Changez de trottoir!

Encore une bagnole qui fonce sur des piétons. Des piétons Chinois, pour le coup, de petits étudiants venus à Toulouse, allez savoir pourquoi…enfin oui, pour suivre les cours d’une école de commerce. A mon avis on en verra de moins en moins, chez nous, des Chinetoques, on ne les aime pas trop par ici. Ces pauvres asiatiques se font couramment agresser par nos petits « jeunes » des quartchiers…il faut dire qu’ils transportent souvent des tas d’argent, les toc-toc installés en France, parce que dans les affaires, vous comprenez, le liquide ça facilite la coexistence avec une fiscalité confiscatoire… En tout cas, l’idée de suivre des cours dans les écoles d’ici risque de leur passer bien vite aux compatriotes de Xi Zin Ping, on les détrousse, on les écrabouille, on les moleste…et on ne cause même pas l’anglais!
Cela dit, cette fois ci l’écraseur se nomme Abdellah B. un garçon au demeurant fort sympathique, avec seulement une dizaine de crimes et délits à son actif, sous le coup de deux (?!!!) procédures de mise à l’épreuve, rien de bien exceptionnel, voyez vous, un jeune homme tout à fait ordinaire, comme il en existe des centaines de milliers. Même pas fiché S, pour ceux qui voudraient céder à la tentation de l’amalgame, non! Juste qu’il a entendu des voix, lesquelles lui ont intimé l’ordre exprès de zigouiller des infidèles. En visant des jaunes il pensait être sûr de son coup, ce gros naïf! En revanche, aucune précision sur le ou les propriétaires des voix en question, des voix, juste comme ça. Jeanne d’Arc, elle au moins, quand elle captait des messages  célestes elle donnait toutes précisions utiles au regard des émetteurs…Oui mais voilà Abdellah, lui, ce qui domine dans cette triste affaire, c’est son « profil psychiatrique », comme le faisait doctement observer le procureur Couillaud derrière… (mais non, enfin, pas « couilles au derrière », tout de même, laissez moi finir!)… je disais donc le procureur Couillaud, derrière une forêt de micros et caméras braqués sur lui, flûte! Vous comprenez, j’espère, que ce brave Abdellah n’a rien à voir…(mais non, pas « avec l’Islam », nom de dieu, cessez de m’interrompre à tout bout de champ, je vais finir par perdre le fil moi!)…rien à voir avec la mouvance islamiste, voila! Il s’agit d’un schizophrène, pas d’un djihadiste! Bon, comme ça on va gagner du temps et bien vite un autre attentat nous aura fait oublier celui-ci, c’est toujours ça de pris. Et ainsi, de siphonnés en tordus, de dérangés mentaux en pauvres sinoques, de schizophrènes en paranoïaques, de bipolaires en psychopathes, les attentats perpétrés par tous ces Mohamed, Anis, Yassin, Djamel, Ahmad, Omar, Brahim, Bilal, Sofiane, Abdellah et consorts, tomberont peu à peu dans un oubli bienvenu et les sales amalgameurs en seront pour leurs frais!

Pour notre pote Marcel Grauburle, en revanche, le doute n’est guère permis. Lui, au bout d’une dizaine de Ricard, il y a belle lurette qu’il ne fait plus dans la dentelle.
-« Vous comprenez, les mecs, quand vos mômans, y a un demi-siècle, vous ordonnaient de surtout faire bien gaffe en traversant, elles n’imaginaient pas la valeur prospective du conseil, comme on dit puis. Plus que jamais c’est vrai! Il faut dire que l’invasion du pays par les mahométans a beaucoup fait pour ringardiser le passage clouté…enfin y sont plus cloutés depuis un sacré bail mais on s’en fout, le problème reste entier…à la votre…surtout bourrés faut rester vigilants, les réflexes s’en ressentent et l’arbi, pour l’éviter lui même, ou sa chiotte, ou son camion, faut avoir l’œil…prospectif, toujours, c’est ça le secret. Par exemple, quand vous en voyez arriver un douteux en face, cherchez pas à comprendre, changez de trottoir illico, vite fait sur le gaz! Seulement, attention, teusse, vingt-deux, mèfi, gaffe!…Pour ça faut aller de l’autre côté, passer sur la chaussée…et là vous avez intérêt à surveiller en même temps le type qui venait à votre rencontre, des fois qu’il presse le pas en voyant que vous allez lui échapper, et par ailleurs les bagnoles qui déboulent à fond les ballons pour vous rouler dessus exprès! Déjà ça demande une sacré gymnastique du regard, sauf à trimballer un strabisme divergent superaccentué faut savoir tourner la tête à toute berzingue, parce que si, à ce moment là, vous apercevez une clio, ou un master, ou n’importe quoi avec quatre roues et un moteur qui fait mine de se diriger sur vous, et si en plus vous arrivez à distinguer une gueule de conducteur pas tibulaire mais presque: ou bien vous sprintez, mais faites gaffe que la rue fonctionne à sens unique… ou bien, dans le cas contraire, vous tâchez de vous engouffrer dans le premier commerce qui se présente, en espérant qu’il ne s’agisse pas d’une boucherie Halal; dans ce dernier cas, faites profil bas et achetez quelque chose, de préférence du mouton, mais surtout, oh oui surtout, évitez, dans un instant de distraction, le rôti de porc ou les trois tranches de jambon; Allah, il est miséricordieux, ça va, mais faut tout de même pas venir dans ses échoppes pour le chatouiller sous les roustons. Alors, je me résume: si vous vous trouvez vraiment dans l’obligation absolue de sortir de chez vous, soyez hyper-attentifs; un barbu avec un couteau de cuisine à la main, une prière de rue, un camion qui roule sur le trottoir, tous les détails de ce genre peuvent cacher quelque chose, redoublez de prudence, les amis, c’est votre survie qui est en jeu! Allez Thérèse, remettez nous la tournée, c’est toujours ça que Mahomet ne se collera pas dans la sourate! »

Derrière Napoléon la tradition bien établie exige, surtout à l’heure où le pastaga blanchit la campagne et obscurcit les cervelles de comptoir, qu’une tirade de ce calibre provoque d’abord un brouhaha de conversations inorganisées, puis la réponse bien structurée d’un petit malin capable de trouver le bon angle.
Cette fois c’est le camarade Jean Foupallour qui mobilise l’attention générale en évoquant les conséquences fâcheuses de la qualification du Maroc pour la Coupe du Monde de foutreballe, ou quelque chose comme ça. L’affaire se déroule à Bruxelles où des milliers de Marocains, drapeaux nationaux sur les endosses, descendirent hier-soir dans le quartier de La Bourse afin de manifester leur joie immense en cassant quelques boutiques; sans oublier la mise à feu d’un certain nombre d’automobiles malencontreusement garées sur leur chemin. Hélas, la Police crut judicieux de s’en mêler! Résultat des courses, les joyeux supporters se sentant agressés dans leur liesse bien légitime: vingt-deux flics blessés, dont certains grièvement! Quels cons, tout de même, ces Belges, il ne s’agit pas d’une légende, je vous jure! La preuve: à Paris aussi ils ont planté le souk, les Marocos en folie, bloqué les Champs-Élysées, allumé des feux, foutu le bordel. Seulement nous on les a laissés faire, vous comprenez, on n’a pas dérangé les poulets, lesquels s’en sont en conséquence sortis indemnes, on n’a pas convoqué la presse non plus, donc tout s’est bien passé! Voyez vous, quand la joie populaire trans-méditerranéenne prend sa pleine mesure, il convient désormais de faire la part des choses…la part du feu! Rien ne sera jamais plus comme avant, le vivre-ensemble comporte ses petites contraintes, que voulez vous, il faut les accepter…c’est comme le changement de trottoir de Marcel, ça, il suffit de faire gaffe et de s’habituer.

Il tient le langage de la sagesse, le Jeannot, nous n’avions rien demandé mais on nous a cependant fait ce cadeau superbe de la « diversité enrichissante », des « chances pour la France », tout ça. A titre de remerciement il nous appartient, a minima, de nous plier à quelques petites règles simples. Nous laisser gentiment emmerder c’est bien le moins que nous puissions faire, sachant que nous laisser massacrer, ça non, tout de même pas…mais apprenons vite à changer de trottoir! Alors vous en avez qui trouvent la chose déplaisante, sachez qu’il s’agit de sales fachos-réacs juste bons à crever la gueule ouverte.
A titre d’exemple entre mille, vous avez le célèbre couturier-designer-photographe chleu Karl Lafreupède. Alors celui-là, je vous assure! Hier soir, chez cette vieille pute toujours de noir vêtue qui officie sur la chaîne N°Huit, si vous voyez de quel Thierry je veux parler, l’artiste en question traitait le sujet des « migrants » si cordialement invités en Bochie, par la mère Angela: un scandale! A une critique de la Chancelière, supposée, pour améliorer son image, faire de l’humanitarisme en imposant à ses concitoyens la présence sur leur sol d’un tas de fainéants, voleurs, violeurs et assassins-djihadistes, le styliste chenu s’est permis d’ajouter: « on ne peut pas tuer des millions de Juifs et faire venir après des millions de leurs pires ennemis »! Vous vous rendez compte, l’enflure! Je ne vous dis pas le malaise! On n’est pas près de le revoir sur les plateaux télés, Lafreupède!

Alors, si vous le pouvez, passez une bonne semaine, ouvrez l’œil et le bon et surtout, si vous ressentez le moindre doute à propos de votre environnement djellabiste ou barbu, voire les deux, n’oubliez pas, changez de trottoir!
Amitiés vigilantes.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

27 réflexions sur “Changez de trottoir!

  1. elba 12 novembre 2017 / 17 h 50 min

    Vous savez, Nouratin, je comprends un peu pourquoi les français ne font plus trop d’enfants : quel avenir les attend ? Lorsque je vois mes petits enfants jouer et sourire, je me demande bien quel vie ils auront dans le futur.
    Pas seulement à cause des « chances pour la France », mais aussi à cause de toutes ces lois liberticides que nous pondent ces … (que chacun mette le mot qui lui convient) qui ont pris place au gouvernement.

    En tous les cas, dans mon petit village nous avons encore de la chance pour le moment : pas de chances pour la France ici. Peut-être qu’il n’y a pas suffisamment de piétons à écraser, de voitures à brûler, de commerces à cambrioler ? 😉

    Merci pour ce nouveau petit mot dominical, bien écrit comme à l’habitude.
    Dites-moi… Comment écrivez-vous « je disait » (j’ai fait un copier/coller)… sourires espiègles de ma part et gros bisous à tout le monde. Je n’oublie pas les absents, au nombre de 3 (mamedjo, René et Suri que l’on ne voit plus guère.) 🙂

    J'aime

    • Al West 12 novembre 2017 / 18 h 35 min

      Si j’avais mauvais esprit -Dieu m’en préserve !- j’ajouterais « et d’allocs à tâter » après … écraser… brûler… cambrioler.

      Et n’ébruitez surtout pas quel est le havre de paix où vous vivez : il risquerait de se transformer en mégapole peuplée de souchiens, voire de parisiens 🙂

      J'aime

      • elba 12 novembre 2017 / 20 h 43 min

        Bonsoir, Al West.
        Pour les allocs, il ne faut pas leur dire, mais ils les toucheraient ici aussi.
        Sauf qu’il n’y a pas de bureau de réclamation… ils devraient se déplacer pour quémander. Et il leur faudrait une voiture.
        Chuut, je suis vos conseils, je ne dis pas où j’habite. 😉
        Bonne soirée et bisous.

        J'aime

  2. nouratinbis 12 novembre 2017 / 18 h 01 min

    Faut que je corrige, je n’avais pas vu la faute, vous pouvez sourire…
    Pour nos amis, Suri se bat, il va gagner! Pour Jo et René, je ne sais pas,
    espérons…
    Votre village reste, semble-t-il, un petit paradis comme avant, je vous
    souhaite que cela dure le plus longtemps possible. Quant à nos petits
    enfants, je ne pense pas qu’ils pourront rester dans ce pays, j’espère juste
    qu’ils pourront s’en échapper à temps.
    Gros bisous.

    J'aime

  3. Anne 12 novembre 2017 / 19 h 13 min

    Les psychiatriques muslims, très en cour (pas de justice, faut pas pousser non plus) chez nous depuis quelques mois…
    Et pourtant, combien de sourires en coin ou de mépris à peine pas affiché de nos baveux, rapportant les propos de Donald qui mettait sur le compte d’un dérangement mental la tuerie de San Antonio…il y a à peine une semaine.

    Des Chinois à Toulouse, et puis quoi aussi ?? La seule ville de Région (pas de province, on pourrait croire que je suis une vieille plouc), dans laquelle officie à plein temps un juge anti-terroriste ! Qu’ ils nous laissent tranquilles avec nos pépites !
    Et le Présipède qui va nous « rapatrier » les meilleurs…

    Ah mais Nouratin, on en apprend tous les jours : vous ne seriez pas fan d’Ardisson ?? Quelle surprise !! ;);)
    (Je vous confie un truc qui peut présenter un avantage : perso, si j’ai un truc mal digéré, le simple fait de le voir peut m’aider à éliminer le pb !!)

    Gros bisous de plus en plus catastrophés…
    Bises et amitiés à toutezétous.

    J'aime

    • nouratinbis 12 novembre 2017 / 19 h 38 min

      Le type en question me fait le même effet digestif qu’à vous!
      Et pour le reste, ma foi, il faut faire très attention…numérotons
      nos abattis!
      Gros bisous.

      J'aime

  4. Gérard 12 novembre 2017 / 19 h 30 min

    Cher Nouratin, je trouve que vous charriez un peu : ce n’est tout de même pas compliqué de changer de trottoir, et ça ne coûte rien, pour ceux qui souhaitent profiter le plus longtemps possible du vivrensembe avec nos amis muzz.
    Vous me direz peut-être que la décision a des aspects cornéliens dans le cas ou, au même moment, deux camions directement sortis de Charenton et avec chauffeurs barbus roulent vers vous en sens inverse – mais là, c’est de la fiction, ça n’est encore jamais arrivé.
    « En même temps », je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est du gâchis quand un pieux candidat au « martyre » mahométan se sacrifie pour la cause d’allah sans avoir réussi à zigouiller même un.e seul.e mécréant.e et va donc se voir priver des 72 vierges. Réfléchissez-y avant de changer de trottoir !
    Amitiés quand même ….

    J'aime

    • nouratinbis 12 novembre 2017 / 19 h 41 min

      C’est vrai ça, le pauvre bougre va se brosser! Non, vous avez raison,
      ne pas changer de trottoir c’est au bout du compte une bonne action.
      Amitiés contrites.

      J'aime

    • Anne 12 novembre 2017 / 19 h 42 min

      Votre commentaire vous honore, cher Gérard ! Et prouve le chemin vers Allah (loué soit-il) que vous avez parcouru…
      Ses représentants seront partout sur le territoire pour veiller au respect de ses commandements, mais ils auront un QG, genre rue Lauriston, dans lequel vous aurez un bureau permanent, à n’en point douter ! 😉

      J'aime

  5. Anne 12 novembre 2017 / 19 h 46 min

    @Nouratin : j’ai un truc et même un machin (l’effet des bulles ! Je ne suis pas prête, comme notre ami Gérard ;)).

    J'aime

    • nouratinbis 12 novembre 2017 / 21 h 07 min

      Vive les bulles! Mais bon, il faut quand même essayer, les représentants
      du Tout Puissant Miséricordieux guettent au trou…

      J'aime

  6. Jean-Jacques Soyeux 12 novembre 2017 / 19 h 50 min

    C’est fou comme les véhicules de nos jours deviennent inconduisibles malgré le passage obligatoire au controle technique.surtout ceux conduits par des muslims sympas.Merci de nous prevenir cher Nouratin,mefi vous aussi en traversant.Le proc couille….molles peut’être?nous protege éfficacement,Vive la justice de ce pays de m….
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 12 novembre 2017 / 21 h 09 min

      Avec le Proc, c’est net! Le sieur Couillaud est tout à fait à la hauteur, il sait poser un diagnostic psychiatrique.
      Amitiés.

      J'aime

      • SOYEUX JEAN JACQUES 14 novembre 2017 / 10 h 37 min

        Le proc c est net, personne n a relevé mais j adore.

        J'aime

  7. Pangloss 12 novembre 2017 / 20 h 08 min

    Henri Jeanson a dit: « Si tu risques de croiser quelqu’un qui veut faire ton bonheur, change de trottoir ». C’était du temps où nous ne risquions pas encore de croiser quelqu’un qui voulait faire notre malheur.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 12 novembre 2017 / 21 h 11 min

      Tiens c’est vrai, dis donc…décidément il va falloir changer de trottoir
      dans les deux cas…on n’en finira pas de traverser, le risque est énorme!
      Amitiés.

      J'aime

  8. Isabelle 12 novembre 2017 / 22 h 25 min

    Merci,

    Trouvez vous un coin ou il n’y a pas de trottoir!

    🙂

    Bien à vous,

    J'aime

  9. nouratinbis 12 novembre 2017 / 22 h 48 min

    Tiens en voilà une bonne idée!
    Le Sahara aurait convenu mais depuis quelques temps les copains
    d’Allah réussissent parfaitement à se passer des trottoirs…je crois
    qu’il ne reste plus que l’Antarctique…
    Amitiés.

    J'aime

  10. Boutfil 12 novembre 2017 / 23 h 09 min

    les trottoirs sont maintenant un vrai danger, d’ailleurs, j’ai remarqué qu’il n’y a plus de putes entre le boulevard de la villette et Barbés et que les putes chinoises sur Belleville sont moins nombreuses! j’y vois 2 raisons , la première, elles sont prudentes sur les trottoirs, le seconde, la charia sévit contre ces gentes dames qui ne peuvent plus bosser tranquille ! le petit commerce y perd ce que la morale y gagne !
    gros bisous pour toi et pour nos amis absents s’ils nous lisent

    J'aime

    • nouratinbis 13 novembre 2017 / 22 h 57 min

      Oui, c’est grave, si les putes ne font plus le trottoir c’est tout un
      monde qui s’effondre…bon de toute façon il s’est effondré même
      sans ça.
      Gros bisous.

      J'aime

  11. Gérard 13 novembre 2017 / 6 h 48 min

    Ma grand’mère n’en reviendrait pas : de temps de sa jeunesse, c’était le « péril jaune » que ses parents redoutaient. Nos amis muzz font ce qu’il faut pour qu’on n’ait plus rien à craindre de ce côté-là.

    Aimé par 1 personne

  12. nouratinbis 13 novembre 2017 / 22 h 58 min

    Le péril gris, en somme, c’est juste une question de ton…tontaine-tonton!

    J'aime

  13. nouratinbis 14 novembre 2017 / 16 h 46 min

    @Jean Jacques,
    Merci, je m’était également creusé les méninges pour trouver « Couillaud derrière »
    mais ça n’a pas trop payé…
    Amitiés.

    Aimé par 1 personne

    • Gérard 15 novembre 2017 / 21 h 14 min

      Oui mais tous ces jeux de mots, fort astucieux au demeurant, c’est du capillotracté dans les grandes largeurs et n’oubliez pas qu’ici, c’est fréquenté que par des bas-du-front, des blaireaux, même des blondes, peut-être …

      J'aime

      • Anne 15 novembre 2017 / 22 h 00 min

        Et même que :

        Certaines brunettes se font appeler des blondes vénitiennes, vilaines, elles mentent elles trichent et puis à quoi ça les mènent ?
        Il faudrait qu’on les préviennent, Sophia Loren, j’suis pas daltonienne, c’est quand même bien une brune, les brunes comptent pas pour des prunes !
        C’était la minute culturelle offerte par une brune, qui compte pas pour des prunes !

        Garantie sans consommation de bulles auparavant (j’ai ce standard en tête depuis 2 jours, je craque et Gérard me permet de partager mon fardeau….😉😉
        Bisous et bonne fin de soirée à toutezétous

        J'aime

      • Anne 15 novembre 2017 / 22 h 09 min

        Damned, après « les blondes vénitiennes », j’ai oublié « aie aïe aïe aïe » !
        On l’a joue pas cool !

        J'aime

      • nouratinbis 16 novembre 2017 / 21 h 09 min

        C’est même écrit par un mou du bulbe chauve comme le
        derrière d’un bonobo!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s