Le triangle infernal

J’aime bien les voir, ces bien_pensants, qui s’étonnent, s’inquiètent et s’interrogent! Ah, bon, mais vous avez vu l’ensauvagement, la « France Orange Mécanique » tout le bordel, quoi, diable! Nous souffrons d’un manque criant de police, de magistrats, dépêchons nous d’y remédier…et puis mettons des sous dans les banlieues, vous savez, ça c’est génial, des éducateurs, la police de proximité, les solutions innovantes, en somme, les combines qu’on n’a jamais essayées… Mais nom d’une pipe, comme dirait Pompy (1) on n’arrêtera donc jamais de déconner! Je vois Xavier Bertrand c ‘est lui qui a sorti le coup d’oranges mécaniques, cet espèce de franc maçon (2), ce cheval de retour de la politicaillerie la plus minable, ce ventre-mou, bien-pensant comme pas un, mais prêt, selon le propos de Dupi-Moretton, le Garde d’Esso (son père avait débuté comme pompiste), à sortir tous les poncifs sécuritaires les plus éculés (espèce d’…) pour les mettre au service d’une campagne présidentielle qui le titille depuis son plus jeune âge. Bertrand propose de revenir aux peines-plancher, lesquelles étaient passées au broyeur Taubira , moi je veux bien mais faut pas déconner, tout de même, la coupe est pleine depuis longtemps mais on continue inlassablement à la remplir en regardant ailleurs pour ne pas voir qu’elle déborde.
La catastrophe prend sa source le 8 Décembre 1978 dans une décision du Conseil d’État. Cette institution merveilleuse que le monde entier -et plus si affinités- nous envie, a inventé ce jour-là un nouveau principe général du droit: « le droit de mener une vie familiale normale« . Alors me direz vous, pour parler comme aujourd’hui, cékoi un principe général du droit? Et je vous répondrai qu’il s’agit d’une combine trouvée par les Juges pour créer la loi en s’asseyant sur l’interdiction absolue qui leur en est faite. L’astuce consiste à prétendre que les principes en question existent de toute éternité, un peu la « loi naturelle » en quelque sorte. Partant de là, le juge ne les crée pas, bien sûr, il se contente de les découvrir! C’est-y pas formidable, ça? Du coup, une fois le principe- bidule découvert par une grosse juridiction, de celles qui n’ont rien au dessus pour les contredire, Conseil d’État ou Cour de Cassation essentiellement, il fait jurisprudence et devient intangible, immuable, bien plus costaud que n’importe quelle loi puisque personne n’a le pouvoir de le défaire!
Et, en ce jour ô combien funeste de l’hiver 78, les hauts magistrats de l’Ordre Administratif ont, d’un trait de plume, instauré l’invasion! Parce qu’on peut effectivement reprocher au duo Giscard-Chirac d’avoir ouvert la boîte de pandore avec leur décret à la con sur le regroupement familial, mais ils y avaient mis des limites, eux, et ensuite Barre avait trouvé une bidouille pour le suspendre… Mais l’intervention du Conseil d’État a mis bon ordre à toutes ces billevesées: le travailleur immigré aura sa vie de famille normale! On fait venir sa moukère et ses morpions et on les paye grassement pour en fabriquer d’autres, lesquels seront français puisque nés chez nous, en vertu de cette autre foutaise sans nom qu’on appelle « droit du sol »! Foin de toute discussion oiseuse, c’est comme ça et pas autrement! Et voilà comment la calamité nous a chu sur la gueule! Deux ans plus tard les Socialo-Communistes prenaient le pouvoir pour finir le boulot… Aujourd’hui on voit le résultat… on le voit…toutefois, à l’exception notable des copains de la famille Le Pen on fait comme si les problèmes venaient de tout ce qu’on voudra, sauf de l’invasion. Nos petites difficultés d’ensauvagement découlent du manque de moyens accordés…à la Police, à la Justice, à l’Education Nationale, aux associations de quartchiers, à la rénovation des cités sans-cible! Enfin tout, quoi, sauf qu’ainsi on continue à noyer le poissecaille et à planquer la merde au chat sous le tapis!
Dame, faut comprendre, pendant quarante ans personne n’a rien tenté de sérieux pour s’attaquer au sujet tabou, histoire de ne pas se faire taper sur les doigts par les thuriféraires de la pensée de gauche, les vrais patrons du pays…hélas, hélas, hélas!

Donc, vous disais-je, les voici désormais, les beaux parleurs de la Grande Famille de Gauche, Macronnistes compris, avec l’appui inconditionnels de leurs supplétifs de la « Droite Républicaine » (l’autre façon d’être de gauche), qui pleurent des larmes de crocodiles sur les victimes de leurs quarante années d’incurie criminelle. L’ensemble de la classe politique se trouve mouillée jusqu’au trognon dans ce qui commence vraiment à puer le génocide. Le génocide des sales blancs!
Eh oui, cela s’organise fort bien, peu à peu, sans plan vraiment pré-établi, certes, ne tombons pas dans le complotisme, mais avec l’efficacité inébranlable de gens connus pour œuvrer sur le long terme.
D’un côté la « racaille », vocable qui tend à remplacer peu à peu son synonyme « jeunes », le mot apparaissant un peu trop découillé au regard de la gravité et de la fréquence des ‘ »incivilités »… celle-là aussi, va falloir la réviser bientôt parce qu’un peu juste pour désigner l’incendie criminel, le viol en réunion, le meurtre, le lynchage et autres petits amusements du même acabit!
D’un deuxième côté, les droguistes, faisant commerce de toutes ces saloperies qui contribuent à l’abrutissement des blancos résiduels. La manœuvre fait merveille: pour s’approvisionner les Céfrans balancent des milliards sur les quartchiers et ces derniers, en contrepartie leur démolissent la cervelle à petit feu. Le tout avec la bénédiction de la bobosphère, laquelle communique urbi et orbi sur les bienfaits de la dope…sans oublier qu’en user c’est très classe, ceux qui s’en dispensent étant catalogué salfachos définitifs et irrécupérables.
Et enfin, troisième côté du triangle infernal, les islamistes. Ceux-là complètent admirablement le tableau par leur action aussi souterraine qu’implacable. On ne les voit que de temps à autres, à la faveur d’attentats autant destinés à terroriser les Kouffar qu’à maintenir vivace la flamme sacrée du salafisme, tout en assurant la promotion de l’Islam militant. Le dispositif fait, là aussi, merveille, les imams et leurs coadjuteurs endoctrinant nos seulement leurs coreligionnaires mais encore les petits chrétiens fragiles qui se risquent dans leur zone d’influence.
Le piège est donc en place et il fonctionne très bien.

A ce rythme-là, pépère et tranquille, nous allons assister, dans les prochaines décennies, à notre propre agonie. Nous ressemblons un peu à ces pauvres oiseaux englués si chers à nos bien-pensants, écolos et autres animalistes. Nous voudrions bien décoller, n’est-ce pas, sortir de l’embuscade fatale, mais va te faire foutre, pas moyen, nous voilà prisonniers de la démocratie, des valeurs de la république, des droidlom, toute cette glu qui nous verrouille à notre sort mortifère. Présipède soutient les petites victimes des méchants chasseurs à pot de colle, très bien, rien à redire…en revanche pour ce qui nous concerne il s’en fout éperdument. Ce n’est pas dans la culture de ces gens-là, que voulez vous, le triangle fatal n’existe pour eux que dans les tronches pathologiques de l’ekstraimdrouate! Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, comme disait feu Jean Yanne, avec un peu de bonne volonté on arrive à tout, vous savez, nous sommes tous pareils, évidemment, alors nous finirons un jour ou l’autre par nous accorder harmonieusement au creux d’une Nation sereine et apaisée… Ben oui, quand nous serons devenus invisibles, sous l’aile protectrice d’une bonne république islamique bien confortée par la Charia. Ils auront tout gagné, ce jour-là, nos bien-pensants, ils recueilleront les fruits délicieux de leur inébranlable connerie, l’aboutissement d’un long processus démarré ce 8 Décembre 1978… et sans doute beaucoup plus tôt, presque deux siècles avant, carrément 1789, vous savez, quand les belles idées, humanistes et généreuses, les Lumières, quoi, prirent le pas sur les réalités… ces dernières se sont bien rattrapées depuis, certes, mais nous continuons à leur préférer les chimères…on meurt beaucoup plus sûrement de ce genre de maladie que du coronavirus, croyez-moi… Oui mais le covid 19, le port du masque, les controverses que cela engendre, les rigolos qui en dissertent en flots continus sur BFM TV, tout ce bazar hétéroclite et biscornu fait gentiment passer le temps…et puis simultanément ça nous fait oublier le triangle infernal, moins on le verra celui-là, plus on vivra tranquille…jusqu’à la fin!
Comme dit si bien Jean Foupallour, « le plus dur ce n’est pas de mourir, c’est de s’apercevoir qu’on meurt »…après tout, n’est ce pas…
Allez, passez tout de même une bonne semaine et à Dimanche prochain si Dieu nous prête vie.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Voir DERRIERE NAPOLEON  chapitre V.

(2) Comme disait ce pauvre Fillon « maçon, je ne sais pas, mais franc…non là faut pas trop pousser ».

30 réflexions sur “Le triangle infernal

  1. Isabelle Mazan 30 août 2020 / 19 h 34 min

    Un constat cynique mais lucide, hélas!
    Un éclat de rire toutefois (vous avez de ces trouvailles, chapeau): « Dupi-Moretton, le Garde d’Esso (son père avait débuté comme pompiste).

    J'aime

  2. Jacques Étienne 30 août 2020 / 19 h 46 min

    Je serai très bref : Bravo !

    J'aime

  3. Gérard 30 août 2020 / 22 h 11 min

    Dans les temps anciens, bien révolus, où l’art avait pour fonction de représenter le Beau, les peintres figuraient Dieu (pas Allah – c’est interdit – mais le dieu de Saint Vincent de Paul et de Mère Teresa, c’est pas tout à fait pareil) sous l’aspect d’un vieillard coiffé d’une sorte d’auréole en forme de triangle, pour symboliser la Trinité : le Père, le Fils et l’Esprit Saint, trois personnes en un seul dieu.
    Votre triangle infernal me rappelle ce souvenir, mais inversé, ce n’est plus un triangle divin, mais un triangle démoniaque : l’islamiste serait le père, qui est à l’origine de tout le boxon que nous constatons chaque jour ; la racaille serait le fils, venu sur terre et particulièrement en France, non pour nous sauver, mais pour nous trucider, nous violer, nous dévaliser ; le droguiste serait l’esprit saint (si je peux dire) qui, par son shit, transforme le bobo en idiot utile de l’islam, prêt à se mettre à genoux et à en redemander. Le tout dans le même personnage, ou en tout cas, dans la même communauté ou tous vivent en parfaite collaboration et en complète symbiose.
    On est mal !
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 31 août 2020 / 7 h 24 min

      Un seul désastre en trois saloperies!
      L’abominable trinité!
      On part en quenouille!
      Amitiés.

      J'aime

  4. G.Mevennais 31 août 2020 / 8 h 14 min

    Chez un de « blogpotes », j’ai lu une de ses réflexions : »Quelle force peut avoir le pouvoir d’imposer ses directives à l’ensemble des gouvernements européens » (à peu près de mémoire). Ben oui, car ce qui se passe chez nous existe, aussi, ailleurs, peut-être, pour certains, pas autant, mais, dans l’ensemble, toute l’Europe va dans la même direction et la résistance de certains pays de l’est ne me semble pas être de nature à pouvoir inverser la tendance. La Turquie, les navires de transport des immigrés, la CEDH etc…etc…Notre génération est, à peu près, sauvée par son « âge » bien mince consolation, mais nous ne sommes qu’une petite minorité et nous ne pouvons pas sauver les gens malgré eux, alors……alea jacta est !
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 3 septembre 2020 / 18 h 31 min

      Tout à fait exact, hélas, nous n’y pouvons pas grand chose, mais
      c’est bien dommage tout de même.
      Amitiés cher Gilles.

      J'aime

  5. G.Mevennais 31 août 2020 / 8 h 16 min

    Chez un de vos « blogspotes »

    J'aime

  6. Mildred 31 août 2020 / 8 h 42 min

    Malheureux ! Quel diable vous a poussé à parler « des copains de la famille Le Pen » ?
    Ne savez-vous pas qu’écrire ou dire ces deux mots : LE PEN, suffit à discréditer n’importe qui ou n’importe quoi ? Aucun bien-pensant n’aura eu l’idée d’aller plus loin que ces deux mots, dans sa lecture, mais tous seront prêts à instruire votre procès public sur BFM ou LCI ou ailleurs !
    Regardez ce qui vient d’arriver à ce pauvre Geoffroy Lejeune ?
    Alors estimez-vous heureux et remerciez le Conseil d’État s’il ne rétablit pas la peine de mort pour « les copains de la famille Le Pen » !

    J'aime

    • nouratinbis 3 septembre 2020 / 18 h 33 min

      Cela viendra sans doute un jour ou l’autre, la mode de couper la tête
      aux méchants reviendra forcément, question de temps…
      Amitiés.

      J'aime

    • nouratinbis 3 septembre 2020 / 18 h 35 min

      Vous êtes trop bon, je suis tout rouge (de confusion, veux-je dire)
      Amitiés.

      J'aime

  7. Sophie 31 août 2020 / 14 h 24 min

    Excellent billet, Monsieur Nouratin.

    A voir, pour confirmer le désastre et montrer que le « gouvernement des juges » y est pour beaucoup, c’est vrai, mais pas que (les idiots utiles sont très nombreux, et pas seulement les bobos fumeurs de pétards, hélas) : « Et les cloches se sont tues » d’ Eric Dick, mi-fiction mi-documentaire, censuré et jamais distribué dans les salles de cinéma.

    Pour le visionner, il faut passer par le site de la revue Eléments. Ne me remerciez pas !

    Sophie.

    Aimé par 1 personne

    • Diocles 1 septembre 2020 / 6 h 10 min

      Excellent ! A lire dans toutes les écoles en ce jour de rentrée.

      J'aime

      • nouratinbis 3 septembre 2020 / 18 h 40 min

        Je doute que M. Blanquette soit de votre avis mais merci beaucoup
        tout de même.
        Amitiés.

        J'aime

    • nouratinbis 3 septembre 2020 / 18 h 37 min

      @ Sophie
      Merci tout de même pour l’information. Il faut bien dire qu’au pays des droidlom,
      la censure demeure aussi vivace qu’au bon vieux temps de l’Inquisition!
      Amitiés, Sophie.

      J'aime

  8. Rambourg 1 septembre 2020 / 10 h 14 min

    Enfin ! le texte et le ton que j’attendais.
    La lecture de votre billet m’a fait l’effet d’un délicieux massage.
    Tous mes blocages et crispations envolés. Zen. Merci

    J'aime

    • nouratinbis 3 septembre 2020 / 18 h 38 min

      Je n’en aurais pas rêvé dans mes songes les plus délirants!
      Merci à vous.
      Amitiés.

      J'aime

  9. elba 1 septembre 2020 / 11 h 07 min

    « Et ça continue, encore et encore. C’est que le début, d’accord, d’accord… »

    Z’avez vu, Nouratin, que Marseille va accueillir le navire « Louise Michel »… Et que les migrants réclament de notre part « un accueil « digne » ?
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/marseille-ouvre-son-port-au-louise-michel_4089283.html#xtor=EPR-2-%5Bnewsletterquotidienne%5D-20200901-%5Blesimages/image0%5D
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/une-centaine-de-familles-de-migrants-ont-plante-leurs-tentes-devant-la-mairie-de-paris-pour-reclamer-un-accueil-digne-et-un-hebergement_4091207.html

    Allez, je m’arrête là, et je vous envoie un gros bisou sur les deux joues.

    J’ai bien aimé moi aussi le « Dupi-Moretton, garde d’Esso »… Il pourrait être aussi le garde des sots.

    J'aime

  10. Pakounta 4 septembre 2020 / 21 h 17 min

    Histoire et philosophie, en une seule lecture. Avec vous, j’apprends encore, au seuil de ma 9ème décennie : je savais pas l’histoire de la consolidation de l’invasion par une décision de haute justice, sans procès ni invitation du peuple de France (de l’époque). Quelle bande de petites ordures gluantes !
    Amitiés.

    J'aime

  11. nouratinbis 5 septembre 2020 / 17 h 54 min

    Comme disait l’autre « j’ai confiance en la justice de mon pays »…pauvre
    imbécile! Il faut, je crois, constater la confiscation du pouvoir par les
    Juges, la mort du pays viendra essentiellement d’eux.
    Amitiés.

    J'aime

  12. elba 5 septembre 2020 / 19 h 40 min

    Il me semblait vous avoir laissé un petit mot, Nouratin. Je ne vois rien. Peut-être que mon commentaire est dans les oubliettes ? Ou qu’il n’était pas « correct » ?
    Je vous disais, entre autres, que j’avais bien apprécié Dupi-Moretton garde des sots. Oops, pardon, garde d’Esso.
    Gros bisou.

    J'aime

    • nouratinbis 6 septembre 2020 / 11 h 50 min

      Je l’ai retrouvé et approuvé, il avait été mis sur la touche par un système
      obscur qui fait le tri du bon grain et de l’ivraie sans rien comprendre.
      Normalement il devrait ressortir.
      Gros bisous.

      J'aime

      • elba 6 septembre 2020 / 17 h 37 min

        Snif ! Me voilà dans le camp de l’ivraie ! Je hais les systèmes obscurs. 🙂 🙂 🙂
        Cependant, ce n’est pas bien grave, pour ce qui concerne le contenu de mon commentaire.
        Bisou.

        J'aime

  13. HEB 7 septembre 2020 / 13 h 22 min

    « A ce rythme-là, pépère et tranquille, nous allons assister, dans les prochaines décennies, à notre propre agonie … » . Je partage votre prévision ainsi que votre analyse d’ailleurs. Mais alors que faire? Rester tranquille et pépère? Je crois qu’il est tant de s’armer intellectuelle, moralement … sans négliger d’autres formes d’armement peut être.

    J'aime

  14. nouratinbis 7 septembre 2020 / 13 h 32 min

    Pour s’embarquer dans une guerre il faut avoir des chances de la gagner.
    Dans l’état actuel des choses, je n’en vois aucune!
    Amitiés.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s