Finissez la bien!

Bon, ben voilà, encore une d’effacée, dites-donc! Au train d’enfer où vont les choses on va se retrouver au XXIIème siècle, sans avoir le temps de s’en apercevoir, vous verrez…oui, enfin, vous, vous ne verrez rien du tout, ni moi non plus d’ailleurs, mais les autres, hein, ceux qui naissent maintenant, j’en connais un, et qui se coltineront quatre-vingts balais au bout de la série 2000! Hé bien, pour tout vous dire, ceux-là je les plains de tout mon cœur. Si Dieu leur prête vie ils subiront probablement l’enfer d’un monde peuplé d’abrutis métissés, digitalisés autant qu’islamisés; un monde ou l’on ne pourra plus lâcher une caisse sans que l’évènement se trouve analysé, enregistré, algorithmisé par les petits malins qui tirent les ficelles en loucedé, sans que personne s’en rende compte si peu que ce soit.
Remarquez, je dis ça mais après tout je n’en ai, au fond, pas la moindre idée. Je me trouve dans la posture du clampin de 1920 lorsqu’il lui prenait la hardiesse d’imaginer l’an 2000 et qu’il se foutait le doigt dans l’œil jusqu’à s’en crever le fond du knickerbockers…mais au fait, y avait-il des knickerbockers en 1920? On s’en fout, me direz vous à juste titre, à l’occasion je demanderai à Tintin, il doit savoir, lui, à quand remonte son futal qui lui remontait à mi-mollet…bien pratique pour faire du vélo et pourtant ça s’appelait « pantalon de golf » quand j’étais petit, allez savoir…okay, ça nous écarte, j’entends bien… en dépit d’un début de presbyacousie, laquelle, comme son nom l’indique, fait partie intégrante de l’ensemble des éléments constitutifs d’une décrépitude dont l’insensible montée conduit plus ou moins rapidement à l’Ehpad, prélude abject au repos éternel. Nous disions donc, j’y reviens, qu’est-ce qu’il imaginait le birbe d’il y a cent ans quand il envisageait l’an 2000? En gros, des aéroplanes de partout, un monde de machins volants qui se croisaient et se recroisaient à n’en plus finir! Pas totalement faux mais un peu excessif tout de même…il voyait jusqu’au facteur distribuer en avion un courrier-papier calligraphié au stylo-plume. L’exercice apparaît donc forcément voué à l’échec, en quatre- vingts ans tout évolue dans des directions tellement imprévisibles que le tableau final reste hors de portée des futurologues les plus avertis, lesquels ne sont forcément qu’une bande de charlatans mâtinés d’escrocs.
Cela dit, à beaucoup plus court terme, les grosses emmerdes on les voit en revanche bien arriver. Le climat part en quenouille, l’immigration prospère yop-là boum, l’Islam suit le mouvement voire le précède, la Répupu porte de plus en plus loin les bornes du couillonnisme afin d’agrandir un domaine dont l’immensité le dispute déjà à la vacuité, l’économie mondiale vit sur l’illusion d’une croissance financée on ne sait plus très bien comment et Présipède, détesté de tous, s’en va cahin-caha vers une réélection dont la probabilité demeure prééminente. Calamités à tous les étages, en quelque sorte. Mais bon, en gros tout le monde semble plus ou moins satisfait, ça durera ce que ça durera, après nous le déluge.

Pour peu qu’on examine, même grossièrement, les dix années qui viennent de s’écouler, 2010 à 2019, on est rapidement édifié: nous n’allons pas vers le bon! Au début, le très adoré Barack-Hussein soufflait sa première bougie tandis que Sarko, détesté de tous, préparait sa petite réforme  personnelle… et qu’est-ce qu’il réformait, en 2010, le gentil rigolo à sa Carlita? Eh oui, pardi, gagné! Il réformait les retraites! Ou plus précisément, il sauvait ce merveilleux régime que le monde entier nous envie et que la Macrouillie recommence à sauver dix ans après. En résumé, si l’on y regarde de plus près, nos retraites doivent faire l’objet d’une opération de sauvetage grosso-modo chaque décennie. Mitterrand en 81, s’arrangea pour foutre en l’air le système grâce à la « retraite à soixante ans ». Après quoi Balladur, afin de sauver les meubles en allongeant les durées de cotisations, pondit en douce un petit décret au mois d’Août 1993 pendant que les franchouilles se faisaient dorer la bedaine au soleil d’été… Au retour, c’était trop tard pour engager les hostilités, le mal étant fait; tout le monde y compris la CGT se l’est collé dans la poche avec le mouchoir par dessus… Un joli coup, vraiment! Évidemment les électeurs le lui ont fait payer deux ans après, à Balladur, toutefois ce type me semble avoir été nettement moins con que les autres, c’est sans doute pour cela que nous nous en sommes débarrassés…au profit d’un Chirac qui allait ensuite nous montrer toute l’étendue de son talent en nous gratifiant d’une loi d’Août 2003 qui exigeait quarante ans de cotisations y compris pour les fonctionnaires, mais avec tout un tas de modalités alambiquées de nature à émasculer la réforme !
D’ailleurs, à chaque coup, les mesures adoptées au final se révélaient très en dessous des besoins de financement à long terme. On n’osait pas y aller carrément à cause des syndicats…on n’ose toujours pas, d’ailleurs, Macrounette et ses sbires en font depuis quelques mois l’amère expérience. Et comme je le rabâche depuis des décennies, tout cela supposerait en plus que Mohamed et Mamadou consentissent à nous financer les retraites… l’avenir sur ce point me semble irrémédiablement compromis!

Alors pour ce qui concerne la décennie qui s’achève, le mieux reste encore de la déplorer. Un vrai désastre! Sarko, aidé en cela par l’illustre Bernard-Henry Levy, s’est débrouillé pour foutre en l’air le fragile équilibre libyen et déclencher ainsi le raz de marée migratoire. L’incroyable successeur de Sarko, le camarade Hollandouille, cherchait, pour sa part, l’appui de Barack-Hussein en vue de bombarder Damas et favoriser ainsi l’expansion de L’État Islamique, sans Vladimir l’affaire était dans le sac! En dehors des affaires graves, il nous aura tout de même bien fait rigoler, le Président Culbuto! Ses amours à croissants et scooter, la pantalonnade Léonarda j’en passe des tonnes, ça exigerait plusieurs volumes!
Et le plus étrange, dans cet espèce de gros merdier informe, c’est encore que celui d’après nous l’a fait regretter, le petit gros comique. L’arrivée en fanfare de Présipède constitua un moment grandiose, un monument de stupidité prétentiarde à conserver précieusement au musée des grosses farces républicouilles! La suite a confirmé, nous avions encore touché un sacré numéro, le type qui réussit en quelques mois à foutre le pays à feu et à sang et qui continue de plus belles, juste pour sa gloriole personnelle! Le grand homme qui sera parvenu à réformer la France! Il veut rester dans l’Histoire, ce guignol, c’est son obsession! Et comme, évidemment, tout lui foire entre les pattes, il s’énerve et s’obstine de plus belles…personne aujourd’hui n’est capable de prévoir vers quelle sorte de catastrophe son délire mégalomaniaque nous conduira. Et, comme je le prédisais plus haut, sans grand risque ni mérite, ce type restera presque sûrement jusqu’en 2027…Il faudrait un miracle, la survenue d’un homme providentiel…un peu comme lui en 2017… Bon, après tout mieux vaut encore qu’on se le fume jusqu’au filtre, lui au moins on le connaît, le suivant pourrait être pire… Si, si, je vous assure, c’est possible!

Alors, voyez vous, je vais en rester là pour cette année. J’aurai fait ma part de boulot, tant bien que mal, en dépit d’un dégout de plus en plus marqué pour mes contemporains et leurs comportements consternants. Avec l’âge on trouve de moins en moins de saveur à l’existence mais la vue s’améliore, qui l’eût cru, on voit clairement les défauts…on ne voit même plus que ça! Les années qui passent, au fond, sont des douleurs qui s’accumulent, rien d’autre. Nous allons bientôt nous en coltiner une nouvelle. En attendant de vous la souhaiter bonne et heureuse, sans grande conviction, je vous souhaite de bien terminer celle qui s’achève…

Bonne fin d’année, amitiés à tous et à l’année prochaine,

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

33 réflexions sur “Finissez la bien!

  1. G.Mevennais 29 décembre 2019 / 17 h 18 min

    Voilà un joli tableau de la décennie, bien dressé, et pour l’avenir, je vous suis cinq sur cinq, pire que Mitteux et Chichi, nous avons eu Sarko, et puis Hollande et enfin Macron, je n’ai pas, comme vous, l’impression que la courbe se redresse (lol) alors ? ben alors, cela peut encore être pire, bon, je reconnais, va falloir chercher, ça va être « dur à trouver », mais avec l’effort nécessaire, ce n’est pas mission impossible, loin de là… A part cela, je n’accorde plus (depuis…ouh là là, vaut mieux plus compter); aucun intérêt à la politique, il n’y a plus qu’à espérer que la « chute » ne sera pas trop brutale, on peut rêver.
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine, ainsi que « bonne année » à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

  2. Fredi M. 29 décembre 2019 / 18 h 09 min

    En gros, des aéroplanes de partout, un monde de machins volants qui se croisaient et se recroisaient à n’en plus finir!

    Oui ben en lieu et place nous avons eu la trotinnete électrique, c’est quand même pas si mal non !
    Quant aux retraites la réforme de Macron est purement dogmatique, pour s’en convaincre on suivra le fil Twitter que j’ai mis en lien sur mon blog.
    D’ailleurs si cette réforme était si bonne pourquoi les gendarmes et policiers sont-ils si ravis d’en avoir été finalement exclus ?

    J'aime

    • nouratinbis 29 décembre 2019 / 18 h 14 min

      A Fredi M: je vais faire un saut pour voir ça, mais dogmatique c’est bien
      le terme.
      Une idée de Macroûte mise en musique par Delevoye!
      Amitiés.

      J'aime

  3. nouratinbis 29 décembre 2019 / 18 h 10 min

    Il n’y a plus grand chose à espérer, mais il n’est pas nécessaire
    d’entreprendre, n’est-ce pas…Ce sera progressif…
    Bonne fin d’année, Gilles et amitiés.

    J'aime

  4. Orage 29 décembre 2019 / 18 h 48 min

    Comme disait Thierry Roland « on est maudits! » Qu’avons-nous fait au bon Dieu pour que chaque président soit pire que le précédent, chose qui nous semblait impossible après Hollande?
    En tous cas, votre formule « charlatans mâtinés d’escrocs » est excellente et je la retiens: elle s’applique parfaitement à toutes nos zélites.

    J'aime

    • nouratinbis 29 décembre 2019 / 19 h 37 min

      Oui, c’est un cas assez général, il est vrai.
      Le prochain pourrait-il se révéler encore pire? Même si cela paraît
      incroyable, je crois que oui.
      Amitiés.

      J'aime

  5. Gérard 29 décembre 2019 / 19 h 24 min

    « En même temps », cette année qui s’achève va bien se terminer : il ne reste probablement pas de délai suffisant pour que Présipède fasse ou profère en 2019 une grosse connerie pour finir l’année en beauté (et même si je reconnais qu’il est suprêmement doué pour cela). J’espère que je ne m’avance pas trop …
    En tous les cas, je vous/nous souhaite un heureux et joyeux réveillon, pas hallal si possible ! Et à l’année prochaine si Allah, qui est grand et surtout miséricordieux comme chacun sait, nous prête vie (c’est jamais vraiment gagné, de ce côté-là).
    Amitiés à toutes zé tous.

    J'aime

  6. nouratinbis 29 décembre 2019 / 19 h 42 min

    Oui, si Allah le veut…
    En tout cas, Présipède nous présentera ses vœux, mardi soir, une
    bonne occasion pour trouver une occupation sans télé, je ne sais pas, moi,
    n’importe quoi fera l’affaire!
    Amitiés.

    J'aime

  7. Pangloss 29 décembre 2019 / 20 h 15 min

    L’écoulement des dernièresères années et l’écroulement des prochaines.
    Accrochons-nous! Il va y avoir du spectacle.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 1 janvier 2020 / 10 h 12 min

      Consternant, certes, mais spectaculaire sûrement!
      Bonne année.

      J'aime

  8. carine005 29 décembre 2019 / 20 h 17 min

    Tout ce que tu dis, nous le savons déjà.
    Mais je n’en vois pas beaucoup capables de le dire comme ça, avec ce style qu’aucun de nos énarques alacon ne saurait égaler. Que dis-je « égaler » ! « Approcher », serait plus juste.
    Où vas-tu chercher tout ça ?
    Tu dis des trucs désespérants, avec la politesse de l’humour. J’en suis incapable.
    Merci à toi d’exister.
    Bonne fin d’année, Tonton, et bonne suivante ! Ainsi qu’à tous tes lecteurs.
    Mais on aura d’autres occasions de le dire.
    Festinzoubilles !

    J'aime

    • nouratinbis 29 décembre 2019 / 20 h 48 min

      Déconne pas, tu écris des choses magnifiques!
      Moi, j’avoue, je force, depuis quelques temps…
      En tout cas, on continue et j’espère encore longtemps.
      Bonnezibouillannéegros!

      J'aime

      • JJS 30 décembre 2019 / 8 h 30 min

        Nous aussi!! Amitiés

        J'aime

    • Orage 30 décembre 2019 / 18 h 23 min

      Les énarques alacon sont formatés, pas Nouratin!
      Bonne fin d’année et bonne nouvelle année, Nouratin et merci encore pour vos billets. S’ils ne sont pas toujours réjouissants, ils sont bien amusants.

      J'aime

      • nouratinbis 1 janvier 2020 / 10 h 13 min

        Merci à vous et bonne année 2020!

        J'aime

  9. DUJAC 29 décembre 2019 / 20 h 25 min

    Merci pour vos billets… Bonne fin d’année et meilleurs vœux pour 2020.

    J'aime

  10. Boutfil 29 décembre 2019 / 21 h 07 min

    bien sûr qu’on pourrait avoir pire, c’est ce qu’on fait depuis…bof, au moins 40 ans voir plus si affinités, jusqu’au moment où ça pétera pour de bon et ça repartira comme en 18 où en 45 au choix, on ne sera sans doute plus là pour voir ça
    Merci pour tes supers billets tout au long de cette année , du coup, on reviendra l’année prochaine
    Bonne fin d’année à tout le monde et gros bisous pour toi

    J'aime

  11. Lucullus 30 décembre 2019 / 6 h 53 min

    Superbe billet une fois de plus ! Feu d’artifice pour terminer l’année. Rabelais, Celine et Leon Bloy ont trouvé leur alter ego. Bravo et persévérez.

    J'aime

    • nouratinbis 1 janvier 2020 / 10 h 17 min

      Hélas, j’en suis bien loin mais j’apprécie beaucoup.
      Merci et bonne année.

      J'aime

  12. Rakowiecki 30 décembre 2019 / 10 h 37 min

    Donc, si je comprends bien, presque personne n’a encore lu le livre de vie !!!??? Zut et crotte ! En tout cas, moi, je ne vois pas comment on pourrait s’en sortir sans avoir lu ce manuscrit divin.

    http://www.lelivredevie.com

    J'aime

  13. jean85 30 décembre 2019 / 10 h 44 min

    merci Monsieur, vous etes la seule et unique personne qui me fasse sourire dans ce monde fondamentalement mauvais.

    J'aime

  14. Gachno 30 décembre 2019 / 11 h 40 min

    C’ est vrai que notre hôte est quelquefois Rabelaisien, mais ça fait partie de son charme !

    Allez, je vous en souhaite une bonne et heureuse (d’ année) à tous et à toutes….

    J'aime

  15. fracanapa 30 décembre 2019 / 11 h 45 min

    Très bonne année 2020 à tous !
    Pour les plus âgés : Bon pied bon oeil !
    Pour les plus jeunes : La vie est belle !
    Pour vous, M.Nouratin, un grand merci !
    Gros poutous de Toulouse.
    Sabine A.

    J'aime

  16. Boutros 30 décembre 2019 / 18 h 54 min

    Finalement vos billets n’ont rien d’original puisque vous copiez exactement ce que je pense mais vous l’exprimez de manière tellement beaucoup plus meilleure…et rigolote (et ça aussi, faut le faire !) .
    Continuez à nous faire marrer avec des choses si peu marrantes.
    Bien amicalement si vous le permettez.

    J'aime

  17. Boutros 30 décembre 2019 / 18 h 56 min

    Oh punaise ! j’ai oublié « Bonne année » à tout le monde, sauf aux cons (ça limite considérablement)

    J'aime

    • nouratinbis 1 janvier 2020 / 10 h 21 min

      Ici, vous n’en trouverez pas, j’ai fait le ménage depuis longtemps.
      Amitiés.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s