Pâques aux tisons

Vous la connaissez la Répupu, tout de même! Déjà ses présidents, si ça ne vous suffit pas y a plus qu’à tirer l’échelle, flûte! Vous voyez bien le bordel que c’est, ou alors on se demande ce que vous avez dans les yeux, m’enfin! Je vous disais, les présidents, en voilà un indicateur pertinent comme on dit là où ça grouille de gens hyper-compétents qui phosphorent. Rien que des clowns, les présidents, surtout depuis l’instauration du quinquennat…tiens, si ça se trouve y aurait un lien de cause à effet, non? Allez savoir… Ainsi, donc vous prenez les trois derniers et vous comprenez tout de suite qu’il y a un souci, un gros souci, même. Sarko, dit Talonnettes, je ne vous fais pas un dessin, inutile, superflu, un comique de cirque comme on n’en avait plus rencontré depuis le regretté Zavatta! Encore plus fort, Hollandouille! Le paillasse par excellence! Même pas besoin de le grimer, il vous fait marrer au naturel, un don absolu! Un bijou du niveau de Bourvil, de Fernandel ou de Paul Préboist, voyez vous? On se pisse dessus rien qu’à le regarder débouler dans notre espace vital, surtout avec un casque sur la tronche et un petit sac de croissants à la main, un vrai bonheur! Et puis, le dernier en date, Présipède, alors lui c’est autre chose, ridicule, certes, mais pas comique du tout, même pas tragique, d’ailleurs, juste imbuvable, déplacé, saugrenu! Un pur produit de notre belle démocratie, en somme, l’archétype de l’erreur de casting…l’élu de deux tiers des votants à la dernière présidentielle, tout de même… si ça ne vous donne pas une haute idée de la Répupu, alors, c’est à désespérer de l’Esprit des Lumières et de la franchouillerie éternelle. A l’image de ses Chefs d’État, la République c’est tout ce que vous voulez sauf sérieux, la pétaudière, la bouzbir, le lupanar, le souk, la foire d’empoigne, le Chabanais, le foutoir, le boxon, le pince-cul, le bastringue, le bobinard, le claque, le capharnaüm…et on lui confie les Cathédrales!

Non mais vous vous rendez compte? Conséquence fâcheuse parmi tant d’autres de la sacro-sainte Grande Révolution Française et de la loi de ces connards de Combes et Aristide Briand, l’État s’est approprié les Cathédrales, à charge pour lui d’en assumer la préservation…tu parles! Ça me rappelle l’époque où l’on me priait gentiment de prêter mes beaux jouets à une sorte de petit morpion malappris genre Benoît Brisefer, l’assurance du désastre annoncé! Et vous vous étonnez qu’elle ait fini par laisser cramer Notre Dame de Paris, la Répupu? Moi ce qui me surprend le plus c’est qu’elle ait survécu jusqu’à présent, la pauvre, neuf siècles traversés, les Sans-Culottes, les Communards, tout ça… Un vrai miracle! Il a fallu attendre le règne de Macrounette… Attention, je ne dis pas que c’est de sa faute, à ce pauvre gamin, seulement les circonstances ont fait que le malheur survienne à présent. Et ça, comme tuile on pouvait difficilement rêver pire. Parce qu’après tout, qu’elle ait pris feu, la Cathédrale de Paris, c’est un désastre irréparable, certes, mais ça devait arriver un jour ou l’autre, pour les raisons ci-dessus énoncées. En revanche, la catastrophe épouvantable, réside dans le petit Présipède soi-même! Cette espèce de freluquet mal fini s’est collé dans la tronche de prendre l’affaire en main, de s’occuper en personne du cas Notre-Dame. On ne pouvait pas imaginer pire scenario! Il veut la reconstruire « encore plus belle« , l’enfoiré, vous réalisez? Et qui plus est, « en cinq ans » l’enflure! On ne lui demande rien, à ce pignouf, il n’y comprend manifestement que dalle ce guignol, « encore plus belle » mais ça veut dire quoi ça, connard, « encore plus belle »? Et dans les plus brefs délais, siouplaît, tout juste s’il n’a pas ajouté, « faut qu’elle soit prête pour les Jeux Olympiques« , mais ça c’est la bonne espagnole, la merdeparis qui s’en est chargée, histoire d’ajouter l’obscène à l’incongru! Seule la démocratie apparaît capable de porter des andouilles de ce calibre à des postes d’un tel niveau, ce serait à se taper sur les cuisseaux si on ne naviguait pas dans le dramatique absolu! Nom de Dieu mais ces saloperies-là, trouvent le moyen de profiter de l’occase pour essayer de tirer la couverture, c’est à se les prendre et à se les mordre jusqu’au sang!
Donc, je me résume, Macrouille aux commandes de la restauration de Notre Dame de Paris. Pourquoi, on ne sait pas… parce que tel est son bon plaisir, voilà tout. Et attention, ce con, une fois qu’il a parlé, plus question de la ramener, la contradiction il ne tolère pas, Présipède, il ne viendrait à l’idée de personne, dans les hautes sphères de la Répupu, de lui expliquer qu’il se fout le doigt dans l’œil jusqu’à s’en perforer le caleçon, vous pensez, faudrait trouver un suicidaire, ça ne court pas les corridors des palais dorés de la Cinquième! Alors Notre Dame on la fera plus belle, riche idée, vivement que ça brûle un peu de partout, qu’on enjolive tout ça un bon coup! Tiens, supposez que la Pyramide de Chéops s’offre un chouette incendie…bon d’accord la probabilité reste faible, mais admettons, pas vrai? Ben, aucun problème, on en refait une autre encore plus chouette et le tour est joué! Et ça marche avec tout, vous savez. Le Colisée qui s’écroule, par exemple,  vous imaginez? Eh bien avec un bon concours d’architecte on vous en construit un vachement plus joli et tout neuf, par surcroît, aussi beau que le Stade de France, avec un peu de pot! Y a qu’à faire appel à Jean Nouvel et l’affaire est dans le sac! Si ça lui prend il vous le bricole en plastique translucide, pour obtenir un rendu encore plus contemporain! Faudrait vraiment être bouché à l’émeri, voire charcutier à Tel Aviv,  pour s’en priver!
Pour Notre Dame la cause est entendue; un concours d’architecte et cinq ans maxi, pour la faire plus sympa qu’avant, il a décidé comme ça, le merdeux élyséen. Bien sûr, au douzième siècle, ils procédaient différemment, sans concours d’architectes vedettes, ils prenaient leur temps, ces ancêtres, se foutaient pas mal de crever avant la fin, les générations d’après achèveraient le boulot, de toute façon, et Dieu ne leur en voulait pas de faire de la qualité sans garantir le délai de livraison…Du coup elle a tenu huit cent cinquante ans, la belle église! Et il a fallu va savoir quelle connerie, sous le règne de Macron Dernier (le risque d’héritier mâle apparaissant comme négligeable…et même femelle, tiens, ne lésinons pas), pour foutre tout ça en l’air. Sans oublier qu’elle tient  encore debout, la vieille bâtisse…un coup de pot, sinon on avait droit à va savoir quelle monstruosité pour remplacer. Là, ça se limitera, semble-t-il à la flèche…on  a déjà vu des images inquiétantes, une rutilante pique en aluminium doré, des pointes multiples en inox massif! Et pourquoi pas, alors, un plug anal du sculpteur Mc Carthy, ça s’est déjà fait naguère Place Vendôme, une super-idée pour rajeunir l’édifice! Avec nos petits génies de la Répupu, Macron en tête et l’autre lopette de ministre de la culture merdique, successeur miteux du flamboyant escroc Lang de pute, on peut s’attendre à tout, surtout au pire!

Les Cathédrales remontent à une époque d’immense dévotion. On avait peur de l’enfer et comme la mort arrivait très vite, il fallait dare-dare se crever la paillasse pour gagner son salut, le passeport pour le Paradis. Du coup, ces édifices fabuleux ne sont rien moins que des prières, des témoignages magnifiques de foi, un peu naïve, bien sûr, mais tellement achevés qu’on n’envisagerait même pas, en nos temps de gilets-jaunes, de consentir le centième de l’effort que les bâtisseurs médiévaux purent consacrer à la longue édification des chef d’œuvre de l’architecture catholique. Aujourd’hui on ne croit plus au Ciel, ni au Christ, ni à la Sainte Vierge; on croit à l’augmentation du SMIC, à la TVA-zéro-pour-cent comme le yaourt et à l’ISF-pour-faire-payer-les-riches, voilà tout. Dans le même temps, les Mahométans conservent une trouille bleue de l’enfer…et ils attendent l’heure de nous faire subir, à nous autres minables, le sort de Notre Dame.

On est foutu, évidemment. Même sans croire aux signes du destin, il faut bien constater le côté symbolique de l’affaire. Nous, les Occidentaux, perdons chaque jour une partie de ce qui nous rendait tellement supérieurs au reste de l’espèce humaine. Nous nous bêtifions peu à peu, nous laissons envahir par les barbares et  asphyxier par l’abrutissement technologique. Notre passé se délite, nous ne le méritons même plus, notre civilisation part en quenouille et le Pape, lui même, prêche avec une ferveur suspecte pour ceux qui accourent dans le but avoué de nous piquer la place après nous avoir fait raquer tripes et boyaux. Ce qui vient d’arriver à Notre Dame de Paris, quelle qu’en puisse être la cause, c’est plus ou moins ce qui nous pend au nez à tous. Comme disait un ancien Président de la Répupu, rarement si bien inspiré mais aujourd’hui plutôt  évasif, « notre maison brûle et nous regardons ailleurs« … »cha ché ben vrai, cha », eût ajouté fort à propos l’infiniment regrettée mère Denis.

Joyeuses Pâques tout de même, Pâques aux tisons d’une divine charpente défunte! Soyez tous bénis, urbi, orbi et partout où cela pourra vous plaire…profitons en tant qu’il en reste un peu encore!

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

Publicités

21 réflexions sur “Pâques aux tisons

  1. Pangloss 21 avril 2019 / 11 h 49 min

    Grâce à la démocratie, les Français ont voté pour le plus digne de les gouverner, le plus grand, le plus beau, le plus cultivé, le plus intelligent et le plus malin (ce n’est pas la même chose), le plus courageux (qu’on vienne le chercher si on ose!), le plus gentil mais pas trop quand même (avis aux Chinois), le plus honnête et -pour résumer- le plus français de tous les Français.
    C’est le principe: celui qu’on élit est meilleur que tous ceux qui l’élisent.
    C’est pour ça que je ne vote pas.

    J'aime

  2. nouratinbis 21 avril 2019 / 11 h 55 min

    En effet, c’est une raison valable, participer à ce cirque, fût ce par un
    simple bulletin, c’est déjà se comporter en clown!
    Amitiés.

    J'aime

  3. Pangloss 21 avril 2019 / 16 h 12 min

    On dit que quand on ne vote pas, on n’a pas le droit de se plaindre et qu’on n’avait qu’à voter. C’est tout le contraire! Ceux qui votent acceptent les règles du jeu et ne doivent pas se plaindre quand ils perdent ou quand ce qu’ils gagnent n’est pas ce qu’on leur avait promis.

    J'aime

    • nouratinbis 21 avril 2019 / 17 h 01 min

      Question délicate. En votant on se rend complice de la supercherie et
      en ne votant pas on n’est pas entendu…comme de toute façon on ne
      nous écoute pas, il semble en effet inutile de se déranger, c’est sans
      doute toi qui as raison.

      J'aime

  4. G.Mevennais 21 avril 2019 / 16 h 22 min

    Ben, cher Nouratin, après la lecture simultanée de vos deux derniers billets, vous ne distillez pas l’optimisme. Ce n’est pas que je ne vous approuve pas, tout au contraire, vous savez ce que je pense, c’est que j’étais habitué à votre style, la façon unique que vous aviez de traiter les sujets les plus sérieux, les plus graves, avec une écriture et un humour quasi inimitables. Dites, ce n’est qu’un « p’tit coup de blues » vous n’êtes pas devenu, comme moi, indécrottable pessimiste qui contemple, lucide et impuissant, le naufrage du bateau qui va nous entraîner tous par le fond.
    Amitiés et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles.

    J'aime

    • nouratinbis 21 avril 2019 / 17 h 04 min

      J’ai bien peur, en effet, de ne plus parvenir à voir le côté farce
      des choses, je suis comme vous, je contemple impuissant…bon
      enfin, je veux dire…ce doit être l’âge!
      Amitiés.

      J'aime

  5. G.Mevennais 21 avril 2019 / 16 h 26 min

    Après la lecture « commentée » de vos deux derniers billets ! (clin d’oeil !)

    J'aime

  6. Gérard 21 avril 2019 / 17 h 33 min

    En l’an 532, la sédition Nika, à Constantinople, entraîne la ruine de l’ancienne basilique Sainte-Sophie et fait trembler le pouvoir de l’empereur Justinien. Après avoir maté la révolte, ce dernier fait recontruire la basilique, encore plus belle. Les travaux dureront 5 ans et 10 mois.
    Présipède va faire encore mieux pour Notre-Dame de Paris, qu’il va reconstruire, encore plus belle mais il ne lui faut que 5 ans, à lui. Après quoi il pourra s’écrier, comme Justinien inaugurant le nouvelle basilique Sainte Sophie et future mosquée : « Salomon, je t’ai vaincu ».
    Dès 2014, à l’ouverture de JO, après sa triomphale réélection, Présipède pourra enfin proclamer : « Justinien, je t’ai vaincu ! ». Et Salomon aussi, par la même occasion. On vit une époque formidable, non ?

    J'aime

  7. nouratinbis 21 avril 2019 / 17 h 58 min

    Je ne suis pas sûr qu’il faille espérer qu’un autre grand personnage puisse
    à son tour, en évoquant Macrounnette, proférer « Mon salaud je t’ai vaincu,
    bien que tu en sois un seul toi même »! Et puis Notre Dame suivra aussi un
    jour ou l’autre, le sort de Sainte Sophie, alors à quoi bon…
    Une époque formidable, vraiment!
    Amitiés.

    J'aime

    • Gérard 21 avril 2019 / 19 h 05 min

      Pour celles-zé-ceux qui n’auraient pas tout suivi, je précise que Salomon, ce n’est pas le fabricant de skis, mais le mec qui a fait fabriquer le Temple de Jérusalem et dont, détruit, ne subsiste que le Mur des Lamentations (quel beau nom !) et à la place duquel s’élève la mosquée dite Dôme du Rocher. Qui a dit que l’Histoire ne repassait pas les plats ?

      J'aime

      • nouratinbis 22 avril 2019 / 11 h 12 min

        Nous ne tarderons pas à avoir et les lamentations et la mosquée!

        J'aime

  8. carine005 21 avril 2019 / 20 h 08 min

    Rien à ajouter, ni à retrancher.
    Notre lucidité est difficile à porter et à vivre, mais c’est ainsi.
    Heureux les imbéciles ? Peut être.
    Pacobizouilles !

    J'aime

    • nouratinbis 22 avril 2019 / 11 h 14 min

      Nos imbéciles à nous ne sont même pas heureux! Nous avons
      vraiment tout faux!
      Grozirésurrectionbouille!

      J'aime

  9. Fredi M. 21 avril 2019 / 23 h 01 min

    Je partage tout de ce brillant billet, sans même parler de son titre…

    J'aime

    • fracanapa 21 avril 2019 / 23 h 16 min

      Bravo pour l’intitulé de votre billet, tellement évident qu’il fallait y penser !!!
      Pour le reste, c’est vrai, c’est pas la joie, la faute à qui ?
      Bonne semaine pleine de joyeux rebondissements.

      J'aime

      • nouratinbis 22 avril 2019 / 11 h 17 min

        Merci, tout cela est de la faute de tout le monde et donc de personne;
        C’est bien triste.
        Amitiés.

        J'aime

  10. PR CALGUÈS 22 avril 2019 / 13 h 19 min

     » nous laissons envahir par les barbares et … »
    Pas la peine de les importer les « barbares, on en a plein chez nous des barbares.
    Bien authentiques, bien français !
    Baïèta.

    J'aime

    • nouratinbis 22 avril 2019 / 14 h 28 min

      C’est vrai, on a tout ce qu’il faut à la maison.
      De profundis…
      Baïeta.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s