Les mœurs du Seigneur sont impénétrables

Je serai bref; une fois n’est pas coutume, et puis, allez savoir, je dispose à la fois d’un temps de plus en plus limité et d’une inspiration proportionnellement décroissante. Soyons lucides, je me répète, certes, mais il n’y a plus grand chose de passionnant à observer, ni même de foncièrement drôle. Prenez Ségolène, tiens, au hasard, reconnaissons lui, dans le passé, une extraordinaire force comique! Une nana qui nous avait comblé de bonheur désopilatoire à l’occasion de la campagne présidentielle 2007, singulièrement lors de son débat avec l’autre rigolo, là, Sarko, où elle suggérait entre autres trouvailles de faire raccompagner les fliquettes après le service, sans doute par d’autres nanas qu’il eût également fallu escorter back to home, ce qui au bout du compte pouvait permettre une baisse drastique du chômage. Souvenez vous, aussi, de Ségotine Raubryal et puis également de Ségo la Pintade,  autre époque…désormais c’est le pathétique qui caractérise la pauvre tordue avec ses foutaises minables d’ambassadrice polaire fainéante et de candidature improbable à une présidence de la répupu qui lui échappa, somme toute de peu en 2007…comme quoi la démocratie recèle des réserves de connerie réellement insondables. Mais désormais c’est fini, la mode a changé, le vent a tourné, l’effet de surprise ne jouera qu’en faveur d’autres sinoques, peut être du même calibre, mais jamais plus pour la mémère Royal, elle fait partie de l’histoire dérisoire de ce pays d’andouilles, elle appartient à l’ancienne génération, elle est périmée!

Et à part ça il nous reste quoi? Ben pas grand chose, que voulez vous, Présipède qui se fait un peu secouer au théâtre…bof, pas de quoi fouetter un chat, rien à voir avec les grands moment genre attentats de Cadoudal ou du Petit Clamart, juste un misérable  chahut à la dimension infime du personnage. Et pour l’emmerder, ces cons, ils foutent le feu à La Rotonde! Moi je l’aime bien La Rotonde, du coup ils m’enquiquinent aussi, pourtant je ne leur ai rien fait! Même pas voté Macron, dites donc, Dieu m’en préserve! Et je vous fous mon billet que parmi tous ces abrutis qui s’acharnent à lui secouer les puces, à Macrounette, vous en trouveriez plein qui lui ont apporté leur suffrage, voire se sont abstenus, ce qui revient à peu près au  même. Mais bon, trêve de balivernes, les évènements en question manquent à la fois de grandiose et de risible, c’est juste de la roupie de sansonnet, à la hauteur d’une époque pusillanime et bébête, à la hauteur des gens qui nous gouvernent, tous plus lamentables les uns que les autres, à la hauteur de nos maîtres à penser médiatiques, pratiquement tous formatés à la bien-pensance activiste. Rien de tout cela ne mérite vraiment notre attention. Cherchons ailleurs…

Sachant que les variations Trumpo-Xiginpinguesques sur le commerce américano-chinetoque apparaissent un peu trop techniques pour constituer un bon sujet, que les affaires d’Iran, on ne peut tout de même pas en parler à tout bout de champ et que je ne comprends rien aux histoires libanaises, excepté l’affaire Ghosn déjà exploitée, je ne vois pas grand chose à me coller sous la plume.
Il y aurait bien les aventures fabuleuses du Duc et de la Duchesse du Sucesex, les ineffables Harry et Megan, cependant nous n’en avons strictement rien à secouer! Ah oui, au temps d’Edouard VIII, là on trouvait de la matière, du flamboyant! Le Roi qui envoie tout péter pour l’amour d’une femme! Je crois qu’on n’a plus rien observé d’aussi chouette depuis lors, moi en tout cas ça me fascine totalement, je le comprends à bloc, l’Edward en question! Et on pourra lui reprocher tout ce qu’on voudra, y compris le copinage présumé avec les Nazis, rien ne m’empêchera de le considérer comme un frère, ce mec, un frère heureux, lui, heureux comme la grande masse des imbéciles qui n’y ont rien capté. Sans atteindre un tel niveau, l’histoire de Diana aussi avait de la grandeur, romantique à souhait, superbe! Mais Harry et Mégane, le rouquemoute et la…je veux dire l’actrice de séries à la con… avec leurs velléités de fuite sans renoncer complètement aux petits avantages matériels de la famille. Vous trouvez quelque chose à raconter là dessus, vous?

Allons donc! Pas la peine d’en rajouter, ça pédale dans la choucroute de partout… Ouh, au fait, à propos de pédale, j’en ai quand même vu une bien bonne dans le genre ignoble mais riche d’enseignements. Une espèce de petite fiotte qui chantait, sur France Inter, bien sûr, la radio qu’on paye à prix d’or pour nous enfler la tronche à la propagande gaucho-islamiste. Alors le zigomar en question nous gratifiait d’une parodie de « Jésus reviens » ce chant idiot qui servit longtemps à ridiculiser les catholiques et le catholicisme, mais avec des paroles tout à fait inédites, jugez plutôt:

« Jésus, Jésus, Jésus est pédé,
Membre de la LGBT,
Y a qu’à voir comme il est fringué,
Pourquoi l’avoir cloué et pas enculé?
Y a pas que l’hostie qu’il faut sucer »
Etc, etc…

Dans le studio du Service Public ça rigolait à gorge d’employé (comme disait Béru) pendant que le petit merdeux s’égosillait! A la fin, l’animatrice en chef, essuyant ses larmes et réprimant enfin son hilarité, s’est efforcée de bien préciser le caractère imprescriptible autant qu’absolu du droit au blasphème. C’est une merveille, ça, le droit au blasphème, faudrait même l’inscrire dans la Constitution… sauf, toutefois, qu’il importerait alors de préciser « droit au blasphème anti-chrétien », sans quoi on irait vers  des ennuis vachement lourds…
Alors oui, moi à la limite elle ne m’aurait pas gêné sa chanson de merde, à la petite tarlouze, à condition qu’il rajoute juste un petit vers de rien du tout, vous voyez, genre:

Jésus, Jésus, Jésus et pédé,
Mahomet l’a sodomisé...

En plus ça rime bien et, au fond, il y a beaucoup de vrai… Oui, seulement là ça ne le ferait pas, vous voyez, d’abord nul ne songerait plus à se fendre la poire, dans le studio, mais encore sonnerait illico le téléphone de Delphine Ernotte et les sanctions tomberaient à sceau comme une pluie d’Automne sur le Sud Cévenol! Faut pas déconner avec le Prophète! En revanche Jésus, c’est permis, on peut y aller joyeusement et sans limite!
Donc, comme je vous le disais, ça se marrait bien dans le studio…sauf que ça n’a pas duré  longtemps, il a quand même sonné, le téléphone! Parce que si le droit au blasphème anti-Jésus, pas de problème, ça joue à fond, en revanche le droit de dire « pédé » ça non alors! Pas question, c’est défendu, interdit, prohibé, contraire à tous les principes bobos de la bienséance gaucho-universo-germanopratine! Il a fallu qu’il s’excuse platement, le petit chanteur à la croix dans le fion, et les petits rigolards du studio aussi, et même la mère Delphine! M’enfin, quand même, y a des limites à la libre expression, ce n’est pas toujours celles que tout un chacun pourrait imaginer de prime abord, voilà tout! Comme quoi, si les voies du Seigneur sont impénétrables, ses mœurs présumées le semblent presque autant… mais c’est juste une question de vocabulaire…

Bonne semaine et amitiés à tous,

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

 

 

22 réflexions sur “Les mœurs du Seigneur sont impénétrables

  1. G.Mevennais 19 janvier 2020 / 17 h 55 min

    Ben oui, que voulez vous, ce n’est pas la première fois que des « artistes » insultent les chrétiens, je me rappelle d’une certaine pièce de théâtre…. L’ignominie, l’irrespect, deviennent insondables, la lâcheté aussi, c’est si facile quand on ne risque rien, il y a eu les « femen » dans le genre, courageuses dans les églises et absentes dans les mosquées et….les synagogues, faut pas déconner quand même, nous périssons, sans espoir de salut, car c’est de l’intérieur que nous pourrissons, comme les fruits véreux jusqu’au trognon.
    Amitiés, cher Nouratin, et continuez…pas de blague, hein !!
    Bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 22 min

      Ne vous inquiétez pas…mais ce monde est vraiment abominable!
      Amitiés.

      J'aime

  2. Pangloss 19 janvier 2020 / 17 h 58 min

    Cette époque est terne et ce ne sont pas les « courageux » blasphèmes de la radio d’Etat qui mettent un peu d’animation. C’est vrai, le petit gratteur de guitare n’aurait pas pu citer Mahomet et il ne s’est pas rendu compte que cette auto-censure prouvait que la liberté d’expression qu’il revendique n’existe pas chez nous. Aurait-il osé traiter Delphine Ernotte de pétasse?
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 23 min

      Delphine Ernotte c’est comme Mahomet: intouchable chez France-Inter.
      Amitiés.

      J'aime

  3. Jacques Étienne 19 janvier 2020 / 18 h 34 min

    J’ai à tout hasard saisi le CSA pour propos susceptibles de choquer une communauté. Je n’avais pas réalisé que ce terme pouvait recouvrir nos amis homosexuels alors que je voulais parler plutôt des chrétiens. Quoi qu’il en soit je suis impatient de voir comment il sera répondu à cette saisine !

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 25 min

      Non, mais les Chrétiens on s’en fout! Les Homosexuels c’est autre chose…
      En effet vous nous tiendrez au courant, si jamais le CSA donne suite…
      Amitiés.

      J'aime

      • Pangloss 22 janvier 2020 / 11 h 36 min

        Et les homosexuels chrétiens?

        J'aime

  4. Le Page. 19 janvier 2020 / 20 h 09 min

    La nef des fous gauchistes alliée aux corsaires de Salé. Seul un tsunami pourrait engloutir tout ça. Mais, chez nous y’en a pas. Alors vogue notre galère!

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 27 min

      On ne peut compter ni sur un tsunami, ni sur une éruption volcanique
      dévastatrice…donc, comme vous dites, voguons!
      Amitiés.

      J'aime

  5. elba 19 janvier 2020 / 20 h 21 min

    Bien décourageant tout ça, je l’avoue Nouratin. Concernant la Ségo, je suis certaine tout de même qu’elle ne pointera pas au chômage avec 1000 euros par mois.
    Les moeurs des saigneurs, si nous en savons tout de même un petit quelque chose, nous sont tout de même presque aussi impénétrables que celles du Seigneur de votre titre.
    Bisous sur vos deux joues. Et petite pensée pour qui vous savez. Je ne les oublie pas.

    Merci pour vos belles paroles d’huluberlu que j’ai eu plaisir à relire.

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 30 min

      Ségo n’est pas dans la misère, certes, en fait elle est la misère,
      la misère démocratico-républicaine personnifiée!
      Bisous bilatéraux aussi.

      J'aime

  6. elba 19 janvier 2020 / 20 h 22 min

    Mince : correction : hurluberlu. 🙂 vu trop tard.

    J'aime

  7. Boutfil 19 janvier 2020 / 20 h 22 min

    ben oui, comme disait ma mémé, les poires ça se conserve dans l’alcool mais ça pourrit par la queue , le petit pédé est pourri par la queue

    c’est vrai qu’il n’y a pas grand chose à gratter, le grand chef s’est barré comme un pet sur une toile ciré avec les chocottes de s’ en prendre une, ils ont préféré coller le feu à la brasserie plutôt qu’ son auguste personne

    Un truc tout de même, imagine que la Ségolène ait gagné la présidentielle ! une quiche idiote et foldingue pareille , on peut dire merci à Sarko de nous avoir épargné au moins ça,

    Bonne semaine à tous et gros bisous pour toi

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 33 min

      Elle avait fait 47% des voix! C’est riche d’enseignement, pas vrai…
      Quant à Présipède, effectivement, il s’en sort sans une égratignure…
      et il n’avait même pas Benalla avec lui!
      Gros bisous.

      J'aime

  8. Fredi M. 19 janvier 2020 / 22 h 11 min

    Ben dites moi heureusement que vous avez fait court !
    Je vous sens un peu désabusé, non ?

    Jésus, Jésus, Jésus et pédé,
    Mahomet l’a sodomisé…

    En effet ça aurait eu de la gueule.
    Mais faut pas trop en demander à ces pédés de France Inter !

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 35 min

      Désabusé? Non, dégoûté!
      En tout cas, à France Inter, ils ne s’étaient même pas rendu compte
      que pédé est un vilain mot, interdit par leur propre censure!
      Amitiés.

      J'aime

  9. Gachno 20 janvier 2020 / 10 h 17 min

    Jésus, Jésus n’ est pas pédé,
    Pas comme ce bougre de mahomet…..

    Ca passe mieux, je trouve, pas vous ?

    J'aime

    • Gérard 20 janvier 2020 / 12 h 07 min

      Traiter quelqu’un de pédé ne devrait pas être une injure, puisque aujourd’hui, on est « fier de l’être » … Ou j’ai tout faux ?

      J'aime

  10. fracanapa 21 janvier 2020 / 11 h 31 min

    Je sais pas quoi dire…
    Juste, peut-être, que moi j’en serais bien restée à votre jolie petite ode à la belle dame…
    Pas besoin d’en rajouter…
    Bon, tant pis ! Bon courage à vous pour dimanche prochain !
    Bises et coucou à tous.

    J'aime

    • nouratinbis 21 janvier 2020 / 19 h 38 min

      C’est vrai qu’elle est belle, la dame…le reste n’est que littérature!
      Merci et bisous.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s