Un producteur de musique

Alors que le monde occidental regarde d’un œil distrait les chrétiens du Haut-Karabagh, évincés, martyrisés et dépecés par les musulmans d’Azerbaïdjan aimablement appuyés par les troupes de l’État Islamique en rupture de Syrie, nous nous apprêtons, nous autres franchouilles, à entrer dans une phase plus ludique du confinement à la mords-moi le covid. On ne peut pas courir, en effet, plusieurs lièvres à la fois, les Arméniens, parlons clair, on s’en fout comme de l’an quarante avant le néolithique; pour nous ce qui compte essentiellement se sont les déclarations des Macron-Castex et les petits bouts de liberté que ces derniers nous lâchent au compte-goutte, un peu comme les morceaux de sucre qu’on refile parcimonieusement à Médor histoire de lui entretenir l’obéissante fidélité. Donc, nous allons pouvoir désormais faire nos courses de Noël et préparer quasi-normalement les fêtes de fin d’année. Certes Papy et Mamy devront-ils manger dans la cuisine, conformément aux directives du Professeur Rémi Salomon, qu’il ne faut pas confondre avec son homonyme décompteur de macchabées à la télé. Ce Salomon-là, Rémi, donc, encore plus ahuri, si c’était possible, que l’autre précité, nous expliquait tranquillement qu’une stricte séparation inter-générationnelle devait présider aux repas de fête des Goyim. Noël, fête a priori chrétienne, ne saurait être prétexte à clusters synonymes d’embouteillages hospitaliers et d’embolie des services de réanimation (ce qui apparaîtrait comme un comble)… pour ce qui est de Hanoukka, en revanche, on peut y aller franco, les cacochymes du Peuple Élu feront table commune avec leurs descendants, l’Eternel en assumera la responsabilité. Face aux protestations indignées des braves incirconcis qui ne manquèrent pas de trouver fort peu catholique cet ostracisme prophylactique anti-vieux, le Salomon en question s’empressa toutefois de s’excuser et l’on n’en parla plus.
Cela dit, nous devrions peut être, quand même, nous désintéresser un peu moins du sort des pauvres Arménoches de là bas. Des types qui se font virer de chez eux à coups de canon par les mahométans de service, ça devrait nous parler, vous savez, c’est probablement ce qui nous pend au nez comme un sifflet de deux sous. Moi, quand je vois ces pauvres gens contraints de brûler leur bicoque avant de foutre le camp dieu sait où pour échapper à l’avancée des zigomars en question, ça me fait de la peine, mais pas seulement, ça me fout la trouille pour ce qui tombera sur la gueule de nos successeurs. Nous avons complètement perdu le sens des réalités, les signes avant-coureurs de nos prochains gros soucis, nous les ignorons superbement, stupidement plutôt. Pourtant ça saute aux yeux, c’est aveuglant, on en prend plein la vue chaque jour et pourtant, comme disait feu Chirac, « notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». Il ne se passe pas un jour sans qu’on n’ait à déplorer des flopées d’atteintes au Droit, ne parlons même pas des actes délictueux, on n’en finirait pas, contentons nous des crimes, ils sont monnaie courante. Les agressions de toute nature, les guets-apens pour flics et pour pompiers, les tirs de mortier sur forces de l’ordre, les incendies volontaires, les viols en réunion, j’en passe, toutes plaisanteries passibles des Assises mais tellement banalisées qu’on n’y prête même plus attention. Il faut dire que le silence des media offre au populo une douce quiétude, certes trompeuse mais bien confortable. Nous crèverons pépères, c’est moi qui vous le dis, dormons tranquilles, Gérald-Moussa Darmanin veille…enfin il veille surtout à ne pas prendre de risques avec la bien-pensance, celui-là, on n’est pas pour rien le stipendiaire de Présipède!
Oui parce que dans l’affaire du tabassage de la rue des Renaudes, il n’a pas attendu les résultats de l’enquête pour condamner de facto les poulets. Intéressante, cette histoire, à y regarder d’un peu près. Vous avez là un sieur Michel Zecler, qualifié « producteur de musique » par le chœur des media… ne vous méprenez pas, attention, on ne parle pas de Mozart, ni de Beethoven, ni même de Gershwin, allez, rien de tout cela, non, lui son truc c’est franchement la zicmu, si vous voyez; pour vous dire, il a une pointure comme le génial Stomy Bugsy dans son catalogue…plaît il? Stomy Bugsy connais pas? Pardon, c’est long comme lacune! (oups, excusez moi, une remontée de contrepèterie). Donc, puisque vous semblez l’ignorer, j’éclaire votre lanterne; ce Bugsy est à la fois le Ravel et le Baudelaire du rap, avec un paquet de cordes à son arc, sinon à sa targui! Il fait à la fois dans le hip-hop, le gangsta-rap, le rap hardore, tout ça, quoi, un pur artiste, un précurseur, un virtuose, faudra le coller au Pathéon, celui-là, on va juste attendre un peu qu’il claque, faut pas confondre vitesse et précipitation! Mais M. Zecler possède aussi une autre pointure, dans son écurie, le dénommé Rohff! Ça ne vous dit rien, Rohff? Mais si, voyons, Rohff, le grand ennemi de Booba!…Bon, je veux bien que votre culture rapeuse frise le zéro absolu, mais souvenez vous donc un peu de la bagarre des rappeurs, à Orly, le jour où deux bandes rivales, celles du charmant duo antagoniste précité, s’étaient mis sur la gueule avec une violence quelque peu excessive, vous savez, ils avaient démoli une douzaine de boutiques et fait des dégâts chiffrables en millions, juste pour vider leur différend, certes parfaitement ésotérique mais clairement compris, sans doute, dans le petit monde clos de la poésie annonée-rythmée pour arriérés mentaux. Voilà donc le genre de « musique » que notre producteur produit… Mais bon, après tout des goûts et des couleurs (mais non, pas des gousses et des enculeurs, m’enfin!) il ne faut point discuter. Le rap c’est de la musique, point final…et après tout la prose de votre serviteur c’est bien de la littérature, non? Ah, non, pas vraiment? Bon, vous avez sans doute raison…Mais la question n’est pas là.
Donc, notre producteur de musique de (pot de) chambre, apparaît depuis deux jours comme l’innocente victime d’une barbarie flicarde, horriblement aggravée par la connotation raciste du passage à tabac qu’il a subi. Bon, c’est vrai puisque les media l’ont décidé, immédiatement suivis en cela par deux membres éminents de l’équipe de France de fouteballe, avec l’appui, dans la foulée, du Ministricule de l’Intérieur et enfin de Présipède soi-même, tout ce joli monde hurlant à sa France qui a mal, à sa Répupu qui a honte et à l’immonde barbarie de quatre salopards qui déshonorent l’uniforme de cette dernière, jetant l’opprobre sur tout un corps dont, pourtant, l’immense majorité des membres montre un dévouement et un sens des responsabilités au dessus de tout éloge. Fermez le ban!
Or, on s’aperçoit en allant un peu plus au fond des choses, que l’innocente victime trimballe un passé judiciaire plus lourd qu’une locomotive à vapeur compound, qu’il a tiré des années de taule pour vol à main armée et association de malfaiteurs et que son interpellation par la volaille n’était sans doute pas aussi gratuite que le Tribunal Médiatique cherche à le laisser supposer. Un type qui se balade en pleine nuit, encapuchonné, chargé d’une grosse sacoche qui pue la beuze à pleins naseaux, n’a probablement rien à voir avec l’image idéalisée du digne producteur de musique qui sue l’honnêteté par tous les pores. Et quand le type en question se met à piquer un sprint effréné à la vue de la patrouille, pour s’engouffrer in-extremis dans sa belle boîte à zicmu du XVIIème (arrondissement veux-je dire), on peine à imaginer qu’il réponde à une envie de pisser aussi subite (de cheval) qu’impérieuse. Après, bien sûr, les images vidéos de l’intérieur de l’usine à rap montrent les poulagas occupés à foutre une branlée homérique à notre producteur de musique, lequel, manifestement, se rebiffe grave. La fin de la récré arrivera avec un lancer de grenade suivi d’un gros panache de fumée. Comme seule explication de ce dernier fait on n’a que les dires des policiers selon lesquels la résistance musclée du camarade Michel et l’arrivée à sa rescousse d’une bande de « jeunes » plus ou moins rappeurs issus du fond de la boutique, mettaient en grand danger leur sécurité.
Cela dit, encore une fois, on ne tiendra aucun compte du rapport des poulets, qu’est-ce qu’on en a à foutre! Ce qui compte ce sont les dires du doux Producteur de musique. Et qu’est-ce qu’il dit, le gentil Producteur en question ? Et bien il dit deux choses: « ils m’ont traité de sale nègre et ils m’ont tabassé ». Voilà. Avec, à l’appui, une chouette photo de sa chetron ensanglantée qui démontre bien, s’il le fallait encore, que la victime de la sauvagerie raciste policière c’est lui et qu’il faudra des sanctions d’une extrême sévérité, ainsi que le promettent les Macron-Darmanin brothers. Le ¨Pouvoir Médiatique a rendu le service qu’il convenait d’en attendre, il appartient maintenant au Pouvoir Judiciaire de prendre le relais et de finir le boulot en collant aux quatre infâmes racistes désonhorateurs de police républicaine, les impitoyables condamnations qu’ils méritent. Pour cela on peut faire confiance aux Juges! Encore les policiers indignes ont-ils du pot qu’on ne fusille plus, sans quoi ils pouvaient s’attendre à se retrouver collés au mur!
Cela dit, hier après-midi, les manifestations contre la loi à la con dite de « sécurité globale », se soldèrent par soixante deux blessés dans les rangs des Forcedelordres dont notamment un pauvre flic dont le lynchage par les braves gendegôches, à coups de bâtons et de tatanes, s’est miraculeusement interrompu avant décès, grâce à l’intervention rapide de ses collègues. Mais ça, voyez vous, ce n’est pas bien méchant. Après tout, n’est-ce pas, manifester est un droit constitutionnel, en tout cas c’est ce qu’on prétend…et puis, taper sur un condé, comme on disait dans le temps, c’est beaucoup moins grave que frapper un inoffensif producteur de musique, surtout s’il est noir! Black lives matter! White lives of cops…on s’en branle!

Bien amicalement à vous et bonne semaine, si vous allez à l’Église ne manquez pas de vous compter, faudra évaluer les mètres cubes et calculer à combien vous pourrez tenir sans risquer les violences policières.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN.

33 réflexions sur “Un producteur de musique

  1. Fredi M. 29 novembre 2020 / 17 h 38 min

    Moi, voyez-vous, si j’étais flic j’irais de par les rues le nez en l’air et sifflotant.
    Des cris ? Rien entendu…
    Une agression ? Rien vu…
    Du deal ? Quel deal ?
    Et surtout, surtout, je saluerais bien bas tous les n… croisés…
    Non parce que ceux-là, avec tant d’autres, l’ont trouvée leur terre promise avec la France…

    J'aime

    • nouratinbis 29 novembre 2020 / 19 h 41 min

      Je crois que c’est dores et déjà ainsi que la plupart se comportent!
      Il y aura toujours assez de vieux à la messe, de non masqués et
      d’automobilistes pour occuper leurs journées.
      Amitiés.

      J'aime

  2. G.Mevennais 29 novembre 2020 / 18 h 03 min

    Merci d’éclairer ma lanterne, je ne « suis » l’actualité qu’en lisant les « titres » et ça me suffit, mais je me doutais bien que cette affaire cachait un ‘loup ». Enfin, personne n’expliquait les motifs de l’interpellation policière et je me disais bien que cela devait ressembler à l’affaire Traoré et de l’autre ordure prétendument sodomisé par les flics et qui avait bénéficié d’une visite du président de l’époque. Tous, je dis bien tous les « medias » à des titres divers et avec quelques nuances, n’informent plus ou émettent des infos « dirigées ».
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 29 novembre 2020 / 19 h 43 min

      Oui, la vérité est très difficile à approcher de nos jours!
      Amitiés Gilles.

      J'aime

  3. Le Page. 29 novembre 2020 / 18 h 34 min

    Ouais, mais nous on est toujours en retard sur les States. Eux ils ont lancé la mode avec Floyd, et nous, rien pour suivre! Traoré, on a essayé mais ça pouvait pas faire, c’était trop gros, ça passait pas et puis pas de bonnes vidéos, Il nous a toutefois permis de patienter en attendant le gros coup et cette fois, on l’a! Une vidéo impec, un mec noir mais pas trop, qui s’exprime pas trop mal, qui la joue non vindicative, innocent venant de naître…
    AH, on a bien fait de prendre notre temps, tout compte fait, c’est même mieux que les ricains.

    J'aime

    • nouratinbis 29 novembre 2020 / 19 h 44 min

      Oui, avec celui-là nous avons mis dans le mille!
      Amitiés.

      J'aime

  4. Un fidèle passant 29 novembre 2020 / 19 h 05 min

    Parfaitement :

    Et pour vous citer ; … » il appartient maintenant au Pouvoir Judiciaire de prendre le relais et de finir le boulot en collant aux quatre infâmes racistes désonhorateurs de police républicaine »…

    Mdr. Attendons nous à entendre sur D.P. (un blog peu , sinon pas du tout recommandable) que notre Producteur a carrément été victime de tentative de « DEICIDE »… Y opère en effet sur cet émetteur une éminence en noirceurs de ce monde

    Chapeau en tout cas .pour votre esprit d’jeune ! Et compassion pour le Peuple Arménien. Il y eut aussi le Kosovo, et nous-mêmes qui ne nous sentons pas très bien.

    Bonne soirée à vous et à tous vos lecteurs… mais au fond, aux autres aussi, allez..

    J'aime

    • nouratinbis 29 novembre 2020 / 19 h 48 min

      Oui, je crains en effet que l’ampleur du désastre (quasiment du sacrilège)
      n’ait pas été entièrement mesurée!
      Merci et amitiés.

      J'aime

      • nouratinbis 29 novembre 2020 / 21 h 41 min

        Ça me dit quelque chose mais j’ai oublié…

        J'aime

      • Un fidèle passant 30 novembre 2020 / 8 h 51 min

        @ FREDI M.

        Ben, c’est peut-être délicat à expliquer ici chez notre Hôte, mais disons lapidairement que lorsque l’on on s’y égare par inadvertance on y trouve une bande de jeunes dont l’ambition est de développer chez leurs non moins jeunes kamarades et plus si affinité, le goût de l’impertinence et de la provocation… Chacun ici-bas portant sa croix, si je conserve au coeur celle de Lorraine par atavisme, la leur est de forme bizarre ; que sont-ils allé chercher là. Mais après tout, on trouve bien encore des bonapartistes.

        Bah, tout ça ça fait d’excellents Français, comme le chantait celui à qui je pensais en saluant d’un coup de canotier l’érudition musicale de M. Nouratin. Les époques changent, il s’adapte. (mdr).

        Aimé par 1 personne

  5. Gérard 29 novembre 2020 / 19 h 17 min

    La saga du producteur de films injustement attaqué par de méchants policiers va peut-être permettre d’ôter l’épine de cheval euh, non, du pied de macrouille, empêtré dans le pataquès de la loi de sécurité globale : c’est pas bien de filmer et photographier les flics, en même temps c’est indispensable de leur adjoindre systémiquement (c’est comme ça qu’on dit ?) un photographe pour prouver comment qu’ils traitent pas bien les gentils producteurs de zikmu surtout s’ils sont un peu bronzés, et … où en étais-je, déjà ? Ah oui, bref, restez chez vous, et bouffez la bûche de Noël à raison d’un par pièce, ce qui fixe aumatiquement la jauge de votre appart’. C’est comme ça et c’est pas le conseil de défense qui va me contredire.

    J'aime

  6. nouratinbis 29 novembre 2020 / 19 h 49 min

    Le professeur Défraîchi appréciera grandement! Merci pour lui!
    Amitiés.

    J'aime

  7. Pangloss 29 novembre 2020 / 20 h 52 min

    Producteur de musique! En voilà un sauf-conduit! La prochaine fois que je me fais arrêter par un gendarme qui veut contrôler mon attestation, je lui dirai que je suis producteur de musique. A la réflexion, je fermerai ma gueule, des fois qu’il me prendrait pour un « producteur de musique » (à guillemets).
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 29 novembre 2020 / 21 h 40 min

      De toute façon, ça ne sert à rien si on n’est pas noir!
      Amitiés.

      J'aime

  8. Un fidèle passant 30 novembre 2020 / 13 h 26 min

    M. Nouratin.

    Vous débutez vos propos sur l’actualité par des nouvelles d’Arménie. La France de 2020.

    Je me permets, de vous faire parvenir des nouvelles de Celle de 1915.

    Cliquer pour accéder à PDF5b.pdf

    Ce témoignage ne peut qu’émouvoir le Patron du Pitalugue et par contagion, vos visiteurs férus d’Histoire, de Marine et de Grandeur française.

    J'aime

    • nouratinbis 3 décembre 2020 / 10 h 16 min

      En effet c’est une belle histoire, même si les franchouilles d’aujourd’hui ne
      savent même plus de quoi il pourrait bien s’agir.
      Amitiés.

      J'aime

  9. Lebuchard courroucé 30 novembre 2020 / 17 h 49 min

    Bonjour Nouratin !
    Comme d’habitude, un vrai plaisir à vous lire, d’autant plus que je voulais faire un billet sur le même sujet après avoir visionné une synthèse (non orientée ??…hum !) de Loopsider, créé entre autres par un certain salopard Johan Hufnagel qui se targue de pratiquer la discrimination positive et de dire : « Je préfère, à compétence équivalente, prendre un Noir ou une Arabe »… que penser de l’objectivité d’un tel média ??!!!
    Arrêt sur images évoque une « vidéo implacable », sérieusement !!…. sachant que l’on peut faire dire ce que l’on veut à des extraits vidéos sortis de leur contexte !!!!
    Je ne dis pas que les policiers sont des enfants de choeurs mais à force de se faire insulter, caillaisser par des CPF (qui lorsqu’ils ramassent jouent aux victimes, usent et abusent de lois débiles et d’associations félonnes) et bien, ce genre d’actions musclées tombent sous le sens !! Je ne me suis jamais fait tabasser par des flics au cours de mes contrôles d’identité car j’ai toujours obtempéré !!

    Sinon, j’ai bien ri en lisant «les Arméniens, parlons clair, on s’en fout comme de l’an quarante avant le néolithique » !

    Bonne semaine à vous aussi !
    Amitiés.

    J'aime

    • nouratinbis 3 décembre 2020 / 10 h 19 min

      Moi non plus, je n’ai jamais été tabassé par les poulets…mais attention, la
      vraie raison c’est que nous sommes des faces de craie, le délit de faciès
      ne nous concerne pas, évidemment…Le fait d’obtempérer, en revanche, ne
      concerne pas les blacks!
      Amitiés.

      J'aime

  10. elba 30 novembre 2020 / 18 h 56 min

    Ah, le rap c’est de la musique ? Savais pas. Pardonnez mon inculture sur le sujet, Nouratin.
    Effectivement, ces pauvres arméniens on n’en parle pas beaucoup. Rien à la radio ces jours-ci.
    Mais peut-être sur BFMer.. ? J’avoue que je ne regarde pas.
    On ne parle jamais d’ailleurs de tous les chrétiens qui se font trucider ici et là dans le monde. Et il y en a !!!

    Il ne m’a pas fait rire votre papier, pour une fois. Même avec la contrepèterie.
    Merci à vous, Fidèle passant, pour l’histoire de Jean le Mée dont j’ignorais tout.

    Bisatous.

    J'aime

    • nouratinbis 3 décembre 2020 / 10 h 21 min

      Je reconnais que tout cela n’est pas bien drôle!
      Bisous.

      J'aime

  11. carine005 1 décembre 2020 / 0 h 09 min

    Il deal de tout le gars, de toutes les me….es dans l’air du temps.
    Le rap pue autant que ce qu’il trimballait et que les malheureux flics ont dû renifler.
    Producteur de musique ! Lol de lol !
    La prochaine fois, ils feront comme je ne sais plus quelle huile à Marseille, qui se contente de remarquer que les dealers ne portent pas de masque.
    C’est tout ce qu’il a à leur reprocher…
    Et quand je dis la prochaine fois, je sais que c’est optimiste, car ils vont se faire virer.
    Quand t’es flic et que tu tentes de faire ton boulot, tu te fais virer, ou suspendre.
    En revanche, si tu mutiles du Gilet Jaune, tu as de la promotion.
    Ou si tu fais du chiffre avec les distraits qui oublient masque ou attestation.
    Bref… Ce que devient ce pays m’écoeure de plus en plus.
    Ca ne m’empêche pas d’ envoyer de gros zécoeurozoubilles à toi et à cellezéceux !

    J'aime

    • nouratinbis 3 décembre 2020 / 10 h 22 min

      Ben oui, c’est un pays foutu, depuis lurette, qu’on le voit venir…
      Zigrobouilles.

      J'aime

  12. Chris 1 décembre 2020 / 11 h 39 min

    Faudra que je vienne prendre des cours de novlangue chez toi, ici, en Italie, on n’a pas vu qu’on n’a pas ou peu de bronzés et qu’ils font plutôt profil bas devant toutes les diverses mafia et camorra..
    Je me doutais bien aussi que cette histoire de « producteur » était louche !! mais il ne m’avait pas échappé, dès le début, que les flics l’avaient pris de mire parce qu’il puait la drogue à plein nez….ceci expliquant cela.
    Bavure ??? pas plus que bien d’autres et dans les deux sens…
    Micron n’aurait-il pas saisi l’occasion pour clôturer les comptes des violences policières aux gilets jaunes?
    Zèro à zéro…on recommence tout…

    J'aime

    • nouratinbis 3 décembre 2020 / 10 h 25 min

      Mouais, tout ça semble complètement tordu, et le rôle joué par les
      Macron brothers est clair comme du jus de chique, ils font risette
      aux pires gauchiards!
      Ziboux.

      J'aime

  13. martin 1 décembre 2020 / 18 h 23 min

    Manipulation politique derrière l’affaire du producteur noir Michel Zekler ?

    La société Loopsider de Michel Zecler a été créée au moment de la dernière campagne présidentielle par Bernard Mourad, banquier d’affaire, ancien dirigeant de la société Actice Média, conseiller spécial de Macron durant la campagne en charge de la collecte des fonds avec le financier officiel de la campagne, Christian Dargnat.

    Son frère Jean Jacques Mourad participe au programme santé du président.

    Bernard crée donc deux structures à l’époque : une banque d’affaire -Board Partners- associant 80 hauts dirigeants en partenariat avec le philanthrope Jean Marie Messier, star financière cabossée des rugissantes années quatre vingt du siècle dernier.

    Et… Loopsider, média destiné aux réseaux sociaux en collaboration avec Johan Hufnagel, un ancien directeur de Libération.

    https://www.ojim.fr/portraits/johan-hufnagel/

    J'aime

    • elba 3 décembre 2020 / 13 h 12 min

      Dans l’article concernant « Huf » j’ai cru entrevoir un nom que je connais bien. Ce cher Jacques Attali a toujours le même genre de protégés apparemment.
      Cette affaire de « grand musicien » n’est pas nette, c’est certain.
      Merci, Martin.

      J'aime

      • nouratinbis 5 décembre 2020 / 17 h 57 min

        Oui, pas très net, c’est le moins qu’on puisse dire!

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s