Bidonnage républicain

Tant qu’on peut le coller sur le dos de l’Ekstraimdrouatt, l’antisémitisme ça reste un bon produit, valorisant et fédérateur, qui ouvre largement la voie à une indignation de bon aloi, pratique, peu onéreuse et acceptée partout. Là où la combine devient moins évidente c’est lorsqu’on a affaire à ces braves gens qui professent la haine la plus farouche et la plus absolue du Juif, tout en appartenant manifestement à l’admirable autant qu’intangible religion du Prophète. Que fait l’Homme (ou la Femme) de Bien, en pareil cas? Il (ou elle, bien sûr) se trouve considérablement emmouscaillé, écatelé par le double impératif de condamner avec la plus grande fermeté, tout en évitant absolument de dire qui l’on condamne. La plupart du temps, il suffit de faire référence à « la bête immonde« , ce qui offre toute garantie de politiquement correct et permet de quitter  l’impasse par le haut. Il peut arriver, cependant, que certaines images ne laissent pas le moindre doute sur l’origine précise des actes à dénoncer. C’est ce qui caractérise justement le dernier en date des faits de cette nature: l’agression d’Alain Finkielkraut par des porteurs de gilets jaunes.
Finkielkraut, on peut en penser ce qu’on veut, plutôt du mal, tout de même -vu que ce garçon ne manque jamais une occase d’évoquer l’identité franchouille mise à mal par l’invasion musulmane-  mais ça reste avant tout un baptisé au sécateur ce qui, forcément lui confère un minimum d’immunité. Fils d’immigrés Polonais, par surcroît, le cher homme ne saurait faire l’objet de la moindre attaque susceptible d’apparaître fondée sur ses origines ethniques ou religieuses. En aucune façon, d’ailleurs, l’idée ne viendrait-elle à quiconque, appartînt-il à la Réacosphère, d’attaquer le pauvre Alain pour autre chose que ses prises de position, parfois un peu convenues, visant à se faire bien voir, malgré tout, par ses voisins Germanopratins.
Manque de pot, hier, quatorzième samedi de manif giletjaunesque, l’académicien en cause tint à venir déambuler du côté de Montparnasse, afin de constater de visu l’étendue du désastre. Il n’a pas accompli le voyage pour rien! Avait il seulement fait trois pas qu’il s’entendait héler par une petite bande d’abrutis mal embouchés au fort accent des Quartchiers. « Sale sioniste de merde », « nique ta mère », « rentre chez toi en Israël », »sale facho » et autres politesses du même tonneau. Couvert d’injures plus ou moins antisémites, bien qu’elles provinssent de garçons aux origines maghrébines peu contestables, l’infortuné allait prendre la tangente quand un personnage plus hardi encore que ses compères se prit à attirer sur lui les foudres d’Allah. Un musulman fanatique tellement caractéristique avec sa barbe à la Mahomet, que les chroniqueurs de BFM en restèrent sans voix, sauf un, invité pour meubler, qui déclara, à chaud, sa certitude d’avoir affaire à un Salafiste. Depuis, bien entendu, des consignes prescrivant l’abstention de toute allusion de cette nature, sont arrivées dans les salles de rédaction. On ne va tout de même pas sacrifier l’antisémitisme-peste-brune des Gilets Jaunes, sous prétexte que ceux-ci se trouveraient infiltrés par nos amis de la Diversité triomphante. Il n’en est pas moins vrai que le barbu en cause, après avoir vomi une bordée d’imprécation, genre « Dieu va te punir, tu vas mourir« , contre Finkielkraut « le haineux » (sic), se mit à vociférer à plusieurs reprises « on est chez nous, on est chez nous« , sous-entendant ainsi que la France est désormais terre d’Islam, ce qui implique un départ rapide des Israélites; les Kouffars , quant à eux, n’ayant d’autre choix que la conversion, la valise, ou le cercueil. Notons que le Monsieur à barbe rousse a fait l’objet d’une prise de vue tellement précise et appuyée que son identification n’a soulevé aucune difficulté…nous verrons bien le sort que lui réservera la Justice … si d’aventure les poulets se risquaient à l’appréhender pour de bon…

En attendant, voilà ou nous en sommes! Dans les manifestations du Samedi, et désormais du Dimanche, on trouve sans doute encore quelques révoltés du week-end de la première heure, mais de plus en plus de gauchiards de tout poil, de Black-Blocs, d’Anarchistes polymorphes et, à l’évidence, une mouvance banlieusarde à caractère communautaire, voire carrément islamiste. Dans de telles conditions, on peut s’interroger sur l’intérêt de continuer encore ce mouvement, parti d’une histoire de prix du gazoil pour en arriver à assurer la promotion de tout un tas de groupuscules aussi douteux que potentiellement malfaisants.
Au bout du compte ces rigolos en arrivent à remettre Présipède et ses sbires en position de se refaire la cerise; à priori ce n’était pas absolument l’objectif recherché! La majorité silencieuse, celle des gens qui se trouvaient au début dans les cortèges et sur les rond-points, glisse doucement vers la répugnance vis à vis d’une action confuse et désordonnée nuisible à la tranquillité publique ainsi qu’à la bonne marche des affaires. Avec leur « grand débat » bidonné à bloc, Macrounette et son Gouvernement en récupèrent une partie, les purs gogos, alors même que le plus grand nombre commence à entrevoir qu’il ne sortira rien de bon de ce vaste carnaval qui dure depuis trois mois. Au bout du compte cela se traduira sans aucun doute par un surcroît d’impôts que les pauvres aussi finiront par payer d’une façon ou d’une autre, vu que les riches sont bien trop peu nombreux pour parvenir à combler le gouffre.

Le plus drôle, dans tout ce bigntz, c’est qu’il parvient à occulter à peu près totalement l’affaire Benalla. Elle en dit long, pourtant, sur les probables turpitudes de la République qui marche. On en apprend un peu tous les jours, et ce qui remonte se révèle croustillant au possible.  Selon les dernières nouvelles, c’est le coup du coffre fort qui revient maintenant à la surface.
Petit rappel des faits: en Juillet la Police doit perquisitionner chez l’ami Alex. Tout le monde se transporte au domicile du jeune homme mais l’opération tourne court  car le pauvre a oublié ses clés. Conséquemment les poulets décident de revenir le lendemain, que voulez vous qu’ils fissent? Manque de pot, pendant le laps de temps, le fameux coffre disparaît. Là où les choses deviennent désopilantes c’est  quand on apprend le nom du déménageur de coffre présumé : le sergent-chef Chokri Wakrim, le compagnon de la Commissaire Poitout, chef démissionnée de la sécurité de Barbapoux, notre bon Premier Ministre. On apprend qu’à l’époque du début de l’affaire, l’été dernier, le couple Poitout-Wakrim aurait logé ce pauvre Benalla, lequel ne pouvait plus rentrer chez lui, un peu comme feu Aznavour. Et comme le sous-off Wakrim, depuis suspendu de ses fonctions militaires, apparaît également dans l’affaire du contrat envisagé avec un oligarque Russe, en compagnie, aussi,  du pote à Alex, Vincent Crase, qui, lui, avait déjà touché un petit acompte de près de trois-cent-mille Euros sur ledit contrat.
On est donc manifestement dans une affaire laissant apparaître le plus haut sommet de l’État comme une véritable association de malfaiteurs. Mais bon, au final tout le monde s’en fout un peu puisqu’il y a des gilets-jaunes qui assurent le divertissement des foules et un « grand débat » pour amuser le reste de la galerie.
Barbapoux lui même, avec son air de ne pas y toucher, fait tout ce qu’il peut pour allumer des contre-feux. La dernière, pour l’instant, concerne le coup des contreparties aux aides sociales. Une proposition d’une audace inouïe, le type envisagerait de faire bosser les bénéficiaires du RSA, vous vous rendez compte? Évidemment tollé à gauche, scandale, horreur! Et comment voulez vous qu’ils puissent se faire du black, ces malheureux, si on les oblige à des travaux d’intérêt général, hein? On vous le demande M. Philippe, ça se voit que vous venez de l’UMP, bougre d’affameur du peuple!  S’en prendre aux Pludéfavorizés  c’est bien la marque de ces salopards-là, tiens!
En attendant, quand on parle de ça, on oublie Mme. Poitout, son petit copain et les amis un peu olé-olé d’icelui… Si bidon que puissent sembler les diversions de cet ordre, elles possèdent le mérite de faire parler dans les télés et donc dans les chaumières. Le reste, en revanche, on l’oublie, c’est y pas mieux comme ça?

Tout ce globiboulga finalement revêt une importance assez dérisoire, il faut en convenir. Dans vingt ans, on n’en parlera même plus, ces broutilles passeront à la trappe comme la totalité des bidonnages républicains de toute nature et de tout époque qui les ont précédées. Ainsi va la démocratie, il n’y a pas de quoi pavoiser mais ça durera encore longtemps, au moins jusqu’à la Charia.

Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

17 réflexions sur “Bidonnage républicain

  1. Pangloss 17 février 2019 / 17 h 28 min

    Comment les gens qui ont diffusé l’agression anti-sémite dont a été victime ce cher vieux Finkie (que j’appelle comme ça parce que je l’aime bien) n’ont pas pensé à couper le son ou au moins à le recouvrir d’un commentaire qui l’aurait rendu inaudible, voilà ce que je ne comprends pas. Un truc qui frise la faute professionnelle lourde, ça, Madame. On tenait un exemple en or de la peste brune insultant un de nos Juifs bien de chez nous et on se retrouve avec des gens qui crient « Palestine » et un barbu qui promet à mon académicien préféré que Dieu va le punir. Et on devine vite de quel dieu il s’agit. Mais qu’est-ce qu’ils font au service de propagande? Ils ne travaillent donc pas le samedi?
    Amicalement.

    Aimé par 2 personnes

    • nouratinbis 17 février 2019 / 18 h 13 min

      Exactement, l’incompétence le dispute à l’impéritie, un pur scandale!
      Heureusement qu’ils ont rattrapé le coup en passant bien vite à autre
      chose.
      Amitiés.

      Aimé par 1 personne

    • Brigitte Bichau 18 février 2019 / 8 h 02 min

      Finkie l’a reconnu hier soir sur un plateau, les injures venaient d’un salafiste (le fait qu’il parle d’un Dieu vengeur le confirmait) et il le déclare, cet antisémitisme est bien plus grave, dangereux, que l’ancien, celui de la peste brune. Ce, on est en France chez nous aussi est très inquiétant disait-il. Donc, à qui veut l’entendre, il ne peut y avoir de confusion, ni avec les gilets jaunes, ni avec l’extrême-droite. A écouter la suite sur d’autres chaînes pour voir si l’analyse est la même ! Finkielkraut a soutenu le mouvement des gilets jaunes, contrairement à BHL et Boujenah qui leur conseille d’aller faire un tour en Corée du Nord, et tant d’autres de mêmes origines. Je l’aime bien moi aussi.

      J'aime

      • nouratinbis 18 février 2019 / 18 h 45 min

        Malgré l’évidence on continue à entendre des gauchiards genre Sopo(rifique) qui collent l’antisémitisme sur le dos de lekstraimdrouatt! Et d’après l’incroyable Boulouque, l’insulteur de Finkie c’est juste un copain de Dieudonné.
        Il y a des coups de pied où je pense qui se perdent!
        Amitiés.

        J'aime

  2. G.Mevennais 17 février 2019 / 17 h 39 min

    C’est tellement évident que « l’antisémitisme » français se manifeste, principalement, par l’intermédiaire des « jeunes des cités », mais plus c’est gros, mieux ça passe ! Cela n’empêche pas, bien sûr, qu’il existe une petite frange d’irréductibles  » de souche  » pour qui le fait d’être « juif » est une tare irréversible. De toutes façons, tout va être fait pour que les prochaines élections ne soit pas, à défaut d’être un succès, un échec retentissant. Pour ma part et à défaut du contraire, j’ai bien peur que notre président y parvienne, il sait parfaitement « diviser » et le bon peuple est tellement aveugle.
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 17 février 2019 / 18 h 15 min

      Il est vrai que le Français a gardé des réminiscences inconscientes de
      l’affaire Dreyfus!
      Pour les élections, en effet, je crains qu’elles ne tiennent que partiellement
      leurs promesses.
      Amitiés.

      J'aime

  3. Dujac 17 février 2019 / 18 h 05 min

    Ce matin tous les 1/4 h on avait sur France-bleu l’info.  » A.Finkielkraut agressé par les gilets jaunes… le président E.Macron est révolté par cet acte antisemite…etc. » Le pouvoir a l’outil médiatique et il en use sans aucune gène… Merci pour votre billet qui nous donne quelques espoirs.

    J'aime

  4. nouratinbis 17 février 2019 / 18 h 18 min

    Merci à vous, c’est sympa! En effet le coup des gilets-jaunes antisémites
    a fonctionné à bloc…que voulez vous, les agresseurs portaient le vêtement
    en question, c’est tout le problème!
    A bientôt j’espère.

    J'aime

  5. PR CALGUÈS 17 février 2019 / 18 h 22 min

    Ouais, bon. Mais je suis persuadé que ça doit commencer à sérieusement « chocotter » du côté de l’Élysée.
    L’impasse est totale, l’incompétence ministérielle aussi.
    La racaille – la vraie – tient le haut du pavé désormais.
    Loin de faiblir, le ressentiment s’accentue. Les élections n’arrangeront rien même si, par hypothèse, LaRem triomphe !
    Les résultats de la fumeuse consultation nationale voulue par Macron pour gagner du temps et pourrir volontairement la situation, lui pourrit beaucoup plus vite la vie qu’aux GJ.
    Les résultats seront tellement fumeux à leur tour que les décisions à mettre en oeuvre seront impossibles à appliquer tout de suite. Or les gens maintenant veulent tout, tout de suite.
    Quant à l’affaire Benalla : patience. À mon humble avis – ILS – ne perdent rien pour attendre.
    On va peut-être avoir une Fête des Mai un peu spéciale cette année….
    Baïèta collègue.

    Aimé par 1 personne

    • nouratinbis 17 février 2019 / 18 h 29 min

      Personne n’attend rien du grand débat bidon, à part peut être les
      quelques gogos qui y participent, mais en attendant le battage médiatique
      en fait une magnifique réalisation démocratique. C’est vrai que la chute
      risque d’être assez dure.
      Attendons…
      Baïeta.

      Aimé par 1 personne

  6. Fredi M. 18 février 2019 / 13 h 08 min

    Depuis le début du mouvement des GJ le mot d’ordre dans les rédactions c’est « salissons, salissons, il en restera toujours quelque chose. Un jours ce sont les violences, un autre l’image dégradée de la France dans le monde, aujourd’hui l’antisémitisme. L’essentiel c’est de ne surtout pas parler du « pourquoi » les GJ.
    Oubliées la détresses et la misère des travailleurs pauvres !
    Oubliées les retraites de misère !
    Le mouvement des GJ est antisémite point barre !
    D’ailleurs c’est BHL qui le dit.
    Alors…

    J'aime

    • nouratinbis 19 février 2019 / 13 h 32 min

      Mais jamais de la vie, qu’allez vous penser, je suis juste un peu
      surbooké!
      Le coup des GJ était mal barré dès le départ, imprécis, confus,
      ambigu, du coup il est facile à déconsidérer et nos politicomédiatiques
      s’y emploient avec l’aide de la racaille…et si BHL apporte sa pierre à l’édifice,
      alors…
      Amitiés.

      J'aime

  7. elba 22 février 2019 / 8 h 34 min

    Bonjour Nouratin,

    Avec Ben Allah (ouakbar !), nous avons notre saga « Dallas » d’autrefois à la tévé… J’espère que tout ce que cache cette affaire au départ (la violence dudit Alexandre envers les quidams du coin) se verra mis au grand jour. Je doute tout de même que si l’affaire doit révéler que Jupipi ait quelque chose à se reprocher (pourtant, il a dit lui-même qu’il était seul responsable…) cela ne parvienne à nos chastes oreilles. L’affaire sera étouffée, comme d’habitude.
    C’est comme ça, dans les pays démocrates ou règnent la liberté, égalité, fraternité. 😉

    Quant aux gilets jaunes, si je ne défile pas j’ai tout de même mon gilet à mon pare-brise de voiture. Tout est fait pour discréditer ce mouvement effectivement. Pourtant, nous savons tous que ces gens – si parfois il en est d’assez agressifs comme dans toute la société dans laquelle nous vivons – sont pacifiques et ne demandent qu’une chose : être moins accablés d’impôts, avoir du travail rémunéré correctement. Bref : pouvoir vivre décemment.

    Macron a « reculé » pour le prix du carburant, mais lorsque je vois les prix de la nourriture de base dans les magasins, il a trouvé un autre moyen de nous faire payer. (C’est pour les agriculteurs, oui oui ! … Nous verrons ce que ça donne ! )

    J’ai constaté une fois de plus, à l’occasion de la profanation du cimetière juif, que tout tombe à pic certaines fois : la manifestation antisémite de dimanche a précédé à point nommé, le dîner du CRIF, où le présipède a décrété qu’à présent, en plus de l’antisémitisme, l’antisionisme serait réprimé.
    Un de ces quatre nous allons tous nous retrouver au cachot : pas de racisme, pas d’antisémitisme, pas d’antisionisme… « Aimez-NOUS les uns les autres » et « fermez-la » en quelque sorte. Un bon slogan répressif.

    Jamais nous n’entendons parler de nos églises qui sont dégradées…

    Bref ! Tout cela n’est pas drôle du tout.
    Une fois de plus, j’ai été un peu longue. Je m’en excuse.

    Un bisou pour me faire pardonner. Un autre par amitié.
    Et un encore pour tous ceux/celles qui passent ici (j’en ai un stock illimité.)

    J'aime

    • nouratinbis 22 février 2019 / 19 h 54 min

      Vous avez bien raison, chère Elba, ce n’est vraiment pas drôle.
      En tout cas, j’aime beaucoup vos commentaire, n’allez surtout pas vous
      autocensurer!
      Un bisous pour vous, un autre pour le commentaire et le troisième pour
      votre plume que j’apprécie à sa juste valeur.

      J'aime

      • elba 22 février 2019 / 20 h 38 min

        Une bien simple plume, Nouratin. Mais tout ce qui en sort vient du coeur. Même si parfois mes ressentis peuvent me mettre en colère.
        Je ne comprendrai jamais pourquoi certaines personnes ne désirent pas vivre en harmonie dans ce monde qui est déjà assez cruel lorsqu’on pense aux maladies, aux handicaps, qui sont déjà si difficiles à vivre, la plupart du temps.
        Je crois que je mourrai en n’ayant toujours pas compris.

        Merci pour votre clémence à mon égard. Si je ne fais pas trop de fautes d’orthographe, mon vocabulaire n’est pas très étendu. C’est ce que j’admire, entre autres, chez vous : souvent j’apprends de nouveaux vocables en vous lisant.
        🙂
        Un bisou du soir pour vous.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s