L’épée de Bolivar

On ne va pas se réjouir. En tout cas pas moi. Le décès de cette abominable vieille crapule de Fidel Castro ne saurait me plonger dans un abîme de félicité indicible. Pourquoi? D’abord parce que sa vraie mort remonte au moins à 2008, quand son frère Raul l’a gentiment installé dans son fauteuil d’égrotant sénile, entouré d’une nuée d’accortes infirmière chargées de lui changer les couches et éventuellement le survète en cas d’accident. Depuis lors il ne faisait plus de mal à personne le pauvre vieux. Du coup, sa disparition on s’en fout complètement. Bon je comprends à la rigueur la liesse des exilés de Miami, vu ce qu’il leur a fait comme saloperies, et le mot est faible, là d’accord. Mais nous? Pour ce qui me concerne, par exemple, lorsque ce type s’est emparé du pouvoir j’avais treize ans, l’âge de lire tout ce qui pouvait paraître à l’époque dans la presse. La télé je crois bien que nous n’en disposions pas encore, mais, en tout état de cause, la tronche pittoresque de Fidel avec son contingent de Barbudos  descendant du maquis de la Sierra Maestra pour renverser un Batista plutôt mal vu des folliculaires franchouillles, tout cela fait partie intégrante de mes années de découverte du monde. Je n’y comprenais pas grand chose mais ces curiosités particulières me folâtraient dans la cervelle, au même titre que les chansons de Gilbert Bécaud, les fesses fantasmées de Brigitte ou l’étrange musique émanant des discours alambiqués du Général de Gaulle. Donc, encore un truc qui fout le camp…ce n’est pas Fidel que je regrette, faut pas déconner, c’est juste le gros demi-siècle qui vient de s’écouler à la vitesse du torrent furieux déboulant du Pico Turquino et qui m’a fait passer en un clin d’œil du statut de petit merdeux mal dégrossi à celui de vieillard maniaque même pas élevé en fûts de chêne.
En même temps, bien sûr, on peut toujours s’amuser au spectacle des thuriféraires éplorés du Lider-Maximo. Je passe sur les Léninistes Sud-Américains  dont les larmes obligées ressortissent aux procédures ordinaires applicables en pareil cas. C’est leur problème, on s’en tamponne le coquillard comme on disait à l’époque de la Baie des Cochons. En revanche, je rigole bien mieux en entendant Mélanchon, le poète de mes burnes, sortir des conneries du style: « Fidel! Fidel! Mais qu’est-ce qui s’est passé avec Fidel? Demain était une promesse. Fidel! Fidel! L’épée de Bolivar marche dans le ciel. »
Sans blague, je vous jure, il a tweeté ça, l’ivrogne communiste!
Et Samedi Soir il invita même tous ses coreligionnaires à venir chialer au pied de la statue équestre du Libertador Vénézuelien, Cours la Reine… non mais vous vous rendez compte! Foutre ce révolutionnaire assoiffé de sang sur le Cours la Reine! Et ça remonte à 1980, au temps de Chirac Maire de Paris! Avant, l’objet se trouvait porte de Champerret… putain de pays, putain de République! Espérons seulement pour les potes à Méluche que l’épée du fringant cavalier se sera abstenue d’une marche céleste particulièrement risquée dans la mesure où elle se fût éventuellement terminée sur la gueule des quelques couillons venus rendre hommage aux criminels sud-amerloques en question.
Cela dit, effet peut être de la rapière bolivarienne parcourant les cieux à toute la vitesse de ses petites pattes, les militants du Parti Communiste Français…oui, ça existe encore… viennent de choisir ce pochetron de Jean-Luc comme leur candidat pour 2017. Au fond elle est bien tombée la mort du Fidel Barbapoux, je suis sûr que ça a joué: les Cocos, quand on regarde bien, ce sont avant tout des poètes. La poésie du Goulag, tout ça… Cela dit, poètes, ou paysans, ou trous de balles, comme on voudra, ils possèdent désormais un candidat solide, les Bolchos, un zigoto sur qui ils peuvent compter pour tailler des vaches de croupières à l’improbable candidat socialo susceptible de sortir un jour ou l’autre du bourbier pré-électoral.

Si nous comptons bien, nous trouvons, à gauche, au moins cinq téméraires prêts à se tirer la bourre pour perdre l’Elysée l’an prochain, une merveille! S’ajoute à cela un flou absolu sur le principal loser-gauchiard de la présidentielle, celui qui se fera éliminer au premier tour avec un coup de pied au cul pire que tout ce qu’on a pu observer depuis les origines de la République: le candidat officiel des Solfériniens. Et c’est parti pour la grosse rigolade bien de chez nous, avec maintenant le Président socialiste de l’Assemblée Nationale, l’invraisemblable Bartolone qui invite le Premier-Ministre socialiste à se présenter contre le Président socialiste de la République. On pourra lui reprocher tout ce qu’on voudra, à Hollandouille, mais en tout cas il restera dans l’histoire comme le fossoyeur de la Gauche Franchouille, le héros qui nous aura débarrassés- et pour longtemps j’espère- de cette bande de profiteurs éhontés dont l’action discontinue mais obstinée aura fait, en deux siècles, passer la France du rang de première puissance mondiale à celui qu’elle occupe aujourd’hui sur son strapontin ridicule coincé entre les Amerloques et les Chleus. Si l’on excepte les quantités négligeables, genre cocos et écolos, il reste à présent deux obédiences gauchiardes antagonistes: les socio-libéraux à l’anglo-saxonne tendance Macroncron et les patriotico-néo-marxistes style Montebourre. Ces deux catégories apparaissant comme totalement irréconciliables, nous pouvons considérer désormais que, sauf déconnage absolu autant qu’improbable de la soi-disant « Droite »(un peu comme en 97), nous en prendrons pour dix ans de Fillon… et après ce sera la Charia!
Ce sont arbis que vent emporte…
La Gauche est morte!
Je ne suis pas absolument certain que cette sorte de probabilité à long terme incite à un optimisme béat mais en tout cas la perspective de dix ans de répit me semble toujours bonne à prendre. Et puis on ne sait jamais ce qui peut arriver… si par impossible notre futur Président décidait d’assumer courageusement la défense des gens qui l’auront élu, non? Courageusement… oui, c’est tout le problème. Sans doute ne manque-t-il pas de courage, le bonhomme, mais suffisamment? That is the question comme dirait Pénélope (non, pas la tapissière, la Première Galloise de France…mais non, pas France Gall, oh et puis zut!).
En tout cas, il est une qualité qu’il faut lui reconnaître : l’abnégation! Voilà un type, en effet, qui pendant cinq ans, sans rien dire ou presque, sans rien faire, pratiquement, s’est dégusté Sarko-Président, avec ses lubies, ses changements de cap, ses grosses colères, ses inconséquences, ses aventures amoureuses et celles, encore pires, avec Bernard-Henry Lévy, ses vacheries humiliantes, ses talonnettes, bref sa personnalité singulière, traumatisante voire toxique. Et il a tenu le coup, le mec, avec sa gueule sinistre de paria… Regardez le bien, maintenant il n’a plus du tout la même de tronche, il en deviendrait même presque souriant, presque sympathique. Il a battu son ex-tortionnaire à plate couture, que voulez vous, et à présent il va administrer à l’autre vieux schnock girondin une branlée homérique qui devrait rester dans les mémoires comme la plus grosse déculottée à vocation présidentielle depuis le 5 Mai 2002 (et encore ce coup-là les dés étaient ils pipés, Chirac ayant laissé croire qu’il était de droite) alors forcément il se sent relax, le Sarthois, à l’aise et décontracté. Et dans la perspective de sa très prochaine investiture comme candidat UMP (enfin je veux dire…ah oui Les Répumachins) il ne voit sans doute aucune raison de ne pas considérer l’avenir sous des auspices élyséens… de quoi retrouver un sacré paquet d’optimisme

Cela dit, ne trouvez vous pas étrange cette faculté que possède à un si haut degré l’électeur de regarder, selon les circonstances, un vieux cheval de retour comme un homme neuf? Parce qu’enfin on le connaît depuis longtemps, ce garçon, et somme toute il n’a jamais rien prouvé. Alors, vous l’expliquez comment, vous, le phénomène?
Bon, moi je vais vous dire: il a manœuvré comme un chef! Au lieu de caresser dans le sens du poil comme tout politicard solliciteur de suffrages qui se respecte, il promet plutôt -sinon du sang et des larmes-  des temps difficiles, le ratiboisage de la Fonction Publique, la retraite à soixante-cinq piges, deux point de TVA, bref un discours qu’on n’a pas entendu depuis Michel Debré! Et comme il fait sérieux, on le croit, on pense qu’il va redresser le pays,  qu’il pourrait bien y arriver, en tout cas. Sans compter que pour draguer un électorat de vieux bourges, l’âge de la retraite pour les autres ça constitue un bon argument, diantre, on s’en fout nous, depuis le temps qu’on la touche, pas vrai? Quant aux fonctionnaires, on n’en a rien à secouer, de toute manière ils votent à gauche ces endoffés.
Le seul truc dans son programme dont il devrait se méfier, ça reste la Sécu: les déremboursements de médicaments, les franchises obligatoires, les réductions de prise en charge, tous ces machins-là ça fait peur aux vioques, même riches ils abhorrent…
Faudrait tout de même pas que ça lui fasse le coup de l’épée de Bolivar, à Fillon… ah non, excusez moi, en pareil cas on utilise de préférence celle de la Dame au Clebs… ah bon, Damoclès, vous êtes sûrs?

Allez, faut que je m’en aille voter, moi! S’agirait pas de laisser un Bolivar… je veux dire un boulevard, à notre copain Ali!

Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

109 réflexions sur “L’épée de Bolivar

  1. grainsdesel 27 novembre 2016 / 16 h 33 min

    Je n’ai jamais été un fumeur de Havane et pour Castro, ce castrateur qui a coupé tout espoir de liberté à tout un peuple, avec l’aide du grand frère et du pari communiste, d’avoir appris que son frangin n’allait pas l’embaumer pour l’envoyer en Russie au titre de remboursement des intérêts, je m’en gratte mon viatique, faute de verser une larme.
    Il fallait voir l’ivanovitch Mélanchonvistch en maître de chœur des pleureuses d’un côté et le Laurent (pas le magnifique) de l’autre qui vantait l’action du barbu. Mais putain * »d’Adèle » ça existe encore des communards…? Tiens si pour les prochaines érections, un candiraton propose l’interdiction du P.C et de la CGT, je divorce, toutes affaires cessantes pour aller faire bruler un cierge…!
    Cher ami, une fois de plus voilà un article qui me fait aimer l’histoire contemporaine.
    Seul bémol (est-ce du fait de mes voyages outre Rhin,) je ne suis pas d’accord avec le qualificatif de « Chleus ».
    * J’espère que parmi ton harem il n’y a pas d’Adèle, y compris la chanteuse.
    Bien amicalement, étant en conflit avec une bonne crève, je ne joindrai pas de bisous pour les dames et demoiselles, je sais que René y pourvoira avec talent et grand plaisir

    J'aime

    • Anne 27 novembre 2016 / 17 h 25 min

      Ce n’est pas Méluche qui, à la mort de Soljenitsyne, avait osé cracher sur sa fraîche dépouille ?
      Tout ce cirque chez nous autour de Fidel me révulse, plus encore le culte du Che, ce psychopathe sanguinaire, savamment entretenu, et présenté comme un héros romantique !
      Gorbatchev avait raison : nous sommes le dernier pays communiste…
      Bisous et bonne soirée !

      J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 20 h 59 min

      Oh ben tu sais, les bisous virtuels ne présentent
      guère de risque de transmission de virus…ils
      n’offrent par ailleurs qu’un plaisir tout aussi
      virtuel, c’est le revers de la médaille…
      Excuse moi pour les Chleus, ça fait partie de ma
      culture familiale.
      Sinon j’avais bien une grand tante prénommée Adèle,
      j’ai attendu patiemment son décès afin de pouvoir
      la déclarer morte…ce qui ne m’avait pas empêché
      de lâcher au moins une fois « putain d’Adèle » en sa
      présence (et de son vivant), mais la brave femme
      ne m’en a pas voulu.
      Amitiés, Suri.

      Aimé par 1 personne

  2. G.Mevennais 27 novembre 2016 / 16 h 58 min

    Ben vous n’allez pas manquer de matières premières, et même de celles qu’on n’attend pas. Ménard comparé à Hitler d’un côté, et de l’autre, une belle brochette d’ordures qui se déclarent affligés par la disparition d’un salopard, dictateur et sanguinaire ! Ah mais oui, « c’est pas pareil », quand il s’agit de cocos, ce sont des « progressistes combattant l’impérialisme US ». Remarquez que je ne réfute pas un certain côté véridique de l’attribut, mais les moyens qui ont été utilisés. Combien de femmes et de gosses sont morts, non pas pour avoir voulu entrer à Cuba, mais seulement pour en sortir. Enfin, tout a été dit sur le sujet.
    Quant à Fillon, j’attends le résultat, pour me réjouir, le cas échéant de la tronche des gauchistes. En ce qui concerne le programme, il faut bien admettre que, vous essayer de redresser le pays, au point où il est rendu, et si seulement c’est possible, il faudra passer par de lourds, très lourds, très très lourds sacrifices, jeunes moins jeunes et vieux.
    Amitiés et bonne semaine, cher Nouratin.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 21 h 06 min

      Je remarque que personne n’a parlé ni d’austérité ni de
      Musulmans, au cours de cette campagne…quand on a peur
      des mots…
      Enfin, espérons quand même, si les sacrifices sont encore
      une fois repoussés à plus tard nous serons bel et bien
      foutus…d’ailleurs je crains que nous ne le soyons déjà
      et depuis pas mal de temps.
      Bonne semaine et amitiés à vous Gilles.

      J'aime

      • Gérard 28 novembre 2016 / 9 h 22 min

        Je me suis fait une réflexion, pas tout à fait identique, mais pour moi, et sans que personne n’en ait parlé, les muz ont été des acteurs invisibles et involontaires, mais bien présents et peut-être déterminants de cette primaire.
        En gros, je pense que si une majorité de ces affreux électeurs de droite (la bénédiction d’Allah ne soit pas sur eux !) a donné la victoire à Fillon, c’est qu’ils pensent à tort ou à raison, que celui-ci est le moins lèche-babouches de tous les candidats et qu’il peut être un des derniers remparts avant l’instauration de la charia.
        Il me semble évident que cela a pesé dans les choix, mais on ne le dit pas, même à un sondeur exhibant sa carte de membre du FN (non, là, je plaisante !), parce que l’islamophobie est un vilain défaut qui vous range de façon irrémédiable dans le camp du Mal.
        Et on est encore en socialie pendant 6 mois, ne surtout pas l’oublier, et faire attention à ce qu’on dit !
        Amitiés à tous et re-bises aux dames (je ne m’en lasse jamais)

        J'aime

    • grainsdesel 28 novembre 2016 / 5 h 45 min

      A Mathieu, l’évangéliste selon François : Que vous nous traitiez de raclure de chiotte, pourquoi pas, mais alors je suis sceptique quand à votre savoir vivre. J’espère qu’avant de retourner vous prélasser dans votre fosse septique, vous avez tiré la chasse après y avoir déposé votre « caca » de cocu de la gauche-écolo-cocos.
      Vous devriez prendre contact avec la CGT, ce sont des spécialistes de débouchage des chiottes.

      J'aime

      • nouratinbis 28 novembre 2016 / 8 h 05 min

        C’est lui qui est parti dans la cuvette.
        Et je viens de tirer la chasse.

        J'aime

  3. G.Mevennais 27 novembre 2016 / 17 h 00 min

    Promis, je me relirai avant d’éditer : « que, POUR essayer de redresser le pays… »

    J'aime

    • grainsdesel 27 novembre 2016 / 17 h 12 min

      Gilles, je t’avais dit de ne point abuser du Faugères mais d’étancher ton gosier avec l’eau de source de Douch…!

      J'aime

  4. Anne 27 novembre 2016 / 17 h 10 min

    « Il a battu son ex tortionnaire… », c’est exactement ça ! Il semblerait qu’ à l’occasion, il ait été chercher le courage de rester auprès de Balladur, lui confiant qu’ il n’en pouvait plus et qu’ il se sentait capable d’étrangler le Boss !
    Je ne sais pas si son plus grand fait d’arme n’est pas « tout simplement » d’avoir permis à la baraque de tenir pendant le quinquennat Sarko : il y a eu de nbx moments de graves tangages, aussi bien au Gvt qu’ au Parlement, et je me souviens de Fifi reçu par des olas par les députés le mercredi !
    On verra bien…déjà le score ce soir. Comme vous j’espère la branlée mémorable !
    Pour le reste, vivement la primaire des socialos !
    Ça fleure déjà bon le grand spectacle gratos …gratos ou soldé à un euro, on pourrait p’têt aller nous aussi leur mettre le boxon ?

    Gros bisous…fidèles, et à tous et toutes, même aux malades 😉!

    J'aime

    • grainsdesel 27 novembre 2016 / 17 h 17 min

      Voilà des bisous qui me font du bien, au point que je n’en suis plus à me demander si ça me gratouille ou si ça me chatouille, du coup pour tester l’efficacité des « gros bisous », je renvoie en chrono-poste (sait-on jamais) deux bisous vaccinés à la Ste Anne…!

      J'aime

      • Anne 27 novembre 2016 / 17 h 41 min

        A la Ste Anne…pas l’asile mais l’eau de source de chez moi, Les Abatilles ? Elle est un peu toxique en ce moment, n’allons pas choper plus grave qu’ une petite crève ! 😉
        Fief sarkozyste, les 3 bureaux de vote d’Arcachon ont mis Ali en tête, hallucinant !

        J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 21 h 09 min

      Sincèrement, pas la peine d’aller mettre le boxon
      aux gauchiards, ils se débrouillent très bien tout
      seuls.
      Quant à la branlée, ça y est, elle est historique!
      Merci pour les bisous fidèles, les miens en retour.

      J'aime

  5. Anne 27 novembre 2016 / 17 h 44 min

    En tête au premier tour ! Avec Fifi en 2, mais assez loin…

    J'aime

    • Souris donc 27 novembre 2016 / 20 h 30 min

      Yèèèèèèèèèssssssssss, Anne.
      Juppé : 30% seulement !
      Ici, en Aquitaine, on a eu chaud. Surtout l’horrible Raffarin qui voulait revitaliser les campagnes avec les migrants.

      J'aime

      • Anne 27 novembre 2016 / 20 h 35 min

        Yes !!! Cher compatriote, quel pied ! Nous avons sauvé l’honneur 😉

        A 70/30, Nouratin a promis les bulles !

        J'aime

      • grainsdesel 27 novembre 2016 / 20 h 41 min

        Pour sabler ce score, pour moi, je veux bien une Ste Anne des Abatilles.

        J'aime

      • Anne 27 novembre 2016 / 20 h 48 min

        😉 Tout d’un coup elle vient de retrouver sa pureté.
        La pétillante s’impose !
        Bonne soirée et bisous à tous et toutes

        J'aime

    • Souris donc 27 novembre 2016 / 21 h 43 min

      J’ouvre, de ce pas, un pomerol 2009. A votre santé à tous !

      J'aime

      • nouratinbis 27 novembre 2016 / 23 h 28 min

        Mince! A ce point là?
        A la bonne vôtre!

        J'aime

  6. PR CALGUÈS 27 novembre 2016 / 17 h 53 min

    Pas surpris du tout par les tombereaux de fleurs « déversés » sur le cadavre d’un assassin comme Castro. Ce n’est pas la première fois, souvenons nous, que le Monde entier, à la si courte mémoire, pleure et encense un tyran !
    Pour la Présidentielle de 2017, cher Nouratin, nous devons souhaiter, peut-être même prier pour ceux qui croient, que les citoyens de notre « cher et vieux pays » ne se laissent plus impressionner par l’agressive réthorique de gauche, bien pensante et « bobo » laquelle pointe déjà sa sâle tronche partout dans les médias.
    Ainsi, dès aujourd’hui peut-on lire des menaces très claires comme celles-ci :

    – 27/11/2016, Martinez, secrétaire général de la CGT, interviewé sur France Info, naturellement ! :
    « LES FRANÇAIS sont CONTRE les thèmes forts du programme de François Fillon et d’Alain Juppé, donc la MOBILISATION SERA D’ACTUALITÉ pour être CLAIR».

    Le futur Président de la République devra sans aucun doute aller courageusement au clash face à des interlocuteurs aussi obtus et revanchards que Martinez.
    Et il y en aura des interlocuteurs obtus !

    Savourez comme moi ce dimanche soir…
    Amitiés.

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 21 h 14 min

      Il faudra en effet beaucoup de courage pour tenir le
      choc face à la rébellion de tous les parasites,
      salopards, enfoirés et abrutis qui vont se
      manifester rapidement, on les sent déjà prêts
      à partir.
      Sans parler des Juppéistes qui osent demander
      à Fillon de faire la synthèse!
      Il a intérêt à être solide Fillon, on verra
      à l’usage.
      En attendant, vous avez raison, savourons.
      Amitiés.

      J'aime

  7. Pangloss 27 novembre 2016 / 18 h 49 min

    C’est pas le tout d’avoir Fillon, encore faut-il que Martinez et autres « démocrates » ne refusent pas le « verdict des urnes » (comme on dit dans les écoles de journalisme) et ne foutent pas le bordel. Et ça, c’est pas gagné. Profitons donc des jours qui viennent. Exerçons nos zygomatiques pour la primaire de la gauche et à Dieu vat!

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 21 h 17 min

      Ils foutront le bordel, c’est là qu’on saura
      si Fillon fait le poids.
      En attendant, il faut en effet profiter des
      comiques de la Gauche, le spectacle sera de
      qualité!
      A Dieu vat.
      Bonne soirée, donc.

      J'aime

  8. Souris donc 27 novembre 2016 / 19 h 30 min

    Que le romantisme barbudos ait pu séduire les intellectuels et politiques soixantehuitards, passe encore. Mais l’Ubu caraïbe, dont Corto comptabilise les méfaits, puis le gâteux en jogging Adidas, ça dépasse l’entendement. Castro a été incinéré, dommage, ils auraient pu l’embaumer afin que Méchancon puisse aller s’incliner à loisir.

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 21 h 19 min

      Il paraît que Méluche aurait demandé qu’on lui
      envoie une pincée de cendre…une relique, en
      quelque sorte…Fidel! Fidel!
      Bises (si vous permettez)

      J'aime

  9. Gérard 27 novembre 2016 / 19 h 58 min

    Un peu de nostalgie, tout de même : depuis ma naissance, il y a déjà quelque temps, j’ai eu la grande peine d’apprendre la disparition du Petit Père des Peuples, puis du Grand Timonier, puis du Génie des Carpates, ensuite du Président Eternel, et maintenant du Lider Maximo, ça commence à bien faire, il ne reste plus personne de valable chez les dirigeants cocos. Et c’est pas Culbuto qui va combler parce que, d’une part il n’est pas coco (demandez confirmation à Laurent ou à Martinez) et d’autre part, c’est pas son titre officiel contrairement aux autres, qui ont tant fait « progresser l’humanisme »

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 21 h 22 min

      Eh oui, tout fout le camp…il nous reste le petit
      Kim Jong Un (deux, à trois on saute) mais c’est quand
      même un peu court en comparaison des autres, ce jeune
      homme n’a même pas encore cinquante-mille morts à son
      palmarès…ridicule!
      Amitiés.

      J'aime

  10. elba 27 novembre 2016 / 20 h 40 min

    Merci Nouratin de m’avoir fait sourire avec le popotin de Brigitte. Vous avez toujours le mot amusant dans vos articles dominicaux, et ça fait du bien, ça détend un peu. Ca me rappelle que mon mari (ex) voulait donner comme prénoms à nos filles « Brigitte » ou « Sylvie » à cause de son admiration – peut-être sans bornes ? – pour Bardot et Vartan… Je n’ai point cédé. Argh, les z’hommes !Mdr !

    Tout comme dans les coms précédents et comme vous, le décès de Fidèl(e ?) me laisse assez froide du fait qu’il n’était plus qu’un vieillard comme tant d’autres. Dieu, s’il existe, sera à présent seul juge de son âme.

    Pour ce qui est de l’élection, j’ai allumé BFM (ce que je fais de temps à autre pour voir ce que l’on nous sert à la soupe populaire) et je crois bien que vous allez nous devoir le truc à bulles que vous nous avez si gentiment proposé. 69,6% à l’heure actuelle… C’était les 70 qui nous permettaient d’arroser ça ? Pfff ! ça va vous coûter cher !

    Toujours est-il que, comme je le disais à Anne dans votre article de la semaine dernière, je reste un peu désabusée. Je ne me fais aucune illusion : les gagnants feront toujours partie de l’écurie que l’on nous aura bien montrée dans les pronostics du tiercé gagnant. Pour moi Fillon n’est pas un outsider… Je voudrais bien me tromper cependant. « Paroles, paroles, paroles… » je voudrais tellement me trumper… pardon, me tromper.

    Méluche, je pense qu’il n’a aucune chance. Pour moi, la finale se situera en mai entre la rose bleue et Fifi… L’un comme l’autre, je pense, n’ayant pas les coudées libres pour redresser notre pauvre pays.
    Mais comme je ne suis qu’une sans-dents, à la retraite et pas très cultivée, ce que j’en dis ne vaut en définitive pas grand-chose. J’ai l’humilité de le reconnaître.

    Allez, pour me redonner le moral, j’attends les bisous de René, j’apprécie le fait que Suri ne veuille pas me filer sa crève (que j’ai attrapée avant lui) et lui fais un bisou de loin. Et puis, j’attends les bulles promises, Nouratin… en échange de deux gros bisous sur vos joues pour vous remercier de votre plume toujours aussi bien taillée.
    Et puis, bisous aussi à vous autres, Anne, Mévenais, Gérard, Souris, René… et ceux/celles que j’oublie.

    J'aime

    • grainsdesel 27 novembre 2016 / 21 h 06 min

      […« Brigitte » ou « Sylvie » à cause de son admiration – peut-être sans bornes ?…] J’ai du relire cette phrase, pour m’assurer que tes filles n’étaient pas venues sur terre par l’opération du St Esprit j’avais compris: sans « burnes »…!
      Ok, je sors avant de recevoir un chapelet d’insultes…!
      Je n’ose qu’un mini bisou

      J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 21 h 26 min

      Merci chère amie!
      Vous préférez la Clairette de Die ou la blanquette
      de Limoux?
      Quant à ma plume…j’ai failli dire une bêtise!
      Bisous sans dents (enfin il m’en reste deux ou trois).

      J'aime

      • elba 27 novembre 2016 / 21 h 47 min

        Une petite Clairette bien fraîche sera tout à fait convenable, Nouratin.
        Quant à la bêtise « non dite » je suis un peu frustrée. Je sens que ça m’aurait bien fait rire.
        Bah ! Je ris quand-même en supposant ce que vous auriez pu dire… 😉

        Fillon « vingt coeurs »… J’entends que déjà il songe à « arrondir les angles »… Il a « le devoir de convaincre tout un pays »… Beau discours tout de même.
        En tous les cas, je suppose que d’ici le mois de mai prochain, vous aurez matière à combler vos pages du dimanche. Merci du bisou.

        J'aime

      • nouratinbis 27 novembre 2016 / 23 h 32 min

        Rien qu’avec la Gauche il y aurait de quoi
        tartiner…mais ce serait leur faire bien de
        l’honneur, je n’en ai pas envie.
        Bon, nous verrons.
        Pour ce que j’ai failli sortir…non, pas
        convenable!
        En attendant, une petite flûte de clairette.
        A votre santé Elba.

        J'aime

  11. Gérard 27 novembre 2016 / 22 h 06 min

    Merci à Elba pour ses bisous, je les lui renvoie avec intérêts ainsi qu’à Anne qui en mérite tout autant, et amitiés à tout le monde d’ailleurs, en commençant par Nouratin.
    Pour nous qui étions jeunes, c’était en effet un passage obligé d’apprécier à sa juste valeur le popotin de Brigitte, et pas que ça, d’ailleurs – mais ça c’était avant …
    Pour ce qui me concerne, croyez-le si vous le voulez, j’ai quand même pu m’occuper activement de celui d’une autre Brigitte, qui m’a donné deux enfants, je ne vous fais pas un dessin, vous imaginez facilement le rapport.

    J'aime

    • Anne 27 novembre 2016 / 22 h 29 min

      Merci beaucoup pour les bisous Gérard, c’est toujours un vrai plaisir de vous lire !

      Bonne fin de soirée…

      J'aime

    • elba 27 novembre 2016 / 22 h 47 min

      🙂 Merci, Gérard, effectivement nous avons eu cette chance de connaître cet « avant » qui nous a vus grandir puis vieillir. Cette période où le chômage n’existait pas, où le sida nous était inconnu, et où le confort a fait de grands bonds en avant.
      Je souhaite que cette chance continue à nous sourire malgré tout, et que ni nous, ni nos enfants ou petits enfants ne connaissions la guerre, qui est le pire des fléaux.
      Bonne et douce nuit à vous et à Brigitte. ♥

      J'aime

  12. Souris donc 27 novembre 2016 / 22 h 27 min

    Maintenant, appel au rassemblement; Tous les losers (Raffarin, NKM, Bayrou, Pécresse…) vont voler au secours de la victoire. Bayrou porte la poisse.

    J'aime

    • Anne 27 novembre 2016 / 22 h 42 min

      Ben voyons !
      Comme je connais mon Fifi, il est plutôt du genre rancunier, et aucun(e) de ces arrivistes n’a la moindre chance. Il ne doit rien à ces parasites !

      Ps : ai fini un Château La Louvière 2010 ouvert hier, santé à tous ! 😃

      J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 23 h 34 min

      En tout cas, Pécresse j’ai bien aimé, on n’a
      pas fini d’en rigoler dans les chaumières
      politicardes!

      J'aime

  13. Anne 27 novembre 2016 / 22 h 54 min

    Passée sur France 3, j’ai frôlé l’infarct’ en entendant annoncer dans la semaine une soirée spéciale « HOMMAGE à Fidel Castro »…
    Et on les paie b…azar !
    Fifi ne pourra pas tout changer, c’est sûr.

    Gros bisous servicepublicains, et bonne fin de soirée…

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 23 h 37 min

      Hommage à Fidel!
      Alors ça je ne les en aurais pas crus
      capables, décidément ils se croient tout
      permis! A quand la suppression de ce soi-disant
      Service Public!
      J’enrage et j’exige une soirée d’hommage à
      Pinochet pour compenser!
      Gros bisous scandalisés

      J'aime

      • Gérard 28 novembre 2016 / 3 h 14 min

        Hé, ne vous fâchez pas !
        C’est juste une émission de télé, et il y aura peut-être (qui sait ?) une petite séquence avec Culbuto, qui est allé le voir juste à temps, histoire de flatter notre ego national et lancer avec dignité la campagne pour sa réélection.
        Faudrait tout de même pas oublier qu’on est dans le quinquennat des hommages, alors celui-là, fallait pas le rater, c’est pas demain qu’on va pouvoir dire merci et au revoir à un autre dinosaure de son espèce.
        Et il n’y aura même pas de deuil national pour le Lider maxi-maux – mais là, je pense que c’est juste pour enquiquiner Mélenchon.
        Alors faut pas déconner non plus !

        J'aime

      • nouratinbis 28 novembre 2016 / 8 h 04 min

        Pas de deuil national, vous êtes sûr?
        Méluche, Laurent, Martinez, tout ça ça va jamais tolérer!
        On va vers des difficultés pires que la loi Konnerie…
        Bon, sérieux, le coup de l’hommage faudra pas laisser
        passer, c’est pas possible!

        J'aime

    • Souris donc 28 novembre 2016 / 9 h 11 min

      Par goût et pour ménager mes nerfs, je n’écoute plus que Radio Classique. J’ouvre machinalement la radio en même temps que je démarre le café. Et là, ai-je abusé du pomerol ? j’entends la mégère qui scande (elles sont infiltrées partout, même sur Radio Classique) : à la télévision, une SEMAINE d’hommages à Fidel Castro. Ils vont nous recycler les 90 ans d’archives, en endoctrinant au passage.

      J'aime

      • Gérard 28 novembre 2016 / 9 h 41 min

        Normal, faut pas leur en vouloir, ils font leur boulot, ils sont payés pour ça (et pas qu’un peu !). C’est pas parce que vous aimez Mozart ou Schubert – ou même Wagner, n’hésitons pas ! – qu’il faut vous croire dispensés d’entendre la bonne parole qui doit vous amener à aimer et faire vôtres les « valeurs » de gôche.
        C’est le principe même du lavage de cerveau suivi d’un bon bourrage de crâne. Alors c’est vrai, il y a des gens sur qui ça marche moins bien et moins vite, ce n’est pas une raison pour lâcher, bien au contraire …

        J'aime

      • elba 28 novembre 2016 / 9 h 53 min

        Mince alors, Souris !!!! …. c’est certainement un reste de vapeurs de Pomerol qui t’a joué des tours. Mdr ! Faut pas abuser des bonnes choses, tu sais ! 🙂
        Plein de bisous.

        Hors sujet et parce que j’ai vu dans mes mails le gentil message qui n’est plus là : suis allée voir sur le net : prions Saint Mathieu qui est le patron des banquiers et des comptables… 😉 http://www.widoobiz.com/actualites/7-saints-patrons-qui-protegent-les-entrepreneurs/24817

        Bonne journée à tous/toutes. ♥

        J'aime

      • Anne 28 novembre 2016 / 10 h 20 min

        France 2, 3, 5, 24, Ô (0% d’audience), France Info tv, TV5 monde : les 7 jours du Seigneur sont couverts !
        On peut penser qu’ Arte se joindra à la messe…
        Pas besoin de Pomerol ou de Pessac Léognan pour y croire.
        Comme le fait très justement remarquer Gérard, ils ne font que leur boulot, nom d’une pipe !

        Et ça marche : mon fils était là ce week-end (pas loin de la trentaine), plutôt instruit…et élevé dans les idées que vous imaginez, se (me) demandait si, qd même, le blocus US n’avait pas imposé au régime castriste sa politique « d’austérité » ! Heureusement, ce n’était qu’ une question, pas une affirmation…

        J’ai fait mon boulot, mais ça m’a sciée ! Ils ont un maximum de cerveaux à laver et ils y vont à donfe à chaque occasion…

        Bisous résistants à tous et toutes, et excellente journée 😉

        J'aime

  14. Sale gosse 27 novembre 2016 / 23 h 12 min

    Merci,

    Chacun à leur façon,
    Nicolas Sarkozy, François Fillon et Alain Juppé ont farouchement défendu la
    campagne de bombardements aériens, menée avec la Grande-Bretagne de David
    Cameron, qui a favorisé le renversement de Mouammar Kadhafi, confronté à
    une rébellion armée.

    Bien a vous toustes et bonne continuation, sur le chemin de la continuité …. 🙂

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 23 h 40 min

      Oui, ça nous a bien rendu service!
      Bien à vous aussi…la continuité, je ne sais
      pas, vous avez sans doute raison, l’enthousiasme
      n’est de mise que sur l’aspect des coups de pied
      au cul successifs à Sarko puis à Juppé. Ca, en tout
      cas, c’est du sûr.

      J'aime

  15. Sale gosse 27 novembre 2016 / 23 h 25 min

    Un petit dernier, pour mémoire, celle qui de manière très cruelle fait défaut, quant a un futur serein pour nos enfants, pour tout les enfants,

    Ciao,

    J'aime

    • nouratinbis 27 novembre 2016 / 23 h 42 min

      Oui, celle-là est magnifique, c’est toute notre
      histoire!
      Adios.

      J'aime

  16. Soyeux J-J 28 novembre 2016 / 7 h 57 min

    Merci Mathieu pour ces bonnes paroles on voit que tu t ‘y connais en chiottes.2h du mat pour laisser un étron, les résultats t’ on foutu la courante?
    Cher Nouratin vous avez un troll bien élevé.Amitiés
    J-J S

    J'aime

    • nouratinbis 28 novembre 2016 / 8 h 07 min

      Oui c’est un homme de goût!
      Cela dit, il ira désormais exercer ailleurs ses talents
      d’exégète.
      Amitiés.

      J'aime

  17. mamedjo 28 novembre 2016 / 9 h 45 min

    bonjour à tous, me voici de retour debarrassée de quelques abats par la faculté …j’ai même pu aller fillonner pour le deuxième tour de la fiesta mediatique.
    on verra a l’usage ce que fera ce monsieur .
    pour le reste attendons le tome deux de la primaire pour les nuls ….avec nos valeureux dirigeants !
    j’irai sans doute voter « mickey » a cette occasion afin que donald ne soit pas tout seul ….
    gros bisous

    Aimé par 1 personne

    • elba 28 novembre 2016 / 10 h 03 min

      Porte-toi bien, Mamedjo. Je suis contente si les nouvelles sont bonnes ! Plein de bisous aussi, ainsi qu’à Gérard (il ne reste pas six mois, mais juste un peu plus de cinq… c’est déjà beaucoup ! 😉 )

      Tout de même… Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’ils ont réuni une belle somme pour (faire quoi ?) ces partielles ! 4 000 000 x 2€ !
      Je ne rêve même pas, parce que personnellement je ne saurais pas quoi en faire ! 🙂
      Ca doit certainement être pour les pauvres, toute cette fortune, n’en doutons pas !

      J'aime

      • Anne 28 novembre 2016 / 10 h 53 min

        Elba, la somme récoltée est mise sur un compte pour la campagne présidentielle du candidat.
        Bisous !

        J'aime

      • elba 28 novembre 2016 / 11 h 20 min

        Je faisais de l’humour, Anne… un peu noir, il est vrai.
        Punaise ! Quel argent dépensé inutilement, en brassage d’air, promesses non tenues, et j’en passe, alors que tant de personnes sont dans le besoin pour manger ou se loger ! Les frais de déplacement, de restau, de banderoles, de (gros) salaires aux présentateurs tévé qui posent des questions, ça ne crée pas vraiment de richesse, tout ça… Mais bon ! Ca permet tout de même certains emplois de chauffeurs, accompagnateurs, restaurateurs etc.
        C’est déjà ça.

        Belle journée à toi. ♥

        J'aime

      • Anne 28 novembre 2016 / 12 h 05 min

        Le prix de la démocratie Elba, le prix de la démocratie…
        Les Staline, Mao, Pol Pot ou ce cher Fidel n’ont pas ruiné leurs peuples en campagnes électorales, mais…
        Qu’ il n’y ait pas d’abus, c’est autre chose.
        😊

        J'aime

      • elba 28 novembre 2016 / 12 h 49 min

        Tu as peut-être raison, Anne… Mais lorsque je vois le « démocrate » que nous avons à la tête de l’état, ainsi que celui qui l’a précédé, j’avoue que ça me laisse songeuse.
        Hillary (jaune) n’avait t-elle pas une étiquette « démocrate » ?

        Dis-moi, comment tu le fais ton petit smiley ? Je ne sais pas faire celui que tu mets… Il est très mignon… 😉

        J'aime

      • Anne 28 novembre 2016 / 13 h 31 min

        Elba j’ai toujours eu ces smileys sur mon clavier, mobile et ordi.
        😃😊😋😄😁😜😍😘😅😛😎😚😉😂😝😆😱😭😵😖😏😬😨😠😞 etc etc

        Et ça, c’est moi : 😇
        Bisous

        J'aime

      • elba 28 novembre 2016 / 16 h 05 min

        Anne, je n’ai pas cela sur mon vieil ordi un peu poussif… Je fais donc mes deux p’tits smileys avec : ) (collés) pour le sourire, et ; ) (collés aussi) pour le clin d’oeil.
        Bon ! Pas grave. Profite d’en avoir pour les mettre, je trouve ça amusant.

        Boutfil, tu as raison…. Où est donc René ? J’ai assez honte de ne pas avoir observé son absence. J’espère que tout va bien pour lui.

        Bisous à vous deux.

        J'aime

    • nouratinbis 28 novembre 2016 / 12 h 54 min

      Oui! Chouette!Génial! Je le savais que
      c’est du costaud! Alléluia, tiens, ne
      lésinons pas!
      Voter Mickey, oui pourquoi pas, ça peut
      être rigolo…sauf que même deux balles
      je ne les leur filerai pas.
      Énormes bisous!

      J'aime

    • René de Sévérac 28 novembre 2016 / 15 h 45 min

      Jo, content de vous savoir en bonne santé (au point d’aller voter !)

      Bon retour parmi les vieux (c’est notre hôte qui emploie le terme)
      et les jeunes (dont je suis : le Seigneur me juge ainsi et me refuse l’accès !).

      Salut à tous, bisou à vous et aux autres dames.

      J'aime

      • elba 28 novembre 2016 / 16 h 16 min

        Hello, René ! … vous avez entendu l’appel de Boutfil qui s’inquiétait de vous, c’est ça ? Tout va bien ?
        Gros bisous et merci pour les vôtres. 🙂

        Aimé par 1 personne

  18. G. Boyer. 28 novembre 2016 / 10 h 50 min

    C’est vrai qu’être plus ou moins ballotté dans l’histoire et par l’histoire pendant près de soixante-dix ans, ça donne un peu de recul, sinon de la sagesse. On peut dire que la gauche ne cesse de mourir pratiquement depuis qu’elle est née ..
    Quelqu’un plus haut évoquait l’évaporation du petit père des peuples, du grand timonier et maintenant du leader massimo. Il reste à bouter Flika, quand même.
    Et à observer ce que vont nous concocter François et Pénélope ..

    J'aime

    • Gérard 28 novembre 2016 / 13 h 11 min

      Oui, pourvu que Flika ne dure plus trop longtemps – avec un peu de bol peut-être la dernière des apparitions de Culbuto en Grand Commémorateur, cela devient à craindre par les temps qui courent ; mais qui peut penser qu’il en viendrait à bouder Flika ?

      Et en plus d’ « avoir rencontré l’Histoire », un muz, ce serait l’occasion ou jamais de rappeler; à nos cons patriotes, pendant la cérémonie d’hommages, tout ce qu’a apporté à la France cette belle religion, toute de paix, d’amour et de tolérance qui est la sienne, celle de tant de nouveaux français pétris de l’amour et de l’attachement inconditionnel à leur nouvelle patrie – religion qui devrait bientôt être la nôtre ?.

      Peut-être même l’occasion de proclamer, une bonne fois pour toutes, puisqu’on a encore le temps avant les élections, le 19 mars fête nationale. Jour chômé bien sûr, ce qui compenserait un tout petit peu le retour programmé aux 39 heures, l’idéal indépassable de la fachosphère.

      N’oubliez pas de préparer vos drapeaux algériens pour cette occasion unique, c’est très bien vu en ce moment et il risque d’y avoir rupture de stock.

      J'aime

      • Anne 28 novembre 2016 / 13 h 26 min

        😃😃 !
        A propos, j’en profite pour faire une petite prière à l’adresse du délicieux d’Ormesson, dont la plus grande crainte était de mourir pendant le quinquennat de notre Grand Commémorateur : il se disait terrifié à l’idée que ce soit lui qui prononce son éloge funèbre, comme il se doit pour un académicien !
        Vu ses commentaires sur Ali…plus que qques mois à tenir pour éviter le cauchemar !
        Et en lui souhaitant longue vie, naturellement…

        J'aime

    • G. Boyer. 30 novembre 2016 / 10 h 09 min

      Ma 1ère phrase peut prêter à malentendu, à la relecture. Je parle de moi, ballottée par l’histoire.

      J'aime

      • nouratinbis 30 novembre 2016 / 14 h 48 min

        Pour ce qui me concerne j’avais bien compris, ce qui ne m’empêchait aucunement de me sentir concerné (cerné peut être suffirait).

        J'aime

  19. Anne 28 novembre 2016 / 13 h 41 min

    Académicien, d’abord ! La majuscule, au moins pour Jean d’O et Finki.
    Bonne sieste à tous !

    J'aime

  20. Souris donc 28 novembre 2016 / 14 h 55 min

    J’ignore pourquoi ils font tout ce cirque avec Fidel. Il leur reste un grand réservoir d’ubus à vénérer, à visiter, à citer en exemple : Kim Jong-un, mon favori. L’Ouganda, toujours bien dotée après Amin Dada. D’ailleurs, pratiquement tous les pays d’Afrique ont le leur. Même l’Algérie, Bouteflika va bientôt passer l’arme à gauche, le Mou va pouvoir commémorer et la télé proposer des soirées, voire des semaines d’hommage. Le Mamamouchi turc forcera toujours l’admiration. Non seulement il nous soutire des milliards, non seulement il nous menace de ses migrants, mais en plus, il veut être des nôtres. Les pétrogroslards fournissent un beau contingent.

    Il y a le bon ubu et le mauvais. Le bon, c’est quand il se réclame du marxisme. L’Amérique latine en regorge. Evo Morales, un modèle chaviste pur sucre de canne, est un bon. Khadafi et Poutine sont de mauvais ubus. Le premier parce qu’il empêchait les migrants de déferler, l’autre parce qu’il nous traite de fiottes occidentales.

    J'aime

    • nouratinbis 30 novembre 2016 / 17 h 05 min

      De toute façon, c’est un problème de mythologie gauchiarde. Les Barbudos passionnent depuis plus de cinquante ans des générations successives de couillons arborant fièrement le portrait du Ché avec son mégot et son béret à la mord moi le havane. Que ces gens-là soient des criminels du même calibre au moins que Pinochet ne les effleure absolument pas: ces icônes pour cons et connes bénéficient de l’excuse absolutoire de marxisme, voilà tout.
      Il en est même qui croyaient Fidel immortel…ils en sont restés comme deux ronds de flan!

      J'aime

  21. René de Sévérac 28 novembre 2016 / 15 h 20 min

    Ah, mon cher, le décès (officiel) de Castro vous met dans une forme …
    et quel lyrisme ! Bref, le Nouratin que j’aime.

    « La Gauche est morte » dites-vous; et pourtant elle était en pleine ascension,
    rejointe par Juppe et NKM, au point que je m’étais engagé sur le site de Nathalie MP,
    à prédire l’élection d’Ali Juppé grâce au soutien des progressistes ! La honte !
    Donc, Fillon est notre président pour dix ans.
    C’est à lui qu’est réservé l’estocade pour éliminer ma candidate au deuxième tour.
    Notez que je ne m’intéresse pas au premier tour, tant ce sera symbolique.

    Une dernière remarque, hausser le taux de TVA de 2%, c’est ridicule;
    un acte révolutionnaire eût nécessité de le porter à 5%, comme les Suédois !
    Le tout assorti de dégrèvements des charges sociales (Philippot n’a pas osé !)

    Salut, l’ami et la bise aux dames.

    J'aime

  22. Boutfil 28 novembre 2016 / 15 h 55 min

    oh dis donc ! tout a été dit, Fidel, gros tout mou, Fillon, Mickey , les cocos restants ( hélas encore en nombre partout), j’aime bien quand tu dis ( et je peux le faire pour moi ) ce demi-siècle qui nous a fait passer de petit (e) merdeu (se) mal dégrossi(e) à vieillard (s) maniaque ( s)  » c’est vrai qu’on en a vu des choses ! et Budapest, et le couple infernal en Roumanie et la Hongrie, et l’Algérie, et j’en oublie tout ça grâce aux vraies lumières du communisme triomphant et aux lendemains qui n’ont pas beaucoup chantés !
    en tous les cas, Martinez prépare déjà le bordel et on a pas fini d’en voir, ils n’ont pas encore fini la révolution de 1789, on peut leur faire confiance qu’ils vont tout essayer, serons nous et surtout sera-t-il assez fort pour résister à tout ça ?

    Un gros bisou à toutes et tous, mais j’ai pas vu l’ami René !
    pour toi un très gros bisous

    J'aime

    • René de Sévérac 28 novembre 2016 / 16 h 12 min

      Coucou, je suis toujours vivant !
      J’ai laissé un message à notre ami … et à Jo qui semble ragaillardie.

      Bisou à toutes.

      J'aime

      • mamedjo 29 novembre 2016 / 19 h 12 min

        grand merci René, ce n’est pas encore la vraie forme, mais être vivant est une belle chose . je vous embrasse .

        J'aime

    • nouratinbis 29 novembre 2016 / 14 h 41 min

      Le communisme n’est pas mort, il bouge encore grâce à des Méluche et à des Martinez qui lui insufflent une vigueur renouvelée.
      J’espère que Fillon tiendra ses promesses et remettra ces gens-là à leur vraie place: la poubelle!
      Mais pouvons nous vraiment compter sur Fillon?….
      Comme tu dis, ils vont tout essayer…bon, on verra.
      Rn tout cas, super-bisou Danièle.

      J'aime

  23. Gérard 29 novembre 2016 / 18 h 13 min

    Un truc à faire pour commencer : abroger la loi Elle Connerie. Je parie que Martinez lancera une grève pour empêcher l’abrogation, ça serait marrant, non ?

    J'aime

  24. Souris donc 29 novembre 2016 / 19 h 53 min

    L’épée de Bolivar.
    Heureux qui communiste a fait un beau virage (à 45° comme le rhum)

    J'aime

      • Souris donc 30 novembre 2016 / 22 h 30 min

        Ce que Castro fit d’elle le reste de saccage.

        J'aime

  25. carine005 1 décembre 2016 / 12 h 35 min

    Un fion souriant et sûr de lui, c’est commun chez les avec-dents.
    Mais c’est vrai que celui-là était plutôt lugubre.
    Ce monde est sens dessus-dessous.
    Marine va devoir faire du Trump et je sais pas si son Florian va la laisser faire.
    Si elle veut gagner, elle devra ptet faire le ménage ou dire à certains de rester à leur place de second.
    J’adore ton style. 😅
    Fidelzorbigrocastroux.

    J'aime

    • Souris donc 1 décembre 2016 / 18 h 39 min

      Fion ? © BFMTV, Ruth Elkrief, la mégère.
      Et le FNPS.

      J'aime

    • nouratinbis 1 décembre 2016 / 18 h 59 min

      Merci beaucoup!
      Pour Marine, en effet, je préfère sa nièce (j’ai toujours eu un faible pour les nièces).
      Philippot (de chambre) m’insupporte quelque peu.
      Floriandouillezigroboux.

      Aimé par 1 personne

  26. elba 2 décembre 2016 / 16 h 35 min

    Hou là là ! Depuis l’élection de Donald, nous faisons couler tant et tant d’encre virtuelle !!! Et juste avec la politique ! C’est décidément un sujet inépuisable. 🙂
    Quelques autres petites choses concernant Mister Fifi (c’est plus sympa que de l’appeler Fion ;))

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/12/01/francois-fillon-veut-reprendre-les-privatisations-dans-les-entreprises-ou-la-participation-de-l-etat-ne-sert-a-rien_5041521_4854003.html

    Y’a pas à dire, ça promet. En attendant, j’aimerais bien savoir ce qu’il fera avec les migrants et comment il va trouver du travail aux chômeurs. Ca, il ne le dit pas.

    Bisatous et bonne fin de journée ♥

    J'aime

    • nouratinbis 2 décembre 2016 / 19 h 54 min

      En même temps, Fion en laissant un peu traîner le « i », à la
      provençale, c’est plus près de la vérité.
      Quant à savoir comment il fera avec les « migrants », j’ai bien
      peur qu’il ne fasse pas grand chose.
      Pour le chômage, peut être, si on le laisse agir…
      Gros bisous du soir.

      J'aime

    • Anne 3 décembre 2016 / 16 h 02 min

      Tout ça ne sont que de bonnes nouvelles, Elba !
      80 milliards d’avoirs de l’État dans des entreprises dans lesquelles il n’a rien à faire. Il y a longtemps que la Suède (années 90), socialiste depuis des dizaines d’années, a privatisé tous ses transports par ex…y compris l’équivalent de notre « chère » SNCF, ou cédé des missions de service public à des sociétés privées, donc réduit de moitié le nb de ses agents embauchés qui plus est avec un statut privé, hormis pour les fonctions strictement régaliennes.
      Et ça marche très bien ! Itou au Canada.
      Que l’État garde un contrôle sur les activités stratégiques (énergie), ok. Et basta.
      Quant à la fable de l’ultra libéralisme, comme le dit Fillon, on considère qu’ un État est socialiste à partir de 40% de dépenses publiques : il se propose en 5 ans de faire passer les nôtres de 57 à…50 ! Pas de quoi grimper aux rideaux.
      Ne reste plus qu’à souhaiter qu’ il pourra tenir…ce à quoi je pense qu’ il croit vraiment.

      Pour revenir à – 5% de chômeurs en un quinquennat, il n’a cessé de dvper son programme ; pour les migrants, contrôle aux frontières accrus et accélération des procédures pour trier les asiles politiques des autres, systématiquement renvoyés…reste à être très ferme à Bruxelles. Mais même Merkel ne peut plus se permettre d’en accueillir de nouveaux et les autres n’en veulent pas du tout !

      Bisous à tous, dans l’attente de la prochaine production de notre hôte qui ne devrait pas manquer de matière ! 😃

      J'aime

      • Souris donc 3 décembre 2016 / 17 h 45 min

        Notre San Antonio de la politique va nous régaler demain.
        Sinon, d’accord avec vous, Anne. Fillon va essuyer les tirs croisés du FNPS, ça commence déjà.

        J'aime

      • Anne 3 décembre 2016 / 18 h 51 min

        Souris donc, l’homme a le cuir très épais, il peut être un excellent tribun et sait balancer les pires des uppercuts : ceux qui ne le connaissent pas vont avoir des surprises (je suis sidérée de voir à quel point c’est le cas de nos guignols des médias ! Et pourtant, il en a prononcé des discours ravageurs sur la gauche, attaquant directement les hommes !).
        Il faut espérer que son programme ne sera pas systématiquement dévoyé (utopie, je sais bien, avec 90% de baveux gauchos !) et qu’il saura, comme son entourage, faire beaucoup de pédagogie…
        Encore que pour l’instant (!), vu l’état des relations entre tous les « présidentiables » socialo-coco-bobos, la route semble dégagée.
        Ça sent bon la panique, et les critiques ne seront qu’ outrance et caricature : la dernière : « un Etat sans fonctionnaires n’est pas gouverné » !
        Ah ah, elle est bien bonne…

        Bonne soirée, bises, et à très bientôt ? 😉!

        J'aime

  27. Souris donc 3 décembre 2016 / 19 h 28 min

    Oui, ça sent bon la panique.
    Fonctionnaires :
    1996 : 4,5 millions de fonctionnaires
    2002 : 5 millions de fonctionnaires
    2009 : 5,3
    2016 : 5,5 millions
    En 10 ans, 1 millions de plus ! Etions-nous moins bien administrés il y a 10 ans ?
    Les gauchos-bobos-socialos-cocos sortent tout le temps l’argument des policiers-enseignants-hôpitaux : nous avions naguère l’annuaire papier pages jaunes. Jusqu’à la moitié du volume, liste des administrations diverses et variées.

    J'aime

    • Anne 3 décembre 2016 / 19 h 45 min

      Ben il faut aussi compter les jardiniers, les  » techniciens de surface », les dames de cantine, les services de buanderie intégrés aux hôpitaux, les personnels administratifs, les chauffeurs et mécanos etc etc…c’est sûr que le boulot est mieux fait s’ils sont fonctionnaires ! Et qu’ il y a moins d’absentéisme.
      Misère, de l’air !

      J'aime

      • Souris donc 3 décembre 2016 / 20 h 47 min

        Elba, comme toi, je trouve odieux les tapez 1 tapez 2. Fournir son code, code refusé etc. On a envie de les étrangler. Ceci dit, une de mes proches dans une administration m’a dit qu’elle était au bord du burn out à cause du « contrôle de légalité ». Contrôle de légalité ? Ah ouah, la complexité. Je me suis invitée pour voir.
        Alors, voilà : « contrôle de légalité » = on coche les cases et quand une case n’est pas cochable, on renvoie à l’administré/assujetti. Avec un nouveau formulaire à remplir.
        Et ensuite, on va papoter à la cafeteria. Se plaindre du burn out.

        J'aime

    • elba 3 décembre 2016 / 19 h 56 min

      Souris donc, il y a dix ans et plus, nous pouvions encore espérer avoir quelqu’un au bout du fil pour nous renseigner aux impôts, caf, sécu, caisse de retraite… A présent, c’est touche 1 ou 2 ou 3, puis 1 ou deux ou trois ou quatre etc. … pour finalement n’avoir pas les renseignements voulus. « Connectez vous sur votre page perso internet » qu’elle nous dit, la voix impersonnelle au téléphone. Ou bien c’est « toutes les lignes sont occupées veuillez rappeler ultérieurement ».
      Dans les hôpitaux, maisons de retraite, le personnel est insuffisant (j’ai travaillé en maison de retraite.)
      Alors, je me pose la question : où ils sont, ces fonctionnaires en plus ? Et que font-ils ?

      Je m’en doute, en partie : mon dossier retraite a été traité par au moins quatre personnes différentes, qui m’ont envoyé successivement le même courrier me demandant les mêmes pièces justificatives… C’est quoi, cette organisation à la gomme ?
      La retraite des sénateurs, elle est à quel âge, déjà ? Là aussi il y a du ménage à faire… 😉
      Mais surtout pas dans le personnel soignant ou accompagnant !

      Bisous.

      J'aime

      • Anne 3 décembre 2016 / 20 h 02 min

        Elba, le seul référendum que Fillon propose, c’est sur la réduction du nombre de parlementaires (députés et sénateurs) : comme il le dit, on ne peut pas leur demander de se saborder eux-mêmes !
        Il faut po-si-ti-ver 😉
        Bisous, bonne soirée et bon ap’

        J'aime

      • elba 3 décembre 2016 / 20 h 13 min

        Pas besoin de faire un référendum là-dessus… Les seuls qui diraient non ce sont les députés et sénateurs eux-mêmes ! 🙂 Donc, c’est tout vu ! Réduisons !
        Bon ap’ à toi également, et bisous. ♥

        J'aime

      • Anne 3 décembre 2016 / 21 h 00 min

        Le référendum : pour que le peuple décide, les parlementaires ne pouvant pas voter eux-mêmes la réduction de leurs effectifs.
        aC’est le seul moyen, l’Exécutif ne peut pas prendre seul cette décision qui serait inconstitutionnelle…

        J'aime

      • Souris donc 4 décembre 2016 / 9 h 58 min

        A la place du tapez 1 tapez 2, nous avions aussi le guichet. Avec la mégère qui vous aboyait dessus : « C’est à quel sujet ? ». Evidemment quand on a l’emploi à vie, on se sent damné de la terre, donc on aboie. Aucun risque de licenciement.

        Alain Schifres dans son Sympa, raconte comment à la poste il s’est cru dans une laverie automatique avec une coach en gilet de sauvetage lui expliquant tous les gestes, peser le colis, choisir le type d’envoi, faire la monnaie, payer, fabriquer une étiquette….

        L’avenir de l’administration, c’est coacher ou cocher (les cases et renvoyer le dossier avec un formulaire).
        Mais la gauche, pardon, le progressisme, a des trémolos dans la voix quand il évoque le service public. Le nombre de cinglés incompétents, fainéants et agressifs montre bien que le service public est une sorte de Pôle Emploi maquillant commodément les statistiques.

        J'aime

      • elba 4 décembre 2016 / 10 h 34 min

        Bonjour, petite souris tout sourire (j’aime bcp ton pseudo !)

        Je mettrais un petit bémol à ta mégère du guichet. Certes, il y avait dans certains bureaux des gens acariâtres, des « mal b. » comme on dit en langage populaire. Mais je me rappelle aussi qu’il y avait des gens qui aidaient de leur mieux. Je regrette personnellement ces heures d’ouvertures de guichets qui nous permettaient de discuter avec de vraies personnes et non avec des bandes magnétiques (qui nous disent en quelque sorte « ferme-la, c’est moi qui cause » ;))
        Et c’est toujours ainsi, avec le peu de guichets qui restent à notre disposition : on ne sait pas sur qui on va tomber. Mais on peut avoir affaire à une personne très compétente et gentille, et dans ce cas-là, nous sommes bien contents de nous être déplacés.
        Pour mon dossier retraite, par exemple, j’étais complètement larguée. Heureusement qu’une personne m’a aidée à trier les papiers inutiles et m’a indiqué la marche à suivre. Ensuite, tout est allé comme sur des roulettes.
        Lorsque je vais à l’agence postale municipale (il n’y a plus de bureau de poste chez nous) je suis toujours bien reçue… Effectivement, je dois prendre en compte que j’habite un petit village et que presque tout le monde se connaît ici… ça aide ! 🙂

        Faire le « tri » entre les personnes compétentes ou incompétentes n’est pas aisé… Pour cela, il faudrait peut-être que le statut de fonctionnaire soit le même que dans le privé : si tu travailles mal, tu peux être viré !

        A la maison de retraite où je travaillais, je n’étais pas fonctionnaire parce que le service des repas était assuré par une société privée. Mais je peux te dire que le personnel soignant, assimilé fonctionnaire, faisait tout ce qu’il pouvait pour travailler d’arrache-pied au confort et au bonheur des résidents. Hormis deux ou trois personnes sur un total d’une vingtaine… Ces personnes se trouvaient souvent parmi les mieux payées de toutes. Entre autres, dans la direction de l’établissement.
        Est-ce à dire qu’un bon salaire rend paresseux ? … Parfois, je me le demande !

        Plein de bisous à toi et bon dimanche. ♥

        J'aime

      • Anne 4 décembre 2016 / 15 h 08 min

        « Le service public est une sorte de Pôle Emploi maquillant commodément les statistiques » : absolument, c’est ce qu’il est devenu par incompétence, lâcheté et/ou électoralisme !!
        A ce sujet, je me suis souvent interrogée sur ce que l’on ferait des 55 000 agents (2015) de ce monstre inutile si, espérons-le, on revenait un jour au plein emploi ! Une part a le statut de fonctionnaires, les transfuges de feue l’ANPE, et l’autre est sous contrat sous contrat privé (nouvelles recrues et ex ASSEDIC).

        « Service » public : tout part en sucette pour un prix exorbitant (normal, vu ce qu’il coûte). Je me souviens, à l’époque pas si lointaine où notre timbre était à 55 centimes, d’un débat entre nos pensées-uniques-mais-obtuses et un journaliste américain disant que le même timbre « public » dans l’état de NY était à 35 cents !! Avec un service aux petits oignons, distribution rapide assurée, jamais de grève d’un centre de tri (eh oui, malgré ce qu’on nous raconte, il y a des services publics partout en concurrence avec le privé !), avec accueil aimable ET serviable de la clientèle .

        J'aime

  28. elba 4 décembre 2016 / 10 h 37 min

    @ Nouratin : je m’aperçois que mes commentaires ne sont pas souvent en rapport avec votre papier dominical… Je vous demande de me dire franchement si cela vous dérange. En effet, en passant du coq à l’âne, les échanges n’ont quelquefois plus rien à voir avec le sujet que vous traitez.
    Merci d’avance, et toutes mes excuses si je vous bassine… Je tâcherai de me limiter si vous le désirez. Promis. 🙂

    …. J’attends avec impatience votre petit mot de la fin d’après-midi… Bisous. ♥

    J'aime

    • nouratinbis 4 décembre 2016 / 11 h 48 min

      Vous ne me bassinerez jamais et surtout ne vous limitez
      pas! Je suis tout à fait enchanté de voir se développer ici
      une sorte de salon où s’échangent plein d’idées qui n’ont
      aucun besoin d’être en rapport avec mes petits déconnages
      du Dimanche.
      A tout à l’heure.
      Bisous.

      J'aime

      • Soyeux J-J 4 décembre 2016 / 12 h 01 min

        Entièremement d-accort cest sympa .J’aime bien.
        J-J S

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s