Ce vaccin, quel sujet!

Pour peu que vous soyez assis, je vais vous en dire une bien bonne; dans le cas contraire veuillez prendre un siège car c’est du lourd, vous allez voir ça! Habituellement voilà le genre d’annonce qui débouche sur du décevant, car l’attente ainsi créée se nourrit et s’engraisse du délai qui s’écoule entre l’annonce et la révélation, la seconde apparaissant souvent très en deçà de l’intérêt suscité par la première. Ainsi par exemple, l’autre jour, sur je ne sais trop quelle radio genre RMC, le baratineur de service nous annonça-t-il un scoop monumental susceptible d’entraîner de profonds bouleversements dans le petit monde du cyclisme français; moi vous me connaissez, pas vrai, je n’ai jamais caché mon faible pour le vélo, et comme l’autre connard radiophonique annonçait son « exclusivité » pour « dans quelques instants », je me suis trouvé à poireauter vingt minutes à l’écoute d’affligeantes niaiseries pour ne pas louper la grande nouvelle. Avec des combines de ce genre, quelques zigotos parviennent à truquer l’audimat, ce qui confine à l’escroquerie intellectuelle et pousse à la distorsion de concurrence généralisée. Le bouffon en question eût-il annoncé une affaire relative au football, au rugby, ou bien encore au grand Chistera Joko Garbi, je m’en serais retourné illico à mes occupations, lesquelles ne me laissent que fort peu de temps à gaspiller. En revanche, là, je vous l’avoue bien humblement, ce cornichon de mes deux avait piqué ma curiosité au point que je laissai monter le suspens en me rongeant fiévreusement les ongles tout en en faisant de même avec mon frein. Et enfin, à l’issue d’une interminable suite de débilités abrutissantes et du bulletin d’informations que je m’étais déjà enfilé une heure avant, le scoop vint, il fallait bien alors qu’il le lâchât dans la nature, ce corniaud à micro, la tension parvenant à son comble, en pleine pandémie de Covid le risque devenait palpable de perdre pour toujours la partie la plus fragiles des auditeurs fanatiques de cyclisme, surtout ceux qui connurent en live -comme on dit puis- les exploits fabuleux de Fausto Coppi, de Louison Bobet et de Jacques Anquetil, ce qui, je vous le confesse au passage, est mon cas. Si marins que soient les navigateurs, ils n’en sont pas moins hommes -et généralement cocus si l’on en croit César, le héros fameux de Pagnol- ce qui peut les conduire parfois à des passions essentiellement terrestres, telles que la bicyclette de course pour se qui concerne votre serviteur. D’où ma curiosité immédiate et puissante: que va-t-il nous annoncer, ce pignouf? Si ça se trouve une nouvelle version du Tour, exclusivement derrière plexiglas, les coureurs devant subir un test PCR tous les dix kilomètres et porter en permanence un masque FFP2… Ou bien, plus vraisemblablement la survenance d’un nouveau coursier de génie, prometteur au point de permettre au pays organisateur de gagner à nouveau la Grande Boucle ce qui ne s’est plus produit depuis la bagatelle de trente-six ans. A la limite, un chimiste ou un médecin de génie, en réalité, conviendraient bien mieux qu’un simple pédaleur fût-il particulièrement véloce, car pour parvenir à damer le pion aux slovènes, colombiens et autres anglo-saxons suractivés, mieux vaut faire confiance au progrès technico-scientifique.
Ce sur quoi nos braves bateleurs de TSF (comme disait Papa) finirent par nous déballer leur nouvelle grandiose, de nature à secouer violemment le landerneau des aficionados vélocipédiques franchouilles. Alors voilà, ont-ils fini par nous sortir, « Thibaut Pinot renonce au Tour de France! »… Ah bon? Tout ça pour ça? Mais sacré nom d’un chien de pompe à bicyclette, c’est un peu court jeune homme! Voilà pourquoi ces ahuris m’ont fait poireauter: un brave garçon, dont tout le monde sait fort bien qu’il ne se montrera jamais capable de gagner l’épreuve reine de la petite reine (comme on disait avant la guerre), se décide à éviter une nouvelle fois de passer pour une lavette doublée d’une andouille! Ce n’est pas un scoop, ça, un entrefilet de bas de page eût largement suffi! Grossièrement piégé par de petits manipulateurs de basse-cour médiatique, je m’en retournai donc, la queue basse (oui, enfin, je veux dire « honteux comme un renard qu’une poule aurait pris » car c’est auprès de La Fontaine qu’on trouve toujours la manière limpide et raffinée de dire comme il convient les choses) à mes bricolages personnels.
Cela dit, je prends bien conscience de vous avoir joué le même coup, celui de l’abus de patience, parce qu’après vous avoir annoncé une nouvelle à sensation, je viens de vous balancer une tirade dépourvue, pour la plupart d’entre-vous, du moindre intérêt, je le crains. Et le pire, dans tout cela, c’est qu’au fond, mon scoop d’aujourd’hui, si ça se trouve, va vous laisser aussi froid que ce pauvre feu-Bacri à l’heure où j’écris ces lignes. Enfin, bon, après tout je me lance, advienne que pourra…
Alors voilà: depuis lundi dernier je suis vacciné contre le covid ! C’est ça le scoop…J’ai reçu, des douces mains d’une petite infirmière toute mignonne, la première injection du Pfizer-Biontech censé me protéger contre cette cochonnerie de coronavirus. Et pour faire bon poids, la petite nana jugea nécessaire de me féliciter pour cet « acte citoyen » qui, multiplié par des millions de pourceaux de mon acabit (elle ne l’a pas dit ainsi, je vous rassure) finirait par entraîner l’éradication de la maladie. Toujours est-il que me voilà porteur de cet ARN messager dont beaucoup disent pis que pendre mais qui, pour le moment, ne me fait absolument ni chaud ni froid. Pour tout vous dire je ne m’en suis même pas aperçu. Après, bien sûr, je n’exclus pas la possibilité, au demeurant assez faible à mon sens, de trimballer ainsi des nano-particules vicelardes visant à me robotiser ou quelque chose comme ça; si tel était le cas et que je ne m’en rendais pas compte moi-même, j’imagine que cela pourrait avoir une incidence sur mes petites divagations dominicales. Si je me mettais tout à coup à vous dire du bien de Robinette et de sa clique, ou s’il me prenait l’envie subite d’encenser Bill Gates ou Elon Musk, enfin des types comme ça, voire notre petit Présipède à nous, je vous remercie d’avance de me le faire savoir afin que je cesse immédiatement toute production à caractère pseudo littéraire, pour fuir dans un désert le monde des vivants. Mais, comme je vous le disais, je n’y crois pas trop. Je vois simplement dans cette histoire de vaccin une grosse opération commerciale, d’autant plus juteuse pour les fabricants du produit qu’ils nous organisent une jolie pénurie avec battage et dramatisation médiatique, ce genre de combine ayant le plus souvent pour effet immédiat de faire grimper les prix. Quand on voit qu’ils en sont à recommander d’aller chercher au fond du petit flacon la dernière goutte qui pourrait peut-être encore vacciner, quand on entend nos sympathiques mandarins de l’Académie de Médecine dire qu’après tout on peut fort bien, sans trop dégrader l’immunité (sic), espacer l’administration des doses de six semaines au lieu des trois préconisées, on peut imaginer qu’il y a du louche… De toute façon, cette histoire de vaccin pue depuis le début, rien de vraiment clair là dedans, rien qui puisse réellement inspirer confiance.
C’était pourtant simple, nos petits camarades d’Israël nous l’ont bien démontré: on achète, à n’importe quel prix les doses nécessaires, on vaccine tout le monde et, avec l’aide de Dieu (forcément) on en finit une fois pour toutes avec le virus. Ce qui est bon pour le Peuple Élu devrait l’être à priori pour la piétaille des goyim, pas vrai? Oui, mais nous autres nous magouillons un truc plus chiadé, c’est l’Europe qui passe commande et qui répartit ensuite, vous voyez, de la sorte on a des prix de gros et des livraisons privilégiées… On voit le résultat! Économies de bouts de chandelles, comme disait ma grand-mère et bordel organisé à la mords moi le virus! Les Rosbifs, sortis de l’Europe, vaccinent six fois plus vite que nous. Quant à la France, Monsieur, son admirable Administration rajoute sa propre impéritie aux lourdeurs européennes! Du coup, je vous fous mon billet que nous ne sortirons de cette épidémie que bien après les autres et dans un état de décrépitude économique proche de l’effondrement définitif. Le troisième confinement qui s’annonce vers le début du mois prochain pourrait bien prendre des allures de coup de grâce!
Car nous n’allons pas tarder à voir rappliquer sur nos écrans notre bien aimé Présipède, celui dont l’apparition télévisée annonce les gros pépins, vous savez…là ce sera sans doute pour le 6 Février, date de début des vacances scolaires. Jusqu’à quand? Hé bien ça, pour tout vous dire, personne ne peut le prévoir, ça va dépendre du variant anglais, de son confrère sud-africain, peut être aussi de leur cousin brésilien, allez savoir. En tout cas le vaccin n’y pourra pas grand chose, même si le petit Véran ambitionne de piquouser soixante-dix millions de gugusses d’ici la fin Août; à ceux qui n’avaient pas compris que cet hurluberlu est complètement sinoque, une telle déclaration devrait servir de leçon, non?
J’en reviens, pour finir, à ce fameux vaccin qui, si j’en crois ce qu’on nous raconte, se trouve en ce moment même occupé à me remplir d’anticorps jusqu’au trognon. Pour tout vous dire j’ai eu la chance -d’autres diraient la poisse- de tomber sur un type qui s’en est occupé sérieusement dans mon bled. Il s’y est pris en avance, a mis sur l’affaire les gens qu’il fallait, à fait jouer son réseau pour disposer en temps utile des doses nécessaires et a organisé les opérations comme il convenait de le faire. Bref, tout le contraire de ce que magouille l’État en la matière. Du coup ça marche comme sur des roupettes…enfin comme sur des roulettes, vous voyez ce que je veux dire, et j’espère même bénéficier (oui, enfin…) de la seconde injection d’ici trois semaines, comme initialement prévu… Pour peu que l’Administration de l’illustre Salomon ne vienne pas y fourrer son sale nez… Et après, il ne me restera qu’à espérer en l’efficacité de Pfizer-Biontech contre les futures mutations du virus… Vous voyez! Décidément ce vaccin, quel sujet! Proprement inépuisable! Et pour tout vous dire, depuis le temps qu’on en parle il fallait bien qu’un jour j’arrive à la placer, la contrepèterie!

Que la semaine à venir vous soit agréable et fasse le Ciel que le virus vous épargne! Amitiés vaccinées.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

25 réflexions sur “Ce vaccin, quel sujet!

  1. Serge 24 janvier 2021 / 17 h 23 min

    Sincères condoléances !!! J’aime beaucoup cette citation : Le bon commerçant est celui qui réussi à vendre un produit qu’il n’a pas à un acheteur qui n’en veut pas !

    J'aime

  2. Chris 24 janvier 2021 / 17 h 46 min

    Te v’là OGM !!!!..comme les tomates …as -tu idée des milliards d’asticots qui circulent librement entre tes doigts de pieds et tes cheveux ???… la cogne entre tes anticorps et les asticots, ce sera lors de la 2ème injection…
    Il a raison , Suricate : condoléances !!!!

    J'aime

  3. Gi.Mevennais 24 janvier 2021 / 18 h 15 min

    Super votre démonstration de manipulation de l’opinion publique (l’affaire Thibaud Pinault), et c’est ainsi dans tous les domaines. Moralité : Prendre, « à priori », les infos comme « bidonnées » plus ou moins et s’en méfier comme de la peste.
    Concernant le virus, quand il s’est agit de démolir le prof. « Marseillais » on balançait à tout va, les études du Lancet, de l’OMS etc…. mais, manque de pot, il se pourrait bien que ce vaccin n’en est pas un, ce serait une « thérapie » visant à éviter les surinfections pulmonaires, mais, en aucune façon destinée à immunise une population, les personnes « vaccinées » seraient mieux protégées contre les conséquences graves du virus lais continueraient à être porteuses donc « contaminantes ». M,est avis » qu’on n’est pas encore sur le point de retrouver notre liberté d’antan.
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles
    NB : Loin de moi de vouloir ternir votre confiance et votre moral concernant la vaccination, mais au contraire, il me paraît tout à fait judicieux, pour les personnes « vaccinées » de rester très prudentes et de ne pas baisser la garde.,

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2021 / 18 h 39 min

      Ce n’est pas tant que j’ai confiance, mais c’est tout ce qu’on nous propose,
      plutôt que de rester comme un couillon a attendre de choper le virus, j’essaie
      d’agir, après on verra bien.
      Je vous raconterai la suite!
      Amitiés.

      J'aime

  4. Pangloss 24 janvier 2021 / 18 h 21 min

    Félicitations! Moi, je n’ai même pas réussi à prendre rendez-vous. Le site débordé conseille d’appeler le centre et le centre débordé conseille de prendre rendez-vous sur internet. Et Véran est toujours ministre.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 24 janvier 2021 / 18 h 47 min

      Tu sais, je me suis inscrit par internet un peu avant Noël et j’ai reçu ma
      convocation le 17 pour me faire vacciner le 18. Quand on a affaire à des gens
      sérieux et non à des fonctionnaires, ça marche sans problème.
      Tant que nous aurons des Présipède, des Véran et des Salomon, nous ne
      connaîtrons que le bordel, les emmerdements et les dépenses inutiles!
      Amitiés.

      J'aime

  5. elba 24 janvier 2021 / 20 h 48 min

    Ousqu’elle est, la contrepèterie, Nouratin ? J’avoue que je suis aussi nulle à ce propos que je l’étais en maths au collège. Mince alors ! Je vais relire, relire, relire. Peut-être que ?…

    Avec votre histoire de vélo, vous avez fait comme les merdia « dominants » comme on pourrait dire chez nous. Nous avons lu, pour certains, un truc qui ne nous intéressait pas vraiment, pour enfin découvrir le scoop de votre vaccination. Je ne sais quoi trop vous dire à cela : chacun doit être libre de choisir ou non le vaccin, (ce qui n’est pas encore gagné pour ceux qui voudront dire non) mais à présent, je vais me faire du mauvais sang à propos de votre santé. Mince alors ! J’espère que la seconde injection va traîner, avec tout ce que j’ai entendu à son propos. J’eusse préféré que vous me disiez prendre de la vitamine C, D et du zinc. Mais bon ! C’est fait à présent. Il ne reste plus qu’à vous souhaiter de garder une bonne forme après ça.

    Personnellement, je refuse que l’on m’injecte un truc dont on me dit tout et son contraire. De toute façon, nous mourrons tous un de ces quatre, même si nous n’en n’avons pas très envie, d’une maladie ou d’une autre, ou tout simplement de vieillesse.
    Une question : après le vaccin, vous avez le droit de vous balader sans masque ? Est-ce que l’on peut vous faire de vrais bisous sur les deux joues sans que vous risquiez quoi que ce soit ?… L’avenir nous le dira.

    Gros bisous virtuels. Ceux-là ne peuvent pas faire de mal, je pense.

    J'aime

  6. Un fidèle passant 25 janvier 2021 / 8 h 30 min

    Corne d’auroch !

    Vous n’aurez pas au moins refusé le secours de la thérapeutique, parce que c’est à un Allemand qu’on doit le médicament. Enfin, la mixture, puisqu’il semblerait qu’on ne sait pas trop chez les spécialistes comment nommer le vaccin en question.

    « Décidément ce vaccin, quel sujet ! ».

    Décidément, @Elba, et vous me renvoyez à ma misérable scolarité, sans vous, j’aurais calé et abandonné devant l’énigme, implorant qu’on me délivrasse la solution. Sans donner ma langue à la chatte et sous forme de rébus, suggérerais : « ce con qui monologue, quel heureux résultat ! ». Mais ce n’est que suggestion, même si phonétiquement ça se tient..

    Bonne continuation, et particulièrement à notre téméraire hôte, volontaire et nouveau cobaye !

    J'aime

    • Sabine Arnaud 25 janvier 2021 / 10 h 51 min

      « Ce vaccin, quel sujet ! « : 👍, même si je suis tout sauf fanatique du vélo et nulle en contrepèterie ( malgré un prénom qui s’y prête !) …

      Vous êtes déjà vacciné ?
      Ma maman qui a 88 ans et a la (mal)chance de ne pas être en EHPAD, ne le sera pas… avant avril !!! ds mon coin du Tarn … C’est ce qui nous a été répondu …
      Non mais ça va pas ça !

      Merci de nous tenir au courant en tous cas !
      Amicalement
      Bonne semaine à tous !
      Sabine

      J'aime

    • elba 25 janvier 2021 / 11 h 50 min

      « Cornes d’auroch, » Un fidèle passant. 😉 Je suis bien plus calée en matière de ce bon vieux Georges qu’en contrepèteries, le le con-fesse ! 🙂
      J’ai laissé tomber, je ne veux pas me creuser le cerveau là-dessus, il en est trop éloigné géographiquement. Cela est peut-être l’apanage des femmes ? Sabine me rassure un peu là-dessus. Merci, Sabine.
      Bonne journée à tout le monde. Sous le soleil, chez moi. Ca fait du bien après la pluie incessante de ces derniers jours. ♥

      J'aime

      • Un fidèle passant 25 janvier 2021 / 12 h 37 min

        Ne soyez pas modestes, @ Elba et @ Sabine.

        Mais si, vous êtes +mieux équipées que nous les hommes pour en parler du fameux « Blason » de Brassens même,si celui d’Elsa connut lui aussi la notoriété par l’entremise de son non moins célèbre admirateur..

        « Ce va j in, quel su cc et »… C’est en tout cas ma déduction. Mais que le Maître à bord lui seul peut peut le connaître et bien des costauds des forts ont dû le reconnaître !

        Et tant pis si j’me trompe.

        J'aime

    • nouratinbis 29 janvier 2021 / 18 h 48 min

      Je me surveille en permanence mais pour l’instant je ne vois rien venir,
      mais je ne désespère pas, la grosse tuile peut encore me tomber sur
      la tronche (non, il ne s’agit pas d’une contrepèterie)!
      Amitiés.

      J'aime

  7. Gachno 26 janvier 2021 / 10 h 33 min

    Je vois que vous en êtes resté au fameux : « couper les nouilles au sécateur » de nos enfances !

    Pourtant notre ami vacciné n’ est pas encore mutant avec son succès du vaccin !

    Bonne semaine en Macronie…….

    J'aime

  8. Fredi M. 27 janvier 2021 / 11 h 08 min

    Si dimanche prochain
    Il n’y a pas de billet
    Chez Nouratin
    Nous saurons ce qu’il en est
    Du vaccin…

    J'aime

    • nouratinbis 29 janvier 2021 / 18 h 50 min

      Absolument, vous en saurez plus Dimanche…pour le moment;
      je vais sans doute en décevoir beaucoup mais je me porte
      comme un charme!
      Amitiés.

      J'aime

      • elba 30 janvier 2021 / 20 h 48 min

        Eh bien moi je suis bien contente de savoir que vous allez bien, Nouratin ! Et j’espère bien que ça va durer !
        (peut-être que le vaccin vous rendra stérile, mais au point où vous en êtes, ça ne vous dérangera pas vraiment, n’est-ce-pas ? Mdr !)
        J’attends votre mot de demain. Bisou.

        J'aime

  9. Ribus 31 janvier 2021 / 7 h 52 min

    Le vaccin était en filigrane dès le début de l’histoire et c’était en fait le but à atteindre. Tout a été foiré à dessein pour empêcher les médecins de soigner et les bons médicaments pas chers d’être utilisés. Jusqu’à présent, la Médecine semblait échapper au naufrage général. Le virus a mis en évidence que les incompétents notoires ont la parole tandis que les sommités sont priées de se taire. On pensait ce milieu socio-professionnel encore à peu près propre. On a découvert un microcosme gangrené par la corruption dénommée poliment « conflit d’intérêts » au bénéfice d’immondes personnages sans scrupules.

    J'aime

    • nouratinbis 31 janvier 2021 / 18 h 20 min

      ll est tout à fait clair que l’incompétence et l’impéritie ont dominé le débat
      et que la vérité se trouve probablement du côté du tiroir-caisse…comme
      la plupart du temps.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s