L’irrésistible attrait du ventre-mou

Voilà, la messe ripoublicouille est dite, l’incident Ciotti est clos, force reste à la mollesse et à la pusillanimité. Ils ont choisi leur candidat, ou plus exactement leur candidate, la dame de centre-gauche qui leur rapportera, j’espère, une chouette veste en avril prochain. Il reste que le vote des militants L.R. aura mis en évidence les contradictions qui fleurissent chez ces gens-là. A la surprise générale, plus du quart des votants se sont exprimés d’emblée en faveur de Ciotti. Qui l’eût cru? Le petit bonhomme un peu ridicule mis en scène comme pervers sexuel par cette saloperie gauchiarde de Canteloup, le Niçois qui mal y pense, avec son crâne pelé et son accent de plouc vésubien, le looser né, en quelque sorte, le plus improbable des postulant à la magistrature suprême de la Répupu franchouille! Et ce mec là finit en tête du premier tour de la droite gentille, celle qui ne veut surtout pas risquer les critiques de la Gauche! Sans parler du programme: pareil que Zemmour et mieux que Le Pen, c’est tout dire! Un véritable trublion, le gros toutou dans le jeu de quille, le cheveu (oui, enfin…) sur la soupe des bien-pensants du gaullisme découillé et du giscardisme réduit au regroupement familial; bref tout le contraire du candidat bien consensuel, bien convenable, à l’image des quatre autres prétendants à l’investiture vaugirardienne. Voilà qui en dit long, tout de même, sur l’ambiguïté du parti en question. D’autant plus que l’affaire ne s’arrête pas là, pas si vite! Regardez donc un peu l’enchaînement des choses, sitôt le petit nissart sorti premier des urnes, les trois cocus du premier tour, comme un seul homme, invitaient leurs électeurs à porter leurs suffrages sur l’adversaire, la seconde qualifiée, la bonne centriste macron-compatible qui ne ferait pas de mal à un immigrant clandestin islamiste fomentateur d’attentat sur le territoire national. Et très vite, tout ce qui compte parmi l’élite républicouille, les grands pontes du parti, à l’instar de ce gros cochon adipeux de Larcher, et du patron des députés L.R. le gaucho-centriste Damien Abad, faisaient connaître leur penchant immodéré pour la présidente de la région-capitale. Tous contre le nabot grotesque autant que saugrenu, venu du fin-fond des marches de l’extrême sud-est, cette espèce d’animalcule dépourvu de pelage, égaré un instant au milieu des sacro-saintes élites du microcosme politique installé sur l’Olympe d’une Répupu dispensatrice de prébendes et de satisfécits mollassons! Une merde de chien galeux sur un tapis d’orient, quoi! Et malgré cette sorte d’ostracisme venu des cieux éthérés, le gnome des vallées maralpines (de cheval) réussit l’exploit de sortir du second tour avec près de quarante pour cent des militants L.R. de son côté… Ça donne à réfléchir, non?
Parce qu’en y regardant bien, les militants du parti en question se répartissent grosso-modo en trois catégories: en premier lieu les gogos qui pensent par procuration, majoritaires; ensuite les gens de droite, ceux qui ont voté Ciotti dès le premier tour et enfin les traditionnels électeurs flottants dont on ne sait trop sur quels critères ils se décident mais qui peuvent pencher du bon côté pour peu qu’on leur explique bien. En conséquence, mieux vaut tard que jamais, il va falloir leur expliquer clairement, aux L.R. des deux dernières catégories, que l’heureuse élue, toute bien comme il faut et toute bien propre sur elle qu’elle puisse être -et contrairement à ce qu’elle prétend haut et fort- ce n’est évidemment pas la droite, c’est même tout le contraire. Rappelons notamment qu’elle a rompu le jeune à la Mosquée, qu’elle a signé, en compagnie de Taubira, la tribune de Rokhaia Diallo « pour une république multiculturelle et post raciale« , qu’elle a appelé à voter Macron au second tour de 2017, qu’elle a déchiré la carte du parti parce qu’il penchait trop à droite et que son programme, en dépit de quelques babioles visant à créer une vague illusion, conviendrait tout aussi bien à Présipède. Certes Ciotti ne voudrait-il pas pour un empire abandonner son fromage Républicain. Il fait donc contre mauvaise fortune bon cœur, tout en créant illico son propre mouvement « A Droite« , on ne saurait être plus clair; et tous ceux qui auraient voté pour lui auront bien du mal à s’accommoder de la candidate-ventre-mou choisie par le congrès digital des Ripoublicons.

Cela dit, force est de constater qu’il s’est passé quelque chose dans le landerneau de la Droite bien-pensante. Ciotti s’est engouffré avec bonheur dans la brèche ouverte par Zemmour et une partie importante de la base a suivi. Tant et si bien que les favoris des media se sont pété la gueule, Barnier et Bertrand, les Double-Patte et Patachon de la politicaillerie traditionnelle, s’en sortent avec un coup de pied au cul qui leur a fait claquer les dents. La donzelle tire son épingle du jeu, pour des raisons dont nous n’avons somme toute rien à foutre mais qui découlent assez clairement de l’imposture médiatisée alliée à la niaiserie naïve de la majorité des électeurs. Mais, pour la première fois depuis au moins les primaires de 2016, on entrevoit à nouveau un mince espoir de retour à la raison. Le coup mortel porté par l’affaire Fillon pourrait bien s’oublier, à condition toutefois…
…Que la candidate L.R. se ramasse une gamelle au premier tour d’avril prochain! Mais pas seulement! Pour arriver à quelque chose, il importe aussi que ce soit Zemmour qui affronte Présipède au second tour. Pourquoi? Parce que Ciotti! Ce dernier n’appellera évidemment jamais à voter Le Pen, de tels reniements n’ont pas cours dans sa boutique. En revanche il marcherait sans problème avec le Berbère. Il l’a dit très clairement! Et si sa petite camarade se plante, il ne manquera pas de tenir parole. Donc, je ne vous fais pas un dessin, Zemmour soutenu par Ciotti au second tour c’est la moitié au moins des électeurs républicouilles qui se rangent sous sa bannière en compagnie des copains de la Marine, en tout cas ceux qui n’auront pas décidé d’aller à la pèche le 24 Avril 2022 et qu’on verrait mal voter Macrounette. Avec un peu…beaucoup? de chance ça pourrait constituer une petite majorité, en tout cas il s’agit en l’occurrence de la seule possibilité de sauver les meubles. A côté de cela, Marine au second tour ferait son plein à 35%, c’est plié d’avance; et par ailleurs que la victoire finale sourie à Macron ou à Pécresse, bonnet blanc-blanc bonnet! Dans les deux cas on est foutu!
Donc, pour vous résumer la marche à suivre, en tout cas celle que je préconise à ce jour et dont, bien entendu, nul n’est tenu de s’inspirer, il importera de voter Zemmour (si personne entre-temps n’est parvenu à le zigouiller pour de bon) afin de le hisser au second tour. Ce sera la condition nécessaire pour se débarrasser du petit Macrouille. Nécessaire mais certainement pas suffisante, car, vous savez, la sainte trouille n’a par dit son dernier mot et le vote bien tiède, bien centriste, celui qui vient encore un coup de s’imposer chez les Ripoublicons et qui répond, encore un coup, à l’attrait irrésistible du ventre-mou, pourrait bien hélas, au bout du compte, nous rapporter cinq nouvelles années macronneuses dont nous ne nous relèverons probablement jamais.

Que la paix des urnes n’en soit pas moins avec vous, ainsi qu’avec votre esprit.
Bonne semaine à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

15 réflexions sur “L’irrésistible attrait du ventre-mou

  1. serge 5 décembre 2021 / 19 h 27 min

    Les résultats du premier tour ont été très influencés par les « nouvelles cartes » des soutiens des candidats macron compatibles. Les résultats du deuxième tour, malgré ces cartes d’opportunité, montrent qu’une partie très importante des adhérents fidèles sont de la vraie droite et que beaucoup voteront Z …. A la louche, les ex électeurs de Fillon voteront à 50% Z et 50% Pecresse. Elle devra aussi chasser sur les terres macronistes.

    J’aime

    • nouratinbis 8 décembre 2021 / 19 h 30 min

      Elle a ses chances parce qu’elle rassure et qu’elle peut draguer le vote des
      femmes, il n’en reste pas moins que Prétresse et Présipède c’est bonnet
      rose-rose bonnet.
      Amitiés.

      J’aime

  2. Pangloss 5 décembre 2021 / 19 h 46 min

    Oui, c’est ce qu’il faudrait faire. Sans illusion si ce n’est le plaisir d’un baroud d’honneur.
    Amicalement.

    J’aime

    • nouratinbis 8 décembre 2021 / 19 h 31 min

      Sans illusion, bien sûr, après tout ce que nous avons vu, il faudrait que
      nous croyions encore au père noël démocratique.
      Amitiés.

      J’aime

  3. Mildred 5 décembre 2021 / 20 h 25 min

    La messe est dite. Ah bon ? L’incident Ciotti est clos ? Je ne crois pas ! J’ai cru comprendre qu’aussitôt rentré chez lui, il avait déclaré que le discours de Pécresse ne convenait pas, et voilà que Zemmour lors de son meeting – qui devait être raté mais qui fut réussi malgré les provocations – en a appelé à son « ami Ciotti » !
    Alors pas de défaitisme les choses ne font que commencer : on va encore pouvoir s’amuser un petit peu !

    J’aime

    • nouratinbis 8 décembre 2021 / 19 h 36 min

      Les Forces du Bien, avec leurs deux représentants rivaux ont dores et déjà
      repris le dessus. Zemmour et Le Pen sont condamnés à la figuration
      intelligente.
      Ne nous berçons pas d’illusion, la Charia c’est pour bientôt.
      Amitiés.

      J’aime

  4. Fredi M. 5 décembre 2021 / 20 h 36 min

    Voilà une élection qui s’annonce bien compliquée.
    C’est ce qui d’ailleurs va la rendre passionnante, et son issue incertaine.
    Mais j’ai peur que la droite, pourtant largement majoritaire, se ramasse une nouvelle pelle…

    J’aime

    • nouratinbis 8 décembre 2021 / 19 h 53 min

      Faut voir ce qu’on appelle « la droite » s’il s’agit de la mémère qui a gagné le
      congrès ripoublicon, même si elle bat Présipède nous aurons perdu.
      Amitiés.

      J’aime

  5. Boyer Geneviève 6 décembre 2021 / 10 h 00 min

    J’espère bien que ces ectoplasmes des cieux éthérés, qui comptent sur leurs belles gueules et sur des mathématiques racistes, vont se ramasser, se ramasser et se ramasser. Nous leur préférons les gnomes des vallées et les petits Berbères qui se comportent en hommes.

    J’aime

    • nouratinbis 8 décembre 2021 / 19 h 55 min

      Certes, mais l’électeur moyen aime bien ce genre de personnage, Présipède
      en est l’exemple le plus criant, Zemmour et Ciotti ne sont pas sexy!
      Amitiés.

      J’aime

  6. G.Mevennais 6 décembre 2021 / 11 h 45 min

    Je n’ai jamais compris l’attitude des électeurs qui votent en suivant des « consignes ». Ils ne sont pas capables, eux mêmes, de se décider sans écouter les « appels et recommandations » ? Tout cela me sort pas les naines, et, jusqu’à preuve du contraire, je continue de penser que nous « sommes foutus », nous avons trop « avalé de couleuvres » depuis des décennies.
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J’aime

  7. G.Mevennais 6 décembre 2021 / 11 h 46 min

    me sort parles « narines » (lol)

    J’aime

  8. nouratinbis 8 décembre 2021 / 19 h 58 min

    Hélas oui,cher Gilles, l’évolution implacable des choses ne laisse guère d’espoir.
    On nous a trop pris pour des benêts pour que ça marche encore, la lucidité ne
    laisse pas de place aux douces illusions.
    Amitiés.

    J’aime

  9. elba 10 décembre 2021 / 8 h 52 min

    Que d’argent, de paroles, de polémiques, pour ces « élections » qui n’en sont plus vraiment !
    Chacun de son côté, ment, promet des choses qu’il/elle ne fera jamais.
    J’avoue que tout cela me dégoûte. Je n’ai confiance en aucun des candidats supposés arriver au second tour.
    Mais j’avoue que j’aimerais être débarrassée de Macnéron. A condition que le remplaçant (ou remplaçante) ne soit pas pire, ce qui se pourrait.

    Par contre, Nouratin, je salue encore et toujours votre prose ! Elle est comme un morceau de chocolat que l’on savoure avec délice.

    J’aime

    • nouratinbis 12 décembre 2021 / 15 h 16 min

      Merci, c’est bien agréable aussi à lire!
      Bien sûr tous ces politicards sont des menteurs et des filous, c’est la
      démocratie qui veut ça. Toutefois il serait plus que souhaitable de se
      débarrasser de l’actuel président de la république, celui ou celle qui
      prendrait la place ne pourrait pas se révéler pire.
      Bises.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s