pareil) dans laquelle sombre notre pays.

    Je ne dirai rien de cette triste situation qui ne fait que s’aggraver de jour en jour. Mais n’oublions pas que ceux qui ont pris le pouvoir à la tête de l’état ne sont pas français dans l’âme, mais de « young leaders » pro USA. Il me semble qu’ils sont élus (c’est-à-dire en droit de se présenter aux élections) uniquement s’ils ont l’aval de certains ombreux personnages de ce « beau pays » en décrépitude peut-être pire que le nôtre (banquiers ? francs-maçons ? sionistes ?…)
    Alors, que nous votions ou pas, la personne qui sera désignée en 2017 sera parmi celles adoubées par l’oncle Sam et personne d’autre. C’est affligeant, mais c’est ainsi depuis des lustres.
    Les ministres, secrétaires d’états etc. ne sont pas élus par le peuple, mais choisis par ces gens qui ont été « autorisés » à se présenter à l’élection présidentielle et ont été ensuite « élus » par le peuple.
    En fait, nous n’avons pas de choix : le peu de personnes qui aiment la France, qui soient cultivés, capables de la gérer, et auraient à coeur de redresser notre pays pour éviter toutes les catastrophes actuelles (dettes, désindustrialisation, chômage, paupérisation…) ne peuvent en aucun cas accéder à la candidature de président : ils en sont empêchés par tous les moyens (impossibilité des 500 signatures, pas de place chez les merdias, diabolisation du parti (JMLP) etc.)

    De plus, notre pays il me semble, est devenu ingouvernable, du fait de la pluralité des ethnies qui le composent désormais. Et qui n’ont ni la même culture, ni la même religion que ceux qui peuplaient la nation il y a de cela une cinquantaine d’années.

    Voilà pourquoi voter me semble vain. Les « pilotes de l’avion » sont des terroristes, si je puis dire.
    Que faire à cela ? L’impuissance nous rend sarcastiques et rageurs !
    Pour moi, la décrépitude de la France vient de bien plus loin (« haut » ?) que la nullité des présidents qui se succèdent. C’est voulu.

    Je garde le fumier de mes poulettes pour le cas où… et la fourche également ! (bisou à Mamedjo.) 😉

    ***

    Une petite pensée pour vous, René de Séverac : j’espère que votre dame va bien. 🙂

    Bisous à vous, Nouratin, et à tous ceux qui passent. ♥

    J'aime

    • mamedjo 29 février 2016 / 18 h 08 min

      merci et gros bisou a vous Elba, entre les poules les lapins les cochons d’inde les colombes et les furets j’ai de quoi faire voler les bouses et j’ai des fourches en réserve .
      je crois moi aussi que la décadence est voulue et programmée pour un remplacement par du prolétariat bien primitif qui acceptera tout …je crois même que les prochains prolos sont en route pour notre eldorado , parait qu’il y a du monde sur les routes ..

      J'aime

    • nouratinbis 1 mars 2016 / 8 h 13 min

      Désolé, l’humour c’est comme les bouses de vache, une fois
      jeté il faut attendre la prochaine digestion…chez le bovin
      ça prend du temps!
      Et puis comme vous dites la sinistrose sévit dans tous les
      compartiments du jeu, avec notre Répupu et ses présidents
      clowns on peut rigoler, certes, mais jaune!
      Gros bisous.

      J'aime

  8. PR CALGUÈS 29 février 2016 / 16 h 22 min

    « Quand le gros minou tout mou n’est pas là les souris dansent »

    Gros minou tout mou, gros minou tout mou… C’est vite dit tout mou.
    Tout mou… ça dépend d’où, hein ?
    Ah, ça aura quand même été une belle ballade autour du monde en A330, avec les copains et les copines.
    Au fait.
    Qui faisait partie de la suite présidentielle ? Vous le savez vous ?
    On aimerait connaître, entre autres, le nombre de casse-croûtes présidentiels à bord de l’Airbus.

    Mais le comble du chic, de la classe franço-hollandaise ne vous aura quand même pas échappé j’espère.
    Souvenez vous : le 24 février, à Buenos Aires, après un repas de gala offert à ses hôtes Français par le Président Argentin Mauricio Macri , la joyeuse farandole présidentielle, pour décompresser, n’a pas été non boire un ou des canons en douce dans un troquet.
    Non, la joyeuse farandole a recommencé à bouffer dans un restaurant à la mode de Buenos Aires
    Et L’A FAIT SAVOIR.
    D’après les réactions des médias locaux, la Présidence Argentine et les Argentins ont beaucoup apprécié !
    Ah, finalement tant qu’il y aura du mousseux, du pâté et des Safrane gris métallisé avec chauffeurs dans la cour de l’Élysée, il y aura de l’espoir.

    Baièta.

    J'aime

    • nouratinbis 1 mars 2016 / 8 h 16 min

      A non, celle-là je ne la savais pas! Ces gens-là sont des porcs
      que les éleveurs impécunieux auraient par surcroit mal élevés. La
      gabegie socialiste n’est pas assez montrée, et pour cause ça ferait
      disparaître tous les fromages qui en dépendent!
      Vive la Répupu, ses grosses bouffes et ses safranes!
      Baièta.

      J'aime

  9. capitaineenzo 29 février 2016 / 18 h 55 min

    J’ai bien aimé hier soir le journal d’Antenne 2 toujours prêt à défendre les des annonceurs publicitaires (Charal, Bigard, Carrefour, Leclerc et Cie), les ploucs, eux ne font pas de pub télé.
    La journaliste expliquait que les paysans se gavaient en touchant 47% du prix d’un bœuf. Elle a surtout mis en avant que les pauvres intermédiaires ainsi que les grandes surfaces
    perdaient toute de l’argent.
    Mais comment font-ils pour s’enrichir tous ces mecs s’ils ne font pas de bénéfices. Ou alors il n’y a plus de riches en France.
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 1 mars 2016 / 8 h 21 min

      Ce n’est pas faut, il n’y a plus de riches en France, Bigard, Carouf et Cie
      sont tous partis sous des cieux fiscaux plus cléments…je parle des patrons
      bien sûr: français, riches et exilés volontaires! Quant aux bénefices, il doit
      leur en rester un peu quand même. Pour le paysan c’est plus dur et il ne peut
      même pas foutre le camp vu qu’on n’emporte pas la patrie à la semelle de ses
      godasses.
      Amitiés.

      J'aime

    • nouratinbis 1 mars 2016 / 8 h 27 min

      Sacré Magdane!
      Et puis vous savez avec la 4eme.révolution industrielle,
      l’intelligence artificielle et tout le toutim, ça va
      drôlement s’accélérer: on est foutu!

      J'aime

      • Sale gosse 1 mars 2016 / 11 h 46 min

        🙂

        M Nouratin, a partir du moment ou nous naissons, nous sommes foutus!

        Bien a vous tous,

        J'aime

  10. Grainsdesel 1 mars 2016 / 11 h 01 min

    Euh! Bon! C’est à dire que… Enfin je pense que…En fait, Plus simplement, Mon pote, « tu m’emmerdes », comment veux-tu que je commente ton billet alors que je viens de me prendre (pour mon retour dans mon terrier) un K.O sans contestation. Devant tant de talent, je me sens minuscule, à tel point que je vais revendiquer le titre de Nain, bouffon du royaume de Suricatland. Chaque dimanche, (sauf cas cas de force majeur), j’assiste à tes vêpres dominicales, ne voulant pas incommoder tous les ami(e)s, (je te rassure j’y viens avec mon Bourdaloue), la « merde » étant réquisitionnée pour nos socialos-écolos-gochos. Au risque de repasser le plat, j’ai dégusté ce billet, pas comme un scarabée roulant sa bouse (remarque, je verrai bien 3 scarabées en guise de lys, sur la carte de visite de MouMou) mais comme du pain béni (je sens que je vais faire plaisir à René de Sévérac…!). N’étant pas un expert en jardinage, je sollicite Elba ou Mamedjo de bien vouloir me réserver un fourche à toutes fins utiles.
    Bien amicalement.
    Suricatimini…!

    J'aime

    • Sale gosse 1 mars 2016 / 12 h 03 min

      Je me permet,

      Je vous donnerais volontiers une des fourches a empaler, un des merlins a fendre, mais pas pour l’usage que vous compter en faire!

      L’arme la plus redoutable n’est pas celle qui génère violence. A vous de la trouver ….

      Bonne journée,

      J'aime

      • elba 1 mars 2016 / 13 h 43 min

        Sale Gosse, vrai que nous sommes foutus dès que nous avons pris pied sur cette planète ! J’ai parfois eu des angoisses à la naissance de mes enfants, en réalisant qu’en les mettant au monde, je les condamnais également à mort.
        Cependant, comme nous devons mourir de toute façon, il serait tout de même préférable que notre séjour ici soit des plus paisibles et sereins. Je le souhaite pour chaque être humain de cette terre… ce qui est loin d’être le cas, hélas, et loin de s’arranger, nous pouvons le constater.

        Pour ce qui est des armes… Je ne suis pas pour, tout comme vous. Mais en cas d’agression vaut-il mieux se laisser faire ou se défendre ? Si l’on agresse quelqu’un que j’aime sous mes yeux (et même peut-être un/une inconnu/e) je pense que je passerais à l ‘attaque… Si l’on m’agresse personnellement, je ne peux pas dire encore ce que je ferais.

        Bonne journée à vous, et bizojoues. 🙂

        J'aime

      • Grainsdesel 1 mars 2016 / 15 h 31 min

        Sale Gosse: J’aimerai qu’il existât, quelque part un Paradis (pas celui mentionné dans tous les écrits apocryphes, où vivaient Adam et Eve), mais celui créé par les hommes que j’appelle « Utopia » où tout le monde est beau tout le monde est gentil…! Je ne suis pas un va-t- en guerre, mais à choisir je préférerai utiliser les fourches d’Elba où celles de Mamedjo (à condition qu’elles ne soient pas en rupture de stock tant la demande est forte, que de passer la tête basse sous des fourches caudines.
        J’ai eu de nombreuses fois à m’en entretenir (du temps où le service national et la conscription avaient au moins le mérite de brasser les « djeunes » en les sortant de leur milieu (Papa-Maman, Gouzoules les Bois, perdu dans la France profonde ou La cour des Miracles des quartiers de nos banlieues) et pour beaucoup leur montrer, faute de leur inculquer certaines valeurs. C’est ainsi que je demandai à ceux qui se définissaient comme « non violents » et se renseignaient sur les démarches à suivre pour obtenir le statut d’objecteur de conscience quelle serait leur attitude s’ils étaient confrontés à un agresseur qui frappait, tentait de violer etc leur copine ; fermeraient-il les yeux, où utiliseraient-ils la force pour intervenir. Je n’ai jamais trouvé un seul de ces non violents me répondre qu’il laisserait faire, faute de ne pouvoir filmer la scène, les Smartphones n’étant pas encore offerts à la place des timbales de baptême… !
        Je vous propose d’attendre la réponse de l’ami Nouratin en vue d’une rencontre en terrain neutre pour signer un pacte de non agression… ! Vous voyez, n’ayant pas reçu de fourche on peut trouver un terrain d’entente, et faute de tendre la *joue pour un soufflet, je veux bien y recevoir un ou des bisous (selon votre humeur). Bien amicalement,
        * Je ferai l’effort de me raser et me parfumer.L

        J'aime

    • elba 1 mars 2016 / 13 h 36 min

      Hélas, cher Graindesel, je n’ai qu’une seule fourche… Je n’ose pas vous proposer un râteau, cela ne serait pas gentil. 😉 … J’ai bien une pelle, également, mais…
      Mamedjo, au secours !!!! MDR !

      Des bisous pour vous.

      J'aime

      • elba 1 mars 2016 / 13 h 46 min

        Ps – on ne peut pas éditer notre commentaire pour corriger les fôtes ? Dommage !
        Lire dans mon com à Sale Gosse : « paisible et serein »… sans les S. 😉

        J'aime

      • Sale gosse 3 mars 2016 / 20 h 24 min

        Graindesel,

        Légitime défense.

        Seuls ceux qui ont déja été confronté a la violence connaissent leurs réactions. Un seul regard, profond, peu parfois désarçonner un « adversaire ».

        « Je ferai l’effort de me raser et me parfumer.L » C’est quoi votre parfum? Souffle moussu? Brise de Terre? Aquilon de foin? Sinon, ça va pas le faire pour les gros bisous! 🙂

        Bien a vous tous,

        J'aime

  11. carine005 3 mars 2016 / 11 h 10 min

    Ce fut un vrai bonheur que de voir le mollusque ramper au Salon de l’agriculture, au milieu des huées, sans avoir le temps d’y laisser sa trace en bave. En pipi ptet, à force d’avoir peur ?
    Manquait le purin.
    Puis le trembleur, peu après.
    On a peu vu le Fol ^^(celui qui a peur de voir des agriculteurs dans son jardin et qui réclame un peu de vie privée. Doit pas vivre à Calais, celui-là…)
    En revanche, ils ont peu montré Marine, j’trouve.
    10 heures, quand même !
    On voit bien que leur chemin est tracé, parce que dans le passé, j’y suis allée plusieurs fois en famille et 5 ou 6 heures suffisaient largement à être complètement lessivés, aussi bien physiquement que du côté du porte-monnaie.
    Parce que des trucs à déguster gratos, yen avait plus depuis belle lurette, sauf quand tu étais déjà client d’un producteur. Et quelle piétinerie, aux heures normales et sans escorte…

    J’ai pas vu le stand de Mamé, à la télé !
    Elle a vendu des fourches ?
    Elle a fait une démo gratuite dans l’auguste cul de l’Auguste ?

    Cela dit, c’est un bien beau salon.
    Faut voir les poules de toutes races (qui n’existent pas, sur décret)

    Agiculturoziboux !

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 15 h 52 min

      Moi je ne saurais dire, je n’y ai jamais mis les pieds,
      mais ce doit être un beau salon et j’aime bien les
      poules, sans distinction de race, bien sûr.
      Brouterreuxgsouzx!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s