La bérézina de Robinette

Comme dit notre ami Hank Hulley, les politicards Démocrates amerloques sont les pires fucking-bastards que le monde ait jamais porté. Le type en question votant républicain depuis l’époque où il était encore puceau, de temps immémoriaux, donc, il n’y a pas lieu de s’étonner d’une prise de position aussi radicale. Cela dit, à bien observer, force est de reconnaître que l’assertion tient plutôt correctement la route. Si vous y regardez d’un peu près, ces gens-là portent tout de même le terrible fardeau de s’être trouvés les premiers, et Dieu merci les seuls, à balancer sans état d’âme la bombe atomique sur des villes abondamment peuplées de malheureux civils qui n’en pouvaient mais. Personne n’a jamais osé depuis, envisager une saloperie d’un niveau tel qu’en comparaison les crimes de guerre de nos amis Allemands passeraient pour blagues de collégiens en goguette. Vous imaginez, vous, les cris d’orfraie de tout ce qui pense comme il faut, si l’abominable Adolf s’était rendu coupable de pareil forfait sur Boston ou sur Los Angeles? Okay, je veux bien, il n’en avait pas les moyens, le Führer…c’est tout sauf une excuse, pas vrai, s’il avait pu il ne se serait sans doute pas gêné! D’accord, sauf que Truman, lui, il a carrément envoyé la sauce! Hiroshima et Nagasaki rayées de la carte, empoisonnées pour des décennies avec leurs morts tout de suite, leurs morts après des tas d’atroces souffrances et leurs survivants encore plus malheureux si c’était possible. Ça en fait beaucoup, ça, des victimes innocentes, mais que voulez vous, il fallait gagner la guerre le plus vite possible, ce qui fut fait. Les vainqueurs ne sont jamais punis pour leurs crimes, au contraire ils deviennent des héros, regardez un peu Staline vous comprendrez mieux.

Pour en revenir au parti Démocrate et à ses petits héros bien à lui, Hank Hulley faisait allusion à Robinette, vous savez, Sleepy Joe, le bon papa gâteux de White House, l’ex vice-président de Barack-Hussein, le pourfendeur de l’affreux Donald, le chéri de la bien-pensance, quoi, le sauveur de l’Amérique politiquement évoluée qui pense tout bien comme il faut Et donc il m’exposait, Hank, pas plus tard qu’hier et par WhatsApp interposé, le fond profond de sa pensée sur le président en question. A vrai dire, depuis le début il ne peut pas le saquer, le vieux schnock, il lui pue au nez rien qu’à le voir avec sa pauvre gueule bricolée tant bien que mal par des chrirugiens-esthétiques peu inspirés. Mais s’il n’y avait que sa tronche, au brave gâtouillard, la détestation en question n’aurait pas lieu d’être, le problème c’est le reste, tout le reste, et, désormais, le coup de l’Afghanistan. Alors ça, il ne gobe absolument pas, le sieur Hulley, ça nous le fout dans une rogne épouvantable, indicible, inextinguible!
– « Non mais tu te rends compte, old frog, à quel point il nous ridiculise ce bloody ass-hole? Voilà un complete big schmuck qui nous la joue du style let’s go, allez, on s’en va, bonjour chez vous et qui ne pense même pas à refermer la porte derrière lui! Un abruti intégral, quoi, incapable de comprendre que les corniauds d’Afghans qui marchaient avec nous, c’était juste pour récupérer un max de blé, pas pour aller se colleter avec les fous furieux enturbannés engraissés au coran! Motherfucker! Ça veut être président des Etats-Unis et ça n’est même pas foutu d’essayer de comprendre quelque chose au merdier absolu dont il veut se dépêtrer…et puis qu’est-ce que tu veux qu’il y capte à cette affaire de sauvages mal léchés? Il s’imaginait sans doute qu’ils allaient nous laisser partir bien poliment, les barbus cradingues, que les milliards qu’on y a laissés serviraient de coussin pour quand les collabos de là bas se casseraient la gueule! Parce qu’il le savait, cette espèce de shit of a coward , il le savait que l’armée bidon se déballonnerait à la première apparition des muz fanatiques, les moins cons de ses conseillers le lui avaient expliqué en long, en large et en travers à cet enfoiré! Eh bien il a écouté les autres, les humanitaristes à la beat my dick, des fucking eunuchs qui ne feraient même pas le différence entre une bonne-sœur et un ayatollah, vu que c’est habillé quasi-pareil!
Résultat des courses, la débandade! Tu me diras que la débandade c’est de son âge à ce graveyard challenger, sans doute… sauf que c’est tout le monde, là, qui ne bande plus, même pas d’une! Je te jure, la vraie bear garden! Fuck you, incredible! La honte! Shame, shame, shame, shame on that old schit! Sans vouloir faire de politique fiction, je te fous mon billet que l’autre là, le gros à tignasse blondasse, jamais il ne se serait laissé embarquer de la sorte! Okay, il avait compris la nécessité de se tirer du piège, mais jamais il n’aurait foutu son camp sans refiler le boulot à des mecs capables d’apprécier les tenants et les aboutissants. N’importe quel shitting dumbass peut comprendre qu’on ne sort pas de la nasse sans préparation préalable…sauf les fucking Democrats, bien sûr, cette engeance-là c’est stupid enough to eat hay! Plus con on ne peut pas trouver! »

Même en faisant la part d’une haine politique invétérée, viscérale et inconditionnelle, il faut bien reconnaître qu’il n’a pas entièrement tort, cette espèce d’Hank Hulley. Le comportement de Biden dans cette affaire apparaît proprement irresponsable. Sénilité, stupidité, inconscience, naïveté amerloque, je-m’en-foutisme? On se perd en conjectures. En tout cas, une bérézina comme celle-là, on n’en avait pas vu depuis la retraite de Russie! Encore convient-il de rappeler que la bataille de la Bérézina fut une réussite technique incontestable et, en définitive, une victoire militaire de Napoléon qui permit à la Grande Armée de se sortir d’un piège mortel tendu par les Russes. Aucune comparaison avec la débâcle piteuse et lamentable des pauvres Amerloques d’Afghanistan, subordonnés à une administration Biden plus minable que tout ce qu’on avait pu voir jusqu’à présent. Avec un chef de ce calibre, dont les qualités de stratège l’apparentent sans aucun doute à son illustre prédécesseur Jimmy Carter dit Peanuts, un type qui avait autant de raison d’occuper le poste que s’il se fût agi d’un cochon d’inde…quoi que finalement, sur un coup comme le désastre de Kaboul, peut être n’eût il pas réussi à se montrer aussi nul que Robinette. Pour tout vous dire, je crois qu’ils ont touché le gros lot, les compatriotes de l’ami Hank, ce vieux kroum c’est le champion incontesté toute catégorie!

Quoi qu’il en soit, les Talibans ont gagné. Victoire éclatante, en plus, et quasiment sans coup férir, ce qui donne une idée de l’état de déliquescence d’une armée Afghane sur laquelle Robinette et ses sbires comptaient pour pouvoir tranquillement filer à l’anglaise (entre Anglo-Saxons, vous savez…). Raté! Et maintenant voilà les Islamistes solidement installés sur ce territoire qui nourrit en son temps les forces de l’illustre martyr Oussama Ben Laden, le vainqueur des Twin Towers. C’est même, d’ailleurs, à cause de ce dernier et de leur projet de se débarrasser d’Al Qaïda -histoire de claquer le bec à une opinion publique un peu énervée- qu’ils sont repartis en Afghanistan, nos potes U.S. et qu’au passage ils nous y ont un petit peu entraînés aussi, voilà vingt ans déjà, comme le temps passe pas vrai? Sans oublier tout de même qu’au départ de l’action, comme on dit en rugby, ce sont bel et bien les Amerloques qui, pour emmerder l’URSS, avaient décidé de soutenir à bloc les Talibans! Si vous y comprenez quelque chose, vous… Remarquez, il n’y a pas grand chose à comprendre, vous savez, c’est juste un effet de la démocratie: les présidents- et donc leurs stratégies politiques- changent au petit bonheur la chance, tous les huit ans dans le meilleur des cas, parfois plus vite, comme au temps du précité Peanuts – vraiment trop con pour rester- voire, si l’on veut remonter plus loin, à l’époque du regretté John Kennedy, quand la Mafia jouait sa partie (plutôt décontractée) sans idée préconçue…bon, je vous fais grâce d’Abraham Lincoln, mais c’est bien parce que c’est vous!

Et voilà le travail! Robinette a donc confortablement installé l’ennemi juste là d’où ses prédécesseurs l’avaient chassé. Beau résultat, sans nul doute. Et nous en entendrons parler, je vous le garantis, pas en bien, certes, puisqu’il est toujours ennuyeux de fournir une base arrière à ceux qui veulent la mort de l’Occident…mais bon, ce dernier la mérite bien, la mort…avec des grands-chefs de cet acabit!

Que la Providence vous ait en sa Sainte Garde et réjouissez vous, cette brave Joséphine va entrer au Panthéon! Ça mettra un peu d’animation en ce lieu sinistre, tout de même! Celle qui fut en son temps la vedette adulée de « La Revue Nègre » (ben oui, qu’est-ce que vous voulez, ça s’appelait ainsi, je n’y puis rien, c’est historique) et qui se dandinait toute nue ou plutôt sobrement vêtue d’une ceinture de bananes (on demandera ce qu’elle en pense à Mme. Taubira), voilà qui nous change du temps de Malraux! Entre ici, Joséphine, avec ton cortège…oui, bon allez, passez une semaine de rêve et à Dimanche prochain, si Allah n’y voit aucun inconvénient.
Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

18 réflexions sur “La bérézina de Robinette

  1. realist 22 août 2021 / 17 h 47 min

    Mauvais caractère, vous vous égarez dans des détails mineurs, l’important c’est que Robinette a des jambes poilues qui plaisent aux enfants, si si…

    J'aime

    • nouratinbis 23 août 2021 / 18 h 28 min

      Oui, vous avez raison, il est évident que tout cela lui fait une belle jambe.
      Amitiés.

      J'aime

  2. Gérard 22 août 2021 / 17 h 59 min

    « En même temps », il me semble qu’on manquait un peu d’Afghans dans notre beau pays, c’est sans doute le moment ou jamais de remonter notre stock. Parce que les maliens, les somaliens, les érythréens, les maghrébins de toutes obédiences, les syriens, les kurdes, les irakiens, les kosovars, les Tchétchènes, ça ne saurait suffire à assurer nos retraites, ne trouvez-vous pas ? Et ce n’est pas le merdepot qui va me contredire, il a bien compris, lui, que l’immigration est non seulement une chance pour la France mais la garantie de son futur islamisé. Amitiés.

    J'aime

    • nouratinbis 23 août 2021 / 18 h 31 min

      Exact, un bon arrivage d’Afghans ne peut nous faire que du bien.
      Quant au Merdepot, sa vaste intelligence lui permet d’appréhender
      d’un seul coup d’œil tout l’intérêt de la situation.
      Vive Robinette!
      Amitiés.

      J'aime

  3. Grezillo 22 août 2021 / 19 h 14 min

    « Sublime, tout simplement sublime »…

    J'aime

  4. G.Mevennais 22 août 2021 / 19 h 32 min

    Ben oui,mais si les amerlocks avaient envahis le japon, combien de morts civils et militaires ? Sans doute bien supérieurs aux malheureuses victimes des bombes ? Quant à l’Afgantistan, il
    est,pour le moins curieux que la guerre est été portée là bas alors que, chez nous, nous dorlotons les islamistes, que faut il comprendre ?
    Bonne semaine à tous/toutes.
    Amitiés, cher Nouraiin.
    Gilles.

    J'aime

    • nouratinbis 23 août 2021 / 18 h 34 min

      Nous pourrions échanger, dix islamistes de chez nous contre un Afghan,
      par exemple, ça pourrait les intéresser de se retrouver entre collègues, non?
      Amitiés cher Gilles.

      J'aime

  5. Pangloss 22 août 2021 / 20 h 15 min

    Voilà un truc qui va donner des idées à tous les musulmans qui veulent s’attaquer à l’Amérique. Le Viet Nam avec les hélicoptères au dessus de l’ambassade de Saïgon, à la rigueur, ça pouvait passer. Quelques films de Rambo là-dessus et on pouvait encore rouler des mécaniques. Mais là! Là, c’est la déculottée totale, définitive, sans appel. Et Stallone commence à se faire très vieux. Je ne vois pas qui pourrait le remplacer. En revanche, je vois quelques candidats pour prendre la suite des Talibans. Des gens qui pensent qu’Allah est plus grand chez eux que chez leur voisin.
    L’avenir promet d’être rigolo. Espérons seulement que la France ne participera pas à la prochaine défaite.
    Amicalement.

    J'aime

    • nouratinbis 23 août 2021 / 18 h 36 min

      Nous avons encore de la ressource, je suis sûr que Présipède serait capable,
      à l’occase de son prochain mandat, de nous jouer un petit coup à la Biden,
      si les petits cochons ne le mangent pas…
      Amitiés.

      J'aime

  6. Le Rabouilleur 23 août 2021 / 9 h 14 min

    Vous faites semblant de ne rien comprendre :
    C’est une occasion inespérée d’envoyer des traitres afghans en Europe.
    Une nouvelle réédition du cheval de Troie.
    Ouvrons grandes les portes de la citadelle.

    J'aime

    • nouratinbis 23 août 2021 / 18 h 38 min

      Ce que vous dites me semble frappé au coin du bon sens…hélas!
      Amitiés.

      J'aime

  7. G.Mevennais 23 août 2021 / 10 h 17 min

    « avaient envahi… » Mille excuses pour cette faute primaire.

    J'aime

  8. Fredi M. 23 août 2021 / 12 h 36 min

    Avec Joséphine le Panthéon va devenir la dernière boîte de nuit (éternelle) à la mode…

    J'aime

    • nouratinbis 23 août 2021 / 18 h 41 min

      Dommage que Lova Moor soit une face-de-craie, elle aurait pu lui tenir
      compagnie dans quelques années.
      Amitiés.

      J'aime

  9. Arthourr 27 août 2021 / 19 h 06 min

    Le plus cocasse, c’est la retenue, la gêne, le feutré de tout le marécage médiatique françaoui.
    Pas beaucoup de vitupérations, de boulets rouges (toujours) ou d’anathèmes envers Jobi Joba.
    Comment une profession entière accepte de se laisser soulever le cul et d’en redemander, voilà qui ne laissera jamais de m’étonner (même si les sujets de sodomission abondent pour ces impétrants).

    J'aime

  10. nouratinbis 29 août 2021 / 10 h 25 min

    Faut reconnaître, c’est assez confondant, mais bon, ça fait longtemps
    que ça dure, ils doivent aimer ça, je pense…
    Amitiés.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s