Dans vingt ans…

Ben dites donc! Enfoncés les rêves les plus fous, les visions psychédéliques les plus hallucinées des vieux soixante-huitards en rupture de LSD mais cocaïnisés jusqu’au sommet de la calvitie! Un CRS qui balance un pavé sur les manifestants! Jamais je n’aurais cru voir ça avant de mourir, ni même après! Mince alors! Merci les Macronogiletsjaunes, pour les images choc vous battez tous les records! L’association, certes inamicale mais ô combien efficace, des marcheurs de la Répupu et des arpenteurs de bitume du Samedi aprèm , ça produit des résultats fabuleux! On avait déjà vu pas mal de scènes irrésistibles, le barbu qui se prend un coup de LBD en pleine poire (celui qu’aujourd’hui on appelle Le Borgne); les jauno-carristes en furie qui défoncent la porte cochère du ministère grivois pendant que le petit ministricule se fait quasiment dessous; le nouveau préfet de police avec sa tronche de bande dessinée sous son énorme casquette à feuilles de chêne joliment dorées; Castapiane empêtré dans ses explications à la con; le « grand débat » du petit Présipède qui s’effondre comme un soufflé au fromage mal cuit…enfin tout ça, quoi, la pantalonnade permanente, le ridicule porté à son paroxysme dans les domaines les plus variés de la vie politique, la cour élyséenne du Roi Pétaud à sa Bribri! Tout ça grâce aux braves porteurs de vestes de survie de bord d’autoroute!
Mais le CRS lanceur de pavé, ça restera à mon humble avis le summum, le chef d’œuvre, l’Everest du massif manifestatoire! Franchement, pour trouver plus désopilant dans le genre, il eût fallu s’en remettre à des gens qui, désormais, bouffent les pissenlits par la racine, vous voyez, genre les petits plaisantins de Charlie-Hebdo descendus par les frères Kouachi. Moi, en tout cas, cette scène me fait marrer comme un gamin, sans compter qu’il y met tout son cœur le Forcedelordre, on sent qu’il le balance avec conviction son  gros caillou bien tranchant sur les bords; à l’arrivée il a dû faire mal, celui-là, pour peu qu’un défileur inattentif lui ait servi de piste d’atterrissage!

Il est vrai que ce 1er. Mai s’est révélé riche en images de qualité: le clampin qui se prend deux super-beignes en pleine gueule par un flic pas commode et un peu énervé, le poulet qui enfonce sa matraque télescopique dans le futal d’un bonhomme à terre…on ne voit pas trop la finalité…et puis, le coup de la Pitié-Salpêtrière, les variations dissonantes de Castapiane, lequel, sans rien savoir, hurle à l’attaque des Hôpitaux par les hordes sauvages! Obligé de se démentir, une fois révélé le fin mot de l’affaire: de pauvres hères poursuivis par une flicaille déchaînée auraient cherché refuge dans les locaux de l’Assistance Publique! Bref, on rigole bien! Si par bonheur la mère Loiseau (de mauvais augure) se ramassait une grosse gamelle aux européennes, dans trois semaines, perso je rigolerais encore plus…

Les sondages, en effet, se révèleraient plutôt optimistes, le petit Bardella devançant désormais d’un point la liste de la tordue précitée. Il faut, bien sûr, se méfier des sondages, lesquels viennent de se planter lamentablement -et moi avec- en Espagne. Au vu des prévisions publiées on pouvait prévoir un changement de majorité accompagné d’un raz de marée de droite…au lieu de quoi surgit une sorte de globiboulga démocratique à dominante gauchiarde. Ils ne sont pas sortis du boxon, les caballeros! En définitive les vrais vainqueurs de ce scrutin tordu ne sont autres que les séparatistes Catalans. Carles Puigdemont, le chouette petit playmobil Barcelonais, prépare sa valise pour rentrer au pays dare-dare, aussitôt l’amnistie votée. Après il se passera ce qu’il se passera et, je vous l’avoue, le début de la fin des grands états plus ou moins nations, sans âme, ni couilles, ni honneur, ne serait pas pour me déplaire.
Les Espagnols, sans doute, n’ont ils pas à subir les mêmes horreurs que nous autres franchouilles. C’est sans doute pour cela qu’ils ont mis la pédale douce (mais qui vous a parlé du Président, voyons? Où trouvez vous de la douceur en ce personnage?) sur le vote Vox. Si j’ai bien compris, les envahisseurs se bornent à transiter par la Péninsule Ibérique, leur objectif c’est bel et bien le franchissement des Pyrénées, la France accueillante, celle qui consacre cinq bons milliards par ans à ses très chers « migrants »! Alors après tout, ils ont leurs problèmes, les Ibères, ils essaient comme ils peuvent de s’en dépêtrer, ce que nous ne sommes même pas foutus de tenter chez nous!

Parce que les seules élections susceptibles d’échapper au politiquement-correct restent les européennes, lesquelles, apparaissant totalement dépourvues d’incidence sur nos affaires, n’intéressent pour ainsi dire personne. Voilà pourquoi, avec un taux de participation minuscule et un scrutin de liste proportionnel, la victoire de l’opposition la plus tranchée à la dictature bien-pensante semble procéder d’une logique politique aussi rigoureuse qu’inattaquable. C’était déjà le cas la dernière fois , victoire certes réconfortante mais sans lendemain. Ramenons les choses à leur juste proportion, 22 ou 23% d’une toute petite moitié des inscrits ça ne change absolument pas la donne; c’est juste une façon de cracher un peu à la gueule du pouvoir en place, ce qui déjà n’est pas si négligeable, s’agissant d’un mollard tout ce qu’il y a de plus démocratique et donc incontestable. Cependant, le changement il faudra le chercher ailleurs et, pour ce qui me concerne, je ne vois pas bien où. Il n’y a, hélas, plus rien à tirer de la France, elle glisse doucement vers la Charia, la France, et personne, manifestement, à part sans doute les nauséabonds qui votent pour le Rassemblement National, ne semble en avoir cure. Présipède le sait, bien sûr, mais il s’en fout comme de sa première paire de chaussettes en soie sauvage; le jour où la catastrophe arrive, il se barre et la messe est dite. En plus il a le temps, beaucoup de temps même, largement celui de finir un éventuel second quinquennat en tout cas, et que voulez vous qu’il souhaite de plus…oui, je vous entends, mais ne vous faites pas d’illusion, en 2022 nous le réélirons, c’est quasiment couru d’avance! Il lui suffira d’avoir en face sa copine de la dernière fois, voilà tout.
Et pendant ce temps-là, le mal progresse, furtif autant qu’inexorable. Regardez autour de vous, combien de femmes et de filles voilées au kilomètre carré dans nos villes…un peu plus chaque jour, c’est évident. Et c’est ça le thermomètre de la fièvre islamique, les nanas bâchées. Il y a vingt ans on en voyait très peu. Il y a dix ans, nettement plus, ça commençait bien à venir, on a même aperçu, un temps, des niquabs; mais très vite l’interdiction légale les fit disparaître de l’espace public civilisé pour les cantonner aux quartchiers sans-cible où ils fleurissent désormais comme coquelicots juste avant la moisson; mais bon, on s’en fout vu qu’on n’y va plus dans ces endroits-là, ce sont les « territoires perdus de la République » comme disait l’autre. Donc on est content, on a fait le boulot législatif…le voile intégral a disparu de nos rues…le voile tout court -enfin façon de parler- a pris, en revanche, une place prépondérante, on ne voit plus que lui. Ça veut dire quoi? Eh bien cela signifie tout bêtement une montée en nombre et en puissance de l’Islam le plus rétrograde. Nos « concitoyens » musulmans obéissent à la Loi de Dieu et, par voie de conséquence, lui reconnaissent la supériorité absolue, les petites lois de la Répupu n’ont pas intérêt à La contredire. Toutes les bonnes femmes habillées à la musulmane qui poussent des voitures d’enfant sur nos trottoirs, vous les trouvez sans doute bien inoffensives, voire plutôt sympathiques à la limite. Eh bien songez à ce que deviendra dans vingt ans le contenu, grassement nourri aux allocs, de leurs mignonnes poussettes … Ma seule consolation reste que je ne verrai sans doute pas l’inévitable s’accomplir. Cela me désole toutefois pour ma descendance, dont j’espère vivement qu’elle aura quitté le pays à temps…il lui suffira, à cette fin, de surveiller attentivement les valoches du vieux Macrouille!
Parce que ce dernier, malin comme un singe (avec lui on peut le dire, ce n’est pas comme au temps de la regrettable Mme. Taubira), avait promis de causer immigration, à l’occasion de son « Grand Débat » de mes deux…Ça ne s’est pas confirmé pendant le cours du jeu, comme on dit en foot, mais le petit futé a rattrapé le coup avec sa chouette conférence de presse: il propose un débat parlementaire! Et tous les ans, s’il vous plaît! Alors si ce n’est pas une réponse à la hauteur du risque, ça… Non, croyez moi, vous n’y couperez pas de la Charia…mais hein, restons pépères, c’est pour dans deux bonnes décennies…c’était quoi, déjà, il y a vingt ans… ah oui, 1999, le crépuscule du millénaire, la naissance de la Zone Euro, l’arrivée au pouvoir de Vladimir Putin, le naufrage de l’Erika, la grande tempête de Décembre, le « beug de l’an 2000″… vous trouvez que ça fait si longtemps, vous?

Amitiés à tous, bonne semaine et conservez vous bien.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

11 réflexions sur “Dans vingt ans…

  1. G.Mevennais 5 mai 2019 / 16 h 03 min

    Oh « putingue » comme ils disent dans mon coin ! Vingt berges, ça paraît beaucoup, mais ça file si vite, en plus, plus on vieillit, plus ça file. Rappelons-nous, une année scolaire, jadis, nous semblait interminable, tandis qu’aujourd’hui, on a, tout juste, commencé l’année, que l’été se profile à l’horizon…. mais avant de connaître la « charia » à son stade ultime, elle va s’installer par « paliers », et nos générations vont, quand même, morfler, ça va donner un avant-goût de la suite..
    Quant au « pavé » lancé », on voit ce que peut faire la « flicaille », beaucoup plus discrète dans les mêmes circonstances, quand celle elle qui le reçoit dans certains quartiers sensibles, enfin, n’est-elle pas un exemple de notre société ?
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

  2. G.Mevennais 5 mai 2019 / 16 h 05 min

    IL faut lire : « quand c’est elle qui le reçoit »

    J'aime

  3. nouratinbis 5 mai 2019 / 16 h 39 min

    Sans aucun doute, nous allons morfler, nous avons même déjà bien
    commencé. La Charia ne sera que l’aboutissement du processus,
    perspective certes peu enthousiasmante mais on s’habitue à tout,
    même à l’enfer…
    Quant aux poulets lanceurs de pavés, oui, c’est un signe des temps.
    Amitiés.

    J'aime

  4. Pangloss 5 mai 2019 / 16 h 48 min

    Tu reviens à l’essentiel. Dans vingt ans, je ne serai plus de ce monde ou si peu que la Charia qui s’annonce me sera indifférente. Mais d’ici là, je verrai l’évolution inéluctable et ça, c’est moins drôle. Seul le bouleversement climatique pourra peut-être détourner l’attention de nos concitoyens si les projections des experts se vérifient.
    Nous sommes foutus mais nous ignorons encore quelle sera la catastrophe qui nous touchera en premier.
    Ce monde est incertain et sa fin l’est autant.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 5 mai 2019 / 18 h 48 min

      Sincèrement, je pense que la catastrophe climatique ne parviendra
      pas à prendre la Charia de vitesse, elle est rapide la musullerie!
      Tant pis, on n’a rien fait contre, donc on y aura droit!
      Bonne soirée tout de même.
      Amitiés.

      J'aime

  5. PR CAAL 6 mai 2019 / 9 h 52 min

    Aux Européennes, je voterais pour la liste du diable s’il le fallait en espérant que cette liste enfonce bien comme il faut celle de l »ado-hystérique- moi-je – moi-je » et juste pour voir leur gueule à l’Aigle et à l’Oiseau ….
    À un moment on a les satisfactions qu’on peut, n’est-ce pas !
    Baïèta collègue et vive La Countéa !

    J'aime

    • PR CALGUÈS 6 mai 2019 / 9 h 54 min

      Tiens, « PR CAAL » c’est pas mal non plus !

      PR CALGUÈS

      J'aime

      • nouratinbis 6 mai 2019 / 11 h 31 min

        Ça revêt un petit côté ésotérico-diabolique du plus heureux effet!
        Vous avez raison, voter pour faire rendre gorge à ces enfoirés de
        malheur!
        Viva la Countea, issa!
        Baïeta.

        J'aime

  6. Fracanapa 7 mai 2019 / 8 h 09 min

    Cher M.Nouratin,
    Votre description très « colorée » de la manifestation du 1er mai, m’a suffi pour me faire une idée d’une journée que je n’ai pas suivie, puisque j’étais à Prague*.
    C’était la pétaudière, à ce que je vois !

    A propos des élections Européennes et Espagnoles : Les unes me laissent sceptique (mais déterminée à me défouler, comme Pr CAAL), les autres, indifférente (Lo siento).

    La charia….dans vingt ans ?
    Là, pour le coup, je ne sais pas laquelle des deux propositions me fait le plus peur (comme vos amis Mevennais et Pangloss, j’ai un peu de mal à me projeter….)

    *Magnifique destination à conseiller à votre descendance (avec ou sans charia)

    Bonne journée à tous

    Amicalement

    Fracanapa

    J'aime

  7. nouratinbis 8 mai 2019 / 9 h 09 min

    Vu la situation ici, Prague ou Budapest apparaissent comme de petits paradis
    prometteurs. Ces braves gens ne se laisseront pas envahir, ils ont déjà eu
    les Staliniens, ça suffit à leur malheur.
    Amitiés.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s