Une goutte d’eau dans l’océan

-« Pauvres andouilles, lance Maurice rigolard, on se croirait revenu au bon temps de Sarko, le président des riches comme ils disaient! Et là: rebelote, même motif même punition! Vous vous rendez compte, ça continue à défiler en beuglant comme des veaux séparés de leur mère… Sauf que l’an dernier, comme un seul homme, ça a voté pour l’autre petit merdeux. Voulaient pas de la grosse Tapedur, les braves gauchiards, tout sauf les fachos au pouvoir, qu’ils disaient, je les ai entendus, ces cons! Du coup ils ont élu un transfuge de la Banque Rotschild, aussi sec, sans barguigner…et maintenant ça la leur coupe de le voir présider pour les friqués: faut vraiment trimballer un blindage de char d’assaut soviétique, faites confiance! »
La saison du pastaga prend désormais son plein essor DERRIERE NAPOLEON ; par la force des choses les conversations suivent le mouvement, elles s’animent, elles virevoltent, elles explosent parfois en mille étincelles déjantées, bref elles sentent la belle saison, un peu comme le vieillard cacochyme et podagre retrouve, à la faveur du joli soleil de Mai, une vigueur, certes un peu vacillante, mais révélatrice d’un semblant de vie retrouvé.
Je dis ça à cause de l’ancêtre Blaise Sanzel (voir par exemple ceci ), dont le grand âge, que dis-je, l’immense, l’énorme, l’invraisemblable, l’inconcevable, l’ahurissant, âge, lui offre encore la fortune d’allégrement franchir les cinq-cent mètres qui séparent son vingt-pièces-cuisine de notre cher bistrot Bonapartien, afin d’y déguster le breuvage à Popaul (Ricard s’entend). Et donc, le vieillardissime en question, loin de jouer les utilités, entend toujours participer activement aux débats d’idées alcoolisées qui animent généralement nos matinées dominicales. Sur ce coup-là il philosophe, Blaisou:
-« Comme vous le savez peut être, déclare-t-il en chopant avec une habileté confondante une poignée de cacahuètes, j’ai bien connu Edgard Faure (1), celui qui disait notamment: lorsqu’un problème est difficile, il faut toujours recourir à une solution compliquée. J’ai eu l’occasion à maintes reprises de vérifier la sagacité du personnage ainsi que la justesse de la maxime en question. Voilà pourquoi, je pense, notre petit Présipède, garde le vent en poupe et franchit tranquillement les obstacles que de gros rigolos dépourvus d’envergure, tel par exemple Jean-Cul Méchancon… enfin un nom comme ça… placent sur sa route. Sa marge de manœuvre apparaît très restreinte, tout ce qui touche de près ou de loin à la bonne vieille gauche enracinée dans ses certitudes d’un autre âge, s’acharne à lui foutre le bordel. Les cheminots, les fonctionnaires, les Black-Blocs, les pauvres couillons de tout poil qui perdent à chaque coup, surtout lorsqu’ils croient avoir gagné, tout ce conglomérat rébarbatif joue la révolte des six-pailles- voire sept ou huit si l’on compte aussi les hommes du même métal. Macrounette, lui, se contente de sortir des réformettes tellement alambiquées que personne n’y pige que pouic. Alors il a beau jeu de faire semblant d’en expliquer les tenants et les aboutissants -voire même les abrutissants- au bon populo, lequel, subjugué par la fabuleuse intelligence du petit génie encensé par des media quasi-unanimes, n’a plus qu’à s’écraser mollement face à la vérité révélée. Ainsi le Jupiter au petit pied, se trouve-t-il en passe de gagner la partie… Encore un mois de Juin un peu dur, sans doute, mais au fond pas tant que cela, et le tour de passe-passe sera joué. L’opération de communication promotionnelle aura fonctionné à bloc, la stature nationale et internationale du « Grand-Réformateur » en sortira définitivement confortée et il pourra commencer à bricoler une nouvelle usine à gaz inextricable, ce coup-ci pour les retraites, après quoi il ne lui restera qu’à se mijoter tranquillement les conditions d’une bonne ré-élection en 2022. »

-« C’est pas dit que tu soyes encore là pour vérifier la prédiction, intervient Jean Foupallour déjà aux trois quarts bourré, mais dans tous les cas on fera un saut au cimetière, manière de te mettre bien au parfum »…et ce con de partir dans un de ses fous-rires irrépressibles qui le contraindra d’ici deux minutes à un repli stratégique et précipité en direction des chiottes. En pareil cas il ne parvient plus à se retenir, le brave Jeannot, la prostate, sans doute… Un qui apprécie moyen le trait d’humour, c’est évidemment le camarade Blaise, dans la mesure où, passées les quatre-vingt-dix piges, la notion de trépas prend une tournure particulièrement concrète autant qu’évocatrice; mais bon, comme on connaît ses saints on les honore, la meilleure réponse à cette sorte de naïveté corniaude reste encore la commande d’une nouvelle tournée en jaune, laquelle je m’empresse de passer histoire de regonfler une euphorie collective momentanément émoussée.

La très exceptionnelle présence parmi nous de notre vieil ami Umberto Cazzoficca nous en offre aussi l’occasion. Venu faire un tour du côté de Monaco où il conserve toujours un point de chute doré sur tranche, le flamboyant Rital nous apporte, en supplément de programme, des nouvelles fraîches de la trépidante démocratie transalpine (de cheval, bien sûr) et de ses tribulations politiquement iconoclastes.
« Vous savez, nous explique-t-il, chez nous les choses se révèlent souvent bien plus simples qu’il n’y paraît vu de l’extérieur. Nous avons un gouvernement tout nouveau, formé par deux partis dont l’unique point commun est l’opposition au « Système ». Les urnes ayant attribué la victoire à ces braves gens, ils ont réussi, non sans mal, à se mettre d’accord sur un programme, plutôt risqué mais néanmoins cohérent. A partir de là, leur grand ennemi, le « Système », donc, a essayé par l’entremise du Président de la République, Mozzarella -je veux dire Matarella- de leur coller l’ensemble des bâtons possibles dans les roues. Ce dernier, en bon démocrate, a donc tout tenté pour empêcher de gouverner la coalition légitimée en vertu des dernières élections. Voilà pourquoi l’affaire a traîné un peu en longueur mais, comme on dit chez nous, a poco a poco si guadagna il gioco (2) , le gouvernement MS5-Liga ne devrait pas tarder à se mettre au boulot. Cela dit, bien entendu, entre les difficultés intestines et les saloperies exogènes qui vont lui tomber dessus, le cabinet en question ne tardera pas à se péter la gueule lourdement. En attendant, nous aurons récolté quelques mesures d’assainissement fort appréciables, notamment une jolie baisse des impôts avec juste deux taux respectivement à quinze et à vingt pour cent et aussi une politique anti-immigration conduite par Salvini soi-même, lequel mettra tout en œuvre pour la mener à bien pendant les quelques mois au cours desquels il disposera des moyens d’agir.
Ce dernier point constituerait plutôt une mauvaise nouvelle pour vous, mes pauvres amis, car s’il veut aller vite, Salvini, il va lui falloir refiler la patate brûlante aux copains… Je ne vous fais pas un dessin, pas vrai, quand il y a des clandestins Africains à fourguer en catastrophe, c’est à la France, pays des Lumières et des Droidlom, qu’on pense en priorité, hein?  Porca miseria, ça me fait de la peine pour vous mais votre bon cœur vous perdra toujours…surtout que les Tedeschi, enfin les Chleus comme vous dites, depuis les grandes ouvertures de la grosse Angela et leurs conséquences, ils ont compris leur douleur: on n’arriverait même pas à leur en expédier la moitié d’un! Cela dit, ce n’est pas si grave, voyez vous, après tout il n’est question, à peine, que d’un demi-million de jeunes-gens…pour vous, franchement, une goutte d’eau dans l’océan, non? »

Salauds de Macaronis, va!
« Accablé des malheurs où le destin nous range,
Je vais les déplorer… »

Bonne semaine, conservez vous bien.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Politicard de haut vol et grand fornicateur devant l’Éternel, sous les IVème et Vème Répupus.

(2) Traduction libre: « petit à petit l’oiseau fait son nid ».

 

Publicités

26 réflexions sur “Une goutte d’eau dans l’océan

  1. Pr Calguès 27 mai 2018 / 17 h 27 min

    « …un demi-million de jeunes-gens « …

    Oui mais tous des chercheurs, des médecins, des ingénieurs, des professeurs, etc.
    Une vraie chance quoi !

    Baïèta, collègue.

    J'aime

    • nouratinbis 27 mai 2018 / 17 h 52 min

      Eh oui, par dessus le marché! Il faudrait être fou pour laisser passer l’occase!
      Baïeta.

      J'aime

      • Pr Calguès 28 mai 2018 / 8 h 48 min

        J’ai oublié, Nouratin : … des médecins, des ingénieurs, des professeurs,;; Et des varappeurs Maliens !
        Vous avez vu l’agilité ?
        Moi j’ai surtout vu la monumentale « K…nnerie » française qui gobe ce FAKE sans broncher.

        J'aime

  2. Pangloss 27 mai 2018 / 17 h 36 min

    Un peu portés sur la chose, ces chances-là mais ça fera du bien à la natalité.

    J'aime

    • nouratinbis 27 mai 2018 / 17 h 54 min

      Nous en avons bien besoin, les quartchiers commencent à manquer de chouffes!
      Amitiés.

      J'aime

  3. Gérard 27 mai 2018 / 21 h 12 min

    Oui, salauds de ritals, qui se permettent de renvoyer dans ses cordes Monsieur Lemaire alors qu’il leur faisait justement remarquer qu’ils ont des devoirs à assumer, et qu’accueillir les migrants en fait partie, même s’ils n’en veulent pas, ce qui n’est pas notre problème.
    Mais c’est pas grave, nous on va les prendre, on va simplement évacuer quelques camps, par exemple du côté de Calais, répartir ceux qui partiront de Calais quelque part dans une province profonde.
    Hidalgo, nolens volens, en reprendra bien quelques-uns. Je verrais bien utiliser les voies sur berges maintenant qu’elles sont libérées des autos. Et qu’on ne me dise pas qu’il manque de la place dans les jardins des Tuileries et du Luxembourg ou sur les trottoirs des Champs-Elysées, qui sont très larges – ou sur l’avenue elle-même en neutralisant quelques voies, ce qui permettrait, en plus, de limiter le passage des bagnoles.
    Quant à Tartine Au Brie, sous réserve qu’ils s’engagent à ne pas faire de rodéos urbains, je ne la vois pas refuser d’avoir son contingent, elle s’emmerde tellement quand il n’y a que des blancos dans les rues de Lille qu’un peu de diversité lui ferait pas de mal.
    J’espère aussi que macrouille va réclamer à Vladimir de nous expédier quelques tchétchènes, vu qu’on vient d’en perdre un et que du coup on ressent le manque …
    Amitiés. Et n’oubliez pas : Allah est grand, et mahomet est son prophète !

    J'aime

    • nouratinbis 27 mai 2018 / 21 h 49 min

      Comme quoi on ne voit vraiment ce qui poserait problème!
      Allahouakbar amical.

      J'aime

  4. Boutfil 27 mai 2018 / 21 h 41 min

    Jean-cul machancon, celle-là, je la garde en réserve !

    Bien oui, tout ce qui va arriver de chez les ritals, ça va faire du renfort vers chez nous, il reste encore de la place le long du canal, devant les cons de France terre d’asile ( asile mon œil…) c’est complet, ils ont déjà un camp plein comme un œuf boulevard de la villette, mais ils peuvent se serrer un peu !

    Que la ville va encore s’embellir avec tous ces jeunes gens plein d’avenir !

    bonne semaine et gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 27 mai 2018 / 21 h 54 min

      Ce n’est pas la place qui manque, c’est juste une question de volonté!
      Gros bisous.

      J'aime

    • elba 29 mai 2018 / 18 h 09 min

      Perso, j’ai bien aimé « la révolte des six pailles… » Ca me rappelait un peu le froid de six ou sept béries. Mais pour Jean-machin c’est pas mal non plus, Boutfil.

      A part ça, toujours de la bonne prose, Nouratin. Je n’ai pas marché dans le piège Mamadou : on voyait sur la terrasse un homme qui avait l’air de tenir l’enfant… Mais bon ! Il faut bien des héros parmi les zéros !
      Concernant l’Italie, ils sont comme nous apparemment : un « chef » qui obéit aux directives du FMI et de la BCE, et qui ne recule devant rien pour satisfaire ses maîtres.
      Pourritures !

      Plein de bisous à tout le monde, je n’oublie pas les absents. 🙂

      J'aime

      • nouratinbis 30 mai 2018 / 13 h 21 min

        L’enfant n’était pas en danger mais Mamoudou, grand habitué de
        l’escalade sur balcons, a saisi l’occasion de faire montre de ses
        talents!
        Comme Sergio Mozzarella, le grand démocrate…
        Bisous.

        J'aime

  5. Fredi M. 28 mai 2018 / 10 h 15 min

    Depuis la parution de votre billet ça c’est un peu compliqué pour nos amis ritals. Pour tout dire ils sont grave dans la mouise.

    J'aime

    • Gérard 28 mai 2018 / 13 h 12 min

      Ah ben oui, grâce au président de la république italienne, et au dehors de toute pression de l’UE évidemment, les italiens vont pouvoir conserver leurs migrants et même peut-être aller les chercher de plus belle en Libye !. Elle est pas belle, la vie ?

      J'aime

    • nouratinbis 28 mai 2018 / 13 h 42 min

      Ce pauvre Umberto a péché par excès d’optimisme, il a largement
      sous-estimé « Le Système »! Il devrait pourtant le savoir que la Démocratie
      c’est quand on vote comme il faut, c’est élémentaire ça!
      Amitiés consternées.

      J'aime

      • Fredi M. 28 mai 2018 / 15 h 10 min

        Oui.
        Ça me rappelle un certain référendum…
        Elle est jolie la démocratie !

        J'aime

  6. G.Mevennais 28 mai 2018 / 10 h 37 min

    Ben, cher Nouratin, vous nous avez bien traduit : « petit à petit l’oiseau fait son nid », mais pas le patronyme du sieur « Cazzoficca » ? (lol).
    Ce qui se passe en Italie va occuper nos journalistes, on va estomper, pendant ce temps là, nos problèmes et puis, les vacances approchent !
    Amitiés et bonne semaine à tous.
    Gilles.

    J'aime

    • nouratinbis 28 mai 2018 / 13 h 45 min

      Euh « Cazzoficca »? Là je ne vois pas…
      J’espère en tout cas que les Ritals ne vont pas se laisser faire, c’est
      une honte absolue leur partie à trois bandes!
      Amitiés.

      J'aime

  7. geo76500 28 mai 2018 / 11 h 00 min

    salut Nouratin
    comme d’hab’ excellent billet
    oui Macron est un magicien, il a réussit la où tous se sont cassés les dents
    Une gauche en vrac
    une extrème gauche qui se cherche
    une extrême droite qui se cherche
    une droite en vrac
    un syndicalisme qui prend l’eau de toutes parts
    voila la magie et cerise sure le gâteau il dézingue sans vergogne le service public.
    la démagogie, la magie du verbe…voila
    de toute façon on est foutu…
    bonne semaine camarade
    bien amicalement

    J'aime

    • nouratinbis 28 mai 2018 / 13 h 48 min

      Il est très efficace, en effet, il faut dire qu’il a Le fric et les media totalement
      de son côté, ça aide. Par contre, évidemment, il travaille pour lui, pas pour
      nous, c’est là que le bât blesse…
      Amitiés.

      J'aime

  8. nouratinbis 28 mai 2018 / 13 h 50 min

    @Prof Calguès…
    Eh oui, les varappeurs Maliens, bien sûr! Bon pour le tournage il était doublé
    par un chimpanzé, Mamoudzou, mais ça ne se voit pas…
    Baïeta.

    J'aime

  9. nouratinbis 28 mai 2018 / 15 h 22 min

    @Fredi M
    Il importe de bien comprendre que lorsque les résultats de la démocratie ne sont pas
    satisfaisants il faut les corriger…Ou alors il faudrait corriger la démocratie elle même,
    mais ça jamais! C’est comme si on demandait à Mahomet de rectifier le Coran!

    J'aime

  10. carine005 29 mai 2018 / 18 h 56 min

    Je ne comprends pas comment ils peuvent oser nous prendre à ce point pour des cons.
    Je parle du traitement du « héro » Mamadou, bien sûr.

    Le seul fait vrai, c’est qu’on le voit grimper, dans tous les sens du terme.
    Fermez bien vos fenêtres ^^.

    Quant à Marin …

    Varappobizouches !

    J'aime

    • elba 30 mai 2018 / 8 h 19 min

      Coucou Carine, je vois que tu as fait la même faute que moi : tu as écrit Mamadou. Tout comme moi. Ce matin, comme les merdia en parlent encore et toujours, je me suis rendue compte qu’il s’appelait MaMOUdou.
      Quelle vedette !!! J’espère que Macrouille aura pris bien du plaisir avec lui. Il n’a sans doute pas autre chose à faire.

      J’habite une maison qui n’a qu’un rez-de-chaussée… Mamoudou (ou un autre Mamadou, Mohamed etc.) ne pourra donc pas grimper chez moi. De mon côté, je ne peux pas tomber de haut par la fenêtre… Ce qui ne m’empêche pas de le faire au figuré, à la lecture de certaines infos. 😉

      Bisous.

      J'aime

      • carine005 30 mai 2018 / 8 h 44 min

        Coucou Elba ,
        Je pense que ce battage médiatique va cesser, car plus ils insistent, moins les « gens » y croient.
        Enfin je dis ça…sans en être certaine
        Encore faut-il qu’ils en aient conscience…
        Bisous !

        J'aime

    • nouratinbis 30 mai 2018 / 15 h 13 min

      Le grimper de balcons est une spécialité très difficile qui ne s’improvise pas,
      on sent chez ce garçon une longue pratique…
      Mamoudbisoux!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s