Le coup du chapeau

Alors que le camarade Erdogan, commence à lâcher ses hordes de « réfugiés » sur la frontière Grecque, notre jolie Répupu hexagonale se referme sur elle même, en proie à la sainte trouille pestilentielle, à la fièvre obsidionale coronavirale. Plus rien n’existe! Seul importe le virus chinetoque, sa lente et inexorable progression sur le sol national et le « stade 3 » qui nous guette sans pour autant se presser, un peu comme Zorro mais en moins sympa. On la voit bien, la peur, qui monte peu à peu, battue en neige par des media obnubilés et par des macronno-politicards pas fâchés de se donner le beau rôle avant des municipales promises à les laisser en slip. Parlons-en, des municipales, tiens, en comparaison de la grippette asiatique on ne les voit pratiquement plus! Même Paris, qui pourtant faisait naguère l’objet des assiduités médiatiques, tout le monde, manifestement, s’en tamponne le coquillard, comme eût dit Grand-Maman. On s’en fout! Que cela soit bien dit et bien compris! Désormais seule compte la chasse au gel hydroalcoolique, la recherche fébrile des masques de protection, la constitution de stocks de provisions de bouche, voire de papier-Q comme en Australie (1), et l’attente angoissée des derniers chiffres, nouveaux cas, nouveaux morts… La progression du mal l’emporte sur tout le reste, rien ne compte que l’inquiétude morbide d’un populo déboussolé face à l’ennemi invisible, tapi dans l’ombre, on ne sait où, et capable de vous sauter dessus à tout moment, sans crier gare, même dans les trains de moins en moins bondés de la SNCF. Un mal qui répand la terreur, quoi, mal que le Ciel en sa fureur inventa pour punir les crimes de la terre! On ne peut pas dire mieux que ce cher La Fontaine qui lui, cependant, évoquait la peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom) laquelle peste vous zigouillait en moins de deux la moitié d’une population, ce qui n’est pas le cas, tant s’en faut, du petit virus de Wuhan. Pour tout dire il ne semble pas bien méchant, le diablotin en question, il tue un peu, certes, mais avec tact et mesure, sans en rajouter, en toute modestie pourrait-on dire, rien à voir, par exemple avec son illustre ancêtre la « grippe espagnole » et ses vingt millions de macchabées. Somme toute, il se contente de sa petite obole, un vieux kroumir par-ci, un bronchitique par-là… Et s’il a commencé à se précipiter sur les députés, c’est sans doute pour s’éviter le souci de se répandre un peu partout, la Représentation Nationale apparaît tout à fait désignée pour se farcir la pistouille en notre nom à tous, après tout c’est un peu son boulot, non? Il faut bien, de temps en temps, que la démocratie serve à autre chose qu’à engraisser les parlementaires, il a bien raison ce virus!
Cela dit, aujourd’hui nous autres Franchouilles passons allégrement le cap des mille malades, en comparaison de la Chine, une vétille, et à côté de l’Italie une plaisanterie de collégien. Sauf que, si l’on y regarde de plus près, seules les données relatives au nombre de morts ou de patients hospitalisés apparaissent fiables. Pour le reste, on n’en sait absolument rien! Il existe probablement dans la nature un tas de braves gens infectés jusqu’au trognon qui, soit ne manifestent aucun symptôme, soit se sentent juste un peu grippoteux. Ces derniers peuvent se traiter, la plupart du temps par le mépris, assez souvent par le biais du coup du chapeau, cher à Grauburle… plaît il? Ah,vous ne connaissez pas le coup en question! Eh bien c’est tout simple, un remède vieux comme Hérode…enfin Hérode je n’en suis pas sûr, alors on va dire vieux comme Blaise Sanzel au moins, là, on a un point d’appui costaud, quatre-vingt-quinze balais aux prunes! Donc, voilà la recette. Vous préparez une grande marmite de grog bien chaud avec au moins 80% de rhum -ce point est essentiel- après quoi vous vous allongez dans votre petit lit douillet, sous une énorme couette. Sur celle-ci vous posez un chapeau -peu importe le chapeau, le tout c’est que vous l’ayez bien en vue- et vous commencez à biberonner votre mixture. Aussitôt que vous voyez deux chapeaux, vous êtes guéri… En tout cas, chez le camarade Marcel ça a toujours fonctionné ainsi, depuis sa plus tendre enfance, quand sa bonne vieille grand-maman prenait soin de sa santé…comme quoi, l’alcoolisme dans notre beau pays, ça se conditionne dès le plus jeune âge. Quant à la maladie, comment voulez vous qu’elle résiste, pas vrai?
Bon, pour en revenir, je vous disais que nous côtoyons forcément plein de porteurs du Covid 19. Connaissant bien nos médecins, je vous fous mon billet que l’écrasante majorité d’entre-eux est passée à côté du truc sans le voir. Exemple caractéristique, le pauvre bougre de l’Oise, premier mort de ce département maudit: le toubib lui avait diagnostiqué une petite grippe, pas bien méchante…une semaine à la maison et vous voilà sur pied, mon brave! Manque de pot ça s’est rapidement aggravé; pour vite botter en touche, le médicastre précité a demandé l’hospitalisation… L’infortuné virussard séjourna ainsi près d’une semaine au Centre Hospitalier de Creil, le temps de refiler le coronachose à tout le personnel! A la fin, voyant que le gus s’apprêtait manifestement à claquer, les praticiens s’avisèrent de l’éventualité qu’il s’agisse du mal chinetoque. Il l’ont donc expédié à La Salpêtrière, laquelle n’a pu faire mieux que de le transformer illico en salpêtre!
Je vous l’accorde bien volontiers, aujourd’hui ce genre de couillonnade ne risque plus de se produire, et pour cause vu le battage réalisé autour de l’épidémie. Cependant beaucoup de malades se sont glissés pendant plusieurs semaines au travers des mailles du filet et, encore aujourd’hui, les formes bénignes de l’affection, les plus fréquentes au demeurant, passent totalement inaperçues. Dans de telles conditions il ne faut guère se faire d’illusion, l’affaire est promise, chez nous aussi, à un très grand avenir!
L’embêtant reste qu’on ne sait pas trop quoi faire. Vous avez la méthode chinoise, celle qui consiste à enfermer toute personne suspecte de trimballer le machin; les intéressés n’ont aucun intérêt à s’échapper, vu qu’en pareil cas la flicaille les abat sans sommation. Le dispositif ne manque pas d’efficacité, l’épidémie stagne dans l’Empire du Milieu et même sur les bords… sauf qu’il semble difficile de le transposer tel quel dans nos démocraties occidentales. Pour ça , vous avez la méthode italienne, plus soft mais toutefois assez problématique vu qu’elle consiste à construire une sorte de cordon sanitaire étanche autour des régions les plus infectées. Pas terrible comme idée, vu que tout une armée de petits malins, ayant senti venir le coup, se sont empressés de foutre le camp juste à temps hors de la zone interdite, transportant ainsi partout ailleurs ce germe de malheur!
Décidément, comme dilemme ça se pose là. Et chez nous, Barbapoux, notre estimé Premier Ministre, essaie tant bien que mal de faire d’une paire deux….je veux dire d’une pierre deux coups, en jouant le big-boss qui drive le truc d’une main ferme, tout en mettant l’affaire à profit pour booster sa candidature havraise… sans toutefois s’embarquer dans des prises de position trop tranchées, histoire d’éviter de se coller plein de gens à dos. Donc, on cause, on cause, mais on en fait le moins possible, on se contente de fermer les crèches et les écoles au sein des clusters (en patois de chez nous « zones infectées ») et d’interdire partout les rassemblements de plus de cinq mille abrutis…on se demande alors pourquoi les matches de foot perdurent comme si de rien n’était… ben oui, quand même, vous ne voudriez tout de même pas faire de la peine aux supporters à une semaine des élections, faut pas déconner! Et puis vous vous rendez compte, avec le pognon que ça draine, le foot! Donc, touche pas à ma baballe, elle est immunisée, voilà tout!
Ce serait-y pas mieux, carrément, de ne rien faire du tout, alors? Ben oui, somme toute, en y regardant bien, vu qu’on n’est même pas foutus de distribuer des masques de protection aux médecins… on n’a qu’à inscrire le coup du chapeau dans les recommandations aux populations et le tour sera joué. En plus ça donnera un coup de fouet aux économies antillaises!

Allez, bonne semaine à tous, on verra bien ceux qui seront encore là Dimanche prochain, les survivants comptez vous…

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Hier, dans un supermarché australien, bataille rangée pour la possession des derniers rouleaux de papier! On ignore le nombre de blessés, mais a priori pas de mort…

33 réflexions sur “Le coup du chapeau

  1. Pangloss 8 mars 2020 / 17 h 01 min

    Au Japon, pays honnête s’il en est, des malotrus volent le papier hygiénique dans les toilettes publiques. C’est dire si la situation est préoccupante.
    Il me semble que cette épidémie bénigne serve, pour les politiciens européens, de répétition générale à la vraie saloperie qui -on nous en menace- ne manquera pas de nous tomber sur le coin de la physionomie un jour prochain.
    Je n’ai pas de chapeau mais une casquette. Si je me sens patraque, je tenterai le coup. Si mon blog s’arrête, c’est que j’aurais dû avoir un chapeau.
    Amicalement.

    J'aime

  2. nouratinbis 8 mars 2020 / 17 h 05 min

    Sincèrement, ça marche mieux avec un chapeau, il est encore temps de
    t’en procurer un!
    Amitiés.

    J'aime

  3. G.Mevennais 8 mars 2020 / 17 h 46 min

    Mai ce ‘est absolument pas étonnant que les « média » ne parlent que du « covid 19 » et plus du tout des « municipales ». Cette épidémie vient à point nommé édulcorer les résultats « d’icelles » et ces braves journaleux ne vont pas se priver de nous informer « à minima » de ce qui va sortir des urnes prochainement. Quant à cette épidémie, il est bien difficile de se faire une opinion précise car les infos la concernant me paraissent bien « légères ». « .
    Amitiés, cher Nouratin, et bonne semaine à tous/toutes.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 8 mars 2020 / 17 h 53 min

      Comme disait notre ami Audiard, ce n’est pas parce qu’on a rien à dire
      qu’il faut fermer sa gueule! Moins ils savent, plus ils parlent!
      Mais bon, attendons les évènements, eux ne mentiront pas!
      Amitiés.

      J'aime

  4. Pollock 8 mars 2020 / 19 h 52 min

    Comme le disait Audiard , si tous les cons avaient un point rouge sur la tête, la terre ressemblerait à un champ de coquelicots… Je profiterais de la quarantaine à venir pour relire les chroniques de la montagne de notre regretté Alexandre Vialatte… Et c’est ainsi qu’Allah est grand…

    J'aime

    • nouratinbis 8 mars 2020 / 22 h 51 min

      Bonne idée, il y a tant de choses à relire, vive la quarantaine!
      Amitiés et à Allah aussi!

      J'aime

  5. Gérard 8 mars 2020 / 20 h 12 min

    Ce Coronavirus, c’est vraiment du pain-bénit pour notre glorieux gouvernement : on ne parle plus des sujets qui fâchent (élections municipales, retraites à points avec leur 49.3 aux petits oignons, immigration envahissante, islamisation de moins en moins rampante, insécurité galopante …) et en contrepartie fort peu d’inconvénients : à part quelques nauséabonds capables de tout, on ne peut tout de même pas accuser macrounette de l’avoir fait importer de Chine, d’ailleurs, n’est-ce pas encore un coup de Poutine, je vous le demande ?
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 8 mars 2020 / 22 h 52 min

      Cela ne me surprendrait pas, d’ici qu’il ait fait le coup avec la complicité
      de Trump, y a pas loin…
      Amitiés.

      J'aime

  6. elba 8 mars 2020 / 20 h 13 min

    Pas vraiment drôle votre article du jour, Nouratin. Ce Corona me semble être une belle fumisterie, tout du moins un gros bazar. Et comme on ne sait plus à qui faire confiance à présent, il est un peu logique de se poser tout un tas de questions.
    Mais bon, n’ayons pas trop peur, car cela n’évite pas le danger. Et le stress est générateur de maladies (j’ai un doute : on dit « générateur » ?)

    Quoiqu’il en soit, une question que je me pose vraiment : ils font quoi, les gens, avec leurs tonnes de papier wc ? Ici aussi, j’ai une amie qui a vu une dame avec un plein chariot de rouleaux.
    Ah oui, c’est peut-être ça : le corona, ça en ferait ch… certains, plus [souvent] que d’autres ?

    Je n’ai pas de chapeau à la maison… Alors je vais faire quoi, moi ? Ca doit bien fonctionner avec d’autres objets, non ? Genre… corbeille à papiers par exemple ? Il va falloir que je me fasse un stock de rhum : ce n’est pas une boisson que je consomme d’habitude.

    Gros bisous non prophylactiques. Et puis, si nous en mourons de ce truc, peut-être que nous nous retrouverons au paradis, ou au purgatoire (si ça existe encore, ce machin-là) ? Il nous faudra bien mourir un jour, de toute façon.

    A dimanche prochain !

    J'aime

    • nouratinbis 8 mars 2020 / 22 h 55 min

      Si vous volez qu’on se revoie, il faudra envisager l’enfer, je ne saurais
      aller finir mon éternité parmi les cul-bénis du Paradis, ni les centristes
      du purgatoire, croyez moi, l’enfer c’est mieux fréquenté.
      Gros bisous.

      J'aime

  7. jean85 8 mars 2020 / 20 h 40 min

    heureusement que vous etes là pour nous faire rire.
    je m’en bidonne encore.
    franchement, vous devriez écrire un livre, je suis sincere.

    J'aime

  8. SApristi 8 mars 2020 / 22 h 25 min

    Oui, un grand coup de chapeau à votre billet du jour, aussi réjouissant que thérapeutique !!!

    J'aime

  9. Boutfil 8 mars 2020 / 23 h 02 min

    le coup du chapeau, chez nous on connait aussi de longue date, de ce fait , l’homocalvitus en possède 2 pour que son crâne soit à l’abri, moi, j’en ai plusieurs aussi, sans compter les chapeaux de paille de l’été, je sens qu’on va faire la fête au virus si on mets les chapeaux au pied du lit ( vaut mieux être couchés, ç’est plus prudent ) on va dès demain faire le plein de rhum, il reste de la vodka ( zubroska verte, c’est la meilleure ) pour le PQ on se débrouillera toujours

    Bonne semaine à toutes et tous
    gros bisous

    J'aime

  10. carine005 9 mars 2020 / 23 h 23 min

    Allez les vieux gars, on essaie de s’accrocher aux branches.
    Ça vaudra mieux, car de toute façon, à nos âges, on n’est plus soignables.
    Je pourrai même pas rentabiliser mes cotisations de mutuelle, qui n’ont servi à rien, vu que je n’aurai pas coûté grand chose à la mienne.
    Et ça, ça m’énerve. Juste au moment où je risque d’en avoir besoin, j’apprends que j’ai dépassé l’âge pivot de prise en charge.
    C’est bête, hein !
    Remboursez !
    Rendez l’argent à mes héritiers, voleurs !
    Tempétozoubilles 😉

    J'aime

    • elba 10 mars 2020 / 7 h 36 min

      Bonjour Carine. Comment ça « dépassé l’âge pivot de prise en charge » ?
      Des voleurs, c’est vrai. Quand je pense à ce que je paie comme mutuelle et dont je ne bénéficie pas (j’aime autant, dans un sens) je me dis que la complémentaire pourrait payer tous mes frais de sépultures à mon décès… en ayant fait pas mal de bénéfice au fil du temps.
      Cet âge pivot m’interpelle, tout de même !!!
      Bisous.

      J'aime

      • carine005 10 mars 2020 / 11 h 05 min

        Elba,
        selon le lien Twitter donné par Realist chez Paul-Emic, en Italie du Nord, ils font le choix de ne plus soigner à partir de 70 ans, vu que les places en réa manquent.
        On n’intube plus les vieux. On se contente de les avoir entubés toute leur vie durant.

        Pas de panique !
        Bisous.

        J'aime

      • Lebuchard courroucé 16 mars 2020 / 10 h 00 min

        la création des mutuelles a été une vaste machination pour engraisser certains profiteurs de la Repupu alors que la SS (attention aux espions du net avec ces deux lettres !!…) remboursait bien mieux avant et qu’au vu de nos cotisations, nous devrions pouvoir bénéficier d’une couverture totale en retour.
        Mais bon, on préfère donner des milliards à l’Afrique et aux migrants…

        Aimé par 1 personne

    • nouratinbis 11 mars 2020 / 14 h 21 min

      On appelle ça la « solidarité », en d’autres termes, payer pour les autres,
      On connaît bien ça par chez nous!
      Grozibarnaquouille!

      J'aime

  11. elba 10 mars 2020 / 11 h 22 min

    Ah oui, Carine. Je pensais qu’il s’agissait des mutuelles complémentaires (que nous payons plein pot une fois à la retraite, même si l’on n’est pas malade !) J’avais vu l’info pour l’Italie. Mais sois certaine que Mac-Ron ne laissera pas ses vieux céfrans de souche crever de ce fichu virus.
    Il nous aime !!! (mince ! je n’ai pas de smiley qui rit à en pleurer !)

    Me voilà pas encore concernée, je n’ai QUE 67 printemps bientôt !

    Tu sais, parfois avec toutes ces m..des, je me demande parfois si je ne serais pas mieux si j’étais transformée en cendres. Mais bon ! J’aime la vie tout de même, je ne suis pas trop pressée malgré tout. 🙂 Pas de panique, comme tu dis.

    Vitamine C, chlorure de magnésium, thym, romarin et tout un tas d’autres trucs du genre : au moins, ça ne nous empoisonne pas.
    😉 bisous.

    PS – je me demande pour quelle raison les me[r]dia ne parlent jamais des 25 000 personnes qui meurent chaque jour dans le monde parce qu’elles ne mangent pas à leur faim…

    J'aime

  12. Le Rabouilleur 11 mars 2020 / 11 h 32 min

    Grand remplacement lexical :
    on remplace foyer, d’infection, par cluster
    on remplace cyclone par typhon

    Le but du jeu étant d’établir le globish comme langue universelle.

    Aimé par 1 personne

    • nouratinbis 11 mars 2020 / 14 h 18 min

      Tant qu’on ne remplace pas camembert par hamburger…
      Amitiés.

      J'aime

  13. Lebuchard courroucé 16 mars 2020 / 10 h 07 min

    La gueuse dit se refermer sur elle-même mais ne ferme pas ses frontières… c’est toute la schizophrénie gauchiste, progressiste ! Tout et son contraire en même temps…
    Erdogan nous envoie ses surplus, nous menace et l’Europe l’invite la semaine dernière afin d’envisager de nouvelles étapes à l’intégration de la Turquie en Europe… là aussi, on croit à une plaisanterie mais non !!! Nos dirigeants sont des branquignoles sans épine dorsale mais ils sont élus donc il faut croire que nous avons que ce que nous méritons… misère !

    J'aime

  14. Lebuchard courroucé 16 mars 2020 / 10 h 09 min

    Votre remède au chapeau me tente vraiment bien mais risquant d’être réquisitionné selon l’évolution du machin, je resterai sobre… malheureusement !
    Amitiés.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s