Eruption

Oulalah! Ça me rappelle quelque chose cette affaire de volcan islandais qui se réveille! Attendez que je me rappelle, diable à mon âge les souvenirs ne se maîtrisent plus aussi élégamment qu’à la bonne époque, quand j’étais jeune et beau…enfin jeune, quoi, parce que les nanas qui me trouvaient une ressemblance avec Alain Delon (en large) il n’y en avait pas des masses…une seule, à vrai dire, même pas miro mais vachement gentille, une bonne copine quoi, jolie en plus…faut voir aujourd’hui, sacrebleu! Saleté de vieillesse! Une blague sadique que nous a mijoté le bon Dieu…mais que lui avons nous fait, à Celui-là, pour qu’il nous traite de la sorte? Je me perds en conjectures, vous savez, et je ne suis pas le seul, nous sommes même des chiées à nous poser la même question… Et comment expliquez-vous, s’il vous plaît, l’engouement de toutes ces pauvres vieilles pour une Église où l’on prie le Zigomar qui nous torture ainsi? Le mec vieux, son église c’est plutôt le bistrot. Là on trouve une logique en béton parce que derrière le rade on oublie. Même qu’au bout d’un certain nombre de godets on ne se rend plus compte de la malédiction qui accable le vieillard décati. Le cacochyme, le podagre, le sourd, l’édenté, le gâtouillard, tout cela se fond dans l’espèce de torpeur cotonneuse dont la biture montante enveloppe la clientèle mathusalèmesque. Mais la vieille, elle, son rêve éthéré, son oubli éthylique c’est la religion, l’opium des mémères…enfin je parle pour celles de chez nous, bien sûr, le monde déclinant des catholiques assaillis de partout, encerclés par les hostiles de tout poil, bientôt chassés comme Adam le fut du Paradis à cause de cette petite coquine d’Eve. Cette dernière y est sans doute pour quelque chose dans la ferveur des pauvres nanas, obligées de se faire pardonner les incartades de l’arrière, arrière, arrière…bon enfin, on va la faire courte, grand-maman. Remarquez bien que ça se pratique de moins en moins, la religion, chez la femme ménopausée, elle a trouvé le moyen de faire durer, désormais. Bien sûr c’est variable en fonction des gonzesses, de leurs moyens financiers, de leur manière de tenir à leur esthétique personnelle pour réparer des ans l’irréparable outrage. De moins en moins irréparable, du reste, car la cosmétique, la médecine, l’hormonothérapie et la chirurgie ont progressé à un rythme prodigieux sur un marché tellement juteux qu’il attire les meilleurs et les plus malins à commencer par nos amis israélites qui savent toujours flairer le coup exceptionnel bien avant tous les autres. En conséquence vous vous trouvez aujourd’hui en présence de certaines octogénaires qui vous donnent l’impression d’avoir quarante ans de moins…enfin de loin, tout de même mais c’est déjà ça. Nous autres bonshommes qui savons (de Marseille) avoir franchi la limite de validité du ticket, nous cherchons rarement à tricher avec l’âge et les rares qui s’y risquent plongent irrésistiblement dans un ridicule terrifiant, la pire des tristesses parce que le refus désespéré du désespoir se révèle encore pire que le désespoir lui même, pathétique, pitoyable, lamentable, grotesque! Je ne citerai pas le moindre nom par un reste de charité chrétienne, toutefois ça ma démange un peu, je l’avoue…
Bien, passons, foin des digressions sinistres qui vous conduisent irrésistiblement à vous contempler le vieux nombril avachi; la question n’est pas là, moi je vous parlais volcan islandais. Pourquoi? Eh bien figurez vous qu’en ces contrées lointaines et quasi-polaires, réchauffées seulement par une géothermie naturelle d’origine volcanique, un vieux cratère endormi depuis le treizième siècle vient de renouer avec l’éruption. Et donc, parti dans une logorrhée propre à nous écarter quelques minutes du sujet en question, j’ai eu le temps de me souvenir des évènements qui, voilà près de onze ans, défrayèrent grave la chronique, je veux parler de l’éruption de l’Eyjafjallajtankull. A relire ce que j’écrivais à l’époque, le volcan d’Islande présente un danger considérable pour l’avenir de l’humanité, un peu comme le coronavirus, voire même le Coranovirus, mais avec des méthodes différentes, quoi, là on parle de refroidissement généralisé et durable de la planète, ça vous fait vachement froid dans le dos et même ailleurs, ce genre de couillonnade. Surtout qu’à bien y regarder, d’après la Presse (bon, d’accord, vous avez raison, bonjour la fiabilité, mais quand même…) il apparaît que ce nouveau volcan de mes deux, le Krysuvik, lequel se trouve un peu au sud du mont Fagradalsfjall, pour vous situer…ah bon? Ça vous situe que dalle? Alors on va dire à quarante kilomètres de Reykjavík, là ça va mieux, non? Ah, pas plus, et puis vous vous en foutez comme de votre première blennorragie? Bon, okay alors, c’est quelque part du côté du Père Noël, ça vous va comme ça? Oh et puis flûte, je poursuis, sans quoi on y sera encore demain matin!
Donc, le volcan Krysuvik, réveillé depuis peu, présente, à en croire les folliculaires, le risque de ne plus se rendormir à nouveau pendant un sacré bail. Figurez vous que la fois précédente, vers 1200 et quelques, la plaisanterie avait duré environ quarante ans! Cette saleté risque alors de nous refaire la même en nous foutant un bordel inouï et même inuit pour parler plus précisément, jusqu’aux abords de l’an 2061, vous vous rendez compte? Du coup, toute honte bue parce que je l’avais quelque peu largué aux oubliettes, celui-là, j’ai appelé mon vieux copain Ordür, celui qui m’avait déjà rencardé sur l’Eyjafjallajtankull. Ordür Tuppudukudürdürsson, il s’appelle, de son nom complet, un type très sérieux, n’empêche, et très érudit. En dépit d’un coup de vieux manifeste, ces choses s’entendent au téléphone, surtout quand l’intéressé tape manifestement sans retenue dans la gourde de brennivin… Ah oui, je comprends, vous ne connaissez pas…décidément faut tout vous enseigner, des puits d’ignorance ma parole! Il s’agit de la boisson locale! Le brennivin c’est une eau de vie de pommes de terre…ben oui, qu’est-ce que vous voulez, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, et là bas essayez donc de faire pousser des pruniers ou des poiriers, tiens fume! Seule la patate se cultive à peu près, et ce grâce précisément à la géothermie, laquelle les préserve d’un permafrost généralisé qui eût condamné les malheureux compatriotes de ce cher Ordür à la famine et à une extinction aussi précipitée qu’irrémédiable.
En attendant, il est toujours là, ce vieil Ordür, fidèle au poste et prêt à me fournir tous éclaircissements au regard des spécificités islandaises. Pour ce qui est du volcan Krysuvik, il m’a tout bien expliqué: c’est un gentil, Krysuvik, il ne ferait pas de mal à une puce de renne, celui-là. Et d’ailleurs c’est simple, il me l’avait déjà dit, dans son bled les volcans dont il convient de se méfier s’identifient par le suffixe « jtankull« . En conséquence, autant l’Ejafjallajtankull de sinistre mémoire apparaît comme extrêmement dangereux, autant ce brave Krysuvik ne ferait pas peur à un bambin de six mois, sa petite colère durerait-elle un siècle qu’elle produirait juste un joli spectacle pour les nuits d’hiver. Rien d’autre. Remballons donc notre inquiétude dans l’attente du prochain jtankull en éruption, pour le moment, ouf ça va, nous pouvons dormir sur nos deux oreilles. Tant mieux parce qu’avec le virus nous avons encore de quoi baliser.
Mais ne vous imaginez surtout pas que je m’en irais à présent vous parler du covid 19. Je vous le dis tout net: là ça va, ras le bol, y en a marre! Les petits merdeux qui prétendent nous gouverner, tant en France que dans l’Union Européenne, commencent à me briser les précieuses ridicules en petits morceaux. Même pas foutus de vacciner les gens qui le souhaitent, complètement paumés face à une épidémie à laquelle ils n’ont jamais rien compris, ils prétendent toujours nous dicter leur ligne de conduite. Voilà pourquoi je préfère encore vous parler des volcans islandais, ceux-là au moins savent ce qu’ils font!

Il se fait tard, je vous donne rendez-vous Dimanche prochain pour de nouvelles calembredaines.
Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

26 réflexions sur “Eruption

  1. Pangloss 21 mars 2021 / 19 h 38 min

    Les volcans islandais, ça nous change du virus et de ceux qui en parlent trop. D’autant plus que je suis vacciné (et toi aussi). Ce vaccin doit nous protéger des formes graves. J’ai quand même un peu peur. Non pas à cause de ce que racontent les anti-vax, les complotistes de tout poil ou les raoultiens indécrottables mais parce qu’à mon âge, avec ma petite santé et ma faible constitution, une forme bénigne risque de m’envoyer en réanimation.
    En attendant, je te lis avec plaisir. Et je ricane devant le spectacle pitoyable qu’offre ceux qui croient nous gouverner.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 22 mars 2021 / 19 h 37 min

      Cela dit, une forme bénigne sera toujours préférable à une maligne, mais
      je pense que le vaccin protège bien, je vois des tas de gens, je fais des bises
      et pour le moment sans le moindre symptôme.
      Merci, pour moi aussi c’est toujours un plaisir que de te lire.
      Amitiés.

      J'aime

  2. elba 22 mars 2021 / 7 h 37 min

    Trop tard, Nouratin, vous nous en avez tout de même parlé de ce satané coronusvirus !
    Cela m’a fait du bien de vous lire, ça m’a changé les idées un petit moment. Les temps sont durs pour moi… Une mauvaise nouvelle, et d’autres qui s’y ajoutent. J’avoue que je ne sais plus trop où je suis.

    Bisous chagrins.

    J'aime

    • nouratinbis 22 mars 2021 / 19 h 39 min

      Je compatis et forme des vœux pour que tout cela s’arrange.
      Bisous consolatoires.

      J'aime

  3. JJS 22 mars 2021 / 8 h 28 min

    Excellent,Amitiés ainsi qu’à ELBA

    J'aime

  4. Gérard 22 mars 2021 / 10 h 48 min

    Tout cela est un peu déprimant.
    Les temps passés à nous parler de ce volcan vont être autant de temps pendant lequel on ne pourra pas nous parler du virus, de ses variantes (pourquoi les bretons ont droit à en avoir une et pas les autres, je vous le demande), du nombre d’entrèes en réanimation, du nombre de sorties – que ce soit les pieds devant ou en dessous, de l’évolution des taux d’incidence, du nombre de décès, du nombre de vaccins commandés, payés, livrés, refusés, envoyés en Afrique, injectés, des tranches d’âges les plus exposées, des départements confinés ou pas ou seulement un peu, de ceux qui vont l’être et jusqu’à quand, du nombre de prunes infligées et réglées dans les quarties sans cibles (non, là, je déconne, c’était pour voir si vous me lisez), des démêlés de l’UE avec AstraZeneca, du nombre de km au-delà desquels le virus devient vraiment méchant, des dérogations au couvre-feu ou au confinement pour pouvoir dénoncer les violences policières et/ou le racismesystémique, bref de tout ce qui fait le charme de la vie en macronie … Pfffhhh …
    Amitiés et/ou bises quand même à tou.te.s !

    J'aime

    • nouratinbis 22 mars 2021 / 19 h 41 min

      Oui, c’est pour ça que ce petit volcan islandais nous rafraîchit un peu les idées.
      Amitiés non inclusives.

      J'aime

  5. Chris 22 mars 2021 / 11 h 28 min

    ça serait pas l’a première fois qu’un volcan, islandais ou moins, provoque une cata à niveau quasi planétaire…celle du Krakatoa en 536 mit à genoux tout l’hémisphère nord …et ce fut la cata économique ( famines et donc guerres) qui permit aux muzz de conquérir et convertir l’impossible …l’hiver volcanique fut suivi, bien entendu, de la grande peste de Justinien …et tout se calma un peu seulement autour de l’an 800….on n’est pas rendus …

    J'aime

    • nouratinbis 22 mars 2021 / 19 h 44 min

      Oh zut! J’espère que l’islandais ne nous fera pas le même coup…
      remarque les muzz on les a déjà…
      Grozibouilles.

      J'aime

  6. G.Mevennais 22 mars 2021 / 11 h 32 min

    Ah ! la décrépitude « due à l’âge », vous remuez le couteau dans la plaie, il n’a plus qu’à s’accrocher et profiter un max des petits bonheurs de la vie courante et garder un moral d’enfer, c’est essentiel. Quant à la saga des volcans, deux ou trois « rigolades » de ma part ont émaillé la lecture approfondie ‘c’est le cas de la dire) de votre prose très….explicite. Quant à la covid, j’attends que tout cela se décante, je fais comme « Charles ».
    Amitiés, cher Nouratin et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles
    NB : Courage Elba, n’allez pas déprimer malgré « la loi des séries » :

    J'aime

    • nouratinbis 22 mars 2021 / 19 h 46 min

      Faut pas m’en vouloir mais j’aime bien les volcans, moi, c’est joli, ça
      tient chaud et ça garde intactes les anciennes cités romaines, un vrai
      plaisir!
      Amitiés Gilles.

      J'aime

  7. Isabelle Mazan 22 mars 2021 / 11 h 39 min

    Quand je suis au volant le matin, j’écoute les Grandes Gueules. Brièvement car leur presque unique sujet c’est la coronafolie et je n’en peux plus même si jusqu’ici j’ai préservé ma santé mentale en n’écoutant ni Véran ni le croque-mort ni Castex qui ne sait plus quoi dire le jeudi et donc allonge la sauce en nous parlant de barbecue entre amis, paternalisme oblige. Sacrément longue phrase, n’est-ce pas?
    Merci Chris, j’ignorais tout ça.
    Amitiés également pour ELBA

    J'aime

      • jakobfalaise 22 mars 2021 / 21 h 06 min

        C’est le printemps !
        Et j’ai ressorti la moto du garage
        Plus de radio, plus de puanteur d’humidité dans l’habitacle mal ventilé, un vrai bonheur

        Aimé par 1 personne

  8. elba 22 mars 2021 / 16 h 39 min

    Merci à tous de votre gentillesse qui me réchauffe un peu le coeur.

    J'aime

  9. G.Mevennais 22 mars 2021 / 17 h 47 min

    @ Chriss : Chère Chriss, le Krakatoa, en 536 ? De mémoire, cela doit se situer vers 1880 (je n’ai pas voulu vérifier, car c’est trop facile une fois qu’on est passé par Wikipédia). Par ailleurs, je crois qu’il y a eu, au XVIII ème siècle, une énorme éruption Islandaise, celle la, dont les cendres se sont répandues sur la terre et auraient été à l’origine des très mauvaises récoltes par manque d’ensoleillement et aurait pu déclencher les revendications (manque de pain) qui allaient aboutir à la révolution française (à vérifier aussi, si possible).
    Amitiés.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 22 mars 2021 / 19 h 50 min

      Il a pété grave deux fois, le Krakachose, en 536 et 1883…Wikipedia, évidemment.

      J'aime

      • jakobfalaise 22 mars 2021 / 21 h 09 min

        Lorsque j’ai voyagé à la réunion,y avait des ticheurtes d’une marque « pardon ! »
        Sur l’un d’eux, on voyait une paire de fesses émergeant d’un bloudjine trop serré, et la légende « la pété volcan »
        Très classe
        Mais y avait pas ma taille

        Aimé par 1 personne

  10. Un fidèle passant 22 mars 2021 / 20 h 34 min

    Cher Monsieur Nouratin,

    Vous retrouver au soir des dimanches est toujours un plaisir et résister à celui de vous l’écrire est bien difficile. Même quand on est conscient du peu d’intérêt de son commentaire. Mais il m’a semblé à la lecture des commentaires de votre plus proche carré de fidèles, que bien qu’étant un de vos derniers arrivés, il me fallait dire @ Elba, que j’aime bien plaisanter, qu’un volcan… c’est comme ça…

    Comme vous : vous, vous rappelez… »éruptive ». Allez, souriez !

    J'aime

    • nouratinbis 23 mars 2021 / 19 h 57 min

      Merci, Monsieur Passant Fidèle, je vous apprécie infiniment plus que feu votre
      homonyme Castro (qui n’avait même pas de « e » au bout de son nom).
      Amitiés.

      J'aime

    • elba 24 mars 2021 / 17 h 35 min

      Merci à vous tous pour vos petits mots qui me touchent tellement !
      Mon cousin de 70 ans et ma maman reposent à présent dans le même cimetière, et mon amie Rose à qui l’on a ouvert le crâne en début de semaine suite à son AVC n’a plus qu’à réapprendre les gestes du quotidien, en espérant que tout se passera bien.
      Cela m’a fait beaucoup de choses à supporter dans le même week-end.
      Il ne reste plus qu’à continuer à vivre avec les bons souvenirs et à rester proche de mon amie. Et à pleurer encore un peu.
      La vie continue.

      J’ai souri, fidèle passant, avec votre allusion à « éruptive » ! 🙂 C’est tout mignon.

      J'aime

  11. FRACANAPA 23 mars 2021 / 10 h 56 min

    Avec vos histoires de volcans, l’Eyjafjallajtankull (11 ans déjà ?!?) et le Krysuvik (aujourd’hui et peut-être jusqu’en 2061 !?!), vous nous faites passer ‘grave’ le temps* !!!
    Bref, on rit, on pleure et sans qu’on s’en rende compte on vieillit avec vous…
    Bon, ça fait rien, on vous pardonne…

    Bonne mi semaine à tous
    Bisoux, Sabine

    *En tous cas votre écriture, elle, n’a pas pris une ride…😏

    J'aime

    • nouratinbis 23 mars 2021 / 19 h 58 min

      C’est gentil, vous savez, ça me fait bien plaisir!
      Bisoux à vous aussi, Sabine.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s