Les bacheliers de la vodka

Haro sur Salvini! Ils lui tombent tous dessus, les ONG, la grande famille de gauche, les humanitaires de tout poil, la presse bien-pensante et, comme il se doit, les juges! Les juges Ritals, en l’occurrence, mais bon, la justice occidentale se vautre dans le politiquement correct…sa consœur Saoudienne se garde bien d’en faire autant, bien au contraire, mais nous autres, les mecs de l’Ouest Européen, on fait dans les droidlom, pas dans la Charia. Enfin pour le moment, parce qu’au train où vont les choses…
Donc, nous assistons depuis quelques jours, à une concentration d’artillerie sur le Ministre de l’Intérieur transalpin. Tout se passe à Lampedusa, cette petite île italienne située à quelques milles des côtes de la Tunisie. Bizarrement, lorsqu’un navire d’ONG, récupère en pleine mer une embarcation remplie d’Africains candidats à l’invasion de l’Europe, c’est toujours sur Lampedusa qu’il met le cap. D’ailleurs, les embarcations truffées de migrants, bien que censées venir de Libye, c’est tout le temps dans ces parages qu’on les secourt, entre les côtes tunisiennes et Lampedusa! Ensuite, le cap, c’est toujours au Nord, dans la direction de l’Union Européenne, jamais de l’autre côté…ben oui, on veut bien leur sauver la vie, enfin on va dire comme ça, mais en aucun cas les ramener en Afrique. Y a bon, l’Europe!
Ainsi donc, la semaine dernière, le Sea-Watch 3, un fier vaisseau affrété par l’organisation allemande éponyme, forçait les barrages de gardes-côtes italiens et entrait triomphalement dans le port de Lampedusa où débarquait illico une cargaison de quarante-deux pauvres hères fatigués de dégueuler tripes et boyaux. Là où ça devient médiatiquement croustillant, c’est quand on découvre la commandante du barlu: une petite chleue de trente et un ans nommée Carola Rackete! Pour faire un max de buzz on aurait difficilement pu trouver mieux! Il faut savoir, tout de même, que cette jeune effrontée, après avoir embarqué ses petits protégés à l’endroit précis que lui avaient indiqué les passeurs, quelque part au large de la Libye, a fait route délibérément vers Lampedusa. Bien sûr fraulein Rackete savait comme tout le monde que l’accès audit port lui était interdit, c’est même pour cela qu’elle s’y est précipitée. Arrivée sur place, évidemment, pas moyen de toucher terre, verboten! La mutine a donc mouillé (mais non, enfin! au sens maritime du terme, mouillage! oh et puis flûte, ce que vous pouvez avoir l’esprit mal tourné!) à quelques encablures de Lampedusa et ce pendant dix-sept jours! Elle avait largement le temps de mettre le cap sur Monastir ou sur Mahdia, les ports tunisiens les plus proches, atteignables en quelques heures, mais non! La donzelle mouilla pendant dix sept jours, que cela vous plaise ou non! Et au bout du délai, considérant que les braves noirs risquaient de partir à la nage alors même qu’ils ne savent pas nager, ce qui effectivement comporte des risques sérieux de noyade, Carola décida de forcer le barrage. C’est du Rackete, sans doute mais ça a fonctionné à merveille! Arrêtée et jugée dare-dare, elle s’est retrouvée en liberté aussi sec (d’ailleurs à ce moment là elle ne mouillait plus, le Sea Watch, sous séquestre, étant désormais à quai pour un bon bout de temps). La Juge macaroni considéra sur le siège (ben oui, on dit comme ça!) les décrets de Salvini inapplicables en l’espèce vu qu’il s’agissait de sauver des vies humaines…sans doute en raison des insuffisances natatoires de l’Africain migrant jointes à son désir effréné de fouler le sol européen. Et voilà donc le premier épisode bouclé, au grand dam de Salvini, lequel ne décolère pas, mais à l’immense  bénéfice de l’idéal humanitariste dont l’objectif essentiel semble consister en la submersion de l’Europe par les envahisseurs du Sud.
Et patatras, pas plus tard qu’hier, un second transporteur de blacks envahissants qui force encore le blocus! Que voulez vous, s’ils veulent passer, ils passent, on ne peut tout de même pas tirer dessus, qu’est-ce qu’il dirait Papa Francesco, hein? Ce coup là, nous avons affaire à l’Alex, un chouette voilier de dix-huit mètres armé par Méditerranéa, un « collectif » gauchiard d’Italie. Même topo, même motif et, forcément, même absence de punition, la jurisprudence Rackete va jouer à plein! Et voilà encore une bonne quarantaine de « migrants » qui nous déboulent sur les endosses! Parce que la France, bien entendu, s’est tout de suite engagée à en récupérer quelques uns…probablement qu’on n’en a pas assez! L’idée saugrenue autant qu’utopiste, serait que la France demande quand même un peu l’avis de ses ressortissants avant de lancer comme ça des appels appuyés à l’émigration africaine…oui, d’accord, je laisse tomber…
Sachez tout de même qu’il y en a un troisième, en attendant mieux, qui attend son tour au large de Lampedusa! Le Alan Kardi -du nom du petit garçon trouvé l’an dernier sur une plage turque- Soixante-cinq « migrants à bord »!
Tant qu’il fait beau et que la mer est belle, il a du souci à se faire, Salvini, s’il s’arrachait un poil de barbe pour chaque pote qui débarque, il finirait la saison quasiment glabre! Mais ne l’oubliez pas, il a tort Salvini! Il a tort parce que c’est un salopard d’extrême droite! Une ordure de facho, voilà! Et par dessus le marché il a une sale gueule, quand on est blanc et  pas de gauche c’est un délit! Si c’est pas une série de motifs d’opprobre universel, ça…Le plus bizarre, dans cette sinistre mascarade, reste qu’ils pourraient passer pas l’Espagne, plus lointaine, certes, mais parfaitement accueillante avec ses socialos au gouvernement…oui mais alors on se priverait de la confrontation avec les sales ritals du vilain barbu, parce que c’est tout de même ça, au bout du compte qu’ils cherchent, ces putains d’humanitaristes de mes deux! Ça crève les yeux mais personne ne le dit, surtout pas chez nous, parce que Présipède c’est son combat à lui aussi, il l’a dit à plusieurs reprises, Salvini c’est l’ennemi, faut le crever par tous les moyens…ah ben alors… et si, à Salvini, on lui faisait passer le bac?

Oui, parce que le bac, comme vacherie ça se pose là, je vous assure! Les profs, tous les syndicats de profs, qui refusent talons en flèche la réforme bricolée par notre super-ministre de la destruction nationale, l’ « école de la confiance » il appelle ça, le mec! Avec  les sujets qui fuitent comme un pensionnaire d’Ehpad, les correcteurs qui refusent de rendre les copies, les combines à pétrole pour sortir quand même les résultats en temps et en heure, enfin tout le gros boxon auquel nous assistâmes ces jours derniers! Au milieu de ce patacaisse, nos petits élèves ont bien de la peine à s’y retrouver, la plupart s’en satisfait, cependant, vu qu’en toute hypothèse, le bac on le refile sur simple demande dûment formulée en trois exemplaires. Quatre-vingts pour cent de reçus du premier coup, dites donc, comme d’habitude! Le reste viendra après l’oral de rattrapage, lequel possède l’avantage de ne pas faire appel à l’écriture! L’accent arabe, totalement répandu chez nos enfants de toutes origines du moment qu’ils fréquentent l’École de la Répupu, ne constitue pas un handicap, bien au contraire, alors que l’analphabétisme, à partir d’un certain degré, apparaît susceptible d’entraîner une réaction de rejet de la part de correcteurs mal intentionnés, ça peut arriver.Comme son nom l’indique, l’oral est là pour rattraper! Nous aurons donc, une fois encore, notre quota de quatre-vingt dix pour cent de bacheliers…les dix pour cent qui restent constituant la marge d’erreur inévitable dans une opération de cette envergure. Tout va donc pour le mieux dans la meilleure des Éducations Nationales possibles! Vive le ministre Blanquette, le meilleur de tous!
Cependant, d’aucuns trouvent la plaisanterie un peu saumâtre, tel le prof qui écrit dans Valeurs-Actuelles, ce torchon tant décrié par l’ami Edwy, le moustachu à teinture de Médiapart, « Blanquer a inventé le bac soviétique« . Et d’expliquer que « l’URSS pratiquait le Plan-Quinquennal: on décidait les objectifs pour les cinq ans à venir. Si les objectifs n’étaient pas effectivement atteints, (ce qui se produisait pratiquement à tous les coups), on faisait comme si. » Pareil pour notre bon Ministre Éducatoire, il faut pouvoir dire que tout s’est bien passé. On fait donc appel à des gens qui sauront faire preuve de la docilité la plus absolue, on manipule les rectorats, on la joue à l’intimidation vis à vis des profs et du coup on sort des résultats en temps et en heure. Vive Blanquette, le meilleur de tous! Je dis bien, « on sort des résultats », peu importe lesquels, de toute façon le bac n’a plus de sens…sauf qu’il permet chaque année à des bataillons d’illettrés abrutis d’entrer à l’université…pour en ressortir au bout d’un temps indéfini encore plus  abrutis et tout aussi illettrés en raison d’une oisiveté fermement soutenue, assortie de la consommation chronique de produits peu recommandables. Le tout coûtant évidemment fort cher au contribuable, mais comme tout le monde s’en fout autant continuer aussi longtemps que perdurera le bordel démocratique si cher à notre belle Répupu. On n’est pas sorti du boxon!
Et comme nous possédons le bac soviétique, ne nous étonnons pas d’avoir par conséquent les bacheliers de la vodka, comme le chantait l’inoubliable Chaliapine (de cheval):
Ey, uknem!
Ey, uknem!
Yesko razik,
Yesko da raz!

En d’autres termes, » ho hisse, ho hisse, encore une fois, encore une fois »…

Non , on n’est vraiment pas sorti… Allez, je vais regarder le Tour de France, après tout c’est truqué aussi mais au moins ça pédale, c’est plus sympa que la gay-pride et c’est presque aussi coloré.

A bientôt si tout va bien, amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

 

 

35 réflexions sur “Les bacheliers de la vodka

  1. Fredi M. 7 juillet 2019 / 14 h 54 min

    Eh bien vous êtes en verve aujourd’hui !
    Bravo !
    Ces histoires de bateaux soit-disant humanitaires commencent à me courir sur le haricot…

    J'aime

    • nouratinbis 7 juillet 2019 / 17 h 15 min

      J’en suis un autre! On vit vraiment dans un monde de sinoques!
      merci et amitiés.

      J'aime

  2. G.Mevennais 7 juillet 2019 / 16 h 21 min

    Je vais finir par croire (enfin, je le crois depuis bien longtemps) que tout cela est du « pipo » ! Salvini comme les autres, pour faire croire qu’il fait quelque chose « Je n’y peux rien, ma bonne dame, la justice a tranché ! » alors qu’aucun d ces braves gens ne fait voter une loi circonstanciée afin que les juges s’y plient, mais ils s’en gardent bien, le bateau coule et la majorité de la populace s’en tape, alors…moi aussi.
    Quant au reste, il parait que notre « gay pride », c’est ultra soft comparée à d’autres fêtes de ce genre, notamment à Berlin, nous n’avons pas encore tout vécu.
    Bonne vision de notre France qui reste encore sublime, mais seulement « vue du ciel »…
    Sincères amitiés et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 7 juillet 2019 / 17 h 16 min

      Oui, il va falloir monter de plus en plus haut, gommer les détails!
      Amitiés, Gilles.

      J'aime

    • elba 7 juillet 2019 / 17 h 31 min

      Gilles, je suis heureuse de savoir qu’il n’y a pas que moi qui suis gênée par la gay pride. « Ultra soft » dites-vous ?
      Moi, je suis fière d’être hétéro !

      J'aime

  3. elba 7 juillet 2019 / 16 h 39 min

    Supercherie à tous les étages, Nouratin, et nous en faisons les frais !

    A propos du BAC, une petite perle de 2019 que j’ai retenue : « après la seconde guerre mondiale, dans les années 20… » je ne me rappelle plus du reste. Mais j’ai bien retenu que la seconde guerre mondiale devait avoir eu lieu en 14-18 sans doute. On a dû changer les dates dernièrement, peut-être ? 😉

    Avoir son BAC ne signifie plus rien, effectivement. Moi qui ne l’ai pas, je pourrais le passer sans trop d’encombre, je crois bien. Mais en fait, je n’en ai pas besoin.

    Pour ce qui est des « plaisanciers de la Méditerranée » je voudrais bien savoir à quel endroit ils ont été « trouvés » ces migrants. Cela, on ne nous le dit pas. Quant au second bateau, il est tellement joli que je me demande si ce n’est pas un bateau appartenant à Sorros.
    Ouille ! Antisémitisme… ! Je vais avoir des ennuis si ça continue.

    J’ai vu que les gilets jaunes étaient présents hier aux entrées d’autoroutes. Une bonne initiative : les français qui partaient en vacances ont dû apprécier la gratuité. Je l’espère tout du moins.

    Bisous sous la chaleur estivale.

    PS – j’ai un doute à propos du verbe « secourir » On dit « il secourt »
    « …tout le temps dans ces parages qu’on les secoure » ce n’est pas le subjonctif, ça. C’est l’équivalent de « c’est tout le temps dans ces parages qu’on les prend » non ?
    Donc, pour moi « secourt » s’écrirait avec un T à la fin ?
    Vrai que ce n’est pas un verbe que je conjugue tous les jours.

    Punaise ! Je ne sais même plus conjuguer mes verbes en français !!! Et pourtant je ne parle pas en langage « chelou ».
    Aidez-moi à retrouver mon français, Nouratin. Je perds cela à défaut du latin que je n’ai jamais appris. … Ou bien quelqu’un d’autre. « Au Secours ! » 🙂 🙂 🙂

    J'aime

    • nouratinbis 7 juillet 2019 / 17 h 19 min

      Ce n’est pas vous qui êtes en faute, c’est moi! On les secourt, bien entendu!
      Je m’en vais de ce pas corriger.
      Merci Elba de m’avoir secouru.
      Gros bisous.

      J'aime

      • elba 7 juillet 2019 / 17 h 27 min

        Merci à vous deux, Nouratin et Fredi, d’avoir répondu à mon appel au secours.
        Finalement, je ne devrais jamais douter de moi. (je ris !) En ortograf tout du moins ! 😉

        J'aime

    • UnLorrain 8 juillet 2019 / 8 h 16 min

      Si un usager de l’autoroute n’a pas son ticket autoroutier pris a son départ le péagiste ( une machine désormais ) lorsqu’il quittera l’autoroute lui appliquera le tarif maximal ou autrement dit, le trajet le plus long ( qu’il aurait fait cet usager )
      Cependant, je ne doute pas du gilet jaune qui vient aux postes ou gares de péages, de quelles voies il va rendre gratuites 🙂 Mais ! Sachant qu’un PL ou SPL paie très chère son trajet autoroutier ( au pif,100 euros pour 300 kms,imaginez le transporteur espagnol ou portugais qui traverse le pays combien il est racketter aux péages. .) Un poste de péage  » saborder  » par gilet jaune, le service d’ordre va rappliquer fissa au vue de l’important manque a gagner.

      Aimé par 1 personne

      • elba 8 juillet 2019 / 11 h 44 min

        Merci, Lorrain, de vos précisions. J’espère de tout cœur que s’il y a gilets jaunes, ils sont surtout à la sortie, au moment du péage.

        J’ignore si c’est vrai, mais j’ai lu que les autoroutes sont rentabilisées depuis longtemps. Dans ce cas, Vinci s’en met plein les poches chaque jour que Dieu fait. Ce que je trouve être du vol manifeste. (https://www.batiactu.com/edito/vinci-pdg-reconduit-sans-panache-gouvernance-epinglee-52732.php)
        Au vu du lien que j’ai trouvé, je me dis que si le réseau autoroutier n’avait pas été privatisé, l’état (donc nous) aurait pu récupérer pas mal d’argent…)

        Que l’on paie un peu, afin de pouvoir les entretenir, je suis d’accord. Mais les tarifs poids lourds que vous annoncez sont prohibitifs. Nous sommes toujours aux mains des « bandits de grands chemins » comme autrefois.

        Amitié et bisou.

        J'aime

      • nouratinbis 8 juillet 2019 / 14 h 00 min

        Oui, en effet, les chemins de l’enfer sont pavés de bonnes intentions.
        Amitiés.

        J'aime

  4. G.Mevennais 7 juillet 2019 / 17 h 24 min

    Pour moi il n’y a pas de doute (au risque de passer pour un béotien) : un T à la fin.
    C’est à vous, Maître Nouratin !

    J'aime

  5. carine 7 juillet 2019 / 22 h 47 min

    A moins que notre ami G. Mevennais n’aie raison, ce qui ne m’étonnerait guère, une seule solution pour Salvini, le Ritalxit.
    On va voir s’il va jusque là et si sa colère est assez forte pour caguer sur Merkel et ses copines.
    Esperantozoubilles

    J'aime

    • nouratinbis 8 juillet 2019 / 14 h 03 min

      Il n’est que le ministre de l’intérieur, le pauvre, faisons lui crédit!
      Démocratozibouilles.

      J'aime

  6. Gachno 8 juillet 2019 / 9 h 38 min

    No comment, désolé, malgré votre humour ravageur,
    mon moral chute à la verticale.

    J'aime

    • nouratinbis 8 juillet 2019 / 14 h 04 min

      Il ne faut pas, ça ne change rien au problème!
      Reprenez vous!
      Amitiés.

      J'aime

      • fracanapa 8 juillet 2019 / 18 h 58 min

        C’est pas les bateliers de la Volga que vous auriez transformés en bacheliers de la vodka par un pur hasard ?

        J'aime

  7. nouratinbis 8 juillet 2019 / 19 h 02 min

    @Fracanapa
    Oui, tout à fait…mais par un pur hasard!
    Amitiés.

    J'aime

    • fracanapa 9 juillet 2019 / 18 h 05 min

      Merci pour votre réponse,en fait je voulais être sûre d’avoir bien compris, vos jeux de mots donnent du fil à retordre à l’ignare que je suis sans Wikipedia !!!
      Je doute, je doute…comme vous Elba !
      Bien amicalement

      J'aime

      • nouratinbis 11 juillet 2019 / 18 h 16 min

        Que serions nous, tous, sans Wikipédia…
        Amitiés.

        J'aime

  8. Pangloss 8 juillet 2019 / 21 h 12 min

    L’invasion a commencé il y a déjà longtemps, il y a belle lurette (le bonjour à Gotlib et à son Gai Luron) que le bac vaut un peu moins que le BEPC de jadis et que donc, pour citer un des éminents penseurs de ce siècle (et du précédent): « Onéfoutu ».

    J'aime

  9. Liz 9 juillet 2019 / 17 h 11 min

    Une perle du bac de cette année : « L’homme a un cerveau, la femme a une cervelle et l’enfant un cervelet. »
    Comment l’auteur de cette distribution est-il arrivé jusqu’en classe de terminale ?

    Quelques autres, philo :
    «  » »Avant le 20e siècle l’homme était plongé dans l’époque de l’anarchie et le bonheur malgré tout il était partagé : c’était un bonheur collectif. »

    19) « Les lois infectent le bonheur. »

    20) « Epicure invente l’épicurisme. »

    21) « Certains pensent comme bon lui semble et donc fait comme bon lui semble. »

    22) « Chaque soutient que nous soutenons tous les jours, il faut continuer à le soutenir pour, au final, avoir ce que l’on soutenait. »

    Pour le reste, je vois que la croisière s’amuse avec du coke en stock. Tout est sous contrôle.

    Bises à tous, une de plus à vous cher Nouratin.

    J'aime

    • elba 9 juillet 2019 / 20 h 20 min

      Rhôôô, Liz : tu me fais tourner la tête avec ce « chaque soutienT » (?) Il faudrait déjà savoir ce que l’on soutenait au départ…
      Je renonce à comprendre.
      Merci pour ces petites « perles » qui sont plutôt des cailloux.
      Bisou.

      J'aime

    • nouratinbis 11 juillet 2019 / 18 h 14 min

      L’abrutissement est en progression, le coke aussi!
      Plusieurs bises.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s