Un cas d’école

On rigole bien, non? Franchement, une bande de branquignols comme le Gouvernement Français, vous l’auriez imaginée, vous, même en rêve? Moi, en tout cas ils arrivent toujours à me surprendre ces braves gens à force, comme disait César (celui de Pagnol), de porter toujours plus loin les bornes du couillonnisme afin d’étendre leur domaine. Voyez un peu l’histoire de la « Loi Travail », ci-devant « Loi El Khomry » (belle connerie!), un modèle du genre! Jugez plutôt…
Au Forum de Davos, le gentil plaisir médiatique des Maîtres du Monde, vous avez Petit Caudillo qui dîne à une table bourrées de big-bosses à plusieurs millions la mensualité. Ces mecs lui expliquent en deux coulées gros ce qu’il conviendrait de faire pour rendre la France un peu attractive aux investisseurs étrangers créateurs de richesse et nonobstant d’emplois. En gros simplifier le code du travail, faciliter les licenciements et tout le toutim; les évidences habituelles en somme,  pas le moindre scoop à l’horizon pour vous dire. Seulement voilà, l’altitude, l’ambiance feutrée des palaces Suissagas, la chaleur communicative des banquets de pleins aux as, le Fendant, peut être allez savoir, figurez vous qu’il a ressenti la grosse révélation Vallsounet, tout d’un coup, là comme ça, un peu à la manière de Saint Paul sur le Chemin de Damas (bien avant l’arrivée de l’État Islamique, évidemment): « putain les mecs, fit il, c’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, vos combines! J’en fais mon affaire, z’allez voir ce que vous allez voir, ça va chier des bulles carrées! »
Et sitôt dit sitôt fait, dès le lendemain matin -enfin vers les quinze heures trente, faut pas déconner- branle bas deux cons bas à Matignon! Quatuor à cordes de jeunes conseillers énarco-hacheucéiens pour mettre en musique la partoche déboulée des montagnes helvétiques, cours de rattrapage d’urgence de la Miss Myriam pressentie pour porter le fétus sur les fonts baptismaux en ayant l’air de savoir de quoi elle parle et -autant que possible- d’y croire en dépit d’une éducation fortement marquée en sens inverse (sans quoi qu’est-ce qu’elle foutrait chez les Socialopes, je vous le demande!). Et hop, à peine le temps de mettre au propre le produit des cogitations matignonnéennes que l’impayable Manolo te nous le balançait dans les salles de rédac tout en précisant gourbi et zobi (oui maintenant on dit comme ça, diversité oblige), un qu’il s’agissait de l’arme absolue anti-chômage et deux que le dispositif en cause n’appellerait pas la moindre négo : à prendre ou à laisser mais gaffe, dans ce dernier cas ce serait le 49.3 sans hésitation aucune, cons se le disent! Allez je fonce! Conseil des Ministres début Mars, passage à l’Assemblée dans la foulée et avant cet été nous voilà prêts pour la grande aventure, c’est y pas formidable, ça, hein?
Alors évidemment, stupeur et balbutiements à gauche! On ne s’y attendait tellement pas qu’on se retrouve un peu anesthésiés sous le choc. La macronnisation du Gouvernement on la sentait bien un peu profond mais bon, tant qu’il ne s’agissait que de faire rouler des autocars et de bosser douze dimanches par ans, on maîtrisait. Seulement là, sacré nom de Marx, comme coup de panard dans la fourmilière ça dépasse tout, on n’arrive même pas à y croire!
En revanche, sur l’autre bord, chez les sales libéro-droito-patronaux on touche pratiquement à l’orgasme! L’émerveillement à ce point-là ça atteint les sommets du plaisir le plus violemment sensuel! Putain les mecs on en a rêvé Vallsounet l’a fait, dites donc, les couilles nous en tombent dans les souliers, on va enfin pouvoir licencier à tour de bras, sans haine et sans crainte, sans s’emmerder surtout, vite et pas cher! Champagne pour tout le monde et vive la Gauche, eux au moins les affaires ils savent de quoi il retourne! On trouvait même un paquet de politicards Ripoublicons pour soutenir carrément le Premier Sinistre comme quoi la loi Khonry on la voterait des deux mains et des deux pieds, voire même de tout ce qu’on a d’autre en double, tellement qu’elle fait plaisir à voir, qu’elle va redresser l’économie et faire repartir l’activité franchouille. Ben oui, forcément, des chars d’assaut de ce calibre c’est pas la Droite qui pourrait envisager d’en fabriquer, en deux temps trois mouvements ça nous foutrait une putain de révolution! Laissons donc le Catalan faire le sale boulot et au besoin refilons lui un coup de paluche, si ça ne lui fait pas de bien, en tout cas ça peut lui faire du mal, on n’aurait pas tout perdu…

Les premiers à se réveiller furent nos amis Syndicalistes. Une fois le moment d’incrédulité passé, on a commencé à les voir rappliquer au renaud : « Dites, les camarades, y a maldonne là! Vous déconnez à pleines tubulures, confondons pas la Gauche avec le Tea-Party c’est pas le même cierge qui coule! Allez, on se calme, on la remet dans sa culotte et on rentre au bercail, gentiment, merde on comprend, tout le monde peut se gourer, ça arrive ces choses là, c’est juste perseverare qui tomberait dans le diabolicum…otez nous d’un doute, Manuel, Myriam, vous nous avez fait le coup du poisson d’Avril en Février, pas vrai, sacrés farceurs, va! »
Oui mais non, pas du tout, il ne déconnait pas le Petit Caudillo, qu’on se le dise! « Moi, mon boulot ça consiste à inverser la courbe, Pépère soi-même il me l’a confié comme ça. Alors j’inverse! Point final! Et les ceusses qui seraient pas contents qu’ils aillent se faire visionner chez les Grecs, y a du boulot là bas pour faire passer les frontières aux Clandestins! Foutez moi la paix, donc, laissez moi bosser et circulez, y a rien à voir! »
Ce sur quoi Culbuto qu’on n’avait guère entendu dans l’histoire, toujours prudent comme un vieux singe passé maître ès art de la grimace, prépare ses valises et fout son camp direction Wallis et Foufouna histoire d’entamer un joli tour du monde bien distrayant avec les copains et les copines. Aux frais de la Répupu, on va pas s’emmerder…
Comme ça commençait tout de même à tirailler sec dans le landerneau gauchiard, la première à vraiment se ressaisir fut la Maire de Lille, la Dame des Trente-Cinq-Heures, comme on disait. Bonne occase! Pépère aux antipodes, empêtré dans les décalages horaires et le jet-lag, le moment idéal pour leur foutre un joli merdier à ces affreux de la Gauche de Droite. Et paf! Une tribune au vitriol dans Le Monde, approuvée comme un seul homme par des tas de pointures dont Con Bandit, retour à l’extrême-gauche, comme au bon vieux temps, et sans frais en plus, vu que sur ce coup là avec un minimum de pif, on capte tout de suite où se trouve le côté du manche. La sortie du brûlot s’effectue dans les meilleurs conditions, retentissement énorme, tout le monde sur le pont, les Syndicats tous d’accord pour une fois, les mouvements étudiants qui s’y mettent et même les manipulateurs de lycéens qui menacent d’envoyer les petits nenfants dans la rue pour y semer terreur et désolation! Bref, la montée en puissance de la Grande Famille enfin unie, tous contre l’abominable traître, l’usurpateur éhonté, le ver dans le fruit, le loup dans la fourmilière et le coup de tatane dans le poulailler. Celui qui doit mourir, en somme, cloué sur la porte monumentale de l’Hôtel de Matignon, histoire de conjurer le mauvais sort…

Et voilà t’y pas, Lundi dernier, Culbuto qui revient à l’Élysée, un peu sonné par sa visite mouvementée au salon de l’agriculture (voir https://nouratinbis.wordpress.com/2016/02/28/air-bouse-one/) et qui tout à coup réalise le pétrin pas possible dans lequel ce connard de Caudillo est en train de lui coller le fromage. « Les Etudiants! Les Lycéens! Comme pour un gouvernement de réacs! Avec le pays bloqué,le bordel arabe et si ça se trouve un piège à cons à la Malik Oussékine! « Non mais ça va pas! Je m’en pisse déjà dessous de trouille moi! Appelez moi ce connard toute affaire cessante et puis aussi la mère Konry, après tout y a pas de raison! Et que ça saute bordel, y a le feu! Comment ça la grosse peut pas? Quoi? Elle trempe dans son bain? Passez la moi, bordel…allo quesse tu fous connasse? Si je te vois pas à ma botte dans le quart d’heure t’es virée, rappelle toi la Fleur de Pellerine…moi quand j’ai les foies je connais plus personne, compris? » A telle enseigne que la malheureuse, on ne sait pas trop dans quelles circonstances mais vingt minutes après elle débarquait… à l’hosto, complètement dans les pommes…accident de baignoire…petit malaise…bon, bref glissons…enfin je veux dire…
En tout cas Vallsounet essuyait derechef la grosse tempête Hollandouillenne…d’autant que commençait déjà à pointer le coup de la pétition : trois cent mille signatures d’entrée de jeu sur internet contre la loi Khonry…Bon d’accord un peu truquée la combine, on peut voter autant de fois qu’on veut pour peu qu’on possède plein d’adresses mail mais tout de même, il a bien senti le coup fourré, Flanby, et puis les sondages pointaient déjà leur sale museau…en gros les trois quarts de l’opinion refusent l’idée même de faciliter les licenciements, sans parler du plafonnement des indemnités prudhommales… Le Franchouille son boulot c’est sacré, nom de Dieu, se faire virer pour un oui ou pour un nom ça le débecte, y veut pas, y refuse tout net! Nein, pas question, ça va pas la tête!
Autrement dit, un piège à nanars de la pire espèce la combine à Manuel : sommé de passer la marche arrière à tout berzingue et le plus platement possible: « arrête les conneries caballero, désamorce illico où je te fous dehors à grands coups de pompe dans le derche! Non mais a t-on idée! Y me fabrique la machine à perdre, le mec, j’y crois pas! Allez, fissa, ducon la tortilla, au micro et sans perdre une seconde, démenti et rétropédalage et démerde toi pour que ça fonctionne sans quoi tu peux préparer les cartons ».

Entre tant leur pétition à la con dépasse très largement le million de signatures et avec la pub ça crèvera très vite tous les plafonds; on va bientôt s’apercevoir qu’avec une combine de ce calibre plus la peine d’organiser des élections, une bonne consultation numérique et on se trouve fixé tout de suite, la démocratie va évoluer, c’est moi qui vous le dit. Alors du coup vous avez ce cher Manuel, la queue entre les pattes, qui vient faire son canossa médiatique: « oui mais non, j’ai jamais dit ça…comment? Le 49.3? Mais jamais de la vie, il ne saurait en être question, pensez vous! Allez on va prendre son temps, pour le Conseil des Ministres on voit d’ici quinze jours et si ça suffit pas on repoussera, pas de problème, on a le temps…vous savez, nous autres la négo on a ça dans le sang, c’est notre ADN la recherche du con sans suce avec les Forces-Vives, vous ne croyiez tout de même pas qu’on passerait en force! On est degôche ou on l’est pas, tout de même! Faut pas déconner! »

Et voilà le travail, exit la loi Konnerie, bienvenue à la Loi Travail celle qui va prévoir…rien du tout vu que les Syndicats tiennent déjà leur victoire…Quant à notre ami Vallsounet, il a le choix entre passer pour un con et rester, ou passer pour un con et partir. Suivant l’importance du bordel auquel nous assisterons les jours qui viennent, il pourra opter pour l’une ou l’autre des solutions…ça va dépendre de la mobilisation  des Lycéens, tout ça: chouette pays, y a pas à dire! Moi je leur conseillerais d’enseigner cette histoire-là à Science-Pot: en matière d’amateurisme politique on a affaire à un cas d’école, pas vrai?

Allez, passez un bon Dimanche et observez bien ce qui va se passer la semaine prochaine, on n’a pas fini de rigoler!
Amitiés à tous.

Et merde pour qui ne me lira pas.
NOURATIN.

 

Publicités

55 réflexions sur “Un cas d’école

  1. lors 6 mars 2016 / 15 h 14 min

    excellent du meilleur nouratin

    J'aime

  2. grainsdesel 6 mars 2016 / 16 h 04 min

    Là ils ont fait forts on se croirait revenu en arrière du temps où le STO avait été créé, il ne leur reste plus qu’à obliger les maires à remplacer « Liberté Égalité Fraternité » par « Arbeit macht frei » sur les frontons des mairies…!
    Amicalement

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 16 h 22 min

      Hé, tu sais, Petit Caudillo si on le laissait faire…
      Amitiés, Suri.

      J'aime

  3. carine005 6 mars 2016 / 16 h 20 min

    « les mouvements étudiants qui s’y mettent et même les manipulateurs de lycéens qui menacent d’envoyer les petits nenfants dans la rue pour y semer terreur et désolation!  »

    Surtout quand il y a des postes de sénateurs à la clef, pour ces mnipulateurs d’étudiants et de lycéens.
    Quand tu vois un mec qui organise une manif étudiante, tu peux te dire « tiens, un futur député d’abord et sénateur plus tard… Voire 1er secrétaire du PS »

    « vous ne croyez tout de même pas qu’on passerait en force! »
    Oui, surtout que ça, ils ne l’ont jamais fait, c’est pas leur truc ^^

    Zorbigrouilloux !

    Aimé par 1 personne

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 16 h 26 min

      Ah ben oui, à gauche la promo ça fonctionne au
      bordel engendré dès le plus jeune âge…sauf que
      là le bordel ils se le mettent à eux mêmes.
      Non, décidément y a gourance!
      Grizoubunefisxo!

      J'aime

  4. Soyeux J-J 6 mars 2016 / 16 h 27 min

    Du nectar et du meilleur chapeau bas monseigneur.On pleure en rigolant.J-J S

    J'aime

  5. atoilhonneur2 6 mars 2016 / 16 h 38 min

    Président m a bien fait marrer en déclarant, suite au recul de 15 jours de la présentation du texte aux sinistres, je cite de mémoire:  » nous allons prendre 15 jours de plus pour mieux s organiser « , reconnaissant de facto que c’était le bordel !
    Bon dimanche et bobillé

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 19 h 43 min

      Oui, n’est ce pas, je crois qu’ils ne se rendent même
      plus compte, c’est l’Abbé Raisinat!
      Merci et amitiés.

      J'aime

  6. merlendominique 6 mars 2016 / 16 h 51 min

    C’est vrai qu’on aura eu notre pesant de cacahuètes avec cette équipe là
    Que vont-ils encore nous sortir cette semaine?
    dominique

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 19 h 44 min

      Ils ne sont jamais à court, mon Grand Père aurait dit
      « c’est comme les cheveux d’Eléonore, quand y en a plus
      y en a encore », c’est valable pour les conneries
      socialistes!
      Amitiés.

      J'aime

  7. mevennais 6 mars 2016 / 17 h 08 min

    A lire les premiers coms, il y a « unanimité », un billet super écrit par un Nouratin inspiré et dans une forme « transcendantale » comme disait Dali. Quand au fond du problème, aucune surprise, impossibilité de rectifier les erreurs, dans ce pauvre pays. Je m’explique, « pour embaucher, il n’y a aucun problème » (et encore !), pour « débaucher, tous les soucis vous tombent dessus », moralité : on n’embauche pas, il ne reste plus que la fonction publique, para publique et assoc.subventionnées avec, en sus, un tripatouillage des chiffres, pour « inverser » la courbe du chômage, pas utile, n’est ce pas, d’en tirer les conclusions qui s’imposent.
    Amitiés, cher ami, et bonne semaine.
    Gilles

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 20 h 01 min

      Oui ce pays est désespérant mais que voulez vous
      on s’y est attaché, à force, ça ira de plus en
      plus mal mais nous n’y pouvons rien, ça fait de
      la peine…
      Merci, en tout cas, vous êtes trop aimable, bonne
      semaine à vous aussi et amitiés.

      J'aime

  8. Sale gosse 6 mars 2016 / 17 h 18 min

    :):):):):):):)

    MERCI,

    Ils sont cramés des boyaux du haut! Dangereux.

    http://www.spa.gov.sa/viewstory.php?lang=fr&newsid=1474085

    Bien a vous tous,

    PS: Une fessée. « Entre tant (entre-temps) leur pétition à la con dépasse très largement le million de signatures et avec la pub ça crèvera très vite tous les plafonds; »

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 20 h 06 min

      Il aurait pu lui filer deux légions d’honneur(une par sainte
      mosquée)! Nous avons affaire à forte partie!
      Bises.

      J'aime

  9. René de Sévérac 6 mars 2016 / 17 h 26 min

    Ami, vous avez passé la surmultipiée.
    Pas une minute pour retrouver le souffle !
    Pas une remarque ne vient pour commenter. Du « Derrère Napoléon » … à son début !
    Il faut que je me resaisisse … je repasserai pour commenter.

    Amitiés, Nouratim, la bise aux dames.

    PS : le facteur (de Pagnol) n’est pas passé.

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 20 h 07 min

      Mince, il y a eu oubli, excusez!
      Merci et à très bientôt alors.
      Amitiés.

      J'aime

  10. Y.Yvrard 6 mars 2016 / 17 h 29 min

    Du très grand nouratin en grande forme …. Merci beaucoup ,on rit , pourtant quelle tristesse …. Bien à vous

    J'aime

  11. jacquesetienne 6 mars 2016 / 17 h 41 min

    Comment ne pas plussoyer les éloges ?

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 20 h 13 min

      C’est très aimable à vous, merci, mais je ne suis pas sûr
      que cela en vaille la peine.
      Amitiés.

      J'aime

  12. mamedjo 6 mars 2016 / 17 h 55 min

    un grand vieux au gros nez parlait de chienlit …on n’y serait pas un peu dans la chienlit?
    bisous

    J'aime

  13. PR CALGUÈS 6 mars 2016 / 18 h 09 min

    Cher Nouratin,

    je résume et dites moi si je me trompe:
    – comme la droite au pouvoir : (7+5+5 ans) a eu la pétoche pendant 17 ans de ne serait-ce que penser à imaginer une toute petite ébauche d’une Loi équivalente (Sarkozy ne devait-il pas tout faire péter et saquer les 35 heures?),
    – comme la gauche calamiteuse et cauchemardesque vient de se prendre une magistrale gamelle avec sa proposition « à prendre ou à laisser » morte-née désormais,
    notre beau pays, la France aux 80 % d’emplois en CDD continuera donc de se passer d’une indispensable « Loi Travail ».
    Comment voulons nous que les chefs de Petites et Moyennes Entreprises et des TPE embauchent à partir du moment ou un emploi en CDI chez nous équivaut à un emploi garanti à vie. Indemnités de licenciement systématiquement revues et corrigées à la hausse par des conseils de Prud’hommes peu compétents dans certains cas et à la botte des syndicats.

    Alors ?
    Ben, alors on arrête tout.
    Et… vive le pays des fromages et des fonctionnaires.
    Pour terminer, si quelqu’un de charitable peut m’expliquer ce que les « lycéens-collégiens-écoliers » viennent faire au milieu de ces revendications et de ces manifs à venir ce serait sympa.

    Ma qué désastre !

    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 20 h 17 min

      Pour ce qui concerne les petits nenfants des écoles, la réponse
      est limpide, ils sont juste là pour foutre la m…
      Sinon pour le reste je partage entièrement votre analyse et
      comme disait l’autre il ne faut plus chercher un emploi, il
      faut désormais chercher des clients…bon courage!
      Amitiés.

      J'aime

    • trucmuche 6 mars 2016 / 20 h 20 min

      « à partir du moment ou un emploi en CDI chez nous équivaut à un emploi garanti à vie »

      Vous êtes sûr de ce que vous avancez ?

      De par mon expérience, loin des légendes médiatiques, un gus en CDI peut être viré assez facilement et pour pas cher, contrairement au CDI en Allemagne.

      Le CDI en France ne garantit rien du tout et certainement pas un emploi à vie.

      J'aime

  14. Pangloss 6 mars 2016 / 18 h 21 min

    Tu l’as vu mon 49-3, hein? Mais puisque tu n’en veux pas, je le remets dans ma culotte.
    Amicalement.

    J'aime

  15. Le Page 6 mars 2016 / 18 h 53 min

    Un César pour Nouratin ! Et pis, tiens, un Oscar en prime. Le comble pour quelqu’un qui ne fait pas de cinéma.

    J'aime

  16. BOUTFIL 6 mars 2016 / 19 h 23 min

    merci pour la crise de rire ! ils nous aurons tout fait, le summum de la fin de semaine c’est la légion d’horreur au dragueur de chameaux, celui qui se coiffe avec un torchon à vaisselle , j’espère sincèrement que ce sera un vrai bordel le 9 , qu’on rigole encore un peu plus pour voir comment ils vont gérer la crise, comme ils sont très doués pour les khonneries, on a des chances de voir du grandiose
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 20 h 20 min

      Oui ça le 9 ce sera l’apothéose…tu seras aux premières loges
      …enfin je ne te le souhaite pas!
      Gros bisous.

      J'aime

  17. elba 6 mars 2016 / 19 h 25 min

    Que dire devant tant d’inaptitude à conserver l’intégrité d’un pays ? Soit ils sont des incapables, soit ils sont très doués dans leur volonté de saper notre pays.
    De toute façon, le résultat est le même pour nous.

    Pendant ce temps-là, on n’a presque plus le temps de penser aux migrants… euh, je voulais dire aux calaisiens :

    https://policeetrealites.wordpress.com/2016/03/05/lettre-de-gerard-un-calaisien-humilie/

    Merci Nouratin, vous avez tout de même réussi à me faire sourire avec une situation qui est à en pleurer.
    C’est pas si mal, hein ? 😉

    Des bisous à tous et toutes !

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 20 h 22 min

      Content si ça vous a amusée, même si en effet il n’y a pas
      vraiment de quoi, c’est consternant!
      Gros bisous.

      J'aime

  18. Eric 6 mars 2016 / 20 h 36 min

    Excellentissime, comme à chaque fois…
    Je me suis gaulé sur les pantoufles. Vue comme ça, la hollandie encombre moins mon transit.
    Bravo…

    J'aime

  19. Onfékomen 6 mars 2016 / 23 h 13 min

    Les pantalonnades de ces petits Messieurs transcrites par Nouratin, sont toujours un délicieux moment.
    Merci.
    Je n’ai aucune illusion sur ces lois, la vérité est qu’il y a de moins en moins de travail, de plus en plus de dette soigneusement entretenue depuis des années par les banques avides de pouvoir.

    Des bises en passant.

    J'aime

    • nouratinbis 6 mars 2016 / 23 h 36 min

      Oui, ça finira mal, la seule question c’est quand…
      Merci à vous et amitiés.

      J'aime

  20. monikac 7 mars 2016 / 9 h 23 min

    Bonjour Monsieur.Je voudrais juste vous féliciter pour vos 《dissertations 》 dominicales. C’est un pur plaisir de vous lire. Je suis une fidèle parmi tant d’autres. Je vous ai suivi encore avant votre demenagement chez le nouveau hebergeur. Hélas je ne participe pas puisque je ne possède pas cette brillante d’esprit le sens de reparti l’humour etc  qui possèdent vos fidèles amis.  Je pense que nous sommes très nombreux à vous suivre. Continuez donc à nous régaler sans modération permettez que je vous embrasse amicalement ; )))tout le bon cher NouratinMonika Catala 

    Envoyé depuis mon appareil Samsung

    J'aime

    • nouratinbis 7 mars 2016 / 15 h 05 min

      Merci chère Madame je suis très flatté et très heureux, vous
      savez, quand on écrit c’est pour être lu, et si possible avec
      plaisir. Votre témoignage et votre fidélité me vont donc droit
      au cœur.
      Je vous remercie et vous embrasse chaleureusement.

      J'aime

  21. capitaineenzo 7 mars 2016 / 10 h 43 min

    Ton papier d’hier, c’était du petit lait à lire. Tu as vu que les français étant des bœufs, sont moins allés leurs congénères au Salon de l’agriculture cette année. Heureusement que les politiques y vont en masse, ça fait remonter les statistiques.
    Amitiés

    J'aime

    • nouratinbis 7 mars 2016 / 15 h 07 min

      Merci cher ami.
      Les politicards, eux, sont bien obligés de se le
      farcir le salon des ploucs, il arrive parfois que
      ça vire à le grosse corvée…
      Amitiés.

      J'aime

  22. mamedjo 8 mars 2016 / 9 h 49 min

    encore un magnifique texte , une photo grand format de la bande des branquignols .
    ils veulent inverser la courbe du chômage , j’ai la solution, épingler le graphique sur le mur …à l’envers !
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 8 mars 2016 / 16 h 13 min

      Et je leur conseillerais même de l’afficher sur le « mur des cons » à côté du portrait de Petit Caudillo (il doit y être maintenant).
      Merci et gros bisous.

      J'aime

  23. Pangloss 8 mars 2016 / 20 h 06 min

    Je viens de lire tes deux poèmes (Petite ode et Devil’s Valentine). Je m’en veux d’oublier de lire les pages. Que dire? Juste merci!

    J'aime

    • nouratinbis 8 mars 2016 / 23 h 01 min

      Il convient d’en remercier ma Muse…
      En tout cas merci à toi cher ami.

      J'aime

      • Sale gosse 10 mars 2016 / 11 h 35 min

        Coucou,

        Ils sont très très beaux, vos poèmes.

        Muse = souris.

        M Nouratin, c’est quoi cette souris qui vous rend triste? Elba ( faut voir 🙂 ) et Sale gosse nous vous proposons de la remplacer. Deux souris joyeuses et lucides. Une pour chaque oreilles.

        Bien a vous, la bise a l’oreille gauche,

        🙂

        J'aime

      • nouratinbis 10 mars 2016 / 18 h 45 min

        Délicieuse idée j’en ai les oreilles qui frétillent!
        Et merci…
        Bisous où vous voudrez.

        J'aime

  24. mamedjo 9 mars 2016 / 18 h 35 min

    je viens de venir relire ton texte et ceux des amis; en passant je me pose une question quel est le vrai métier de tous ces gens ? le con bandit il a quoi comme métier la première partie de son nom la deuxième ou les deux ?
    la madame elle en dit des conneries elle est quoi ? a part ministre (ce qui n’impose pas de savoir au moins démarier des betteraves,)
    ne me dis pas énarque ce n’est pas plus un métier que bachelier …et à ce sujet j’invite les défileurs lycéens a s’orienter vers un vrai savoir , charcutier, menuisier, plombier etc…ils se sentiront utiles et s’ils échouent en politique un jour, ils sauront un peu plus ce qu’est le boulot, et ils pourront se recaser moins bêtement que de faire sénateur .
    je suis de plus en plus désespérée par ce pays et par ceux qui le dirigent sans oublier ceux qui votent pour des crabes pareils . nommons chef celui qui a la q…la plus longue , cela ne fera pas un meilleur gouvernement mais quel bonheur que de voir tout ce populo essayer de développer le sujet …Je tiens en main la solution diront certains …nous voyons bien le problème diront d’autres ….De la cou…tout ça criera le peuple …
    gros bisous

    J'aime

    • nouratinbis 9 mars 2016 / 19 h 05 min

      Bonne idée, tiens, on aurait sûrement des surprises, à
      moins de nommer Rocco qui mettrait tout le monde d’accord.
      Sinon Con Bandit, son métier c’est les deux…et maison
      fondée en 1968 tout de même, ça impose le respect, pas
      vrai?
      Allez, comme tu dis, c’est désespérant, je crois que la
      solution se trouve du côté de la Belle Province.
      Gros bisous.

      J'aime

    • grainsdesel 9 mars 2016 / 20 h 18 min

      Chiche…! Dès primaires à queues découvertes (loin des bulletins secrets) où la vérité se ferait avec l’étalon (le mètre, sera suffisant) et les battus recalés pour longueur non conforme n’auraient plus qu’à se consoler comme petit Gibus « Si j’aurais su, j’aurais pas venu…!)

      J'aime

      • nouratinbis 9 mars 2016 / 23 h 42 min

        Avec un double décimètre on sera déjà larges…
        Par contre NKM comment on la mesure, hein?
        Il est vrai qu’à l’époque du film la question
        ne se serait pas posée…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s