Devil’s Valentine

Sonnet à la Dame de mes pensées


Alors c’est décidé : je ne vous dirai rien
Petit ange adoré! Le monde entier vous aime,
Un de plus un de moins c’est du pareil au même
Et ce que j’écrirais vous le savez trop bien.

Voici de Valentin la fête qui revient
Sur un luth marketing nous chanter des poèmes
A me plomber le cœur d’une détresse extrême…
Parce qu’aimer tout seul ça fait un mal de chien.

On nous sert de l’amour à toutes les sauces
Et cependant jamais Cupidon ne m’exauce,
Il m’invite plutôt, ce con, à me brosser!

Par dessus le marché, ma belle amie, je crois
Que le Diable me fit, un jour, pour s’amuser,
Naître beaucoup trop tôt, et au mauvais endroit…

NOURATIN
Le 14 Février 2016

 

 

Publicités