Clapping et fracture raciale

Allez, encore quelques heures d’abnégation et ce sera plié. Vain Dieu, pas trop tôt! Un mois qu’ils nous bassinent à tire-larigot avec leurs niaiseries foutebôlistiques, comme ils disent, qu’ils nous pompent l’oxygène et l’azote avec les moindres faits et gestes de ces fameux « Bleus » derrière lesquels tout Français se doit de marcher avec l’enthousiasme fervent des soldats de l’an II! Un mois qu’ils nous assènent à jet continu les déclarations télévisuelles des Deschamps, Sissiko, Pogba et autres Griezmann, les observations prétendûment autorisées des vieilles badernes du ballon rond genre Courbis, Boli, Giresse… pas Platini, non, heureusement celui-là ils nous l’ont mis de côté pour cause de virement bancaire en millions de Francs-Suisses. Un mois qu’on nous fait tartir avec des histoires de supporteurs vociférants, ahuris de béatitude, peinturlurés de partout en bleu-blanc-rouge. Qui ne saute pas n’est pas français… vous saisissez maintenant pourquoi il reste, Petit Caudillo le Catalan, fidèle au poste contre vents, marées et majorité en capilotade! Et voilà-t-y pas, maintenant, qu’on nous imposerait presque le drapeau à la fenêtre, pour manifester sans ambiguïté un patriotisme en béton précontraint visant à soutenir ces héros qui, tels leurs ancêtres de Verdun (je pense essentiellement aux Tirailleurs Sénégalais), firent pièce aux féroces Allemands, victorieusement repoussés cette fois sur le champ d’honneur du Stade-Vélodrome aux accents bien sentis d’une Marseillaise plus légitime que jamais ratione-loci. En ce 10 Juillet 2016 destiné à rester dans les mémoires franchouilles (ou portugalaises, allez savoir) comme un jour de gloire presque aussi flamboyant que celui de 98 quand l’équipe des « Black-Blancs-Beurs » (aujourd’hui c’est la crise: y a plus de beur!) entraîna Jacques Chirac dans un simulacre un peu maladroit d’euphorie footo-supportrice. Bref, au moment où j’écris ces lignes à la con, nous atteignons le paroxysme, pas moyen d’allumer une télé, d’ouvrir un baveux, d’écouter une radio, voire de tailler une bavette à la boutique ou au bistrot du coin, sans se morfler une bordée d’Euro en pleine poire. On n’y voit que du Bleu! Et cependant réjouissons nous, mes bien chers frères, demain on n’en parlera peut être encore un peu…ou plus du tout, même, en cas de victoire lusitanienne. Acta est fabula, ite missa est, deo footballibus gracias! Amen.

Bien entendu, Derrière Napoléon ça se passe comme partout, on cause un peu foutebôle. Que voulez vous c’est fait pour ça, n’est-ce pas, depuis la qualification pour les huitièmes et surtout à compter de la fabuleuse victoire sur les Islandais, toute hostilité politico-syndicale apparaît de facto suspendue. La loi Konnerie et son 49.3 ont glissé sans contrainte, comme un suppositoire dans le fondement d’un Ministre de la Culture. Tout le monde s’en foot du moment que le pied providentiel d’un merveilleux blondinet natif de Mâcon parvient en toute grâce et légèreté à « la mettre au fond », comme ils disent (n’y voyez bien sûr la moindre allusion à la glissante métaphore de la phrase du dessus). Avec en plus les grandes vacances qui s’installent, toute la vigueur de la contestation bobo-prolétarienne, Nuit-Debout, Martinez, Mailly, la SNCF, « les casseurs » et d’une manière générale tous les corniauds qui s’acharnèrent des mois durant à nous pourrir la vie, se dissolvent désormais dans la douce moiteur de la liesse nationale et de la transhumance estivale. Seuls survivants de la débandade, les « Zadistes » de Notre Dame des Landes tiennent encore le terrain avec un acharnement digne des Barbudos de Fidel dans la Sierra Maestra… m’est avis que le petit Cazevide devrait leur donner l’assaut aujourd’hui même, sans plus attendre: opacité garantie, même avec un ou deux morts (parmi les Forces de l’Ordre, veux-je dire, faut pas déconner).
Or donc, vous disais-je, ça pronostique dur sur le zinc de Thérèse. Ici vous avez Jean Foupallour et Grauburle qui dissertent des mérites comparés de Blaise Mattuidi et de Cristiano Ronaldo, là vous observerez le vieux Maurice tout employé à rappeler par le menu les exploits de Just Fontaine auteur de treize buts lors de la coupe du monde de 1958 et fossoyeur de l’Allemagne battue pour la dernière fois jusqu’avant-hier, par une équipe de France pas encore « Bleue » mais cependant toute blanche…une époque lointaine et révolue où seul le Polonais créait la mixité. En somme la footmaniose vire à l’épidémie. « Ils n’en mouraient pas tous mais tous étaient frappés », au point que votre serviteur soi même, après une vaine tentative de placer la conversation sur un Tour de France un peu orphelin, se retrouve obligé, sauf à s’abstraire de toute conversation ce qu’à dieu ne plaise, de discuter coup-franc, hors jeu, penalty et quatre-quatre-deux avec les copains, un comble! D’ailleurs, je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais, même en temps normal, je veux dire en dehors de toute compétition internationale dans laquelle nos bien aimés négroïdes dribbleurs figurent avec un minimum de brio, les discussions entre hommes s’alimentent la plupart du temps du commentaire plus ou moins avisé de la dernière rencontre à la balle au pied. C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai un faible pour la conversation des femmes, celles-ci disposant d’une variété de thèmes infiniment plus étendue, bien que l’intrusion en leur cénacle d’un porteur de baloches les incitât la plupart du temps à en éviter certains.
Cette brave Thérèse, toutefois, derrière le vieux comptoir, en rajoute une petite couche relative à l’étrange pratique du « clapping » dont nous gratifièrent les « Bleus » et leurs supporters au soir de l’élimination des Chleus, à Marseille. En voilà une chouette trouvaille, le clapping, un truc fabuleux qui consiste à écarter grand les bras en prenant l’air inspiré du mec qui s’apprête à déféquer à l’aise, puis à battre des mains sur une cadence très lente, avec componction et solennité. A l’instar de notre bien aimée bistrote,  l’on ne saurait rester insensible à l’esthétique et au grandiose d’un tel geste, pratiqué dans un moment d’intense émotion afin de célébrer la communion de l’équipe et de son public. C’est beau comme l’antique, pas vrai, et puis pendant ce temps-là on oublie tous les ennuis petits ou gros de l’existence sous le règne mollasson de Culbuto 1er. Ah si l’on pouvait clapper à tout bout de champs, au boulot ou à Pôle Emploi, à l’Assemblée ou au Sénat, à l’Elysée ou Place de la République, au barrage de Sivens ou sur la zone promise à l’Ayraultport, partout quoi, et à qui mieux-mieux, elle prendrait de jolies couleurs la vie, vous savez, surtout celle de nos malheureux politicards, proies permanentes de la critique la plus malveillante et de la méchanceté la plus acerbe. Le « clapping », en somme, ce serait un peu comme la bonne nouvelle de l’Evangile, un message de paix…en nettement plus fastoche à comprendre et surtout à mettre en application.

Et puis, comme le fait observer Maître Jean Trentasseur en déglutissant son whisky-soda, cette glorieuse aventure de l’Euro franchouille arrive à point nommé pour ressouder une Nation qui s’en allait un peu, reconnaissons-le, en quenouille. En dehors d’un étrange manque de footballeurs issus du Maghreb, comme nous le remarquions déjà un peu plus haut (cet ignoble Deschamps aurait en confidence déclaré « plus un seul arabe, c’est des fouteurs de merde ») l’équipe réunit cependant, sous la bannière tricolore, une communauté black and white-surtout black, quand même- dont la fraternelle cohésion réjouit les coeurs les plus indifférents aux charmes de la diversité. Aux dires de notre avocat socialiste, cet Euro marquerait le début d’une nouvelles ère dans laquelle les jeunes-gens de toute couleur et de toute origine se retrouveraient autour du drapeau tricolore, soudés par l’amour sacré de la Patrie et galvanisés par la vibrante Marseillaise dont ils connaissent désormais les paroles presque aussi bien que celles de la dernière oeuvre rappeuse du groupe banlieusard le plus en vogue. Un véritable miracle, au bout du compte, cette histoire de foot…mais attention, un miracle laïc! Ca vous a tout de même une autre gueule que les petites visions pyrénéennes de feu Bernadette Scoubidou!

Pour ce qui me concerne, j’émets quelques doutes au regard de la pérennité du constat mais je souhaite cependant bien sincèrement qu’il voie juste, le Maître… Oh bien sûr je n’y crois guère, sachant pertinemment que les Gendegôche passent le plus clair de leur temps à s’enfoncer le doigt dans l’oeil jusqu’au bout de l’humérus. Mais nous en aurions tellement besoin dans ce pays de fous qui se laisse envahir depuis plus de quarante ans et qui semble désormais si exotique aux pauvre couillons de ma génération, les coupables! Pourtant nous avions un bel exemple sous le nez, les Etats-Unis, exemple qu’il fallait à tout prix se garder de suivre. Au temps de ma prime jeunesse on nous médiatisait à coups de racisme genre K.K.K., les histoires de Little-Rock et autres horreurs dont on pouvait aisément conclure que deux populations totalement étrangères l’une à l’autre n’ont aucune chance de vivre en paix sur le même territoire. Encore les noirs d’Amérique confessent-ils le Christianisme, enfin plus ou moins, mais cela ne suffit à éviter ni l’envie, ni la peur, ni la haine. Après on nous a sorti Martin-Luther King, lequel avait naturellement tout arrangé et enfin, cerise sur le gros baba, l’élection miraculeuse du Président Noir qui apportait bien entendu la paix éternelle et l’amour infini du prochain quelles que puissent en être la couleur et la gueule.
Eh bien voilà! Hier Le Figaro pouvait titrer sur la « fracture raciale » en évoquant ces tireurs embusqués venus à Dallas pour bousiller, à la faveur d’une manif contre les « violences policières », du blanc et, si possible du flic blanc. Apparemment, donc, la presse politiquement correcte s’empare du problème en appelant un chat un chat, à savoir qu’il s’agit de la lutte des noirs contre les blancs…d’un conflit racial, donc! D’où le titre… ça serait-y possible que maintenant il y ait de nouveau des races? Bouh quelle horreur!

Il apparaîtrait donc vachement sympa qu’il voie juste, Jean Trentasseur, sur les effets apaisants autant que fédérateurs de l’équipe des « Bleus »…Remarquez, avec sept noirs pour quatre blancs dans la formation type il a mis toutes les chances de notre côté, Deschamps, la raison du plus black est toujours la meilleure! Allons, pas de problème, ça va le faire, je le sens bien…je le sens d’autant mieux que j’attaque à l’instant mon huitième Ricard… Vive le foot, vive Jean Trentasseur et longue vie à la paix des races, comme eût dit Jean Marais (pour ceux qui s’en souviennent). Marchons, marchons, qu’un sang impur… Et espérons seulement qu’un Djihadiste plus malin que les autre ne profite pas du dernier jour pour se faire péter quelque part au milieu de la foule en délire!

Bon Dimanche et à la semaine prochaine- si tout va bien…

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

79 réflexions sur “Clapping et fracture raciale

  1. René de Sévérac 10 juillet 2016 / 14 h 52 min

    Ami Nouratim,
    en fait ce ballon-au-pied vous intéresse plus qu’il ne semblait !
    Imaginez-vous que j’ai quitté ma femme pour descendre regarder le match France-Allemagne.
    A la mi-temps, l’arbitre italien siffle un penalty (j’ignore le prix perçu !) et je suis allé au lit.
    Le lendemain (chez Carrefour Market), j’apprends le score 2.0 !
    Ces teutons ont du fair-play (ou la crainte des Marseillais ?), céder aux locaux, c’est top.
    Chez moi, on fait des travaux de SdB. Mon plombier est Portos, il gagne dans les deux cas !

    Et je me dis « auront-ils le fair-play teuton ? »
    Ce soir, je descendrai suivre la première mi-temps !

    Vous évoquez la mise à mort de flics blancs !
    Finalement je préfère le foot car je me dis que nos invités (qui ne furent pas importé pour la culture du coton) vont nous faire payer cher leur importation pour les droits pour tous et les avantages sociaux pour tous.
    D’ici qu’ils nous reprochent « le mariage pour tous SAUF la polygamie » !

    Ca me démoralise.
    Fraternellement et le bisou aux dames.

    PS: au fait qu’avez-vous contre Bernadette Soubirous ?

    J'aime

    • nouratinbis 10 juillet 2016 / 16 h 50 min

      Je vous rassure tout de suite au sujet de cette
      pauvre Bernadette, je l’aime bien et puis, comme
      on dit, elle a vu la Vierge, pas vrai?
      Pour ce qui concerne les « invités », en effet,
      nous n’avons pas fini de regretter l’invitation.
      Cela dit, moi je n’ai pas quitté ma femme, c’est
      elle qui regarde les matches de foot…alors
      je suis vaguement le mouvement.
      Amitiés, à bientôt.

      J'aime

  2. Anne 10 juillet 2016 / 17 h 10 min

    Cher Nouratim (j’ose)

    Lectrice assidue, abonnée à votre billet hebdo que j’attends toujours avec impatience, je tenais à vous féliciter pour le grand moment que vous venez de nous offrir !

    Il y a longtemps que je n’avais pas autant ri, et çà fait du bien par les temps qui courent, n’est-ce-pas – ah, m….alors, la beurette au joli minois a dit « plus de trait d’union, c’est trop compliqué », mais c’est pour la rentrée ?
    Et nous, les vieux, on va résister, je le sens !

    Bref, entre la crise qui fait qu’il n’y a plus de beur dans l’équipe et le clapping (sans oublier le retour de ces satanées races !) , du très très grand Nouratim !
    Merci, merci encore ! 😉

    J'aime

    • René de Sévérac 10 juillet 2016 / 17 h 14 min

      Un mot pour Nouratim, si c’est pas de l’amour, mon cher …
      Si je rajoutais que c’est une de vos plus insipides production … je pourtant vous savez ma considération !

      Bisou à Anne !

      J'aime

      • René de Sévérac 10 juillet 2016 / 17 h 17 min

        La relecture fût déficiente : « une de vos plus insipides productions« 

        J'aime

      • nouratinbis 10 juillet 2016 / 17 h 24 min

        Vous avez sans doute raison, cela
        ne s’améliore pas!

        J'aime

      • René de Sévérac 10 juillet 2016 / 17 h 50 min

        Ami, je sens n peu d’acrimonie dans votre propos : « cela ne s’améliore pas ! »
        Pas du tout, c’est le contexte politique qui vous rend moins prolifique.
        Mon propos visait Anne, dont j’ai reçu un bisou de compensation.

        J'aime

      • nouratinbis 10 juillet 2016 / 21 h 07 min

        Je ne vous ferai pas de bisou mais je vous
        souhaite une bonne nuit. Avec les plus
        amicales salutations.

        J'aime

      • Anne 10 juillet 2016 / 17 h 17 min

        Bisou à vous René 😉

        J'aime

      • René de Sévérac 10 juillet 2016 / 17 h 20 min

        Anne, vous avez noté ma jalousie ! Merci pour le bisou.

        J'aime

    • nouratinbis 10 juillet 2016 / 17 h 16 min

      Merci à vous, je suis bien content que
      cela vous ait plu.
      A bientôt donc.
      Je me permets de vous embrasser.

      J'aime

      • carine005 11 juillet 2016 / 9 h 49 min

        Nan mého !
        Ca suffit, les bizoux !

        J'aime

      • nouratinbis 11 juillet 2016 / 15 h 00 min

        Ah ben non, flûte, ça suffit jamais ça!
        Zigrenplusbrouxos!

        J'aime

    • nouratinbis 10 juillet 2016 / 17 h 22 min

      Cela ma paraît assez bien pensé de la
      part du sélectionneur:avec des chrétiens
      fervents on risque beaucoup moins qu’avec
      des musulmans même pas fanatiques…ce
      Deschamps est un pragmatique, je ne serais
      pas très surpris qu’il obtienne la victoire
      ce soir.
      Amitiés.

      J'aime

  3. G.Mevennais 10 juillet 2016 / 18 h 11 min

    Ben voilà un excellent billet, sémillant e bien tourné avec un épisode au « bistrot du coin » toujours savoureux. Quelques phrase d’anthologie « le mec qui défèque les bras ouverts », je sais, c’est entre Coluche et Bigard et ce n’est pas intellectuel mais ça me fait rire, et oui, peersonne n’est parfait. En tout cas, l’envie d’écrire est revenue pour le plus grand plaisir de vos lecteurs.
    Merci donc et bonne semaine.
    Amitiés.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 10 juillet 2016 / 21 h 56 min

      L’envie je ne sais pas mais une fois
      que c’est fait je suis content…même
      si ce n’est pas toujours dans la finesse.
      Merci à vous Gilles et à bientôt.
      Amitiés.

      J'aime

  4. G.Mevennais 10 juillet 2016 / 18 h 14 min

    Bon, mon clavier déconne, il va falloir me relire afin d’éviter des coquilles ‘ET bien tourné – phraseS – personne avec un seul E…
    Avec mes excuses.

    J'aime

  5. mamedjo 10 juillet 2016 / 18 h 30 min

    j’ai prévu une liaison internetteuse avec ma fille pendant le match , de façon a éviter les hululements du forcené local , un sportif genre cul sur la chaise qui connait plus le ballon de rouge que le ballon rond …Dieu nous garde de tous ces connots hurleurs gesticulateurs qui ont envie de pain de jeux comme disait l’autre et de ne pas reflechir ! (la cervelle moins elle sert moins elle s’use !)
    bisous

    J'aime

    • René de Sévérac 10 juillet 2016 / 19 h 18 min

      Djo,
      je vous infime : »la cervelle moins elle sert moins elle s’use !
      Non, ce n’est pas comme la pile Wonder .. ni l’inverse !
      Quand on n’en a pas, elle ne s’use pas; quand on en a, elle peut se bonifier -quoique l’âge intervient- !

      J'aime

    • nouratinbis 10 juillet 2016 / 21 h 06 min

      Judicieux! L’association des deux types
      de ballon pourrait ce soir se révéler
      redoutable…enfin encore toi tu n’en as
      qu’un seul dans ton périmètre, plaignons
      les habitants des centres-villes, ils
      risquent de déguster!
      Gros bisous.

      J'aime

  6. Anne 10 juillet 2016 / 18 h 36 min

    René, un bisou pour « sans rancune » : je suis sans doute un être primaire, et j’assume !
    Bon match, avec tous ces Chrétiens donc, çà fait bizarre….

    J'aime

    • René de Sévérac 10 juillet 2016 / 19 h 24 min

      Anne, ne soyez pas inquiète, « un être primaire [qui] s’assume » c’est plutôt favorable !
      Les footballeurs chrétiens en pays historiquement chrétien, ce n’est pas choquant …
      dès lors qu’ils ne sont pas allergiques au halal !

      J'aime

  7. BOUTFIL 10 juillet 2016 / 18 h 40 min

    c’est encore du grand art cher ami ! rien à jeter tout est bon, c’est comme dans le cochon;
    un très gros bisou

    J'aime

  8. Pangloss 10 juillet 2016 / 19 h 05 min

    Le foot nous envahit. Titre du JDD.fr de ce soir: les Bleus sont arrivés au stade. Un exploit d’avant match qui méritait d’être publié en tête de page. bien loin devant le renforcement des moyens de l’OTAN dans les pays frontaliers de la Russie. La mobilisation n’est pas la guerre, nous a-t-on dit il y a longtemps. On connaît la suite. Espérons que ce sera vrai cette fois-ci.
    Avec cet euro, on ne se rendrait même pas compte si Poutine envahissait la Pologne ce soir.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 10 juillet 2016 / 21 h 02 min

      C’est en effet proprement scandaleux,
      on prend le bon populo pour ce qu’il
      est, un ramassis de gamins attardés!
      Cette histoire d’OTAN est en effet
      complètement occultée mais il faut
      craindre qu’à force de chatouiller
      l’ours sous les roustons, ça finisse
      par l’énerver…en attendant on fait
      mumuse à la baballe.
      Amitiés.

      J'aime

  9. Gérard 10 juillet 2016 / 20 h 53 min

    Dis donc Nouratin, il est 21h49, j’entends remuer pas mal dans la rue, il y a une animation inhabituelle et sans doute pas due à Martinez qui la met pas mal en sourdine ces derniers temps, et je me dis « Tiens, pour échapper au foutebol, je vais aller voir ce que peut bien raconter l’ami Nouratin, en général il ne dit pas que des conneries – et en tous les cas, moins que beaucoup ,d’autres, ça va me passer le temps avant d’aller me coucher le plus tard possible pour ne pas risquer d’être réveillé pendant mon premier sommeil par les klaxons d’une victoire encore plus historique que celle de Charles Martel sur les ancêtres de Benzema. »
    Et merde, qu’est-ce que je lis : lui non plus ne peut pas parler d’autre chose que du foutebol ! Que se passe-t’il, ce serait-ty moi qui décaroche complètement ? Il me faudrait peut-être subir une foutebolothérapie, on ne sait jamais, c’est peut-être grave, ce truc. Que dois-je en penser ?

    J'aime

    • nouratinbis 10 juillet 2016 / 20 h 58 min

      Ben non, c’est la foutmaniose, heureux celui
      qui parvient à y échapper…mais bon, le
      risque de contagion est désormais quasiment
      écarté.
      Bon courage, la nuit, en revanche, pourrait
      se révéler rude.
      Amitiés.

      J'aime

  10. Trumuche 11 juillet 2016 / 7 h 23 min

    Finalement, cette finale est un succès complet dans la mesure où Mousident comptait dessus pour inverser la courbe de sa cote d’impopularité, mais grâce à l’EDF et à la valeureuse équipe portugaise, Flamby 1er va devoir ravaler son chapeau. Voici donc les franchouilles privés d’une victoire censée faire office d’opium anesthésiant jusqu’en 2017 pour supporter le footage de gueule permanent de la populace par le gouvernement Vallseur.

    J'aime

    • Gérard 11 juillet 2016 / 7 h 49 min

      Oui, il comptait dessus, pourtant, Culbuto Ier dit l’Audacieux. Normalement ça devait lui rapporter quelques points. Il n’a plus qu’à espérer que Cazevide n’en fasse pas trop et laisse éclater une ceinture mahométane quelque part dans une foule compacte, si possible avec une minorité de gens de gôche (faudrait pas perdre quelques voix, elles vont se faire rare).

      J'aime

    • carine005 11 juillet 2016 / 9 h 51 min

      Paraîtrait que le flan a promis que la team serait fêtée de toute façon, qu’elle gagne ou perde.
      Pas si bête, l’imbécile ^^

      J'aime

    • nouratinbis 11 juillet 2016 / 14 h 55 min

      En effet, il l’a un peu dans l’os
      Grotoumou,là l’objectif consiste à
      faire un peu comme si les Bleus-Foncés
      avaient gagné…l’effet magique ne
      dépassera pas la fin des vacances,
      il lui faudra tôt ou tard le bouffer
      son bitos!
      Amitiés.

      J'aime

  11. carine005 11 juillet 2016 / 9 h 03 min

    Que dire ! Que dire !
    Il y a tellement de choses dans ton article ! Surtout que j’arrive après la bataille, trop occupée que j’étais à me concentrer et ne pas me laisser divertir.
    Les grandes batailles, ça se prépare ! Donc je me suis repliée sur mon autel dédié aux membres (avantageux) de cette équipe de surhommes et j’ai crié… crié…. pour qu’ils dominent.
    Mais rien…

    Ah si, quand même ! Ils s’y sont mis à plusieurs et à plusieurs reprises pour démolir mon pauvrounet de Ronaldo, les jaloux !
    Consigne de Deschamps ? (je pense à un « faut le démolir dès les premières minutes ». J’exagère ? Bin nan. Il fallait entendre Leboeuf conseiller : »faut gagner ! Peu importe comment on joue, faut gagner ! »)
    Je hais le foot, sport de racailles.

    J’aime bien la balle au pied des gamins. Rien à voir.

    Bon à part ça. Bin génial, comme d’hab.

    Grosburloubizoux !

    J'aime

    • nouratinbis 11 juillet 2016 / 14 h 58 min

      Membres avantageux…t’es sûre?
      Sinon, oui, bien sûr, un sport de
      caillera avec énormément de pognon
      à la clé…à vomir, en somme.
      Merci, à bientôt.
      Gronaldobouzixs!

      J'aime

  12. carine005 11 juillet 2016 / 9 h 04 min

    « trop occupée que j’étais à me concentrer et ne pas me laisser divertir. »
    J’ai failli oublier : et à agiter préventivement mon petit fanion ^^

    J'aime

  13. Jean-Jacques Soyeux 11 juillet 2016 / 9 h 54 min

    Moi ce billet je ne le trouve pas insipide, et maintenant que le foot est passé nous sommes tranquille pour quelques temps.
    Les grosses merdouilles pour la rentrée vont nous laisser souffler un peu. Au plaisir de vous lire. Amitiés
    J-J S

    J'aime

    • nouratinbis 11 juillet 2016 / 15 h 02 min

      Merci, vous êtes bien aimable.
      Je me demande, maintenant, ce que je
      vais bien pouvoir écrire…en cherchant
      bien…
      Amitiés.

      J'aime

  14. G.Mevennais 11 juillet 2016 / 10 h 15 min

    Ben non, ce billet n’est pas insipide, il mérite, comme toute la prose hebdomadaire de Nouratin, au minimum, une seconde lecture, très attentive, afin d’y dénicher et d’apprécier toutes les subtilités qui s’y cachent. Aujourd’hui, je relèverais « la paix des races » en évoquant Jean Marais. Je dois avouer que c’a n’avais fait trop fait tilt de prime abord, mais, peut-être, que je ne suis pas le seul.
    Amitiés.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 11 juillet 2016 / 15 h 04 min

      Comme subtilité, celle-là fait un peu
      grosse artillerie…mais bon, vous êtes
      un vrai ami:merci!
      Amitiés.

      J'aime

  15. PR CALGUÈS 11 juillet 2016 / 15 h 55 min

    (aujourd’hui c’est la crise: y a plus de beur!)

    Ya plus de beur, ya plus de beur. Faut voir …
    Ya quand même le beur salé et ses petits…
    Amitiés déconnantes !

    J'aime

    • nouratinbis 12 juillet 2016 / 6 h 17 min

      Cela ne vise bien entendu que
      l’équipe de foot, pour le reste
      c’est pas le beur qui manque!
      Amitiés beurrées.

      J'aime

  16. Dr WO 11 juillet 2016 / 16 h 20 min

    Beaucoup de verve comme d’habitude. Il faudra vous y faire : la France est bigarrée.

    J'aime

    • Souris donc 11 juillet 2016 / 18 h 57 min

      Le score en est jeté.

      J'aime

    • nouratinbis 12 juillet 2016 / 6 h 19 min

      J’ai du mal, j’ai horreur
      d’être mis devant le fait
      accompli, surtout quand ça
      monte en puissance depuis
      quarante ans malgré mes
      protestations.
      Amitiés.

      J'aime

    • Gérard 12 juillet 2016 / 12 h 39 min

      Oui, et comme Valls nous l’a bien précisé : il faudra aussi nous y faire, à vivre-ensemble avec les terroristes – sans les discriminer, ni même les stigmatiser, bien sûr, et sans faire d’amalgame. Et c’est vrai que tout ça vous donne une pêche d’enfer !.

      J'aime

  17. Lebuchard courroucé 11 juillet 2016 / 20 h 35 min

    Clap de fin portugais !
    J’en connais un qui va être trèèèèès content !!!
    Pour l’enthousiasme soi-disant énorme et l’engouement généralisé que les merdias ont essayé de faire passer pour réalité, j’ai pu constater l’inverse. En Lozere, il y avait presque plus de drapeaux portugais aux fenêtres !!!… En Lozère !!!… Bref… Le mal est profond !
    Pour la fracture raciale, nous avons la même que celle aux USA puisque nous les copions pour tout depuis des décennies pour finalement avoir un peuple (plutôt en ville) bien bigarré.
    Il va falloir sacrément se retrousser les manches…
    Bien à vous.

    J'aime

    • nouratinbis 12 juillet 2016 / 6 h 22 min

      L’enthousiasme populaire et la ferveur
      pour les « Bleus » était peut être un
      peu surfaite mais, que voulez vous, il
      fallait bien faire fructifier
      l’investissement. Et puis comme ça, on
      nous aide à avaler la bigarrure…
      Chronique d’un désastre annoncé!
      Amitiés.

      J'aime

      • Lebuchard courroucé 12 juillet 2016 / 16 h 50 min

        Bien d’accord avec Pr Calguès aussi !
        Que vient faire la Turquie a l’Euro ou même à l’heure Eurovision (comme Israël d’ailleurs !!!) ?!!….
        Rien à voir avec nous et nos traditions.

        J'aime

      • nouratinbis 13 juillet 2016 / 15 h 39 min

        Oui, je crois que tous les gens raisonnables
        sont d’accord là dessus.

        J'aime

    • Gérard 12 juillet 2016 / 12 h 40 min

      ça vous embête, si je dis que le drapeau portugais me gêne un peu moins que celui de l’Algérie ?

      J'aime

      • PR CALGUÈS 12 juillet 2016 / 13 h 18 min

        D’accord avec vous pour le drapeau Algérien mais moi c’est plutôt le drapeau Turc qui m’a gêné car, ne l’oublions pas, la Turquie faisait partie du « schmilblick » et pouvait gagner, comme l’Islande, l’Euro 2016… On aurait eu l’air fins !
        On A eu l’air fins : la Turquie est Européenne pour le foot mais pas pour le reste !
        Cela écrit, vivement l’Euro 2020 à 48 participants avec de grands pays de traditiion « footballistique » comme le Vatican, Andorre, le Lichteinstein, le Comté Niçois, Monaco, la Principauté de Seborga, Saint Marin, la Prézipauté de Groland et pourquoi pas l’Arménie, la Syrie, le Liban et l’Ukraine !

        Aimé par 1 personne

      • nouratinbis 12 juillet 2016 / 14 h 26 min

        Ok pour le Comté de Nice, à condition
        d’obtenir l’indépendance…pourquoi
        n’essaierions nous pas?

        J'aime

      • PR CALGUÈS 12 juillet 2016 / 14 h 49 min

        Un rêve…. Le poste de douane juste avant le pont Napoléon III ….

        J'aime

      • Lebuchard courroucé 12 juillet 2016 / 16 h 47 min

        Oh que non !! Cela ne m’embête pas, je suis bien d’accord avec vous. Ce sont des européens eux aussi !
        Disons qu’en Lozere, ils sont très présents et que je préférerai attendre plus souvent parler occitan ou français que portugais (je ne vous parle même pas des nombreuses familles brésiliennes débarquées il y a 4 ans environ pour travailler à l’abattoir !!!).

        J'aime

  18. Onfékomen 12 juillet 2016 / 14 h 53 min

    Merci Nouratin, j’ai savouré avec grand plaisir.
    Si la fracture ne peut être réduite, il faudra bien se résoudre à couper le membre. Il y a comme un os dans le pâté pur porc.

    Si vous ne savez pas trop quoi écrire, je vous suggère des recettes d’été : saucisses diverses, côte de porc, daube de sanglier, gambas au chorizo, bresaola comme ça, prosciutto, pancetta… Le Derrière de Napoléon s’en léchera les babines.
    Merkel est o.k. :

    http://www.fdesouche.com/747339-rot

    J'aime

  19. elba 13 juillet 2016 / 11 h 59 min

    J’avoue n’avoir suivi aucun épisode de la saga « on est les meilleurs », et c’est seulement samedi que je me suis – dirait-on – « intéressée » de savoir qui jouait contre qui pour la finale.

    J’avoue aussi avoir vraiment beaucoup souhaité que ce soit le Portugal qui gagne. J’en croisais les doigts en faisant mon souhait ! 😉
    …Juste histoire que la population française « foutbaulesque » en soit un tantinet déçue. Et j’ai été récompensée d’avoir pensé si fort cette défaite de l’équipe de France(-Afrique ?)
    Que voulez-vous, par moments je suis un peu méchante, oui, oui. 🙂
    Et puis, je hais les hommes qui quittent ou délaissent leur femme, pour un truc que je trouve si débile (chacun/e ses goûts, n’est-ce-pas ?) sans oublier d’avoir demandé auparavant « keskonmangecesoir » « eskiyadlabièrofrigo » ? (rassurez-vous, René, je ne les hais pas, et puis, à partir du moment où je ne suis pas la femme de l’un d’eux… ;)) Tout pareil pour les femmes qui font ça avec leur mari…
    D’un autre côté, je peux comprendre : une femme un mari, il faut le/la supporter chaque jour, alors que les bleus ce n’est que lorsqu’ils jouent… 😉

    Et à présent, youppeee, on n’en parle plus ! Ouf ! Plus du tout de gens à hurler dans les arènes, ou devant la boîte à bêtises, ça fait du bien !!!!
    Il fait beau, et tout le monde va pouvoir passer une bonne soirée à pique-niquer dehors au calme, dans les jours à venir.
    A propos de pique-nique : Ofékomen, et si on se faisait une petite saucisse merkel ce soir au barbecue ? Oops ! pardon je rectifie : saucisse merguez.

    Bisous, Nouratin. J’espère que la saison estivale ne vous laissera pas sans inspiration, mais je vous fais confiance pour trouver un sujet qui sera comme toujours agréable à lire, même si le sujet en lui-même n’est pas des plus agréables, parfois.
    Bisatous également.

    J'aime

    • René de Sévérac 13 juillet 2016 / 13 h 44 min

      Charmante Elba,
      Que vous a-t’il pris de m’apostropher ainsi
      « rassurez-vous, René, je ne les hais pas, et puis, à partir du moment où je ne suis pas la femme de l’un d’eux… « .
      Mais je ne suis pas de ceux qui réclament à leur conjointe. Bien au contraire, je souffre en silence …

      Le plus marrant, c’est qu’au moment de prendre mon PC, ma femme me dit
      « tu en as pris plein la g… suite à on commentaire (sur BV) à propos de ta défense de la corrida »;
      et j’ai pensé que j’avais justement fait ce post pour la jouissance de l’agression !
      En fait, un peu comme votre agression.

      Ça ne m’empêche pas de vous proposer un bisou.
      Poignée de main à notre cher Nouratim !

      PS à propos des femmes, mon dernier petits-fils (2.5 ans) joue au ballon au parc des Ibis lorsque s’approchent deux « grandes filles » (4/5 ans). Au bout d’un moment, il s’éloigne et mon fils l’interroge. Réponse « elles m’énervent » !
      Le macho ! Je ne m’inquiète pas, il y prendra goût !

      J'aime

      • nouratinbis 13 juillet 2016 / 15 h 41 min

        Amicale poignée de mains à vous aussi.

        J'aime

      • elba 13 juillet 2016 / 16 h 36 min

        M’enfin, dirait un certain Gaston !… René, justement, j’ai mis ce petit mot à votre intention de peur que vous ne vous sentiez visé par cette catégorie que je n’aime pas trop (vous voyez, je modère mes propos ;)) des hommes (avouez qu’il s’agit souvent d’eux) qui se font servir par leur femme et qui leur tournent le dos lorsque le ballon rond fait tourner les cerveaux en bouriques. C’est la petite allusion que vous avez faite à propos de votre dame qui m’a fait tenir ce propos.

        Pour tout vous dire, j’ai un frère qui est ainsi. Je plains sincèrement ma belle-soeur… Je me prends souvent le chou avec lui lorsque je déjeune chez eux et qu’il dit à sa femme : « y’a pas de sel’ ou ‘y’a pas de pain sur la table’ et qu’elle se lève docilement pour aller chercher ce qui manque en cuisine. On dirait qu’il n’a pas de jambes, mon petit frère ! … Par contre, il a un bon ventre ! Mdr ! Et hélas, il fait partie de ceux qui sont scotchés à leur écran au moindre match de fouuuut. 😉
        … Et c’est mon frère, je l’aime malgré tout… mais parfois ça me démange de trop.

        Je ne voulais pas vous agresser, soyez en certain ; vous m’êtes bien sympathique, Monsieur de Séverac 🙂 (j’adore cette expression, elle me fait penser à Madame de Sévigné…)

        Ca y est ? Tout est bien qui finit bien ?
        Gros bisous à vous, René. ♥

        J'aime

      • René de Sévérac 13 juillet 2016 / 16 h 59 min

        Pardon, je me suis vexé abusivement.
        Je ne comprends pas votre remarque
        « C’est la petite allusion que vous avez faite à propos de votre dame qui m’a fait tenir ce propos ».
        Bref, supposons que tout soit parti d’un malentendu ! Gaston, c’est pas du tout moi.

        Bonne soirée.

        J'aime

      • elba 13 juillet 2016 / 16 h 43 min

        Vous aurez peut-être l’occasion d’écrire, Nouratin, à propos de la macro (ou micro) campagne de Macron ? J’ai entendu à la radio hier qu’il commençait ses petites réunions où il nous promettra certainement monts et merveilles. 😉 Je suis certaine que vous aurez tout un tas d’idées, et que ce sera peut-être moins dur que pour le foot.
        🙂

        J'aime

      • nouratinbis 14 juillet 2016 / 7 h 34 min

        Macron…oui c’est un sujet, mais
        surtout parce qu’on nous enfume avec
        ce type-là. Incroyable le retentissement
        médiatique du moindre de ses faits et
        gestes, alors qu’au fond il ne s’agit
        que d’un petit bonhomme placé en haut
        par Culbuto avec plein d’arrières pensées.
        Si j’arrive à trouver mieux je serai bien
        content.
        Je vous embrasse.

        J'aime

  20. Souris donc 13 juillet 2016 / 20 h 00 min

    Chauve qui peut ?

    J'aime

    • nouratinbis 14 juillet 2016 / 7 h 35 min

      Avec 10 000 Euros par mois on arrive
      à garder ses cheveux, et tout noirs,
      en plus!
      Biz

      J'aime

  21. Elie Arié 15 juillet 2016 / 10 h 19 min

    Hors sujet, mais seule façon de m’exprimer sur un des commentateurs/lecteurs du blog « A toi l’honneur » de Corto74, d’où mes commentaires sont systématiquement censurés.

    Dans son billet « 14 juillet: La dernière intervention télévisée d’un président gonflé », Corto compare les 850 000 € qu’aura coûté le coiffeur de Hollande en 5 ans à la baisse annuelle du budget de l’ Elysée de 9 millions d’€, pour en déduire que c’est du même ordre de grandeur, alors que ces 850 000 € sur cinq ans auraient évidemment dû être comparés aux 9×5 = 45 millions d’ € de baisse du budget pendant ces mêmes 5 ans.

    C’est une erreur volontaire, car je la lui ai signalée par mail, et qu’il ne l’a pas corrigée; et le fait est qu’aucun de ses commentateurs n’a osé la lui signaler…Peut-être vous ?

    J'aime

    • nouratinbis 15 juillet 2016 / 14 h 48 min

      Euh non…c’est gentil mais nous n’allons
      pas couper les cheveux en quatre, pas vrai?
      Très cordialement.

      J'aime

  22. Onfékomen 15 juillet 2016 / 10 h 57 min

    Paire noastre que siatz en ciel,
    Que lo voastre nom sigue sanctificat,
    Que lo voastre rènho arribe,
    Que la voastra volontat sigue facha
    Sus la terra coma au ciel.
    Donatz-nen ancuei lo noastre pan de cada jorn,
    Perdonatz-nen li noastri ofensas
    Coma perdonam en aquelu que n’ an ofendut.
    Non nen laissetz sucombar a la tentacion,
    Mas liberatz-nen dau mau. Ensin sigue !

    Nice

    Aimé par 1 personne

  23. Lebuchard courroucé 15 juillet 2016 / 12 h 31 min

    Ce patois niçois (je suppose) ressemble bien entendu à notre langue d’Oc.
    Beau message !
    RIP

    J'aime

    • nouratinbis 15 juillet 2016 / 14 h 50 min

      Les Niçois disent « langue » et non patois.
      Mais en effet nous nous comprenons
      parfaitement, c’est du provençal un peu
      modifié par cinq siècles d’appartenance au
      Piémont-Sardaigne.
      Amitiés.

      J'aime

      • Lebuchard courroucé 15 juillet 2016 / 15 h 03 min

        Aucun mépris dans mon utilisation du terme patois !
        Mon grand-père parlait le patois de l’Hérault et mes enfants ont tous occitan en option.
        J’ai failli écrire « langue » en plus.
        Respect aux régionalismes surtout à celui de Nice, bien particulier et où le BI est très actif.
        Amitiés

        J'aime

      • nouratinbis 15 juillet 2016 / 17 h 45 min

        Pas de problème cher ami, c’était
        juste une précision.
        Amitiés.

        J'aime

  24. Jean-Jacques Soyeux 16 juillet 2016 / 18 h 45 min

    Tiens voilà le pauvre Élie Arie qui vient pleurer chez vous. Le très méchant Corto en à eu marre de ses conneries sans queue ni tête.
    J-J S

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s