Qui sème l’Islam récolte l’islamisme

Les temps deviennent vraiment durs! On ne dit rien, vous savez, nous les vieux fidèles de notre port d’attache, ce bistrot légendaire, cœur palpitant de nos amitiés indéfectibles, refuge des esseulés, des époux martyrs dans le genre Grauburle, des pochetrons invétérés comme Jean Foupallour, et raison de survivre pour la brave Thérèse (1) qui se morfond désormais dans l’appartement étriqué de l’étage au dessus. Un estaminet fermé c’est la mort lente des pauvres gens qui en vivaient d’une manière ou d’une autre, l’équivalent d’un bannissement sans espoir de retour, la condamnation injuste, la coupure d’oxygène! Vous vous rendez compte, tout de même? Le centre de gravité de nos existences qui disparaît tout à coup dans la quatrième dimension! Bientôt le glas sonnera, bordel! Tant que ce putain de virus nous empoisonnera la vie, la route du zinc -comme disait Paul Raynaud (2)- restera coupée. Donc ça va mal et ça dure! Trop longtemps, nous ne tiendrons pas la distance, la nostalgie et la morosité nous détruirons bien plus sûrement que ce coronavirus à transformation qui se fout de nos gueules à muter tout le temps, à tort et à travers, dans tous les coins du monde, sans nous laisser le moindre répit. Sans compter qu’il s’exotise à tout berzingue, le salopard! Le variant anglais, à la rigueur, on n’était pas fondamentalement contre, ça restait grosso-modo par chez nous, il se montre plus contagieux que le chinetoque, d’accord, mais on peut encore le niquer avec un bon vaccin -à condition d’en avoir, certes- Il restait donc potentiellement maîtrisable, le mutant rosbif, moins démoralisant, un peu comme s’il trimballait le look de Boris Johnson, en somme, plutôt rigolo, inquiétant mais sans excès. En revanche on commence à nous en annoncer des plus terribles! Le sud-africain, par exemple, le virus à la sauce zoulou si vous voyez le genre, un petit monstricule qui vous saute sur les cellules et qui ne vous lâche plus avant de vous avoir dévoré les poumons jusqu’à la dernière alvéole! Et celui-là, si j’ai bien compris, il se fout du vaccin comme de l’an quarante avant Mathusalem! Une vraie malédiction! A se demander s’il n’y aurait pas quelqu’un derrière pour piloter l’opération, genre Allah, vous mordez le topo? Bon je veux bien admettre qu’en pareille hypothèse on s’attendrait logiquement à un virus nord-africain plutôt que sud, j’en conviens volontiers mais vous savez, Il serait bien capable de brouiller les pistes, Le Tout-Puissant-Miséricordieux-A-Ses-Heures, histoire qu’on ne s’en gaffe pas et que ça arrange bien les papelards du Maire de Trappes, par exemple… Comment ça, vous ne voyez pas le rapport? Bon j’ai compris, faut que clarifie, ce n’est pas gagné mais asseyez vous là que je vous tape le spliquement, comme on dit dans les Yvelines-Ouest.

Alors voilà. Il était une foi (islamique) dans la ville de Trappes, un maire d’un genre assez particulier en ce sens qu’élu en mars dernier sous le règne du covid, son élection fut illico invalidée par le Tribunal Administratif de Versailles en raison d’une série d’irrégularités frisant l’escroquerie au point d’entraîner, en supplément de programme, un an d’inéligibilité à l’encontre de l’intéressé. Je vous précise tout de suite que s’agissant d’un garçon issu de l’immigration maghrébine, il fallait vraiment que les griefs fussent gratinés pour décider des juges à lui infliger pareil camouflet! Vous pensez, pour une fois qu’une Chance Pour la France parvient à décrocher la timbale municipale, ça fait tout de même de la peine de le renvoyer à ses chères études! Sans compter qu’en plus c’est un copain de Benoît Hamon, ce mec, un membre éminent de Génération.s (« s » comme socialo, ou comme salafiste,ou comme sale connard, allez savoir) le parti du héros malheureux de la dernière présidentielle, vous savez, Monsieur 6%! Pour tout dire, un islamo-gauchiste de la plus belle eau. Donc, le maire en question n’a manifestement rien à foutre dans la mairie trappiste, sauf que l’individu a fait appel de sa condamnation et continue, par conséquent, d’occuper le fauteuil! C’est ainsi que fonctionne le sacro-saint « état de droit » dans ce pays, un type se fait élire au mépris de la loi et des règles les plus élémentaires de la démocratie, et cependant il reste en place indéfiniment jusqu’à ce que le Conseil d’État se décide à jeter un coup d’œil au dossier, ça peut prendre longtemps, vous savez, il a tout plein de travail le Conseil en question, alors laisser un zigomar éminemment douteux comme premier magistrat d’une commune de trente deux mille habitants, ça ne les tarabuste pas plus que ça…la République, quoi.
Cela dit, la particularité de Trappe apparaît justement dans le rôle pionnier qu’elle joue en matière de prise de pouvoir par les nouveaux maîtres d’une partie de plus en plus significative du pays. Les principes de base résident dans l’alliance contre-nature entre, d’une part, les dhimmis de la bonne vieille gauche laminée par Présipède et, d’autre part, la Religion du Prophète, celle qui a tendance à prendre toute la place si vous avez le malheur de lui laisser un peu de champ, ce qui se produit depuis un sacré bout de temps, et pas seulement à Trappes, hélas, trois fois hélas! Dans la bonne ville en question, l’histoire récente met en évidence une stratégie de conquête à connotation salafiste très prononcée. Ayant vécu quelques temps dans les Yvelines, voilà un quart de siècle, j’avais déjà pu constater un grand changement de population touchant à différents degrés certaines localités aux noms qui fleurent si bon nos terroirs ancestraux, comme Mantes la Jolie (tu parles), Sartrouville, Montigny le Bretonneux, Guyancourt, Chanteloup les Vignes tout ça, mais singulièrement Trappes, laquelle se distinguait déjà par l’allure vachement islamique d’une proportion considérable de la population; sans le climat on se serait cru à Sidi Mohamed Es Sadok, pour tout vous dire. Sous l’angle de la tranquillité sociale ce n’était déjà pas brillant et l’on pressentait une probable évolution vers quelque chose d’assez terrifiant, sans pouvoir encore en avoir une claire conscience, et surtout sans pouvoir le moins du monde en faire état, sauf à risquer les foudres d’une partie dominante de l’opinion qui trouvait tout cela très enthousiasmant (vous savez, « touche pas à mon pote« , le « vivre ensemble« , ces absurdités fabuleuses qui nous ratiboisent la peau). Par la suite, les choses se sont bien précisées, en 2000 les gentils immigrés à djellaba se sont débarrassés des Juifs locaux en foutant le feu à leur synagogue, entre autres joyeusetés. Après quoi, la forte colonie Portugaise, qui résistait tant bien que mal, a fini par céder sous les coups de boutoir d’une population bien décidée à se débarrasser des infidèles de tout poil, ce qui concernait particulièrement, à l’évidence, les Lusitaniens précités qui, au bout du compte, prirent eux aussi, la poudre d’escampette. Force resta donc à la Loi Islamique, laquelle s’applique depuis chez les Trappistes, ces derniers n’ayant d’ailleurs plus grand chose à voir avec leurs homonymes moines taciturnes affiliés à l’Ordre Cistercien de la Stricte Observance, sachant que si stricte observance il y a, elle ne vise plus désormais la règle de Saint Benoît mais bien la Charia qui s’impose en ce lieu sans la moindre concurrence. Et Trappes, dans le genre « territoire perdu de la Répupu » vous auriez du mal à trouver mieux, c’est une sorte de porte-étendard!
Et résultat des courses, vous avez un pseudo-maire socialo-islamique qui se rebiffe grave lorsqu’un prof de philo, complètement dégoûté de faire la classe à de jeunes coranisés, menacé de mort par la populace importée, finit par tout balancer aux media. Trappes exposée en place publique, le prétendu premier magistrat qui tracte dans les lycées et amène les caméras chez un « barber » censé raser également les dames (l’histoire n’en dit pas plus), le coup du barbier-mixte, vous mordez le topo? Et, pour faire bon poids il se dit menacé de mort par va savoir qui, le maire croupion…bref un salmigondis de pantalonnades grotesques qui prêteraient à rigolade sans le spectre de ce pauvre Samuel Paty, en fond d’écran avec sa tronche sous le bras. Alors, comme je vous disais, pourquoi pas un petit geste d’Allah qui viendrait en appui de ses fidèles serviteurs en nous balançant un variant du covid encore pire que les autres chargé d’exterminer les sales Kouffar!
Mais à la réflexion, non, l’aide de Dieu on peut s’en passer, vous savez, avec des pointures comme Moussa Darmanin au Ministère de l’Intérieur, les hard-musul ont de beaux jours devant eux! Ce charmant garçon met des flics pour protéger le ci-devant maire de Trappes et en même temps organise la dissolution de Génération Identitaire, coupable de s’opposer à l’invasion du pays. Le danger, pour nous résumer, c’est toujours et partout l’ekstraimdrouate et rien d’autre, vous voudriez que ce soit quoi, je vous le demande? En vérité je vous le dis avec la sinistre assurance de celui qui assiste impuissant au naufrage de son barlu: qui sème l’islam récolte l’islamisme! C’est aussi simple que ça. A Trappes comme Place Bauvau et comme à peu près partout ailleurs ils sèment allègrement… « Le geste auguste du semeur« , comme disait Totor!
On est foutu, croyez-moi! Depuis le temps que je vous le serine…
Mais n’en passez pas moins une excellente semaine, ça ne coûte rien de le souhaiter.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Derrière Napoléon chapitre 1er. notamment

(2) A Georges Bidault, pochetron fameux qui lui demandait si la route du fer était toujours coupée, Paul Raynaud répondit du tac au tac « oui mon cher, mais je vous rassure, celle du zinc reste ouverte« .

16 réflexions sur “Qui sème l’Islam récolte l’islamisme

  1. Pangloss 14 février 2021 / 19 h 59 min

    On va faire comme tu dis: on va passer une excellente semaine ou du moins essayer. Pour les suivantes, après la lecture de ton billet, je pense que ça va être de plus en plus difficile.

    J'aime

    • nouratinbis 14 février 2021 / 20 h 04 min

      Il faut en effet vivre au jour le jour et essayer de faire confiance à la Divine
      Providence…ça ne mange pas de pain.
      Amitiés.

      J'aime

  2. G.Mevennais 14 février 2021 / 20 h 07 min

    Vous prêchez un convaincu, et le pire c’est que tout cela se produit avec l’assentiment actif ou passif d’une majorité écrasante de la population « franchouillarde ». Bien évidemment, nous avons dépassé le point de « non retour » et depuis longtemps, et pas seulement nous et l’Europe de l’ouest, mais aussi de l’Amérique du nord où Biden ouvre les frontières à tout va…. il n’y a plus d’échappatoire, peut-être encore, et je n’y cois pas beaucoup, aux pays de l’est, qui, en se rapprochant de la Russie, pourrait être un rempart contre le cancer qui se développe à vitesse à vitesse « grand V »….Mais là, on s’engage dans un chemin dont, perso, je ne connais pas vraiment l’évolution.
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles.

    J'aime

    • nouratinbis 14 février 2021 / 22 h 38 min

      En effet, Gilles, ça se présente très mal, il n’y a que les pays de l’est qui s’en
      sortiront, parce qu’ils ont, eux, la volonté de s’en sortir, nous autres votons
      Macron et les Amerloques, Biden…ça dit tout!
      Amitiés.

      J'aime

  3. elba 14 février 2021 / 20 h 25 min

    Personnellement, Nouratin, je trouve ça très bizarre, ces « variants » brésilien ou africain du sud. Encore, comme vous dites, l’anglais n’est pas loin de chez nous. Mais les autres ? Il arriveraient par containers ?
    C’est un fait : « on » veut nous filer la peur, la morosité, la nostalgie… tous ces trucs qui affaiblissent notre système immunitaire. Il paraît qu’il n’y a pas eu plus de décès cette année que les années précédentes, sauf peut-être dans les ehpad. Peut-être que les établissements en question étaient plus peuplés que les autres années ?

    Quant à l’efficacité des vaccins, je n’y crois pas. Mieux vaudrait soigner pour en finir avec ce sale truc de covid. Mais, « pas le droit » !

    L’islam-religion-de-paix… Je crois que c’est voulu aussi de la part de nos dirigeants, qui ont pour certains d’entre eux autant de casseroles aux fesses que le maire de Trappes. Et ce, depuis de nombreuses années, malheureusement. Il ne faut plus habiter en ville à présent, si l’on veut vivre à peu près comme par le passé.

    Bisous à vous.

    J'aime

    • nouratinbis 14 février 2021 / 22 h 41 min

      C’est vrai, la ville est par nature facile à infester, la campagne est
      moins pratique à envahir, il n’y a pour l’instant que les Gitans qui
      l’infestent, et encore pas partout, ça reste donc vivable…pour le
      moment. Je vous souhaite que ça dure!
      Bisous.

      Aimé par 1 personne

    • jakobfalaise 28 février 2021 / 17 h 57 min

      Effectivement, un jour on nous dégottera un variant nigérian
      Ou un autre qui s’exprime en woloff ( ou en ouoloffe, pour graffer à la française)
      Nous pourrions accuser ces putasses de journalistes qui font monter la tension, la peur et toutes ces sortes de choses, mais reconnaissons que’ils ne font que répondre à un appel profond
      Une constante chez l’être humain lorsqu’il vit en communauté, être terrifié pour mieux pouvoir être rassuré
      Les religions nous ont montré l’enfer avant de nous montrer les divers paradis et les façons d’y accéder ( par ici la monnaie)
      Les politrouk nous ont montré les extrémistes ( attassion à narine) avant de nous montrer Makron ou Biden
      Les journalistes, sur injonction de leurs payeurs ( les patrons de presse, les publicitaires, le gubernamen qui leur fait un avoir fiscal de 7000€/an) nous montrent l’épidémie, les morts de réanimation ( comme si on pouvait faire autre chose que mourir en réanimation) les victimes du covid long qui « ne s’en sortent pas »( d’autant plus qu’ils sont salariés,perso, j’en ai pas vu qui fussent travailleurs indépendants et covid long) les variants variables, avant de nous indiquer la case confination, puis le passeport zaniter et vaccinal

      J'aime

  4. Chris 15 février 2021 / 5 h 37 min

    Très dégueulasse affaire que ce scandale de Trappes qui risque bien de dégénérer grave … des trucs infectes caps de nous faire oublier le covid & Co et de diluer les fautes très graves de Micron et sa troupe de scientistes dans un pschiiiit digne du meilleur cru de Coca Cola ..

    Aimé par 1 personne

    • nouratinbis 15 février 2021 / 6 h 11 min

      Tout ça s’intègre bien dans la stratégie de Macrouille, il commence à faire
      monter Le Pen, c’est sa seule chance de s’en sortir l’an prochain…et il est
      probable que ça marchera encore.
      Arnacozibouille.

      J'aime

  5. Gérard 15 février 2021 / 8 h 11 min

    Si ce que vous nous racontez est vrai – le fait que les juifs, les souchiens, les portugais, tout ça, aient quitté Trappes, cela prouve simplement que l’envie du vivrensemble rèpublicouille ne les étouffait pas, et ce n’est pas Ducon-Abruti qui me contredirait. Amitiés hallal (on ne sait jamais !)

    J'aime

    • nouratinbis 15 février 2021 / 19 h 33 min

      Sans doute faut il y voir un manque de civisme de la part des gens
      concernés. Ducon-Abruti leur aurait expliqué qu’ils étaient victimes
      d’un sentiment d’insécurité…manque de pot à l’époque il n’était pas
      encore garde des chiottes!
      Amitiés salam aleïkoum.

      J'aime

  6. Un fidèle passant 15 février 2021 / 9 h 39 min

    C’est amusant, comme un mot, une phrase par association d’idées viennent vous ramener un flot d’images, de voix, de titres de bouquins et d’auteurs jamais lus.

    Ainsi le bistrot de Thérèse, pourrait-il avoir sa place dans « La Compagnie des zincs » ? Pour les désenchantés de la Saint-Valentin, une ritournelle, https://www.youtube.com/watch?v=MWeTxybc_4A et pour la célèbre sortie historique de Paul Raynaud, la diction de Gabin s’imposerait.

    Mais ce passage d »Un Singe en hiver »…

    …tient un peu du bombardement quotidien que nous subissons et que vous décrivez d’une verve que nous aimons chez vous.

    Comme de bien entendu, ce dernier verre pour la déroute.

    J'aime

  7. Fredi M. 15 février 2021 / 11 h 06 min

    Vous pensez, pour une fois qu’une Chance Pour la France parvient à décrocher la timbale municipale

    Boh…
    Tous les candidats le sont à Trappes il me semble…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s