Les agonies républicaines

Chacun en ce bas monde a la place qu’il mérite. La Place de la République, par exemple: une énorme poubelle à ciel ouvert, un tas d’immondices, un caravansérail bariolé de tags en tout genre au sein duquel grouille une faune improbable de zombies plus ou moins camés ou alcoolisés, ou les deux en même temps avec, planquouzés pas bien loin, les « Forces de Progrès », les virtuoses du maniement de la barre de fer et du lancer de cocktail-molotov, les « casseurs » comme les media sont convenus de les nommer, les  amateurs de poulet grillé, si vous voyez ce que je veux dire… Bref, la Place en question c’est un raccourci de la République Française, un gros bordel informe où quelques voyous, couverts par une Gauche de plus en plus ahurie, se permettent les pires des exactions, forts de la quasi-certitude d’une impunité garantie par l’Autorité Judiciaire.

Ah, elle est belle leur République, avec le personnage de bande dessinée qui lui tient lieu de président, avec son gouvernement de branquignols, ramassis hétéroclite d’incapables choisis en application des critères les plus farfelus et placés au petit bonheur la chance dans des postes qui leur vont, la plupart du temps, comme une paire de charentaises à un requin-marteau. Elle fait vraiment plaisir à voir Marianne, avec son exécutif avachi, son législatif boiteux, sa justice qui louche, son administration pléthorique et podagre… on dirait une pauvre vieille pute au bout du rouleau, rongée par la vérole et abrutie par des décennies d’un alcoolisme effréné! On ne sait même pas s’il reste un espoir, s’il demeure possible encore de faire quelque chose pour la remettre sur pieds, sinon pour la guérir au moins pour tenter de lui apporter une petite rémission, un léger mieux, une embellie passagère, un semblant de soulagement, un répit… Je crains bien que non, vous savez, à partir d’un certain degré de décrépitude mieux vaut encore laisser faire la nature, proscrire tout acharnement, attendre simplement l’issue fatale dans la paix et le recueillement. Seulement voilà : les Républiques contrairement aux braves gens, ça ne crève pas si facilement, pour disparaître il leur faut du lourd, de la médecine de cheval, des révolutions, des putschs, enfin des gros trucs méchants, bien violents avec du sang, des larmes et des horreurs inexpiables à vous semer la zizanie pour plusieurs générations. Sinon, si vous comptez sur la démocratie pour vous en dépêtrer, vous pouvez toujours vous fouiller, les agonies de république ça peut se prolonger, peut être pas à l’infini mais si longtemps, quand même, que plusieurs vies d’hommes ne suffiraient pas à en apercevoir le bout.
Il faut donc nous y résigner, cette vieille Répupu nous allons nous la fumer jusqu’au filtre, sans le moindre espoir d’une euthanasie propitiatoire. Combien, encore, de manif dévastatrices, de reculades devant les réformes, de grèves SNCF, de blocages de raffineries par les routiers en colère, d’opérations escargot et autres avanies propres à bafouer l’ordre public, le droit des gens, l’autorité légitime, les libertés fondamentales… combien? Je ne sais pas mais au risque de me répéter je crains que seule la Charia ne soit en mesure, dans quelques années, de nous remettre les pendules à l’heure et les idées en place. Sauf qu’alors le remède se révèlera bien pire que le mal, mais que voulez vous, quand on crache en l’air à la verticale mieux vaut ne pas s’attendre à recevoir en retour le Saint-Esprit sous forme de langues de feu, comme Dimanche dernier.

Alors, me direz vous, on ne trouve guère d’exemple en Occident où les choses aillent si bien qu’on n’ait pas envie de changer un peu de régime histoire de respirer un bon coup. Je vous l’accorde bien volontiers. En effet la République Française n’est somme toute que l’exemple le plus caractéristique et le plus outré du déconnage invétéré que l’on retrouve plus ou moins chez toutes nos bonnes vieilles démocraties. Les sacro-saintes « Valeurs », les grands principes hérités de ces fameuses « Lumières » si chères à nos élites et si propres à leur permettre de nous entuber sans douleur, l’illusion du progrès, de l’éternelle prospérité, de la paix entre les peuples, du « vivre ensemble », le catéchisme et la foi béate en somme, tout ce fatras de fausses certitudes gravées pour une éternité douteuse dans le marbre ramolli de nos édifices démocratiques, a fini par enfoncer notre « Monde libre » -comme on disait temporibus illis- dans la mélasse sirupeuse d’une décadence de moins en moins rassurante et de plus en plus inconfortable. Du coup, les Peuples commencent peu à peu, quasiment partout, à se réveiller d’un lourd sommeil de soixante-dix ans. Avec une gueule de bois à couper au couteau!
Ils ont mis du temps, les Peuples, à réaliser que quelque chose de déplaisant se tramait dans leur dos, mais désormais ils sentent comme une brûlure, une douleur sournoise et persistante. Alors, tout à coup ils commencent à écouter un peu moins les discours lénifiants des politicards traditionnels et beaucoup plus le langage cru et sans fioritures de ceux qui leur promettent de virer les importuns, les envahisseurs, les pipoteurs de l’establishment,  afin de revenir dare-dare à une conception plus terre à terre de la cité. On le voit déjà aux Etats-Unis où, à la profonde stupéfactions de tous ceux qui nous disent habituellement comment il faut penser, comment il faut voter, comment il faut faire barrage aux Nauséabonds, l’ineffable Donald Trump est en train de tout écrabouiller sur la route d’une présidentielle de Novembre dans laquelle les plus courageux des sondeurs le donnent désormais -du bout des lèvres certes, mais tout de même-  vainqueur. Un éléphant d’Afrique, le mec, il charge oreilles au vent et défenses au clair, tout s’aplatit sur son passage, les adversaires républicains, rétamés, laminés, écrasés sans même avoir eu le temps de se garer et bientôt, partis comme nous sommes, la mère Hillary mordra à son tour la poussière! La recette? Toute simple : dire tout haut ce que la plupart des braves gens pensent tout bas et qu’ils n’entendent jamais, politiquement correct oblige, de la bouche des rigolos qui sollicitent leurs suffrages. Sans compter qu’un clampin à qui les Media reprochent d’avoir cinq milliards et qui répond en rigolant « vous vous mettez le doigt dans l’œil, j’en ai au moins dix », aux States ça fait un effet bœuf… ici ce serait plus qu’imprudent, et d’ailleurs nos quelques malheureux milliardaires, tous expatriés depuis lurette, ont bien autre chose à foutre que de se présenter aux élections. Mais là bas, Outre-Atlantique, les mecs qui semblent en posséder une belle paire de grosses et qui, manifestement, réussissent en affaire, on a tendance à leur faire confiance…vérité en deçà, n’est-ce pas…

Cependant, sur notre bon vieux Continent en ce beau Dimanche de Mai 2016, la panique règne  grave chez nos bien aimés échotiers. Et voui, l’Autriche s’apprêterait semble-t-il à élire un président d’ekstraime drouate! Vous vous rendez compte! Pas un nazi bon teint, bien sûr, il a tout juste quarante-cinq balais, ce gus, mais un néo, sans doute! Un type qui se balade avec un révolver à la ceinture! Un affreux, quoi, un skinhead chevelu avec un costard croisé et une canne pour marcher suite à un vieil accident…forcément suspect… bref, la pire des ordures, c’est certain, encore heureux qu’il ne dispose pas des pouvoirs d’un Hollandouille, vous vous rendez compte, il serait capable de tenir ses promesses, lui! Et faut voir ce qu’il promet : un épouvantable xénophobe ce  zigomar! Paraîtrait qu’il construirait des barrières aux frontières, qu’il n’accorderait le droit d’asile qu’aux vrais réfugiés, qu’il expulserait sans pitié ceux qui violent et qui assassinent… d’aucuns assurent même qu’il déclarerait la guerre à l’Italie, comme au bon vieux temps! Non mais vous réalisez? Un fou quoi, le Fürer revisité par Facebook, Mein Kampf en version numérique, l’anschluss à l’envers, si ça se trouve, Angela a intérêt à numéroter ses gros abattis faisandés! Ça fout les jetons, pas vrai, tout ce qu’on peut lire sur l’ingénieur  Hofer… à l’évidence un garçon bien sous tout rapport; puisse-t-il être élu dès ce soir, on rigolerait un peu! Et s’il pouvait servir d’exemple aux autres membres de l’Union, pas vrai? Ça changerait un peu la donne…
Oui, parce que somme toute, les Européens se glissent progressivement et avec délice dans une nauséabonderie du plus mauvais aloi. Déjà aux affaires en Hongrie, en Pologne, en Finlande, les salopards de la peste brune se trouvent en pleine ascension aux Pays-Bas avec l’indestructible Gert Wilder, en Italie où la Ligue du Nord reprend sacrément du poil de la bête, en Allemagne, aussi, avec une AfD qui commence à damer le pion aux Chrétiens Démocrates ainsi qu’aux Socio du même tonneau en gagnant allégrement des élections régionales. Et ces chers Suédois, alors, hein, dites moi, le modèle-socialiste-pour-le-monde-entier, ils en sont où? Eh bien chez eux aussi ça fonctionne, dites donc, les « Démocrates de Suède » comme ils s’appellent là bas, n’arrêtent pas de progresser. J’entendais même hier l’inimitable Christine Ockrent qui s’étonnait, sur France Culture : « mais qu’est qu’ils ont, ils craignent que les réfugiés ne leur subtilisent leurs emplois? » Eh non, connasse, c’est pas ça qu’ils craignent! Si tu te baladais un peu du côté de la Goutte d’Or ou de Saint Denis, au lieu de te cantonner au Cinquième, peut être comprendrais-tu un peu mieux de quoi ils ont peur, les Nordiques… Décidément ils restent à jamais indécrottables ces Merdiatiques, pas vrai, je crois qu’au bout du compte on finira par faire sans eux! Enfin j’espère.

Parce qu’évidemment, la France, où la mère Le Pen réalise des scores époustouflants mais ne gagne jamais rien, finira peut être elle aussi par cesser d’écouter tous ces enfoirés qui lui prédisent l’apocalypse en cas de victoire du FN. Encore un petit effort, encore quelques attentats sanglants, encore un peu de Calais, même si les media oublient systématiquement d’en parler, encore un peu plus d’exaspération devant l’évidence du changement de population… qui sait, ça marchera peut être en 2017, on peut rêver…
Seulement, même si ça marchait, ce qui apparaît hautement improbable, cela ne résoudrait pas grand chose…on se ferait plaisir sur le moment, bien sûr, mais rappelez vous ce que je vous racontais plus haut sur les agonies républicaines… enfin, il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, pas vrai? Alors allons-y, nous verrons bien…

Bon Dimanche.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

48 réflexions sur “Les agonies républicaines

  1. grainsdesel 22 mai 2016 / 15 h 31 min

    Moi qui ne sait pas danser, je me tâte (que veux-tu à mon âge faute de mieux, on met les mains où l’on peut…!), je me demande si je ne vais pas demander l’asile politique à Salzbourg (au moins je serai sur place pour le festival Mozart), pour apprendre à valser, car notre Valsounet il ne veut pas valser les cons de CGT qui nous pourrissent la vie, déjà que je ne porte pas les syndicats dans mon coeur mais pour ces abrutis de cocos, j’enrage.
    Je sens qu’on va encore se marrer dans les jours à venir…!
    Je me dispense de te dire que ton billet il est […….], vu qu’avec le Michelin des blogs qui t’inspecte tous les dimanche on est sùur d’en avoir pour son pognon (même si c’est gratos).
    Amicalement.
    Suri l’anti syndicat…!

    J'aime

    • nouratinbis 22 mai 2016 / 16 h 21 min

      Tout de même Suri, je te trouve un peu
      dur avec ces syndicats qui nous ont
      apporté tant d’avancées sociales et à
      qui nous devons ce modèle social français
      que le monde entier nous envie!
      Elle est pas belle, celle là?
      Allez, à la prochaine, merci et amitiés.

      J'aime

      • grainsdesel 22 mai 2016 / 17 h 14 min

        Je n’admets pas qu’une minorité de branleurs (par exemple 150 syndicalistes de la cgt sur plus de 1000 travailleurs d’une entreprise) empêchent les autres d’aller bosser, je suis un anti-communiste viscéral, je ne comprends pas comment on peut être communiste à notre époque. La plupart du temps ces syndicats sont des pourvoyeurs de futurs inscrits à l’ANPE, et se mettent en grève lorsqu’un de leur collègue a fait une connerie indéfendable.
        Il faudrait un nouveau Staline pour les envoyer en camp de rééducation…!
        Heureusement que j’ai encore mon casque lourd, je m’attends au pire de la part de ces fouteurs professionnels de merde.

        J'aime

      • nouratinbis 22 mai 2016 / 17 h 30 min

        Moi je m’en fous, mon vélo n’a pas besoin d’autre carburant
        que celui dont je me remplis Derrière Napoléon et comme le
        temps chaud arrive je n’ai plus besoin de réchauffer mes
        vieux os…cependant, je te rassure, je n’arrive pas non
        plus à comprendre comment on peut être communiste aujourd’hui,
        perseverare diabolicum!

        J'aime

  2. G.Mevennais 22 mai 2016 / 16 h 04 min

    Ah, ben alors, ça, pour être un billet, c’est un billet. On ne peut qu’adhérer sur le fond, il ne s’agit pas d’une opinion, mais d’un constat, par contre, sur la forme, c’est un feu d’artifice, ça part de tous les côtés et les « fusées » sont plus éblouissantes les unes que les autres, du grand Nouratin et, diantre, ce n’est pas de la flagornerie, mais la réaction, à chaud je le confesse, à la lecture de votre prose qui m’a fait rigoler pratiquement « non stop ».
    Merci encore pour votre message et bonne semaine.
    Amitiés.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 22 mai 2016 / 16 h 23 min

      Merci à vous, Gilles, vous savez
      parler aux vieux cabots, vous!
      Bonne semaine et amitiés.

      J'aime

  3. G.Mevennais 22 mai 2016 / 16 h 16 min

    Excuses, j’oubliais de préciser, qu’en sus, vous savez parfaitement instiller dans vos billets des « termes particuliers » dont je ne connaissais, pas ou peu, la signification. Aujourd’hui il s’agit de « caravansérail et de podagre. Au cas ou certains ne maitriseraient pas la signification de ces deux mots, comme moi, je le confesse humblement, et afin de leur faire gagner du temps, je publie ci-dessous leur définition simplifiée.
    – Caravansérail : lieu de halte pour les caravanes, un peu comme les « relais de poste » jadis.
    -¨Podagre : malade, gouteux..

    J'aime

  4. PR CALGUÈS 22 mai 2016 / 16 h 27 min

    Le pire du pire chez nous , cher Nouratin, c’est que la droite ne fait pas son boulot.
    La gauche… bon a l’habitude de son vocabulaire stéréotypé et de ses jérémiades mais la droite !
    Pourquoi ne se manifeste-t-elle pas ?
    Et qu’on ne vienne surtout pas nous raconter que « Droit dans ses bottes » va changer quelque chose.
    Il a un faux nez, c’est un socialo déguisé comme son maître Chirac. Nous sommes en train de vivre la plus belle escroquerie de la Vème République à savoir nous préparer à l’élection d’un Juppé, mou du genou, loser et dégonflé (malgré les apparences),
    Juppé écris-je qui est à mettre dans la même poub.. ,heu catégorie, que Hollande, Valls et Bayrou.
    Quant à la gérante de sàrl, je préfère ne pas en parler.

    Vive l’Autriche,

    Austria Est Imperare Orbi Universo

    J'aime

    • René de Sévérac 22 mai 2016 / 16 h 50 min

      Professeur,
      « la droite ne fait pas son boulot. » normal puisqu’elle est idéologiquement de « gauche » …
      je ne dis pas socialiste car ceux qui s’affublent de cette étiquette ne le sont pas non plus,
      mais « progressiste » dans ce sens où le progrès c’est la déconstuction du « vieux modèle »
      et la préparation d’un « monde nouveau » tel que le chante Attali !
      L’UE n’en étant que le prototype.

      Salut.

      J'aime

      • nouratinbis 22 mai 2016 / 17 h 23 min

        Disons que ce qu’il es convenu d’appeler « La droite »
        est totalement inféodée à l’idéologie bien pensante
        et politiquement correcte…c’est bonnet rose et rose
        bonnet…

        J'aime

    • nouratinbis 22 mai 2016 / 17 h 21 min

      L’Autriche, enfin ce qu’il en reste, semble bien en
      mesure de nous administrer une leçon.
      Quant à « Droit dans mes Bottes » en effet si nous
      avons le choix entre lui et Hollandouille ce sera
      le couronnement de notre belle Démocratie.
      Amitiés.

      J'aime

    • carine005 23 mai 2016 / 8 h 21 min

      Aller Ehren Ist Öesterreich Voll
      (Version « moderne »).
      Mais attendons les résultats.
      Les votes par correspondance vont ptet permettre la tricherie. Hier soir, rien n’était joué.

      J'aime

  5. René de Sévérac 22 mai 2016 / 17 h 04 min

    Là, vraiment Nouratim, je vous encense sans limite !
    Voilà enfin un billet politique … que j’apprecie totalement !

    Trump, un gars antipathique a priori qui me devient sympa du fait des critiques qu’il subit.
    Voilà donc un « populiste » qui semble voir où se dirige le monde occidental.
    Comme vous, je le vois écrasez Killary Clinton : tous les abstentionnistes ricains vont se réveiller;
    et les électeurs démocrates (ceux qui voulaient Sanders) vont se replier sur Donald !

    Je ne vais pas refaire le tour en Europe, résultat des facilités d’Angela.

    Un dernier mot sur nos amis britanniques.
    Je prie (ne me répondez pas que Dieu nous dit « débrouillez-vous ») pour le Brexit;
    ce sera le signal de l’abandon du IVème Reich !

    Je m’arrête, car tout ça m’énerve.
    Bon Jour du Seigneur.
    Salut à tous, la bise aux dames.

    J'aime

    • nouratinbis 22 mai 2016 / 17 h 25 min

      Bien d’accord avec vous…et Dieu reconnaîtra
      les siens!
      Merci beaucoup.
      Amitiés.

      J'aime

  6. Pangloss 22 mai 2016 / 17 h 10 min

    Avec une gauche en pleine sidération et une droite qui se croit en pleine troisième République, la route est ouverte pour qu’on assiste en 2017 à un duel FN contre gauchiste (peut-être un socialiste dissident) sur fond de désintégration du système. Le tout sous l’œil rigolard des islamistes.
    Il va y avoir matière à bloguer!

    J'aime

    • nouratinbis 22 mai 2016 / 17 h 27 min

      Nous bloguerons dur, en effet, et les Musulmans
      fanatiques n’ont pas fini de se marrer!
      Amitiés.

      J'aime

  7. BOUTFIL 22 mai 2016 / 17 h 54 min

    le billet régal du dimanche soir !

    pour que la vieille peau de Okrent sorte du 5 eme ou du 7 eme vers la goutte d’or où St denis, encore faudrait-il qu’elle en connaisse le chemin, ça va jamais dans ces quartiers là cette volaille

    J’espère que les Autrichiens feront le bon choix, moi qui aime ce pays, je l’aimerai encore plus !

    Et puis, je m’en tape comme toi de la pénurie d’essence, comme beaucoup de Parisiens, j’ai pas de voiture, j’y vais pédibus jambus mais j’ai toujours pensé que tant que les Français avait à bouffer et de l’essence, ils ne bougeraient pas, qui sait ! les priver de carburant les réveilleraient peut-être…..peut-être….

    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 22 mai 2016 / 18 h 11 min

      Le problème c’est qu’ils sont patients les Franchouilles,
      bien sûr faudrait pas les priver de bagnole trop longtemps
      mais d’ici quelques jours le Gouvernement aura tout lâché…
      alors ne comptons pas trop sur la révolution.
      Et bon choix m’sieu dames les Autrichiens!
      Gros bisous.

      J'aime

  8. Dr WO 22 mai 2016 / 18 h 02 min

    Excellent pamphlet, mais je ne suis pas pour les expérimentations qui font exploser l’alambic uniquement pour voir.

    J'aime

    • nouratinbis 22 mai 2016 / 18 h 13 min

      Il fuit tellement l’alambic que même s’il explosait
      vous savez…
      Amitiés.

      J'aime

  9. Onfékomen 22 mai 2016 / 22 h 19 min

    Et vous n’habitez pas à côté de la place de la république !
    Vous échappez au « bruit et à l’odeur ». Odeur de shit, de pisse, concerts improvisés, discours entre deux rots bièreux, statue de la répu customisée, servant de support à des calicots-chiffons revendicatifs… Place crasseuse, à l’image de cette république fantoche et néanmoins en route vers une dictature dite soft.
    Nuit de boue attire des couillons sincères abreuvés à la propagande de l’éducation nationale, des zadistes reconnaissables à leurs fringues bab et leurs dreadlocks crasseuses…
    Toute cette mouvance, de gôche idiote -pléonasme- avec ou sans barre de fer et cocktails molotov, déclenche des crises d’urticaire au seul mot de « patriote ».
    Plus les people qui viennent se faire voir, les journalistes qui espèrent le scoop et les forces de l’ordre aux ordres qui ne viennent pas. Autrement dit les ultraviolents ont les coudées franches.

    Cazeneuve ment :

    Plutôt que de rétablir l’ordre, ils préfèrent gérer le chaos. En attendant des morts, histoire de nous assigner à résidence ?

    Merci Nouratin, je passe commande pour un billet intitulé « oraison funèbre de leur république ». Qui sait, un jour ?

    Bises

    J'aime

    • nouratinbis 23 mai 2016 / 7 h 03 min

      Chouette le nabot de l’Intérieur!
      Mieux vaut en effet ne pas avoir en ce moment des fenêtres qui
      donnent sur la République, c’est moche, ça pue et ça fait du
      bruit!
      Cela dit je prends la commande mais je crains qu’il n’y ait
      un délai d’attente…
      Bises

      J'aime

    • René de Sévérac 23 mai 2016 / 7 h 41 min

      Onfécomen,
      « je passe commande pour un billet intitulé « oraison funèbre de leur république »
      c’est bientôt l’heure ! Et Nouratim est « the right man » pour le job !

      Je peux proposer un Te Deum !

      J'aime

      • Onfékomen 23 mai 2016 / 11 h 24 min

        Va pour le Te Deum René de Sévérac.
        Un enterrement de grande classe que les frères la truelle ne seront pas prêts d’oublier.
        Amen

        J'aime

  10. Jean-Jacques Soyeux 23 mai 2016 / 6 h 26 min

    Dieu reconnaîtra les chiens? Va avoir du taffe le vieux. Quand à se marrer cela devient difficile vous êtes en plein dans la réalité, et ce billet est brillant mais désespérant. Merci

    J'aime

    • nouratinbis 23 mai 2016 / 7 h 05 min

      Merci à vous…en effet question espoir il n’y a
      pas lieu de pavoiser, je le crains.
      Amitiés.

      J'aime

  11. carine005 23 mai 2016 / 8 h 39 min

    Cette grève générale qui se profile (bin oui, quand les gens ne pourront plus aller au boulot) va empêcher tout le monde d’aller écouter le rappeur blanc nouvellement pressenti pour la teuf à Verdun. Parce que paraît que le mollusque insiste…Il fait semblant de croire que c’est une question de couleur.
    Et Béziers ? J’espère que ça ne va pas annuler le RV de Béziers !
    Grozempénurisédeziboux

    J'aime

    • nouratinbis 23 mai 2016 / 13 h 41 min

      C’est quoi au fait le RV bitérois?
      Vive la Grève Générale, en tout cas, comme au
      bon vieux temps de la Lutte Finale…si au moins
      elle l’était vraiment, finale, parce que là y en
      a un peu ras le bol!
      Zibinternaouxrogstionale!

      J'aime

  12. Souris donc 23 mai 2016 / 9 h 17 min

    Votre verve fait plaisir à lire, en même temps rire jaune en ces temps de blocage des raffineries.

    « gouvernement de branquignols, ramassis hétéroclite d’incapables choisis en application des critères les plus farfelus et placés au petit bonheur la chance », dites vous.

    C’est bien le problème. Les socialopes pensent qu’un gouvernement doit être composé à l’image de la société, comme le préconise le CSA, avec un quota de « personnes perçues comme non-blanches ». Et un quota des divers courants de la gauche. Pour les faire taire éventuellement.

    Le gouvernement ne doit pas « représenter » les Français, les courants, la promotion Voltaire ou canapé ou que sais-je encore. Un gouvernement doit être efficace, c’est le seul critère qui vaille, le critère de compétence, et tant pis pour la parité et autre fariboles sociales, on n’a plus le temps de s’arrêter aux frivolités.

    J'aime

  13. Onfékomen 23 mai 2016 / 11 h 32 min

    Aux dernières nouvelles, il semblerait que le présumé incendiaire de la voiture de police, serait l’arrière petit fils du très chrétien Georges Bernanos. Son épouse était une descendante du frère de Jeanne d’Arc.
    Cette famille, s’il ne s’agit pas d’une combustion spontanée du véhicule, est très marquée par le feu…

    J'aime

    • grainsdesel 23 mai 2016 / 11 h 58 min

      C’est ce qu’on appelle descendre de son piédestal, d’ici qu’un juge demande une ordalie par le feu nos gochiottes auront encore le temps d’alimenter le feu.

      J'aime

  14. 100phoux 23 mai 2016 / 15 h 12 min

    vous décrivez trés bien la situation, qui vous semble inadmissible, et vous en incriminer nos politiques, comme si ils pouvaient changer les choses d’autorité, comme si ils avaient du pouvoir (autre que celeui de blamer et fustiger le troupeau).
    Je crois que ce qui ce met enil n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre place n’est pas le fruit de l’incompétance ou de la simple corruption, mais est bien celui d’une intention qui s’applique et s’exprime par la soumission.
    Et vous avez raison, sans force et violence point d’espoir de faire plier la gueuse.

    J'aime

    • nouratinbis 23 mai 2016 / 18 h 26 min

      Hélas oui…enfin plier peut être mais rompre c’est
      sans espoir.
      Amitiés.

      J'aime

  15. mamedjo 23 mai 2016 / 19 h 04 min

    comme toujours je me suis regalée de ton texte et des commentaires des amis, je ne partage pas vraiment le desinteret du manque de pétrole car ici on attend le embarquement imminent de l’arrière arrière rejeton, la maternité est a trente bornes et les pompes sont décorées de jolies pancartes qui nous disent d’aller nous faire foutre …je me vois mal emmener la future maman en pleine nuit a dos d’âne (mon mari refuse de faire l’âne) ou sur le porte bagage de mon vélo.
    le syndicalisme n’est plus ce qu’il était , le gouvernement non plus , quand au pain n’en parlons pas , malgré tous les efforts des maîtres boulangers ,je ne retrouve pas celui de mon enfance qui ne devenait ni matraque ni chamallo le lendemain !
    ici on attend la revolution dans le jardin (le beau temps ) et j’ai preparé mon arsenal agricole pour soigner mes tomates qui elles non plus ne sont plus ce qu’elles étaient .
    mes canadiennes se tâtent pour venir , ma fille voulait pouvoir voyager pour voir ses anciens copains copines, aller en bord de mer et que nenni faudra pisser dans le réservoir si elle veut le faire
    moi je tremble a l’idée que la chair de ma chair peut se faire pulveriser par des cons dans un avion,

    gros bisous , je n’ai pas envie de parler des guignols cela me rend folle !

    J'aime

    • René de Sévérac 23 mai 2016 / 19 h 18 min

      Jo,
      « faudra pisser dans le réservoir si elle veut le faire »,
      faites-vous allusion aux stations-services bloquées ?
      Alors l’exercice est plutôt difficile … sutout pour les filles !

      Pas fâchée ? Bisou !

      J'aime

      • mamedjo 27 mai 2016 / 8 h 41 min

        bien sur que non cher René, je ne suis pas fachée mais j’ai la tête mangée par les difficultés a s’approvisionner en carburant , je vois les pépés aller tous les jours a la seule pompe pour pouvoir aller boire le canon en auto et je crains vraiment de ne pas pouvoir aller visiter ma petite fille a la maternité à 40 bornes …bien sur elle pourra avoir une ambulance mais ce n’est pas dit que je pourrai aller lui tenir la main pendant l’évênement et ça me ferait vraiment chier de rater cela .. gros bisous a vous
        et merde a Martinez, dirigeant de la Compagnie des Gros Tarés… s’il me lit

        J'aime

    • nouratinbis 23 mai 2016 / 21 h 41 min

      Oui, je comprends. Tous ces cochons là s’ingénient
      à nous emmouscailler la vie, n’en parlons pas, tu
      as raison.
      J’espère juste que ça se passera bien pour
      l’arrière-arrière malgré les amusements de
      ces messieurs-dames.
      Allez, gros bisous en attendant les canadiennes.

      J'aime

  16. Capitaine Enzo 26 mai 2016 / 7 h 59 min

    Si ces tarés de la CGT étaient plus intelligents et s’ils voulaient vraiment emmerder le gouvernement, ils devraient prendre les camions de ravitaillement qui sortent des raffineries et offrir l’essence gratuitement aux automobilistes. Il n’y a que cela pour faire bouger Toutmou 1er.
    Amitiés.

    Aimé par 1 personne

    • grainsdesel 26 mai 2016 / 11 h 57 min

      Excellent idée, mais vu que la majorité de ces attardés ont un tibia et un péroné à la place du cerveau, ce n’est pas demain qu’on se ravitaillera gratos. Perso, je suis à la recherche d’une momie d’un de ces communards pour la mettre dans mon jardin. Paiement en roubles.

      J'aime

      • Capitaine Enzo 26 mai 2016 / 12 h 04 min

        Ah vous êtes collectionneur comme moi. Pour ma part moi c’est les autos anciennes. Mais je vais voir dans mes connaissances pour vous trouver ça. La plus recherché c’est la momie de Krasucki, le prix c’est 10 milles milliards, nom 1000…, non 100.000 milliards de francs belges. Enfin, je ne sais plus.
        Amitiés.

        J'aime

    • nouratinbis 26 mai 2016 / 13 h 42 min

      Bonne idée! Faudrait glisser ça dans l’oreille de Martinez
      …quoi que l’idée de donner à ces mecs ça risque de leur
      déplaire, ils pourraient la vendre alors, non?
      Allez bonne journée, amitiés.

      J'aime

    • mamedjo 27 mai 2016 / 8 h 46 min

      bien sur c’est une solution et il y en a une autre que chacun fasse cesser le prélèvement mensuel de ses impôts et ne paie pas le tiers provisionnel en disant nous paierons tout en fin d’année…que feront les intermitents du spectacle qui nous dirigent sans les sous ? ils ne nous paierons pas les retraite le premier mois et le deuxième ils ne pourront pas se payer non plus !
      en attendant des jours meilleurs apprenons le grec moderne …

      J'aime

  17. Capitaine Enzo 27 mai 2016 / 12 h 10 min

    Quelqu’un peut-il m’aider?
    Grâce au beau-frère de ma concierge qui est socialo, je vais pouvoir aller pour la première fois de ma vie dans un stade de football, en plus dans la tribune officielle avec Hollandouillette pour la finale de l’Euro.Le problème est que je ne savais pas que le même jour c’est la date de mon mariage. Je cherche quelqu’un qui voudrait se marier à ma place.

    J'aime

    • nouratinbis 28 mai 2016 / 17 h 43 min

      Mets une annonce dans le Bon Coup…heu je veux dire
      « La Bon Coin »…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s