De profundis Macronibus

Vous le connaissez, Jean Foupallour, il ne s’agit pas du genre de mec qui laisse les copains éponger les tournées sans participer. Tout au contraire il a toujours fait preuve en la matière de l’inépuisable énergie qui caractérise le pilier de comptoir, convaincu des multiples vertus que possède toute boisson alcoolisée consommée sans la moindre modération… Et cependant aujourd’hui il carbure au Vichy, Jeannot! « Cherchez l’erreur » comme dit l’ami Grauburle, un peu scandalisé devant une attitude aussi insolite, surprenante et même irresponsable. Pochetron ça implique des obligations: il faut tenir son rang, que diable, surtout ne pas déroger sous peine de déchéance! L’aristocratie bistrotière possède son code d’honneur et elle y tient, vous pouvez me croire, et ce n’est pas Derrière Napoléon (1) qu’on va commencer à laisser de telles valeurs s’en aller à vau l’eau, comme le premier gouvernement français venu l’intérêt bien compris du pays.
Toujours attentive à la santé de sa clientèle enracinée, la brave Thérèse, derrière son vieux comptoir à la patine séculaire, ne manque pas de s’inquiéter d’une éventuelle saloperie genre cirrhose, susceptible de mettre un terme prématuré au relations amicales qu’elle entretient depuis des décennies avec l’olibrius en question. L’hypothèse apparaît d’autant plus crédible qu’elle se révèle en parfaite adéquation avec le look du camarade Foupallour, lequel, maigre comme un stockfisch de la Rue Pairolière, trimballe cependant un durillon de comptoir à faire péter les boutons de sa chemise distendue. « On dirait une ficelle avec un nœud » comme disait je ne sais plus qui à propos d’une nana squelettique enceinte de huit mois! Sans parler d’un teint à la Omer Simpson révélateur d’un foie plus accoutumé à filtrer le pastaga que l’eau minérale, fût elle naturellement gazeuse.
« C’est pas ça, les amis, nous rassure illico l’intéressé, moi ça va, mais on ne peut pas en dire autant de mon permis. Figurez vous que l’autre jour j’avais pris la bagnole pour aller faire trois courses à l’hypermarché, vous savez, histoire de soulager un peu bobonne vu qu’elle commence grave à donner de la bande, et v’la-t-y pas qu’elle m’appelle au téléphone pour me dire qu’elle avait oublié de marquer les croquettes du chat sur la liste! Moi, vous savez, j’ai déjà du mal à faire une seule chose à la fois, alors téléphoner et conduire ça me fait trop, forcément. Du coup, le putain de feu rouge qui se pointait juste pour me faire chier je ne l’ai pas vu…et les deux saloperies de motards planqués derrière non plus, naturellement! Bref, je ne vous fais pas un dessin, feu rouge oublié plus téléphone, déjà, ça va chercher vachement plus loin qu’un simple tabassage de flic par petit « jeune » contrôlé sur la voie publique. Seulement, en plus, les cognes ne loupent jamais pareille occase de vous faire souffler dans leur merderie de ballon…et ceux là, ils ne l’avait pas oubliée leur machine à niquer les ivrognes, comme notre vieux pote Rouquidant(2), vous vous souvenez… ah le brave homme! »
Il en a les yeux tout humides de l’évocation, Jeannot, ce qui ne l’empêche nullement, après une gorgée de Vichy suivie de la grimace y afférente, de nous conter la suite: l’éthylomètre, évidemment vira au rouge, d’où prise de sang et, coup de pot faut reconnaître, vu qu’on se situait même pas à neuf heures du matin, dose à peine supérieure au plafond autorisé. Un vrai miracle! Les poulets l’ont laissé repartir mais son permis, par le fait, ne tient plus qu’à un fil. Alors comme tout à l’heure il s’en va rendre visite à sa tante, laquelle frise les cent ans tout en vivotant dans un bled de montagne à soixante douze bornes d’ici, eh bien il boit de l’eau, Jeannot! Voilà à quoi nous en sommes réduits de nos jours avec toutes les ligues de mes deux contre la « violence routière ». Bon d’accord, c’est vrai, au volant il représente un danger public pire que Mesrine en son temps, mais à jeun ou bourré comme un cochon c’est du pareil au même…voire pire, vu que la soif ça le déconcentre!
Le vieux Maurice, lui, l’aventure de ce pauvre Jeannot le met au comble de l’excitation!
« Dis donc, encore heureux que tu ne l’avais pas volée la bagnole, sans quoi tu faisais carton plein! Mais bon, faut quand même pas pousser, elle n’a rien d’autre à foutre, la flicaille, que de courir après les vieux soiffards qui roulent à quarante à l’heure maxi dans leurs guimbardes du siècle dernier? Un gus comme voilà Jeannot, c’est sûr qu’il carbonise un peu les feux de signalisation mais ce n’est tout de même pas grand chose à côté de ce qui se passe dans les banlieues, merde! Là bas c’est pas les feux qu’ils crament, ce sont carrément les flics! Mais pour les poulagas à moto, pour sûr que c’est plus paisible de courser le Foupallour plutôt que Mohamed et Mamadou dans leur repaire! Et regardez un peu l’autre petite tarlouze, là, le Macron de ces messieurs-dames, z’avez vu? Lui histoire de dire un truc il prévoit de remettre la « police de proximité » dans les quartchiers sans-cible! La police de proximité! Y en a vraiment, je vous jure! Elle va bricoler quoi la police en question, hein, je vous le demande? Ben moi je vous le dis, au mieux elle va jouer au foot avec les petits nenfants pas encore en âge de faire la chouffe à l’orée des cités, au pire elle va participer comme tout le monde au trafic de stups en garantissant, par son autorité déléguée, la tranquillité du commerce. En revanche on voit mal comment ils pourraient envisager de jouer les shériffs, les bourres de proxo, vu qu’à la première tentative ça aboutirait à des funérailles solennelles en présence du présidenticule Macroncron soi-même… Avec des idées comme celles-là, on pressent qu’il va pisser loin, le règne à Manu Belle-Gueule, y va nous résoudre l’insécurité par l’absurde, comme on lui a appris à Polytechnique, vous allez voir… et le reste aussi, m’est avis: comme perspectives, avec ce zigomar on est blindés!
« Et attention, hein, vous l’avez entendu, l’autre jour à Alger, ce merdeux? Crimes contre l’humanité qu’il a dit le mec en parlant de la colonisation! Crime contre l’humanité! Non mais les couilles m’en tombent dans les souliers ma parole! Avec les copains, quand on se farcissait les Fellouzes dans les Aurès, jamais on aurait imaginé une saloperie pareille! Il était même pas encore dans le slip de son papa, le petit connard, qu’on se faisait enterrer dans le sable avec la bite dans la bouche après que les charmants ancêtres de nos petits beurs tueurs de flics, nous aient sorti les yeux des orbites avec une petite cuiller! Crime contre l’humanité! Pédé va! Je ne parle pas des sub-sahariens, vu que là je ne sais pas trop; en revanche les copains d’Algérie, je vous les garantis sur facture, en fait de crimes contre l’huma ils ne craignent personne, ceux-là. Et je ne vous parle même pas des emmerdements qu’ils nous ont causés à longueur de siècles, quand ils débarquaient sur nos côtes, à ramasser des pauvres types et des gonzesses en vue de les vendre comme esclaves dans leur saloperie de bled! Pour les arrêter on n’avait trouvé que la colonisation: on faisait peut être suer le burnous mais au moins on sauvegardait la tranquillité chez nous… Et je vous ferai respectueusement remarquer que les tuiles ont recommencé à nous tomber sur la gueule en averses tropicales depuis la décolonisation. Vu qu’aujourd’hui, carrément, les colonisés c’est nous, faudrait peut être qu’il se remette les pendules à l’heure, le futur président de mes deux, qu’il regarde un peu où il met les pieds avant de foncer, ça lui éviterait des soucis…
« Sans compter que par dessus le marché, il se fout ouvertement de leurs gueules, aux Pieds-Noirs! « Je vous ai compris » il leur a sorti, hier, à Toulon! Non mais vous vous rendez compte! Comme Charlot Gros-Pif quand il les avait sodomisés à sec et sans vaseline! Faut le faire ça, tout de même! La provocation portée à ce niveau-là, de deux choses l’une, c’est soit de la connerie supersonique, soit du grand art… J’inclinerais plus volontiers vers la première hypothèse mais je peux me gourer… Et c’est ce morpion qu’on veut nous refiler en Mai prochain! Alors moi je vous le dis, on était déjà au trente-sixième sous-sol, ben là va falloir commencer à creuser, y a de l’ouvrage en perspective!
« Mes amis, cul-sec à la santé des cons qui votent! Et tu nous remets une tournée, Thérèse, en mémoire de mes potes criminels contre l’humanité, torturés, mutilés et massacrés par les Fellaghas!
« Allez, avec moi, tous en cœur: de profundis, Macronibus, lalalalalalalalalalala, lala… »

Bonne semaine à tous, n’écoutez pas trop les media…

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Le système WordPress m’ayant privé de toute possibilité d’insérer des liens, je vous renvoie à mon lamentable ouvrage « Derrière Napoléon » que vous trouverez tout en haut de la page, ou bien encore, à droite sous la rubrique « PAGES », suffit de cliquer.

(2)Le jour où, saouls comme des bourriques dans la 4L de Grauburle, nous tombâmes sur le Brigadier Rouquidant qui avait oublié les éthylomètres à la caserne (Derrière Napoléon-Chapitre IX)

Publicités

42 réflexions sur “De profundis Macronibus

  1. capitaineenzo 19 février 2017 / 15 h 17 min

    Au fait, Le théo Dudule, après la visite de sa majesté Biencoiffé 1er à l’hôpital, voilà que c’est Ribéry qui vient de lui offrir un maillot du Bayern. il aimerait qu’on l’oublie un peu, Il en a plein le cul…
    Amitiés.

    J'aime

    • nouratinbis 19 février 2017 / 16 h 41 min

      Il aurait mieux fait de lui offrir un caleçon propre…
      Oups, excusez moi!
      Amitiés.

      J'aime

  2. Anne 19 février 2017 / 16 h 03 min

    Oh ! Vous n’avez pas honte Capitaine ? Allez, c’est sûrement la jalousie qui vous égare…😉
    Que direz-vous quand il aura les dédicaces de Thuram et Deux-Bouzes ??
    Bises

    J'aime

    • capitaineenzo 19 février 2017 / 16 h 16 min

      Vous vous rendez pas compte Anne, c’est un truc qui aurait pu rester à l’intérieur du commissariat, maintenant tout le monde parle de lui et il va traîner ça comme un boulet pendant longtemps. Avec tous les artistes qui le soutiennent, les manifs, sa majesté qui vient à son chevet. Tiens c’est une idée Micron pourrait venir le voir, cela lui ferait des points de plus dans les sondages. il en peut plus, le Théo. Même ses potes pour le charrier l’interpellent, « oh salut enc….
      Ca ne fait pas plaisir.

      J'aime

      • Anne 19 février 2017 / 16 h 26 min

        C’est ça, enfoncez-vous avec « à l’intérieur du commissariat » !
        Micron s’était illico fendu – décidément…- d’un tweet de soutien, avec tous les mots qu’ il faut : il aurait semble-t-il l’habitude avec M.Gallet.
        Mais n’allons pas jouer nos commères, c’est dimanche.

        J'aime

    • René de Sévérac 19 février 2017 / 16 h 45 min

      Anne, l’allusion à Gallet est légèrement osée !
      Toute ma sympathie toutefois, … et le bisou !

      J'aime

      • Anne 19 février 2017 / 16 h 50 min

        Je le confesse bien volontiers, parce que c’est vous, et le jour du Seigneur !
        Bisou tout particulier, très amicales pensées.

        Aimé par 1 personne

  3. Anne 19 février 2017 / 16 h 13 min

    Le panneau publicitaire « plus belle la vie » – mondialisée – commence à se lézarder, le freluquet à arborer gaillardement son épaisseur d’anorexique !

    Forcément, on va entrer dans le dur…
    Il avait déjà pas mal osé, le petiot du système.
    Mais cette semaine, entre « j’assume mon côté christique », « je vous aime » (ça n’aurait pas pour vous des vieux relents de Bécassine ?), la mémoire de Séguin, la manif pour tous, la colonisation et de Gaulle : au secours les adducteurs !
    Ou Sainte Anne ? On est en droit d’hésiter : pas rassurant l’état extatique dans lequel le mettaient ses meetings de rock-star, jusqu’à Toulon en tout cas !
    Pas rassurant, surtout pour nous pardi. Mais il semble aborder la dernière pente dans le sens de la descente et en déraillant… Bon, l’espoir fait vivre.

    En tout cas merci Nouratin pour ce billet rafraîchissant 😉.
    Gros bisous et amitiés à tous !

    J'aime

  4. René de Sévérac 19 février 2017 / 16 h 40 min

    Il est vrai que Macron s’est surpassé avec le « Crime contre l’Humanité » ;..
    Certes, il s’adressait aux Algériens de nos banlieues, mais le discours est impardonnable !
    Ne pas voir les infrastructures, l’école, … c’est plus qu’honteux :
    dans les années d’après guerre, les trois départements d’Algérie consommaient 20% DES REVENUS DE L’ETAT !

    Pour le reste votre littérature est toujours aussi succulente
    (reste tout de même à remplacer « veau l’eau » par vau l’eau …. à moins qu’un subtilité m’ait échappée !)

    Amitiés et … le bisou aux dames !

    J'aime

    • nouratinbis 19 février 2017 / 16 h 45 min

      Mince, je n’avais pas vu! Je corrige tout de suite, que ferais-je
      sans votre secours!
      Merci et amitiés.

      J'aime

  5. Serge 19 février 2017 / 17 h 03 min

    Mais où est donc le pognon de Macron ?

    La Haute Autorité pour la transparence publique, celle qui s’est auto-saisie spontanément sur les salaires de Madame fillon, n’a pas jugé utile de s’intéresser au patrimoine de Monsieur Macron.
    Sa mission est : « s’assurer de la cohérence des éléments déclarés ; rechercher des omissions importantes ou variations inexpliquées du patrimoine ; ».
    Elle ne semble pas s’être interroger sur le fait que ce jeune cadre dynamique, qui a déclaré avoir perçu 3 000 000 € de revenus en 2010-2013, ne disposerait que d’une fortune nette de 65 000 € en 2016.
    Rappel :
    « Le code pénal punit d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45 000€ d’amende le fait d’omettre de déclarer une partie substantielle de son patrimoine ou de fournir une évaluation mensongère de son patrimoine…
    Peuvent être prononcées à titre complémentaire de la première de ces peines l’interdiction des droits civiques… »
    Pour en savoir plus allez à u3c.org

    J'aime

    • nouratinbis 19 février 2017 / 18 h 37 min

      Tiens c’est curieux, mais chut… pas de mesquinerie de cette
      sorte quand il s’agit de M. Macron, c’est Fillon qui doit crever,
      qu’on se le dise!
      Amitiés.

      J'aime

    • Gérard 19 février 2017 / 19 h 29 min

      Moi, j’ai bien ma petite idée … si j’ai bien lu, Micron serait une tarlouze … autrement dit, il serait de la jaquette ? J’avais bien remarqué qu’il avait des beaux costards, et quand on parle de belles nippes, il y a forcément un couturier de renom derrière (justement !). Pourquoi par Bergé ? Comme Micron il est « christique », l’adoration de Bergé me semble tout à fait crédible. Et il a des thunes, Bergé … surtout quand c’est pour des causes à la con. Enfin, moi, je dis ça, je dis rien, bien sûr, vous en faites ce que vous voulez …
      Amitiés à tous, et bises aux dames, come d’hab’

      J'aime

      • nouratinbis 19 février 2017 / 19 h 37 min

        Comme vous dites, pas étonnant que Bergé soit derrière…
        Mais bon, n’en parlons pas, juste sous le manteau, enfin
        sous la jaquette, plus précisément.
        Amitiés.

        J'aime

      • adcral 20 février 2017 / 9 h 06 min

        Je résume ce qui précède : Bergé est derrière lui mais c’est nous qui risquons d’être baisés si par malheur il était élu – ce qu’a Dieu ne plaise (avec mes excuses pour les bouffeurs de curés s’il y en a ici qui me lisent)

        J'aime

  6. G.Mevennais 19 février 2017 / 17 h 16 min

    Voilà un billet « classique » de la plus belle eau ! Vous y excellez et je me lasse pas de votre style quand vous faites intervenir vos aimables « pochetrons ». La lecture de votre prose si fleurie m’a soutiré deux ou trois « fou-rires » qui sont les bienvenus tant l’occasion d’en avoir devient de plus en plus rare. Quant au fond, Macron a bien comptabilisé ceux qui vont apprécier sa diatribe algéroise. (les « issus de l’immigration + les cocos, gauchos, socialos indécrottables + bon nombre de centristes + une partie de LR repentants + + + sans compter ceux qui n’en savent rien au motif qu’ils ne regardent que la télé et que celle ci n’a pas dû s’appesantir sur la question. En face, il reste une minorité d’informés et de conscients + ce qui reste des Pieds Noirs ! Je commence à m’interroger sur la probabilité d’avoir un président encore pire qu’Hollande…. nous n’avons pas encore tout vu !
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine à tous.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 19 février 2017 / 18 h 39 min

      Celui-là, je crains que ce ne soit le pire de tous, en effet,
      il a tout du piège à cons, d’ailleurs ça rime, et il est de ce
      fait promis à un grand avenir…pas nous, du coup…
      Merci, Gilles et amitiés.

      J'aime

  7. PR CALGUÈS 19 février 2017 / 17 h 35 min

    Ha le Cron, cet Emmanuel !

    J'aime

  8. Soyeux J-J 19 février 2017 / 18 h 42 min

    Et pour finir votre chanson,le minicronibus:et dans la m….. il s’enlisa!Bon je sort?
    Amitiés rigolotes.

    J'aime

  9. nouratinbis 19 février 2017 / 18 h 45 min

    Non, non, restez… mais c’est pas lui qui va s’enliser,
    même s’il dérape dans un virage!
    Amitiés carabines.

    J'aime

  10. Souris donc 19 février 2017 / 19 h 02 min

    Les Défenseurs de la Démocratie et des Valeurs de la République n’hésitent pas à perturber le déroulement normal des meetings de Fillon et Le Pen en tapant sur les casseroles. Mais pas aux meetings de Macron. Il aurait un service d’ordre musclé ?

    YouTube se charge de le ridiculiser.

    J'aime

  11. nouratinbis 19 février 2017 / 19 h 32 min

    Oh ben on va pas embêter le camarade Macron, tout de
    même! D’ailleurs c’est simple, Macrounet c’est un petit
    bijou, faut pas y toucher, voilà!
    Amitiés.

    J'aime

  12. Pangloss 19 février 2017 / 20 h 38 min

    Les légumes hors-sol sont plus lisses, mieux calibrés et plus photogéniques que ceux qui poussent dans les jardins. Mais il ne les valent pas. Eh bien! Les candidats hors-sol, c’est pareil.

    J'aime

    • nouratinbis 19 février 2017 / 23 h 03 min

      Tout à fait, ils sont insipides (poil au bide)!
      Amitiés.

      J'aime

  13. elba 19 février 2017 / 20 h 43 min

    Eh bien moi dès que j’entends Micronmignon ou que je vois sa photo, ça me donne des boutons. Alors maintenant, je trouve que je connais suffisamment le coco(rico) et je zappe illico dès qu’il est question de lui.
    Merci à toi, Souris, pour ton petit film qui fait rigoler. (oui, j’avoue avoir regardé tout de même… dernière fois ! Promis ! ;))

    Allez, je ne peux pas m’en empêcher, je vous en rajoute une :

    J’ai bien souri en vous lisant, Nouratin, et aussi en lisant les commentaires qui parlent du petit protégé du système et de ce triste fait qui restera sans doute dans les annales (faute d’orthographe ou pas ? 😉 ) et j’espère que le pauvre Jean fera attention à ne pas perdre son permis de conduire, tout de même. Il a eu tout de même raison de ne pas tenter de résister à la maréchaussée, sauf s’il avait voulu être le héros des merdia à la tévé… 😉

    Merci à tous/toutes de vos petits mots, et bisous à tout le monde.

    J'aime

  14. nouratinbis 19 février 2017 / 23 h 07 min

    Oh, ce n’est pas un résistant Jeannot, c’est même tout
    le contraire, voilà pourquoi, lui, il ne restera pas dans les
    anales…euh, je ne sais plus non plus…
    Gros bisous.

    J'aime

  15. Boutfil 19 février 2017 / 23 h 16 min

    Depuis le départ, je le sens pas le p’tit macrouillons, c’est un clone de Hollande, je ne sais pas s’il passera, mais compte tenu de ce qu’il a derrière lui, 🙂 ( Bergé ) ça ne peut pas être autre chose qu’une gallet-jade…..
    bises aux amis et pour toi un gros bisous

    J'aime

    • PR CALGUÈS 20 février 2017 / 11 h 32 min

      Bergé, Bergé ???
      Ça me dit quelque chose.
      Voyons…
      Le bâton de berger à la télé, c’est peut-être ça, non ?

      J'aime

  16. nouratinbis 19 février 2017 / 23 h 33 min

    Bien vu! Mais je me demande tout de même si au bout
    du compte, ce n’est pas nous qui l’aurons dans le gallet….
    Enfin, quand je dis « je me demande »…
    Gros bisous.

    J'aime

  17. carine005 20 février 2017 / 9 h 56 min

    Ils peuvent toujours durcir les lois anti-permis, eux se baladent avec chauffeur.
    Parce que franchement, le micromigon, tu crois que s’il devait souffler dans le ballon un jour de meeting, son permis en sortirait indemne ?
    Je ne sais pas à quoi il carbure, mais ça doit être fort, à voir l’état où ça le met.
    Tu oserais t’exhiber de la sorte, toi Tonton ?
    Même tes potes de zinc n’oseraient jamais. Ils ont leur dignité.
    Ce type est un dangereux énergumène.

    Des nouvelles de ton pote Hank Hulley américain ?
    Parce que le nôtre, le banlieusard, commence à nous bassiner sévère.
    Et zibonlézorabougros.

    J'aime

  18. nouratinbis 20 février 2017 / 18 h 23 min

    Sans aucun doute ce type doit sniffer du lourd,
    manifestement ça le désinhibe… même pétés
    comme des coings, mes potes et moi nous
    n’arriverions pas à en faire autant, c’est sûr!
    Quant à Dudule, apparemment ça brûle toujours…
    mais je ne ferais pas l’injure à Hank de lui parler
    de son homonyme…d’autant qu’il ne va pas tarder
    à refaire surface, l’Amerloque, je crois bien…
    Grosmatrbisouxaque!

    J'aime

  19. Onfékomen 20 février 2017 / 19 h 39 min

    Bonsoir à tous,

    Un délice cette conversation de comptoir ! La rumeur va bon train… arrière. La petite étoile du Bergé brillerait dans le Marais ?
    Sarkozy a dit de Micron :  » Il est cynique. Un peu homme, un peu femme, c’est la mode du moment. Androgyne. »
    Le voilà présidentiable. Le piston sans doute.

    Un dernier pour la route :
    http://echelledejacob.blogspot.fr/2017/02/pourquoi-la-colonisation-na-pas-ete-un.html

    Je trinque à votre santé mais pas cul sec, une dame n’emploie pas cette expression.
    Sourires.

    J'aime

  20. nouratinbis 20 février 2017 / 23 h 07 min

    Belle étude! En réalité, le crime contre l’humanité aura été non
    pas la colonisation mais la décolonisation!
    Et les mœurs de Micron vont de pair avec sa manière de prendre
    les gens… Bon je n’en dirai pas plus, quand je m’adresse à une
    dame je sais me tenir!
    Amitiés.

    J'aime

  21. Arthourr 20 février 2017 / 23 h 28 min

    Au passage, je sais gré au maître des lieux (et à la Thérèse aussi, on sait jamais….) de ne pas gloser sur « l’absence de «  » »programme » » » » du ludion médiatique-tisé.

    Kesonenanafout’ de son programme, hein ? On choperait une crise de doutage dextrogyre en le découvrant ? On se con-in-vertirait au macr-o-na-nisme en y jetant un oeil ?

    Bah non.

    Un socialo, fût-il travesti, n’a jamais eu qu’un programme : piquer le pognon à qui il peut pour le distribuer à qui il veut.

    En activant aussi bien sa langue (organe essentiel dans son milieu), ce résidu des tendances actives de Mousident 1er confirme tout le rien qu’on peut penser de lui : bouge les bras et la langue on dira que t’étais fait pour…

    J'aime

  22. nouratinbis 21 février 2017 / 7 h 32 min

    Bravo! On ne saurait mieux dire!
    Surtout que sa connerie de programme il finira par nous
    le sortir comme un exhibitionniste sa fourbisseuse et alors
    tout le monde va s’extasier…quel qu’en soit le contenu,
    d’ailleurs.
    Merci et à bientôt j’espère.

    J'aime

  23. Arthourr 22 février 2017 / 22 h 03 min

    « A bientôt » ?

    M’enfin…A l’image de vos groupies enamourées, j’enrage d’attendre le jour du Seigneur pour profiter du sermon Napoléonique, propre à réveiller la foi(e) vacillante du pécheur hebdomadaire.

    Plus gouleyant que du Nouratin, c’est du coupage !

    Comme disait l’autre : « Celui qui ne sait pas où il va ne se trompe jamais de chemin » (ptet bien que c’était Grauburle, en fait).

    Votre blog est un port d’attache pour les Moitessier de coeur. Comme vous le savez, c’est pas l’homme qui prend l’amer, c’est l’amer qui prend l’homme. Et l’homme (bon, la femme aussi, peut-être, par capillarité…) possède des ressources qu’il sait reconnaître chez ses pairs.

    Mais « Quis custodiet ipsos custodes? » Et ben nous tous, lecteurs, visiteurs, commentateurs : nous chérissons et chérirons ce havre d’humanité camouflé sous trame numérique.

    « Rien de ce qui est humain ne m’est étranger » disait cet autre vieux romain, La postérité ne retiendra peut-être aussi facilement ce blog, mais pour tous ceux qui réchauffent leur honnêteté au contact de la vôtre :

    MERCI Nouratin !

    (y’a bon ? j’ai double ration de picon-bière ? :D)

    J'aime

  24. nouratinbis 22 février 2017 / 22 h 40 min

    Triple ration, oui!
    « Un port d’attache pour les Moitessier de coeur »…je ne suis pas sûr
    de mériter, mais ça fait du bien par où ça passe!
    Que la bénédiction du père Tuszduku vous ait en sa sainte garde!
    Merci à vous.

    J'aime

    • Gérard 25 février 2017 / 1 h 28 min

      … parce qu’ils le valent bien ! Quand on veut la paix sociale, on y met le prix …

      J'aime

      • Anne 25 février 2017 / 7 h 23 min

        Sans oublier les 350 000 € dûs à l’URSSAF, le tout en 3 ans.
        Le million, le million, le million !
        Une famille formidable et un garçon exempaire que Dudule, vous dit-on…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s