Les dubitations de Hank Hulley

-« Hi, old frogs, toujours aussi drunkards? Incroyable, on dirait bien que ça conserve, c’est fou ça! Allez Mrs. Thérèse, remettez nous ça, c’est ma tournée, pour une fois que je me pointe par chez vous, autant que je m’immerge dans les coutumes locales, pas vrai? Okay, vous avez le climat pour vous, c’est plus sympa que le Missouri finalement, ça doit venir de là, je ne sais pas… Bon, en tout cas je m’attendais à trouver la révolution, chez vous mais non, absolutely quiet, peaceful, un vrai petit paradis! En définitive les fake news frappent de partout! Bon j’ai bien vu deux types en yellow-vests, mais assis sur une sorte de brouette surmontée d’un balai et pas agressifs pour deux cents, les mecs, ils cassaient la croute gentiment…et pas que la croûte, ils cassaient aussi la gueule à une bouteille de rouge, à l’allure où ils débitaient, les types, on imagine la puissance de travail emmagasinée et les opérations de nettoyage par le vide qui pouvaient s’ensuivre! Amazing! Well, bref ça va plutôt pas mal à ce que je constate, et chez vous, du moment qu’il y a de quoi se rincer la gargamelle (Hank fut un lecteur attentif de Rabelais, dans le temps N.D.L.R.) le reste, finalement, on n’en a pas grand chose à grattouiller! ».

Les visites de Hank Hulley constituent forcément un évènement, la rareté et le côté pittoresque de l’Amerloque, sans doute, ainsi que sa propension naturelle à se foutre de nos gueules pour tout un tas de raisons, somme toute parfaitement justifiées. Là, il nous causait « gilets-jaunes » mais comme une mise en jambe, un échauffement si vous voulez, on sent bien que le reste suivra, y a pas de raison!
Sauf que la curiosité de Jean Foupallour, déjà rendu à son cinquième Ricard, n’a pas manqué de le pousser à s’enquérir des raisons motivant la présence parmi nous du Missourien en goguette. En réponse, l’intéressé nous fait savoir qu’il se trouve invité par le congrès des grossistes en pommes de terre du Middle-West, évènement qui se déroule cette année à San Remo pour des raisons sur lesquelles l’ami Hank demeure plutôt évasif.
– » Ah, ouais, vous faites dans la patate à présent? » Interroge le brave Jeannot juste avant de lancer une attaque en règle contre le sixième petit jaune.
-« Mais pas du tout, voyons, c’est mon jeune frère Deck qui négocie dans cette sorte d’affaire. Vous savez, la pomme de terre ça paye vachement mais c’est du boulot, faut suivre les cours tout le temps, acheter, vendre, faire gaffe que ça ne germe pas inopinément, tout ça… Alors du coup, là ils décompressent un peu, les congressistes. Et moi j’ai sauté sur l’occase, il m’emmène en tant que conseiller spécial, Deck, comme ça je viens vous visiter un peu, c’est toujours un plaisir, je me marre bien quand je vous revois… »
-« Ben fallait nous l’amener, le frangin, on aurait fait sa connaissance et réciproquement, si la génétique déconne pas il doit valoir son pesant de tubercules, lui aussi! »
-« Je le lui ai bien suggéré mais, pas moyen! Vous n’imaginez pas le nombre de putes qui naviguent autour du potatoes-congress, y en a bientôt plus que de congressistes! Toutes plus chouettes les unes que les autres! Alors vous savez, ce brave Deck, ça le change de Topeka, son bled, et d’Abigail, sa bobonne, il en profite à bloc, d’autant que le financier ne le freine pas, le fucking-boy, il se les fait en or dans son bizness à la mords moi le rhizome! Si le cœur ne lâche pas il reviendra bien déstressé, le Kid des vastes plaines. »
-« Et puis, après tout, ajoute Blaise Sanzel avec son air de ne pas y toucher, on ne peut avoir simultanément Hank Hulley et Deck Hulley, il importe de choisir. Cela se conçoit d’autant mieux qu’on déduirait volontiers de vos propos un côté nettement primesautier chez votre sympathique congressiste patatoïde. Sans compter qu’après tout, quand on connaît votre Président, lequel n’aurait jamais loupé la moindre occase de tremper le biscuit, on se dit que tout le monde, aux States, n’a pas forcément la rigueur morale de feu Abraham Lincoln…encore que celui-là, si ça se trouve, il devait faire ses coups en douce, il n’y a pas pires vicelards que les barbus dépourvus de moustache, tous des pervers hypocrites, vous pouvez en croire ma vieille expérience, j’en ai connu plein de cette espèce! »

Ça l’amuse bien, Hank, la réflexion du vieux birbe. Il faut dire que lui aussi, sujet de l’Oncle Sam mais modéré dans ses adorations démocratisantes, on le sent plutôt sceptique en ce domaine, le culte d’Abraham lui fait moins d’effet que celui de feue Marilyn. En revanche certaines choses lui tiennent désormais à cœur…
-« Lincoln on s’en fout un peu, vu qu’il bouffe les pissenlits par la racine depuis cent-cinquante ans. Donald, en revanche, il est toujours là et bien là. Et j’oserais ajouter, si vous me le permettez, que je souhaite vivement sa réélection l’an prochain. Ce type a fait beaucoup pour les affaires, ce qui me semble bien et, par surcroît, m’a fait gagner pas mal de pognon, ce qui est encore mieux. Les USA ne se sont jamais aussi bien portés depuis l’époque Reagan, c’est dire!
« Et je vous ferai respectueusement observer, à vous autres Européens, les aspects parfaitement dégueulasses des campagnes menées pour avoir la peau du rouquemoute, fort bien relayées, d’ailleurs, de ce côté-ci de l’Atlantique. Vous dites, Mister Blaise, qu’il n’a jamais raté une occasion de tirer un coup…possible mais au fond qu’en savez vous? Manifestement rien, n’est-ce pas, ça vient de tous les racontars balancés par les media et orchestrés par la Gauche, les Démocrates de mes deux en tête! Vous n’imaginez tout de même pas que si ces gens-là avaient pu trouver la moindre vétille de cul ou autre à lui reprocher, à l’affreux pas beau ignoble, il serait encore-là pour leur faire la nique? Souvenez vous de Nixon, Messieurs, tout ce qu’ils ont pu trouver contre lui ils l’ont exploité à bloc pour le faire tomber. Et ça a marché! Impeachment garanti, même si, convenons-en, ce type avait fait le boulot plutôt mieux qu’un autre, à en juger par ses successeurs, genre Peanut’s- Jimmy, le marchand de cacahuètes de Plains (Georgie)…Georgia, Georgia, the whole day through, just an old sweet song… Ah, ils ne l’ont pas impeached, celui-là, vous pensez! Le roi des cons, certes, mais bien pensant, lui au moins…
« Je vous disais donc, à propos du gros Trump, à quel point il doit se révéler irréprochable dans tous les compartiments du jeu. Un saint, pratiquement! Sans quoi l’impeachment il y aurait déjà eu droit depuis belle lurette, j’en mettrais ma main à couper, et même autre chose, s’il le fallait absolument! Aucun risque! Et d’ailleurs, vous avez vu, j’espère, les conclusions du rapport Mueller, le proc. désigné pour essayer d’avoir sa peau dans l’histoire des prétendus magouillages de campagne électorale, les interférences russes, vous savez: eh bien rien à signaler, rien trouvé! Aussi clean que le petit Jésus, l’ami Donald! Vous vous rendez compte qu’ils l’ont emmerdé pendant plus de deux ans avec leurs insinuations de merde, à lui empoisonner les relations diplomatiques, à lui mettre des bâtons dans les roues dans sa discussion normale avec Vladimir Putin, tout ça à l’encontre des intérêts bien compris des États Unis! Quand je pense qu’ils voulaient nous coller Hillary (comme une baleine) à la place! On aurait fait quoi, avec Hillary (comme un bossu), je vous le demande? Une gourde de ce calibre, je vous jure, on en sortait les pieds devant, c’est moi qui vous le dis! Il avait déjà fallu se farcir le mari pendant huit ans, et celui-là, oui alors, comme baise-à-tout-va vous ne pouviez pas trouver son pareil! Mais à part ça, complètement nul, le mec, impuissant…enfin non, ce n’est pas le bon terme, n’est-ce pas…incompétent, voilà, incapable!…Mais Démocrate, qu’est-ce que vous voulez, ça sauve tout! Un peu comme chez vous, du moment qu’on accueille tous les Africains à bras ouverts, on a bonne réputation. C’est pour ça que lorsque je me balade dans vos rues j’ai l’impression de me trouver à Marrakech…en moins propre, évidemment, vu que leurs balayeurs à eux boivent du thé! Mais pas de problème, vous savez, avec votre joli petit Président, vous ne craignez rien ni personne, n’est-ce pas? C’est pas comme ces cons de Rosbifs qui, tout en sortant de l’Europe, s’apprêtent à voter pour leurs représentants au Parlement Européen! J’ai vu ça dans les journaux ce matin, j’avoue mal comprendre, quelqu’un pourrait m’expliquer? »
-« Cherchez pas, M’sieur Enculé, rétorque Foupallour, ça c’est la logique européenne, un peu comme les choux, vous savez…de Bruxelles, quoi, ça change tout! Allez, à la bonne votre, encore une que les potes à Thérésa May n’auront pas! »

Bonne semaine à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

Publicités

15 réflexions sur “Les dubitations de Hank Hulley

  1. carine005 14 avril 2019 / 17 h 59 min

    Je recommence.
    Toujours aussi alerte le Hank ! Il nous analyse bien.
    Manque juste un ptit truc : il en pense quoi de nos forces de l’ordre à nous qu’on a ?
    Il nous le dira peut-être en fin de colloque chez Thérèse.
    Trumpozoubilles !

    J'aime

    • nouratinbis 14 avril 2019 / 18 h 32 min

      Pour être tout à fait franc, je crois qu’il s’en fout…mais je
      vais attirer son attention sur le phénomène, ça pourrait
      être drôle:
      Hankzibouilles!

      J'aime

  2. Pangloss 14 avril 2019 / 18 h 02 min

    Le problème de Trump, c’est son âge. Je vous parle d’expérience.

    J'aime

    • nouratinbis 14 avril 2019 / 18 h 33 min

      Il est jeune, m’enfin, il n’a même pas six mois de plus que moi!
      Amitiés.

      J'aime

  3. Pakounta 14 avril 2019 / 18 h 19 min

    Je viens de me rendre compte que vous m’évoquez la chronique « La Cour », de Fressoz, dans le Canard des années De Gaulle… C’était vu d’en haut, les magouilles et idées des politicards grouillant autour du général, et vous c’est la même chose mais vu d’en bas, le petit peuple et ses réflexions imbibées sur le monde comme il ne va pas. Vous faites un boulot d’écrivain et de chroniqueur politique. C’est pour ça que c’est si bien !

    J'aime

    • nouratinbis 14 avril 2019 / 18 h 35 min

      Vous êtes trop indulgent à mon égard, cher ami, je n’arrive pas à
      la cheville de ces gens-là…mais ça me fait quand même énormément
      plaisir!
      Amitiés.

      J'aime

      • fracanapa 15 avril 2019 / 11 h 06 min

        Très funny, ce Mr Hank !
        No problem de compréhension avec son fucking language, le pire, ne vous moquez pas, c’est de passer à côté de vos jeux de mots et autres franchouilleries savantes ou argotiques.
        Question d’habitude peut-être ?

        Merci d’avoir fredonné quelques paroles de « Georgia on my mind ».

        Bonne sainte semaine !
        R.

        J'aime

  4. Jeanot Scours 15 avril 2019 / 12 h 15 min

    Si Monsieur Hulley parle si bien le français, c’est que lui et sa famille sont originaires de l’Ardèche, du village de Sarras

    J'aime

  5. nouratinbis 15 avril 2019 / 13 h 34 min

    En effet, Hank Hulley de Sarras est encore bien connu dans ces
    coins re-culés.
    Amitiés.

    J'aime

    • PR CALGUÈS 15 avril 2019 / 16 h 09 min

      Sarras, Sarras ???
      Ça me parle, ça Nouratin…
      Ça n’aurait pas quelque chose à voir avec Sarras-Boulba ?
      Amitiés déco..antes.

      J'aime

  6. nouratinbis 15 avril 2019 / 13 h 35 min

    @ Fracanapa: oui, à la longue on s’y fait.
    Merci et amitiés.

    J'aime

    • Fracanapa 16 avril 2019 / 8 h 04 min

      Vous avez raison, on est foutus, ça se confirme de jour en jour.

      J'aime

  7. G.Mevennais 17 avril 2019 / 16 h 55 min

    Me voilà revenu du « doux pays nantais » ! Enfin, c’était le qualificatif employé lors de mon enfance, maintenant, il ne fait pas bon y se balader dans certains quartiers, en fait, dans tous les quartiers dès passé 19 heures (date de fermetures des magasins) ! Je retrouve mes « collines » avec bonheur, loin de toute cette fange, et quel bonheur de lire, d’un coup, deux de vos billets. Hélas, je crains, qu’avec l’actualité, le prochain ne soit d’un ton très diffrent.
    Amitiés, cher Nouratin et…avec du retard, bonne fin de semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

  8. G.Mevennais 17 avril 2019 / 16 h 57 min

    Il ne fait pas bon « s’y balader », c’est moins moche ! ‘lol)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s