Mamy ne court pas assez vite

Comme dit Castapiane, notre sémillant Ministre de l’Intérieur, le plus embêtant dans tout ça c’est qu’on n’arrive plus à faire le tri entre les manifestants gentils et les autres salopards de casseurs sans foi ni loi. Qu’est-ce que vous voulez, avec cette combine à la con de gilet jaune, impossible de savoir qui est qui. Du coup, nos bons flics, quand il réussissent à en gauler un c’est juste parce qu’il court moins vite qu’un Black-Bloc, lequel se révèlera toujours plus véloce que la veuve de Carpentras. Par conséquent, les individus mis en état d’arrestation il faut les relâcher rapidos, pas la peine de les déférer, ça ne servirait à rien… En quoi il se trompe sans doute, car le trotsko, l’anar ou le « jeune » de banlieue, pour la plupart des Magistrats ce sont des potes, enfin, stricto-sensu des camarades. Moyennant quoi, un bon retraité, pour peu qu’il pue son vieux réac, fera toujours l’objet de la sévérité judiciaire, bien mieux, en tout cas, que Mohamed, Mamadou, ou le vétéran de Notre Dame des Landes. Il devrait y réfléchir, le barbousard de Beauveau, s’il veut des résultats tangibles en termes d’embastillement…
En attendant on le sent bien embêté. Il commence à penser qu’un bon état d’urgence ferait l’affaire pour lui assurer des week-end plus paisibles, parce que là, depuis bientôt un mois, plus moyen de descendre sur Forcalquier taper les boules avec les collègues, notamment les vieux amis des cercles de jeu du temps de Gastounet; si c’est pas malheureux d’en arriver à ce point, à cause d’une bande de tordus en gilet jâne!

Par ailleurs, un autre barbu, celui de Matignon, commence à faire grise mine. On n’aimerait pas, en ce moment, se trouver à la place de son slip, vu qu’on lui sent de plus en plus le trouillomètre à la baisse. Abasourdi, le grand couillon en question! Vous vous rendez compte, ils ont osé saloper les symboles les plus sacrés de la France, taguer l’Arc de Triomphe! Profaner le tombeau du pauvre troufion non-identifié, qu’encore un peu ils lui coupaient le gaz! L’Ultra-Droite, que voulez-vous, la peste brune…quoique plus on avance dans la chienlit bordelifique, moins ça devient possible de proférer des âneries de ce calibre. Ça se voit comme le pif au milieu de la gueule qu’il s’agit de tout ce qu’on veut sauf de la Droite, fût elle ultra. Et il commence à baliser sec, Barbapoux, il sent venir de plus en plus le fantôme des révolutionnaires de la grande époque, des grandes époques devrais-je préciser: 89, 30, 48…je dirais bien 68 mais là on avait affaire à de petits gauchiards repus…il s’agit aujourd’hui de bien autre chose.
Les gouvernants de la Répupu en marche vers le désastre règlent désormais l’addition des veuleries successives imputables à tous leurs prédécesseurs depuis l’époque giscardienne. Il doit le sentir confusément Barbapoux, ça se lit dans son regard anxieux, il ne comprend pas tout, certes, avec sa cervelle de rocardien-juppéisé on ne peut exiger de lui l’impossible, mais la trouille de l’inconnu qui arrive à grands pas, ça oui, ça reste à sa portée.

Alors, il se passe quoi, en fin de compte? Bon, eh bien c’est tout simple, vous allez voir. Depuis quarante ans de déconnage républicain, ils ont d’abord voulu faire payer les riches. Ces derniers ont foutu le camp ou se sont débrouillés pour sauver les meubles. Parallèlement, comme les populations immigrées ou issues de l’immigration, ainsi que tout un tas de fainéants et autres profiteurs du système, pesaient de plus en lourd dans les comptes publics, il fallut bien se rendre à l’évidence, les riches qui restaient en tant que cibles potentielles apparaissaient en nombre très insuffisant pour boucher le trou. Et comme ce dernier se creusait de plus en plus, sans possibilité de trucage à cause de notre nouvelle monnaie gérée depuis l’étranger, il ne resta plus qu’une solution: faire payer les plus nombreux… à savoir les pauvres!
Bien entendu, pas n’importe quels pauvres, ceux qui bossent. Les autres, les susvisés profiteurs de tout poil, évidemment on ne risque pas de les pressurer fiscalement, eux c’est le contraire, le pognon on ne le leur prend pas, on leur en donne. Et du coup ils se retrouvent coincés, Présipède et ses sbires, entre deux catégories potentiellement antagonistes d’impécunieux, les bons franchouilles et les autres. Les premiers voudraient bien s’en sortir par leurs propres moyens mais les moyens on les leur enlève pour engraisser les seconds. Alors forcément ils râlent, les braves vaches à lait et, à force d’abnégation, de renoncement, d’espoirs déçus, ils finissent par enfiler le gilet jaune! Pour foutre le feu, une toute petite étincelle suffit, le jour ou Macrouille leur parla en ces termes: « Ah vous rouspétez parce que je vous augmente le gazoile? Eh ben vous en faites pas, les ploucs, je vous en collerai encore une autre en Janvier…en attendant la suivante! Et ne vous plaignez pas, bande de pleurnichards, c’est pour votre bien, pour vous sauver la planète, espèces d’ingrats! » Ils ont beau se trimballer des tronches d’abrutis, d’illettrés, de pochetrons, de fumeurs de clopes, à ce point de foutage de gueule ils ne digèrent plus les pauvres bougres.
Et c’est à ce moment là, quand ils ont commencé à rouspéter pour de bon, à sortir les jaquettes de la boîte à gants, à menacer de foutre la pagaille partout, qu’il aurait dû comprendre, Présipède. Ça commençait à sentir le purin à pleins naseaux, il fallait lâcher un peu de lest dare-dare, désamorcer le truc avant qu’il ne parte en quenouille. Et le petit merdeux, au contraire, droit dans ses bottes le mignon: « je tiendrai le cap contre vents et marées, non mais des fois, ça ne se voit peut être pas mais j’ai des burnes, moi, c’est pas pour rien que me v’la président! »
Plus ils sont intelligents, plus ils sont bêtes! comme disait mon Paternel. Un truc que la première Ségolène venue comprenait aisément, à savoir qu’une forte odeur de roussi implique un repli stratégique, coûte que coûte, les questions de déséquilibre budgétaire ne pesant rien face aux risques susceptibles de découler d’une grosse grogne populacière. Quand elle a vu la tournure que prenaient les évènements, la Pintade, elle a tout arrêté, en catastrophe, capitulation sans condition en rase campagne. L’affaire nous a coûté un ou deux milliards mais les Bonnets Rouges sont rentrés à la maison satisfaits, ils avaient gagné. Et la Répupu socialo a pu continuer tranquillement sa paisible dégringolade…il devrait bien y réfléchir, Manu l’Intransigeant… on voyait plein de drapeaux bretons sur les Champs Élysées…

Maintenant c’est cuit! Ils se retrouvent dans la nasse, Macron et ses macronophiles. Trop grave pour essayer de s’en tirer avec de belles paroles, trop tard pour désamorcer le bigntz avec un simple report des taxes sur le pétrole, trop mal embarqué pour trouver des interlocuteurs malléables comme par exemple les syndicalistes professionnels, trop con comme situation, vraiment. D’autant qu’ils ne disposent d’aucune marge de manœuvre, ces couillons, il leur faut des sous, plein de sous, et pas moyen de trouver des économies. Le seul poste de dépenses où ils pourraient sérieusement en réaliser ce serait le social (voir ici)…inutile de dire que couper si peu que ce soit les vivres aux quartchiers sans-cible, le remède serait vachement pire que le mal. Donc il ne sait pas quoi dire, Présipède…du coup il ne dit rien, et c’est bien ennuyeux pour lui parce que les braves-gens prennent ça pour du mépris! Non, les amis, il ne s’agit plus de mépris, juste d’un petit con qui s’est mis tout seul dans le pétrin et qui ne sait plus comment s’en sortir… Et ce n’est pas en consultant les Castaner, les Ferrand, les Grivaux, les Mahdjoubi, ni même sa chère Bribri, qu’il dégottera la martingale pour se sortir du boxon…ah, si au moins il avait su garder Benalla, celui-là avait l’air un peu moins benêt que les autres…

Au bout du compte, partis comme nous voilà, je ne suis pas foutu de vous prédire la manière dont les choses évolueront. Vous avez plein de gens, parmi les porteurs de gilets, qui trouvent la plaisanterie un peu trop poussée…mais en même temps, comme disait ma chère grand-mère quand on a fait trente, autant faire trente et un…donc, Samedi prochain il devrait bien encore se passer quelque chose…ce sera dur à éviter, hélas!
Alors, les amis, à propos de grand-mère, dites donc à Mamy d’éviter d’y aller, le prochain coup, ce serait mieux qu’elle reste à la maison, elle ne court pas assez vite…

Bonne semaine à tous, et vous aussi, si vous le pouvez, demeurez donc bien pépères chez vous, ça me semble plus raisonnable.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

23 réflexions sur “Mamy ne court pas assez vite

  1. capitaineenzo 2 décembre 2018 / 16 h 56 min

    Et oui les gilets jaunes, il veulent empêcher présipède et sa maman de finir le boulot.
    Il reste des choses importantes à faire:
    – En premier lieu le pacte de l’ONU de Marrakech qui ouvre grand la porte aux migrants, qu’il doit signer le 14 décembre
    – Il y a aussi le siège de la France au conseil de sécurité qu’il veut donner à l’Union Européenne
    – Et puis le bouquet pour moi la suppression de l’argent liquide qu’il a prévu pour 2022 (un moyen de se servir sur ton compte). Comment je vais faire pour donner l’argent de poche à ma fille, je ne vais quand pas lui donner une carte bancaire.

    Heureusement qu’i a Ratanplan Casta pour l’aider à dénigrer la manif. Tiens regardes cette vidéo, des flics déguisés en casseurs.
    https://www.lavraiedemocratie.net/video-des-policiers-casseurs-infiltres-parmi-les-gilets-jaunes/?utm_sq=fxrzxzaya9&utm_source=Facebook&utm_medium=partners&utm_campaign=Lavraied%C3%A9mocratie

    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 2 décembre 2018 / 17 h 54 min

      Quel con ce Casta, même pas faire confiance aux chances pour la France
      pour casser!
      Sinon, t’en fais pas, pour l’argent de poche, de toute façon, bientôt on n’aura
      même plus de quoi en donner!
      Amitiés.

      J'aime

  2. Pangloss 2 décembre 2018 / 17 h 17 min

    Un truc qui me fait rigoler. Macron demande à Philippe de recevoir … les chefs de partis.
    Amicalement.

    J'aime

  3. G.Mevennais 2 décembre 2018 / 17 h 51 min

    On se doutait bien,qu’à force de toucher le fonds, que la situation ne pouvait que dégénérer, mais on ne savait pas quand. Il suffisait d’un détonateur quelconque, l’explosif était déjà pléthorique ! comme d’hab. vous avez analysé, avec objectivité et bons sens, la situation. Le problème est de savoir comment cela va évoluer, perso. j’ai bien peur que l’avenir ne soit pas « serein ».
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine, malgré tout, à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

  4. G.Mevennais 2 décembre 2018 / 17 h 54 min

    « on se doutait bien, à force de toucher le fond, (il y a bien assez de « qu' » et l’S de fond ne s’impose pas (lol).

    J'aime

    • nouratinbis 2 décembre 2018 / 17 h 57 min

      C’est le fonds qui manque le moins…
      En tout cas, au moins, il y a de l’animation, ça change un peu.
      Amitiés.

      J'aime

  5. Gérard 2 décembre 2018 / 18 h 04 min

    Bon, il a raison, présipède, c’est tout de même pas une bande de gilets jaunes fumeurs de clopes et qui roulent au diésel qui va décider si on sauve ou pas la planète.
    Ces pauvres abrutis, ils sont dans le rouge à la banque dès le 15 du mois, il n’avaient qu’à traverser la rue pour trouver un meilleur job. D’une part ils n’ont pas réalisé qu’on était le seulement le 1er, et d’autre part présipède, lui, il est « dans le temps long », et il voit bien que si on ne hausse pas les taxes avant longtemps, on va droit à la cata ; somme toute, ça leur fait encore presque un mois avant de raquer plus, ça leur laisse le temps de souffler, non ? M’enfin …
    D’ailleurs, barbapoux les écoute, les comprend, est absolument ouvert au dialogue pourvu qu’il puisse garder son cap, ce qui est plutôt raisonnable, vous me l’accorderez.
    « En même temps », je me demande si tous ces gaz lacrymogènes qu’on est obligés de leur envoyer à la gueule c’est vraiment bon pour la planète … j’espère au moins qu’ils sont produits en France, histoire de sauvegarder le PIB et la balance commerciale.
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 2 décembre 2018 / 18 h 37 min

      Même pas sûr, tiens. Sans compter que s’ils sont vraiment dans la mouise
      à ce point là, ils devraient pleurer naturellement, sans qu’il soit besoin de leur
      balancer des gaz à effet de serre à travers la gueule! Des abrutis, vraiment!
      Il n’est vraiment pas aidé, ce pauvre Présipède!
      Amitiés.

      J'aime

      • PR CALGUÈS 3 décembre 2018 / 18 h 38 min

        Pour samedi prochain et pallier à la pénurie de lacrymo, paraîtrait que Castafiore a commandé d’urgence trois camions d’oignons de Roscoff !
        Baïèta

        J'aime

  6. Bernadette 2 décembre 2018 / 18 h 26 min

    Si je comprends bien (même plus le courage de suivre les actualités), le mouvement s’est encore notablement essoufflé ?

    J'aime

    • nouratinbis 2 décembre 2018 / 18 h 39 min

      Oui, en fait le renforcement s’est encore affaibli…il fallait qu’il nous le
      disent, on ne le devinerait pas tout seul!
      Amitiés.

      J'aime

  7. Boutfil 2 décembre 2018 / 19 h 57 min

    C’est sur qu’hier, les vieilles, fallait rester à la maison, ceci dit dans mon quartier, on entendait les déflagrations et on voyait bien la fumée, mais enfin, bon au Monop’ c’était calme , les CPLF du coin ne se sont pas encore trop mobilisés, par contre, à mon humble avis, ça commence aussi à les démanger d’y aller se payer un peu de bon temps, pour peu que les gamins et étudiants qui seront en vacances la semaine prochaine s’ennuient un peu, ça risque de ne pas s’arranger les feux de joie
    bises à toutes et tous et grosses bises pour toi

    J'aime

    • nouratinbis 3 décembre 2018 / 8 h 07 min

      Bon, espérons que ça se calme, sans quoi on va tous avoir chaud aux
      miches!
      Gros bisous.

      J'aime

      • Fredi M. 3 décembre 2018 / 12 h 24 min

        Oui espérons, le climat dans ce pays devient dangereusement inquiétant.

        J'aime

  8. elba 4 décembre 2018 / 19 h 38 min

    Quoi vous dire, les z’amis ? Lorsque le premier sinistre ou le castagneur nous disent que les « forces » de l’ordre sont là pour protéger les manifestants, et que de l’autre je les vois à la tévé, dès 8h du matin, lancer leurs grenades alors que les gens défilent tranquillement, j’ai de quoi rester coite et de quoi m’interroger.

    Edouard propose de « geler » l’augmentation du carburant ainsi que celle de l’électricité et du gaz pendant six mois ?… Je n’ai rien entendu à propos d’économies que le gouvernement pourrait faire en supprimant des avantages dont profitent tous leurs amis (et eux-mêmes) alors que là, on pourrait en faire. Ne serait-ce qu’en faisant payer la CSG aux ministres et députés. Ce ne serait pas grand-chose, certes, mais un début.
    Alors comme ça, c’est bloqué six mois, et le semestre prochain, nous repassons à la casserole ?
    Pas sûr que ce soit si satisfaisant que ça.
    Et puis aussi un truc qui me fait sourire « la fin du durcissement du contrôle technique »… Quoi donc ? Je croyais que c’était vital, tout ça : fait pour notre sécurité. Ah non ? 😉

    Y’a plus d’argent dans notre pays ? Maizalor, comment faisons-nous pour entretenir tous les migrants qui arrivent ? Il nous faut stopper l’importation.

    Personnellement, je ne vois pas le bout du tunnel.

    Je ne sais pas comment c’est chez vous, mais une de mes amies m’a dit qu’à la pompe on ne pouvait plus prendre de carburant au-delà de 20 euros. Et aussi que certains rayons du supermarché (farine, pâtes…) étaient quasiment vides.

    Au fait, où il est à présent notre président ? A Varennes ? 😉

    Bisou, Nouratin et vous qui venez ici.

    J'aime

  9. Gérard 4 décembre 2018 / 20 h 57 min

    Cher Nouratin (bis)
    Nostalgie, quand tu nous tiens … j’ai relu un de vos anciens « posts » (c’est comme ça qu’on dit, quand on fait partie d’une élite mondialisée).
    C’est là : https://nouratinbis.wordpress.com/2017/05/07/un-president-anormal/ et franchement c’est vachement bon de se rappeler le temps ou on pensait printemps, le temps ou le nouveau leader du monde libre se mettait En Marche, le temps des « sans-faute » qui émerveillaient tous les médias …
    Merci pour tout !

    J'aime

    • nouratinbis 5 décembre 2018 / 8 h 53 min

      Merci à vous! Comme quoi le bon populo est versatile et la démocratie
      vachement cohérente…la Roche Tarpéienne…
      Amitiés.

      J'aime

      • Gérard 6 décembre 2018 / 14 h 49 min

        … oui, pas loin du Capitole … et justement : « Jupiter capitolin », le futur était écrit, non ?

        J'aime

  10. Gachno 5 décembre 2018 / 9 h 44 min

    Appeler Casta « Castapiane », vous y allez fort, là.
    Il n’est pas si contagieux que ça, quand même, bien
    qu’il soit à éviter, bien sûr…..

    J'aime

    • nouratinbis 8 décembre 2018 / 15 h 39 min

      C’est vrai, c’est lui faire bien de l’honneur, mais c’est tout de
      même le premier poulet de France, qu’on le veuille ou non…

      J'aime

  11. nouratinbis 8 décembre 2018 / 15 h 41 min

    @Gérard, oui c’est juste, et pour Jupiter, se péter la gueule de la Roche
    en question, c’est quand même une sacrée vacherie!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s