Ce n’est plus vraiment chez nous…

Voilà, c’est l’été, la fête de la musique et la fête des pères en même temps, sauf que cette année on les fera modestes, les festivités, pour cause de coronavirus qui rode encore. Vous comprenez, la teuf de la zik on ne peut pas la supprimer tout à fait, c’est un marqueur de gauche, voyez vous, signé Jack Lang (de pute), associé au solstice d’été, la lumière qui remplace l’ombre comme il avait dit en 81 ce cher Jack de mes deux. Alors, il est vrai que 2020 et son covid nécessitent des restrictions. Surtout les concerts de rue, vous savez, ces petites fiestas offrant aux racailles de tout poil une occase en or de foutre le bordel en pleine harmonie avec les autorités constituées de la Répupu… Vous me direz, ça c’est tous les jours et je vous répondrais oui, certes, mais pas en pleine harmonie, elle désapprouve la Répupu, en temps ordinaire. Elle laisse pisser la pauvre, que voudriez vous qu’elle fît, mais elle condamne avec force! Alors que là, sur le coup de la teuf en question -je veux dire celle de la zic, pas les papas, tout est permis ou presque; les keufs n’ont pas intérêt à faire cesser le tapage nocturne, pour peu qu’un jeune corniaud se foute à la baille pour leur échapper, les revoilà cloués au pilori médiatico-gauchiard. Souvenez vous, l’an dernier à pareille époque…c’est si loin! Le jeune Steve, bourré comme un cochon -paix à son âme-  au lieu de s’enfuir coté rue il partait côté Loire et franchissait allègrement le bord du quai surplombant celle-ci de vingt mètres! Vu qu’il ne savait même pas nager, on l’a retrouvé plus d’un mois après, le pauvre gamin, dans un bras mort vingt bornes en aval… Encore une fois la Maison Poulaga s’est vue accusée d’avoir tenté de rétablir l’ordre. C’est mal ça, de la part des Forcedelordres! On pourrait croire…mais non! On veut bien l’ordre mais en aucun cas la force, qu’ils se démerdent avec ça, les poulets! Vous savez, depuis l’histoire de Malik Oussékine on ne leur passe plus rien à ces derniers, c’est même à se demander comment ils arrivent encore à se faire encrister pour avoir fait leur boulot… moi, à leur place, je laisserais faseyer les voiles… Comment dites vous? Ah oui, c’est bien ce qu’ils font tout le temps! A l’exception de quelques rares moments d’égarement, vous avez tout à fait raison. Encore convient-il de préciser qu’il était blanc, Steve, portugais d’origine mais blanc tout de même, la gravité en prend un coup, forcément, et la médiatisation aussi. Adama Traoré ça fait quatre ans qu’il défraie la chronique (Y a bon Traoré!), pour sa part, Steve Maia Caniço, le malheureux noyé, au bout d’un an tout le monde ou presque s’en fout! Il faut dire aussi que ce n’était pas un gangster, Steve, juste un fanatique de l’effroyable charivari techno assorti de bière forte…et même pas un tout petit peu basané, que dalle, une vraie endive! Aucune chance de bien figurer au box office de la bavure flicarde, ainsi va la vie, vous avez ceux qui sont bien nés…et les autres! Même au Pays des Droidlom…surtout dirais-je.
D’ailleurs, pas plus tard qu’hier après-midi les badauds de la Concorde auront pu voir débouler la manif de la Ligue de Défense Noire Africaine (LDNA) dites-donc, voilà autre chose! N’oublions jamais que ces organisations à la mords-moi le boubou bénéficient de subventions, afin qu’ils puissent confortablement venir nous chier dans les bottes. C’est d’ailleurs comme cela que peu à peu nous nous vîmes envahis et condamnés à la lente agonie des peuples décadents hors d’état de se défendre. La méthode apparaît imparable qui conduit tous les gaucho-politicards assoiffés de suffrages à financer les associations d’immigrés en échange de quelques voix issues de l’invasion.
C’est ainsi, notamment, qu’agit notre vieil ami Rebsamen, le maire de Dijon, l’ex-ministre de Culbuto, le socialo de choc, le vétéran de la Ligue Communiste Révolutionnaire avec son pote Pierre Joxe! Alors, ce grand Français, ce patriote de haut-vol, ce héros de la gauchiarderie flamboyante, patron incontesté de sa bonne ville bourguignonne depuis près de vingt ans, conduit depuis toujours une politique de clientélisme dans les territoires perdus de la Répupu. Les quartchiers sans-cible en périphérie de la capitale moutardière sont ainsi arrosés à bloc par la finance du contribuable local et aussi national, surtout à la faveur des passages de socialos à la tête de l’Etat…mais pas seulement. En supplément de programme on leur fout une paix royale, auxdits  quartchiers, ce qui les rend totalement inféodés à la double mafia des stupéfiants et du salafisme. Le résultat on le voit très clairement aujourd’hui, l’intrusion de nouveaux venus au beau milieu de territoires réputés « arabes » est fort désagréablement perçue par les islamo-droguistes d’origine maghrébine. Donc on dézingue un ou deux intrus, histoire de leur donner l’idée d’aller voir ailleurs si on s’y trouve. Sauf qu’en l’occurrence ils ont affaire à forte partie, nos amis Beurs, les indésirables en question, allez savoir pourquoi d’ailleurs, se trouvent être des Tchétchènes. Et là, on pénètre en terrain miné! Qu’est-ce qu’ils viennent foutre dans les Cités Arabes, ces espèces de russes mal russifiés? D’accord, question religion ça passe, le mahométan de Tchétchénie n’a pas grand chose à voir avec celui qui vient d’outre-méditerranée, toutefois, au moins ne s’agit-il pas de kouffar, manquerait plus que ça! Donc, on n’a pas le droit de les tuer, d’accord, mais ce n’est pas une raison pour se laisser concurrencer à domicile! La terre appartient au premier occupant, pas vrai? C’est même dans La Fontaine! J’admets bien volontiers que ce dernier soit tout à fait étranger à l’infâme vermine qui fait l’objet de mon propos, cependant les grands principes demeurent, et ça marche aussi très bien, voyons donc un peu…

« Allah hospitalier que vois-je ici paraître?
Dit le Rebeuh voyant sa cité occupée,
O là, la bande de Tchétchènes,
Retournez vers la Mer Caspienne
Et cessez sur le champ de nous casser les pieds! »

Les mêmes choses, dites en termes moins choisis, bien sûr, ne produisirent absolument pas l’effet escompté. Il s’ensuivit un conflit d’une violence inconnue en ces lieux depuis Charles le Téméraire. Encore que le Tchétchène, quand il vient en France pour profiter un tant soit peu de la connerie des naturels du pays, ne saurait oublier de glisser sa kalachnikov dans la valise. Face à l’arsenal constitué dans les banlieues depuis au moins quatre décennies, les petits nouveaux font donc le poids…on voit mal comment nos CRS, en dépit de leur violence proverbiale, pourraient s’immiscer dans pareil affrontement sans y laisser des plumes, voire la totalité du plumage et même le reste du volatile. Cela dit, comme il faut bien choisir et que les Tchétchènes disposent rarement du droit de vote, contrairement aux Musulmans de chez nous, la Police Républicouille fit alliance avec ces derniers pour tomber sur le râble de l’adversaire, lequel apparaissait forcément dans son tort puisqu’il refusait de s’incliner devant les Beurs, contrairement à une règle bien établie et scrupuleusement respectée en France continentale (1). L’affaire prit ainsi une tournure compliquée quand arriva sur le champ de bataille l’imam tchétchène Mohamed E., venu spécialement de Dole -dans le Jura comme nul ne l’ignore- pour rencontrer l’imam tunisien Mohamed A. responsable régional des musulmans maghrébins de Bourgogne. Ces excellents religieux bien de chez nous venaient de se téléphoner pour rétablir la Paix d’Allah entre leurs communautés respectives autant que respectables. Le Jurassien rappliquait en conséquence pour sceller l’accord et apaiser ses ouailles caucasiennes. Manque de pot, dès que l’intéressé eût mis pied à terre, nos amis flics s’empressèrent de le coller au trou en même temps que les braves gens venus l’accueillir…ben dame, pour une fois qu’ils tombaient sur des Tchétchènes d’accord pour se laisser arrêter sans résistance!
Ce sur quoi les Tchétchène décidèrent de manifester aujourd’hui même, à Strasbourg, pour protester contre le discrédit jeté sur leur communauté et le sort inique (tant qu’il peut) réservé à leur dignitaire séculier. Manque de pot le droit de défiler leur fut refusé pour cause de Covid 19, sachant que le mouvement regrouperait un bon millier de personnes…Que voulez vous, les Tchétchènes, même muz, ça reste des blancs; caucasiens en plus, vous vous rendez compte!

Alors, me direz vous à propos de tous ces gens-là, mais qu’est-ce qu’ils foutent chez nous, bordel? Eh oui, ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on se pose la question. Je crois quand même posséder un commencement d’élément de réponse: en réalité, il ne faut pas s’y tromper, la raison de tout ce patacaisse bordélique c’est tout bêtement que chez nous…ben ce n’est plus chez nous…enfin plus vraiment. Et dans pas bien longtemps ce sera carrément chez eux!
Merci MM. Rebsamen et consorts…

Profitez en bien encore un peu, ça ne durera pas! A Dimanche prochain tout de même…si tout va bien…
Salut à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Oui, parce qu’en Corse les choses apparaissent quelque peu différentes.

 

 

18 réflexions sur “Ce n’est plus vraiment chez nous…

  1. G.Mevennais 21 juin 2020 / 17 h 01 min

    M’enfin, ce doit être plus facile d’arrêter une poignée de « Tchèchennes » que des milliers de « divers » habitués à nos chères banlieues. L’affaire est réglée, ils commencent à sortir de leurs gourbis pour défiler en centre ville, maculer les statues…. c’est le stade pré insurrectionnel, et à coté de ce stade là, le corona va paraître bien pâlot !
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2020 / 17 h 14 min

      Exact, cher Gilles, en comparaison du coranovirus, le coronavirus n’est que
      roupie de sansonnet!
      Amitiés.

      J'aime

  2. realist 21 juin 2020 / 17 h 08 min

    Meuuuh non!
    Les Tchétchènes ont bien fini par s’entendre avec nos rebeus, dans le deal de réconciliation ils leur auraient même vendu des armes, trafic pour lequel ils sont encore mieux placés qu’eux.

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2020 / 17 h 16 min

      En effet, il doit bien y avoir moyen de s’arranger entre gens de bonne compagnie.
      Cela dit, vous savez, le commerce a ses raisons que la foi en Allah ignore.
      Amitiés.

      J'aime

  3. Le Page. 21 juin 2020 / 17 h 28 min

    Bon,on va disparaître, c’est programmé. Je ne sais pas si nos enfants avant leur disparition (pour nous les vieux ça semble difficile, bien que tout allant de plus en plus vite…) auront l’ultime plaisir de voir nos mahométans et autres exotiques s’attaquer et éradiquer notre vermine socialo-communo-gauchiste en les « poignardant au cou » malgré leurs appels désespérés au vivre-ensemble.

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2020 / 17 h 56 min

      Les gaucho-dhimmis ne risquent pas grand chose, ils s’adapteront à la Charia
      car la trouille leur tiendra lieu de doctrine nouvelle et l’esclavage leur paraîtra
      sûrement préférable à l’égorgement!
      Amitiés désolées.

      J'aime

  4. Gérard 21 juin 2020 / 17 h 35 min

    Bonsoir cher ami, merci de nous avoir cité in extenso la tirade de nos muzz franchouilles. Mais vous avez oublié la réponse des Tchétchènes, et ça sent la discrimination. Je cite :
    On est russes, il est vrai mais néanmoins Tchétchènes
    Nous avons fui Poutine mais révérons Allah,
    Si vous n’êtes pas contents qu’on soit arrivés là
    Nous ne retenons pas tous ceux que cela gène.
    Ne touchez surtout pas à nos enfants chéris,
    Nous serions désolés de vous gâcher la vie.
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2020 / 17 h 58 min

      Bravo! J’avais en effet omis ce fabuleux passage!
      Merci d’avoir comblé la lacune.
      Amitiés.

      J'aime

  5. Pangloss 21 juin 2020 / 17 h 43 min

    N’oublions pas que les petits trafics (les gros aussi) font tourner l’économie et dopent le PIB et que, depuis que nous sommes Européens, il est hors de question de fausser la concurrence dût-elle s’exprimer vigoureusement eu égard aux particularités culturelles des uns et des autres.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 21 juin 2020 / 18 h 05 min

      Fort de cet excellent principe l’État devrait apporter un soutien sans faille
      à nos amis Tchétchènes, venus apporter leur pierre à l’édifice! Au lieu de
      cela on cherche à les décourager! Ce n’est pas bien! Et je ne parle même
      pas du « vivre ensemble »!
      Amitiés.

      J'aime

      • Gérard 21 juin 2020 / 19 h 17 min

        Et pourtant, le « vivre-ensemble » avec les tchètchènes, ça fait vraiment envie.
        Je me faisais justement la remarque il y a quelque temps, qu’en Fronce, ça manquait non seulement de maghrébins – encore qu’on en voit quelques-uns ça et là et de temps en temps – mais aussi, et cruellement, de Tchétchènes, d’Erythréens, de Maliens, d’Afghans et de plein d’autres qui ont vocation à venir toucher nos allocs mais à qui on n’a pas suffisamment répété combien ils nous manquaient. Je ne prendrai qu’un exemple : pourquoi on ne fait pas venir les Rohyngias, pourtant « le peuple le plus persécuté » de la planète, des gens très sympas dont la Birmanie ne veut pas ? Je vous le demande !

        J'aime

  6. nouratinbis 21 juin 2020 / 20 h 01 min

    Oh oui,oh oui, des Rohingas, chouette! et puis aussi des yoghourts…oui
    enfin vous voyez ce que je veux dire, des Muz Chinetoques, quoi! Ce
    serait cool, comme on dit puis.
    Amitiés.

    J'aime

    • FRACANAPA 21 juin 2020 / 21 h 00 min

      Ben moi, je suis bien contente de ne plus habiter « chez eux » !
      Le vivre-ensemble séparément il n’y a que ça de vrai !
      Youpi !

      J'aime

      • nouratinbis 21 juin 2020 / 21 h 52 min

        Oui, je comprends parfaitement, youpi!
        Amitiés.

        J'aime

  7. carine005 22 juin 2020 / 8 h 31 min

    Ce n’est plus vraiment chez nous, mais pas encore tout à fait chez eux, puisqu’ils se disputent le territoire.
    Prions pour qu’ils s’inter-exterminent.
    Exemple à méditer : celui des écrevisses de Louisiane, qui ont exterminé nos écrevisses à nous qu’on avait.
    Mais l’homme s’emploie à les bouffer, donc c’est une course de vitesse.
    On ne sait pas qui gagnera, de l’homme ou de la Louisianaise.
    Bon, je sais, Kadyrov est plus coriace qu’une écrevisse, mais ce n’est pas la question.
    Mais il se reproduit aussi vite.
    C’est les dhimmis qui sont bien embêtés ! Lesquels choisir de soutenir, parmi ces muzz ?
    Le choix est fait, ils soutiennent ceux qui votent.
    On chialait pour les Tchétchènes quand ils affrontaient les Russes (pour les Afghans aussi, d’ailleurs, tellement on est toujours du bon côté…), maintenant, on soutient leurs adversaires.

    Souvent, homme politique varie…

    Esperantozoubilles !

    J'aime

    • nouratinbis 22 juin 2020 / 9 h 01 min

      Toutes les conneries qui se présentent on saute dessus comme des
      morts de faim…alors évidemment…
      Grozirépupubouilles!

      J'aime

  8. Boutfil 22 juin 2020 / 8 h 32 min

    En ce moment une manif tue l’autre à Paris, ils sont obligés de leur donner des tickets pour que chacun ( z’é chacune ) aient son temps de défilé, pas question d’autoriser une et pas l’autre, du coup, ils interdisent tout le monde, qui n’en n’ont rien à battre et défile quand même parce que Lallemand ( le prêt pas le boche ) leur a donné l’autorisation en douce grâce aux imams

    bonne semaine à tout le monde , faites attention où vous mettez les pieds , la vie devient très compliquée pour les kouffars tranquilles
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  9. nouratinbis 22 juin 2020 / 9 h 02 min

    Les kouffar sont juste en sursis, fais bien attention quand tu sors!
    Gros bisous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s