Juillet mortel

Bon. Et puis zut, après tout, je ne vois pas pour quelle obscure raison je m’associerais moi aussi à ce concert de louanges à la convenu qui ponctue de manière systématique et unanime le décès des pauvres types dont la notoriété ne les place, hélas, pas à l’abri de la fin misérable du premier clampin venu, dans la chambre anonyme d’un hôpital sinistre. Pour moi Rocard ça restera avant tout le créateur de la CSG et du RMI. Un énarque éminent, inspecteur des finances, comme Juppé! Un fonctionnaire dans l’âme, comme Juppé! Un socialo fervent, comme Juppé! En somme, un loser de haut-vol, comme Juppé aussi, selon une probabilité qui pourrait très bientôt se confirmer. Les types en question ressortissent à la race funeste des Giscard et des Chirac, ce dernier beaucoup moins brillant -mais si chaleureux- dont l’action inlassable autant qu’obstinée à fini par mettre à genoux le Pays, avant qu’il ne s’effondre complètement sous les coups de boutoir du petit dernier provisoire de la série, le camarade Hollandouille.
Pour en revenir à ce pauvre Rocard, que voulez vous, il aura réalisé, comme ses pareils, un fort joli parcours entièrement financé par l’argent du contribuable. Voilà pourquoi, sans doute,  l’essentiel du génie de ces mecs-là consiste à inventer des impôts. En l’occurrence la CSG, une remarquable pompe à phynances bricolée avec le plus grand soin afin qu’elle débarquât sans trop faire mal, en remplaçant juste, au début, les cotisations maladie tout en s’étendant, comme sa dénomination l’indique, à l’ensemble des revenus sans distinction aucune. Un véritable piège à cons partiellement non déductible (vise un peu l’arnaque!) dont le développement ultérieur démontre avec éclat, au bout de trois décennies, le côté visionnaire que la plupart des oraisonneurs funèbres de ce matin s’empresse de reconnaître à son créateur, feu le petit Michel.
Mais  notre homme appartenait surtout à la cohorte merveilleuse de ces bienfaiteurs de l’humanité gonflés à bloc par les intentions louables dont nous oublions trop souvent qu’elles constituent le revêtement cahotique des chemins de l’enfer. Sans doute, pour un Huguenot qui se respecte, la notion d’enfer apparaît-elle un peu floue, toujours est il que celui qui nous occupe n’a pas manqué d’ajouter son gros pavé à la chaussée en cause en imaginant ce RMI qui continue aujourd’hui son petit bonhomme de chemin, transformé toutefois en RSA -encore plus coûteux- par le couple infernal Sarkozy-Irsch. Grâce à cette géniale invention nous pouvons désormais, tout en bossant au noir, nous constituer un joli petit complément de revenu, lequel nous donnera droit, en supplément de programme, à la sécu gratuite dite CMU, concoctée quelques temps après par un autre protestant-loser, l’incroyable Jospin mort aux pluches un certain 21 Avril. Non seulement l’action conjuguée de ces grands humanistes permet  à des millions de braves gens de vivre aux crochets de leurs contemporains moins futés sans contribuer le moins du monde à l’alimentation des caisses publiques, mais encore elle renforce dans de fabuleuses proportions l’attraction exercée par notre belle France sur ces populations du Tiers-Monde qui nous adorent au point de tout abandonner pour venir s’enraciner chez nous .
Parfaitement conscient, donc, de tout ce que nous devons à Michel Rocard, je m’abstiendrai de lui tresser quelque couronne mortuaire que ce soit, fût-elle de laurier-sauce.  Je me limiterai à souhaiter à son âme la paix qu’elle mérite, puisqu’au fond il s’agissait je crois d’un brave homme dont seules les lunettes roses l’empêchaient de voir clairement la réalité. Un excellent socialiste, au bout du compte.

Par malheur on meurt beaucoup en ce début Juillet. Outre le précité Socialiste, nous déplorons ainsi Élie Wiesel dont la longue survie à l’issue de la Shoah témoigne d’une santé dont seule la grande vieillesse parvint à triompher. Perte immense, aussi, que celle de l’illustre Yves Bonnefoy dont pas plus tard qu’hier j’ignorais l’existence même! Jusqu’à présent pas une seule ligne écrite par ce poète de renommée grosso-modo mondiale ne m’était tombée sous les yeux – la réciproque est vraie, bien sûr, mais c’est pas pareil-! Je n’ai donc pas manqué de combler la lacune…enfin dans le sens où cela demeure encore possible…bon ben ça rame très-très loin derrière Baudelaire et je ne vous parle même pas de Verlaine… Cependant on fera avec… en comparaison de ce que de nos jours on arrive à trouver en termes de galimatias à prétention poétique. Et puis, on meurt beaucoup aussi à Istambul, à Daca, à Bagdad et même aux restos du Ceur de Montreuil, sous les coups des Musulmans fanatiques qui continuent de plus belles à foutre en l’air les pauvres gens au nom d’Allah Le Miséricordieux. Tout cela finit par tomber dans la routine, un peu comme les vols Apollo vers la Lune au temps de Richard Nixon…jusqu’au jour où -à Dieu ne plaise- ces ordures nous feraient péter la Tour Eiffel ou les Galeries Lafayette ce qui rendrait à nos folliculaires leur vigueur rédactionnelle des moments héroïques et à nos politicards la puissance lyrique des orateurs inspirés par les malheurs hors du commun… à l’exception toutefois du Président de la République dont l’éloquence ne saurait en aucun cas dépasser le niveau du canard enrhumé.

Pour tenter, malgré la conjoncture, de trouver des raisons de vous être un peu agréable comme il conviendrait en période de vacances, j’essaie donc de porter le regard sur des choses plus gaies; tenez, par exemple Sarko, avec ses petites magouilles de parti, ses meetings à la Mutualité en l’absence des adversaires qui s’escriment tous à trouver des excuses afin d’éviter de venir passer pour des cons devant les caméras…sauf le susnommé Juppé, lequel se contente d’expliquer qu’il n’a rien à secouer des combines concoctées par un nabot qui, en dépit des évidences,  ne possède même pas les couilles de s’avouer candidat à la succession hollandienne. Seulement voilà, pour vous parler de cette sorte d’affaire, faudrait-il encore que cela présentât un quelconque intérêt…personnellement je n’en vois rigoureusement aucun, alors qu’ils aillent tous se faire lanlaire!
C’est comme les Socialos de l’autre combinard là, Cambadelis…figurez vous qu’ils annulent leur Université D’Été, ceux-là! Alors me direz vous, nous n’en avons encore moins à foutre que pour ce qui concerne Les Républicains de l’UMP… certes mais tout de même…ils annulent parce qu’ils ont la trouille des mecs de la Gauche activiste; ils l’ont si bien laissé s’implanter, celle-là, du côté de Rennes et de Nantes… comme c’est précisément dans cette dernière ville qu’ils comptaient se réunir fin Août, les Solfériniens, ils renoncent. Et puis comme ça au moins les Frondeurs et autres contestataires perdent une occasion de leur foutre le souk dans le congrès…oui, au fond vous avez raison, ça aussi on s’en fout complètement!
Alors qu’est-ce qu’il nous reste? Vous ne voudriez tout de même pas qu’on revienne encore sur le Brexit! Déjà qu’on y a passé tout le temps la semaine dernière sans faire tellement avancer les choses. Déjà qu’on nous abreuve à tire larigot de considérations à caractère dramatique destinées à bien nous raconter en long en large et en travers tous les malheurs affreux qui attendent ces pauvres Grands-Bretons dès qu’ils auront quitté le sein douillet de l’Union Européenne… histoire de bien dégoûter les autres de leurs éventuelles velléités d’en faire autant! Déjà qu’on nous emmerde à longueur de temps avec la petite nana d’Écosse qui s’en va pérorer tout azimut comme quoi elle va lâcher le Royaume, sa Reine, son rosbif et son brexit… Déjà qu’on nous explique à satiété qu’à Londres aussi ils veulent faire pareil, rejoindre l’Union quitte à laisser choir le reste du pays entre les mains des vieux ploucs qui votent mal; surtout qu’on voit bien ce que ça peut donner, Londres sans l’Angleterre et l’Angleterre sans Londres : on nage en plein réalisme, pas vrai?

Et, en conséquence, comme nous n’allons tout de même pas céder aux tendances ambiantes en causant football ou vélo, j’ai bien peur que, pour cette fois-ci, nous n’en restions-là. C’est ainsi, que voulez vous, il arrive toujours un moment où l’on sent que ça patine…en pareil cas faut surtout pas insister!

Allez, bonne semaine à tous et, quoi qu’il puisse en être, vive Juillet!

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

Publicités

43 réflexions sur “Juillet mortel

  1. elba 3 juillet 2016 / 15 h 50 min

    Nouratin, malgré le fait que ce dont vous parlez n’est pas vraiment très réjouissant, je me suis mise à sourire en vous imaginant lire votre article sur BFM ou Itélé ou ailleurs sur le petit écran (c’est partout pareil, de toute façon.) Je me dis que peut-être ça en réveillerait quelques-uns. (?)

    J’ai vu un truc rapidement sur le net ce matin, à propos de notre Hidalgo. Pas Manouel, mais celle qui a été élue à Paris. Elle est sur les pas de son homologue londonien pour dire que seules existent « les villes-monde », en l’occurrence elle elle parle de « son Par(ad)is »… Le reste, c’est du pipi de chat. (http://www.egaliteetreconciliation.fr/Jean-Paul-Brighelli-denonce-l-elitisme-meprisant-d-Anne-Hidalgo-et-Sadiq-Khan-40224.html) Il lui faudrait tout de même réfléchir à une petite question : comment vivrait-elle sans nos impôts ? Effectivement, la CSG et le RDS sont des impôts « illégitimes » : on paie des impôts sur des sommes que l’on ne touche pas. C’est vraiment un comble !
    Finalement, elle et ses comparses sont nos employés… sans nous, sans notre travail, sans nos impôts, sans notre consommation, ils ne seraient rien de plus que nous, ces « zélites. » Peut-être même qu’ils feraient la queue à Paul n’emploie pas.
    Faible consolation, j’en conviens.

    A propos de décès, je préfère penser tendrement à une vieille mamie de ma connaissance qui venait d’avoir cent ans en février dernier, et qui s’est éteinte dans son sommeil il y a quelques jours… Une vieille dame qui a travaillé pour élever seule ses cinq enfants sans avoir un sou en poche. Personne ne parlera jamais d’elle ni dans les journaux, ni à la tévé. On ne parle pas des braves gens à la télé.

    Plein de bisous et merci pour cette nouvelle page de votre cru.

    Aimé par 1 personne

    • René de Sévérac 3 juillet 2016 / 18 h 05 min

      Elba, votre tendresse pour les centenaires m’émeut !
      Ma tante « Blanche » a fait ses cent ans en 2014.
      Elle a fêté cela avec ses enfants et eur progéniture.
      Puis, le mois suivant, se disant « faut pas en faire trop », a rendu son âme à Dieu !

      Bisou Elba !

      Aimé par 1 personne

      • elba 3 juillet 2016 / 19 h 18 min

        Parvenir à cent ans, René, c’est bien si la personne a encore une grande partie de ses facultés et si elle ne souffre pas. Sinon, il vaut mieux partir… Mais nous ne sommes pas forcément maîtres de notre destin (à moins d’avoir recours au suicide.)
        Ma tendresse envers les personnes âgées – et pas seulement pour les centenaires – est … comment dire ? … et bien voilà, le fait de travailler auprès d’eux depuis pas mal d’années m’a fait réaliser que la vieillesse est parfois comme une prison dont seule la mort nous délivre. Je parle des gens qui sont en maison de retraite, qui n’ont rien d’autre à faire que manger, dormir, regarder la télévision (quand ils ne sont pas aveugles ou sourds) ou participer, si leur état de santé le peut, aux rares excursions proposées de temps à autre.

        En étant auprès d’eux, donc, je me suis rendue compte que je pouvais leur apporter un tout petit + dans leur quotidien, en les aimant tout simplement. On s’attache très vite à eux, vous savez, et l’on a toujours plus ou moins de peine de les voir partir.

        Je vais moins les voir dorénavant, puisque je suis à présent une « toute jeune » retraitée… 🙂

        Bisou aussi à vous. ♥

        Aimé par 2 people

    • nouratinbis 4 juillet 2016 / 15 h 35 min

      Hélas les media et nos fameuses élites
      n’ont que faire des braves gens, ils ne
      sont la que pour payer et pour voter (bien
      sinon ça ne vaut pas le coup).
      Hidalgo et Sadiq n’ont même pas l’intelligence
      de fermer leurs sales gueules, ce qui est
      consternant c’est qu’ils aient pu être élus.
      Cependant il y a du positif là dedans: avant
      c’était Paris qui donnait le ton politique en
      France…j’ai l’impression que c’est cuit.
      Comme on dit, ça c’était avant…
      A bientôt Elba, plein de bisous.

      J'aime

  2. Pangloss 3 juillet 2016 / 16 h 41 min

    Les morts sont tous des braves types, a chanté Georges Brassens. Les vivants, c’est une autre histoire. Vivrai-je

    J'aime

  3. Pangloss 3 juillet 2016 / 16 h 52 min

    Mauvaise manip!
    Vivrai-je assez vieux, disais-je, pour lire les nécros de Giscard, Chirac, Hollande? J »aimerais bien, juste par curiosité. Seront-ils des braves types pour les journaleux officiels? Et Le Pen?
    Ce qui me fait ricaner depuis quelques jours, ce sont les démocrates qui essaient de nous expliquer que le suffrage universel n’est pas aussi joli qu’annoncé à l’étalage et que le meilleur moyen de connaître la volonté populaire, c’est encore de demander aux lecteurs du Monde ou -à la rigueur- de faire un sondage et de confier les commentaires de ses résultats à des spécialistes..
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 4 juillet 2016 / 15 h 45 min

      Hé oui, la démocratie n’a d’intérêt que
      lorsqu’on vote bien, et de préférence à
      gauche, dans le cas contraire, bien sûr,
      faut jeter!
      Quant à tous ces affreux qui nous ont mis
      dans le pétrin ils seront tous encensés le
      jour de leur crevaison…Le Pen non, il n’a
      fait de mal à personne celui-là, au fond…
      Amitiés.

      J'aime

  4. René de Sévérac 3 juillet 2016 / 17 h 58 min

    Votre billet nécrologique me va droit au cœur.
    Je pense que Rocard était un brave ty-y-pe (comme le rappelle Pangloss qui, comme moi est fan de Brassens) .
    Politiquement il n’était pas de mon bord; car chantre libéral-libertaire alors que j’étais plutôt du côté « du Ché ».
    Mais j’ai de la peine à dire du mal des défunts !

    Bref, j’ai également appris le décès du poète Yves Bonnefoy, en apprenant son existence.
    C’est con d’attendre l’été (si on peut l’évoquer ici !) pour mourir.
    Enfin, Dieu accueille ses enfants en toute saison.
    Notez que convaincu de l’Amour Sans Limite de Dieu je ne puis imaginer la réalité de l’enfer :
    pour ceux qu’Il ne juge pas digne, la mort est la voie sans issue !

    Votre citation des poètes du XIXème m’a surpris, car à voir mon avatar vous me pouviez ignorer que je suis fan de Rimbaud : vous savez ce garçon qui, par goût de la célébrité, s’est glissé dans les draps sales de ce cochon de Verlaine !

    Bonne soirée à tous, et le bisou aux dames.

    J'aime

    • nouratinbis 4 juillet 2016 / 16 h 03 min

      Je suis un inconditionnel des poètes du XIXe
      Rimbaud compris, naturellement, encore que
      je préfère cette vieille salope de Verlaine
      pour son œuvre merveilleuse, naturellement,
      ses mœurs au fond dans l’état où il est
      aujourd’hui, on s’en fout!
      Mais en tant que mécréant, il y a des gens
      vis à vis desquels je n’hésiterai pas à
      nécrologiser méchant…
      Amitiés.

      J'aime

  5. G.Mevennais 3 juillet 2016 / 18 h 10 min

    Et voilà un dimanche « studieux », deux billets (avec leurs commentaires) de Nouratin à se mettre sous la dent, d’un coup, c’est « fête », heureusement que la forme y est, car il ne faut pas réfléchir au fond. En effet, nous assistons, en direct, et après la multitude de couleuvres déjà avalées, à la fin de la démocratie, enfin du moribond qu’elle était devenue et ce, sans que cela ne fasse lever un sourcil à la majorité des franchouillards, elle n’est pas belle la vie ? chouette ! chouette ! on croyait avoir atteint quelque peu « le fond », mais non, il y a encore de la réserve et une sacrée réserve. Cher Nouratin, « m’est avis » que vous n’êtes pas prêt de manquer de matière première.
    Amitiés et bonne semaine.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 4 juillet 2016 / 16 h 04 min

      Merci, cher Gilles, vos coms me sont toujours
      délectables.
      Amitiés.

      J'aime

  6. elba 3 juillet 2016 / 19 h 21 min

    Ooooh ! J’avions point vu qu’il y en avait deux !
    Chic, chic ! Merci, Gilles. Et bisous… j’y cours 😉

    J'aime

  7. elba 3 juillet 2016 / 19 h 26 min

    Mince, suis déçue… Gilles, il n’y en a qu’un, vous m’avez donné une fausse joie !
    Vous étiez en retard d’un dimanche, c’est cela ?
    Désolée d’encombrer l’espace avec mes commentaires inutiles…Nouratin, si vous êtes en mesure d’effacer mes deux derniers… perso je ne sais pas faire.

    J'aime

  8. Gérard 4 juillet 2016 / 0 h 45 min

    Moi, ce qui me fait de la peine, c’est le boulot que tous ces cassages de pipe vont donner à Culbuto – bon, je sais que c’est pas lui qui va se taper l’écriture des discours, mais ça, plus le foot plus le tour ou il va bien falloir qu’il se pointe pour glaner quelques voix, j’ai quand même peur que ça le surmène. Vous voyez pas que lui aussi fasse un AVC ? On serait bien avancés. Qui présiderait la cérémonie ?

    J'aime

    • nouratinbis 4 juillet 2016 / 16 h 08 min

      Alors là je sais, ce serait M. Grocochon-Larcher
      qui présiderait la cérémonie…de toute façon,
      entre Framac on peut bien se rendre de menus
      services, c’est fait pour.
      Amitiés.

      J'aime

  9. PR CALGUÈS 4 juillet 2016 / 9 h 45 min

    Oui c’est vrai Nouratin : juillet mortel !

    Surtout un certain 5 juillet 1962 à Oran dont pratiquement plus personne ne veur se souvenir !
    Baïèta

    J'aime

    • nouratinbis 4 juillet 2016 / 16 h 10 min

      Oui ça on a pris grand soin de l’enterrer…
      et ceux qui s’en souviennent encore n’ont plus
      qu’à fermer leurs gueules…Vive la République!
      Baïeta.

      J'aime

  10. G.Mevennais 4 juillet 2016 / 10 h 46 min

    @ Elba
    Bonjour ! Vous avez tout saisi, j’étais absent pour une semaine, et sans ordi, en conséquence j’ai pris connaissance des billets de Nouratin (ceux de la semaine dernière et celui de cette semaine) en même temps, et ça se reproduira en août et septembre. Enfin, le croiriez-vous ? la première chose que je fais, à mon retour, sitôt les valises débarquées, c’est de me délecter de la prose de notre ami que je connais, maintenant, depuis…un certain temps que l’on compte en années. Je me permets de vous remercier, en son nom, pour vos coms bien sympathiques, et que j’apprécie comme il se doit.
    Bien amicalement.
    Gilles
    @ Pr Calgues
    Bonjour ! Je « plussoie » à votre com. En effet, j’ai le plaisir de bien connaître un Français qui était présent, ce jour là, à Oran et nous avons évoqué, bien entendu et dans le détail, les événement dont vous faites allusion à juste titre. Que voulez-vous, ce n’est pas dans l’air du temps de rappeler l’assassinat innommable de Français « blancs », sans défense, par des maghrébins armés jusqu’aux dents, sans que l’armée, présente, ne lève un sourcil. J’espère, tout en le craignant fort, que ces événements ne soients pas prémonitoires….
    Bien amicalement.
    Gilles

    J'aime

  11. elba 4 juillet 2016 / 13 h 33 min

    Merci à vous, Gilles. Je suis également une accro à la prose de Nouratin, qui commente avec brio la triste actualité du moment. Vous l’aurez constaté d’ailleurs, mais j’ai sans doute découvert son blog bien après vous.
    Je risque également tout comme vous, de rater certains dimanches d’août…

    Pour en revenir au décès du « célèbre » poète Yves Bonnefoy, je n’ai pas réussi à trouver une de ses créations sur le net (peut-être n’ai-je pas suffisamment cherché ?) J’avoue que je n’avais jamais eu connaissance de l’existence de cet homme.
    Mais à cette occasion, j’aimerais mettre ici un poème de l’un de mes amis, bien sûr inconnu au « bataillon des z’élites ». Il s’appelle Bertrand et je trouve qu’il a vraiment du talent et de la rigueur dans l’art de la poésie :

    Fayence (souvenirs d’enfance)

    J’aime voir frissonner sous sa jupe de lierre
    La maison que lutine un rayon purpurin ;
    Entendre les criquets qui raclent leur crincrin,
    Le paon lançant au loin son « Léon » somnifère ;

    Tenter de déchiffrer le poème éphémère
    Que dans l’eau des étangs dessinent les cyprins,
    L’énigme des sillons creusés par les burins
    Du soleil guillocheur dans l’ocre de la terre ;

    J’aime les fiers cyprès emplis de majesté,
    Guetteurs noirs dont la dague au tranchant argenté
    Assure de la nuit la garde vigilante ;

    Le magnifique livre illuminé du ciel
    Quand Dieu vient y tracer, auguste et solennel,
    Le long paraphe d’or d’une étoile filante.

    B.J.

    Voilà ! C’était juste un partage pour le plaisir des mots. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Pangloss 4 juillet 2016 / 14 h 01 min

      Beau sonnet! Admirable poème!

      J'aime

    • G.Mevennais 4 juillet 2016 / 16 h 31 min

      Je « plussoie » également, voilà de la belle ouvrage, merci pour ce superbe intermède poétique.

      J'aime

  12. 76geo 4 juillet 2016 / 17 h 43 min

    bonjour L’ami
    une fois de plus l’actualité vu par vous est un réel plaisir.
    La mort de Rocard, et bien oui tout à une fin il laisse quand même sa « patte de socialiste » une taxe provisoire définitive, et un principe de vase communiquant je prends à l’un et donne à l’autre
    La mort du poète qui , comme beaucoup d’entre vous, m’était inconnu ce qui a mon sens est normal, on ne connait les grands artistes que le jour de leur mort..
    La Mort de Wiesel qui passa sa vie a ressasser la misère d’un peuple lors de la guerre, comme si , au risque de choquer, il n’avait eu que cela….
    hé oui la vie continue nous faisant des pieds de nez.

    la politique de notre pays de fait devient un immense n’importe quoi, deux guignol qui harangue les foules pour un poste dont on ne sait s’ils sont candidat, l’un promet l’autre achète….si bien que tout le monde s’en fout sauf…oui je dis bien sauf…
    la dette qui augmente de manière vertigineuse en nous promettant un avenir radieux.

    Mais la France reste un grand pays, en foot elle a battu une grande équipe d’un petit pays…
    Je suis étonné car je vois que l’on se grandit a vaincre plus faible que soit, du moins c’est la leçon que j’en ai tiré peu fier.
    Pendant un mois l’on a tout oublié, la loi sur le travail, les initiatives Parisiennes pour éliminer les pauvres…le nouvel impôt local …etc…
    Bon ma littérature ne brille pas, manque de soleil peut être..
    a bientôt
    amicalement

    J'aime

    • nouratinbis 5 juillet 2016 / 22 h 15 min

      Mais si elle brille, « on se grandit à vaincre
      plus faible que soi » ça frise le génie…à battre
      des finlandais sans péril on triomphe avec gloire
      et puis, en effet, ça fait tout oublier!
      Amitiés, à bientôt.

      J'aime

  13. mamedjo 4 juillet 2016 / 18 h 02 min

    oserais je te confier que mon premier sentiment fut : »un de moins » …
    bon il en reste quelques autres et la camarde a encore du boulot , heureusement les fils du prophète lui donnent un coup de main !
    bisous

    Aimé par 1 personne

    • Gérard 5 juillet 2016 / 13 h 33 min

      Oui, un de moins, mais il y en a encore beaucoup, et à présent plus nuisibles. J’ai bien peur que ça dure encore autant que les impôts (d’ailleurs, ça doit être pour cela qu’ils en inventent autant). Je suis sans doute un mauvais français, cela ne m’a pas plus touché que la mort de Mitterrand – là, je mens un peu, en fait, c’était une journée qui démarrait plutôt bien, à ce que je m’en souviens.

      J'aime

    • nouratinbis 5 juillet 2016 / 22 h 11 min

      Ils y vont de bon coeur les fils du prophète
      mais ils ont un peu tendance à tirer dans le
      tas… un de moins, oui, après tout c’est le
      premier mouvement qui est le bon.
      Gros bisous.

      J'aime

      • mamedjo 7 juillet 2016 / 20 h 13 min

        c’est vrai qu’au niveau fils du prophète j’ai serré les fesses toute la journée d’hier pendant que ma descendance était dans l’avion pour le retour au Quebec ..un peu de vague à l’âme même si des demain je vais aller voir mon arrière petit mec de neuf livres …dans la serie petits enfants je n’avais que des demoiselles et la du coup c’est du 50% de chaque sexe *en même pas six mois!
        *sexe au sens de toujours pas au sens de la degenerée du cul faiseuse de lois a la mord moi le noeud que j’ai pas !
        bisous

        Aimé par 1 personne

      • nouratinbis 8 juillet 2016 / 10 h 15 min

        Ben oui quoi, tu as raison!
        En tout cas bravo pour le
        renversement de tendance, de
        toute façon en matière de sexe
        au sens de toujours il faut les
        deux, quoi qu’en disent nos
        maîtres de la pensée obligatoire.
        Gros bisous.

        J'aime

  14. Jean-Jacques Soyeux 4 juillet 2016 / 19 h 51 min

    Un socialaud un brave homme? ?? Ah.!Nouratin de quel mal souffrez vous. Attention au surmenage. Mdr.
    @Elba Merci pour votre naturel charmant et charmeur. J-J S

    J'aime

    • nouratinbis 5 juillet 2016 / 22 h 08 min

      Petit étourdissement passager, veuillez
      m’excuser…
      Amitiés.

      J'aime

  15. G.Mevennais 6 juillet 2016 / 15 h 04 min

    Ah Ah Ah !! Mort de rire ! On voit que vous suivez le foot avec passion, cher Nouratin, à moins que je ne sois « bouché à l’émeri », les franchouilles bronzés n’ont pas battu les Finlandais, mais les Islandais. Après le « socialaud brave homme » que vient de repérer J.J. Soyeux, c’est un deuxième étourdissement dont il s’agit, il y a du laisser aller, mais merci pour cette coquille, car vous avez, peut-être, entendu, de chez vous, mon éclat de rire.
    Amitiés.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 7 juillet 2016 / 5 h 50 min

      Quand vous faites rire les amis sans le faire
      exprès ça commence à sentir mauvais…il faut
      se faire une raison, ça ne peut que s’aggraver.
      Merci, le coup des Finlandais je ne l’avais pas
      vu…il faut dire que pour moi l’Islande ou la
      Finlande c’est terra incognita, neige, glace et
      blizzard…bizarre!
      Amitiés.

      J'aime

  16. G.Mevennais 7 juillet 2016 / 9 h 28 min

    Je me suis permis cette petite remarque rigolarde uniquement parce qu’on se « connaît » quand même un peu, et qu’on peut se permettre, de temps à autre, quelque familiarité. Mais, vous comme moi, nous nous savons être capable de rire, et d’apprécier le second degré, ça n’est pas si fréquent et ça vient ajouter au plaisir de communiquer sur votre blog.
    Amitiés, cher Nouratin.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 7 juillet 2016 / 14 h 13 min

      Pour le second degré pas de souci et
      parfois même le troisième!

      J'aime

  17. G.Mevennais 7 juillet 2016 / 9 h 35 min

    Tenez, puisqu’on aborde le sujet de l’observation, je me suis aperçu que votre blog ne marque pas « l’heure d’été ». Je me disais ; » Nouratin m’a répondu à 5h50, levé des l’aube ! et puis, j’ai constaté vous avoir écrit à 10h28 et non 9h28, ceci explique cela….. C’est que je tiens à ma réputation de « bon observateur »… (:-)) (après le rire, le sourire, c’est fête chez vous !)

    J'aime

    • nouratinbis 7 juillet 2016 / 14 h 17 min

      Tiens c’est vrai, je ne m’en étais jamais
      rendu compte, il faut dire qu’il s’agit
      d’un blog amerloque, ils se foutent de
      l’heure d’été, pour eux l’heure c’est
      l’heure et basta…en tout cas vous avez
      l’œil!
      Amitiés.

      J'aime

  18. carine005 8 juillet 2016 / 20 h 41 min

    Avant je me disais que non, ils ne feraient pas péter les Galeries Lafayette, puisqu’elles sont propriété des sponsors (Arabie ou katar, je sais plus).
    Maintenant, on sait que ça n’est même plus une raison, vu qu’ils attentent n’importent où sur n’importe quoi.
    Donc, comme dit Valls, faudra s’y habituer.

    Grospétrobizoux !

    J'aime

    • nouratinbis 8 juillet 2016 / 21 h 57 min

      Peut être feront-ils un peu gaffe aux
      sponsors, quand même…seulement à Paris
      pour tomber sur un truc qui n’appartient
      pas à ces mecs, faut chercher…
      Bon, on s’habitue déjà…
      Groscrouillziboux.

      J'aime

      • Gérard 9 juillet 2016 / 17 h 10 min

        Un grand sage, ce Valls. Je sens qu’on va en redemander.

        J'aime

      • nouratinbis 9 juillet 2016 / 18 h 16 min

        On pourrait presque dire « un sage
        de Sion » tant il respecte le protocole!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s