Les populations du Cap…

Voilà un sacré bout de temps qu’on ne le voyait plus l’ami Umberto Cazzoficca (voir ici et là   et aussi là). Et puis, hier matin l’idée lui est venue de débarquer comme une fleur Derrière Napoléon, le Macaroni, tout pimpant, le cheveu grisonnant artistement ondulé, le costard croisé impeccable et l’œillet à la boutonnière. Il ne change pas, ce mec, il évolue, juste, au gré d’un temps qu’il met à profit pour en rajouter sur le côté séducteur intemporel. Le prototype, après la guerre, à l’époque de nos parents quand ils se remettaient joyeusement des années merdeuses, c’était Vittorio De Sica, le quinquagénaire irrésistible qui les tombait les unes après les autres, à commencer par l’adorablissime Gina Lollobrigida -Lolo pour le commun des mortels, vu les nibards- malgré une différence d’âge a priori rédhibitoire. Marrant, ça d’ailleurs, mon paternel, je m’en souviens, il ne pouvait pas le sacquer ce Vittorio, il le traitait de comique de cirque or something else…je n’ai jamais trop su pourquoi d’autant qu’il était plutôt excellent ce vieux-beau, dans son boulot… jalousie gratuite…allez donc savoir, ils sont cannés tout les deux depuis belle burette… foutons leur la paix à jamais, si l’on cherchait à démêler les petites détestations intimes de tous les morts, l’éternité n’y suffirait pas!
Or donc, pour en revenir, arrivée soudaine et tonitruante de l’ami Umberto, dans le troquet de la brave Thérèse!
– » Dio boia (1) fait-il sans ambages, encore une affaire qui m’a claqué dans les doigts, dites donc! Ça se présentait plutôt pas mal, le Vatican se montrait favorable, et puis voilà-t-il pas que les doutes sévères sur l’élection de demain m’ont fait capoter l’opération. Et capoter c’est bien le cas de le dire! Il s’agissait d’une combinazione croisée avec les technocrates du P.D…. Comment, prego? Ma ché, qu’est-ce que vous élucubrez M. Foupallour? Pas le « pédé », voyons, que voudriez vous que j’en eusse à foutre? Encore que… Mais pas du tout, je vous parle du P.D. le Parti Démocrate de chez nous, vous savez? Nos Socialos, quoi, les camarades de Renzi et de Gentiloni! Comment ça « qui c’est Gentiloni? » …Quoique, oui, après tout je comprends, c’est un peu comme si vous demandiez à un mien compatriote s’il a entendu parler d’Édouard Philippe… Bon, bref, alors voilà, le Gouvernement Italien s’était retrouvé, par un hasard assez fâcheux et à la suite d’une erreur dans l’interprétation d’une commande, possesseur d’un stock de cinq-cent-mille préservatifs frappés des armes papales…vous savez, les deux clés de Saint-Pierre avec la grande tiare pontificale au milieu… L’opération était basée sur l’idée de décorer les objets en question d’une paire de testicules surmontés d’un phallus en érection, voyez vous? C’était pour distribuer à nos migrants, afin qu’ils en saisissent bien l’usage, qu’ils évitent de les confondre avec les jolis ballons de baudruche dont on se sert pour égayer les repas de fête auxquels les humanitaires les convient de temps à autres. Oui parce qu’il faut savoir que l’Africain, d’une manière générale, ne se pose pas trop de question lorsqu’il s’agit de fourrer, il y va carrément, n’est-ce pas, spada al vento (2) comme on dit chez moi, et n’a pas pour habitude de se casser les allants, de se briser le rythme, si vous voyez ce que je veux dire. Sans compter que, dans ces pays où la misère –porca miseria!- règne sans partage, le condom revient à un prix tellement exorbitant, pour ne pas dire exorpinant, que ces malheureux n’en ont, pour la plupart, jamais vu un seul de toute leur existence. D’où l’intérêt d’une représentation explicite à visée pédagogique. L’idée de nos bons gouvernants reposait en effet sur la nécessité de prendre en compte les impérieux besoins de nos jeunes invités, sans toutefois oublier les impératifs de salubrité publique… Le principe de précaution, en quelque sorte. Le pragmatisme leur avait semblé exiger, face à l’augmentation exponentielle et manifestement corrélée à l’immigration, des « actes sexuels d’occasion », comme ils disent, la mise en œuvre  de mesures sanitaires à la hauteur des circonstances.
« Bene. Cela dit, les services compétents firent réaliser l’illustration par un artiste de renom, lequel dessina, sur un fond rouge, une superbe paire de baloches bien rondes surmontées d’une admirable bite ornée de fioritures mordorées, une œuvre de grande classe dans le style baroque, fort décorative au demeurant. Manque de pot, cela ressemblait tellement aux armoiries du Vatican que le fournisseur tomba allégrement dans la confusion. Du coup, par souci d’économie et pour gagner du temps -car il disposait dans ses archives d’une maquette toute prête- il fit réaliser sur le champ un demi-million de capotes revêtues du Saint Blason de l’Église! Curieusement la regrettable malfaçon passa totalement inaperçue au moment de la livraison, l’agent administratif chargé du contrôle s’étant essentiellement attaché à contrôler la qualité technique du produit en procédant à deux ou trois essais en réel, avec la collaboration de la secrétaire. Ce qui aboutit à une réception sans observation ni réserve! La facture fut donc payée rubis sur l’ongle, débloquant ainsi le règlement des différents dessous de table dont le contrat était assorti, conformément aux usages en vigueur. Ce n’est qu’au moment où les lots furent préparés en vue de leur distribution auprès des « jeunes » que le pot aux roses se trouva découvert par une des religieuses, au demeurant fort scandalisée, qui participait à cette tâche bénévole.
« Immédiatement saisis de l’affaire, les ministres compétents, celui de la Santé Publique et celui de l’ Accueil Bienveillant des Réfugiés, s’attachèrent à l’étouffer autant que possible. C’est là que j’intervins à titre de spécialiste des relations confidentielles avec le Vatican. L’idée consistait à essayer de fourguer le stock aux services ecclésiastiques afin qu’ils l’utilisent au mieux dans le cadre des besoins de leurs ressortissants. Hé bien oui, quoi, qui d’autre voudriez vous? La tiare papale et les clés du paradis, sur une queue profane ça peut juste faire rigoler, ce qu’à Dieu ne plaise! En revanche, porté par un Prêtre de Curie, la chose peut passer plus facilement, d’autant que lesdites armoiries figurent assez souvent sur leurs chaussettes et décorent parfois même leurs sous-vêtements, rien que de très normal en somme. Je m’employai donc sur le champ à conclure l’affaire au plus vite. Je ne vous le cache pas, cela devait me rapporter une bonne centaine de milliers d’Euros, tout au black (ça s’imposait, non, vu le cas d’espèce?). Le deal était pratiquement conclu lorsque éclata l’histoire de Pamela, suivie de la fusillade de Macerata.
« Bien embêtant, cet épisode, vous savez: une petite nana d’à peine dix-huit ans, un peu camée sur les bords à ce que racontent les media, violée par quatre Nigérians, zigouillée au couteau, puis découpée en morceaux et balancée aux ordures dans des sacs-poubelle le 30 Janvier dernier. Un peu la routine, en somme. Mais là où les choses ont mal tourné c’est quand l’ami de cœur de la petite, un sale facho militant de la Ligue du Nord, s’est avisé de tirer dans le tas des Africains, accoutumés à se réunir en quasi-permanence sur la grand-place de Macerata, afin de palabrer tranquillement, comme au bled, voyez vous…et plus si affinités. Bien sûr, scandale absolu, « fusillade raciste », manifestation de protestation de toute la Gauche courroucée. Jusque là, pas de problème majeur, sauf que dans l’opinion basique elle est plutôt mal passée l’affaire Pamela. Les braves gens de chez nous détestent qu’on vienne d’aussi loin pour leur violer, assassiner et mettre en pièce nos petites filles, même toxico si tant est qu’elle le fût réellement. Et du coup, en pleine campagne électorale, le thème de l’immigration s’est mué en scandale de l’invasion du pays par les sauvages. Une aubaine pour les partis de droite, Berlusconi et ses alliés nauséabonds, mais une cata pour la Gauche, totalement incapable de faire face à la vindicte populaire. Et c’est alors, Madona Santa, que Renzi apprit le fameux projet des capotes vaticanes. Porca Madona, je ne vous raconte pas la colère du mec! Laisser partir dans la nature une histoire pareille! Si ça vient à se savoir les élections même plus besoin d’y aller, bordel, autant déclarer forfait tout de suite! Bref il m’a foutu l’affaire au vide-ordures en cinq minutes le maialino (3)! Il faut cependant le préciser à sa décharge, -reconnaissez que je choisis opportunément mes mots pour un rital!- il apparaissait préférable pour nos amici di sinistra (4) d’éviter que les électeurs eussent vent d’un projet visant à fournir des préservatifs aux violeurs importés…il était à craindre, en effet, que ces préoccupations sanito-humanitaristes ne fussent très mal perçues.  Alors déjà qu’ils sont partis pour une déroute électorale, ces tordus de la Gauche… En attendant, pour mon petit bakchich je puis désormais me brosser, proprio una sciagura! Porca démocrazia! » (5)

Il a fallu mettre en perce un nombre impressionnant de cartons de champagne pour le rasséréner quelque peu, le pauvre malheureux… Tout ce qu’on peut lui dire pour le consoler, c’est qu’avec les potes de Berlusconi au gouvernement, un stock de préservatifs, même siglés Pape François, ça devrait pouvoir se négocier sans trop de peine.
Et comme on disait aux temps de l’apartheid et de Jean-Paul II réunis: les populations du Cap sont laborieuses, ce dont vous ne sauriez douter s’agissant d’une contrepèterie d’assez bon aloi…
Allez Forza Italia! (6)
Bonne semaine à tous!

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Littéralement: « Dieu bourreau »
(2) Flamberge au vent
(3) Petit cochon
(4) Nos amis de gauche
(5) Un vrai désastre! Saleté de démocratie!
(6) Allez l’Italie! (Le nom du parti de Berlu.)

42 réflexions sur “Les populations du Cap…

  1. Isabelle 4 mars 2018 / 19 h 29 min

    Bonsoir,

    Merci Noursratin,

    Attention aux gros mots, désignant ce qui est Saint! Hein?

    Ne me dites pas que vous êtes rital?

    Bien à vous, meilleures pensées à toustes

    J'aime

  2. G.Mevennais 4 mars 2018 / 20 h 30 min

    Bien sûr que note ami Nouratin n’est pas « rital », enfin, je le pense, mais le problème n’est pas là, le comté niçois n’est « français » que depuis un siècle et demi, et comme toute région « frontalière », il y a des atomes crochus avec le pays limitrophes. Je connais très bien Menton, une ville que j’adore, dans les bistrots et restos, on entend parler davantage « italien » que « français » ça ne me dérange nullement, au contraire. Pour revenir au sujet du jour, je trouve pour le moins « étonnant » qu’il faille un meurtre aussi sordide pour réveiller ces braves Italiens, comme s’ils ne connaissaient pas ce qui arrive à leur pays….
    Merci, cher Ami, pour ce billet, et la traduction de votre personnage « Italien », me fait toujours rigoler, je ne l’évoquerais pas ici, de peur de choquer quelques chastes oreilles !!!
    Sincères amitiés et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • Isabelle 4 mars 2018 / 21 h 07 min

      🙂

      Menton, c’est une ville pour les anciens avec plein les poches.

      Les ritals sont discrets.

      Le ciment pour faire les chapes, sèche bien plus vite qu’ailleurs!

      J'aime

    • nouratinbis 4 mars 2018 / 21 h 11 min

      Oui, il est préférable de ne pas traduire le patronyme de ce brave Umberto😉😉😉!
      Les Italiens n’ont pas attendu l’affaire Pamela pour s’inquiéter de l’invasion mais cette horreur les a révulsés…il y a de quoi!
      Amitiés.

      J'aime

  3. nouratinbis 4 mars 2018 / 20 h 30 min

    Rital moi? Jamais de la vie, c’est Umberto qui l’est, ça suffit largement
    à mon bonheur!
    En revanche, le blasphème ne m’a jamais fait peur, veuillez me
    pardonner…
    Amitiés.

    J'aime

    • Isabelle 4 mars 2018 / 21 h 13 min

      🙂

      Merci,

      Vous l’êtes d’office, pardonné, pour ma part.

      Après faut voir avec le père Supérieur …….

      J'aime

      • nouratinbis 4 mars 2018 / 21 h 16 min

        Merci à vous. Et comme j’ai beaucoup péché, il me sera beaucoup pardonné…enfin j’espére…

        J'aime

    • PR CALGUÈS 5 mars 2018 / 11 h 07 min

      Sócc’mel !
      Mesdames, Messieurs, qu’avez vous contre les « Ritals » ?
      Toujours cette légère condescendance à l’égard de nos voisins tansalpins.
      Ne vous tromperiez vous pas de cible par hasard ?
      Je plaisante …. bien sûr !

      J'aime

  4. G.Mevennais 4 mars 2018 / 20 h 32 min

    Oups !! J’avais corrigé « limitrophe », sans S, mais ce foutu clavier fait des siennes….

    J'aime

  5. Boutfil 4 mars 2018 / 20 h 47 min

    ah ahah ! des préservatifs du pape, entre nous, avec le pape gaucho qu’on se paye, hein….moi j’adore les ritals, quand j’étais plus jeune, je me souviens d’un Vénitien….oui, bon….
    gros bisous

    J'aime

    • elba 9 mars 2018 / 19 h 03 min

      Un blond, je suppose ? 🙂 Bisous, Boutfil.

      J'aime

  6. Liz 4 mars 2018 / 21 h 46 min

    Les déboires commerciaux de Cazzoficca (un nom de fourreur ?) m’ont conduite à la fameuse tirade du nez dont un extrait est adaptable à l’objet de vos joyeuses divagations sur le latex siglé :

    «  »Descriptif : « c’est un roc ! … c’est un pic… c’est un cap !
    Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! »
    Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ? » »

    Merci Nouratin pour ce clin d’oeil Italien, j’aime beaucoup ce pays.

    Des bises à tous

    J'aime

    • nouratinbis 4 mars 2018 / 22 h 20 min

      Merci! Un nom de fourreur, c »est tout à fait cela😆😆😆😆.
      Gros bisous.

      J'aime

  7. G.Mevennais 5 mars 2018 / 11 h 44 min

    « Menton est une ville pour les anciens avec plein les poches »….chacun ses goûts, la ville a gardé son charme, la vieille ville est intéressante, il ‘y a pas beaucoup de béton….quant à l’argent, il y a beaucoup plus cher, n’oublions pas que nous sommes sur la côte d’Azur, mais je loge à l’Ibis budget (sur le boulevard de mer) pour 70 € et il y a, dans la vieille ville, de nombreux restos sympa et très accessibles, le tout très animé et bon enfant, si tous les sites touristiques étaient pareils ….
    Amicalement.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2018 / 15 h 04 min

      Oui, Menton a gardé son charme…et vous savez ce qu’on dira en cas de
      Tsunami… »vingt mille vieux sous la mer! »
      Je peux me moquer c’est mon berceau familial…
      Amitiés.

      J'aime

    • Isabelle 7 mars 2018 / 12 h 38 min

      Bonjour,

      Je taquinais, rien de méchant, loin de là!

      Très très heureuse que vous le soyez, à l’endroit que vous avez choisi.

      Mazette! 70 euros c’est l’équivalent de mon budget alimentaire par mois, ne voulant rien demander aux hautes instances, non pas par fierté, mais par respect pour ceux qui ont encore moins, et aussi parce que je les emmerde grave.

      Si tous ceux qui râlent a longueur de journée,contre les pouvoirs en place, quel qui soient, faisaient partie du boï côte, cessaient de les nourrir avec des besoins illusoires, qui ne sont en rien essentiels, il y a longtemps qu’ils seraient passé de profiteurs cupides à demandeurs, ne sachant rien faire de leurs mains.

      Potager, nature, braconnage*, débrouille pour bibi, très très heureuse. Tout en sachant respecter le choix d’autrui.

      * Je rigole! Ne me nourrissant de rien de plus évolué. Observer et apprendre, oui!

      Bien à vous,

      J'aime

      • elba 9 mars 2018 / 19 h 07 min

        C’est aussi, en ce qui me concerne, ce que j’ai pensé des 70 euros, Isabelle. Et, effectivement, d’autres ont encore moins que cela.
        Bises.

        J'aime

  8. Pangloss 5 mars 2018 / 11 h 51 min

    LesItaliens ont voté. Et, à entendre les radios sur lesquelles je zappe en buvant mon café, les commentateurs français ne sont pas satisfaits. Voilà ce qui arrive quand on demande son avis au peuple. Mais pourquoi donc les Italiens n’ont-ils pas demandé à notre CSA la liste des gens qu’ils devaient élire? On n’en serait pas à plaindre le pauvre Renzi que nos journalistes comparaient à Macron (ce qui explique leur déception) et à nous inquiéter d’une dérive fascisante, anti-immigration (horreur!), anti-européenne (abomination) et « xénophobe » pour ne pas dire raciste.

    J'aime

  9. nouratinbis 5 mars 2018 / 14 h 28 min

    Ben oui, quoi, les Franchouilles au moins votent pour qui on leur dit de voter!
    Qu’est-ce que c’est que ces ahuris qui ne font rien que de l’esprit de contradiction!
    Amitiés.

    J'aime

  10. Anne 5 mars 2018 / 16 h 49 min

    Bon, cette Europe commence à me plaire de plus en plus : les Anglais, les Américains, les Hongrois, les Polonais, les Tchèques, les Slovaques, les Autrichiens et maintenant les Italiens ne se sont pas défilés… eux.
    Les Suédois, les Norvégiens et même les Finlandais, c’est pour demain.
    Force est de constater qu’une fois encore le b…azar sera venu d’Allemagne !

    Quand on pense qu’ il y a moins de cinq ans Renzi était le Macron transalpin qui allait tout révolutionner… !
    Mais quand les Français arrêteront-t-ils de voter contre pour réfléchir deux secondes ?

    Boutfil, j’ai moi aussi un souvenir ému d’un petit Florentin…ah la jeunesse, les voyages, tout ça tout ça 😉

    Plein de bisous à tous-tes les visiteurs-teuses !

    J'aime

  11. Anne 5 mars 2018 / 16 h 52 min

    J’ai adoré la Femen pensant troubler Berlusconi, roi du bounga bounga avec ses deux petits nichons !
    Au fait, elles sont où celles-là qd il y a des manifs pour soutenir Ramadan ??

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2018 / 15 h 01 min

      Ramadan…comme vous y allez, c’est un saint-homme, violeur peut être
      mais ça n’empêche pas le sentiment!

      J'aime

  12. carine005 5 mars 2018 / 18 h 21 min

    Aujourd’hui Lundi :
    Vive l’Italie !
    Vive les Italiens !
    Bizoooo !

    J'aime

    • Gérard 5 mars 2018 / 18 h 39 min

      Les ritals ont l’air d’avoir eu une indigestion de migrants, à ce qu’il me semble … Perso, je les comprends, même s’il n’y en a pas dans mon petit bled perdu : il ne faut jamais abuser des bonnes choses.
      Amitiés à tout le monde ! euh, non … à toute la compagnie, c’est mieux comme ça, c’est plus épicène !

      J'aime

      • nouratinbis 6 mars 2018 / 14 h 57 min

        Certes…c’est ce qu’on dit pour les perdreaux, d’ailleurs!
        Amitiés.

        J'aime

  13. Fredi M. 6 mars 2018 / 11 h 34 min

    En attendant le PD s’est pris une belle déculottée…

    J'aime

    • Isabelle 7 mars 2018 / 12 h 44 min

      Bonjour Noursratin,

      Toustes l’auront dans le baba! 😦

      Bien à vous,

      J'aime

      • nouratinbis 7 mars 2018 / 18 h 08 min

        Comme il dit, « l’effondrement implique la renaissance »…reste à savoir
        ce que seront les « jeunes pousses »…
        Amitiés.

        J'aime

  14. Isabelle 7 mars 2018 / 21 h 29 min

    Merci,

    Les jeunes pouces, le meilleur des mondes, en paix et sécurité.

    Belle soirée,

    J'aime

  15. Gérard 8 mars 2018 / 8 h 22 min

    Hors sujet, mais il paraît que Tarik est visé par une troisième plainte pour viol. Un « islamologue » bien sous tous rapports sexuels, ce me semble …
    Amitiés

    J'aime

    • Anne 8 mars 2018 / 10 h 06 min

      Cela ne nous regarde pas et il ne faut pas charger la barque du grand Frère, donc nos merdias hexagonaux zappent systématiquement la plainte déposée aux States la semaine dernière !
      Il semblerait que ça bouge en GB.
      « Soit tu es voilée soit tu es violée », devise du charmant représentant d’Allah (loué soit son nom !).

      Des bises, bonne journée à toustes

      J'aime

      • Gérard 8 mars 2018 / 12 h 30 min

        Et les deux en même temps (c.a.d, voilée ET violée), c’est parfaitement possible car il s’agit d’un « ou » inclusif, autrement dit l’un n’exclut pas l’autre – encore qu’une certaine théorie laisserait penser qu’être voilée empêcherait d’être violée en soustrayant la personne en question à la vue, et à la concupiscence débridée des hommes, qu’ils soient soumis à Allah ou pas.
        Mais je m’égare ; n’extrapolons pas trop : nous ne sommes pas (moi tout du moins) islamologues, et toutes ces questions ne peuvent recevoir de réponse satisfaisante qu’à la lumière d’une étude sérieuse, approfondie et prolongée du livre descendu du ciel , à l’exemple du camarade Tarik.
        Amitiés

        J'aime

  16. nouratinbis 9 mars 2018 / 8 h 39 min

    @ Anne et Gérard
    Eh oui, que voulez vous, à la différence des vulgaires mortelles, les volontés
    d’Allah sont impénétrables.
    Amitiés.

    J'aime

  17. elba 9 mars 2018 / 19 h 27 min

    On dirait que toute l’actualité du moment tourne autour des migrants et du viol (avec ou sans Ramadan), Nouratin.
    Perso, j’ai raté l’épisode italien pour cause de p’tits loups à la maison pour les vacances. Aussi raté l’épisode « condoms du pape »… Bah ! Je n’ai pas raté grand-chose, en fait : tout se déroule dans le même sens que d’habitude on dirait.

    … Mais, même en retard, je n’ai pas loupé votre publication hebdomadaire ! C’est pas si mal. 🙂
    Vous m’avez fait un peu travailler avec votre contrepèterie, je l’avoue. 😉
    Plein de bisous.

    J'aime

  18. nouratinbis 9 mars 2018 / 23 h 50 min

    Je vous remercie beaucoup de votre fidélité. Quant à la contrepèterie, ma foi (!),
    elle est d’un goût assez douteux, pardonnez moi…
    Gros bisous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s