Dormez bonnes gens…

Ouf! Le soulagement règne sur la sphère médiatique: le tueur de Munich n’a pas plus de liens avec le Djihad que l’islamisme n’en possède avec l’Islam…rien à voir, voilà tout. D’ailleurs s’il existe un rapport à établir c’est avec Anders Breivik, parfaitement, l’affreux norvégien blond, l’ordure de droite, le nazi à tronche d’aryen-criminel-né. Ça c’est vrai ça! comme disait en son temps la Mère Denis, puisque je viens à l’instant de le lire dans Le Figaro, alors hein? Je vous la coupe, pas vrai! La preuve? Ben c’est évident, le « forcené »-il convient à présent de le désigner ainsi- a pris soin d’agir cinq ans jour pour jour après le massacre de Norvège, ça saute aux yeux comme un pied au cul, non? Bon, il s’agit donc d’un déséquilibré, et extrémiste du mauvais côté par surcroît, respirons un grand coup, pour cette fois on est sauvé.  Non, parce qu’avec tout ce qui se passe depuis quelques temps, on aurait pu faire l’amalgame, vous savez, un Germano-Iranien, tout de suite on pense musulman, donc Daech, donc « terroriste »,  d’ailleurs les officiels chleus n’ont pas hésité dans un premier temps à donner dans le panneau, sans même savoir, une honte! Pourtant ils auraient pu réfléchir un tantinet, quand même! Déjà le nom, tenez, David Ali Sonboly qu’il s’appellait le gus, David comme Halliday (en espérant que ce ne soit pas comme Ben Gourion), Ali comme Juppé et Sonboly comme le volcan rital cinématographique, enfin presque…comment voudriez vous qu’un garçon qui trimballe cette sorte de blase se trouvât animé par l’esprit du Califat! On ne dispose même pas de la certitude que le mec confessât chez Mahomet, vous avez déjà vu des Muz qui se prénomment David, vous? Aaaaalors! Et même a supposer qu’il fît réellement partie de la confrérie des culs-en-l’air, ce sale facho, il eût appartenu, forcément, à la mouvance Chiite,    (cf. http://onefoutus.over-blog.fr/article-iconoclasteries-96349068.html ) rien à voir non plus avec l’État Islamique, au contraire, dans le genre ennemis héréditaires on pourrait difficilement trouver mieux, excepté ces saloperies de Rosbifs et nous autres, à la rigueur. Sans compter qu’ils viennent encore de s’en prendre plein la poire, ces pauvres Chiites, au moins quatre-vingts morts et trois-cents blessés des œuvres de deux saloperies de kamikazes djihadisés…mais bon, comme ça se passe à Kaboul tout le monde s’en fout vu que ni BFM ni I Télé ne sauraient y envoyer leurs équipes spéciales, trop loin et trop dangereux, alors on cause Tour de France et jeux Olympiques puisque, encore une fois, sur Munich nous voilà rassurés…

La question consiste cependant à comprendre ce qui les réconforte à ce point, nos chers media, dans cette affaire de forcené breivikéen ou prétendu tel… l’idée selon laquelle les Musulmans Fanatiques seraient moins terribles qu’on ne pourrait le croire? Le sentiment d’une omnipotence surestimée de l’État Islamique? Que non point, pensez vous, ces niaiseries on s’en tamponne, c’est du bidon. Par contre un attentat sanglant commis par un David illico catalogué extrême-droite, là ça pèse son poids de délicieuse surprise, dites donc! Ce coup-là ni Mohamed, ni Salah, ni Mehdi, ni Moussa, dites, juste David (d’ailleurs Ali on va le zapper aussi sec)! Ah, ils l’ont dans l’os, ces crevures de rassisses toujours prêts à nous niquer le padamalgam, rien à dire sur le massacre bavarois! Au contraire, il relève de leur infecte coterie, le massacreur… vos gueules, sales nauséabonds, balayez donc un peu devant votre porte avant d’aller pisser sur nos braves « Jeunes »… circulez, cette fois y a rien à voir! Ben oui, faut comprendre: au moins depuis les frasques de Mohamed Merah chaque fois qu’il y a une grosse merde il s’agit  d’une -ou plusieurs- « Chances Pour la France » (ou pour la Belgique, cela revient au même). En conséquence il devient particulièrement ardu, à la longue, de continuer à raconter les même conneries comme quoi « l’immense majorité » apparaît constituée par des gens paisibles et pénétrés d’un amour infini pour le genre humain. Au bout d’un certain nombre de tueries barbares ça décourage, on voit arriver le moment où il faudrait bien reconnaître que nous avons engraissé, au sein de nos « quartchiers sans-cible »,  toute une multitude haineuse animée d’une seule idée: nous faire la peau. Je veux bien qu’on puisse parfois, comme à Nice, gloser sur la présence d’un fort contingent de Musulmans parmi les victimes, mais c’est comme l’omelette norvégienne à la Anders Breivik, quand on utilise la grande poêle on ne peut pas vérifier un par un les œufs qu’on casse, y a forcément du dégât collatéral. Grâce à ce brave David-Ali, nous allons donc pouvoir continuer encore  à nier tranquillement l’évidence et à planquer la merde au chat sous le tapis germano-persan… vous comprenez pourquoi on touche à l’euphorie dans les salles de rédaction?

Surtout qu’on n’en avait même pas fini avec le massacre de la Promenade que déjà ça pétait grave dans le Val d’Oise. L’affaire Adama Traoré, dites donc, un « Jeune » d’origine malienne, tout ce qu’il y a de bien, vous savez, un garçon plein de courage et de sens de la famille qui a voulu soustraire son petit frère, accusé -injustement vous pensez- d’extorsion de fonds, à l’infâme barbarie de la Gendarmerie Nationale. Hélas, notre héros, à l’issue d’un combat désespéré contre un ennemi sans honneur et supérieur en nombre, trouva la mort dans cette affaire. La République, les mains pleines du sang de ce juste, se voit donc immédiatement confrontée à l’une de ces jolies petites émeutes que nos banlieues savent si bien concocter, surtout en plein été après l’Aït El Fitr. Le scénario habituel, vous savez, les nuits de guérilla urbaine avec tirs de barrage sur la flicaille, voitures incendiées, bâtiments publics démolis, la routine quoi et, parallèlement, la famille qui appelle à l’apaisement avec à la clé une marche blanche de derrière les fagots à Beaumont sur Oise… Crénom, des « marches blanches » de ce calibre je n’en avais encore jamais maté…je vous invite à regarder les vidéos (on les trouve partout, je ne vais pas m’enboucaner à essayer de vous mettre une horreur pareille en ligne)! En guise de marche blanche ils nous ont carrément servi une marée noire pire que l’Amoco-Cadiz et l’Exxon Valdez réunis! Ça fout les jetons, garanti sur facture, on dirait  le Soweto de la grande époque…avec plein de nanas voilées en supplément de programme! Moi je leur conseillerais de faire pareil, à tous ces braves marcheurs, mais du côté du Boulevard Saint-Germain, y aurait un peu de transport, certes, mais ça marquerait beaucoup mieux les esprits.
Remarquez, on trouve aussi de la  nouveauté dans le genre. Pas plus tard qu’hier nous pouvions observer devant la Fontaine des Innocents (subtilité subliminale), un rassemblement à l’appel de « Black Lives Matter France » une nouvelle tuile avec laquelle il va désormais falloir compter, c’est moi qui vous le dis! Déjà un bon millier de blacks hurlants, poings gauches brandis, certes plus chics et plus intellos comme look que leurs potes du Val d’Oise mais tout aussi inquiétants. Voilà le black power à l’étasunienne qui nous revient en pleine gueule maintenant… eux encore, là bas, ils ont Donald, avec une chance sérieuse de ramasser la mise présidentielle; mais nous? Vous ne vous figurez tout de même pas que Marine aurait les moyens de nous sortir de ce cloaque infernal? Même si par impossible elle virait en tête au mois de Mai de l’an prochain! Non, mes amis, pour nous la cause est entendue, regardez les vidéos en question et vous aurez une petite idée de ce qui nous pend au nez… « black lives matter »white lives on s’en branle!
Cela dit, les choses se sont bien arrangées dans la grande banlieue Oiseuse. La cinquième nuit d’émeute s’est révélée bien calme, juste de petites escarmouches de rien du tout, n’est-ce pas, quelques arrosages sporadiques sur les gendarmes…mais attention, hein, au fusil de chasse, pas à l’arme de guerre! Et puis un minimum de tirs de mortiers… quasiment rien, en somme, comme je vous le disais, une nuit paisible et sereine… Vous croyez vraiment qu’on nous prend pour des cons, vous? Mais non, jamais de la vie, on nous préserve, c’est tout, on fait bien attention à ne pas nous traumatiser. Et dans le même ordre d’idée, nos Ministres se réuniront une fois par semaine tout cet été afin de nous protéger, de nous garantir la paix publique…bon, au moins du côté de l’Élysée et de Matignon, faut fixer des priorités, c’est ça être responsable sacrebleu! Dormez, bonnes gens, dormez tranquilles!

Et puis, pour finir sur une note positive -une fois n’est pas coutume- vous avez vu? Ça n’a pas loupé, Biencoiffé 1er. vient de gagner trois points de popularité, comme après chaque super- attentat vachement meurtrier, celui de Nice arrivant à point nommé pour lui refaire un peu la cerise au gros mollasson… Vous imaginez, vous, ce qui peut se passer dans la tronche de ces sondés? Ils ont la trouille alors ils se blottissent dans les bras du jules à Julie… no comment comme dirait l’ami Hank Hulley! Heureusement Petit Caudillo, pour sa part, ne baisse ni n’augmente, il faut dire qu’il s’en sort bien, les Niçois sont gens civilisés, au lieu de le lyncher ils se sont contentés de le conspuer; on ne le verra plus de longtemps du côté de Rauba Capeù, je le crains… un peu comme Cazevide, celui qui demanderait au personnel des caméras de surveillance de bricoler un peu le rapport, histoire de ne pas laisser un vain peuple croire à l’absence totale de Police Nationale sur la Prom’  le 14 Juillet 2016. Ce serait éminemment regrettable vu qu’ils étaient, je vous l’avais signalé la semaine dernière, une bonne petite vingtaine bien planqouzés on ne sait pas trop où… ce qui explique clairement pourquoi on ne les voyait pas. D’ailleurs il n’a pas manqué de porter plainte le nabot de l’Intérieur: ben flûte alors comment voulez vous qu’on arrive à repérer une poignée  de flics au milieu d’une foule compacte de trente ou quarante mille personnes, hein? Elle en a de bonnes la responsable des caméras d’Estrosi, qu’elle numérote ses abattis, à la première occase on ne la loupera pas, celle-là! Déjà que les salopards de la Municipalité Niçoise avaient refusé dès Mercredi dernier de détruire les enregistrements du massacre comme l’exigeait le parquet de Paris… Non décidément y a rien à en tirer de ces saloperies à l’Est du Var…à part le pognon qu’on leur pique en impôts, bien sûr.

N’y pensez plus, allez, c’est l’été, les vacances, le Tour, les Jeux de Rio, les joies du camping et des bouchons (non pas de Champagne, autoroutiers je veux dire).
Dormez bonnes gens…

Amitiés à tous.

NOURATIN

 

Casse toi sale plouc!

Le changement c’est maintenant! Vous pourrez nous raconter ce que vous voudrez, Hollande c’est tout de même autre chose que son prédécesseur, le style, la classe, le vrai chic corrézien.  Un exemple parmi d’autres, tenez : Salon de l’Agriculture 2008 Sarkozy nous sort, afin d’écarter un importun,  ce fameux « casse toi pauv’con » qui lui rapporta tant en termes de harcèlement médiatique; en revanche, Salon de l’Agriculture 2015, le service d’ordre de Culbuto vire à paquets le malheureux Pinatel, un copain du célèbre José Bové le bafouilleur moustachu de la Confédération Paysanne. Il paraîtrait même qu’en le prenant par la peau du cul,  les gorilles du Président auraient lancé au Pinatel en question un retentissant « casse toi sale plouc » ponctué pour finir d’un grand coup de chaussette à clous dans le fondement. Or l’intéressé, ès qualité de porte parole de la Confédération Paysanne, pendant écolo-gauchiard de la FNSEA,  appartenait à la délégation des péquenots syndicalistes accrédités pour escorter le Chef de l’Etat dans son marathon bouseux de la Porte de Versailles. Quelle mouche les a piqués, les sicaires de Pépère…allez savoir…tout ce qu’on sait c’est que l’incident est déjà clos, oublié, on n’en parlera plus, les media ont passé l’éponge. Se fût il agi de Sarko, bien sûr, c’eût été une affaire d’état…non, décidément on le voit bien le changement : « Moi Président de la République, au Salon de l’Agriculture, je ferai dégager les cul-terreux-trotskos par mes valets, comme du fumier de cheval ! » Ainsi donc,  il n’avait pas tout dit…

Ce qui ne l’a pas empêché d’y passer la journée au cul des vaches, un vrai retour aux sources, ponctué d’une série impressionnante de petits casse-croûtes et de grands coups derrière la cravate de travers.  On voit bien qu’elle s’en fout Melle. Julie de son tour de taille et de son taux de cholestérol, pas comme du temps de Valoche où il avait intérêt à planquer les meubles histoire d’éviter les représailles, Pépère…vraiment une bonne idée, cette répudiation! Alors il a déclaré plein de trucs, le mec, tout au long de sa journée pseudo-campagnarde, plus ça allait plus ça devenait pâteux et nébuleux mais de toute façon on s’en fout, l’intégralité de son propos ayant consisté en poncifs, lieux communs et platitudes, conformément aux règles qui président à ce genre d’exercice. Et puis, qu’est-ce que vous voulez qu’il leur chante aux terreux, à part la ritournelle « votez pas Front-National » entonnée par tous les politicards et media réunis, exceptés naturellement les potes à Marine. Sinon pour le reste tout se décide à Bruxelles… il n’allait tout de même pas distribuer des photos dédicacées de Moscouvessie! Surtout qu’après le cirque de la Loi Macron il convenait de changer les idées, de dégoiser du bien lénifiant pour faire oublier les  vilaines disputes intestines qui émaillent la vie du Parti depuis l’arrivée à Matignon du bel hidalgo. L’OPA de Hamon sur le prochain Congrès Socialo et le coup du 49.3 qui en est résulté, même s’ils ont largement échappé à l’entendement d’une immense majorité de Franchouilles, n’en laissent pas moins une impression désagréable qui se traduit illico par la chute vertigineuse des popularités respectives de Grotoumou et Matador, les duettistes de choc du Socialisme Libéralisé dans le Respect des Valeurs de la République et du Collectivisme Réunis. La délicieuse embellie de « l’Esprit du 11 Janvier » vient de sombrer dans les vagues scélérates agitant l’océan de la connerie démocratique. Ni à gauche, ni au centre, ni à droite, il n’y a aucun survivant! Seule la dame Le Pen s’en sort sans dommage : normal, elle sait naviguer la Marine!

Adoncques, cette semaine on s’escrimait dans les travées de l’Assemblée Nationale autour d’un petit projet de loi, révolutionnaire au point de porter de cinq à douze le nombre de Dimanches possiblement ouvrés et d’autoriser, afin de pallier les honteuse insuffisances du transport ferroviaire, la circulation illimitée des autocars sur nos routes déjà encombrées de myriades de camions.  Après discussions enfiévrées, chiées d’amendements et votes successifs de chacun de articles, une poignée de députés trouva judicieux de brandir la menace du vote contre afin de précipiter dans le pétrin leurs coreligionnaires Vallsounet et Macronou, lesquels semble-t-il ne s’y attendaient plus. Moyennant quoi à grands coups de menton et de déclarations furibardes le Premier Sinistre sortit l’arme nucléaire tant vilipendée par les Socialos quand ils œuvraient confortablement dans l’opposition : l’engagement de la responsabilité du gouvernement. Une bonne motion de censure déposée par l’UMP -votée sans sourciller par les communistes- et la petite merveille macronesque se trouvait aussitôt adoptée sans autre forme de débat, en vertu d’un texte constitutionnel conçu et réalisé par Michel Debré à une époque où l’on savait encore rédiger des lois simples et efficaces. Merci Charlot Gros-Pif! Tout cela ne changera rigoureusement rien à notre dégringolade économique mais nous aura bien occupés pendant quelques jours…et pendant ce temps-là l’Islamisme grignote tranquillement du terrain…

Ça n’a pas l’air de trop inquiéter nos Chères Élites mais il se trouve que l’Etat Islamique vient d’ouvrir une jolie succursale en Libye. Grâce à l’action conjuguée de BHL et de Nicolas Sarkozy  la voie se trouve libre. Les Musulmans fanatiques ne manquent pas dans le coin (comme disait le précité BHL : « ils sont très pieux, comprenez vous… ») et, tant en Tripolitaine qu’en Cyrénaïque, les armes non plus ne font pas défaut, le tout au beau milieu d’un bordel arabe plus épais que les vents de sable du désert. Dans de telles conditions, il ne manque plus grand chose pour que Boko-Aram,  les Djihadistes du Mali et les néo-daeshiens en question fassent leur jonction et nous créent un super-califat africain propre à nous emboucaner la moitié du continent en attendant mieux. Déjà nous pouvons garantir l’arrivée imminente sur les côtes du Sud de l’Italie, d’un flot décuplé d’envahisseurs propres à nous étouffer proprement et sans bavure. Le simple fait d’avoir au Nord de l’Afrique, à quelques encablures de l’Europe, un nid de frelons de ce calibre devrait nous secouer un peu la torpeur migrantophile mais non, rien ne bouge…nous autres on s’occupe de la Loi Macron, du plan de sauvegarde du gauchisme grec et du danger représenté par la montée du Front National. Même l’égorgement des Coptes nous laisse parfaitement froids : vous pensez, des Chrétiens! Qu’est-ce qu’on en a à foutre je vous le demande? D’autant qu’attention, les Islamiste Libyens et l’Émir du Qatar c’est cul et chemise : quand les Égyptiens d’Al Sissi sont allés bombarder les premiers, les seconds ont aussitôt rappelé leur ambassadeur au Caire…on va tout de même pas se fâcher pour si peu avec le PSG, m’enfin! Sans compter qu’il nous a promis d’acheter des Rafale, l’Émir! Autant vous dire qu’ils peuvent compter sur Pépère pour lui foutre la paix à Daesh en Libye, et les Ritals pourront marronner tant qu’ils voudront ça n’y changera rien : où le Qatar passe, tout le reste trépasse, y compris la sécurité de l’Europe,  voilà tout!

Mais bon, on fait ce qu’on peut, on n’est pas des bœufs, n’est-ce pas? Prenez le Cinéma Franchouille, tiens, par exemple. En voilà des qui ne mâchent pas leurs mots, qui foncent avec un courage léonin pour dénoncer les vilains excès de l’islamisme. Il a refilé un stock monstrueux de « César » à Timbuktu, le cinoche hexagonal, c’est y pas une preuve, ça? Alors même que plein de voix s’élèvent pour dénoncer le manque de diversité d’Hollywood, lequel réduit de manière drastique et scandaleuse son quota de blacks à la distribution des  Oscars, nous on couronne Abderrahmane Sissako, parfaitement! On le couvre de lauriers pour son film qui, tout en « ne diabolisant pas les bourreaux » (dixit « Le Monde ») nous explique bien que « l’Islam ce n’est pas cela » et que « l’immense majorité des Musulmans » s’oppose farouchement à la « barbarie ». Bien mérités, pas vrai, tous ces « César »…dommage qu’elle se passe au Mali son histoire et pas dans le Neuf-Cube, ça nous aurait encore plus remonté le moral…

Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN