Daltons et daltoniens

Un de mes amis, homme fort estimable au demeurant, aboutit à la conclusion que Présipède nous ayant enfoncés dans un pétrin invraisemblable il convient de voter pour lui en avril prochain afin qu’il s’en débrouille comme il pourra. Quand vous entendez des calembredaines de ce calibre, émanant de ce qu’il est désormais convenu d’appeler un CSP-Plus, vous pouvez vous faire du souci pour l’avenir du pays. Entre, d’une part, les adorateurs du petit Manu à sa Bribri, les inconditionnels béats, et, d’autre part ceux qui voteront pour lui en vertu de tout un salmigondis de raisonnements biscornus, ce mec, comme je vous le suggérais la semaine dernière, à toutes les chances de repartir joyeusement pour un second mandat.
Ils vont être servis, les électeurs macronniens -et les autres aussi, d’ailleurs, ne leur en déplaise- car leur petit champion parlera à la télé mardi prochain. En voilà une bonne nouvelle, il y avait longtemps qu’il ne nous avait pas fait le coup du 20 heures présipédique…Au fait, qu’est ce qui lui prend, tout à coup, comme ça, ex-abrupto, de nous tartiner un bon bourrage de crânes des familles sans motif évident? Mais, me direz-vous, a-t-il vraiment besoin d’une raison pour venir nous glisser des mots doux dans l’oreille? Après tout c’est lui le chef, non? Il fait ce qu’il veut, pas vrai, donc il va causer…comment dites vous, plaît-il? Ah oui, causer un grave préjudice, certes, mais indépendamment il parlera de certains trucs, le covid, notamment, ce qui lui donnera l’occase de nous rappeler à quel point la France (c’est à dire lui, faut pas déconner) a parfaitement maîtrisé la crise sanitaire. Alors que partout ailleurs les pauvres-gens tombent comme des mouches, nous autres, avec un taux de vaccinés qui frise les quatre-vingts pour cent et un pass-sanitaire en béton armé, prolongé, soit dit en passant, jusqu’à l’été prochain, nous rigolons quasiment à la gueule de cette saloperie de coronavirus. Sauf qu’on rigole, on rigole, d’accord mais il faut tout de même rester vigilant, appliquer ces putains de gestes-barrière qui tendent à se faire oublier, tout ça; et finalement, pour rester les meilleurs du monde, il nous faudra envisager la troisième dose à plus ou moins brève échéance. Voilà pour le virus. Après, bien entendu, il nous racontera à quel point -toujours grâce à lui, évidemment- les choses vont bien, la reprise est là et bien là, le chômage recule comme un âne hypocrite, et son plan de relance plein de milliards nous assurera des lendemains qui chanteront encore mieux que l’aujourd’hui. Avec tout ça, si on ne votait pas pour lui, on serait la dernière des patates, mais ça il ne le dira pas, ce sera implicite, faut tout de même pas déconner, on a beau avoir le CSA dans sa manche il serait regrettable qu’un couillon d’opposant s’avise de réclamer qu’on lui décompte le discours en question dans le temps de parole.
Et puis, il y a aussi l’anniversaire du Général…oui enfin, celui de sa mort, à Charlot Gros-Pif. C’est le jour où il est de bon ton d’aller à Colombey- Les Deux Mosquées… enfin, pour le moment encore » Les Deux Églises », histoire de se faire filmer en plein recueillement sur la dalle de marbre immaculé (oui, aussi, mais ça fait tellement longtemps…) vedette incontestée du petit cimetière de ce trou perdu au fin fond de la Haute-Marne. Et naturellement, en année pré-électorale, vous allez avoir le défilé de tous les prétendants au trône qui se réclament peu ou prou du grand prédécesseur. Et naturellement, avec Macrouille en prime- time, tous ces rigolos prosternateurs sur tombeau illustre en seront pour leurs frais, car la populace n’aura d’yeux et d’oreilles que pour le dispensateur de la parole Élyséenne. Qui, en effet, ira remarquer des plats de nouilles style Bertrand, Barnier, Pécresse, voire même Annie Dalgaud, la merde Paris, en train de gerber consciencieusement la tombe du vieux Charlot? Déjà qu’en temps normal on s’en foutrait comme de son premier képi, alors là, dans le genre flop cette bande de corniauds atteindrait des sommets. D’aucuns, même, prêteraient à Zemmour l’intention de se rendre à Colombey le 9 novembre prochain afin d’y annoncer, à sons de trompes gaulliennes, sa candidature à la présidence de la Répupu. J’ose espérer qu’il s’agit-là d’une crétinerie de journaliste. Toutefois, si jamais c’était vrai alors Présipède aurait intérêt à changer la date de son allocution à la con, pour le coup c’est lui qui ferait le flop!
Cela dit, il est vrai que dans l’entourage de ce dernier on se plaît à souhaiter que leur petit patron adoré se retrouve au second tour en face d’un des deux nauséabonds de service Le Pen ou même Zemmour. Peu importe ce qu’il faut penser de ce genre de racontar invérifiable, il est en revanche certain que le bonhomme aurait plus à craindre du second que de la première. Plus fin et cultivé, le type risquerait fort de lui tailler des croupières, voire, sait-on jamais, de faire basculer le scrutin; c’est fort peu probable mais suivant la tournure que prendront les évènements au cours des six prochains mois, l’envie de Macrounette pourrait décroître assez pour déplacer les 10% qui feront la différence. L’apathie du « citoyen lambda » apparaît cependant telle qu’il faudrait un cataclysme pour le réveiller au point de réaliser la nécessité d’un changement sévère de direction, d’un gros virage à droite. Manifestement les réalités que nous avons sous les yeux en permanence ne lui suffisent pas au citoyen lambda. Tant qu’il ne se sera pas fait égorger en même temps qu’on lui violerait sa femme et sa fille en tournante, tout en sodomisant son petit garçon sans le moindre lubrifiant, il ne bougera pas le gus en question…sans compter qu’une fois décapité il aurait forcément, aussi, du mal à réagir. Pourtant ces choses-là arrivent assez fréquemment mais elles ne touchent, Dieu merci, qu’un nombre restreint d’électeurs potentiels. Les horreurs qui se produisent dans quelques zones bien délimitées sont souvent passées sous silence et les clampins qui votent ne s’en aggravent pas le sentiment d’insécurité (comme dit le garde des sots). Il y a bien certains faits qui se déroulent au vu et au su de tout le monde, mais rien de bien méchant, sauf pour les victimes directes, bien sûr, mais les autres s’en foutent.
Par exemple, tenez, la bande de petits rigolos répondant au nom évocateur des Daltons. Des types en tenue de bagnards style Lucky Luke qui sèment la terreur dans les populations lyonnaises en roulant à tombeau ouvert sur de gros deux-roues surpuissants, évidemment dérobés à leurs légitimes propriétaires. Ces charmants jeunes gens, s’ils n’ont encore tué personne, rendent la vie impossible aux malheureux habitants des quartiers où ils sévissent, sans se voir le moins du monde inquiétés par une flicaille dépourvue de moyens efficaces pour les courser. Et quand ils parviennent à en choper un, les juges le remettent illico en liberté. Il y a bien leur chef, un rapeur surnommé Many-GT ce qui est bien pratique pour les media car ils peuvent ainsi faire abstraction de son vrai nom -Mehdi Fiad- lui il est en taule pour quelques semaines mais ses petits camarades, dont son second John Rachid, exigent sa libération immédiate parce que tel est leur bon plaisir. Ces jeunes gens se foutent ouvertement de la gueule des autorités mais bénéficient d’une bienveillance appuyée de la part d’un grand nombre de bien-pensants qui s’attachent à faire passer leurs exactions pour des blagues de collégiens. La meilleure qu’il m’a été donné d’entendre émanait d’une des « Grandes Gueules » de RMC. L’olibrius en cause déclarait vendredi dernier:  » De toute façon, même masqués on pouvait voir leurs tronches et constater qu’il s’agit de bons gaulois! ». Voilà qui donne une petite idée de la manière dont on nous présente les choses. Non seulement ces gamineries n’apparaissent pas bien graves, mais encore avons nous affaire à des « céfrans », alors hein, on la boucle et on passe à autre chose! Content de savoir, grâce à cet abruti, que Mehdi, Rachid et leur petits potes sont de bons lyonnais pure souche, élevés à la rosette arrosée de beaujolpif! Le pire c’est que l’émission dont il s’agit est très écoutée par des populations qui votent…enfin pour la plupart… D’où l’intérêt de faire passer le message des petits blancs bien plus agressifs que leurs potes issus de là-bas, dis… Vous avez donc pour le même prix à la fois les Daltons et les daltoniens, ceux qui ne distinguent pas très bien les couleurs…
Enfin voilà, quoi. Dans le caravansérail grouillant où nous survivons tant bien que mal, il ne nous sera pas facile de dégager le petit Présipède pour mettre à sa place celui qui pourrait sans doute remettre un peu d’ordre dans tout cet infâme bordel. Encore faudrait-il, si par impossible nous y parvenions, que tous les bons démocrates de la bien-pensance progressiste ne lui fassent pas, d’une façon ou d’une autre, la peau. Le problème se posera à peu près selon les même termes que dans l’hypothèse d’une victoire de cette sacrée Marine…on n’est pas sortis du boxon, c’est moi qui vous le dis!

Passez une bonne semaine, et si vous le pouvez, arrosez donc dignement la victoire de 1918; avec ce qu’elle nous a coûté, celle-là, ce sera bien la moindre des choses. Et vive la Répupu!

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

20 réflexions sur “Daltons et daltoniens

  1. G.Mevennais 7 novembre 2021 / 20 h 43 min

    comment pourrait on se sortir de cette embrouille ? Certains estiment que Z est presque là pour assurer la réélection du président en place. Cependant qui ? Et bien personne et je ne vois pas qui pourrait le battre. Nous allons donc continuer doit la descente aux enfers. Bah, je plains les personnes qui ont des enfants, mais comme les « opposants seront minoritaires, nous continuerons notre dégringolade, notre seule consolation est notre âge, est c’est bien peu.
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles.
    NB / Surveillez votre mail perso. Il me dit que vous aurez un petit mot qui peut vous être agréable, enfin, je l’espère. .

    J’aime

    • nouratinbis 11 novembre 2021 / 15 h 57 min

      Je ne sais pas si Z servira la réélection de Présipède, mais je crains qu’avec ou sans
      lui, il ne soit bel et bien réélu dans un fauteuil, ce qui marquera une nouvelle étape
      d’une dégringolade sans doute irrémédiable.
      Les pauvres gens qui nous succèderont seront bien malheureux!
      Amitiés.

      J’aime

  2. G.Mevennais 7 novembre 2021 / 20 h 49 min

    « Notre descente aux enfers »

    J’aime

  3. elba 8 novembre 2021 / 6 h 12 min

    Comme le dit Gilles, je fais partie des gens qui se disent que peut-être Z est sur le devant de la scène pour conforter l’élection de M…erdeux 1er.
    D’ailleurs, a t-il dit qu’il se présentait, le zorro en question ? Si ça se trouve, au dernier moment il nous dira que non. Ne resteront en lice que ceux qui auront été autorisés à l’être par les instances supérieures (vous savez, ceux qui ont « fait » Macron) ce qui ne nous donnera pas le choix.
    De toute façon, un Z serait-il capable de gérer correctement un pays, au lieu de continuer à le détruire ? Certes, il a quelques bonnes idées, mais ça ne fait pas tout.
    De plus, c’est assez simple de dire que les habitués du couteau à égorger seront mis à la porte, encore faut-il pouvoir le faire. Leurs pays respectifs n’en veulent pas, et je les comprends.

    Bref, comme on dit, « nous sommes dans de beaux draps » pas propres du tout ! (ou, comme vous le dites, nous ne sommes pas sortis du boxon.) Et puis, dès que j’allume la radio, j’entends que la plandémie repart de plus belle… Serons-nous reconfinés pour Noel ?

    Tentons de garder le moral malgré tout. Plein de bises à vous et à ceux qui passent ici.

    J’aime

    • nouratinbis 11 novembre 2021 / 16 h 02 min

      Perdu pour perdu, autant faire confiance à Z qui n’est pas un politicard comme
      tous les autres et qui a le courage de dire des choses qui fâchent beaucoup de
      monde. De toute façon, avec les autres nous sommes certains d’être foutus.
      Quant à la pandémie, vous savez, ça va, ça vient…
      Plein de bises.

      J’aime

      • elba 11 novembre 2021 / 16 h 20 min

        Ecoutez ce que dit Blachier, Nouratin :

        On nous a donc menti ! Qui l’eût cru ? 😉 J’ai écouté deux fois car je n’en croyais pas mes z’oreilles !
        Il nous a pourtant bien fait ch… , le Martin, avec cette plandémie !

        Bisous.

        Aimé par 1 personne

  4. Fredi M. 8 novembre 2021 / 9 h 51 min

    Ceci-dit celui qui s’engage fermement à mettre de l’ordre dans tout ce b…, qu’il s’appelle Tartempion ou Duchemol, je vote pour lui.
    Pour le moment je n’en vois pas beaucoup de crédibles…

    J’aime

    • nouratinbis 11 novembre 2021 / 16 h 04 min

      Pour être franc, moi non plus, c’est foutu depuis longtemps. Reste celui qui dit
      clairement les choses…
      Amitiés.

      J’aime

  5. Mildred 8 novembre 2021 / 10 h 25 min

    Ne dirait-on pas que mon commentaire, posté hier, ne soit pas passé ?
    Mais peu importe, c’était très intéressant de vous lire, bonne semaine à vous et à vos lecteurs.

    J’aime

    • nouratinbis 11 novembre 2021 / 16 h 08 min

      J’ai cherché en vain, votre commentaire semble s’être évanoui comme un
      elfe au grand soleil!
      Merci, de toute manière, et amitiés.

      J’aime

  6. Pangloss 8 novembre 2021 / 17 h 43 min

    J’ai du mal à me passionner par l’actualité et le futur qui nous attend, tellement prévisible (et prévu par ceux qui savent ce qui est bon pour nous). A moins d’événements exceptionnels, je vois Macron à l’Elysée pour cinq ans encore.
    Et à mon âge, les événements exceptionnels, je ne les souhaite pas. Je les craindrais plutôt.
    Amicalement.

    J’aime

    • nouratinbis 11 novembre 2021 / 16 h 09 min

      En gros, nous avons le choix entre le trépas rapide et la mort lente…il est
      clair qu’à nos âges le choix est vite fait…
      Amitiés.

      J’aime

  7. Fredi M. 9 novembre 2021 / 18 h 52 min

    Nouratin poste son billet puis reprend le maquis sans répondre aux commentaires… 🙂

    J’aime

    • elba 9 novembre 2021 / 19 h 05 min

      Il a peut-être autre chose à faire pour le moment, Fredi M.
      Nous ne sommes que mardi. 🙂
      Mais il est vrai que nous sommes tous, je pense, heureux de lire ses réponses à nos coms.

      Bonne soirée à vous et bisous.

      J’aime

  8. nouratinbis 11 novembre 2021 / 16 h 16 min

    Merci Elba, en effet, n’étant pas blogueur à plein temps, je suis parfois conduit à
    délaisser un peu, mais momentanément seulement.
    Bisous.

    J’aime

  9. Chris 11 novembre 2021 / 18 h 54 min

    C’est pas dit que le p’tit se représentera…il avait trèèèès mauvaise mine mardi soir…à mon avis Bribri commence à ruer dans les brancards à force de l’entendre dire des conneries et mentir comme un arracheur de dents .. …et ZOU !!!….direct Zorro financé par les memes qui ont propulsé Macron président ..

    J’aime

    • nouratinbis 13 novembre 2021 / 17 h 19 min

      Le financement, je ne suis pas sûr, en revanche que la Bribri en ait ras le chignon
      cela ne me surprendrait pas…l’affaire n’est même pas encore vraiment commencée,
      c’est après qu’on va rigoler…jaune, forcément.
      Grozibous.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s