La crèche à roulettes

Pas terrible, ce matin, la grisaille et le frisquet! Ce cher vieux Blaise, dans son gros pardessus en loden, m’a tout l’air du quasi-cadavre. Vous savez, le teint blanchâtre à reflets verts,  les ailes du pif qui se pincent, l’affaissement général de la gueule, le pas improbable, bref tout pour s’inquiéter grave à son sujet. Que voulez-vous, les nonagénaires c’est fragile, ça peut basculer d’un instant à l’autre, surtout par temps frais et humide…souvenons nous du brave Théodore (voir le chapitre qui lui est réservé DERRIERE NAPOLEON), canné du jour au lendemain suite à une absorption massive de Martini dry. Du coup, au bistrot on s’inquiète, on le fait asseoir le vioque, on lui propose des coussins, tout ça quoi, histoire de le réconforter bien comme il faut, qu’il ne s’avise pas de nous claquer entre les doigts sans crier gare, comme à la SNCF!
« Diable, je me sens tout gripoteux, s’avise-t-il enfin de nous faire connaître, pour moi ce sera un grog, Thérèse, je vous prie, à base de rhum blanc, s’il vous plaît, je le digère mieux, vous savez, il faut que je fasse attention mes vingt-ans sont bien loin… »
-« Même tes soixante, rigole Jean Foupallour, le prochain qu’on te souhaite, les bougies reviendront plus cher que le gâteau, dis donc! C’est bon pour toi, t’es sûr, de carburer au « cœur-de-chauffe » à soixante degrés? Tu gagnerais pas à t’orienter plutôt vers la camomille, avec la tronche de décavé que je te vois? Parce que bon, la picole, même à visée thérapeutique, vaudrait peut être mieux la laisser aux jeunes, non, à présent? Sans quoi, en guise d’avenir proche, tu risques de te retrouver avec un petit jardin sul’ ventre; fais gaffe Blaisounet, l’Hiver ça reste la saison à piège chez les mecs de ta génération! »

Si l’intention apparaît louable, la formulation n’en demeure pas moins brutale et dépourvue d’aménité. Foupallour avec son gilet jaune et son apéro de la même couleur qui vous colle sous le nez la vérité toute nue, toute mal foutue et malodorante, pour un vieux birbe en instance d’extrême-onction ça frise l’insoutenable.
« M’en fous, ducon, occupe toi de ton foie, abruti! Tu sais ce qu’il te dit le Blaisounet? N’ai-je donc tant vécu que pour entendre un soiffard de ton calibre me faire la leçon sur ce que je dois pitancher ou pas? Et puis si ça me fait plaisir, à moi de crever bourré, hein? Qu’est-ce que t’en as à foutre? Retourne donc plutôt sur ton rond-point à gueuler « Macron-Démission » et à taper dans le cubi en compagnie de tes petits camarades à revendications éthyliques! Profites-en bien, elle ne va pas tarder à s’arrêter, votre révolution arrosée, Noël arrive, il va falloir songer à décorer le sapin et à mettre le petit Jésus dans la crèche… A en juger par les tronches des insurgés en jaune-fluo, les catholiques en constituent l’écrasante majorité…et ça fait quoi, à Noël, les Catholiques? Ça picole, oui d’accord, mais à la maison, au coin du feu, en famille, pas sur les carrefours de rase-campagne! Alors enfourche ta mobylette, retournes-y fissa tant que ça dure encore un peu, et laisse moi me finir comme ça me chante, gros plouc! »

Mince alors! Du coup il a retrouvé des couleurs, le vieux teigneux! Comme quoi, finalement, un bon gros coquin de dieu ça vous remet la santé en place, l’adrénaline sans doute… Jean Foupallour, honteux et confus, jurant sur son Ricard qu’on ne l’y prendrait plus, se le tient pour dit tout en restant imperturbablement accoudé au zinc. Aucune envie d’aller se les geler sur le bord de la route, tel un gilet-jaune en déroute… On le sent bien, le cœur n’y est plus. Et puis de toute façon ils ont tout gagné, Présipède a baissé les brailles: enterrés, la taxe écolo sur le gazoile, la CSG sur les retraites… Ils voulaient quoi d’autre, les Foupallour et les Grauburle? Ce dernier ayant depuis belle burette, d’ailleurs, remis le gilet dans le vide-poches de la 4L sur injonction formelle de Germaine, sa mégère non apprivoisée, qui appréciait moyen de le laisser vadrouiller hors de son contrôle. Ils voulaient quoi, disais-je? Ben oui, un peu plus de sous, juste pour assurer, quoi. Après, exiger la démission du petit mignon, bof, lui ou un autre, pas vrai, y a pas de raison de foutre le pays à feu et à sang pour si peu. Et le reste ça vire à l’amusement pour intellos à la petite semaine…le RIC, vous savez, le « referendum d’initiative citoyenne »! On se fout de qui, là? Oh, bien sûr, si l’on nous demandait notre avis sur la conduite à tenir au regard des Chancepourlafrances de type Chekatt, le flingueur de Strasbourg,  là ça pourrait présenter un certain intérêt…mais avant qu’on en arrive là les gilets auront viré au gris-foncé.
En d’autre termes, les vieux révoltés du week-end , les Grauburle, Foupallour et consorts, vont s’en retourner, bien pépères, dans leurs charentaises. Simultanément leurs confrères smicards, forts d’une bonne centaine d’Euros conquis de haute lutte, ne manqueront pas de les craquer illico dans l’achat d’un véhicule moins polluant et donc subventionné. Resteront les baisés, les éternels couillonnés, les damnés de la terre, les vieux à plus de deux-mille balles de pension, les jeunes payés un peu au dessus du SMIC…ce ne sont pas à eux seuls qu’ils feront une révolution dont, pour la plupart, ils n’ont pas la moindre envie, faut pas déconner. A l’exception de quelques irréductibles déterminés à obtenir la peau de Macrounette ou bien encore acharnés au rétablissement de l’ISF pour faire cracher les riches, le joli mouvement automnal aux couleurs de jonquille en plastoc commence à manquer de carburant. Autrement dit, c’est fini, nous n’irons plus au rond-point, les gilets sont pliés! Bon débarras, ça commençait tout de même à bien faire leurs petits monômes de collégiens sur le retour.

Restera maintenant le « Grand Débat » promis par Présipède. Moi, je ne voudrais pas persifler, vous me connaissez, mais là j’aurai du mal à éviter, vous voyez. Le Grand Débat! Dans le genre grosse pantalonnade ça risque d’atteindre des sommets. On vient déjà de nous annoncer qu’en dépit des assurances formelles données par leur petit patron en chef, les députés de la majorité rejettent avec horreur l’idée qu’on puisse y inclure les questions relatives à l’immigration, aux immigrés, aux migrants et à tout ce qui tourne autour. M’enfin, ça va pas la tête, on n’en cause pas de ces affaires-là! Vous vous rendez compte, ce serait la porte ouverte à tous les fachos, à tous les réacs, à tous les beaufs, à tous les boutiquiers, à tous les petits bourges et même aux ouvriers vu qu’ils votent Marine ces cochons-là! En gros vous avez les trois quarts de la population qui, d’une façon ou d’une autre, sont favorables à ce qu’on fasse quelque chose pour arrêter les conneries! On ne va tout de même pas donner la parole à ces gens-là au moment ou la France signe le Pacte de Marrakech, tout de même! Un peu de logique bordel! Heureusement il y a Le Monde pour remettre les pendules à l’heure, cet illustre paquet de papier s’insurge avec l’énergie indignée des détenteurs de la vérité révélée, ce n’est pas au pays des droidlom qu’on va débattre des questions d’invasion et de perte d’identité nationale, manquerait plus que ça, tiens! Alors on la boucle, on ne bouge pas d’un iota et on parle d’autre chose, voilà! Y en a tellement des sujets de débat, on ne va pas choisir celui du consensus nauséabond, y a des limites! La démocratie ça veut dire qu’on donne la parole à ceux qui savent de quoi et comment il faut parler … pas au peuple, bien sûr, on irait où comme ça!

Alors voilà, c’est dans un contexte en voie d’apaisement, comme on dit dans les journaux, que nous allons attaquer les fêtes de fin d’année, formule heureuse permettant d’éviter de prononcer Noël. Ça pue Noël! Bien sûr certaines allusions apparaissent difficilement évitables, le Père homonyme, notamment! On ne lui a pas encore trouvé un nom politiquement correct à celui-là, sans parler de Tino Rossi et sa rengaine nauséabonde: petit Papa Noël! Je t’en foutrais, moi! Et d’abord pourquoi on l’interdirait pas, celui-là, qu’est-ce qu’il nous emmerde! On interdit bien la crèche! Alors!
Il ne reste plus que Ménard, ce sale facho répugnant, passez moi le pléonasme! A la Mairie de Béziers il a récidivé l’affreux! Une grosse crèche, bien réac comme pas possible, avec tout, les bergers, les moutons, le bœuf, l’âne, Joseph le saint patron des cocus et sa petite femme en cloque des œuvres du Saint-Esprit, enfin la provoc caractérisée, le délit qui frise le crime, une honte. Dieu merci…enfin non mais vous voyez ce que je veux dire, le Préfet a immédiatement sorti un arrêté d’interdiction, ah mais! Et figurez vous que cet espèce de petit führer de province, Ménard, a contesté la légalité du truc devant le Tribunal Administratif…bon évidemment sans succès, encore heureux, ils savent bien, les juges, ce que représente la crèche, une insulte à la laïcité et, par surcroît, à la Charia. Pas question de laisser passer: ou il enlève sa crèche, le rebelle à nœud- pap, ou il crache deux-mille Euros par jour d’astreinte, force restera à la loi! Alors il va l’enlever, Ménard, bien sûr… enfin il va la mettre ailleurs, dans un autre coin de la Mairie: il voyait arriver l’embrouille alors il l’a montée sur roulettes, sa crèche! Ça durera bien jusqu’à l’Épiphanie, c’est grand la Mairie de Béziers!

Bonne semaine à tous et à Dimanche prochain si Allah me pardonne… ou plutôt s’Il ne se presse pas trop pour m’administrer le châtiment que je mérite.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

24 réflexions sur “La crèche à roulettes

  1. capitaineenzo 16 décembre 2018 / 19 h 44 min

    Hier j’ai fait 600 kms et j’ai été empêché d’autoroute par les flics. Et oui, j’ai pu faire 400 kms gratos grâce aux gilets jaunes qui ouvrent les barrières de péage, mais arrivé sur l’A6, A7 tout était barré par les poulets. Macrouille et son ministre Rantanplan ont décidé de fermer les autoroutes en faisant croire que c’est à cause des gilets jaunes.
    Ma voisine qui était pour les gilets jaunes, abrutie par la télévision, maintenant elle est contre. C’est ça le résultat du cadeau fiscal avec la suppression de trois taxes aux chaînes de radio et télévision, dans Macron tout est bon.
    Macron fait croire aux travailleurs qu’il baisse les charges salariales, c’est un menteur, en fait sur ordre de Bruxelles, il détricote la sécurité sociale pour que le traité TiSA (mise en concurrence des services publics et privés dont la Sécu avec les grands assureurs américains) puisse avoir une porte grande ouverte. Les médias ont ordre de ne pas parler de ce traité qui ouvre le marché des services aux américains. En gros tu continueras à cotiser à la Sécu pour payer les aides sociales aux nécessiteux et surtout aux 59 millions de migrants qui doivent débarquer en Europe d’ici à 2025. Si tu es malade, tu devras cotiser auprès des assurances privées car pour toi ce sera déremboursé. C’est cela que nous prépare Macrouille avec la suppression de l’argent liquide avant 2022.
    Il y a quand même du bon dans le discours de Macron, les sénateurs se sont octroyés une prime de noël de 8000 euros, mais en même temps, ils ont bloquées les frais de leurs obsèques et de leur famille à 18.000 euros et tout ça payés par l’état.
    C’est bien pour cela qu’il faut soutenir les gilets jaunes. C’est l’occasion où jamais.
    Amitiés.

    Aimé par 1 personne

    • nouratinbis 17 décembre 2018 / 14 h 41 min

      Que veux-tu c’est la démocratie, tout ça, le gros bordel en somme. Le problème
      c’est que chacun essaie de tirer son épingle du jeu avec plus ou moins de bonheur
      selon qu’on est puissant ou misérable. Je ne vois rien de bon dans tout ça, absolument
      rien!
      Quant aux gilets-jaunes, pour l’instant ils me coûtent un paquet de pognon, et ce
      n’est pas fini…
      Picolons donc, c’est tout ce qui nous reste.
      A ta bonne santé! Amitiés.

      J'aime

  2. Christelle 16 décembre 2018 / 19 h 58 min

    Bonsoir,
    Tombée par hasard sur votre blog. Etes-vous un vieux misanthrope revenu de tout? Votre Germaine vous pourrit la vie?
    Ce que vous écrivez, second degré ou pas, est triste à pleurer.

    J'aime

    • nouratinbis 16 décembre 2018 / 21 h 24 min

      Bonsoir,
      Je comprends fort bien, chère madame. Mais rien ne vous oblige à me lire.
      Bien sincèrement à vous.

      J'aime

      • PR CALGUÈS 17 décembre 2018 / 9 h 54 min

        Tant que c’est Germaine et non Christelle qui vous pourrit la vie, vieux misanthrope !! …
        J’en pleure de tristesse.

        Baèta.

        J'aime

    • J-J S 17 décembre 2018 / 12 h 12 min

      Vous avez raison Christelle,je passe chez Nouratin toutes les semaines et je pleure à chaque fois.

      J'aime

      • nouratinbis 17 décembre 2018 / 14 h 43 min

        Hélas, elle a bien raison Christelle…mais moi ce n’est pas Germaine…
        Germaine c’est la croix de Grauburle, il la porte comme il peut…
        Amitiés.

        J'aime

  3. Sylver 16 décembre 2018 / 20 h 29 min

    Bonsoir monsieur nouratin .j adore votre blog j’ai lu votre livre derrière Napoléon et cela faisant longtemps que je n’ avaient autant était pris de fou rire..la promenade dans les Alpes était un grand moment .
    J attendant toutes les semaines votre vision de notre France qui disparaît……
    PS :peut-être la Noël approchant ,certaines dindes se perde et se trompe de blog. …

    J'aime

    • nouratinbis 17 décembre 2018 / 14 h 45 min

      Ah! Que vous me faites plaisir! Vraiment je suis content que ça vous
      amuse, c’est ma récompense.
      Merci beaucoup.
      Amitiés.

      J'aime

  4. Boutfil 16 décembre 2018 / 20 h 42 min

    Va falloir faire gaffe aux anciens là, faudrait pas en perdre en route !
    La crèche de Menard fait parler, c’est déjà ça, il va pouvoir la déplacer sans soucis, c’est un malin et il a raison, dans notre jeune temps, les crèches, c’était courant, je me souviens des grandes installées par Chirac sur le parvis de l’hôtel de Ville, elles étaient superbes

    Par contre, pour la laicité, ce qui est logique, c’est de souhaiter un bon ramadan et de laisser les grands chandeliers se balader en ville sur des voitures, mais c’est pas pareil, pas d’amalgam, les catholiques doivent se faire une raison, non mais….

    Grosses bises et bonne semaine, prends soin de toi

    J'aime

    • nouratinbis 17 décembre 2018 / 14 h 48 min

      Oui, les salauds ce sont les catholiques, surtout quand ils sont blancs!
      Donc en effet, pas de crèche, pas de Noël! En revanche le Ramadan
      c’est différent, c’est leur culture, faut respecter!
      Gros bisous.

      J'aime

  5. G.Mevennais 16 décembre 2018 / 20 h 51 min

    Tiens, voilà un nouveau troll ! Triste à pleurer, écrit elle, même pas un minimum d’humour, mais elle est venue « par hasard », c’est chouette comme argumentaire. En fait, concernant la base de 2000 euros, il s’agit, non pas comme écrit ici et là, d’un abrogation, il s’agit, pour les personnes concernées, de l’abrogation provisoire, de l’augmentation de la dite CSG, c’est à dire de la suppression des 1,70 points qui ont été instaurés an Janvier dernier, il faut bien préciser. Quant au reste, je suis toujours aussi sensible à la prose de vos personnages, vous le savez bien, et puis, attendons janvier, il est possible que le feu qui couve ne prenne bien des couleurs.
    Sincères amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine personnelle à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 17 décembre 2018 / 14 h 52 min

      Il a dit, Barbapoux, que seuls 30% des retraités assumeront l’augmentation en
      question. Comme j’en fais partie, ainsi que des couillons qui continueront à
      raquer la taxe d’habitation, vous me voyez assez sceptique quand à l’intérêt
      de tout ce cirque.
      Recevez mes amitiés, ainsi que celles de Grauburle de Jean Foupallour et
      de tous les autres.

      J'aime

  6. G.Mevennais 16 décembre 2018 / 20 h 53 min

    J’ai renoncé à corrigé les fautes, la paresse s’est instaurée, vu mon grand âge ! (lol)

    J'aime

  7. G.Mevennais 16 décembre 2018 / 20 h 56 min

    @ Silver : J’ai relu, dernièrement; « Derrière Napoléon », et j’ai autant ri …. que ça fait du bien !
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 17 décembre 2018 / 14 h 55 min

      Merci Gilles, relire c’est fabuleux pour l’auteur, si jamais un jour je me décide à
      le faire éditer (à compte d’auteur, évidemment) je vous en enverrai illico
      un exemplaire dédicacé…attention, j’ai dit « si jamais »…

      J'aime

  8. Pangloss 17 décembre 2018 / 9 h 41 min

    oi, j’attends le « grand débat ». Dans le genre « cause à mon cul, ma tête est malade », ça promet d’être un modèle du genre.

    J'aime

  9. Gérard 17 décembre 2018 / 11 h 21 min

    Par rapport à cette pauvre Christelle, cher Nouratin, ne vous en prenez qu’à vous-même, vous aviez qu’à ne pas écrire « Et merde pour qui ne me lira pas. » … elle l’a pris pour elle et s’est dit qu’il fallait donc absolument vous lire : il ferait beau voir que vous le lui reprochassiez ! Vous ajoutez la tristesse de votre blog à la tristesse de cette fin d’automne giletsjaunesque : honte à vous !
    Quant à la crèche à roulettes, c’est une invention absolument géniale, qui va permettre à toute l’engeance qui la peuple et qui fait rien que narguer l’allahicité que c’est une des valeurs essentielles de la raie publique, de s’enfuir fissa à l’approche des hordes mahométanes ou de tout.e (sous-)préfet.e bouffeu.r.se de curés. La mobilité, y a que ça de vrai aujourd’hui, demandez donc à macrouille, barbapoux ou castagnette ils pourront vous le confirmer, et ça va être sans aucun doute un des thèmes essentiels de la loi sur les « nouvelles mobilités » – je verrais bien un article lui interdisant l’usage des trottoirs, des pistes cyclables, des autoroutes, des voies de chemin de fer désaffectées ainsi que de dépasser 70 km/h sur les routes sans séparateur central.
    Amitiés quand même

    J'aime

    • nouratinbis 17 décembre 2018 / 15 h 01 min

      Vous avez tout à fait raison, je bats ma coulpe et j’attends d’avoir allumé la
      cheminée pour me couvrir la tronche de cendre. Cette pauvre Christelle s’est
      bien fourvoyée, tombée dans un nid de scorpions, une horreur!
      Quant à la crèche à roulettes, c’est en effet une invention diabolique…d’ailleurs
      quand on le regarde attentivement, Ménard, on en arrive à se demander si ce ne
      serait pas Belzébuth en personne, ne trouvez vous pas?
      Amitiés éhontées.

      J'aime

    • Pangloss 18 décembre 2018 / 9 h 39 min

      L’allahicité: une pépite.

      J'aime

      • nouratinbis 18 décembre 2018 / 14 h 51 min

        En effet, ça frise le génie!

        J'aime

  10. Liz 17 décembre 2018 / 15 h 52 min

    Je ne me lasse pas, merci Nouratin, et encore plus de lectures du dimanche !
    Pauvre Christelle égarée dans son monde boboïsé, comme dit le p’tit dans « La Guerre des Moutons » : « si j’aurais su j’aurais pas v’nu »

    L’affaire de la crèche interdite par des laïcards hémiplégiques, revient chaque année avec les boules et la guirlande. Le laïcard demi sel, ne vise que les catholiques, plus facile que de s’insurger contre les juifs qui, il faut bien le dire, n’en ont rien à faire de la séparation de l’église et de l’état, étant donné qu’ils prient dans une synagogue. Cette nuance architecturale doit valoir permission, voire bénédiction oecuménique :
    https://www.egaliteetreconciliation.fr/L-Arc-de-triomphe-detourne-pour-la-fete-juive-Hanoucca-53115.html
    Ainsi que les nuits magiques du ramadan encensées par le pipole politique et autres célébrités en service.

    Le pacte de Marrakech signé par un certain Lemoyne, patronyme qui m’interpelle un tantinet, affiche le programme en cours : invasion non désirée du trop-plein africain. Les nuits magiques vont se servir en chandeliers…

    Bien des bises à tous, une de plus à vous Nouratin

    J'aime

  11. nouratinbis 17 décembre 2018 / 16 h 03 min

    Oui, Lemoyne, c’est malencontreux mais que voulez vous, il a bien fallu
    trouver un pignouf qui accepte d’aller nous mettre la tête sur le billot.
    Quant aux synagogues et autres mosquées, il est absolument évident
    qu’elle ne sont en rien concernées par la séparation de l’Eglise et de l’Etat.
    Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.
    Quatorze bises.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s