Mangez les Blancs!

Selon la maire Aubry: « on n’est plus dans une république »… Ah bon? Et pourquoi, ma grosse? Parce que c’est le bordel et la loi de la jungle en voie de généralisation? Ben justement, mémaire, c’est ça la Répupu! Les « Chances pour la France » qui nous transforment le pays en coupe-gorge malodorant ne procèdent tout de même pas de l’absolutisme monarchique, ni encore moins, du pinochisme international, non, que je sache? La « Diversité Enrichissante » c’est bien l’œuvre des « Valeurs de la République », ôtez moi d’un doute? Alors, maintenant qu’elle nous a bien enfoncés dans le purin, la Répupu, elle ne va pas se débiner, flûte, faut qu’elle assume! Et parmi la ribambelle d’enfoirés de choc qui, depuis des décennies nous imposent le regroupement familial, la mixité sociale, l’accueil fraternel de l’Autre, avec ses différences et sa jolie culture qui vaut bien mieux que la nôtre, pour peu qu’on y regarde bien, la Martine, socialo-éléphantesque de père en fille figure sans conteste dans le peloton de tête, au premier rang, comme dans les manifs, juste derrière la grande banderole qui tient toute la rue! Et maintenant que le mal est fait et le désastre consommé: « ho ben c’est plus la Répupu, tiens, va falloir rajouter des flics et des CRS pour que ça revienne tout bien comme au temps de Papa quand il grattait pour Chaban-Delmas, sous Pompon-pidou ». Et merde! Ces gens-là donnent juste envie de gerber tripes et boyaux!
Et puis tout de même, dans le genre prise de conscience tardive ça se rapproche tout près de la perfection. Il me souvient des années quatre-vingts, la « marche des Beurs », « touche pas à mon pote », tout ça, quand ces gauchiards de malheur ainsi que les humanitaristes de tout poil, portaient au revers de la veste cette espèce de main de Fatma jaunâtre censée signer l’appartenance au Camp du Bien. Ils adorent, généralement, tous ces imbéciles, arborer un machin distinctif à la boutonnière! Pour les plus futés c’est la Légion d’Horreur, pour la piétaille le truc à la mode du moment, celui-qui fait bien voir que vous pensez comme il faut ou, plus exactement, que vous laissez à d’autres le soin de penser à votre place.
Et pourtant moi je me souviens très clairement du discours menaçant de Houari Boumedienne, vous savez, quand il avait déclaré  » Un jour des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. » Il exigeait un « nouvel ordre mondial », le type, sans quoi il nous promettait…ce qui s’est produit depuis…et c’était devant l’Assemblée Générale de l’ONU…le 10 Avril 1974! Bientôt quarante-cinq ans! Et nous autres, les salopards du Nord, qu’avons nous fait alors? Ben oui, le regroupement familial, avec les allocs et tout le toutim, merci les Giscard-Chirac! Au lieu d’entendre le message, au demeurant d’une clarté cristalline, nous nous empressâmes de baisser le froc, tout en payant la vaseline par dessus le marché! Voilà ce qu’elle a trouvé de mieux à faire, la Répupu! Et je me souviens aussi, quelques années plus tard, vers les quatre-vingts, un jeune Beur fils d’immigré, la première génération, qui nous crachait sa haine à la gueule, avec, à la clé, un petit avertissement sans frais: « et vous n’avez encore rien vu, dans quelques année nos petits frères ce sera nous puissance dix! ». Et nous autres, les bons républicains, nous récitions quoi, comme catéchisme, dans le même temps? Eh oui, « touche pas à mon pote« , parbleu, « l’immigration chance pour la France« , tout ça! Et aujourd’hui la grosse pochetrone de Lille qui découvre! C’est à se les prendre et à se les mordre -remarquez, je dis ça-je dis rien, j’ai plus la souplesse-. Aujourd’hui, c’est clair, il n’y a plus rien à faire, on est foutu, irrémédiablement, tout le monde le sait mais on continue à donner le change…
Comme Gnafron-Collomb, le comique de l’Intérieur en rupture de ban, Vendredi dernier à Grenoble, histoire de préparer son petit week-end bien pépère entre les grattons et le tablier de sapeur, il a sorti, le vieux schnock: « Il nous faut aller plus loin à Grenoble (à Lyon, par exemple?…NDLR). Sur ce territoire sécuritaire (sic) la situation est préoccupante« . Mais il a plus d’un tour dans son sac,  Gâtouillard Premier, il détient la solution: 35 flics de plus! Et voilà le travail! Dans une ville qui compte facilement cent-mille voyous de tout poil, on règle la question avec trois douzaines de poulets! Et comme ça, dans la capitale fameuse de l’Isère, avec son maire écolo qui supprime les caméras de surveillance parce qu’elles nuisent aux libertés individuelles des droguistes, la Répupu va nous mijoter un retour en force! Vive Gérard Gnafron, Lord Gaga si vous préférez;  et pour finir sur la note triomphale, il a proféré, le corniaud: « je veux hisser le drapeau de la République dans chaque quartier« ! Non mais vous vous rendez compte! Il n’a plus l’air bien capable de hisser grand-chose, la pauvre vieille savate, mais là, il franchit toutes les bornes du culot grotesque et du foutage de gueule  ridicule! Ça aurait pu les faire rigoler comme des baleines à bosse, les caïds des quartchiers en question, sauf qu’ils ont bien autre chose à foutre qu’à écouter les divagations des vieux politicards blancos qui ne les gouvernent plus depuis belle lurette! Les couleurs de la Répupu, ils n’en ont rigoureusement rien en branler, ces mecs, ils tiennent solidement  leurs territoires et ce ne sont pas les quelques malheureux flicaillons prévus à Grenoble par Gnafron de Beauveau ou exigés à Lille par Miss Outrabière, qui changeront quoi que ce soit à la situation. Les « territoires perdus de la République », le sont pour de bon, perdus, et pour toujours! Ils apparaissent comme les têtes de pont d’une conquête dont la généralisation ne saurait tarder, elle est déjà en marche, comme la Répupu de Présipède! En marche vers la Charia!
Bien sûr, on pourrait encore agir, il conviendrait de prendre des mesures sérieuses, engager des actions déterminées, privilégier l’efficacité, je ne sais pas, moi… Tenez, par exemple, vous lancez en avant garde un grand troupeau de cochons sur le quartchier, et, en seconde vague, un ou deux régiments de la Légion pour reconquérir les positions. Là oui, vous auriez la possibilité d’envoyer les couleurs au cœur des Cités sans-cible… Oui, certes, mais chassés de leurs réserves, ils s’en iraient où, les petits dealers et leurs amis islamistes, hein? Chez nous, voilà, vous l’avez dit…sauf à les réexpédier de l’autre côté de la Méditerranée… après tout il s’agit de double-nationaux, pour la plupart et de vrais étrangers pour le reste…oui mais bon, ça supposerait une sacrée logistique, sans compter que nos amis du Maghreb, nos petits salopards issus de l’immigration (parfois y suent des pieds, aussi) ils n’en voudraient pas pour tout l’or du monde! Des sauvageons incontrôlables, vous pensez! Donc, comme vous voyez, le problème se révèle totalement dépourvu de solution. Rien à faire, on va laisser la Répupu mourir de sa belle mort, n’en déplaise à Gérard et à Martine…n’empêche ça ferait un chouette couple, ça, rien que les prénoms…

Donc nous n’allons, comme d’habitude, rien faire du tout, nous laisser bouffer, au sens propre du terme et sans réagir; bien au contraire, nous allons tendre un peu plus la joue gauche et le derrière, jusqu’à ce que ce qui doit arriver s’ensuive. Et pourtant le danger semble énorme, de plus en plus palpable, je vous jure. Par exemple, tenez, vous voulez savoir ce qu’ils pensent de nous, les « Chances pour la France »? Eh bien je vous recommande le rappeur Nick Conrad, un superbe black de banlieue, élevé grassement aux prestations sociales, et qui vient de défrayer la chronique au moyen d’une petite chanson mutine sobrement intitulée « Pendez les Blancs« . Je me permets de vous en citer un petit extrait, il ne m’en voudra pas, ce charmant bambin, peut être me pompera-t-il quelques droits d’auteur, il n’a qu’à m’envoyer la note… Ça dit comme ça:
« Je rentre dans les crèches
Je tue des bébés blancs,
Attrapez les vite et pendez leurs parents,
Ecartelez-les pour passer le temps,
Divertir les enfants noirs petits et grands,
Fouettez-les fort, faites le franchement,
Que ça pue la mort, que ça pisse le sang!
Pendez les Blancs! »
Sympa, non? Ça rime à peu près et ça sonne bien, moi je trouve, et comme-ça on est fixé…moi, quand même, je serais parent de bambins face-de-craie j’éviterais les crèches, surtout celles de banlieue…
Juste un conseil que je lui prodiguerais amicalement à ce petit Nick (ta mère): va jusqu’au bout, mon trésor, reste dans tes racines, ta culture, assume, bordel! Pendez les Blancs c’est amusant, mais pense un peu à tes ancêtres, ils n’eussent point hésité, eux: Mangez les Blancs! Voilà ce qu’ils auraient pu préconiser, ces braves-gens, ça c’est ta raison d’exister, mec, les blancos bien white, comme disait le presque futur maire de Barcelone, une fois écartelés, on les bouffe, y a pas de raison!

Vous croyez qu’il ira en prison, vous, le rappeur sanguinaire? Moi j’en doute…

Bon Dimanche, amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

 

42 réflexions sur “Mangez les Blancs!

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 15 h 54 min

      Merci, j’ai oublié de préciser que le vieux réac est très indigeste…
      Des fois que ça leur donne des idées…
      Amitiés.

      J'aime

      • carine005 30 septembre 2018 / 16 h 44 min

        Mais le sénile héros de ton texte est très tendre, lui !
        De la bonne viande élevée au caviar de gauche, ça donne du goût !
        Qu’ils se le disent !

        Moi, j’en ai entendu une bonne de la part de Francis Huster ce matin, aux émissions religieuses.
        Mais je ne peux pas la dire ici…
        Il était question du pays auquel le matador barcelonais ne pense plus le matin en posant les pieds hors du lit, depuis qu’il a épousé une Espagnole. Et Huster disait que ce pays était entièrement tourné vers le futur, et jamais vers le passé…
        Je m’en marre encore, eu égard aux trois ou quatre films ou documentaires par jour à la télé, sur ce passé , justement…

        Ils nous prennent pour ce que nous sommes, des cons ! Sauf toi et tes lecteurs !

        Exaspérobisousques !

        J'aime

  1. Pangloss 30 septembre 2018 / 9 h 16 min

    C’est un artiste, ce Conrad. Alors, pas touche! Il risque d’être grondé avec sursis et d’avoir à verser un euro de dommages et intérêts à la LICRA qui à force d’être anti-raciste à tout propos vient de se rendre compte qu’en oubliant volontairement le racisme des noirs (les pointer du doigt, ç’aurait été du racisme, n’est-ce pas?), elle a laissé se développer un racisme radical et l’a implicitement justifié. Tu vas voir qu’avec sa plainte contre ce rappeur, elle va trouver des gens pour l’accuser d’être raciste puisqu’elle prend le parti des blancs contre les noirs.
    D’ailleurs, il y a de bonnes âmes pour défendre Conrad en expliquant que tout ça c’est de la faute du chômage, de la « ghettoïsation » des banlieues et patin-couffin.

    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 16 h 00 min

      Bien sûr, ce n’est pas Conrad, le responsable, c’est la colonisation et
      le capitalisme!
      D’ailleurs M.Dieudonné M Bala-Bala approuve et donne son imprimatur,
      Ce Nick a réussi un super coup de pub, il recevra sûrement une récompense,.
      enfin je veux dire un award, bien sûr.
      Amitiés.

      J'aime

  2. Y.Yvrard 30 septembre 2018 / 10 h 09 min

    Triste vérité… très bien exprimé … merci d’avoir le courage de l’écrire. Très bon Dimanche.

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 16 h 01 min

      C’est vrai qu’il existe un risque non négligeable de finir dans la marmite!
      Amitiés.

      J'aime

  3. berthon 30 septembre 2018 / 13 h 02 min

    « Tous les hommes sont frères »disait on autrefois dans nos églises. Ces (nos) fameuses
     » valeurs chrétiennes »…

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 16 h 03 min

      C’est vrai, nous sommes tous frères, mais il n’est pas rare de se faire
      passer à la casserole par son frangin.
      Amitiés.

      J'aime

  4. Pakounta 30 septembre 2018 / 15 h 50 min

    Votre premier long paragraphe, sur les beautés de la raie (publique) et ses préceptes chaleureux, devrait être encadré et affiché dans toutes les écoles, et imprimé sur les protège-cahiers. Contrôle des connaissances deux fois par an : c’est une base de réflexion pour former des intelligences claires et instruites de la nocivité de la bêtise dogmatique.
    Ca va pas se faire tout de suite, on dirait, mais faut se le garder au cazou le vent tournerait dans la bonne direction….
    Bravo, donc.

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 16 h 05 min

      Merci cher ami, je ne suis pas sûr que Blanquette vous suive sur ce terrain
      mais il ne faut pas désespérer, on ne sait jamais.
      Amitiés….

      J'aime

  5. Boutfil 30 septembre 2018 / 16 h 11 min

    La Martine a cesser de picoler quelques jours et voilà le résultat, du coup, elle s’y est remise à la Duvel ( importée de Belgique, parait que c’est de la bonne ) , de toute façon, c’est pas encore assez le merdier, je ne sais pas si nous, ceux des années glorieuses nourris au plan Marshall on verra la suite, mais il faudra une vraie guerre et pas larvée comme aujourd’hui, pour que les flics et l’armée tirent à vue
    , c’est pas encore le temps
    Gros bisous et bonne semaine

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 16 h 53 min

      Pour peu qu’on se trimballe ici encore dix ans, ce qui n’est pas improbable,
      on risque bel et bien d’assister à du grabuge…et on ne sera même plus en
      état de participer, juste subir!
      Pas très engageant comme perspective.
      Gros bisous.

      J'aime

      • Paul-Emic 1 octobre 2018 / 15 h 28 min

        c’est la plus rageant : ne pouvoir rien faire

        J'aime

  6. Paul-Emic 30 septembre 2018 / 16 h 11 min

    La république n’est pas la solution, c’est le problème et ce dès l’origine.

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 16 h 55 min

      Hélas oui mais très peu de nos cons-citoyens l’ont compris! Il faut
      dire que le bourrage de crânes républicain s’est longtemps révélé
      efficace…ça baisse un peu depuis quelques temps!
      Amitiés.

      J'aime

      • Paul-Emic 1 octobre 2018 / 15 h 31 min

        à la décharge de nos concitoyens, j’ai mis moi-même très longtemps à l’admettre, un peu comme les communistes qui affirment que non le communisme ce n’est pas les dictatures, car il a été dévoyé.
        Un régime dont le seul but est de dresser à intervalles réguliers et très rapprochés, une moitié de la population contre une autre est un régime pervers quelles que soient les grandes idées dont il se pare.

        J'aime

  7. Liz 30 septembre 2018 / 17 h 28 min

    Merci très cher Nouratin, mille mercis pour votre prose rageuse, « faut ben qu’ça sorte », comme disait une vieille connaissance pleine de bon sens.

    Aubry l’opulente, déplore les effets dont elle a chéri les causes, c’est normal, elle est de gauche immédiate et opportuniste. Les élections européennes se profilent, elle va à la pêche aux bulletins de vote, une forme de prostitution, donc pas de conviction. Le trottoir des politiciens/ciennes est médiatique, il faut le savoir. Il suffit de définir la réalité de leur métier, surpayé, pour en comprendre les rouages.

    Notre France, je ne parle pas de la république, cette p*te sans majuscule (choix des voyelles, c’est un jeu), n’est pas la leur. Il faut bien convenir que notre pays est en fâcheuse posture. Pourtant, une épreuve peut toujours être dépassée. Il est évident, au point où nous en sommes, que cela ne se fera pas sans forceps.

    Le rappeur sans talent, c’est souvent le lot du genre, Nick Conrad, est une petite ordure qui a prospéré sur notre sol. Il est fils de diplomate. Sa banlieue, dont il se prévaut, me fait sourire. L’avantage des horreurs qu’il a proférées, est que cela contribuera à éclairer les plus naïfs. C’est la politique de la goutte d’eau.

    Ceci dit, j’aime la diversité. Chez elle.

    Je regrette qu’il en soit ainsi, mais à moins d’un miracle, nous allons droit vers la guerre civile/de religion. Peu importe la terminologie, c’est ainsi. Mes amis muz light, m’ont dit qu’il ne pouvait en être autrement.
    J’espère le miracle.

    Bises à tous une de plus à vous Nouratin

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 18 h 07 min

      Oui c’est certain, tout cela ne peut que très mal finir.
      Plusieurs bises.

      J'aime

    • Pakounta 30 septembre 2018 / 21 h 13 min

      Elle ne sera ni civile ni religieuse (seulement de manière marginale). Elle sera raciale. Ce qui nous arrive, c’est un peu un bouleversement de moeurs et de civilisation, mais c’est surtout une invasion raciale. Le métissage n’est pas religieux, il est racial.

      Aimé par 1 personne

      • nouratinbis 1 octobre 2018 / 7 h 13 min

        A mon humble avis c’est un cocktail. Ces gens-là nous haïssent en tant que blancs,
        colonisateurs, riches et infidèles. Quatre raisons de finir en massacre.

        J'aime

  8. Gérard 30 septembre 2018 / 19 h 17 min

    Cher Nouratin, faites quand même attention.
    Marine se choppe un procès (et une convocation pour se faire psychiatriser) pour avoir montré des vidéos de l’Etat Islamique : vous pourriez bien avoir le vôtre pour avoir reproduit et largement diffusé les vers de ce nègre à peine sorti du cannibalisme et des guerres tribales.
    Ben oui, c’est pas bien, et bien qu’il soit de la bonne couleur, des gens de gauche – c’est dire ! – ont trouvé que le texte était un peu dur, alors qu’évidemment il a toutes les excuses possibles et imaginables pour avoir sorti des saloperies pareilles.
    Je serais rien que vous, je passerais un erratum, et j’irais derechef pour un coup de repentance avant que les juges du mur des cons ne vous convoquent.
    Amitiés malgré tout !

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 21 h 05 min

      J’assume avec courage, j’ai dores et déjà accepté le risque mais effectivement
      je crève de trouille, ça me pend au nez!
      Amitiés en sursis.

      J'aime

    • Paul-Emic 1 octobre 2018 / 15 h 37 min

      on ne peut être condamné pour avoir diffusé une pure œuvre d’art

      J'aime

  9. jeannot scours 30 septembre 2018 / 20 h 52 min

    La soumission est la marque de fabrique du bobo, du gauchiste, du politique, de l’electeur macrono/raie-publico/socialopiste ; tous persuadés qu’en évitant le conflit ils prolongeront leurs délires humanistes germanopratins et la sacro sainte religion des droits de l’homme.

    C’est mort et ça ne sait pas … frédéric dard trouve tout son sens

    amitiés zygomatiquofaciales

    J'aime

    • nouratinbis 30 septembre 2018 / 21 h 08 min

      En effet, c’est tout à fait cela.
      Que voulez vous, l’esprit de Munich est toujours vivace chez ces gens-là
      ce sont les mêmes que sous Daladier, en plus cons.
      Amitiés consternées.

      J'aime

  10. elba 1 octobre 2018 / 11 h 30 min

    Nouratin, vous n’êtes peut-être plus de la première souplesse physiquement, pour certaines choses que vous évoquez dans votre article ;), mais votre plume reste alerte et bien acérée, riche d’une histoire et d’un langage qui n’existe plus que dans quelques coins reculés, hors des banlieues.

    Ce Nick (tamère) Conard – mince, pardonnez-moi l’inversion des lettres, je m’en aperçois trop tard 😉 – porte bien son nom. Il l’a d’ailleurs peut-être choisi en fonction de ce qu’il est.

    Quoiqu’il en soit, je comprends et je partage votre colère d’impuissance, face à toute cette horde de pourris qui ont fait volontairement en sorte que notre pays soit envahi, et que maintenant que les loups sont dans la bergerie, il ne peut y avoir que du grabuge.

    Quant aux « inuits » – je parle du c r i f – ils se sont certainement manifestés à propos de cette saleté de « chanson » parce qu’ils réalisent peut-être qu’ils sont blancs eux aussi, et qu’ils risquent tout comme nous de passer à la casserole s’ils n’ont pas quitté le navire avant ça. Parce que de nous, les goys, il n’ont rien à faire sinon que de tenter de nous mettre en esclavage financier (donc, en esclavage tout court, puisque la finance dirige le monde.)

    Triste constat. Et comme vous dites, notre génération ne sera même pas en mesure de se défendre, sinon à l’aide de coups de canes ou de déambulateurs. Ce qui sera un bien mince armement face aux couteaux, battes, barres de fer et autres trucs du genre – dont le nombre contre un seul individu -.

    Quant à la fille de Jacques Delors, elle préconise quoi pour nous sortir du pétrin dans lequel elle et ses confrères nous ont mis ? Rien du tout !

    Plein de bisous affectueux. Tant que nous sommes encore en vie, il nous reste au moins ça. Piètre consolation, me direz-vous.
    Bonne journée à tous/toutes.

    J'aime

    • nouratinbis 1 octobre 2018 / 12 h 56 min

      Que voulez vous, nous nous trouvons dans une pétrin abject et nous nous y
      sommes mis tout seuls puisqu’aussi bien les électeurs, dont nous faisons partie
      ont voté pour tous ces enfoirés. La Démocratie exige que force reste au plus
      grand nombre…quant aux autres,ils ont eu tort de ne pas avoir raison.
      Vivons donc ce qui reste avec résignation.
      Gros bisous consolatoires.

      J'aime

  11. G.Mevennais 1 octobre 2018 / 15 h 44 min

    Vous avez bien remarqué la mise à pied du chauffeur de bus ayant giflé un connard d’ado l’ayant insulté. Il n’y a plus rien à attendre de ce pays et de la majorité des « jeunes » formatés et dévirilisés. L seul espoir qui nous reste est que la situation « tienne » encore…un certain temps. En attendant profitons un max. des moments encore vivables qui nous restent.
    Amitiés et bonne semaine à tous/toutes.
    NB : Pas de com. la semaine prochaine pour cause de voyage au pays nantais devenu aussi pourri qu’une banlieue lyonnaise ou que les « quartiers nord de Marseille. Après ce périple, cool jusqu’à la seconde quinzaine d’avril.

    J'aime

    • Paul-Emic 1 octobre 2018 / 15 h 55 min

      « Encore quelques instants monsieur le bourreau ! « . Ces paroles que l’on prête à Madame Du Barry au pied de l’échafaud ne doivent pas être les nôtres. Le plus tôt sera le mieux car nous n’avons rien à gagner du temps qui passe. Ce qui est probable aujourd’hui sera certain sous peu.

      J'aime

    • Gérard 1 octobre 2018 / 18 h 39 min

      Vous pourriez essayer Grenoble, il paraît que c’est encore mieux. Simple suggestion, bien sûr …

      J'aime

    • nouratinbis 2 octobre 2018 / 14 h 54 min

      Bon séjour, Gilles, et n’oubliez par de leur envoyer mes amitiés,
      aux Nantais, et tous mes vœux de prospérité à leur nouvelle
      population.
      Amitiés.

      J'aime

  12. Pr Calguès 2 octobre 2018 / 8 h 31 min

    « Ben oui, le regroupement familial, avec les allocs et tout le toutim, merci les Giscard-Chirac!  »

    L’AVOCAT DU DIABLE :

    Ben oui, Nouratin, les « francaouis » n’avaient déjà plus envie de monter des 4L et des R8 à l’île Seguin chez Renault ni de jouer les techniciens de surface dans les rues de Paris !
    Le pays, ses dirigeants et ses « zélites » trouvaient là une main d’oeuvre qui leur permettait de gagner encore plus de fric !

    Baïèta.

    J'aime

    • nouratinbis 2 octobre 2018 / 14 h 51 min

      C’est vrai mais ce n’était pas une raison pour les garder ni pour
      leur financier la progéniture. On ne les a pas fait venir de force,
      mais la famille on n’en a jamais eu besoin!
      Baïeta.

      J'aime

      • Wyatt Flaïte 3 octobre 2018 / 16 h 36 min

        Pas aussi catégorique que vous sur le sort des régions ouest et donc du pays nantais. Certes le nantais comme le breton porte en lui les tares congénitales habituelles de tout bon gauchiste. Certes le nantais à ouvert la boîte à claques en important du chance pour Nantes. Mais avec une vision macro, on constate surtout l arrivée massive de populations urbaines et peri urbaines issues de zones en voie de soumission. Populations qui connaissent les méfaits des zotresavantlesnotres et savent s en préserver ou du moins sont sur la défensive . Populations plutôt éduquées, avec des ressources, et dont le départ des zones en voie de tiers mondisation contribue à les transformer en shitholes.
        Si le temps du face à face doit venir selon gnabadufron, cette zone de repli aura la seule chance de son homogénéité pour tenir contre les invasions barbaresques terrestres. Si nos cons pas patriotes choisissent l’ empapaoutage à sec avec une poignée de graviers, et bien le sort de ce peuple veule sera scellé et tombera dans les gogues de l histoire.
        Le tout sera pour nous de tomber dignement.
        Amitiés

        J'aime

      • nouratinbis 5 octobre 2018 / 11 h 30 min

        @Wyatt
        Nous mourrons debout, droit dans la cuvette!
        Amitiés.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s