Fesse-bouc et le Brigadier

Le taulier d’ici, M. Zuckerberg, me demande trois-cents Euros pour remettre mon blog dans son état natif, lorsqu’il marchait au poil, sans chausse-trappe, ni piège à cons, ni formules ésotériques par lesquelles on y voit aussi clair que dans le derrière de Mme. Taubira. Que voulez-vous, on n’échappe pas à son ancestrale culture et pour ce M. Montagne de Sucre (Dollarsberg eût sans doute été mieux adapté), il n’y a pas de petit profit. Qu’il aille donc se faire foutre, je me contenterai de ce qu’il me fournit gratuitement: un repoussoir à écriveurs! Je ne vais tout de même pas lui filer mon pognon à cet espèce de taré milliardairissime! Bref, foin de Zuckerberg et de ses manœuvres tordues, je poursuis vaillamment en espérant parvenir à m’adapter, tout en parant les mauvais coups, style « supprimer le bloc? »…si vous faites OK, comme un con, vous effacez tout ce que vous avez laborieusement gratté…sans espoir de retour.

En attendant, nous pouvons toujours discuter le bout de gras sur les petites nouvelles du front, je veux parler de la guerre picrocholine contre le virus chinetoque. C’est pain bénit, si vous regardez bien, cette affaire de pandémie, ça sert à tout: le bon populo se voit menacé des pires avanies en cas de non respect des gestes-barrière, du port obligatoire du masque, toutes choses qui mobilisent bien les cervelles et empêchent le vulgaire de faire du mauvais esprit. Vous avez bien quelques Gilets-Jaunes impénitents qui s’obstinent à défiler mais mollement, on sent que le cœur, n’y est pas , la flamme vacille, le feu sacré de la contestation un peu couillonne s’étiole et les Black-Blocs se font rares, la chose ayant perdu de son attrait. En même temps ça fait toujours plaisir, dans une conjoncture tourdefrancienne assez morose, de voir des Français en jaune… Oui, bon, le maillot c’est tout de même autre chose mais, dans ce pays il faudra désormais se contenter du gilet. La portion congrue c’est un peu notre quotidien!
Cela dit, nous avons tout de même des sujets de satisfaction. Cachsex est négatif au coronavirus. Il l’est d’ailleurs à peu près en tout domaine, négatif, au titre de la valeur ajoutée, veux-je dire. L’archétype du fonctionnaire, ce mec, comment voulez vous qu’il comprenne si peu que ce soit, l’espèce de gloubiboulga dans lequel nous voilà plongés. Il n’y comprend rien, le bougre, remarquez il n’est pas le seul, sauf que lui, il nous présente le plan de redressement à cent milliards… Il n’en est évidemment pas le concepteur, bien sûr, ces choses-là se concoctent chez les petits jeunes de Bercy à grosses tronches, mais peu importe, le plan c’est lui et le redressement…ben ça c’est autre chose. Tout ce qu’on peut dire, à l’heure où je vous parle, c’est qu’un jour ou l’autre il faudra bien payer la note. Comme tout le reste, l’invasion, le déconnage démocratique, l’écolo-couillonnisme, l’administration pléthorique et embolisée, la stupidité bien-pensante, les « valeurs de la Répupu »… La fuite en avant, en somme, ça finit toujours mal, les plaisanteries les plus courtes sont les moins longues (1) pas vrai? Et là, nous approchons le demi-siècle, ça commence à compter!

Reste à savoir de quelle manière nous pourrions nous tirer du pétrin.
A mon humble avis, il est déjà trop tard, le mal est fait, les chancres qui nous bouffent de l’intérieur apparaissent inexpugnables. Ainsi, imaginez une seconde que, par un sursaut de rébellion démocratique, une majorité d’électeurs courroucés envoient la dame Le Pen à l’Élysée en 2022, hypothèse d’école, certes, mais payons nous ce luxe. Eh bien je vous garantis le bordel absolu dans les délais les plus brefs! Toute l’Administration sans exception s’emploiera à lui savonner la planche et les media ne manqueront pas d’assurer l’accompagnement, comme on dit en musique. Même la flicaille faudra pas compter dessus, les petits flics se trouveront bien obligés d’obéir aux gros, que ça leur plaise ou non. Quant à l’armée, on voit mal comment elle prendrait la responsabilité de transformer la Répupu en dictature militaire, surtout pour des gens qui n’ont plus grand chose à voir avec elle, les temps ayant bien changé… Il ne lui resterait plus qu’à s’appuyer sur l’Europe, à la pauvre femme, toute honte bue, parce qu’il y a un peu de tout, là dedans, et en plus l’Europe c’est démocratique et légitimiste, contrairement à la France, laquelle accepte le verdict des urnes seulement lorsqu’il profite à la Gauche ou a ses supplétifs de la Droite Républicaine. C’est pourquoi, avec l’épouvantable bouzbir qui règnerait dans le pays, la malheureuse n’aurait d’autre choix que de plier l’échine en attendant l’énorme tuile qui ne manquerait pas de lui choir sur la gueule un jour ou l’autre. Si je vous dis tout ça, ce n’est certes pas pour essayer de vous influencer en quoi que ce soit, c’est juste pour dire la vérité…invérifiable d’ailleurs, la politique-fiction présente cet avantage que ce qu’on prédit n’arrive jamais, par définition! Que cela, toutefois, n’empêche personne de voter comme il l’entend: si certains des moutons de Panurge avaient fait la mauvaise tête, peut être eussent ils évité la chute du troupeau…oui d’accord, là je déconne!
Cela dit, nous allons continuer de plus belles sur le même chemin semé de zobes et pines (2) qui nous conduira immanquablement à l’ordre retrouvé, celui de la Charia… Oui, je sais bien, je me répète, et pourtant je ne vois pas d’autre issue, il faudra juste un peu de temps, Allah en dispose à revendre, mais je vous rassure, dans l’intervalle nous souffrirons de plus en plus, y a pas de raison!
Et simultanément, vous avez Sarkozy, l’antépénultième clown de la Répupu, qui cherche par tout moyen à ramener l’attention sur lui. Ce coup-là c’était chez Bartès, la petite coquine de « Quotidien », l’émission qui étrille la Droite. Il a sorti comme ça, Nicolas, un truc dans le genre on n’a plus le droit de dire nègre et si ça continue, même singe on ne pourra plus risquer… il s’attendait sans doute à déclencher un patacaisse de l’autre monde, avec toute la Bien-Pensance à ses trousses, taïaut-taïaut, à l’hallali, sus à la bête immonde, enfin vous voyez le genre. Ben non, macache-bono, que dalle, à peine deux ou trois réactions indignées juste pour marquer le coup. En d’autres termes, le bide! C’est vous dire à quel point ils s’en foutent, presque tous, à l’exception de quelques vieux birbes qui y croient encore, qui achètent ses bouquins, les nostalgiques de l’UMP, vous voyez? Dans le marigot politique, à part Ciotti, dont les qualités de loser font florès depuis lurette, personne n’imagine plus sérieusement un éventuel retour de Sarko, c’est plié! Surtout pas les plus charognards des Ripoublicons, genre Estrosi, Muselier et sans doute quelques autres, tous ceux qui prêchent ouvertement pour la paroisse de Présipède! Belle équipe, tout de même! Quand on pense aux candidats potentiels à la grosse veste électorale, genre François Babouin ou Pruneau Retaillé, pauvres ballots, c’est à se pisser dessous, je vous assure. Voilà bien des spécialistes du ratage de coche, désormais c’est foutu pour eux, comme ça l’est aussi pour cette espèce de Gauche à la con qui cherche à se reconstituer à partir des débris du Parti Socialiste, des sinoques Méluchiens et des écolo-siphonnés. Quoi qu’on puisse imaginer, en 2022 cela se jouera entre le petit Présipède et la Marine, on voit mal qui pourrait sérieusement venir troubler le jeu de trompe couillon…le rôle du couillon étant évidemment tenu par le corps électoral. C’est chouette la démocratie!
Après, on peut toujours espérer un miracle…il en fait Allah, des miracles?

Bonne semaine à tous et que Mark Zuckerberg vous ait en sa Sainte Garde.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Comme dit Marcel Grauburle (sans faire exprès…)

(2) Le dialogue du Brigadier dans la version que je connais, un petit morceau d’humour troupier comme on n’en fera plus jamais (peut-être est-ce préférable):

-Bites donc Brigadier, vous êtes bien vaginal ce matin! Où couillez vous si pédérastamment et en testiculant de la sorte avec votre appareil pornographique?

Je pars en sperme, par petites étapettes; je compte aller visiter les foutrifications et les putes de chaumont, en passant par ce petit chemin bordé de zobes et pines d’où l’on jouit d’un point de vulve particulièrement clitoresque. Et comme c’est jour d’érections, je sauterai dans le dernier vagin de l’automatrice afin d’aller aux burnes.

-Et enculeur comptez vous être de retour?

Eh bien, si je n’ai pas trouducupation, je compte revenir suce les couilles de bézouille-bézouille et deux bites;

-Parfait, Brigadier, alors anussez vous bien!


24 réflexions sur “Fesse-bouc et le Brigadier

  1. Gérard 13 septembre 2020 / 18 h 57 min

    Pas mal, l’histoire du brigadier. Mais faites attention quand même : ça m’étonnerait fort que quelqu’un.e ne se sente pas agressé.e, discriminé.e, mysoginisé.e voire pédalophobé.e. Cela ne pardonne plus, ces trucs-là, de nos jours …
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 13 septembre 2020 / 19 h 04 min

      Hélas, je crains en effet de m’être fourvoyé dans le nauséabond, encore
      une fois, mon avenir ressemble à un mur de pissotière!
      Amitiés.

      J'aime

    • elba 13 septembre 2020 / 21 h 13 min

      Ce ne sera pas mon cas, Gérard : le dialogue du brigadier m’a bien fait sourire. Les zob et pine sont des fleurs très jolies et délicates, n’est-ce-pas ? 😉

      J'aime

      • FRACANAPA 15 septembre 2020 / 10 h 55 min

        Elba, moi c’est votre réponse charmante à Gérard qui m’a fait sourire 😉👍:
         » Les zob et pines sont des fleurs très jolies et délicates, n’est-ce pas ? »

        J'aime

  2. Pangloss 13 septembre 2020 / 19 h 03 min

    Moi, je suis revenu gratis à l’ancienne formule de WP. Ceux qui te demandent 300 euros sont des arnaques du net.
    Voilà comment j’ai fait: quand je clique sur « écrire un nouvel article », un encadré me dit que je peux profiter du nouveau système mais si je veux rester sur l’ancien, je peux cliquer sur « suivant » (en bas de l’encadré). On me dit alors de cliquer sur le plus (+) affiché en haut de la page de l’article et j’aurai droit à un menu dans lequel, en cherchant bien, je trouverai un petit rectangle appelé « classique ». Tu cliques dessus et -miracle- retour à l’ancienne formule. C’est gratuit mais tu peux me refiler la moitié des 300 euros que tu auras économisés.
    Amicalement.

    Aimé par 1 personne

  3. nouratinbis 13 septembre 2020 / 19 h 06 min

    Merci infiniment, comme je te sais désintéressé, je t’adresserai un gros
    morceau de reconnaissance éternelle, cela a plus de prix à tes yeux, non?
    Amitiés.

    J'aime

  4. Pakounta 13 septembre 2020 / 19 h 19 min

    Merci pour le billet, comme d’habitude parfaitement au point sur les moeurs et les perspectives politicardes. Mais ponctuellement, surtout pour le dialogue du brigadier, dont en huit décennies je n’avais croisé que quelques maigres bribes… Une petite merveille de jeu langagier bien massif…

    J'aime

  5. G.Mevennais 13 septembre 2020 / 19 h 38 min

    Oh là là tenez le coup, cher Nouratin, car, après Nettoue, le Suricate, Corto, Dixie, Chriss, et les autres, tous abandonnent et, votre blog, reste un encore un moment de bonheur. Je sens bien que vous en avez « ras la casquette », et je vous comprends tellement, mais, non seulement vos idées, mais votre style aussi, restent un réel moment de bonheur pour nous tous, j’en suis certain. Quant au reste, je ne peux vous en vouloir ayant, depuis tellement longtemps, renoncé. Mon âge, seul, reste une bien dérisoire consolation, la France n’est pas morte, elle est morte, inutile de se voiler la face, c’est ainsi, et nos générations qui ont connu un pays magnifique et important, n ‘ont, comme unique consolation, que nos souvenirs. Ainsi, entourés cependant de Français dits de souche, je ne peux que constater qu’une majorité n’a toujours pas compris, ils comprendront, et encore ce n’est pas certain, que lorsque la de chute finale. C’est ainsi, en attendant, nous, la toute petite minorité, serrons les rangs pour que le moral tienne encore le coup un moment.
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles. .

    J'aime

    • Henri 14 septembre 2020 / 23 h 05 min

      Je suis un nouveau lecteur de votre blog et je souscris à ce que dit M.Mevennais.

      J'aime

      • nouratinbis 20 septembre 2020 / 15 h 05 min

        Soyez le bienvenu! Gilles a bien souvent raison, je l’avais remarqué.
        Amitiés.

        J'aime

    • nouratinbis 15 septembre 2020 / 15 h 55 min

      Eh oui, cher ami, cela devient de plus en plus difficile. J’espère tenir le coup,
      cependant. Il nous reste le moral et les souvenirs, c’est déjà ça.
      Amitiés, Gilles.

      J'aime

  6. G.Mevennais 13 septembre 2020 / 19 h 41 min

    Que « lors de la chute finale »

    J'aime

  7. elba 13 septembre 2020 / 21 h 32 min

    Nouratin, je finis par me dire que c’est peut-être une chance pour moi d’être « un peu vieille » comme me le disent gentiment mes petits enfants. Deux d’entre eux sont au collège et me disent qu’ils supportent difficilement le masque, et qu’ils trichent dès qu’ils le peuvent, en l’enlevant tout du moins en partie. Je me fais du souci pour eux. Peut-être que moi je ne verrai pas le pire.

    Quant aux dépoutés, vous ne croyez pas que c’est essentiellement la paye qui les intéresse ? Je crois que si, lorsque je vois ce Pruneau Retaillé qui représente mon coin.

    Chantons tous avec Michel Collucci : « misère, misère…  » Il me semble que nous sommes assez impuissants à faire autre chose, puisque l’on nous met en esclavage à coups de 135 euros d’interdictions, de sommations et autres joyeusetés.

    Gardons le moral tout de même. Tant que nous pouvons encore en parler entre amis. Cela ne durera peut-être pas.
    Gros bisous !

    Gilles, je pense que Suri vient lire, même si il ne commente pas. Il me l’avait dit.

    J'aime

    • nouratinbis 15 septembre 2020 / 15 h 57 min

      C’est bien que Suri, continue à venir, faites lui une bise si vous pouvez.
      Quant au reste, profitons de ce qui est encore bien, ça ne durera pas
      éternellement.
      Gros bisous.

      J'aime

  8. Mildred 14 septembre 2020 / 8 h 36 min

    Heureusement que vous êtes encore là, cher Nouratin, pour nous dire « la vérité invérifiable » !
    Mais le pays n’est-il pas DÉJÀ dans un « épouvantable bouzbir » ?
    Au point où nous en sommes, on peut tout aussi bien imaginer que « la malheureuse » n’aurait même pas besoin de se présenter devant le peuple, puisque les élections de 2022 pourraient tout bonnement supprimées ? Et ce ne sont pas les causes d’annulation qui manqueraient pour qui se pencherait sérieusement sur la question !

    J'aime

    • nouratinbis 15 septembre 2020 / 15 h 58 min

      Oui mais ils y tiennent beaucoup, vous savez, et la Répupu ne s’en remettrait pas!
      Amitiés.

      J'aime

  9. Diocles 14 septembre 2020 / 14 h 24 min

    Grandiose! Ce n’est plus seulement Celine, c’est aussi Rabelais !

    J'aime

    • nouratinbis 15 septembre 2020 / 15 h 59 min

      Non, mais ça fait vachement plaisir tout de même!
      Merci et amitiés.

      J'aime

  10. carine005 14 septembre 2020 / 17 h 11 min

    Paske tu avais pris la version payante de WP ?
    J’ai la basique, et je ne quitte pas le logiciel ancien.
    Quand ça me fait passer d’office au récent, je dis niet, pas touche.

    Basicozoubilles !

    J'aime

    • nouratinbis 15 septembre 2020 / 16 h 01 min

      Non, j’ai la version gratos, je vais suivre les conseils de Pangloss, car il
      ne me demande pas mon avis, Zuckerberg, il m’impose sa cochonnerie!
      Bizucerkouillesberg!

      J'aime

  11. Le Rabouilleur 20 septembre 2020 / 9 h 34 min

    Votre blog est très intéressant, mais il ne parle que de politique.
    Le problème de WordPress est de rentabiliser son activité, soit avec des annonceurs, soit avec une contribution des auteurs.
    Il n’existe pas de repas gratuits.
    J’ai regardé votre site, et il n’y aucune publicité.
    Vous êtes donc une source de coût pour WordPress, sans recette de publicité.
    Je crois que les dirigeants de WordPress ont décidé d’arrêter la politique de l’Open Bar pour les francs-tireurs.
    Je regarde des solutions alternatives et économiques, mais c’est du boulot.

    J'aime

    • nouratinbis 20 septembre 2020 / 15 h 03 min

      Je crains bien, en effet, que vous n’ayez raison. Je resterai tant que je pourrai
      n’ayant pas envie de changer encore de fournisseur, ce qui m’est arrivé une
      fois déjà. Mais je sens bien qu’il ne me veut plus, Zuckerberg, si je m’obstine à
      ne pas cracher à son bassinet.
      Amitiés.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s