Le Covid ne passera pas!

Et voilà! Un an qu’on en parle de ce sacré virus! Un an, vous vous rendez compte? Et depuis lors c’est devenu notre compagnon du quotidien, le petit camarade de tout un chacun, celui qui alimente toutes les conversations, une sorte de grillon du foyer insonore. Pour ceux qui ne disposaient pas du moindre animal de compagnie, fût-ce un poisson rouge, voire l’un de ces pois sauteurs du Mexique chers à Pif le Chien, sympathique toutou marxiste-léniniste de nos enfances lointaines, pour ceux-là, disais-je le petit Covid crée une présence, comble le vide, pallie les solitudes. Bien sûr on ne saurait en attendre beaucoup de marques d’affection, mais il n’est pas si méchant que ça, somme toute, il ne tue pas grand monde, en définitive, guère plus de deux millions de macchabées recensés dans le monde entier, sur près de huit milliards d’êtres plus ou moins humains, c’est peanuts, comme dirait Hank Hulley, et mis à part quelques séquelles rarement très graves, on s’en remet fort bien, enfin la plupart du temps. En tout cas, au bout d’un an on aura tout dit sur le sujet, depuis ceux qui nient farouchement l’existence de la maladie, jusqu’aux plus angoissés dont les sombres idées conceptualisent un plan effroyable visant soit à éradiquer l’humanité, soit à créer une nouvelle espèce, moitié zombie-moitié robot. Un chose est toutefois certaine, cette sombre plaisanterie a commencé en Chine, dans des conditions assez obscures, c’est le moins qu’on puisse en dire, et au bout du compte on finit par s’apercevoir qu’elle leur profite à bloc, aux Chinetoques, depuis longtemps ils n’avaient fait de si bonnes affaires, les magots! Ça mérite qu’on jette un coup d’œil un peu appuyé, tout de même.
Donc le virus fait probablement ses premières apparitions vers Septembre/Octobre 2019. Sans doute avant, mais vous savez, là bas on fait dans la discrétion, la dissimulation et l’élimination, c’est tout de même un régime communiste, ne l’oublions pas, ils se sont débrouillés pour solder les niaiseries économico-marxistes mais ils ont conservé l’organisation politique. Ainsi, au début, nos amis Chinois n’ont pas chinoisé, dès qu’un toubib quelconque s’avisait de porter le pet, hop, ni vu ni connu je t’embrouille, il disparaissait le malheureux, et sans laisser de trace encore! A tel point qu’aujourd’hui on compte un certain nombre de lanceurs d’alerte de cet acabit dont nul ne sait ce qu’ils sont devenus…envolés, évaporés, sublimés, perdus pour toujours au fin fond de va savoir-où. Dans quel obscur goulag, dans quel cul de basse fosse les pauvres types ont-ils fini? On ne le saura jamais, la Dictature du Prolétariat les a effacés en douceur…enfin façon de parler. En somme, pour tout bien dire comme il faut, Xi Jinping et ses sbires se sont débrouillés pour planquer la merde au chat sous le tapis du salon. Ce faisant ils créèrent les conditions pour que le virus s’exporte tranquillement et transforme ainsi une épidémie localisée naissante en pandémie ravageuse…je ne dis pas qu’ils l’ont fait exprès mais ça ressemble un peu tout de même. Ensuite, ces braves jaunes nous montrèrent bien soigneusement la marche à suivre, confinement de Wuhan, rues désertes, hôpital de dix-mille lits construit en quinze jours, tout ça, quoi, il ne nous restait plus, à nous autres couillons occidentaux, qu’à attendre sagement la première vague de Covid…et à essayer d’imiter les Chinetoques…ce qui nous conduisit à placer nos économies en coma artificiel et nos populations en résidence surveillée, nous rendant ainsi beaucoup plus vulnérables à l’agressivité venderesse de nos potes de l’Empire du Milieu. Résultat des courses ils terminent l’année avec une croissance de 6,5% au quatrième trimestre et 2,3% pour l’exercice 2020…pour mémoire, nous autres franchouilles ce sera -8,3% et l’Europe -7,9%, l’ignoble Trump ayant quant à lui largement limité les dégâts avec un petit -3,8%, soit, qu’on le veuille ou non, six bons points tout de même en dessous de la Chine. En un mot comme en cent, ils nous ont tous grave niqués, les mandarins-citron! Le Covid, pour eux, ce fut l’occase rêvée de refaire le coup du Grand-Bond-en-Avant, mais cette fois-ci sans tomber dans le trou, les temps ont drôlement changé depuis le Grand Timonier! Alors, entendons nous bien, je ne suis pas en train de vous raconter qu’ils ont fabriqué le virus, ces jaunes, je n’en sais rien du tout! En revanche, je constate juste qu’ils ont bien compris la manière de s’en servir…n’est pas Présipède qui veut!

Pour ce qui concerne ce dernier, je puis vous assurer qu’il est bien embêté. Vous comprenez, le brave garçon voit aujourd’hui, avec la trouille au ventre, fondre sur lui les échéances électorales. Alors le Covid c’est très bien, d’accord, depuis bientôt un an il n’est plus question que de ça, tout le reste passe à la trappe, les syndicalistes se terrent au fond de leurs locaux syndicaux, l’opposition n’a pas grand chose à raconter vu que de toute façon la soi-disant Droite eût fait à peu près aussi mal que notre petit président et sa clique de tafioles effarouchées et que la Gauche de tout poil n’aurait pas manqué l’occase de nous ruiner encore plus sûrement que les actuels détenteurs du pouvoir. Donc il se trouverait plutôt pépère, le petit Macrouille à sa Bribri, certes, quasiment plus de gilets jaunes à l’horizon, les mesures de couvre-feu et autres limitations drastiques vident les rues, les banlieues continuent leur petit bonhomme de chemin entre criminalité et islamisme mais à bas bruit, on n’en parle presque pas, et lorsqu’un petit garçon blancos se fait lyncher en pleine rue du XVème et en plein jour, on étouffe le coup vite fait…d’ailleurs tout le monde s’en fout, ce qui compte c’est la parole divine qui tombe, jour après jour, de la bouche d’un de nos ayatollah du coronavirus, Présipède quand c’est grave, Cachsex quand ça l’est moins, Véran, Salomon, le professeur Défraîchi et autres médicastres quand il convient de meubler un peu! Nous autres citoyens de mes deux nous ne vivons plus que dans l’attente de ce qui pourrait nous tomber sur la gueule et qu’un des pignoufs précités pourrait nous annoncer. Tout cela donne une certaine impression de tranquillité paisible, un confort de gouvernement comme nul n’en avait connu depuis Monsieur Thiers et encore…
Oui, seulement voilà, tout doucement les élections approchent, les régionales et les départementales, déjà reportées de trois mois pour cause de virus, arriveront en Juin, sauf catastrophe assez probable au demeurant, et tout de suite après s’ouvrira la grosse affaire, la pré-campagne pour les présidentielles de l’an prochain. Tout le reste n’étant que littérature, c’est là ce qui capte l’attention et mobilise totalement les pensées Élyséennes. Pas tellement les régionales, ils savent l’affaire dores et déjà pliée et la déculottée magistrale à peu près acquise pour la Répupu qui marche. Il faudra quand même veiller au grain pour éviter des couillonnades dans le genre des dernières municipales avec leur palanquée de pastèques triomphantes, sans compter qu’il s’agit à présent de freiner le Rassemblement National de la Marine qui pourrait bien reprendre du poil de la bébête. Mais ce qui passe avant tout, c’est évidemment la perspective de 2022, et là, en revanche, il faut la jouer fine, histoire d’assurer non seulement la présence de Présipède au second tour, ce qui n’est pas forcément acquis, mais encore celle de la mère Le Pen, l’assurance tout risque contre la perte du super-gros fromage. Donc on publie de jolis sondages, ceux qui voient remonter la cote de popularité du président à 40% (décidément c’est un article à pourcentages) et aussi ceux qui mettent Manu et Marine au coude à coude au premier tour tout en prédisant la courte défaite (48%-52%) de la seconde. Ce faisant on arrive à persuader le gogo qu’il a intérêt à voter pour le Candidat du Bien, s’il veut éviter l’immense désastre de l’arrivée du diable en jupons au sommet de l’État.
Toutefois, cela ne suffira pas. Il faut aussi se débrouiller pour remonter autant que possible l’image de Macrounette en chef de guéguerre contre le Covid. Parce qu’évidemment, jusqu’à présent il a plus le profil du général Gamelin que celui du vainqueur d’Austerlitz (juste à ce moment-là et pas après, bien sûr). Du coup, ils ont concocté un scénario alambiqué destiné à persuader tout le monde, y compris les ministres, les professeurs Défraîchi et consorts, les media et, bien entendu le vulgum-pecus en son entier, de l’imminence incontournable d’un troisième confinement. Et puis Vendredi soir, ô surprise enchanteresse, ô merveille inespérée, nous vîmes un Premier Ministre un peu bizarroïde, secoué de tics, le regard hagard comme s’il venait de fumer un gros pétard, nous décliner tout à trac une série de mesurettes manifestement improvisées en dernière minute, histoire de dire qu’on en ajoutait une nouvelle couche…mais légère. Et nos braves médiatiques de nous expliquer en long en large et en travers qu’il s’agissait là d’une décision personnelle du Président qui, seul contre tous, décida en son âme et conscience d’attendre encore un peu avant de nous incarcérer à nouveau. Ah, le grand homme, ah, le sage, ah le gouvernant avisé,! Vive Macron tiens! Longue vie à petit Présipède, notre Guide adoré, que la Constitution soit bientôt modifiée afin qu’on puisse le nommer président à vie, tiens, un bon plébiscite au moment opportun et nous y voilà…et après… pourquoi pas? …Empereur des Français…qui sait? Ne nous emballons pas, mais tout de même, il en aurait l’étoffe, pas vrai? Surtout qu’en plus de tout ça et l’air de rien, il arrête avec détermination une décision des plus courageuses: désormais il barricade nos frontières, enfin un petit peu…mais vous vous rendez compte de ce que cela signifie, j’espère? Ben oui, quoi, désormais le virus a un passeport! Comme changement ça se pose là, car nous le savons tous, entre un sans-papiers et un avec, la différence de traitement est considérable! Et par conséquent, partout, des marches de l’Est à Roissy, de la Gare du Nord aux péages d’Autoroutes, les contrôles se montreront impitoyables! A l’instar du fascisme, un seul mot d’ordre: le Covid ne passera pas! Allons enfants de la Patrie-i-eu…

Bonne semaine à tous et respectez scrupuleusement votre couvre-feu, ne serait-ce que par amour pour notre petit Guide (en attendant mieux) bien aimé!

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

29 réflexions sur “Le Covid ne passera pas!

  1. Pangloss 31 janvier 2021 / 17 h 37 min

    D’ici qu’il y ait un impôt exceptionnel « covid », il n’y a qu’un pas. Un peu plus qu’un pas en fait car il ne verra sans doute pas le jour avant les présidentielles. Mais à la rentrée 2022, on va déguster.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 31 janvier 2021 / 18 h 13 min

      Oui, pour le moment ils vont faire le dos rond, mais, aussitôt Présipède réélu
      ils vont nous faire payer cher cette plaisanterie, les vieux sont particulièrement
      dans le collimateur…on les laissera voter comme il faut et on les niquera
      ensuite.
      Comme tu dis, on ne perd rien pour attendre!
      Amitiés.

      J'aime

  2. G.Mevennais 31 janvier 2021 / 18 h 02 min

    C’est sans doute un peu tôt pour parler de la présidentielle, mais, pour l’instant, je ne vois rien qui puisse changer le résultat du dernier scrutin : Macron/Le Pen. Qui pourrait troubler la « belle ordonnance de ce jeu politique » ? et en posant la question d’une autre manière, quel candidat, actuellement, en dehors des deux précités, a une chance de s’imposer ? N’oublions pas l’influence des « médias » qui vont se déchaîner et les coups bas qui vont pointer leur nez (vote par correspondance et/ou électronique…) « On » va faire « mousser » la mère Le Pen pour s’assurer de sa présence au second tour ‘ça commence avec ses 48%) avant de la descendre en flèche entre les deux tours, mais je peux, bien évidemment me tromper.
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles
    NB : J’espère que c’était du second degré la dernière phrase de votre précédent billet, car, je le suppose, personne ici ne souhaite vous voir malade et si ça se passe bien, c’est une excellente nouvelle.

    J'aime

    • nouratinbis 31 janvier 2021 / 18 h 17 min

      Oui, vous avez raison, les choses se passeront comme vous le dites.
      Pour ce qui me concerne tout va très bien, aucun problème, merci de
      vous en inquiéter mais je termine ce soir ma deuxième semaine de
      vacciné de frais et je me porte comme un charme. J’attends avec
      impatience la seconde injection pour pouvoir enfin avoir la paix…si les
      variants m’en laissent le loisir.
      Amitiés.

      J'aime

  3. Mildred 31 janvier 2021 / 19 h 34 min

    Eh bien voilà, tout est simple ! Il suffisait de le dire, et avec talent, et tout le monde aura compris ce qui jusqu’alors était incompréhensible !
    Bravo ! Et continuez sur cette lancée : vous faites nos dimanches soir !

    J'aime

  4. elba 31 janvier 2021 / 20 h 41 min

    Je ne sais pas quoi dire à tout cela, Nouratin. Vous ne m’avez même pas fait sourire ce coup-ci.
    Et puis j’en ai assez : Vade retro corono ! Depuis un an on dirait qu’il n’y a que cela qui se passe dans les chaumières. Que ce soit à la tévé pour ceux qui regardent (pas moi), ou aux infos radiophoniques ou encore sur le net.
    Au moins il y a quelque temps, il y avait le sujet de The Donald. Cela faisait un peu diversion.

    Contente que vous alliez bien. Gros bisous.

    J'aime

    • nouratinbis 31 janvier 2021 / 21 h 40 min

      C’est bien vrai ça, il nous manque le gros Donald.
      J’essaierai de trouver autre chose la prochaine fois…mais ce
      sera dur!
      Merci et gros bisous aussi.

      J'aime

  5. Un fidèle passant 31 janvier 2021 / 21 h 02 min

    virus (2020)

    Quel plaisir vous nous offrez là : vous relire en votre billet du 26 janvier 2020. Quel souffle, quelle inspiration !

    Félicitations en tout cas pour votre aptitude à mieux encaisser l’injection que les malheureux cobayes Israéliens (aux dernières nouvelles).

    Pour cette bravitude, vous aurez mérité d’être reconnu vrai enfant de la Patrie-i-eu.

    .
    Très cordialement.

    J'aime

    • nouratinbis 1 février 2021 / 16 h 16 min

      Il va sans dire que, n’ayant pas été baptisé au sécateur, j’ai une résistance
      à l’ADN messager très supérieure à nos amis des rives du Jourdain, enfin
      je suppose.
      Mais comme enfant de la patrie-i-eu, je fais plutôt pale figure!
      Amitiés.

      J'aime

      • Un fidèle passant 1 février 2021 / 20 h 55 min

        Oui, nous l’espérons tous ici également pour vous, que votre supposition soit la bonne Si cette observation, aussi scientifique que bien d’autres en ces jours, s’avérait exacte elle pourrait révolutionner l’anthropologie. Pas moins.

        Enfin, bien qu’étonné par votre conversion à l’expérimentation, et pour plagier un célèbre Noir Armoricain, après tout, « C’est votre chowa ».

        Enfant de la Patrie-i-eu… Un autre Armoricain, quant à lui de pâle figure, tenancier de blog expatrié et démocrate, a aujourd’hui à propos de notre actualité cette phrase, qui vous secoue les tripes, de rire :

        … »C’est étonnant comme on peut faire avaler n’importe quoi à des Français en leur faisant chanter la Marseillaise. ».

        Aimé par 1 personne

  6. Ribus 31 janvier 2021 / 21 h 04 min

    “…un Premier Ministre un peu bizarroïde, secoué de tics, le regard hagard comme s’il venait de fumer un gros pétard…” :

    Non, pas le cannabis qui une drogue qui fait planer donc inadaptée aux manifestations publiques. Même si tout n’est pas à prendre, je pense que Gérard Fauré nous dit que l’élite préfère la “coke”. Je n’imaginais pas le sieur Castex en consommer contrairement à son patron. A la limite, je ne blâme pas : ces gens ont des emplois du temps de dingue, dorment 4 heures par nuit, se mettent eux-mêmes une pression d’enfer et côtoient à longueur de temps journalistes et artistes qui sniffent de la poudre chaque jour qui passe voire chaque heure qui passe.

    “….désormais il barricade nos frontières, enfin un petit peu…mais vous vous rendez compte de ce que cela signifie, j’espère? ….”

    Le coup de la fermeture des frontières est un grand classique. En l’occurrence, si la Belgique ou les Pays-Bas n’ont pas fait de même, il suffit aux voyageurs en provenance de pays tiers de passer par Bruxelles ou Amsterdam pour venir tranquillement en France. Eh oui, ils sont dans l’espace Schengen! Donc, libre circulation pour eux-mêmes et leur virus personnel. De surcroît, les frontières terrestres sont un vrai Gruyère.

    J'aime

    • nouratinbis 1 février 2021 / 16 h 19 min

      Oui, je sais bien, il ne faut pas se faire d’illusion, mais l’important reste que
      le virus a désormais un passeport, youpi!
      Amitiés.

      J'aime

  7. FRACANAPA 31 janvier 2021 / 21 h 18 min

    Grâce à votre analyse implacable ( ou à cause ?), me voilà désillusionnée à 99/100 !!!🥴
    Bien amicalement
    Bonne semaine à tous !
    Sabine

    J'aime

    • nouratinbis 1 février 2021 / 16 h 21 min

      Désolé de vous ôter vos illusions!!! D’autant plus qu’il ne devait plus
      vous en rester beaucoup…
      Amitiés.

      J'aime

  8. Jacques Étienne 1 février 2021 / 0 h 01 min

    EX-CELL-ENT !

    J'aime

  9. Chris 1 février 2021 / 5 h 14 min

    Moi qui fouine partout, j’ai même entendu parler d' »état d’urgence » trèèèès prolongé qui ferait « glisser » les présidentielles à…la saint glinglin ..covid 21, covid 22, covid 23 ,covid 24 permettant ..fabriquer des « pics » en tripotant les chiffres et en agitant le spectre de quelque mutant trèèèèès mortel n’étant pas, après tout, très difficile ..j’ai entendu aussi parler de se rdter de machines à voter Dominion …covid 2022 oblige ….
    Vrai : en Mars 2020, Air France m’a proposé un Paris – Amsterdam- Rome vu qu’il n’y avait plus de Paris – Rome !!!

    J'aime

    • nouratinbis 1 février 2021 / 16 h 25 min

      Nous n’avons pas fini d’en voir, des vertes, des pas mures et des carrément
      pourries!
      Mais le coup du Paris-Amsterdam-Rome est absolument fabuleux, après ça
      ceux qui n’auraient pas compris faudra grave s’inquiéter à leur sujet!
      Virozibouilles.

      J'aime

  10. carine005 2 février 2021 / 13 h 56 min

    Excellent, comme d’hab.
    Ici, tout, ou presque, fonctionne normalement.
    Enfin quand je dis presque… Les voyages aériens et maritimes sont très contrariés (c’est bon pour l’empreinte carbone, ça fait plaisir à Greta), les cinés sont fermés, la préfecture ne reçoit plus les administrés. Donc pas grand chose fonctionne en fait. Mais comme ça fonctionne très mal d’habitude, et toujours avec beaucoup de retard, on ne sent guère la différence.
    Les bars et restos sont ouverts en journée et en soirée jusqu’à 21 h. Sauf qu’il y a un couvre-feu à 19 h en semaine et du samedi19 h (je crois) au lundi matin 5 h.
    Il faut donc présenter un ticket de caisse en cas de contrôle.
    Je ne suis pas sûre des heures, parce que de toute façon, même en temps normal, je ne traîne pas dans les rues le soir, trop dangereux.
    Les restaurateurs qui ont survécu au premier confinement bossent quasi normalement, avec les mesures de sécurité of course.
    La spécialité du cru fait grise mine. Les travailleuses du sexe brésiliennes, guyaniennes, surinamiennes, dominicaines sont bien embêtées à cause du couvre-feu. Mais bof, ya internet pour arranger les choses discrètement et de jour. Donc finalement, elles doivent prier pour que ça dure encore longtemps. Micron-prostituées : même combat, entre collègues.

    Finalement, je me demande comment j’ai pu écrire ce que j’ai dit au début, que tout fonctionne. En fait, pour faire bref, c’est le caca, quoi.
    Mais on s’estime heureux de ne pas à avoir à porter le masque dans la rue. Pour le moment.

    Bonjour à Germaine !

    Et solizoubidarenosc !

    J'aime

    • nouratinbis 2 février 2021 / 20 h 10 min

      En effet ce n’est pas l’Amérique, oups…oui un peu tout de même mais
      bon, ça n’est pas pire qu’ailleurs. C’est bête pour les putes, les pauvres,
      le chiffre d’affaire doit en prendre un vieux coup.
      Mais sinon, finalement, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes
      possibles, c’est bien là l’essentiel.
      Coronazigrobouilles.

      J'aime

    • nouratinbis 2 février 2021 / 20 h 11 min

      Merci pour Mémaine, ce sera fait…je le dis à Marcel, bien sûr, car perso je
      ne m’approche pas trop de la bête…

      J'aime

    • elba 2 février 2021 / 22 h 45 min

      C’est où, « ici », Carine ?
      Trinque à notre santé, si les bars sont ouverts. 😉
      Gros bisou !

      J'aime

  11. Un fidèle passant 5 février 2021 / 15 h 06 min

    @ Elba.

    En cette fin de semaine, et à l’approche d’un prochain et souhaité billet dominical, et à la suite du rapprochement que vous osez, des antinomiques gros mots que sont devenus trinquer et santé, voici qu’enfin et en américain on nous promet open-bar…

    [video src="https://resistancerepublicaine.tvs24.ru/cc-content/uploads/h264/0K9oKOgyYbip7hk5DOc9.mp4" /]

    Soignez-vous bien par principe de précaution, mais avec modération, comme préconisé sur la bouteille.

    Aimé par 1 personne

    • elba 5 février 2021 / 17 h 21 min

      Bonjour, Fidèle passant,
      Eh bien voilà qu’il va me falloir acheter une cargaison de « polyphénol » ! 🙂 Un p’tit coup de rouge par-ci, un par-là, et hop ! nous serons immunisés !

      Ce sont les potes de « derrière Napoléon » qui vont être vraiment ravis de la nouvelle !

      En tous les cas, les complotistes disent que le vaccin, ça tue ! (allez voir chez Paul, l’échelle de Jacob, il y a plusieurs endroits où ça parle de cela.)
      Bon ! C’est pas tout. Je vous offre un petit verre de Bourgogne ? 🙂

      Bonne santé à vous et à tout le monde.

      J'aime

      • Un fidèle passant 5 février 2021 / 20 h 35 min

        Bah, @ Elba,

        Vous avez raison, et en fin de semaine, on peut bien se débonder un peu sur le blog de Nouratin, à qui si le lien fonctionne, on pourra dédier cette haute pensée de l’humour breton :
        Qui ne s’exprime pas, « madoué », qu’à l’occasion d’anniversaires.

        http://www.elevagequalitetouraine.fr/carte-bon-anniversaire-en-breton/

        Un de nos compatriotes Trégorois vient d’ajouter à sa régionale célébrité en quittant ce bas monde à l’approche de sa 109ème année, après un vedettariat de 3-4 jours post-vaccin..Mais de noter l’incidence, c’est être complotiste, ce que nous ne sommes pas.

        Allez, kenavo !

        J'aime

  12. elba 5 février 2021 / 21 h 19 min

    Jolie petite carte d’anniversaire !!! 🙂
    Euh… vous concernant je ne sais pas, mais personnellement je suis une sale complotiste. J’étais d’essstrème drouate aussi. (je le suis bien moins concernant Marine, à présent ;))

    En prison ? P’têt bien un jour…

    Je suis désolée pour le brave monsieur de 109 ans. Qu’il repose en paix.

    Bonne soirée et bisous.

    J'aime

  13. carine005 7 février 2021 / 17 h 55 min

    Et bien ?
    Il est passé où, Nouratin ?
    Quand on sait qu’il s’est fait vacciner, ya de quoi s’inquiéter, non ?

    J'aime

    • elba 7 février 2021 / 18 h 19 min

      Coucou Carine !
      Tu t’inquiètes ? … Patience, 17h55 c’est parfois un peu tôt.
      D’ailleurs, je le vois, le nouveau post de Nouratin.
      Je vais le lire de ce pas.
      Gros bisou ♥

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s